Vous êtes sur la page 1sur 9

CORRECTION OPTIONS NAA C1

Exercice N°1 :

Valeur des deux composantes en T1

b
a
Ee − i (T 2− T1 ) E
S*

P1
Résultante (ab) = Valeur temps de P2

E
S*

Gain: Translater cette courbe vers le bas du montant de l'investissement initial P2-P1

Exercice N°2 :

1)
On peut décomposer le pay off à l'échéance de la façon suivante :

S(T) =< 30 ========> le détenteur de A reçoit : min(20;0) = 0

30 < S(T) =< 50 ========> le détenteur de A reçoit : max(S(T)-30;0)

50 < S(T) ========> le détenteur de A reçoit : min(20;max(S(T)-30;0)) = 20


A(T)

20

30 50 S(T)

On peut assimiler A comme un portefeuille de : - Achat d'un Call 30


- Vente d'un Call 50

2)

Dés que S(t) > 50 on exerce B car en exerçant avant l'échéance, on obtient tout de suite 20 et on sait qu'on va pas toucher plus
Donc l'actif B donne plus de droit que l'actif A et ainsi le prix de B doit être supérieur au prix de A.

3)

Un probleme de décision pour l'exercice de l'option : Quand on achète call 30 et vend call 50 on ne peut décider que pour le call
acheté alors que pour l'actif B la décision d'exercer est globale…..
Exercice N°3 :

1)
Soit Y = Ln(S2), en appliquant le lemme d'Itô :

dy = (dS2/S2) - (1/2)*(dS2*dS2)/(S2*S2) =====> Ln S2(t) = Ln S2(0) + (r-(sigma2*sigma2)/2)*t + sigma2*W2(t)

=========> S2(t) = S2(0) * exp( ( r-(sigma2*sigma2)/2)*t + sigma2*W2(t))


De même :
S1(t) = S1(0) * exp( ( r-(sigma1*sigma1 +sigma2*sigma2)/2)*t + sigma1*W1(t) + sigma2*W2(t))

=========> S1(t)/S2(t) = (S1(0)/S2(0)) * exp( (-(sigma1*sigma1)/2)*t + sigma1*W1(t))

2)

σ22
E0 (S2(T)) = E0 (S2(0) exp((r − )T + σ2W2 (T)))
2

σ22
= exp(rT)S2(0)E0 (exp((r − )T + σ2W2 (T)))
2

exp(-rT) S2(T) est une martingale dans l'univers risque neutre donc :

E(exp(−rT)S2(T)) = S2(0) *1

⇔ E0 (S2(T)) = S2(0) exp(rT)


⇔ E0 (S2(T)) = S2(0) exp(rT)
3)

En T on reçoit le flux : Max(0; S1(T)-S2(T))

[
C ( 0 ) = E 0 (S 1 ( T ) − S 2 ( T ) ) exp( − rT )
+
]
+
  S (T )  
= E 0  S 2 (T )  − 1  exp( − rT )
  S 2 (T )  
+
  S (T )  
= E 0 [S 2 ( T ) ]E 0   − 1  exp( − rT )  car il y a independan ce
  S 2 ( T )  
+
  S (T )  
= S 2 ( 0 ) exp( rT ) E 0   − 1  exp( − rT )
  S 2 ( T )  
Par ana log ie avec Black / Scholes :

 S 1( 0 ) 
C ( 0 ) = S 2 ( 0 ) exp( rT )  exp( − rT ) N ( d 1 ) − exp( − rT ) N ( d 2 ) 
 S 2 (0 ) 
= S 1( 0 ) N ( d 1) − S 2 ( 0 ) N ( d 2 )

S 1( 0 ) σ 12
Ln ( )+ ( )T
S 2 (0 ) 2
d1 =
σ1 T

d 2 = d1 − σ 1 T
At-the money, à la date 0 : S1(0)=S2(0) donc :

C(0)=S1(0)[N(d1)-N(d2)]

Exercice N°4 :

a) Gain net quelque soit état du monde c'est à dire profit


d'arbitrage incompatible avec l'équilibre.

b) On achète A, on vend B, on combine les deux profils de gain,


résultat > 0,pour tout
état du monde ⇔ Arbitrage
(aussi PB > PA alors que K B < K A ! )

c) Par exemple :

Put Ratio Backspread : On spécule à la baisse, on se couvre contre


le risque de hausse.

k2
k1
S
− Put K2 + y Puts K1 y > 1 ( pour gagner si puits sec)
d) Il n'existe pas de taux r satisfaisant simultanément aux
deux équations de parité

(i ) (
C1 − P1 = S − K1e − rT ; donc : 5 = 40 1 − e − rT )
(ii ) C2 − P2 = S − K2 e − rT ; donc : − 5 = 40 − 48 e − rT

En effet

(i ) ⇒ e − rT = 0,875 r é levé

(ii ) ⇒ e− rT = 0,9375 r faible

Pour tirer parti de cette anomalie, fabriquer un emprunt


synthétique avec (2) finançant prêt synthétique élaboré avec (1)

Vente
⇒ C1 + achat P1 + achat S
simul tan ément
[Achat C 2 + vente P2 + Vente S ] x facteur d ' échelle
Exercice N°5 :

a) On va utiliser la formule de parité valide pour contrats à terme

C−P = ( F − K )e−iT
Pour K = 102 on obtient
C − P = 0,546 − 3,487 = ( 99 − 102)e − iT
⇒ e −iT = 0,98
Ce qui permet de dé terminer les inconnues
C100 − P100 = ( 99 − 100) 0,98
⇒ C100 = 2,13 − 0,98 = 1,15
P99 = 1,58 ; P96 = 3,45 − 3 × 0,98 = 0,51

b) Appliquer le modèle BS avec S=K=100, i=10 %

T = °0,25 ; vol = 20 % ⇒ C = 5,229 ; P = 2,875 (en % )


°
T = 0,5 ; vol = 30 % ⇒ C = 10,78 ; P = 6,13

Arbitrage option-option : acheter x calls à 3 mois


et vendre y calls à 6 mois de manière à détenir un
portefeuille delta neutre jusqu'à égalisation des deux vols.
implicites ; initialement :
x 0,61 − y 0,63 = 0 ( pour que le portefeuille soit ∆ neutre
x 5,229 − y 10,78 = Investissement initial < 0 ( ressource )
Donc x ≈ y et ressource initiale = prix calls acheté s.

c) ∆ = 0 ( pas de position / signe de ∆s)


Γ > 0 ( pour profiter des variations)
Vega > 0 ( pour profiter de la hausse des vol .)

d) Straddle court : vente d'un call et d'un put, strike 500


Total primes C + P = 20.