Vous êtes sur la page 1sur 2

Les discours de Saint-Just à la

Saint-Just Convention sont remarquables par la


variété des sujets traités (économiques,
juridiques, militaires, constitutionnels)
Louis Antoine ainsi que par la valeur de la réflexion
(1767 – 1794) qu’il y mène.
Au Comité de salut public, Saint-Just se

S
fit remarquer par la rigueur avec
aint-Just est né à laquelle il mit en application les
Decize (Nièvre) d’un principes républicains. Son ambition
père militaire et d’une était de réaliser une grande politique
mère dont la famille sociale. Il imagina les décrets de ventôse
est ancrée dans la bourgeoisie locale. Saint-Just par David d’Angers
dont le but est d’opérer un transfert de
Il y passe sa petite enfance. Mais À la Convention nationale, Saint-Just terres au profit des indigents. Son rêve
c’est à Blérancourt, où sa famille se range aux côtés des Montagnards et eût été que chaque famille puisse
s’installe en 1776, et chez les se lie avec Robespierre auprès duquel il disposer d’une petite propriété pour
Oratoriens de Soissons, où il fait ses travaillera avec fidélité et dévouement. vivre dans la dignité.
études, qu’il acquiert sa personnalité Le 9 Thermidor, les deux hommes
et écrit ses premières œuvres. Saint-Just a aussi rédigé plusieurs essais
partageront le même destin tragique.
politiques. Son Projet d’institutions, que
Saint-Just s’engage dès 1789 dans la La carrière politique de Saint-Just est la mort l’a empêché de présenter à la
Révolution. Très vite, il se fait le brève (septembre 1792–juillet 1794) Convention, prévoyait la mise en place
porte-parole des pauvres (tisserands, mais extraordinairement féconde : d’un ambitieux système social qui devait
jardiniers…) et des exclus (citoyens orateur écouté, juriste chargé compléter et approfondir les mesures en
passifs) de Blérancourt qui subissent d’élaborer la Constitution de 1793, faveur des pauvres prises quelques mois
l’autorité tatillonne du seigneur. membre influent du gouvernement, il plus tôt avec les décrets de ventôse.
Porté par les suffrages de ces petites est aussi envoyé en mission aux armées
Son talent, ses convictions, son
gens, il est élu à la Convention en où il ne séjourne pas moins de cent
désintéressement et le dévouement qu’il
septembre 1792. Tout juste âgé de quarante-six jours, prenant une part
témoigna aux plus humbles font de
vingt-cinq ans, il est le plus jeune prépondérante aux succès militaires de
Saint-Just une figure emblématique de
député de l’Assemblée. l’an II.
la Révolution.
La Maison de Saint-Just MAISON DE SAINT-JUST
à Blérancourt (Aisne) 2, rue de la Chouette
02300 Blérancourt
La Maison de Saint-Just, bâtisse en
pierres et tuiles du XVIIIe siècle
représentative de l’architecture rurale Ouverte tous les jours
du Soissonnais, a traversé le temps.
Sous l’impulsion de l’Association pour la sauf le dimanche
sauvegarde de la Maison de Saint-Just de 9h30 à 13h00
et avec l’aide des pouvoirs publics, elle a
et de 13h30 à 17h00
été heureusement restaurée (1989-
1996) et ouverte au public. Après
l’incendie accidentel qui l’a gravement
Visites sur
endommagée en juin 2012, la Maison de
Saint-Just a connu une seconde réservation uniquement
restauration. Merci de contacter :
Depuis le 25 août 2017, la Maison a Blérancourt Tourisme
rouvert au public qui peut y voir
l’exposition permanente numérique 7bis, place de l’Hôtel de Ville
retraçant la vie et l’œuvre de SaintJust 02300 Blérancourt
ainsi que l’exposition Saint-Just vu par
03 23 39 72 17
les artistes, 250 ans d’images et de
légendes. tourisme.blerancourt@wanadoo.fr

La Maison de Saint-Just est inscrite sur


l’Inventaire supplémentaire des
Monuments Historiques. Elle a obtenu
en 2017 le label Maisons des Illustres
décerné par le ministère de la Culture.