Vous êtes sur la page 1sur 7

Place des respirateurs dans les risques

Contexte de l’étude
de transmission croisée par voie  Recrudescence de la prise en charge de patients
aérienne suspects ou atteints de rougeole ou tuberculose

Etat des lieux sur la gestion des respirateurs  Y a-t’il des risques de :
au Groupement Hospitalier Est des HCL - Contamination d’un patient à l’autre ?
- Contamination du personnel par l’air ?

Journée REPH-RA du 15 mars 2012  L’UHE a été sollicitée par le CLIN GHE pour donner
un avis sur le risque de transmission croisée,
ML Valdeyron – F. Depaix lorsque les patients sont sous assistance
Unité d’Hygiène et d’Epidémiologie respiratoire.

Bibliographie Schéma du respirateur


1

 3 articles (Année 1990) où séries d’infections (6


patients), liées à machines défectueuses (2).
8
 Contamination du circuit patient/piège à eau
2
 Mains : Vecteur
 1990 : Acinetobacter 3 7

 1993 : K. pneumoniae 4
6

 1999 : B. cereus (Même souche entre machine et 1 = +/-filtre sur pièce Y


patient) 2 = circuit expiratoire 5
3 = circuit inspiratoire = 5 circuit patient
 Mais, depuis… évolution des machines…. 4=+/- piege à eau
6 = +/-filtre en amont = respirateur
7 = +/- bloc expiratoire
sens des fluides
Réglementation Objectifs de l’étude
 Anesthésie :
 Connaître le parc des respirateurs sur le GHE
 SFAR 1998 : Circuit patient doit être changé après  Repérer s’il y a ou non un risque de transmission par le biais du
chaque patient respirateur
 d’un patient à l’autre
 Sauf si présence de filtre : -> Toutes les semaines
 d’un patient à l’environnement

 Réanimation :  Faire le point sur la traçabilité


 De l’utilisation des respirateurs
 SHFF 2010 : Changer après chaque patient et «  De son entretien
inutilité de changement programmé des circuits –
changer les circuits que s’ils sont souillés… »  Etudier avec les interlocuteurs de chaque secteur des actions
correctives si besoin
 Recommandations du fournisseur Téléflex : 3
semaines  Rédiger une procédure comportant les grands principes pour
l’utilisation et la gestion des respirateurs

Population concernée Méthode

 Services concernés
Tous les services du GHE utilisant des respirateurs
 Pour l’anesthésie et la salle de réveil
 La réanimation et le transport
 Revue de la littérature
 Grille de recueil
 Comité de pilotage  1 fiche par modèle de respirateur et par service
 Unité d’Hygiène et d’Epidémiologie
 Pilote : ML Valdeyron  Liste des respirateurs du GHE (Type, modèle,
service, utilisation…) <- Service biomédical
 Interlocuteurs :  Prise de RV
 Dans les services : Médecins, cadres de santé, Infirmiers techniques, IADE
 Observation du matériel
ayant en charge la gestion des respirateurs, tout professionnel de terrain  Remplissage de la grille par interview
 Service biomédical
 Pharmaciens responsables de stérilisation  Analyse avec Epi-Info version 3.2.3.
 Biologiste virologue
Résultats Parc des respirateurs
40 fiches : Une par type de respirateur et par service

1. Parc des respirateurs Neuro Cardio CNN Pédiatrie Total


Nb de Nb total Nb de Nb total Nb de Nb Nb de Nb Nb de Nb total
modèles respi modèles respi modèles total modèles total modèles respi
respi respi

2. Risque de transmission d’un patient


à l’autre Réa 2 25 3 45 5 29 6 32 16 131

Transp 2 4 4 6 3 4 1 1 10 15
3. Risque pour le personnel ort
Anes 5 32 2 14 3 10 4 16 14 72
thésie
4. Traçabilité Total 9 61 9 65 11 43 11 49 40 218

Fréquence de changement du
Risque de transmission croisée ?
filtre
Filtre présent sur la pièce en Y : Pour les respirateurs de réanimation (16):
Toujours après chaque patient
Oui : 72,5% (29 fiches/40) Si le patient reste plusieurs jours :
• Filtre échangeur de chaleur et d’humidité : 30.4% • Changement du filtre tous les jours
• Autre filtre anti-bactérien/anti-viraux : 69.6%
Non car néonatalogie : 25,0% (10/40) Pour les respirateurs d’anesthésie (14) ou de
Non car cocotte : 2,5% (1/40) transport (10):
Toujours après chaque patient
=> Bonne présence des filtres
=> Bonne gestion des filtres
Fréquence de changement du Fréquence de changement
circuit patient du circuit patient
 Pour les respirateurs de réanimation :
 Après chaque patient
Pour les respirateurs d’ anesthésie (14):
 Au cours du séjour patient : Après chaque patient (2)
• Tous les 7 jours (1) Tous les mois (2)
• Tous les 15 jours (4)
• Durée supérieure à 15 jours (8)
Tous les 8 jours (10)

 Transport : En phase avec les recommandations de la


 Tous les 8 jours (2) SFAR 1998 (présence de filtre anti bactérien et
 Après chaque patient (8) anti viral)
 >2 semaines (2) => Bonne gestion du circuit patient

Conclusion :
Traitement du bloc expiratoire
Risque pour le patient ?
Fréquence de traitement Modalités de traitement

DD + Stérilisation 10  Par le circuit patient : 0


Après chaque patient 9
 Car changé entre 2 patients
DD + Anioxyde 5
Tous les 15 jours 1  Et/ou présence de filtre sur la pièce en Y
Aucun traitement 6
 Par le bloc expiratoire : 1 cas /40
Tous les mois 2 Stérilisation seule 1
Nombre de Service Matériel Anomalie
Tous les 6 mois 3 Autres 3 respi concerné
concernés
Non défini 3 Inconnu 1 31 Une réa Drager Evita Si pas de filtre : Stérilisation
Si filtre : pas de délai fixé au
DD : Aniosurf (4) ; Ampholysine (12) bout duquel le bloc est envoyé
Inconnu 1 à la stérilisation
Risque de transmission du
patient à son environnement / Présence de filtre en aval
(circuit expiratoire) du respirateur
personnel
 Sur 11 cas/40, pas de filtre sur la pièce en Y 2 cas : type de respirateurs concernés :
 Risque lors de la vidange du piège à eau Tyco covidien (Neuro) (1)
 Dans 9 cas, relarguage de gouttelettes dans Drager Evita (Cardio) (1)
l’environnement du patient : Pas de filtre en aval
Nb de respi Service Type de matériel Commentaires En cours :
concernés
1 Réa néonat Babylog 8000 Demande auprès du service biomédical :
5 OHF 3100 A • Circuits internes de l’air
1 F120 Mobil • Si relarguage dans la pièce, possibilité de mettre
3 Stéphanie un filtre ? (Spécifique du respi ou montage
3 Réas OHF 3100A Mais chambre individuelle
pédiatrique
« maison » ?)
14 Drager Evita 2/4D Mais possibilité de mettre un
filtre en amont • Si filtre, modification des caractéristiques de la
Ces 2 services Servo I ventilation ?

Ce qui est acquis / Les interrogations


Traçabilité Circuit patient
Réanimation Anesthésie Transport
Absente Présente
Manuelle Informatisée Changement Tous les jours ; Après chaque patient
filtre sur la Après chaque
Patient / 71,8 % 15.4 % 12.8%
Respirateur pièce en Y patient
Déconta 40.9% 59.1% /
Bloc expiratoire Fréquence Après chaque Tous les Après chaque
Stérilisation 60% 40% / changement patient semaines patient ou
Bloc expiratoire circuit patient (Tous les mois : 1 toutes les
-> 3 semaines ? service)
Traçabilité 8,8% -> Max (ou plus à confirmer semaines?
complète par le fournisseur)
Durée de conservation du Ce qui est acquis / Les interrogations
circuit patient Bloc expiratoire

Après interrogation des fournisseurs : Réanimation Anesthésie Transport


Fournisseur Delai Remarques fabriquant
préconisé
Fréquence de Si pas de filtre : Après Tous les 6 mois
Nihon Kodhen 1 mois Leoni plus avec ou sans OHF (nouveau marché chaque patient
traitement (1 service) /
respi ?)
Si filtre : Après chaque ou non réalisé
Cair LGL ? patient et pour 1 service
Teleflex 3 semaines : Tous les 15 jours
A redéfinir
Covidien ?
Intersurgical 7 jours A décider par équipe clinique Modalités DD + Sté 1 service : DD + /
Anioxyde
Fisher et paykel 7 jours Durée de garantie de fonctionnement dans les
conditions de performances et de sécurité
Cette durée ne remplace pas le protocole Autres : Non
d’hygiène qui doit rester la référence défini
A redéfinir

Les modalités de gestion sont indépendantes du modèle de


Groupe ARLIN Néonatologie : Pas de changement des circuits patients
respirateur mais sont service dépendants

Une stérilisation du bloc expiratoire en


anesthésie est-elle utile ? Perspectives
 position du SHEP en cours
 Objectifs afin de prévenir le risque de
transmission croisée,
 Primus : « Les composants fonctionnels complexes thermorésistants
comme le bloc patient se nettoient bien en machine à laver et à  uniformiser les pratiques
désinfecter, mais le séchage n’est pas toujours suffisant. Une • Circuit patient
stérilisation en autoclave est ensuite conseillée pour un séchage final
ex 121°C pdt 20 min max ou 134°C pdt 8 min max. Des valeurs plus • Bloc expiratoire
élevées risquent d’avoir une influence nocives sur la durée de vie des  Améliorer la traçabilité
composants fonctionnels. »
 Zeus : « Tous les éléments sont énumérés dans la liste d’entretien p.  Méthode :
238 avec la périodicité préconisée pour le nettoyage, la désinfection et
la stérilisation éventuelle ainsi qu’avec les possibilités de nettoyage et  Faire l’inventaire des pratiques au niveau HCL
de désinfection.  Rédiger les procédures HCL (Mars 2012)
Se conformer aux consignes d’hygiène de l’établissement
hospitalier. »  Là où il reste des risque de transmission
aéroportée, lettre Médecine du personnel/UHE
En cours de validation : Désinfection de bas niveau avec chiffonette pour rappeler l’importance de la vaccination
imprégnée de DD puis rinçage avec chiffonette imbibée d’eau.
Conclusion

Limites de l’étude : Audit par interrogation


d’une personne dans un service
 L’état des lieux et les suites permettront :
De simplifier
D’harmoniser les pratiques au niveau HCL
D’améliorer la sécurité
• Des patients
• Des soignants
Encore un peu de travail….