Vous êtes sur la page 1sur 21

Ministère des Transports ENACTA

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION-----------------------------------------------------------------------------------40
DEFINITIONS---------------------------------------------------------------------------------------40
DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES--------------------------------------------------------41
Les moyens de transport--------------------------------------------------------------------------41
Signalisation des véhicules-----------------------------------------------------------------------41
Qualification des conducteurs--------------------------------------------------------------------42
Itinéraire---------------------------------------------------------------------------------------------42
Autres prescriptions--------------------------------------------------------------------------------42
CLASSIFICATION DES VEHICULES DESTINES AU TRANSPORT DE
MATIERES DANGEREUSES PAR ROUTE-------------------------------------------------42
DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLIQUEES AUX VEHICULES DESTINES
AU TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES--------------------------------------44
Conception et aménagement----------------------------------------------------------------------44
Contrôle technique---------------------------------------------------------------------------------45
LISTE DES POINTS DE CONTROLE-----------------------------------------------------------55

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 39
Ministère des Transports ENACTA

INTRODUCTION

Les conditions de transport des différentes marchandises par route différent en fonction de
leur nature, de leur utilisation et de leur comportement.

Des précautions particulières sont prises pour le transport des matières dites dangereuses à
cause des effets néfastes qu’elles peuvent engendrer en cas de rupture des conditions de leur
prise en charge, pour la santé de l’homme et pour l’environnement.

Ces précautions sont indispensables eu égard aux dangers que représente la circulation de ce
genre de véhicules sur les routes. En effet, les dégâts occasionnés, qu’ils soient matériels, en
vies humaines ou à l’environnement lors d’un accident impliquant un véhicule de transport de
matières dangereuses, sont aggravés et multipliés par rapport au reste des accidents routiers.

Ainsi, au dégât occasionné par un accident classique de véhicule s’ajoutent ceux occasionnés
par la matière dangereuse transportée : Intoxication, irradiation, brûlures, incendie, pollution,
etc…

DEFINITIONS

Est qualifié de dangereux, tout produit ou matière qui constitue un danger pour la santé de
l’homme ou cause des dommages à l’environnement.

Les matières dangereuses sont regroupées, dans les nomenclatures retenues par les
conventions internationales en vigueur, en fonction de leurs caractéristiques propres et de la
nature des dangers qu’elles présentent.

Certaines matières sont dangereuses, d’autres sont "très dangereuses". Ces matires sont
classées dans les neuf classes suivantes :

- Classe 1 :  Matières et objet explosibles.


- Classe 2 :  Gaz comprimés, liquéfiés ou dissous, sous pression.
- Classe 3 :  Matières liquides inflammables.
- Classe 4 :  Matières solides inflammables. 
- Classe 4.1 :  Matières solides inflammables. 
- Classe 4.2 : Matières sujettes à l’inflammation spontanées.
- Classe 4.3 : Matières qui, au contact de l’eau, dégagement des gaz inflammables.
- Classe 5.1 : Matières comburantes.
- Classe 5.2 : Matières organiques.
- Classe 6.1 : Matière toxique.
- Classe 6.2 : Matières répugnantes ou susceptibles de produire une infection.
- Classe 7 : Matières radioactives.
- Classe 8 : Matières corrosives.
- Classe 9 : Matières et objets dangereux divers.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 40
Ministère des Transports ENACTA

DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES

La circulation des véhicules de transport de matières dangereuses obéit aux règles édictées par
le code de la route d’une part et par des réglementations spécifiques d’autre part. Celle ci est
fondée sur les dispositions de l’article 50 de la loi 88-17 du 10 mai 1988 portant orientation et
organisation des transports terrestres et les dispositions du décret exécutif n°90-79 du 27
février 1990 relatif au transport de matières dangereuses.

De plus, le transport terrestre de chaque classe de matière dangereuse est organisé par un texte
réglementaire spécifique qui fixent les conditions relatives au marquage, à l’emballage et aux
équipements des véhicules.

Ainsi, l’arrêté interministériel du 02 novembre 2000 définit les conditions de transport routier
des matières dangereuses de classe 4 (matières solides inflammables, matières inflammables
spontanément et matières qui, au contact de l’eau, émettent des gaz inflammables).

Le transport de matières dangereuses, en vertu des textes sus-cités ne peut se faire que sur
autorisation délivrée par les services du Ministère des Transports.

Cette autorisation n’est délivrée que si les dispositions particulières à cette prestation sont
remplies. Ces dispositions concernent :

Les moyens de transport

Les véhicules utilisés doivent offrir une fiabilité certaine. Outre, la détention d’un procès-
verbal de contrôle en cours de validité, les citernes et les véhicules-citernes doivent disposer
d’une attestation de mise en circulation appelée carte rouge attestant le bon état de la citerne.

Les véhicules transportant des matières radioactives doivent être homologuées par le centre de
radioprotection et de sûreté (issu de l’ex Haut Commissariat à la Recherche).

Signalisation des véhicules

Les véhicules transportant des matières dangereuses doivent porter :

Des placards sur les parois latérales, reproduisant le signe distinctif de la matière transportée.
De même, des panneaux sont apposés à l’avant et à l’arrière du véhicule indiquant le numéro
d’identification de la matière et le numéro de danger.

Ces indications sont nécessaires pour faciliter aux agents de la protection civile, en cas de
sinistre, la détermination et le choix des moyens et produits à utiliser.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 41
Ministère des Transports ENACTA

Qualification des conducteurs

Les chauffeurs, convoyeurs des véhicules de transport de matières dangereuses doivent


recevoir une formation spécifique.

Ils doivent respecter à bord de leurs véhicules toutes les consignes de sécurité qui se
rapportent à la matière transportée et notamment celles relatives aux risques d’incendie.

Les personnels de bord des véhicules de transport de matières radioactives doivent être
habilités.

Itinéraire

L’itinéraire doit être défini sur l’autorisation de transport. Il peut comporter certaines
restriction relative notamment :

- à la traversée des zones urbaines,


- au passage dans des tunnels,
- au stationnement en milieu urbain.

Autres prescriptions

l’autorisation de transport de matières dangereuses peut comporter également diverses


prescriptions relatives à :

- l’interdiction de circuler en convois ;


- le respect des distances entre véhicules d’un même convoi ;
- l’escorte motorisée des véhicules transportant des matières sensibles telles que celles
des classes 1 et 7. L’escorte permet d’ouvrir la voie aux véhicules et d’éviter le contact
des autres usagers de la route. En règle générale, elle est placée à l’avant et à l’arrière
du véhicule de transport ;
- la vitesse à respecter par le véhicule.

Telles sont brièvement résumées les conditions spécifiques applicables au transport de


matières dangereuses.

CLASSIFICATION DES VEHICULES DESTINES AU TRANSPORT DE


MATIERES DANGEREUSES PAR ROUTE

Les véhicules destinés au transport des marchandises dangereuses par route sont classés,
suivant la nature de la matière transportée, comme suit :

a. Véhicules prévus pour le transport d'explosifs.

b. Véhicules prévus pour le transport de liquides présentant un point d'éclair inférieur ou


égal à 61 °C ou de gaz inflammables, dans des conteneurs-citernes d'une capacité
supérieure à 3 000 litres, des citernes fixes ou des citernes démontables, et véhicules à
batteries d'une capacité supérieure à 1000 litres prévus pour le transport de gaz
inflammables.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 42
Ministère des Transports ENACTA

c. V é h i c u l e s p r é v

citernes d'une capacité supérieure à 3 000 litres, des citernes fixes ou des citernes
démontables.

d. Véhicules autres que ceux des types b et c, prévus pour le transport de marchandises
dangereuses dans des conteneurs-citernes d'une capacité supérieure à 3 000 litres, des
citernes fixes ou des citernes démontables, et véhicules à batteries d'une capacité
supérieure à 1000 litres autres que ceux de type b.

e. Véhicules prévus pour le transport de substances radioactives.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 43
Ministère des Transports ENACTA

DISPOSITIONS PARTICULIERES APPLIQUEES AUX VEHICULES


DESTINES AU TRANSPORT DE MATIERES DANGEREUSES
Conception et aménagement

Tout véhicule destiné au transport de matières dangereuses, qu'il soit complet (fourgon,
camion, tracteur, remorque), incomplet (châssis-cabine, châssis de remorque) ou complété
(châssis, châssis-cabine pourvu d'une carrosserie), doit satisfaire à des conditions spécifiques
d’aménagement et d’équipement en vue de renforcer la fiabilité et la sécurité du véhicule et de
prévenir les risques d’accidents.

De plus, les marquages imposés à ce type de véhicules facilitent la circonscription du danger


et la limitation des dégâts en cas d’accident car ils renseignent les agents d’intervention sur les
moyens à mettre en œuvre pour palier aux risques éventuels propres à chaque classe de
matière.

Les aménagements et équipements concernent notamment :

 Les équipements électriques :

 Protection contre la surchauffe des conducteurs,


 Disjoncteur adapté,
 Type et fonctionnement du coupe-circuit de batterie,
 Description et emplacement de la barrière de sécurité du tachygraphe,
 Construction et protection de l'installation électrique placée à l'arrière de la cabine de
conduite.

 La prévention des risques d'incendie :

 Cabine de conduite protégée avec des matériaux difficilement inflammables,


 Ecran thermique placé à l'arrière de la cabine de conduite (le cas échéant),
 Position et protection thermique du moteur,
 Emplacement et protection thermique du dispositif d'échappement,
 Type et conception de la protection thermique des systèmes de freinage d'endurance.

En outre, des exigences spéciales concernant la carrosserie, le système de freinage, la


direction ou la suspension peuvent être imposées pour des considérations liées à la nature du
produit, à des conditions climatiques spécifiques ou à des voies de circulations accidentées ou
présentant des particularités.

Ainsi les véhicules de transport de matières dangereuses sont généralement équipés d’un
dispositif ralentisseur et d’un système ABR (antiblocage des roues) et disposent
d’équipements spécifiques tels que :

 extincteur,
 lampe autonome de secours,
 cales pour roues,
 boite à outils pour les réparations de fortune,
 trousse de premiers secours.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 44
Ministère des Transports ENACTA

Contrôle technique

Les véhicules destinés au transport routier de matières dangereuses doivent disposer d’un
procès-verbal de contrôle en cours de validité attestant de l’état satisfaisant d’entretien du
véhicule.

Les véhicules destinés au transport de produits radioactifs sont homologués et contrôlés par
les agents habilités du centre de radioprotection et de sûreté (issu de l’ex HCR) qui disposent
des installations et équipements adaptés à ce type d’inspection.

Les véhicules présentés au contrôle périodique doivent être nettoyés et doivent disposer des
documents de bords exigés par la réglementation, notamment les autorisations délivrées par le
Ministère des transports et les certificats d’essai et de conformité des citernes. De même, ils
doivent comporter les marquages réglementaires correspondant à la matière qu’ils sont
autorisés à transporter ainsi que les aménagements et équipements qui leur sont imposés.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 45
Ministère des Transports ENACTA

ETIQUETTES DE DANGER

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION

1 Sujet à l’explosion.

1.4 Sujet à l’explosion.

1.5 Sujet à l’explosion.

01 Danger d’explosion.

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 46
Ministère des Transports ENACTA

2 Gaz non inflammable et non toxique.

Danger de feu (matières liquides inflammables).


3

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 47
Ministère des Transports ENACTA

Danger de feu (matières solides inflammables)


4.1

4.2 Matière sujette à inflammation spontanée.

Matière qui, au contact de l’eau, dégage des gaz


4.3
inflammables.

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 48
Ministère des Transports ENACTA

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION

5.1 Matière comburante.

5.2 Peroxyde organique (Danger d’incendie).

05 Danger d’activation d’incendie

Matière toxique à tenir isolée des denrées alimentaires ou


autre objet destinés à la consommation dans les véhicules,
6.1
sur les lieux de chargement, de déchargement ou de
transbordement.

Matière nocive : à tenir isolée des denrées alimentaires dans


les véhicules, sur les lieux de chargement, de déchargement
6.1A
ou de transbordement

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 49
Ministère des Transports ENACTA

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION

Matière radioactive dans des colis de la catégorie


I-BLANCHE ; en cas d’avarie des colis, danger pour la
santé en cas d’ingestion, inhalation ou contacte avec la
7A matière qui se trouverait répandue.

Matière radioactive dans des colis de la catégorie


II- JAUNE, colis à tenir éloignés des colis qui portent une
étiquette avec l’inscription "FOTO". En cas d’avarie de
7B
colis, danger pour la santé par ingestion, inhalation,
contacte avec la matière qui se trouverait répandue ainsi
que risque d’irradiation externe à distance.

Matière radioactive dans des colis de la catégorie


III-JAUNE, colis à tenir éloignés des colis qui portent une
étiquette avec l’inscription "FOTO". En cas d’avarie des
7C colis, danger pour la santé par ingestion, inhalation,
contacte avec la matière qui se trouverait répandue ainsi
que risque d’irradiation externe à distance ;

Matière radioactive présentant les dangers décrits sous


7D
7A,7B ou 7C.

8 Matière corrosive.

N° ETIQUETTES SIGNIFICATION
Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0
Contrôleurs de matières dangereuses Page 50
Ministère des Transports ENACTA

Matière et objets divers, qui en cours de transport présentent


9 un danger autre que ceux qui sont visés par les autres
classes.

10 Craint l’humidité.

Haut ; apposer l’étiquette les pointes des flèches vers le


11
haut.

Fragile, ou manutentionner avec précaution


12

 "Modèle de l’autorisation de mise en circulation d’un véhicule


affecté au transport de matières dangereuses de classe 4"
(Recto)

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 51
Ministère des Transports ENACTA

MINISTERE CHARGE DES MINES


SERVICE DES MINES

SERVICE DE LA WILAYA
de : …………………………..

N° : …………………………..

AUTORISATION

de mise en circulation d’un véhicule-citerne


affecté au transport par route de matières dangereuses

( Décret exécutif n° 90-79 du 27 février 1990)

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 52
Ministère des Transports ENACTA

"Modèle de l’autorisation de mise en circulation d’un véhicule


affecté au transport de matières dangereuses de classe 4"
(Verso)

LE CHEF DU SERVICE DES MINES

En application de l’article du 25 du décret exécutif n° 90-79 relatif des matières dangereuses,

Vu le certificat de visite d’arrimage de la citerne ci-dessus désignée, en date du……..………..

Vu le procès-verbal d’épreuve de ladite citerne en date du………………..……………………

Vu le procès-verbal de visite de véhicule ci-dessous désigné, en date du ……..……………….

AUTORISE

La mise en circulation du véhicule-citerne affecté au transport de……………………………...


immatriculé sous le n°……………………………et répondant aux caractéristiques suivantes :

Citerne marque : …………………..………………N°: …………………………………..……

Capacité totale : . ……………..…………………..Pression effective : ……………………hpz

Nombre de compartiments : …………………………………………………………………….

Véhicule genre : …………………………………..Marque : ……….………………………….

Type : ……………………………………………..N° d’ordre : ……………………………….

P.T.C : …………………………………………….kg Tare:……………………………………

La présente autorisation n’est valable que tant que le véhicule reste conforme aux indications
ci-dessus et a subi avec succès la visite technique périodique réglementaire dont mention doit
figurer au carnet d’entretien.

Cette autorisation doit être conservée à bord du véhicule et pouvoir être présentée à
toute réquisition.

Fait à …………………., le……………………

P/ le chef du service des mines et par délégation

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 53
Ministère des Transports ENACTA

"Procès-verbal d’épreuve de citerne pour transport


de matières dangereuses de classe 4"

DIRECTION CHARGEE DES MINES


SERVICE DES MINES
BUREAU DES MINES

de………………….

Epreuve effectuée le …………………dans la commun de...…………..Wilaya de……………

Nom et domicile de la personne ayant demandé Etablissement où l’épreuve a été faite


l’épreuve

Etablissement pour lequel les récipients sont affectés ou Nom et qualité du vérificateur
destinés
Date de visite (*)
CARACTERISTIQUES DES APPAREILS-OBSERVATIONS
Constructeur :…………………………………………. Longueur :………………………………m/m
Lieu :………………………………………………….. Diamètre : ………………………………m/m
Année :………………………………………………... Virole :………………………………….m/m
Numéro :……………………………………………… Epaisseur Fond………………..………..m/m
Nombre de compartiments :…………………………... Nature du métal :…………………………….
Capacité nominale de chaque compartiment (en litres) =

Pression d’épreuve : Pression maxima en service :


0,3 bar 0,2 bar
OBSERVATIONS :
A rééprouver après toute transformation ou réparation notable.
(*) Visite à renouveler tous les trois ans.
L’Ingénieur des mines ayant dirigé l’épreuve Enregistré au registre C.I Vu et certifié
A…………………...Le……………………. Sous le numéro……./SR/CI A……………,Le………...
Chef de Service
de la Wilaya

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 54
Ministère des Transports ENACTA

LISTE DES POINTS DE CONTROLE

Codification des sanctions appliquées


N : Pas de nouvelle visite
VC : Visite complète
SV : Suspension de la visite, anomalie portée à la connaissance du propriétaire et des autorités
compétentes.
1 : Interdit de circuler avant réparation et contre-visite
2 : 15 jours de délai maximum pour réparation et contre-visite
3 : 60 jours de délai maximum pour réparation et contre-visite

Liste des défauts constatables relatifs à chaque point de contrôle


X.X.X. Point de contrôle Mesures à
X.X.X.X.X. Défaut constatable + localisation prendre

13. Contrôle des véhicules de transport de matières dangereuses

13.1 Aménagement spécifique


13.1.1. Marquage et inscription
13.1.1.1. Spécification
13.1.1.1.1. Non réglementaire SV
13.1.1.1.2. Emplacement non réglementaire N
13.1.1.1.3. Non concordance avec les documents de bord SV
13.1.1.2. Divers
13.1.1.2.1. Absence 2
13.1.1.2.2. Inscription illisible 3
13.1.2. Dispositif de signalisation (si obligatoire)
13.1.1.1. Spécification
13.1.1.1.1. Non réglementaire SV
13.1.1.1.2. Non fonctionnement 2
13.1.1.2. Divers
13.1.1.2.1. Absence 1
13.1.3. Batterie
13.1.3.1. Etat
13.1.3.1.1. Détérioration importante 3
13.1.3.1.2. Corrosion importante 3
13.1.3.2. Spécification
13.1.3.2.1. Non fonctionnement du coupe-circuit 3
13.1.3.2.2. Absence du coupe-circuit 2
13.1.3.3. Divers
13.1.3.3.1. Absence 1

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 55
Ministère des Transports ENACTA

Liste des défauts constatables relatifs à chaque point de contrôle


X.X.X. Point de contrôle Mesures à
X.X.X.X.X. Défaut constatable + localisation prendre

13.1.4. Câblages électriques


13.1.4.1. Etat
13.1.4.1.1. Usure importante 2
(AV, AR, D, G, C, AVD, AVG, ARD, ARG)
13.1.4.1.2. Protection défectueuse 3
(AV, AR, D, G, C, AVD, AVG, ARD, ARG)
13.1.4.2. Fixation
13.1.4.2.1. Mauvaise fixation N
(AV, AR, D, G, C, AVD, AVG, ARD, ARG)
13.1.4.3. Spécification
13.1.4.3.1. Absence de la gaine de protection (isolation non 2
assurée) (AV, AR, D, G, C, AVD, AVG, ARD, ARG)
13.1.5. Fusibles de protection
13.1.5.1. Etat
13.1.5.1.1. Usure importante 2
13.1.5.1.5. Protection défectueuse 3
13.1.5.2. Spécification
13.1.5.2.1. Emplacement non réglementaire N
13.1.5.2.1. Absence de coupe circuit 3
13.1.5.3. Divers
13.1.5.3.1. Absence 1
13.1.6. Protection thermique à l’arrière de la cabine (si obligatoire)
13.1.6.1. Spécification
13.1.6.1.1. Détérioration importante de l’écran 2
de protection
13.1.6.1.2. Mauvaise fixation de l’écran de protection N
13.1.6.1.3. Ecran de protection non conforme 3
13.1.6.2. Divers
13.1.6.2.1. Absence d’écran de protection 1
13.1.7. Protection thermique du moteur (si obligatoire)
13.1.7.1. Spécification
13.1.7.1.1. Détérioration importante de l’écran 2
de protection
13.1.7.1.2. Mauvaise fixation de l’écran de protection N
13.1.7.1.3. Ecran de protection non conforme 3
13.1.7.2. Divers
13.1.7.2.1. Absence d’écran de protection 1
13.1.8. Protection thermique du système d’échappement (si obligatoire)
13.1.8.1. Spécification
13.1.8.1.1. Détérioration importante du matériau 2
de protection
13.1.8.1.2. Mauvaise fixation du matériau de protection N
13.1.8.1.3. Matériau de protection non conforme 3
13.1.8.2. Divers
13.1.8.2.1. Absence de matériau de protection 1

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 56
Ministère des Transports ENACTA

Liste des défauts constatables relatifs à chaque point de contrôle

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 57
Ministère des Transports ENACTA

X.X.X. Point de contrôle Mesures à


X.X.X.X.X. Défaut constatable + localisation prendre

13.1.9. Réservoir
13.1.9.1. Spécification
13.1.8.1.1. Absence de dispositif de protection 3
13.1.10. Conditions particulières
13.1.10.1. Spécification
13.1.10.1.1. Non concordance avec les documents de bord SV
13.1.10.2. Divers
13.1.10.2.1. Absence SV
13.2. Equipement spécifique
13.2.1. Extincteur
13.2.1.1. Etat
13.2.1.1.1. Détérioration importante 3
13.2.1.2. Fonctionnement
13.2.1.2.1. Non fonctionnement 2
13.2.1.3. Spécification
13.2.1.3.1. Non accessible N
14.2.1.3.2. Contrôle périodique non effectué 2
13.2.1.4. Divers
13.2.1.4.1. Absence 1
13.2.2. Boite à pharmacie
13.2.2.1. Divers
13.2.2.1.1. Absence 3
13.2.3. Lampe autonome de secours
13.2.3.1. Fonctionnement
13.2.3.1.1. Non fonctionnement N
13.2.3.2. Divers
13.2.3.2.1. Absence N
13.2.4. Equipements spéciaux
13.2.4.1. Divers
13.2.4.1.1. Absence SV

Manuel de formation Véhicules de transport Version 1.0


Contrôleurs de matières dangereuses Page 58