Vous êtes sur la page 1sur 4

CHAPITRE I 

: RAPPEL
I. PRESENTATION DE TCP/IP

TCP/IP est l'abréviation de Transmission Control Protocol/Internet Protocol. Ce protocole a été


développé, en environnement UNIX, à la fin des années 1970 à l'issue d'un projet de recherche sur les
interconnexions de réseaux menés par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency)
dépendant du DoD (Department of Defense) American.
TCP/IP, devenu standard de ce fait, est actuellement la famille de protocoles réseaux qui gère le
routage la plus répandue sur les systèmes Unix et Windows, et surtout, c'est le protocole de l'Internet.
II. OSI ET TCP/IP

II.1- Le modèle OSI


OSI (Open System Interconnexion) est un modèle de référence proposé par ISO en 1984 pour définir une
architecture de communication normalisé. OSI est un modèle en couche et comprend sept couches :
Application, Présentation, Session, Transport, Réseau, Liaison de données, Physique. OSI assure à
l’utilisateur un accès aux ressources et lui procure un service identique que les ressources soient locales
ou distantes.
Le Rôle des différentes couches
La couche physique s’occupe des spécifications électriques (un bit 1 doit être représenté par une tension
de 5 V, par exemple) et mécaniques (forme des connecteurs, interface physique, topologie physique…),
Elle fournit à la couche liaison de données, les services suivants :

- L’établissement et la libération des connexions physiques


- La transmission en série ou parallèle des bits.

La couche liaison de données, il s’agit d’un ensemble de règles logicielles gravées dans les circuits
mémoire des équipements (concentrateurs, cartes réseau, routeurs, etc.) qui stipulent comment le courrier
doit être acheminé et distribué en interne. C’est à cet endroit que sont stockées les règles de
fonctionnement d’Ethernet, de Token Ring. Elle fournit au niveau 3 les services suivants :

- La détection et la correction des erreurs sur les bits


- La notification d’erreur non corrigée
- La délimitation et le transfert des données sous forme de trame
- L’adressage physique (MAC ou Ethernet)
- Le contrôle de l’établissement, le maintien et la libération des connexions logique.

Elle est divisée en deux sous-couches :

- La sous-couche MAC (Media Access Control) : elle contrôle l’accès au media.


- La sous-couche LLC (Logical Link Control) : elle contrôle la gestion de la communication entre
les stations.

La couche réseau assure l’acheminement et routage des paquets à travers différents réseaux. Si vous
envoyez une lettre à quelqu’un vous employer une adresse contenant un code postal, en conformité avec
les normes des services postaux concernés. Lorsqu’un ordinateur émet un paquet de données, il l’envoie à
une adresse logique, correspondant au numéro dans la rue pour le courrier conventionnel.

La couche Transport est responsable du bon acheminement des messages complets au destinataire. Le
rôle principal de la couche transport est de prendre les messages de la couche session, de les découper s’il
le faut en unités plus petites et de les passer à la couche réseau, tout en s’assurant que les morceaux
arrivent correctement de l’autre côté. Cette couche effectue donc aussi le réassemblage du message à la
réception des morceaux.
La couche session gère les connexions courantes entre systèmes. Elle établit également une liaison entre
deux programmes d’application devant coopérer et commande leur dialogue (qui doit parler, qui parle…).
Elle tient compte de l’ordre des paquets de données et des communications bidirectionnelles. C’est à cet
endroit que les flux de données sont transformés en paquets.
La couche de présentation (Presentation layer) met en forme les données suivant les standards locaux ou
particuliers à l’application. Comme, par exemple passer d’une représentation du langage HTML
(HyperText Markup Language). Cette couche peut également exploiter des fonctions de chiffrement et de
compression.
La couche application (Application layer) est constituée des programmes d’application ou services, qui
se servent du réseau. Elle gère également la communication entre applications, comme pour le courriel.
Parfois les programmes ne sont pas forcément accessibles à l’utilisateur car ils peuvent être réservés à un
usage d’administration.
PDU (« Protocol Data Unit »)
Couches Unité de données
Application Données
Présentation Données
Session Données
Transport Segments
Réseau Paquets
Liaison de données Trames
Physique Bits

II.2- Encapsulation
Lorsqu’une couche réseau veut dialoguer avec sa couche homologue, elle n’a pas d’autres choix que de
faire redescendre l’information en ajoutant des consignes pour la couche du destinataire. Ainsi, l’en-tête
et les données d’une couche N vont devenir les données de la couche N-1. Cette couche va construire une
en-tête (des consignes). Cet en-tête et ces données vont devenir les données de la couche N-2. On parle
alors d’encapsulation.

Figure 1. Encapsulation

II.3- Modèle DoD


TCP/IP a été historiquement créé à la demande du ministère de la Défense des États-Unis, c'est pourquoi
le modèle garde ce nom. L’objectif était de pouvoir échanger des données entre des ordinateurs
appartenant à des environnements fortement hétérogènes. Au sens strict du terme, TCP/IP désigne la
combinaison du protocole TCP (Transmission Control Protocol : Protocole de contrôle de Transmission)
et du protocole IP (Internet Protocol : Protocole Internet).
Rôle des différentes couches
- Couche accès réseau
La couche la plus basse représente la connexion physique avec les câbles, les circuits d'interface
électrique, les cartes réseau, les protocoles d'accès au réseau (Carrier Sense Multiple Access / Collision
Detection pour les réseaux Ethernet et le jeton pour les réseaux Token Ring). La couche accès réseau est
utilisée par la couche Internet.
- Couche Internet
La couche Internet doit fournir une adresse logique pour l'interface physique. C'est le protocole Ip qui
assure ce travail. Elle fournit un mappage entre l'adresse logique et l'adresse physique fournit par la
couche accès réseau grâce aux protocoles ARP (Address Resolution Protocol) et RARP. Les incidents et
les diagnostics associés au protocole Ip relèvent du protocole ICMP (Internet Control Message Protocol),
qui opère aussi au niveau de la couche internet. Elle est aussi responsable du routage des paquets entre les
hôtes.
- Couche Transport d’hôte à hôte
La couche Transport d’hôte à hôte définit les connexions entre 2 hôtes sur le réseau. Le modèle DoD
comprend 2 protocoles TCP, Transmission Control Protocol et UDP, User Datagram Protocol. Le
protocole TCP est responsable du service de transmission fiable de données avec détection et correction
d'erreurs. Il permet des connexions full-duplex dans une seule connexion. UDP est orienté sans
connexion, car il ne fournit pas de contrôle d’erreurs.
- Couche Application
Elle permet aux applications d'utiliser les protocoles de la couche transport. On trouve les mêmes
applications que dans le modèle OSI.
II.4- Comparaison OSI et TCP/IP
Bien que le protocole TCP/IP ait été développé bien avant que le modèle OSI apparaisse, ils ne sont pas
totalement incompatibles. L'architecture OSI est définie plus rigoureusement, mais ils disposent tous deux
d'une architecture en couches.
Les protocoles TCP et IP ne sont que deux des membres de la suite de protocoles TCP/IP qui constituent
le modèle DOD (modèle en 4 couches). Chaque couche du modèle TCP/IP correspond à une ou plusieurs
couches du modèle OSI (Open Systems Interconnection) défini par l'ISO (International Standards
Organization).

Figure 2. Modèles OSI et TCP/IP