Vous êtes sur la page 1sur 7

Les BUDGETS

Echelle d’une COMMUNE :


RECETTES :
Le financement de l’ETAT par principe de “décentralisation“ depuis 1982 (avant c’était
l’ETAT qui gérer les écoles) et surtout des impôts locaux.

 La dotation de l’ETAT via le principe de la “péréquation“, c’est quand l’ETAT équilibre le


budget des communes pour éviter de creuser l’écart entre les communes riches et pauvres.

Taxe d’habitation.
Taxe foncière.

 Cas très particulier la banque quand il faut investir dans des équipements durables
(Centre de loisir, piscine, …)

DEPENSES :

>Dépenses de fonctionnement : Salaire des employés, les indemnités du maire.


>Dépenses d’équipement : aménagement urbain, la construction d’une école, installation
sportive etc…
>Le remboursement des emprunts.

Les dépenses liées aux investissements créent également des recettes. (Exemple : les
entrées de la POA).
Ce qu’il faut retenir c’est que la commune dépense en priorité en fonction de ses
compétences.
L’objectif est aussi d’améliorer les services et des économies. Des groupements de
communes ont donc été mis en place.
VOTE du Budget : Chaque année, le budget de la commune est voté par le conseil
municipal. Le Conseil municipal est une assemblée d’élus qui prend toutes les décisions pour
la commune.

Echelle d’un Département :


Chaque Département exprime alors une prévision des dépenses et des recettes pour
l’année à venir en fonction des projets à lancer ou un chiffrage prévisionnel des dépenses et
recettes à poursuivre. Un travail complexe qui nécessite quelques explications…

RECETTES :
L’Etat contribue au financement des Départements par le biais de divers transferts
financiers (dotations, subventions, participations) afin d’aider ceux–ci dans leur
fonctionnement courant, de les aider à investir, de financer les accroissements de charges
résultant de nouveaux transferts de compétences ou encore de compenser les exonérations et
dégrèvements consentis par la loi.
Ces transferts aux Départements sont libres d'emploi, c'est-à-dire qu'ils ne sont pas
affectés à une dépense précise, et leur obtention est automatique.
La part des transferts de l’Etat dans les recettes des budgets des Départements (budgets
primitifs) présentée ici ne doit pas être considérée stricto sensu comme un ratio d’autonomie
financière mais comme un élément de caractérisation des relations financières qui peuvent
exister entre l’Etat et les collectivités départementales.

En résumé :

 Fiscalité locale (taxe foncière sur bâti, cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises
-CVAE-, impositions forfaitaires des entreprises de réseau) ;
 Fiscalité transférée (droits de mutation de biens immobiliers, part de la taxe sur les
contrats d’assurance, part de la taxe de consommation intérieure sur les produits
énergétiques). Ces recettes correspondent à la fiscalité transférée par l’Etat aux
Départements pour le financement des transferts de compétences opérés au fil des
différentes lois de décentralisation ;
 Les dotations de l’Etat ;
 L’emprunt (pour financer les investissements).

DEPENSES :
Le budget dit “Primitif“ prévoit et autorise la répartition des recettes et des dépenses
sur un exercice. “Primitif“ car le budget passe par 4 étapes avant sa concrétisation finale, dont
l’étape une est le vote de ce “Budget primitif“ qui prévoit les recettes et les dépenses
prévisionnelles pour l’année suivante et vote le taux d’imposition qui fixe la taxe sur le
foncier bâti.

Pour revenir sur les dépenses, il est composé de 2 sections :


La section de fonctionnement (dépenses d’action sociale, dépenses de personnel,
participations aux charges des SDIS, …)
La section d’investissement, (principalement les collèges, la voirie, ingénierie territoriale).

Attention les Départements ne doivent pas présenter de déficit comptable.


Leurs marges de manœuvre sont restreintes puisque la majorité de leurs dépenses sont
liées aux missions qu’ils exercent au titre des compétences obligatoires (action sociale,
collèges, routes…). 

Vote du Budget :
L’ensemble des conseillers départementaux participent à la session budgétaire et
procèdent au vote. Les élus Départementaux, répartis, en commissions thématiques, ont
examiné les rapports. La session budgétaire est également ouverte au public et à la presse.
Echelle d’une Région :

RECETTES :
Très variable d’une région à l’autre, celui-ci dépend de la population.

Des impôts, des emprunts et des dotations de l’Etat. Le pourcentage dépend des politiciens.
Les régions perçoivent des ressources propres :
Les impôts : IR (Impôt sur le Revenu) et IS (Impôt sur les Sociétés) environ 4% sur IR et IS
Les taxes sur les contrats d’assurances. (20%)
Les dotations de l’Etat. La plus importante de ces dotations s’appellent la dotation globale
de fonctionnement (DGF). Les dotations sont basées sur trois critères : 50% part égales entre
les régions ; 37.5% sur le nombre d’habitant et 12.5¨% sur la superficie.

Création de deux fonds :


Fond de mise à niveau et Fond de solidarité interrégionale : l’un pour la résorption des déficits
en matière de développement humain, d’infrastructures et d’équipement, et l’autre pour la
répartition équitable entre les régions.

Ressources propres :
Impôts et taxes à caractère régional. Revenus des biens (cartes grises)
Redevances Revenus des participations
Amendes

Les régions n’ont que très peu de moyen d’action sur leurs ressources. Elles ne
peuvent pas agir sur le niveau des impôts, uniquement celui concernant la carte grise. Quant
aux dotations de l’Etat, elles varient selon les contraintes budgétaires

DEPENSES :
Les dépenses des régions se décomposent en dépenses réelles de fonctionnement et en
dépenses réelles d’investissement. La somme des deux représente le montant des dépenses
totales des régions.
En gros essentiellement lié à leurs missions. On peut revoir ce qui est écrit sur le budget
primitif à l’échelle du département et le transférer à cette échelle.
Echelle de l’ETAT :
RECETTES :
Le budget de l’État correspond à l’ensemble de ses ressources et de ses dépenses.
L’essentiel des ressources provient des impôts et des taxes payées par les citoyens et les
entreprises. Les dépenses correspondent à l’argent que l’État utilise pour financer l’action
publique : police, justice, recherche, éducation…  Depuis plus de quarante ans, les dépenses
de l’État sont supérieures à ses recettes. Ainsi, le budget fait apparaître un déficit.
L’accumulation de ces déficits au cours des années constitue la dette de l’État.

DEPENSES
Deux autres schémas sur les dépenses :
RAPPEL :
• Les dépenses d’investissement : tout ce qui est durable, qui touche au patrimoine de la
collectivité : - Construction d’écoles, de collèges, de lycées ; - Achat de terrains ; - Parc
automobile, micro-ordinateurs (durée de vie ≥ à 3 ans) ; - Extension de locaux publics
appartenant à la collectivité…
• Les dépenses de fonctionnement : tout ce qui permet aux services de fonctionner : - Frais de
personnel ; - Prestations aux usagers ; - Charges courantes : fournitures, affranchissement,
carburant, gaz, électricité, achat de petit matériel… ; - Entretien de la voirie, des bâtiments…

Attention certaines dépenses incluent des recettes. Exemple la POA. Les recettes vont
à la collectivité qui a bien sûr dépenser.

Source :

https://www.droitdunet.fr/comment-une-commune-elabore-son-budget/#:~:text=Le
%20budget%20d%E2%80%99une%20commune%20est%20compos%C3%A9%20de
%20recettes,et%20la%20taxe%20fonci%C3%A8re%20pay%C3%A9e%20par%20les%20

https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/part-des-dotations-de-letat-dans-les-recettes-
des-departements

http://www.departements.fr/finances-departementales-budget-primitif-cles-
comprendre/#:~:text=Le%20budget%20primitif%20pr%C3%A9voit%20et%20autorise%20la
%20r%C3%A9partition,de%20personnel%2C%20participations%20aux%20charges%20des
%20SDIS%E2%80%A6.%29%20%3B

https://www.franceinter.fr/economie/budget-des-regions

https://www.challenge.ma/ressources-financieres-regions-85298/#:~:text=En%20plus%20des
%20ressources%20%C3%A9tatiques%2C%20les%20r%C3%A9gions%20disposent,et
%20des%20revenus%20des%20biens%20et%20des%20participations.

https://www.laregion.fr/Le-budget-2020

https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/depenses-des-regions#:~:text=Les%20d
%C3%A9penses%20des%20r%C3%A9gions%20se%20d%C3%A9composent%20en%20d
%C3%A9penses,pr%C3%A9sent%C3%A9es%20ici%20correspondent%20aux%20budgets
%20primitifs%20des%20r%C3%A9gions.

https://www.budget.gouv.fr/budget-etat