Vous êtes sur la page 1sur 34

Master - Rapport de stage

Dossier n° 3.

Date de rédaction (mois et année) : Décembre 2020.

Domaine1 : Cardiologie.

Situation pathologique (état de santé) : Transposition des gros vaisseaux (TGV) sur nouveau-
né, prise en charge post switch.

NOM et Prénom de l’étudiant : Dewilde Juliette.


Lieu de stage : Soins intensifs pédiatriques, Saint Luc, Woluwe.

NOM et Prénom du Maître de stage :


Le rapport est élaboré sur un patient existant : OUI / NON
Remarques et/ou appréciation éventuelles du Maître de stage :
Exceptionnel- Excellent- TB- Bon- Légèrement insuffisant- Insuffisant-Nettement insuffisant

Signature du Maître de stage :


1
Page

Pourriez-vous également parapher chaque page de ce dossier. Un grand merci pour votre collaboration.

1
Domaines : musculo-squelettique, neurologique, respiratoire, cardio-vasculaire, gériatrie ou « autre ».
1. Élaboration des objectifs de stage
1.1. Au début du stage : en conscience de vos forces et faiblesses, de vos expériences
passées en stage, élaborez vos objectifs personnels pour ce stage, indépendamment
du lieu. Utilisez la méthode SMART pour les formaliser2.

Spécifique :
Être capable de prendre en charge des enfants, adolescents, bébé, nourrissons, …
Pouvoir réaliser une prise en charge cohérente et professionnel de « A à Z » avec mes
patients.
Pourvoir acquérir le plus rapidement possible les spécificités propres à ce stage, comprendre
comment fonctionne le matériel, le service,…
Être à l’écoute de mon maître de stage, apprendre de mes erreurs et acquérir le plus
rapidement possible les conseils et informations données.
Être capable de m’adapter aux différents cas, différentes situations, différents âges
rencontrés,….
Ne pas être un « poids » pour mon maitre de stage et les autres membres du personnel.
Pouvoir travailler en collaboration avec toute l’équipe médical.
Être capable de bien réagir, de la bonne manière face aux différentes situations parfois
difficile, face aux parents et face à l’enfant.
Mesurable : Les différents objectifs ont été atteints à environ 70%.
Acceptable : Les objectifs sont motivants car la prise en charge d’un patient dans un service
de pédiatrie est déjà complexe, mais encore plus aux soins intensifs ou nous n’avons pas
droit à la moindre erreur, ou nous ne pouvons pas vraiment communiquer avec l’enfant,…
Un autre apprentissage se présente à moi ou je dois apprendre à observer, ne pas me
précipiter,… Beaucoup d’heures d’études ont été réalisées au préalable et j’aimerais que
celle-ci soient utile et me servent durant mon stage.
Réaliste : J’aimerais être un maximum autonome et faire mon travail seul. Cependant je sais
que ce n’est pas le service le plus facile pour être autonome. Il y a tellement de choses à
savoir, d’appareillages, de spécificités propres à l’enfant et celui-ci est tellement mal et
2
Page

2
L’acronyme SMART est utilisé pour les élaborer  :
Spécifique : personnalisé à vous, au lieu dans lequel vous exercez.
Mesurable : à l’issue du stage, vous devrez être en mesure de spécifier le degré d’atteinte de ces
objectifs
Acceptable, ce qui est le cas s’il est co-construit avec le milieu de soin ; et Ambitieux ; objectif
suffisamment grand pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant.
Réaliste : en lien avec la réalité du contexte de soins et de la durée du stage
Temporellement défini : défini dans le temps.
fragile qu’il est tout à fait normal que mon maitre de stage ne me laisse pas autant
d’autonomie que dans d’autres services.
Je devrai également m’adapter à chaque situation que je vie, à chaque enfant et cela ne sera
pas toujours facile.
Je devrai aussi faire en fonction des parents qui sont dans un état important d’anxiété et qui
pourraient parfois paraitre froid ou sur la défensive, …
Temporelle : 5 semaines de stages seront réalisées. Durant la première semaine, l’objectif
sera de m’adapter au service, de pouvoir manipuler les différents appareillages et de pouvoir
découvrir le contact avec un enfant, un bébé. A partir de la 2ième semaine, je prendrai plus
d’initiatives et essayerai au fur et à mesure de gagner en confiance et en autonomie.

1.2. Quels sont les moyens que vous allez mettre en œuvre pour y arriver ? Quelles sont
les ressources sur lesquelles vous allez pouvoir vous appuyer ?
Pour y arriver je vais me renseigner sur les pathologies les plus couramment rencontrées aux
soins intensifs pédiatriques. Je vais également revoir la matière sur le bébé, le nourrisson, le
développement d’un enfant,….
Je vais revoir la littérature scientifique sur les différentes pathologies rencontrées et la prise
en charge de celle-ci.
Je vais retenir ce que me dit mon maitre de stage et l’intégrer le plus vite possible.

1.3. En fin de stage : Evaluez de manière explicite (détaillée) si vous avez atteint ou non
les objectifs fixés en début de stage. Si non, expliquez les obstacles rencontrés pour
atteindre vos objectifs ou mettre en œuvre les moyens envisagés.

J’ai atteint une bonne partie des objectifs que je me suis fixé en début de stage.

En effet, j’ai été capable de prendre en charge des enfants de toutes âges (nourrisson,
enfants, adolescent,….) et d’adapter ma prise en charge et mon comportement face à celui-
ci.
3
Page

J’ai appris à davantage observer un patient. Car comme nous ne pouvons pas communiquer
oralement avec un enfant, il faut trouver un autre moyen de communiquer avec celui-ci.
J’ai rapidement compris le fonctionnement du service, comment celui-ci allait tourner,
fonctionner. J’ai rapidement retenu comment utiliser les différentes machines, matériels,
comment allait se dérouler ma prise en charge et la spécificité de celle-ci en fonction de l’âge
et de la pathologie de mon enfant.

J’ai été capable de travailler en collaboration avec toute l’équipe médical. Ce travail
pluridisciplinaire est indispensable, surtout dans un service comme celui-ci.
Je ne pense pas avoir été un « poids » pour mon maitre de stage, même s’il y avait la
difficulté d’être au début 3 stagiaires et qu’il fallait donc trouver sa place. Cela n’a pas été
facile. Et également la difficulté que j’ai eu à prendre des initiatives, car j’avais peur de mal
faire, je suis cependant passé au-dessus de cela et n’ai pas hésité à prendre des initiatives
par la suite.
Je pense avoir réagi de la bonne façon face aux différentes situations imprévu même si ces
situations m’angoissaient.

2. Analyse du lieu de stage : Analyse SWOT du lieu de stage3


Forces Faiblesses

 Un staff pluridisciplinaire est réalisé tous • Il n’y a pas systématiquement de bilan de


les matins avec tous les membres du sortie qui est réalisé avant que les enfants ne
personnel du services qui travaillent ce remontent à l’étage.
jour. Les médecins, infirmiers, kiné,… Ce
staff permet de faire un récap complet de • Il n’y a pas vraiment de suivi entre le kiné
chaque patient et de donner des objectifs des soins intensifs et les kinés qui vont suivre
pour ceux-ci durant la journée. l’enfant par la suite.

 Le matériel qui est utilisé pour les patients • Il y a beaucoup de directive de la part des
est en bon état, de qualité. médecins.

 Un bilan d’entrée est réalisé pour chaque • Comme il s’agit de patients hospitalisés qui
patient. nécessite beaucoup de soins, il faut parfois
attendre longtemps avant que celui-ci soit
 Un réel travail collaboratif est réalisé. libre.

 Le service est très agréable et tout est fait


pour que les enfants soient au mieux. • Il y a parfois beaucoup de bruit.
4
Page
• Installation d’un nouveau programme sur
 Les parents ont le droit de venir de 11h à ordinateur qui ne fait qu’énerver les
23h pour voir leur enfant, malgré la membres du personnel et qui diminue le
situation sanitaire. temps qu’ils passent avec l’enfant.

 Le maitre de stage demande souvent si ça


va, si nous avons des questions,…. Il vient
également vérifier si notre travail est
correctement réalisé.

3
Pour vous aider à élaborer ce SWOT, des informations se trouvent en annexe.
 Les chambres sont grandes, pour un seul
enfant, avec largement assez de place.

Opportunités Menaces

• Un staff pluridisciplinaire est réalisé tous • La prise en charge est semblable de jour en
les matins avec tous les membres du jour pour les patients (routine).
personnel du services qui travaillent ce
jour. Les médecins, infirmiers, kiné,… Ce • A cause de la situation sanitaire, les soins
staff permet de faire un récap complet de intensifs adultes sont rempli donc il y a
chaque patient et de donner des objectifs régulièrement 2-3 chambres de mon service
pour ceux-ci durant la journée. qui sont prisent par des patients adultes.

• Rapidement nous avons des


responsabilités.

5
Page
3. Dossier Kinésithérapique Individuel N°3.
Code du lieu de stage WOLpedSI/SLPED10
NOM Dewilde. Prénom Juliette.
(étudiant)

3.1. Anamnèse et données médicales du patient


 Données du Patient
Age (années ou mois/semaines si pédiatrie) 08/12/2020 (1 jour lors de la Sexe F.
première prise en charge).
Antécédents médicaux du patient Antécédents familiaux : RAS.
Antécédents médicaux : RAS.

 Données médicales stipulées sur la prescription ou dans le dossier


Date de la prescription 08/12/2020.
Diagnostic médical nécessitant le traitement kiné Transposition des gros vaisseaux (TGV).
Indications et/ou contre-indications médicales Indication : chirurgie de la TGV (switch) prévu à J+7 de la
pertinentes pour cette prise en charge naissance.

 Données complémentaires
 Lieu(x) des séances (Chambre, Salle de rééducation, Autres, …) Chambre aux soins intensifs.
 Autres prescriptions « Kiné »4
- Date / Diagnostic /
- Date / Diagnostic /

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

3.2. Collecte des données en début de votre prise en soins


Date de la collecte des données : 15/12/2020
 Éléments chronologiques clés du problème de santé du patient ; décrivez avec complétude
4
Pour certaines situations pathologiques, les patients bé né ficient d’un nombre plus important de sé ances remboursé es au meilleur
tarif. En plus des pathologies lourdes (liste E), il s’agit des pathologies des listes dites « Fa » et « Fb » dont le traitement né cessite
beaucoup de kiné sithé rapie. 6
Pathologies de la liste Fa : Il s’agit de pathologies qui nécessitent un traitement de kinésithérapie intense pendant une courte
Page
période. Pour une pathologie de la liste Fa (F aiguë) (art. 7, §14, 5°, A), le patient peut bénéficier d’un maximum de 60
séances de kinésithérapie remboursées au meilleur tarif, pendant une période d’1 an (365 jours à partir de la date de la 1re
séance effectuée). Après ces 60 séances, le traitement peut être poursuivi avec un remboursement moins important.
Pathologies de la liste Fb : Il s’agit de pathologies qui nécessitent un traitement régulier de kinésithérapie qui peut durer
plusieurs années. Pour une pathologie de la liste Fb (F chronique) (art. 7, §14, 5°, B), le patient peut bénéficier d’un
maximum de 60 séances de kinésithérapie remboursées au meilleur tarif par année civile, pendant une période allant de la
1re séance effectuée au 31 décembre de la 2e année civile qui suit l’année de cette 1re séance. Si l’état de santé du patient le
nécessite, une liste « Fb » est renouvelable. Après ces 60 séances le traitement peut être poursuivi avec un remboursement
régressif. Le taux de remboursement diminue, dans un premier temps pour les 20 séances suivantes, puis une deuxième
fois pour les séances effectuées à partir de la 81e séance.
Pathologies E : Vos patients souffrant de certaines pathologies lourdes peuvent bénéficier d’un remboursement plus élevé
de leurs soins de kinésithérapie et de certaines prestations spécifiques. Ces pathologies lourdes sont reprises sur la « liste E
».
Plus d’infos et listes complè tes : https://www.inami.fgov.be/fr/professionnels/sante/kinesitherapeutes/Pages/default.aspx
l’historique du problème de santé, y compris les traitements déjà effectués, son évolution, etc.
jusqu’au début de votre prise en soins.

7
Page
Avant la naissance de Mlle S. il a été diagnostiqué à l’échographie morphologique d’une TGV (il s’agit
d’une pathologie cyanogène, ou il y a un shunt gauche droit. L’artère pulmonaire et l’aorte sont
inversées. L’artère pulmonaire part du ventricule gauche et l’aorte part du ventricule droit. Le sang
désoxygéné part donc dans le corps et le sang oxygéné revient dans le cœur. Cependant, la vie est
possible à court terme et un échange sanguin se fait, grâce au canal artériel). Une césarienne a donc
été programmée au terme et une opération prévue également 1 semaine après l’accouchement.

Le 08/12/2020, Mlle S. est née par césarienne. Elle est née à terme à 37 semaines et 5 jours, elle
pesait 3kg avec un périmètre crânien de 32 cm (moyenne normale). La naissance a été compliquée car
elle était bradycarde, pâle et aréactive. Le score d’APGAR n’a pas été réalisé à la naissance.
Le jour même, elle est directement descendue aux soins intensifs pédiatriques afin de pouvoir
l’intuber et qu’elle puisse recevoir les soins appropriés.
Comme médication importante, elle était principalement sous Alprosladil qui est de la prostaglandine
et qui va permettre de garder le canal artériel temporairement ouvert pour qu’elle puisse vivre avant
l’opération en permettant au sang oxygéné et désoxygéné de se mélanger. Les effets secondaires de
ce médicament sont : fièvre, apnée, bradycardie, hypotension, troubles digestifs et irritabilité.
Gazométrie (artériel) et paramètres du monitoring :
o FC= environ 145 BPM. -> Valeur normal.
o FR = environ 60/minutes. -> Valeur normal.
o Saturation = environ 89 mmHg -> Plus bas que la norme (entre 98-100%) mais normal vue sa
pathologie cyanogène.
o Température = 37°C. -> Valeur normal.
o Fio2 = 40%. -> Elevé suite à la pathologie cyanogène.
o PH = 7,4 mmHg. -> Valeur normal.
o Po2 = 28 mmHg. -> Plus bas que la norme mais normal vue sa pathologie cyanogène.
o HCO3- = 24 mmol/L. -> Valeur normal.
o SO2 = 67,1%. -> Plus bas que la norme mais normal vue sa pathologie cyanogène.
o Le lactate est de 3 mmol/L. -> Supérieur à la norme qui est de maximum 1.
o La DAV est environ de 10. -> Globalement dans la norme.

Du 08/12/2020 au 14/12/2020, nous voyons Mlle. S. Afin de l’aspirer et de mobiliser sa tête pour
éviter l’apparition d’un torticolis. 8
Page

Le 15/12/2020, à 7 jours, elle a bénéficié d’un switch (technique chirurgicale qui permet de
sectionner l’artère pulmonaire et l’aorte à leurs bases afin d’échanger leurs places. Les artères
coronaires sont également réimplantées) via une sternotomie. L’opération s’est globalement bien
déroulée, mais pour des raisons de remplissage important (suite à la CEC) et à la suite de saignement,
… qui risquent de comprimer le cœur, celle-ci est remontée le thorax ouvert. Un simple pensement
transparent recouvre la plaie. Celle-ci avait également 2 drains pleuraux et 2 drains médiastinaux
(avec la présence d’un épanchement pleural à droite), une sonde urinaire, une voie centrale à droite
pour permettre l’administration de plusieurs médicaments (voir ci-dessous), une sonde naso-
gastrique à droite (à jeun pour le moment), un pace maker externe car a fait beaucoup de
bradycardies en salle (a été retiré après quelques heures) et était également intubée avec une
ventilation mécanique sous un mode contrôlée qui correspond au mode « A » avec un mode VAC.
Rapidement, elle a été passé au mode « assisté » en VACI-VCRP. Il s’agit du mode « B » ou le patient
Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 Dans le tableau, listez les signes cliniques, et élaborez des hypothèses les justifiant.
Signes cliniques Hypothèses

Cicatrice au sternum (environ 5 cm). Sternotomie.

Sous grosse dose de Benzodiazépine pour


Apathie. qu’elle soit calme.
Effets secondaires liés à l’anesthésie.

Hypotension. À la suite de la chirurgie.

À la suite de la chirurgie. Mais en mode B


Intubation. (assisté) donc peut déclencher l’inspiration
(VACI-VCRP).

Sonde naso-gastrique. Est trop faible que pour s’alimenter seule.

Pour permettre l’éliminer le sang qu’il pourrait


2 drains pleureux et 2 drains médiastinaux qui
y avoir,… et qu’il ne stagne donc pas dans le
sortent du thorax.
thorax du patient.

Afin d’administrer les différents médicaments


Voie centrale dans la veine jugulaire droite.
au patient.

Pour surveiller de près la diurèse. Cela nous


permettra donc de mettre en évidence s’il y a 9
Sonde urinaire.
Page
une dysfonction du système rénale ou du
remplissage.
Afin de pouvoir avoir la fréquence cardiaque
Electrodes (3).
sur le monitoring.

Brassard sur le bras pour prendre la tension. Afin d’avoir la tension sur le monitoring.

Capteur sur le pied pour la saturation. Afin d’avoir la saturation sur le monitoring.

La tête d’un nouveau-né correspond à environ


30% du poids de son corps. Celle-ci n’a donc
pas la capacité, la force de redresser sa tête.
Présence d’un torticolis à droite (inclinaison droite et
Cela a pour conséquence que la tête reste
rotation gauche de la tête) et d’une plagiocéphalie
toujours d’un côté et cela induit un
gauche.
« aplatissement » d’un côté de la tête car le
crâne d’un nouveau-né est très malléable et va
donc rapidement se déformer.

Le nouveau-né est dans un schéma


Position de « crapaud » avec les MI et position
d’hyperextension lors de la naissance
fléchie des MS.
(hypertonie de la chaine postérieur).

Encombrement suite à la présence de la sonde


Ronronnement lors de la respiration (ronchus). d’intubation. Production de mucus et risque de
formation d’un bouchon.

A l’auscultation, n’entend pas d’entrée d’air au


Présence d’un épanchement pleurale à droite.
niveau du poumon droit.

Dû à la tension du sterno-cléido-mastoïdien et 10
Douleurs lorsque mobilise sa tête.
au manque de mobilité de la tête.
Page

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 Dans le tableau, selon la CIF, listez puis hiérarchisez les déficiences des fonctions et des structures
& les limitations d’activités/restrictions de participation ; pour chaque item, précisez les tests ou
moyens utilisés pour les évaluer : test spécifique, questionnaire, observation, question lors de
l’anamnèse, données issues du dossier, etc.
 Appariez les limitations/restrictions avec les déficiences les justifiant
Limitations d’activités et restrictions de participation Déficiences des fonctions et des structures
Structures anatomiques.
Chapitre 4 : structure des systèmes cardio-
vasculaires, immunitaires et respiratoires.
Structure du système cardio-vasculaire.
A été opérée du TGV.
Cicatrice d’environ 5 cm sur le thorax
(sternotomie).

Chapitre 5 : Structures liés aux systèmes


digestifs, métaboliques et endocriniens.
Structure de l’estomac.
Elle est gavée via une sonde naso-gastrique.

Fonctions organiques.

Chapitre 1 : Fonctions mentales.


Fonction de la conscience.
Elle est très faible et fatiguée, elle ne serait
Chapitre 5 : entretien personnel. actuellement pas capable de s’alimenter via un
Manger et boire. biberon,...
Ne s’alimente pas par voie naturelle (la bouche). Ne Le réflexe de téter n’est également pas
tète pas (le biberon ou le seins). présent.

Elle est sédatée.


 Via l’observation. L’échelle de confort est au score de 12/30 ce
qui veut dire que l’enfant est confortable, sans
douleurs.

Chapitre 4 : Fonctions des systèmes cardio-


vasculaire, hématopoïétique, immunitaire et
respiratoire.
Fonction du système cardio-vasculaire.
A été opérée d’une TGV via un switch en
réalisant une sternotomie.

Chapitre 5 : Fonctions des systèmes digestifs,


11
métaboliques et endocriniens.
Page

Fonction relative su système digestif.


Est nourri via la sonde naso-gastrique.

 Via l’observation, la réalisation de


l’échelle de confort et l’anamnèse.

Fonctions organiques.
Chapitre 1 : apprentissage et application des
connaissances. Chapitre 1 : Fonctions mentales.
Perception sensorielle attentionnelle.
Regarder et écouter. Fonction de la conscience.
Elle ne découvre pas son environnement. Elle ouvre Est trop jeune pour avoir de la conscience.
à peine les yeux. Elle ne réagit pas à la voix ou au
bruit. Elle est sédatée.
L’échelle de confort est au score de 12/30 ce
Chapitre 7 : Relation et interaction avec autrui. qui veut dire que l’enfant est confortable, sans
Interaction générale avec autrui. douleurs.
Relation particulière avec autrui.
Ne réagit pas à son environnement et ne fait pas la Elle est très faible et fatiguée.
distinction entre le personnel médical ou ses
parents, pour le moment. Fonction du sommeil.
A cet âge, les enfants dorment en moyenne 20
Elle est très calme, respectueuse, douce et s’agite heures sur 24.
peu.
 Via l’observation et la réalisation
de l’échelle de confort.
 Via l’observation.

Structures anatomiques.

Chapitre 7 : structures liées aux mouvements.


Structure de la région de la tête et du coup, des
épaules, du membre supérieur et du membre
inférieur.
Hypertonie de la chaine postérieure,
rétractions articulaires et musculaires.
Au niveau du cou, torticolis droit.
Chapitre 4 : Mobilité.
Fonctions organiques.
Changer et maintenir la position du corps.
Changer la position corporelle de base.
Chapitre 7 : fonctions de l’appareil locomoteur
Position vicieuse et manque de mobilité.
et lié au mouvement.
Fonction des articulations et des os, fonction
des muscles, fonction liée au mouvement.
12
 Via l’observation et la mobilisation.
Lorsqu’un enfant nait, hypertonie de la chaine
Page

postérieure.

Torticolis droit et plagiocéphalie à gauche car


pas la force de mobiliser sa tête qui correspond
à 30% du poids de son corps et raideur du
sterno-cléido-mastoïdien.

 Via la mobilisation et l’observation.


Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 Facteurs contextuels influents (précisez « obstacles » et/ou « facilitateurs ») et incidence sur le traitement
Facteurs environnementaux :
Obstacles :
Ses parents habitent loin de l’hôpital et ne peuvent donc pas venir souvent la voir.
Son papa a un travail à temps plein et a donc peu le temps de se libérer.

Facilitateurs :
Cette situation est très difficile à vivre pour les parents et souffrent de ne pas pouvoir venir la voir. Ils
téléphonent cependant plusieurs fois par jours afin de pouvoir avoir de ses nouvelles.

Facteurs personnels :
Obstacles : /

Facilitateurs :
Malgré son jeune âge, elle a un chouette caractère pendant le traitement, elle ne râle pas et ne pleure
pas beaucoup. Elle est vite rassurée lors des contacts, lorsqu’on lui parle,...

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 [À remplir après le stage] Réflexion sur votre collecte de données ; Quelles sont les limites de votre
collecte des données ? Soyez critique par rapport au contenu du dossier, au contexte de la prise
en charge, au temps donné au stagiaire pour faire la collecte, aux infos disponibles, etc.

Il a été facile de collecter les données car nous avons tout à disposition pour le faire. De plus, les
infirmières et le maitre de stage nous donnaient souvent des informations ou explications quand nous
ne comprenions pas quelque chose. Il y a également dans le service, des fardes, classeurs avec
l’explication de la théorie, les médicaments, …
Ce qui a été plus difficile, c’est qu’il s’agit d’une patiente que nous avons vu dès sa naissance, qui a
évoluée, grandi, été opéré, …. Donc en peu de jours, beaucoup de choses changeaient dans sa prise
en charge générale.
Ce qui a également été compliqué c’est que je n’ai malheureusement pas pu voir les parents souvent
car ceux-ci étaient peu présents.
13
Page

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 Projet formulé par le patient, et/ou attentes, perspectives, espoirs formulés par celui-ci

Projets formulés par les parents :


o Se sevrer de l’intubation (extuber).
o Se sevrer de la sonde naso-gastrique et pouvoir manger via le biberon.
o Être plus éveillée et réactive par rapport à son environnement.
o Qu’elle aille mieux et puisse alors quitter les USI et remonter à l’étage pour que les parents
puissent dormir avec elle et rester donc constamment avec elle.
o Rentrer à la maison.
Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

3.3. Diagnostic kiné issu du raisonnement clinique* ; suite à la hiérarchisation et à la mise


en lien des éléments ci-dessus, formulez le diagnostic kiné, c’est-à-dire élaborez un résumé
utile permettant à un autre kiné de prendre votre patient en soin.

Mlle S., a été diagnostiquée avant la naissance, durant l’échographie morphologique d’une TGV.
Cette petite fille Belge est née le 08/12/2020 par césarienne. Elle est née à terme à 37 semaines et 5
jours, elle pesait 3kg avec un périmètre crânien de 32 cm. La naissance a été compliquée car elle était
bradycarde, pâle et aréactive.
Le jour même, elle est directement descendue aux soins intensifs pédiatriques afin de pouvoir
l’intuber et qu’elle puisse recevoir les soins appropriés.
Comme médication importante, elle était principalement sous Alprosladil qui est de la prostaglandine
et qui va permettre de garder le canal artériel temporairement ouvert pour qu’elle puisse vivre avant
l’opération.

A 7 jours, le 15/12/2020 elle a été opérée d’un switch via une sternotomie.
L’opération s’est globalement bien déroulée mais celle-ci est remontée le thorax ouvert. Un simple
pensement transparent recouvrait alors la plaie. Celle-ci avait également 2 drains pleuraux et 2 drains
médiastinaux (avec la présence d’un épanchement pleural à droite), une sonde urinaire, une voie
centrale à droite, une sonde naso-gastrique à droite (à jeun pour le moment), un pace maker externe
car a fait beaucoup de bradycardies en salle (a été retiré après quelques heures) et était également
intubée avec une ventilation mécanique sous un mode de VACI-VCRP, qui correspond au mode « B »
donc le mode « assisté ».
Les paramètres au retour de salle sont les suivant :
Monitoring :
o FC = 160 Bpm.
o FR = 30/minutes.
o Tension = 6/7.
o Saturation = 100%.
o CO2 = 48 mmHg.
o Température = 36,8°C.
Gazométrie artérielle : 14
o FIO2 = 45%.
Page

o PH = 7,3.
o PCO2 = 41 mmHg.
o PO2 = 143 mmHg.
o HCO3- = 22 mmol/L.
o SO2 = 99.

Les paramètres de la ventilation mécanique (VACI-VCRP) :


o PEP = 6.
o FIO2 = 30%.
o Fréquence VACI = 30.
o Volume courant = 30 L/min.
o Fréquence respiratoire = 40 cycles/minute.
 Voir schéma des courbes en annexe.

Le 17/12/2020, le thorax a été refermé car les œdèmes et saignements avaient fortement diminué.
 Voir radio réalisée le 17/12 (Voir annexe 3).

Les parents de Mlle S. son globalement peu présent. En effet, ceux-ci habitent loin et le papa travail à
plein temps. Ils souffrent beaucoup de cette situation mais ils téléphonent plusieurs fois par jours aux
infirmières pour prendre des nouvelles.
C’est une petite fille gentille, qui aime le contact et qui reste très calme et pleure très peu durant les
soins.

Les projets des parents sont de pouvoir l’extuber, qu’elle puisse manger au biberon, qu’elle soit plus
éveillée et qu’elle puisse rentrer à la maison.

Ma prise en charge commence à partir du 16/12/2020.

* Le diagnostic kiné est un diagnostic fonctionnel, où le lien entre les déficiences principales justifiant
les limitations d’activité prioritaires est clairement établi.
Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

3.4. Plan de Traitement


 Objectifs, actes & moyens
 Fréquence des traitements Par jour 2X Par semaine 12 à 14 X
Dans le tableau, élaborez vos objectifs* en termes d’activité et participation, en précisant les délais et
les résultats chiffrés attendus, et hiérarchisez-les.
Pour chaque objectif, précisez les actes et moyens* qui en découlent.
Objectifs Actes Moyens
Être capable d’extuber la Modifier les paramètres de la
patiente d’ici 2-3 jours. ventilation mécanique. Diminuer l’aide donnée au
patient afin que celui-ci fasse
un maximum seul. 15
Passer d’un mode de la
Page

ventilation mécanique « B »


(assisté) à un mode « C »
(spontané) pour pouvoir la
sevrer et l’extuber.

1)Via la technique de
1)Récupérer en volumes drainage autogène assistée.
Être capable d’améliorer la pulmonaires. 2)Via la technique de
ventilation d’ici 1 à 2 semaines. 2)Désencombrement des voies drainage autogène assistée.
aériennes inférieurs et supérieurs. Via l’aspiration directement
dans la sonde d’intubation.

Engendrer une inclinaison


homolatérale et une rotation
controlatérale par rapport au
SCM opposé à celui qui est
tendu.
Positionner à la fin, la tête
Diminuer les raideurs du sterno- droite ou si la plagiocéphalie
Être capable de mobiliser sa cléido-mastoïdien. est trop importante, il faudra
tête dans différentes directions. Eviter la plagiocéphalie. positionner la tête du bébé
Améliorer le positionnement. du côté de la zone convexe au
moins 70% de la journée.
Si la tête a une tendance
naturelle à se positionner
d’un côté, fixer la tête via 2
petits essuies de part et
d’autre de celle-ci.

Mobilisation douce des


épaules en circumduction.
Travail d’extension des MS via
la pronation de la main.
Amélioration de la mobilité des 4 Travail de pédalier avec les
Être capable de mieux se 16
membres (actuellement schéma MI afin de pouvoir tendre les
mobiliser.
d’hyperextension). jambes. Mobilisation du
Page

bassin.
Mobiliser les pieds et
repositionner les orteils si
ceux-ci sont croisés.

Amélioration de la compliance au
Être capable de pouvoir prendre Réalisation de techniques de
contact sur le visage ainsi qu’aux
le biberon. stimulations auro-faciale.
stimulations sur la bouche.
Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

*Élaboration des objectifs :


En vous basant sur la méthode SMART 5, écrivez les objectifs de la prise en charge et priorisez-les en
fonction du moment où vous intervenez.
Dans le tableau, précisez les actes et moyens qui en découlent.

Les objectifs sont établis à partir des limitations d’activités et restrictions de participation du patient.
Ils tiennent compte du projet du patient, de son âge, des facteurs contextuels du patient et du lieu
d’intervention, du fonctionnement et du handicap, et des capacités de récupération du patient.

L’objectif est un item « activité/participation » ; être capable de …

La définition des objectifs est donc une étape de décision stratégiquement cruciale. Plus les objectifs
sont pertinents, plus le traitement sera efficace. Plus les objectifs seront formulés précisément, plus il
sera facile de choisir les moyens correspondants.

*Élaboration des actes et des moyens ; l’acte est l’effet attendu du traitement. Le moyen est la
technique thérapeutique utilisée. N’hésitez pas à noter les actes et moyens que vous proposez,
même s’ils n’ont pas été effectués sur le lieu de stage !

 [À remplir après le stage] Justification des choix thérapeutiques ; en fonction du moment de la prise
en soin, justifiez un de vos choix thérapeutiques (actes et moyens élaborés précédemment, en
lien avec vos objectifs).

La stimulation auro-faciale est quelque chose d’important à faire chez les bébés qui ont subi des soins
intensifs, qui ont été intubé, qui ont été sous ventilation mécanique, ….
Il aurait été prouvé que celle-ci permettrait de diminuer de 9 jours le refus de l’enfant à prendre le
sein ou le biberon (des choses qui pour lui sont interprété comme négatives).

Celle-ci se fait en différentes étapes :


1) Caresser la joue du patient, du tragus de l’oreille vers le menton en passant par le bord
inférieur de la mandibule. Des 2 côtés.
2) Caresser la joue du patient, du lobe de l’oreille à la commissure de la lèvre. Des 2 côtés.
3) Réaliser des caresses du bord inférieur du nez jusqu’à la bouche du bébé. Celui-ci va 17
normalement avoir le réflexe de sortir la langue.
Page

4) Avec un coton rigide, appuyer sur les 4 points cardinaux des lèvres. Normalement il faudra
voir la lèvre du côté ou on appuie se contracter et on verra également la langue sortir du côté

5
L’acronyme SMART est utilisé pour les élaborer   :
Spécifique  : personnalisé au patient, à son problème de santé dans le contexte existant.
Mesurable  : préférentiellement quantifié, mais parfois qualifié, pour guider et valider l’avancement
thérapeutique.
Acceptable, ce qui est le cas s’il est co-construit avec le patient  ; et Ambitieux  ; objectif suffisamment
grand pour qu’il représente un défi et qu’il soit motivant pour le patient.
Réaliste  : atteignable, raisonnable, pour ne pas leurrer le partenaire ou le perdre en espoirs vains.
Temporellement défini  : défini dans le temps.
ou on appuie.
5) Caresser tout le pourtour de la bouche de l’enfant, sur ses lèvres.
6) Mettre notre doigt dans sa bouche et appuyer sur la langue. On voit si celui-ci a des nausées
qui arrivent.
7) Caresser les gencives du bébé.
8) Appuyer sur le palet de l’enfant et voir s’il a le réflexe de téter.

Il faut répéter cette stimulation plusieurs fois par jours durant plusieurs jours afin de voir les effets.
Cette stimulation permettra d’accélérer la venue de l’alimentation au biberon comme souhaité par les
parents.

Les bébés qui sont aux soins intensifs entre-autre, ne vont pas pouvoir évoluer comme les autres
enfants qui sont constamment stimulé, manipulé, … et qui naturellement évolue par rapport à la leur
environnement. Il est donc importance de réaliser des mobilisations précoces chez ces enfants afin
d’éviter le torticolis, afin de diminuer l’hypertonie de la chaine postérieure, afin d’éviter les
modification musculosquelettiques, ….

 Décrivez les marqueurs de suivi/d’efficacité de votre traitement ; vous devez pouvoir évaluer
l’efficacité de votre traitement. Citez dès lors les outils utilisés à court terme permettant d’évaluer
cette efficacité ; test spécifique, questionnaire, observation, etc.
o L’observation du nouveau-né. Pâleur, cyanose, marbrage, agitation, crispation, mimiques
faciales, …
o Observation de ce qui entoure le patient (sondes, cathéters, médications, …). Observer si au
fur et à mesure on enlève ceux-ci, diminue les doses, …
o Les valeurs du monitoring (saturation, FR, FC, tension, température et PCO2).
o La gazométrie (DAV, PH, lactate, ...).
o Auscultation. Percevoir comment l’air passe dans les poumons.
o L’échelle de confort du bébé.
o L’échelle d’EDIN
o Le ressenti des parents.

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

 [À remplir après le stage] Explicitez les limites ou restrictions rencontrées pour mettre en œuvre les
18
moyens* (limites propres au contexte de soin, facteurs personnels ou environnementaux du
Page

patient, limites liées à votre expérience de terrain, etc.) *technique thérapeutique utilisée

Il n’a pas été difficile de mettre en œuvre les moyens. Etant très calme et fort sédatée, elle a toujours
été compliante pour la prise en charge.
Ce qui a cependant été plus compliqué c’est que celle-ci était très fragile et nous avions une grosse
responsabilité sur nos épaules car nous n’avions pas droit à la moindre erreur avec elle.

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :


3.5. Traitement
Dates des Observations régulières : faits marquants qui rendront essentiellement compte de
séances l'évolution du patient (ainsi que des ajustements proposés).

Ayant été opérer la veille, il fallait la laisser se reposer.


Nous l’avons aspiré via la sonde d’intubation afin de la désencombrer.
Les sécrétions étaient mucoïdes, blanches et collantes en quantité moyenne.
16/12/2020. Son pace maker externe a été retiré car elle est retournée en rythme sinusale.
Ayant le thorax ouvert, le drainage autogène assisté ne pouvait évidemment pas se
faire.
Les valeurs du monitoring étaient dans la norme.

Le matin, nous avons aspirée la patiente afin de la désencombrer. Les sécrétions


étaient mucoïdes, blanches et collantes en quantité moyenne.
Il a également fallu remonter de 1cm la sonde d’intubation (en passant de 12 cm à
11 cm) car celle-ci était trop basse et provoquait alors une atélectasie du lobe
17/12/2020. supérieur droit. Nous avons également mobilisé sa tête et travaillé sur son torticolis
droit qui provoquait donc une plagiocéphalie gauche.
L’après-midi, les chirurgiens sont venus dans sa chambre pour refermer le thorax.
Cela s’est bien passé. Nous ne l’avons donc pas vu.
Les valeurs du monitoring étaient dans la norme.

Nous avons effectué un drainage autogène assisté en positionnant nos mains sur
son thorax. Celui-ci avait été refermé la veille.
Nous avons également réalisé une aspiration nasale et dans la sonde d’intubation.
Les sécrétions étaient mucoïdes, blanches et collantes en quantité faible.
18/12/2020. Enfin, nous avons mobilisé sa tête pour diminuer son torticolis. La plagiocéphalie
est moins importante que les jours précédents. Nous avons également mobilisé ses
membres afin de pouvoir pallier le schéma d’hyperextension.
Les valeurs du monitoring étaient dans la norme sauf pour le CO2 qui est assez
élevé.

Elle a été extubée la veille. Elle a au départ été mise en mode « C » qui correspond 19
au mode spontané avec la mise ne place d’une BPAP. Cependant celle-ci ne l’a pas
Page

supporté et il alors fallu passer en DUOPAP via un masque nasal (FIO2 = 30% et une
fréquence respiratoire = 30cycles/minutes), celle-ci le supportait mieux.
Depuis la veille elle est également gavée via une sonde auro-gastrique.
22/12/2020 Elle est plus éveillée, plus réactive, ouvre davantage les yeux et montre son
mécontentement (pleure) lors de l’aspiration.
Nous avons réalisé un drainage autogène assisté et une aspiration naso-buccale.
Les sécrétions étaient abondantes, collantes et mucoïdes.
Nous avons également mobilisé sa tête car torticolis gauche (a changé d’il y a
quelques jours).
Patiente assez réveillée, qui réagit aux stimulus extérieurs. Son gavage a été
augmenté.
Au niveau respiratoire, elle est en DUOPAP (FIO2 = 30% et une fréquence
respiratoire = 30cycles/minutes) mais essaie de passer en CPAP.
Nous avons réalisé un drainage autogène suivi d’une aspiration naso-buccale. Les
23/12/2020
sécrétions étaient blanches, mucoïdes, en faible quantité.
Nous avons également réalisé des mobilisations : de sa tête pour son torticolis et
de ses membres pour essayer de « casser » l’hyperextension.
Voie que douloureuse lors des mobilisations de la tête, commence à pleurer et à
râler.

Patiente fort réveillée qui réagit face aux stimulus environnants.


Nous avons fait un drainage autogène assisté ainsi qu’aspiré la patiente. Il y avait
peu de sécrétions et celle-ci étaient liquides, blanches et mucoïdes.
24/12/2020 Est toujours en DUOPAP (Fio2 = 25%, FR = 40 cycles/min). Essaye de la passer en
CPAP mais celle-ci ne le supporte pas.
Son alimentation est augmentée de jour en jour (gavage).
Réalisation du bilan de fin.

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

3.6. Clôture de votre prise en soins


Date de la clôture du traitement 24/12/2020.
Raison de la clôture du traitement ; fin
Fin du stage.
du traitement ? fin du stage ? autre ?
Évaluation de la prise en charge ; dans le tableau, mettez en évidence les différences entre votre
bilan initial et votre bilan final.
Bilan effectué au début de votre prise en charge Bilan effectué à la fin de votre prise en
(date : 16/12/2020 ) charge (date : 24/12/2020 )

Les paramètres au retour de salle sont les suivants : Les paramètres sont les suivants :
Monitoring : Monitoring :
o FC = 160 Bpm. o FC = 154 Bpm.
o FR = 30/minutes. o FR = 40 cycles/minute. 20
o Tension = 6/7. o Tension = 5/4.
Page

o Saturation = 100%. o Saturation = 100%.


o CO2 = 48 mmHg. Gazométrie veineuse :
o Température = 36,8°C. o Fio2 = 25%.
Gazométrie artérielle : o Température = 37,2°C.
o FIO2 = 45%. o PH = 7,3.
o PH = 7,3. o PCO2 = 62,8 mmhg.
o PCO2 = 41 mmHg. o Pao2 = 42 mmhg.
o PO2 = 143 mmHg. o Po2 = 42.
o HCO3- = 22 mmol/L. o HCO3- = 34
o SO2 = 99. o So2 = 68.
Intubée. Extubée.
Les paramètres de la ventilation mécanique (VACI- Les paramètres de la ventilation mécanique
VCRP) = mode assisté (B) : (DUOPAP) :
o PEP = 6. o Fio2 = 25%.
o FIO2 = 30%. o FR = 40 cycles/min.
o Fréquence VACI = 30. o PIP = 3.
o Volume courant = 30 L/min. o PEP = 1,8.
o Fréquence respiratoire = 40 cycles/minute.
o La fréquence d’aide inspiratoire = FR total – L’échelle d’EDIN (spécifique pour les patients
FRvaci = 35-35 = 0. extubés jusque maximum 6-9 mois) : Voir
o Le volume minute = VC . FR = 30 . 35 = environ annexe 5.
1L. o Visage -> Grimaces passagères :
 Voir schéma des courbes en annexe. froncement des sourcils/lèvres
pincées/plissement du
menton/tremblement du menton.
L’échelle de confort (spécifique pour les patients o Corps -> Agitation transitoire, assez
intubés) : Voir annexe 5. souvent calme.
o Eveil -> Légèrement endormie. o Sommeil -> S’endort facilement,
o Agitation -> Calme. sommeil prolongée, calme.
o Ventilation -> Pas de ventilation spontanée, o Relation -> Appréhension passagère
pas de toux. au moment du contact.
o Mouvements -> Occasionnels. o Réconfort -> Se calme rapidement
o Tonus musculaire -> Augmenté. lors des caresses, au son de la voix ou
o Tension du visage -> Normal. à la succion.
 12/30 (score normal, enfant confortable).  4/15 (enfant confortable).

Sécrétions mucoïdes, blanche et collantes en quantité


moyenne. Les sécrétions sont mucoïdes, blanches et
Pas de réflexes de toux. collantes en quantité faible.

Apathique, ne réagit pas beaucoup à son La patiente commence à avoir des petits
environnement. réflexes de toux.
21
Présence d’une sonde naso-gastrique mais est encore Elle est plus active, a les yeux ouverts, elle
Page

à jeun actuellement. réagit à son environnement et met en


évidence son mécontentement (en pleurant)
Torticolis droit avec une inclinaison droite et une lorsque quelque chose ne va pas ou ne lui
rotation gauche de la tête. Plagiocéphalie importante à plait pas. Et elle se calme rapidement
gauche. lorsqu’on lui donne la tututte ou lorsqu’on lui
parle, la touche, …
Taille = 51 cm.
Poids = 2kg800. La patiente est alimenté par une sonde de
 Environ dans la norme mais un poids qui gavage auro-gastrique. Son résidu gastrique
reste un peu trop faible après déjà 1 est de couleur blanche (car nourrit au lait).
semaine de vie.
Léger torticolis gauche avec une inclinaison
gauche et une rotation droite de la tête. Il n’y
a plus la présence de plagiocéphalie.

Taille =
Poids = 3kg100.

Si le traitement est terminé, rédigez vos conclusions.


Si le traitement se poursuit, proposez un diagnostic kiné actualisé.
Le traitement de Mlle S. se poursuit.

Mlle S., a été diagnostiquée avant la naissance, durant l’échographie morphologique d’une TGV.
Cette petite fille Belge est née le 08/12/2020 par césarienne. Elle est née à terme à 37 semaines et 5
jours, elle pesait 3kg avec un périmètre crânien de 32 cm. La naissance a été compliquée car elle était
bradycarde, pâle et aréactive.
Le jour même, elle est directement descendue aux soins intensifs pédiatriques afin de pouvoir
l’intuber et qu’elle puisse recevoir les soins appropriés.
Comme médication importante, elle était principalement sous Alprosladil qui est de la prostaglandine
et qui va permettre de garder le canal artériel temporairement ouvert pour qu’elle puisse vivre avant
l’opération.

A 7 jours, le 15/12/2020 elle a été opérée d’un switch via une sternotomie. L’opération s’est bien
déroulée. Elle est remontée de salle avec le thorax ouvert.

Le 17/12/2020, le thorax a été refermé car les œdèmes et saignements avaient fortement diminué.

Aujourd’hui, le 24/12/2020 Mlle S. a bien évoluée.


D’un point de vue respiratoire, elle est extubée, et est sous ventilation non invasive, sous DUOPAP
afin de créer un effet PEP, de garder les alvéoles ouvertes et de favoriser la diffusion de l’oxygène. Son
état s’améliore de jour en jour. Elle est de moins en moins encombrée et les sécrétions sont de plus
en plus claires. Elle commence également à avoir des petits réflexes de toux.
Au niveau comportemental, elle réagit également à son environnement et garde les yeux ouverts une
bonne partie de la journée. Elle est calme et s’apaise rapidement lorsqu’elle a la tétine en bouche ou
lors du contact peau à peau. Elle manifeste également son mécontentement (pleure) lorsque quelque
chose ne lui plait pas.
Au niveau digestif, elle est réalimentée via une sonde auro-buccale depuis quelques jours. 22
Au niveau orthopédique, elle présente un torticolis à droit et à gauche (différent d’un jour à l’autre)
Page

sans présence de plagiocéphalie.

Les paramètres sont les suivants :


Monitoring :
o FC = 154 Bpm. -> Normal.
o FR = 40 cycles/minute. -> Normal.
o Tension = 5/4. -> Normal.
o Saturation = 100%. -> Normal.
Gazométrie veineuse :
o Fio2 = 25%. -> Normal.
o Température = 37,2°C. -> Normal.
o PH = 7,3. -> Normal.
o PCO2 = 62,8 mmhg. -> Un peu trop élevé (normalement 35-45 mmHg) mais normal car
gazométrie veineuse.
o Pao2 = 42 mmhg. -> Un peu trop bas (normalement proche de 100 mmHg) mais normal car
gazométrie veineuse.
o Po2 = 42. -> Un peu trop bas (normalement proche de 100) mais normal car gazométrie
veineuse.
o HCO3- = 34. -> Un peu trop élevée (normalement 22-24 mmol/L).
o So2 = 68. -> Un peu trop bas (normalement proche de 100) mais normal car gazométrie
veineuse.

Les paramètres de la ventilation mécanique (DUOPAP) :


o Fio2 = 25%.
o FR = 40 cycles/min.
o PIP = 3.
o PEP = 1,8.

Les parents de Mlle S. son globalement peu présent. En effet, ceux-ci habitent loin et le papa travail à
plein temps. Ils souffrent beaucoup de cette situation mais ils téléphonent plusieurs fois par jours aux
infirmières pour prendre des nouvelles.
C’est une petite fille gentille, qui aime le contact et qui reste très calme et pleure très peu durant les
soins.

Les projets des parents sont actuellement, qu’elle puisse manger au biberon et qu’elle puisse rentrer
à la maison.

Si le traitement se poursuit, élaborez des objectifs de traitement actualisés

o Améliorer la ventilation. Être capable de la sevrer de la VNI et de respirer à l’air ambiant.


o Être capable de pouvoir prendre le biberon dans plusieurs semaines.
o Être capable de mobiliser sa tête dans différentes directions.
o Être capable de se mobiliser.
23
Page
Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

3.7. Auto-évaluation de la prise en charge (incluant le diagnostic kiné, les objectifs, le


traitement)
Traduit de Sackett (2000)

La kinésithérapie basée sur les données probantes envisage les trois éléments indissociables suivants :
 le patient (ses attentes, ses croyances6, ses expériences antérieures, etc.),
 le thérapeute (ses croyances, son expérience, ses compétences spécifiques, le lieu de la prise
en charge, etc.)
 et les données issues de la recherche, de la littérature concernant la situation pathologique
(guidelines, recommandations d’experts, etc.) ; synthétisez les recommandations et citez vos
références (normes APA) issues de la littérature, pas de vos cours !
Pour un élément de la prise en soins, justifiez votre « décision » clinique d’appliquer ou non les
recommandations spécifiques sur base des éléments « patient » et « thérapeute ».

(1) Cet article met en évidence l’importance du repositionnement chez les bébés lorsque ceux-ci sont
hospitalisé. En effet, un enfant en bonne santé sera fréquemment manipulé, changera régulièrement
de position et cela permettra à celui-ci de se développer. Mais pour un enfant hospitalisé cela est
problématique. Il faut donc que le kinésithérapeute manipule l’enfant et le mobilise un maximum afin
d’éviter les effets secondaires.
Pour Mlle S., c’est ce qui a été réalisé. En effet, environ 2 fois par jours nous mobilisions son corps et
sa tête en essayant de la stimuler.

(2) Cet article parle de l’intérêt des mobilisations précoces en pédiatrie dans un service de soins
intensifs. Celui-ci met en évidence qu’il faut se baser sur un protocole précis pour pouvoir prendre
l’enfant en charge. Avec Mlle S., nous ne nous sommes pas basés sur un protocole mais sur
l’expérience du maitre de stage qui a régulièrement des preuves que cela fonctionne. 24
Page

Pour notre prise en charge, nous avons également réalisé la stimulation auro-faciale. Celle-ci est de
manière générale mise en évidence dans les articles pour des enfants prématurés mais la prise en
charge et le protocole reste similaire pour les enfants nés à terme.

Enfin, nous avons réalisé l’aspiration de Mlle S. mais seulement lorsque celle-ci était encombrée. En
effet, il s’agit d’un acte invasif a réalisé seulement lorsqu’il est jugé nécessaire et lorsque l’enfant n’est
pas capable d’éliminer ses sécrétions lui-même (car trop jeune, sédaté, pas capable de tousser, …).

6
Représentations – parfois incomplètes voire erronées – que peuvent se faire certains patients
(et/ou leur entourage) de leur affection, de ses causes et/ou conséquences et/ou de leur traitement.
Cependant lorsque les patients sont sous VNI il sera important de la faire 2-3 fois par jours car cela va
engendrer la production de mucus et si nous ne le retirons pas, cela risque de provoquer l’apparition
d’un bouchon ou encore une surinfection.

Sources :
(1)Menier, Isabelle. « P5 – Intérêts du positionnement en réanimation néonatale et pédiatrique ».
Kinésithérapie, la Revue 16, no 170 (1 février 2016): 37. https://doi.org/10.1016/j.kine.2015.11.056.

(2)Colwell, Blair R. L., Cydni N. Williams, Serena P. Kelly, et Laura M. Ibsen. « Mobilization Therapy in
the Pediatric Intensive Care Unit: A Multidisciplinary Quality Improvement Initiative ». American
Journal of Critical Care: An Official Publication, American Association of Critical-Care Nurses 27, no 3
(mai 2018): 194-203. https://doi.org/10.4037/ajcc2018193.

Qu’est-ce que je retiens d’intéressant pour ma pratique future ?

Tout a été intéressent durant ce stage.


La prise en charge d’un enfant déjà a été une découverte pour ma part. Avec la prise en charge
d’enfants de quelques heures ou 1 jours et ensuite la prise en charge d’enfant de 2 ans, 6 ans, 12 ans,
16 ans, … A chaque fois, il faut s’adapter avec ceux-ci.
L’enfant est tellement fragile que nous n’avons pas droit à la moindre erreur car celle-ci pourrait être
fatale.
Aux soins intensifs, il y a également une grande variété de pathologie. Beaucoup d’entre-elles sont
congénitale et cela nous permet d’en apprendre plus sur des pathologies que nous connaissons peut-
être moins ou que nous ne connaissons pas du tout.

Espace de correction (réservé à l’enseignant) :

25
Page
Master - Grille d’évaluation formative
Nom : Prénom :
Dossier N° : TB B S I
Objectifs formulés adéquatement
Elaboration des objectifs de stage
Moyens choisis pertinents
Analyse du lieu de stage Analyse SWOT pertinente
Données du patient
Anamnèse et données médicales Données médicales
Critère : complétude Données complémentaires
Eléments chronologiques clés
Signes cliniques et hypothèses
Choix des limitations et restrictions à évaluer
Hiérarchisation des limitations
Collecte des données Choix des outils d’évaluation
Critères : pertinence & exhaustivité
Choix des déficiences à évaluer
Hiérarchisation des déficiences
Choix des outils d’évaluation
Exactitude des résultats
Liens entre les limitations et les déficiences
Facteurs contextuels
Auto-évaluation critique
Projet formulé par le patient
Formulation synthétique du diagnostic kiné
Mise en évidence des données du contexte dans
lequel évolue le patient en relation avec son projet
Diagnostic Kinésithérapique
Interprétation et hiérarchisation de la
(Diagnostic fonctionnel)
« problématique » présentée par le patient
Critères : pertinence & rigueur
Synthèse des données du bilan afin de cibler les
déficiences et limitations qui feront l’objet de la prise
en charge kinésithérapique 26
Formulation des objectifs
Page

Hiérarchisation des objectifs


Adéquation des objectifs avec le diagnostic kiné
Complétude des actes énumérés
Plan de traitement
Liens entre les objectifs, les actes et les moyens
Critères : pertinence & rigueur
Moyens énumérés
Justification des choix thérapeutiques
Choix des marqueurs de suivi/d’efficacité
Limites de mise en œuvre des moyens
Traitement Observations pertinentes/ ajustements proposés
Evaluation critique (bilan initial vs final)
Clôture de votre traitement Conclusion ou DK actualisé
Critère : rigueur Formulation de nouveaux objectifs
Proposition(s) éventuelle(s) de prévention secondaire
Justification de votre décision clinique
Auto-évaluation du traitement
Références bibliographiques actualisées
Critère : pertinence
Généralités TB B S I
Structurée et complète
Forme générale Orthographe / Vocabulaire professionnel
Maximum 20 pages
Choix du sujet Pertinence du cas sélectionné pour le rapport
Professeur ou étudiant correcteur : .....................

27
Page
ANNEXE 1 : L’analyse SWOT.

1. Qu’est-ce que l’analyse SWOT ?

L’analyse SWOT (Strengths – Weaknesses – Opportunities – Threats) ou AFOM (Atouts – Faiblesses –


Opportunités - Menaces) est un outil d’auto-évaluation qui permet de mettre en place des mécanismes ou des
procédures permettant d’anticiper le développement d’une situation, de vérifier des résultats, d’analyser les
causes d’un problème, d’appliquer les corrections et donc d’avoir une pratique professionnelle responsable et
transparente.

Conduire une analyse SWOT consiste à effectuer deux diagnostics :


 Un diagnostic interne, qui identifie les forces et les faiblesses du domaine d'activité. Par définition, les
résultats de l'analyse interne sont spécifiques à l'organisation étudiée.
 Un diagnostic externe, qui identifie les opportunités et les menaces présentes dans l'environnement.
Il peut s'agir par exemple de l'irruption de nouveaux concurrents, de l'apparition d'une nouvelle
technologie, de l'émergence d'une nouvelle réglementation, etc. Par définition, les résultats de
l'analyse externe sont les mêmes pour tous les concurrents en présence.

Positif Négatif

Interne Forces Faiblesses


Origine = organisation Facteurs internes positifs Facteurs internes négatifs
Externe Opportunités Menaces
Origine = environnement Facteurs externes positifs Facteurs externes négatifs

Etude des forces


Les forces sont les aspects positifs internes qui concernent l’organisation (infrastructure, fonctionnement du
lieu de travail, organisation du travail, etc.) et que vous retrouvez sur votre lieu de stage et dans la prise en
charge.

Etude des faiblesses


Par opposition aux forces, les faiblesses sont les aspects négatifs internes qui concernent l’organisation mais
qui sont également présents lors de la prise en charge et pour lesquels il existe des possibilités d’amélioration.

Etude des opportunités


28
Les opportunités sont les possibilités extérieures positives, dont on peut éventuellement tirer parti, dans le
Page

contexte des forces et des faiblesses actuelles.

Etude des menaces


Les menaces sont les problèmes, obstacles ou limitations extérieures, qui peuvent empêcher ou limiter le
développement de la prise en charge.
2. L’analyse SWOT dans le cadre du portfolio des stages.

Il s’agit d’analyser les forces et les faiblesses rencontrées sur le lieu de stage pour atteindre les objectifs fixés
lors du diagnostic kiné. Il s’agit également d’analyser les opportunités et menaces liées à l’environnement et au
contexte professionnel.

En résumé, votre analyse permettra d’évaluer votre recul par rapport à la prise en charge décrite dans votre
rapport de stage (DKI).

Ci-dessous, à titre informatif, un exemple d’une analyse SWOT.

Forces Faiblesses
Exemples : Exemples :
• Matériels à disposition de qualité • Prise en charge n’est pas systématiquement précédée
• Type de pathologies rencontrées variées par un bilan du patient
• Staffs hebdomadaires • La clôture du traitement n’est pas envisagée suite à un
• Bibliothèques avec de nombreuses revues bilan de fin de traitement
disponibles • Certains protocoles de rééducation sont obsolètes
• …. • Prescriptions médicales très directives
• Trajets compliqués
• Manque de temps de traitement avec les patients
(14min/patient, déplacement d’une chambre à l’autre
et discussions inclus !)
• ….

Opportunités Menaces
Exemples : Exemples :
• Pouvoir mettre en place des prises en charge • Risque de passivité intellectuelle dans le traitement
rééducative personnalisées et actualisées (routines, directivités des médecins)
• Proposer des staffs d’actualisation des protocoles • Statut d’employé remis en cause par la direction
• Evaluation annuelle par le supérieur hiérarchique et (analyse par boite de consultance en cours)
représentant Ressources Humaines • ….
• ….

3. Quelles sont les consignes pour l’élaboration de l’analyse SWOT ?

• Maximum 3 à 5 éléments par case qui seront principalement des faits (objectifs) et non des
impressions (subjectives).
• Hiérarchisation des éléments listés : classement par intensité de force décroissante, donc le plus fort
29
en tête de liste.
Page

L’analyse SWOT que vous effectuez ne doit pas être lue par votre maître de stage.
Vous êtes cependant libres d’en discuter avec lui.
ANNEXE 2 : article scientifique.

30
Page

ANNEXE 3 : Radio du 17/12/2020.


Crânial

Droite. Gauche.

Caudal.

31
Page
Analyse de la radio (Plan frontal) :
o Les côtes sont fort horizontales. Cela est normal et celle-ci vont se verticaliser avec le
temps.
o Présence d’un épanchement pleural à droite. ->
o Visualise la sonde thermique qui va dans l’œsophage. ->
o Visualise la sonde gastrique qui va dans l’estomac. ->
o Visualise les 4 drains. 2 drains pleuraux (aux extrémités) -> et 2 drains médiastinaux
(au centre). ->
o Visualise la sonde d’intubation. ->
o Visualise les électrodes sur la peau. ->
o Visualise la voie centrale à droite. ->

32
Page

Annexe 4 : Les courbes de la ventilation mécanique (VACI-VCRP).


Courbe des pressions :

Courbe des débits :

33
Page

Courbe des volumes :


34
Page

Annexe 5 : Léchelle de confort et l’échelle d’EDIN.