Vous êtes sur la page 1sur 36

DIMANCHE 12 AVRIL 2020 N° 3822 2 € (2,20 € avec Version Femina) www.lejdd.

fr

Macron
veut
encore
serrer
la vis
• CONFINEMENT
Demain soir, le chef
de l’état devrait le
prolonger au moins
jusqu’à la mi-mai
• FERMETURES
3’:HIKKSD=VUWUUW:?d@i@m@m@a";

écoles, frontières,
budget, élections :
M 00831 - 3822 - F: 2,00 E

ce qu’il prépare
• ÉPIDÉMIE
Traitements
et vaccin : où en
sont les recherches
Pages 2 à 21
GONZALO FUENTES/AP/SIPA

Emmanuel
Macron.

AGNÈS
BUZYN,
S’évader Humoristes :
ceux qui en
sans sortir
PIERRE PERUSSEAU / BESTIMAGE

HISTOIRE Notre sélection d’idées


rient, ceux qui
D’UN CRASH culturelles, pratiques se taisent
JOEL SAGET/AFP

Enquête pages 22-23 et gourmandes Pages 30 à 33 Pages 28-29

France métropolitaine : 2 € / BEL : 2,20 € / CH : 3,50 FS / DOM : 2,70 € / REU : 2,70 € / ESP : 2,70 € / GR : 2,70 € / ITA : 2,70 € / LUX : 2,20 € / MAR : 23 MAD / PORT cont. : 3,10 € / TUN : 5,70 DIN
*2 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus
FERMETÉ Prolongation du confinement, report
de la reprise de l’école et des élections, fermeture
des frontières européennes, révision du budget…
Pour lutter contre le Covid-19, Emmanuel Macron
a prévu d’annoncer des mesures fortes lundi soir

Encore
plus loin
Édouard Philippe et
Emmanuel Macron

P
le 19 mars à l’Élysée.
LUDOVIC MARIN/AFP

réparer les Français « Son propos doit être grave et sévère, commencé le 9 mars, et son homo- parce qu’ils n’ont pas de malades tières de la zone Schengen jusqu’en
à une épreuve encore plus dure général et concret, confie un de ses logue espagnol a prolongé l’état autour d’eux, observe un conseiller. septembre ».
que prévu sans pour autant interlocuteurs habituels. À ce stade, d’urgence jusqu’au 10 mai. À en Ils ne voient pas pourquoi ils doivent En clair : des contrôles accrus
verser dans le défaitisme : telle est on n’en est pas à envisager la sortie croire plusieurs initiés, Macron rester chez eux sans pouvoir travail- sur les entrées et les sorties aux
l’équation délicate qui s’impose à de crise mais à bien faire comprendre devrait aller encore plus loin. ler. Il faut leur faire comprendre que portes de l’Europe pour empêcher
Emmanuel Macron dans la prépa- à tout le monde que le plus dur est « Plutôt que de prolonger tous les tout le monde est concerné. » Ma- tout nouvel afflux de personnes
ration de son allocution télévisée devant nous. » quinze jours, il est peut-être plus cron, dit-on, a été impressionné par contaminées. Cette limitation
prévue pour demain soir juste Ses consultations de la semaine raisonnable de donner une échéance les prévisions des médecins pour peut-elle concerner les déplace-
après 20 heures. Selon les témoi- ont convaincu le chef de l’État lointaine, quitte à la raccourcir si ments internes à l’Europe ? « Le
gnages et confidences recueillis de réaffirmer et même d’ampli- les choses s’améliorent », analyse Président n’a parlé que des fron-
au sommet de l’État, le Président fier l’exigence du confinement, un poids lourd de la majorité. Le plan de secours tières de Schengen, mais il semblait
semble déterminé à demander qui selon les experts commence « Il ne faut pas que ses appari- clair que son propos visait aussi la
des efforts supplémentaires face à à produire des effets contre la tions à la télévision deviennent un à l’économie circulation entre nos pays », assure
l’épidémie qui ne faiblit pas. « Ceux maladie. Vendredi, le directeur supplice chinois pour les Français », préparé à Bercy un des participants à la réunion.
qui s’attendent à une perspective de l’OMS (que Macron avait eu au renchérit un de ceux qui parlent Déjà, l’Espagne envisage de se
de sortie de crise vont être déçus, téléphone l’avant-veille) a lancé régulièrement avec lui. ces derniers jours calfeutrer pour dissuader les tou-
confiait hier au JDD un membre une mise en garde explicite aux Vendredi, durant l’audiocon- ristes. Or la France est la première
haut placé de l’exécutif. Ce sera gouvernements : « Lever les res- férence qu’Édouard Philippe a est déjà caduc destination du monde ; il serait
plutôt un discours churchillien. » trictions trop rapidement pourrait tenue avec les présidents des deux logique qu’elle en fasse autant.
Comprendre : « du sang, de la entraîner une résurgence mortelle de chambres et les chefs des groupes Ensuite, il n’y aura vraisem-
sueur, et des larmes » version la pandémie. » En écho, le conseil parlementaires, le président de blablement pas de rentrée des
Covid-19. Dans cette troisième scientifique formé depuis l’irrup- l’Assemblée, Richard Ferrand, l’Italie et leurs annonces d’une classes avant l’été – donc pas avant
adresse officielle en un mois, macroniste du premier cercle, a « deuxième vague inéluctable » en septembre. En tout cas pour les
Macron devrait tout à la fois ouvert la voie à un rallongement France. Tout le monde l’a noté : les écoles primaires et maternelles,
entériner la prolongation du confi- Il n’y aura sans important du confinement en sou- autorités sanitaires ne parlent plus dont les élèves ne peuvent se
nement général au-delà des deux lignant les dangers du calendrier. de « pic » pour qualifier le point le plier aux fameuses « mesures
semaines envisagées (« peut-être doute pas de « Le mois de mai, c’est une série de plus élevé de la contamination mais barrière ». De source gouverne-
jusqu’à la fin mai, au moins jusqu’au dates qui favorise les rassemble- de « plateau »… mentale, on indique que « le plus
15 », selon une source proche de
rentrée des classes ments, a expliqué Ferrand, selon « Ce n’est pas le moment de probable est un report généralisé à
l’Élysée) ; réaffirmer la nécessité avant septembre l’un des participants. Comment relâcher nos efforts », a-t-il glissé la fin de l’été », des petites classes
impérieuse de limiter les dépla- imaginer qu’on maintienne les à l’un de ses interlocuteurs. Il jusqu’aux universités – d’autant
cements à l’intérieur comme vers manifestations du 1er-Mai ? Puis aurait pu ajouter, comme lors que l’annulation des épreuves du
l’extérieur du pays ; renvoyer la les cérémonies du 8-Mai, où les de sa dernière allocution : « Quoi bac est déjà actée. Idem pour les
réouverture des écoles au mois de tion du coronavirus a indiqué cette anciens se regroupent devant les qu’il en coûte. » Car le durcisse- élections municipales : maintenu
septembre ; et tempérer les ardeurs semaine avoir recommandé au monuments aux morts ? Et puis ment annoncé aura des consé- in extremis dans des conditions
de ceux qui attendent déjà une gouvernement d’aller au-delà des il y a l’Ascension, avec les RTT et quences en cascade. D’abord, baroques, le scrutin reste à termi-
relance progressive de l’économie. six semaines de confinement pré- les week-ends prolongés. Laisser aucun relâchement sécuritaire ner dans quelque 5 000 communes.
Pour préparer son discours, il conisées au départ. Sans toutefois faire cela serait irresponsable. » n’est en vue : contrôles de police, Édouard Philippe est censé tran-
s’est entretenu avec des dirigeants s’avancer sur une date. Personne n’a objecté. autorisations de sortie et sanctions cher le 23 mai, mais plus personne
étrangers, des scientifiques et des En Chine, le confinement aura Si le Président fait sien cet aux contrevenants ne seront pas n’envisage la tenue d’un second
personnalités politiques, dont Fran- duré deux mois et demi – sans argument, l’une des difficultés de assouplis. Là encore, l’idée serait tour avant l’automne.
çois Bayrou et, hier, Jean-Pierre exclure une reprise si l’épidé- son intervention de demain sera de plutôt d’en rajouter. Lors de sa Autre effet mécanique : le plan
Chevènement. Il doit aussi échan- mie réaccélérait. Le président du susciter l’adhésion. « Sur les deux conférence téléphonique avec les de secours à l’économie préparé
ger avec ses prédécesseurs Fran- Conseil italien vient de reporter tiers du territoire, nos concitoyens ne partenaires sociaux, vendredi, il a à Bercy ces derniers jours est
çois Hollande et Nicolas Sarkozy. au 3 mai la fin du confinement se sentent pas – ou peu – concernés évoqué une « fermeture des fron- déjà caduc. Le budget rectifica-
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 3

Les défis politiques


Schengen verrouillé
jusqu’à l’été
EUROPE Le chef de l’État pour lever tous ensemble les restric-
plaide pour que les frontières tions de circulation, mais on plaidera,
extérieures de l’UE restent dans les conversations à venir, pour
fermées tant que les pays tiers que l’harmonisation se fasse dans des
n’auront pas jugulé la pandémie délais qui tiennent plutôt en jours
qu’en semaines (lire aussi page 21).
Avant son discours demain soir, Quant aux frontières extérieures de
Emmanuel Macron s’entretiendra l’espace Schengen, il y a pour l’instant
avec la chancelière d’Allemagne toujours consensus entre les 27 pour
et la présidente de la Commission les maintenir hermétiques, « proba-
européenne, Ursula von der Leyen, blement bien au-delà du 15 mai », la
pour leur faire part de ses inten- date annoncée cette semaine par la
tions sur la gestion de la suite de la Commission européenne. « Attention,
crise, telles qu’il les annoncera aux ça vaut dans les deux sens, souligne
Français. Mercredi, ce sera au tour une source au cœur du dossier. Nous
d’Angela Merkel de s’adresser à la ne voulons pas réimporter le virus en
nation allemande. Selon l’Élysée, il provenance de pays tiers, mais nous
est crucial de jouer sur deux leviers à ne tenons pas non plus à ce que des
la fois pour accentuer la lutte contre le Européens puissent quitter le sol
Covid-19 : maintenir des contrôles sur européen et revenir avec la maladie. »
les frontières internes entre les pays Allusion aux États-Unis, à l’Amérique
membres de l’UE mais en les allégeant latine, mais aussi à l’Afrique et au
au fil des déconfinements progres- Proche-Orient, où l’épidémie est ap-
sifs, notamment chez nos principaux parue plus tardivement qu’en Europe.
voisins ; et prolonger le verrouillage Selon des échanges, non démentis,
des frontières extérieures de l’espace entre la présidence et les partenaires
Schengen. sociaux, le mois de septembre aurait
été évoqué comme une échéance pos-
Un consensus entre les 27 sible pour la prolongation de la fer-
Selon nos informations, une task meture de l’espace Schengen. Autant
force franco-allemande va se mettre dire que programmer des vacances
en place dès cette semaine au niveau hors d’Europe cet été pourrait se révé-
des ministères de l’Intérieur, de la ler présomptueux. Après le sommet
Santé et de l’Économie « afin de coor- européen extraordinaire du 23 avril, la
donner la stratégie et les principes de Commission sera chargée début mai
sortie progressive du confinement » de recommander une nouvelle date
des deux côtés du Rhin. On recon- butoir qui prolongerait le verrouillage
naît à l’Élysée qu’il est impossible de plusieurs semaines. g
d’attendre que l’épidémie soit jugu-
lée dans l’ensemble des pays de l’UE FRANÇOIS CLEMENCEAU

Édouard Philippe
tif établi par Bruno Le Maire et De manière générale, diriez-vous que vous avez confiance ou pas
Gérald Darmanin qui sera pré- confiance dans le gouvernement pour… ?
senté mercredi au Conseil des Aider les entreprises en difficulté en raison du coronavirus

consulte toujours
ministres a été conçu pour un Faire face efficacement au coronavirus
confinement de six semaines.
Dès lors que les restrictions Total confiance
vont dépasser la fin avril, « il 57%
va falloir en rajouter », conclut
un conseiller. Dans sa mou- MATIGNON À la veille table plan de sortie de crise, prévient
ture actuelle, le projet prévoit 52% 53% de l’intervention présidentielle, toutefois Christian Jacob. Il faut
100 milliards d’euros d’aides. 55% le Premier ministre sonde qu’on identifie les outils dont nous
Sachant qu’un mois de confi- les chefs de parti avons besoin – masques, tests, médi-
nement représente 75 milliards 48% caments –, qu’il y ait un plan de pro-
d’euros de perte de recettes Ce week-end, Édouard Philippe duction, des reconversions d’usines,
pour l’économie, ce montant 45% enchaîne les rendez-vous télé- des créations de consortiums… Où en
(qui n’inclut pas les mesures de 48% phoniques avec les chefs de parti. est-on de tout cela ? Après un mois
47%
soutien aux entreprises) sera Objectif : prendre le pouls du per- de confinement, c’est ce qu’on est en
dépassé. A fortiori si le déconfi- 44% sonnel politique à la veille de l’in- droit d’attendre du Président. »
nement – quand il viendra – est tervention d’Emmanuel Macron,
très progressif. « Au moins, les demain soir. Le Premier ministre « Plus de questions
tuyaux seront posés, il suffira s’est entretenu hier avec le délé- que de solutions »
d’augmenter le débit », relati- 38% gué général de La République en Pourtant, sur le déconfinement, le
vise-t-on à Bercy. Et si Macron marche, Stanislas Guerini, le pré- Premier ministre avait hier « plus
décidait la nationalisation de sident des Républicains, Christian de questions que de solutions », selon
grandes entreprises en péril, Jacob, le Premier secrétaire du Parti Julien Bayou. Pour Laurent Hénart,
« le dispositif est prêt ». 19-20 mars* 24-25 mars** 26-27 mars* 1-2 avril** 8-9 avril socialiste, Olivier Faure, le secré- l’urgence est surtout à « expliquer
Mais la dégradation de la taire national d’EELV, Julien Bayou, le besoin de confinement » : « Il ne
situation économique, ressen- * Rappel sondage Journal du Dimanche ** Rappel sondage CNews et Sud Radio et le président du Mouvement radi- faut pas tourner autour du pot, et
tie par un nombre croissant de Sondage Ifop pour le JDD, réalisé les 8 et 9 avril 2020 auprès d’un échantillon représentatif de1 013 personnes âgées de 18 ans et cal, Laurent Hénart. dire que nous sommes partis pour
Français, ne peut qu’aggraver le plus (méthode des quotas). Les interviews ont eu lieu par questionnaire autoadministré en ligne. S’il les a interrogés sur la pour- une durée longue. »
climat et renforcer l’envie d’un suite du confinement, la stratégie Le Premier ministre doit pour-
retour à la normale. Huit mil- de sortie, les tests de dépistage ou suivre ses consultations aujourd’hui.
lions de salariés sont désormais LA DÉFIANCE S’INSTALLE le traçage des malades, le chef du Il s’entretiendra notamment avec
au chômage partiel, leur indem- gouvernement a gardé le silence le président du groupe Insoumis
nisation coûte à l’État près de SEULS 38 % des Français font confiance au gouvernement pour faire face sur d’éventuelles annonces prési- à l’Assemblée nationale, Jean-Luc
1 milliard d’euros par jour… Face efficacement au coronavirus, soit une chute de 9 points en une semaine. Ils dentielles. Mais il n’a pas caché à Mélenchon, le président de l’UDI,
à de tels chiffres, Macron devra sont 45 %, en baisse de 8 points, à se fier à lui pour aider les entreprises en ses interlocuteurs que le « timing Jean- Christophe Lagarde, celui
trouver les bons mots. « Avec un difficulté. « La défiance s’enracine, même si on assiste à une dissociation entre [était] compliqué », selon l’un des Centristes, Hervé Morin, le
pareil casse-tête, ne vous atten- des Français qui font bloc autour de la figure présidentielle et un regard de plus d’eux, qui précise : « Le rythme va secrétaire national du PCF, Fabien
dez pas à ce qu’il fasse court », en plus dur sur la gestion gouvernementale de cette crise hors norme », souligne encore être dicté par le sanitaire Roussel, et le président du PRG,
s’efforce de sourire un conseiller. Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. La confiance est minoritaire dans pour un certain temps, avec plus Guillaume Lacroix. Vendredi, il
Les vingt minutes habituelles ne la quasi-totalité des catégories de la population, et s’effondre dans certaines, d’incertitudes que de certitudes en devrait réunir à nouveau les chefs
seront pas de trop. g comme les habitants de l’Île-de-France (- 19 points). Seuls les sympathisants la matière. » de parti, par visioconférence. g
LREM affichent leur confiance dans l’exécutif, à 84 %. Mais les sympathisants « Lundi, nous attendons du
HERVÉ GATTEGNO LR se détournent eux aussi : ils ne sont plus que 41 % à s’y fier. g C.O. président de la République un véri- SERVICE POLITIQUE
4 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Chômage,
l’autre vague
SOCIAL Le recours à l’activité premier trimestre, c’est potentielle-
partielle permet d’éviter ment autant d’emplois en moins à
des licenciements massifs, terme », calcule Éric Heyer, direc-
mais n’évitera pas une teur du département analyse et
remontée du nombre prévision de l’Observatoire français
de demandeurs d’emploi des conjonctures économiques.
Soit 1,5 million d’emplois suppri-
« Tout le monde est dans le même més sur un stock de 25 millions.
état de désarroi. » La réflexion de Or, entre 2016 et 2019, la France en
cet expert de l’emploi témoigne avait créé près de 1 million… Si le
bien de l’inquiétude qui étreint chômage partiel joue son rôle de
le pouvoir. Bruno Le Maire ne paratonnerre, il ne protège pas tout
cache pas son pessimisme quant le monde. « Ceux qui basculeront
au tsunami économique qui pour- sont ceux qui étaient dans les trous :
rait s’abattre sur le pays. Avec des les indépendants, les titulaires de
Gérald Darmanin. conséquences lourdes, en particu- contrat précaires, de minima sociaux,
ÉLIOT BLONDET/ABACA lier en matière de pertes d’emplois. les free-lances… », égrène Michaël
« Le taux de chômage augmentera, Zemmour, maître de conférences
graduellement, prédit Stefano Scar- à l’université Paris 1 Panthéon-
petta, directeur de la direction de Sorbonne. L’intérim accuse le coup :

La rude équation de Darmanin l’emploi, du travail et des affaires


sociales à l’Organisation de coopé-
ration et de développement éco-
entre le 16 et le 31 mars, le nombre
de missions a plongé de 75 %. La pla-
teforme de recrutement Hellowork
nomiques (OCDE). La perspective (RegionsJob.com, Cadreo.fr…) a
DÉFICITS En pleine suppression… Sur ce dernier point, goire (La République en marche) qu’il atteigne 7 % en 2022 s’éloigne. » enregistré 14 % d’offres d’emploi en
tempête économique, estime un député de la majorité, « on en songeant aux soignants et aux Mauvaise nouvelle pour Emmanuel moins sur la dernière quinzaine de
sait qu’on n’aura pas le choix, mais le enseignants. Baisse des impôts de Macron, qui en avait fait son objec- mars par rapport à la même période
le ministre des Comptes gouvernement préfère se garder cette production, « révolution » de la tif. Au quatrième trimestre 2019, il de 2019. Et l’incertitude plane sur
publics doit ébaucher cartouche pour la sortie de crise ». participation et de l’intéressement était passé de 8,5 à 8,1 %, son plus la reprise après le confinement.
un budget pour 2021 Peut-être à l’occasion du bud- dans les entreprises font partie de bas niveau depuis dix ans. Certes, « L’économie a été comme congelée,
get 2021, qu’il faut déjà esquisser leurs pistes. l’activation du chômage partiel, résume Éric Heyer. Mais pour qu’il
malgré les incertitudes et les pré- À charge pour Darmanin, d’ici qui permet aux employeurs d’être y ait un rebond, il faut que la situa-
visions d’une récession de 6 %, là, de s’assurer que ses administra- remboursés par l’État des sommes tion des entreprises soit bonne. »
Pour atteindre l’objectif des d’un déficit à 7,6 % et d’une dette tions rendent réelles les mesures versées aux salariés ne travaillant L’État leur a permis de reporter
10 000 pas par jour, Gérald à 112 % du PIB. « On est assez inca- d’urgence. « C’est un peu un deu- plus du tout ou un peu, évite les leurs charges fiscales et sociales. À
Darmanin passe certains de ses pables de prévoir précisément la perte xième prélèvement à la source : il wagons de licenciements écono- un moment donné, il faudra bien
innombrables coups de fil en de recettes », explique Darmanin, faut limiter le nombre de bugs », miques. « Un tel dispositif retarde les payer. « C’est la deuxième vague,
arpentant la cour de Bercy. Comme qui a proposé cette semaine « une explique l’un de ses proches. Les ou réduit la montée en flèche du chô- s’alarme François Asselin, président
beaucoup, le ministre de l’Action méthode » au Premier ministre, appels se poursuivent jusque dans la mage, qui aurait crû de façon specta- de la Confédération des PME. Des
et des Comptes publics a renoncé Édouard Philippe, « à la fois sur le nuit, avec les services déconcentrés culaire si ces mesures n’avaient pas sociétés saines ne vont plus l’être, sur-
au footing. « Normalement, c’est fond et sur la forme, avec des réunions d’outre-mer. Il a fallu aussi déca- été mises en place », abonde Stefano tout si leurs carnets de commandes
une période calme, confie-t-il. entre ministres dès le mois de mai ». ler la campagne de déclaration de Scarpetta. Les États-Unis en ont fait sont vides. » Avec en perspective des
Le ministre du Budget est un l’impôt sur le revenu. Le ministre l’amère expérience, avec 10 millions défaillances et des plans sociaux
saisonnier : il bosse comme un fou « Hermès a donné se félicite que le prélèvement à la d’Américains qui se sont retrouvés en cascade. Entre 2008 et 2009, en
entre juin et décembre, mais le pre- 3 millions d’euros » source ait permis à déjà 2 millions sans travail en l’espace des quinze pleine crise financière, 63 000 entre-
mier semestre est plus tranquille. » « C’est très difficile de construire un de foyers fiscaux de modifier leur derniers jours. « Quand une crise prises avaient disparu. Et 321 500
Pas cette fois. En trois semaines, budget dans la période, concède- taux d’imposition. Il s’attend à ce survient, il est davantage coûteux postes. À l’époque, le PIB n’avait
il a fallu construire deux budgets t-il. Le plan de relance que décidera que plus de la moitié des 37,9 mil- pour la collectivité de détruire des chuté « que » de 2,2 %… g
créant un plan d’urgence à 100 mil- le président de la République aura lions de foyers fiscaux le fassent. emplois que de les protéger, estime
liards d’euros, assurer l’application des conséquences fortes sur le bud- Autre motif de satisfaction, son un membre du gouvernement. C’est EMMANUELLE SOUFFI
des mesures de soutien, et amorcer get 2021. » Il ajoute s’inspirer d’Éric appel aux dons en faveur des petites notre intime conviction. »
l’acrobatique construction du pro- Woerth, son prédécesseur (Les Ré- entreprises notamment, pourtant
jet de loi de finances pour 2021… publicains) au moment de la crise vertement critiqué par les opposi-

8
Plus de 1 million
Priorité à la crise : mercredi, financière de 2008. Les mesures de tions : « [Le groupe de luxe] Hermès d’emplois menacés
Gérald Darmanin présentera le relance viseront en priorité certains a donné 3 millions d’euros, cite-il. Les demandes d’activité réduite,
deuxième projet de loi de finances secteurs, parient plusieurs députés Dans cette période de crise, je suis qui concernent déjà 8 millions
rectificative. Avant, probablement, de la commission des finances : les heureux de servir mon pays comme de salariés, peuvent être faites à
un troisième. Vendredi à l’Assemblée plus durement touchés par la crise ministre. J’ai le sentiment d’être l’administration pour douze mois,
nationale, mardi au Sénat, il lui (aéronautique, automobile, tou- utile. » Et tant pis, pour l’heure, pour au lieu de six avant l’épidémie. En MILLIONS
faudra répondre aux demandes des risme), « ceux qui sont stratégiques sa ville de Tourcoing (Nord), où il a moyenne, les entreprises l’ont activé de salariés
parlementaires : soutien renforcé pour la souveraineté de la France », été largement réélu dès le premier pour treize semaines. Et après ? Tous en chômage partiel
à l’hôtellerie et à la restauration, ajoute Jean-Noël Barrot (MoDem), tour des élections municipales. g ne plongeront pas dans le chômage. aujourd’hui
transformation du report de « les métiers qui doivent être reva- Mais certains si, surtout si l’activité
paiement des charges en une lorisés », complète Olivia Gré- SARAH PAILLOU patine. « Un recul de 6 % du PIB au

Un coup de pouce pour les autoentrepreneurs LES INVITÉS POLITIQUES DU DIMANCHE


> Franck Riester (ministre > Aurélie Filippetti > Didier Guillaume (ministre
LORS DU CONSEIL des ministres, la commission des finances. « Des à davantage de microentreprises de la Culture) : Passion secrète, (ex-ministre de la Culture) : de l’Agriculture et de
mercredi, devrait être annoncé flopées de gens nous disent qu’ils d’en bénéficier. Selon un sondage Europe 1, à 7 h 45. L’Esprit public, sur France l’Alimentation), Nicolas
l’élargissement aux autoentrepre- ne rentrent pas dans les critères », d’Opinion Way pour l’Union des > Clémentine Autain (LFI) : Culture, à 11 heures. Dupont-Aignan (DLF) :
neurs du fonds de solidarité pour les confirme François Hurel, président autoentrepreneurs, 74 % de cette L’Invité de 7 h 50, > Xavier Bertrand : Dimanche en politique,
petites entreprises et les indépen- de l’Union des autoentrepreneurs. population a le sentiment que le sur France Inter, à 7 h 50. BFM politique, sur BFMTV/ sur France 3, à 12 h 10.
dants. Objectif : assouplir les critères Actuellement, pour avoir droit à gouvernement se soucie davan- Le Parisien, à 12 heures.
d’éligibilité pour qu’ils soient plus ces aides, il faut avoir subi une baisse tage du sort des grandes entreprises > Mounir Mahjoubi (LREM) : > Thierry Breton (commissaire > Éric Ciotti (LR),
nombreux à bénéficier de ce fonds, de son chiffre d’affaires d’au moins que du leur. Et 32 % craignent une C’est arrivé demain, sur Julien Dray (PS) : Forum,
européen pour le marché
doté de 6 milliards d’euros. Plusieurs 50 % en mars 2020 par rapport à liquidation judiciaire. « Il ne faut pas Europe 1, à 9 heures. sur RadioJ, à 14 h 10.
intérieur) : Le Grand Jury, sur
députés de la majorité sont montés mars 2019. « Nous sommes très ajouter une crise sociale à une crise > Jérôme Fourquet (directeur RTL/Le Figaro/LCI, à 12 heures. > Marine Le Pen (RN),
au créneau sur ce sujet. « Le fonds confiants sur le fait que le ministre de sanitaire », avertit Hurel. g Roselyne Bachelot
de solidarité tel qu’il est aujourd’hui l’Économie, Bruno Le Maire, annonce
du département opinion et > Jordan Bardella (RN),
stratégie d’entreprise de Stanislas Guerini (LREM) : (ex-ministre de la Santé),
laisse entre un tiers et la moitié des l’élargissement du fonds de solida- ARTHUR NAZARET l’Ifop) : Le Grand Rendez-Vous, Questions politiques, sur Luc Ferry, Daniel Cohn-Bendit
autoentrepreneurs au bord de la rité en prenant en compte le chiffre sur Europe 1/Les Échos/ et Olivier Duhamel : En toute
France Inter/franceinfo/
route », souligne la députée LREM d’affaires sur une année », explique À lire sur lejdd.fr CNews, à 10 heures. Le Monde, à 12 heures. franchise, sur LCI, à 18 heures.
Olivia Grégoire, vice-présidente de Olivia Grégoire. Cela permettrait L’INTERVIEW D’OLIVIA GRÉGOIRE
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 5

Actualité
LesL’événement
Économie
défis politiques
& Business
Les milieux
patronaux Philippe Brassac, directeur
s’impatientent général du Crédit agricole

« En dix jours,


ACTIVITÉ Les entrepreneurs
redoutent que le confinement
provoque une dégradation
irrémédiable de leur tissu

nous avons
économique et veulent
redémarrer

Repartir dès que possible sans tran-

traité 50 000
siger sur les barrières sanitaires
mais avant la fin du confinement.
Les milieux patronaux ont salué le
doublement du plan d’urgence gou-

dossiers »
vernemental – de 45 à 100 milliards
d’euros. Pour autant, la mesure n’a
pas calmé leurs inquiétudes.
La mise à l’arrêt de pans entiers de
l’économie les touche diversement,
et elle frappe encore plus durement
les TPE et PME. François Asselin,
président de la CPME, chiffre
le nombre des victimes dans les
rangs de ses adhérents à 4 mil- qu’il en coûte » de Mario Draghi
lions. Chaque jour de confinement INTERVIEW pour ramener la confiance sur les
consomme 1 milliard d’euros, et le marchés. C’était très anxiogène.
chômage partiel couvre désormais Cette fois-ci, la crise est plus brutale,
8 millions de salariés. Pour le prési- SAUVETAGE Le banquier mais elle est pilotée avec la mise à
dent du Medef, la situation n’est plus affirme que lui et ses l’arrêt ou en sommeil d’activités
tenable. « J’appelle tous les entrepre- qui allaient bien jusqu’alors. Nous
neurs qui le peuvent à reprendre dès concurrents disposent connaissons le chemin. Les banques
maintenant leur activité, proposait de liquidités deux doivent démontrer qu’elles peuvent
vendredi Geoffroy Roux de Bézieux à trois fois supérieures réussir un pontage massif entre
dans une interview au Figaro. La l’avant et l’après. Nous n’avons pas
reprise, c’est maintenant ! » Selon qu’au moment de la crise le droit d’échouer.
lui, les entrepreneurs doivent se de 2008
remettre à produire des richesses À quels risques cette crise expose-
et tenter « d’effacer les pertes de t-elle les banques ?
croissance de 2020 ». Pour François La performance des banques est Philippe Brassac dans son bureau, vendredi, au siège du Crédit agricole à Montrouge.
Asselin, leurs vraies questions Première banque et premier assu- naturellement liée à celle de l’écono- CORENTIN FOHLEN/DIVERGENCE POUR LE JDD
sont plus concrètes et immédiates. reur français, le Crédit agricole est mie. Aujourd’hui, les banques sont
Demain, au moment de la reprise, aussi le premier gestionnaire d’actifs très solides : leurs niveaux de sol-
« il faudra au cas par cas consentir des européen au travers de sa filiale vabilité et de liquidité sont de deux blis par les autorités et Bpifrance. Si Nous ne commentons jamais les
dégrèvements purs et simples pour Amundi. Depuis douze jours, la à trois fois plus élevés qu’en 2008. ces critères sont remplis, les autori- dossiers individuels, mais le Crédit
éviter des faillites en série. Et ne pas banque aux 8 400 agences distribue Ce sont de vrais coussins, qui sations sont systématiques, et c’est agricole sera toujours présent
céder à la facilité de reprendre d’une les prêts garantis par l’État (PGE) permettent d’amortir les chocs. le cas pour 85 % des entreprises, qui partout où l’économie a besoin
main ce qui a été donné de l’autre en à hauteur de 300 milliards d’euros Le Crédit agricole est le premier connaissaient une situation normale de nous.
augmentant à nouveau les prélève- dans le cadre du plan d’urgence. banquier de l’économie française, avant la crise.
ments obligatoires », détaille-t-il. Tous les lundis, aux côtés de ses avec 800 milliards d’euros de cré- Combien de temps ce plan de
homologues, son directeur général, dits pour soutenir les territoires, les On parle d’un taux de rejet global soutien économique est-il tenable ?
« Ne pas rompre la chaîne » Philippe Brassac, rend des comptes entreprises, et il continuera à le faire. de 15 %… Il est massif et calibré sur une perte
Pour l’économiste Élie Cohen, à Bruno Le Maire sur l’évolution de Ce n’est pas cela, la réalité. Ce que de chiffre d’affaires au maximum
l’impatience des milieux patro- ce « pontage économique massif » Combien de PGE avez-vous l’on constate, c’est que 12 % des de trois mois. C’est beaucoup, mais
naux n’est pas surprenante. « Ils confié aux banques. « Le ministre accordés ? demandes correspondent à des si la situation devait durer au-delà,
sont catastrophés par la violence de de l’Économie et des Finances est En dix jours, nous avons traité plus entreprises qui étaient déjà en l’État adapterait le dispositif pour
ce choc, décrypte-t-il, et ils ont peur objectivement exigeant, mais dans de 50 000 dossiers pour un montant difficulté avant la crise, et pour être au bon niveau. Aussi grave que
que le confinement détruise irrémé- son rôle », déclare-t-il au JDD. potentiel de 10 milliards d’euros. lesquelles nous recherchons, au cas soit cette crise, nous arrivons à en
diablement leur tissu économique et Face aux situations les plus urgentes, par cas, des solutions. Il reste 3 % comprendre les paramètres pour
que certaines faillites ne créent des Comment vous êtes-vous organisé nous essayons de traiter les dossiers des demandes d’entreprises dont en piloter la sortie. Nous savons
trous dans la raquette. » pour redéployer les effectifs dans en cinq jours. Les prêts accordés le la situation était déjà compromise qu’il y aura dans quelques mois un
Certains n’ont pas attendu pour vos agences à la suite de la crise sont pour des durées d’un an que avant la crise, et pour lesquelles nous retour à une forme de normalité.
redémarrer. À la tête de l’Association sanitaire ? les emprunteurs peuvent décider n’avions déjà pas trouvé de solution. On est préoccupés, très occupés,
française de la relation client (AFRC), Le jour qui a suivi l’annonce du confi- de rembourser dans l’année ou dans mais on y voit clair.
qui fédère 300 entreprises de toutes nement, nous avons collectivement les cinq années suivantes. Nous En tant qu’assureur, pourquoi
tailles et 300 000 salariés à travers perdu tous nos repères. Rien ne nous devrions assurer 30 % des finan- ne remboursez-vous pas certains Que deviennent les opérations
les centres d’appels, Éric Dadian y avait préparés, mais notre groupe cements demandés dans le cadre assurés qui ont dû fermer leurs bancaires du quotidien
explique pourquoi, après un bref a réagi très vite. Nos équipes ont de ce dispositif. portes ? des particuliers ?
coup d’arrêt, l’activité n’a jamais été très mobilisées et tous les outils Ni la France ni aucune grande nation Avec le confinement, les ménages
cessé. « On a la chance d’avoir pu numériques ont parfaitement fonc- n’a mis en place un régime d’assu- dépensent moins, utilisent moins
très vite basculer les collaborateurs tionné. Du jour au lendemain, nous « Aujourd’hui, rance pandémie, la dernière datant de cash. Les prêts à la consomma-
en télétravail, c’est inespéré », for- avons pu agir pour que 85 % de nos de 1919. Mais il faudrait dans le futur tion ont beaucoup baissé, l’activité
mule-t-il. « Après une semaine agences puissent continuer à opé- les banques créer un tel système, qui exigerait de nouveaux prêts immobiliers
d’arrêt, nous fonctionnons en mode rer, les deux tiers de nos équipes sont très solides » des cotisations importantes pen- également.
dégradé, mais il est indispensable de continuant à accueillir les clients dant plusieurs années pour que ces
ne pas rompre la chaîne dont nous en agence, un tiers en télétravail, et sommes soient mobilisables en cas Cette crise peut-elle redorer
sommes un maillon », livre Benoît tous nos distributeurs de billets sont de nouvelle pandémie. l’image des banques ?
Hennaut, président de la Fédération restés opérationnels. Vous êtes-vous fixé une limite Nous trouvons cette image assez
de la plasturgie et des composites, et d’engagement ? Avez-vous beaucoup de demandes de injuste, mais elle n’est pas nou-
dont la société Nicoll fabrique des Depuis la mise en place du Nous servirons tous nos clients, rééchelonnement de crédits venant velle ; la réalité, c’est que nous
canalisations pour transporter l’eau, confinement, comment dirigez-vous ? jusqu’à trois mois de chiffre d’entreprises de taille intermédiaire faisons partie de la fameuse
le gaz et l’électricité. Classé parmi Le Crédit agricole est avant tout un d’affaires. Si une entreprise ou un et de grandes entreprises ? « deuxième ligne » contre le virus.
les activités essentielles, le chimiste groupe décentralisé avec 39 caisses professionnel a plusieurs banques, Les marchés ne sont pas fermés. Les Dans toutes nos communications
Kem One fonctionne à flux tendu régionales et LCL, qui sont des nous répondrons au prorata du grandes entreprises ont de la dette internes, je répète que nous fai-
pour la santé et l’hygiène, mais voit banques à part entière. Cette crise chiffre d’affaires pour lequel nous à financer, certaines se préparent à sons partie de la solution, et je dis
ses stocks s’accumuler pour le BTP a provoqué un choc de concentration l’avons déjà couvert. Le PGE n’est redémarrer et d’autres préparent ma conviction que, malgré notre
et l’automobile. « On ne peut pas sur l’essentiel. Et elle nous a aussi pas un outil de conquête de parts l’avenir. De notre côté, avec notre inquiétude, nous allons réussir.
rester à zéro sur certains secteurs, beaucoup soudés. de marché. filiale CACIB, nous continuons de Le combustible qui motive nos
sinon nous allons dans le mur », rai- servir leur demande de financement. équipes aujourd’hui, c’est la recon-
sonne-t-il. En attendant un signal Entre la crise de 2008 et celle Pourquoi de plus en plus de PME et de naissance des clients. g
politique, les filières ont commandé du coronavirus, laquelle est la plus TPE se plaignent-elles de voir leur Participerez-vous au « pont aérien »
100 millions de masques pour le éprouvante ? dossier refusé ? de cash de 4 milliards d’euros PROPOS RECUEILLIS
mois d’avril. g B.B. En 2008, nous n’avions pas le « quoi Des critères d’éligibilité ont été éta- pour renflouer Air France-KLM ? PAR BRUNA BASINI
6 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Une majorité de Français


réticents au traçage
STOPCOVID Seuls 46 % ficacité du dispositif. Le clivage entre l’âge : 50 % des moins de 35 ans
la gauche et la droite est très net. Les sont enclins à adopter le disposi-
sont prêts à activer plus opposés, à 68 %, sont les sympa- tif alors que les plus de 65 ans ne
sur leur téléphone thisants de La France insoumise. Les sont que 44 %. « Ces expressions se
portable l’application plus allants sont les sympathisants nourrissent certainement du rapport
de La République en marche, à 61 %. même qu’entretiennent les personnes
de suivi des malades « La question de libertés publiques est avec leur smartphone, au quotidien »,
un frein pour l’électorat de gauche », note Maxime des Gayets. En somme,
relève Maxime des Gayets, expert plus on est habitué à se servir d’un
Moins d’un Français sur deux est associé à la Fondation Jean-Jaurès smartphone, moins cette applica-
prêt à télécharger sur son téléphone tion semble intrusive, au regard,
portable la future application Stop- sans doute, de toutes les autres
Covid, destinée à les avertir lorsqu’ils Un autre clivage qu’on utilise.
ont croisé une personne contaminée. D’autres mesures susceptibles
C’est ce que révèle un sondage Ifop existe : celui d’être mises en application à l’échelle
pour la Fondation Jean-Jaurès. Alors communale sont, elles, bien plus
que le gouvernement vient de pré- entre les ruraux consensuelles. 95 % des Français
senter son projet d’application de et les urbains sont favorables à l’interdiction de
traçage des malades, cette étude cracher sur la voie publique et 93 %
se penche sur son acceptabilité se déclarent pour l’obligation de se
sociale. Or les Français se montrent et auteur de La Grande déposses- couvrir le visage au moment de tous-
particulièrement divisés. sion – Pour une éthique numérique ser. 79 % sont d’accord pour porter
Non seulement 53 % sont hostiles européenne. Dans le cas où elle serait un masque. Quant à l’interdiction
à un dispositif obligatoire et imposé obligatoire, la gauche y serait encore de la pratique du jogging entre 10 et
par les autorités sanitaires, quand plus rétive alors que l’acceptabilité 19 heures, comme c’ est le cas à Paris
47 % y sont favorables, mais dans à droite serait, elle, très légèrement par exemple, 68 % l’approuvent. g
le cas où l’installation de l’applica- plus élevée.
tion serait volontaire, option retenue Un autre clivage existe : celui entre ARTHUR NAZARET
par le gouvernement, seuls 46 % des les ruraux, qui ne sont que 37 % à
Français se disent prêts à l’installer. être prêts à télécharger l’application, Sondage réalisé les 8 et 9 avril par questionnaire
autoadministré en ligne, auprès d’un
Cependant, 45 % ne le feraient pas, et les urbains, qui le feraient à 50 %. échantillon représentatif de 1 013 personnes,
ce qui risque de réduire d’autant l’ef- On constate aussi un écart suivant selon la méthode des quotas. L’application israélienne Track Virus suit les personnes contaminées. DAINA LE LARDIC/ISOPIX/SIPA

La tech se mobilise aussi pour arrêter le Covid-19


NUMÉRIQUE De Google côté, les équipes du secrétaire d’État la tech révélée sur le site du Point. lettre à Édouard Philippe signée par vices de l’État avec l’offre d’Apple
à Orange, les acteurs privés au Numérique, Cédric O, travaillent « On a surpris tout le monde en les dirigeants français d’Orange, de et de Google. Les deux géants
codent pour les États main dans la main avec celles du envoyant une lettre lundi au Premier Dassault Systèmes, d’Accenture, de américains ont révélé avoir mis
ministre de la Santé, Olivier Véran, ministre, avec copie à Olivier Véran Capgemini, de Sopra Steria et de Sia au point une plateforme commune
Avec les tests et les masques, le tra- de l’Inria, du CNRS et de l’Inserm et Cédric O, glisse un représentant Partners décrit « un service numé- permettant d’adapter au mieux la
çage des personnes contaminées sur un projet d’application baptisé de ce collectif, pour leur dire qu’on rique de bout en bout » disponible future application gouvernemen-
figure parmi les trois mesures clés StopCovid et présenté dans un pouvait leur proposer une appli en dès le 20 avril. Depuis, les indus- tale française à leurs systèmes
pour déconfiner les Français. Depuis entretien au Monde mercredi. Une ligne avec ces exigences, offrant des triels travaillent étroitement avec d’exploitation (iOS et Android),
plusieurs semaines, la recherche solution de traçage, téléchargeable garanties d’interopérabilité avec les les équipes de l’Inria et de Cédric O. qui équipent la quasi-totalité des
d’une solution numérique est sur la sur la base du volontariat. solutions de nos partenaires euro- Mais sans reconnaissance officielle. mobiles en circulation. La balle
table du Comité analyse, recherche C’était compter sans l’initiative péens. » Ce programme a mobilisé Une autre « brique » s’est abat- est désormais dans le camp de
et expertise (Care) à l’Élysée. De leur citoyenne de six groupes français de une cinquantaine d’ingénieurs. La tue vendredi dans le jardin des ser- l’exécutif. g B.B.

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale


« Il n’y aura pas de “grand soir” »
FUTUR Pour le numéro un des gnera d’une refondation radicale : Doit-elle être abandonnée ? Abandonnez-vous l’objectif de
députés de la majorité, INTERVIEW nous devrons revoir nos équilibres Ce n’est pas à moi de le décider. maîtrise des dépenses publiques ?
la réforme des retraites politiques pour rassembler les Mais entre deux réformes utiles, il Évidemment, les déficits
pourrait être « mise de côté » Français ; et aussi changer notre faudra toujours choisir celle qui ras- explosent ! C’est le prix à payer
manière d’associer ces derniers semble les Français. Si elle empêche pour sauver notre économie. La
Loi sur la dépendance, énergies à l’action publique. Cet acte 3 du le pacte républicain de se conclure, machine ne redémarrera qu’avec
renouvelables… Gilles Le Gendre quinquennat pourra s’inspirer du la réforme des retraites devra être la reprise des investissements
dessine sa vision de l’après-crise. grand débat national. Mais nous mise de côté. et de la consommation, ce qui
ÉRIC GARAULT/PASCOANDCO POUR LE JDD

devrons être plus ambitieux que interdit d’alourdir les impôts.


Quelles doivent être les priorités dans l’acte 2, moins contraints, et Quelles seront les priorités demain ? Nous devrons aussi défendre le
de la majorité pour l’après-crise ? notre action revêtir plus de sens La relance de l’économie ! Qui n’est pouvoir d’achat de ceux qui ont
Nous ne savons pas quand la crise aux yeux de nos concitoyens. Par pas inconciliable avec l’accélération le plus souffert pendant la crise.
sanitaire finira ni dans quel état exemple pour renforcer notre sou- de la transition écologique : par Ce n’est pas nous renier : chaque
elle laissera notre économie. Pen- veraineté, en France et en Europe. exemple, le développement des euro dépensé sera investi pour
ser l’« après » exige humilité et énergies renouvelables ou la rénova- reconstruire notre futur.
audace. Nous devons répondre Comment construire ce pacte ? tion à grande échelle des bâtiments.
aux aspirations à une réinvention En cherchant le consensus le plus L’hôpital – c’est acté – bénéficiera Qu’attendez-vous de l’intervention
de nos modèles, français, euro- large avec les forces politiques, les d’un plan d’investissement massif. d’Emmanuel Macron demain soir ?
péens, mondiaux, mais résister élus locaux, les syndicats, les asso- Mais ce n’est pas qu’affaire d’argent. Les Français affrontent de grands
aux vieilles lunes, comme l’acte pourrait s’inscrire dans un nou- ciations et les citoyens. À l’Assem- Nous devons poursuivre la réforme drames. Nous souhaitons être
de décès de la mondialisation. veau pacte républicain. blée nationale, notre majorité devra déjà engagée du système de santé. rassurés et nous unir autour d’un
L’« après » ne sera pas l’« avant ». faire prévaloir le compromis plutôt projet collectif. Notre dépasse-
Mais il ne sera pas le « grand Quelle forme prendrait ce pacte ? que l’affrontement. La réinitialisa- Quelles réformes prévues avant la ment : c’est à quoi le Président
soir ». Il reposerait sur trois piliers : le redé- tion des relations avec les parte- crise peuvent être conservées ? consacre toute son énergie, tout
marrage de l’économie, de nouvelles naires sociaux s’imposait avant, c’est Une loi sur la dépendance, à laquelle son courage. g
Que proposez-vous ? solidarités et protections, et la tran- encore plus vrai après. La réforme notre groupe est très attaché, illus-
C’est le Président qui dessinera sition écologique. L’urgence, ce sera des retraites a montré à quel point trerait parfaitement les nouvelles PROPOS RECUEILLIS PAR
notre vision de l’« après ». Celle-ci la réparation, mais elle s’accompa- notre démocratie sociale est épuisée. solidarités. SARAH PAILLOU
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 7

Les défis politiques


La colère du maire de Toulouse
ALERTE Jean-Luc Moudenc dépistage dans les Ehpad : « Il y a écoles et crèches, qui assurent la col- moins compréhensifs d’une académie « une dérogation exclusivement pour
s’alarme de n’avoir « aucune un hiatus incroyable entre le discours lecte des déchets – tâches ingrates à l’autre », témoigne Moudenc… qui la communication de crise ». Sinon,
réponse » du Premier ministre du gouvernement et ce que nous vi- ô combien stratégiques ! », égrène enrage : « Comment comprendre que impossible de prévenir de la ferme‑
alors que les difficultés, pour vons », dénonce‑t‑il, en référence à le maire occitan. À Toulouse, huit ce ne soit pas possible pour la police ture des parcs, de la mise en place
les maires, s’amoncellent l’annonce d’une campagne dans ces municipale [quand c’est le cas pour de centres de consultation réservés
établissements. la police nationale] ? Elle aussi assure au Covid‑19…
Pas de tests de dépistage dans les Car des tests, il n’y en a pas, « Il y a un hiatus le respect du confinement ! » Pourquoi ce silence du gouverne‑
établissements d’hébergement répondent les agences régionales Il assure ne pas rechercher la ment face aux questions des maires ?
pour personnes âgées dépendantes de santé aux maires qui les inter‑ entre le discours polémique – « Je ne suis pas sûr « Le sujet est celui de la déconcentra-
(Ehpad). Impossible d’accueillir les rogent. « Alors, on bricole », soupire du gouvernement que ça se passerait mieux avec un tion : les administrations de l’État sur
enfants des policiers municipaux Moudenc, qui cite l’exemple d’un élu autre gouvernement », dit‑il. L’élu le terrain sont pauvres en ressources
ou des caissiers. Ou d’informer les contraint de demander des tests à et ce que Les Républicains, pourtant proche humaines et en moyens », juge l’élu
habitants sur la fermeture des jar‑ l’hôpital et à un laboratoire privé. de la majorité présidentielle, évoque toulousain. Il faut aussi, estime‑
dins privés… Depuis trois semaines, Mais ce dernier « ne fera ce geste nous vivons » une autre difficulté des maires de t‑il, que l’exécutif « regarde les élus
France urbaine, qui regroupe les qu’une fois : si un autre établisse- Jean-Luc Moudenc grandes villes. La plupart d’entre eux locaux autrement, de manière posi-
élus des grandes villes, écrit au Pre‑ ment doit être testé, il n’y aura pas n’ont pas été réélus dès le premier tive, et qu’il [leur] fasse confiance ».
mier ministre pour l’alerter. « Nous de solution ». tour des élections municipales, le Et de conclure : « On le dit depuis
n’avons aucune réponse depuis le Autre casse‑tête pour les édiles : groupes scolaires sont disponibles… 15 mars, et sont donc encore dans trois ans. » g
début de la crise », constate le maire l’accueil des enfants de certains per‑ pour 90 enfants. Mais parce que l’entre‑deux‑tours. « Il nous est [dès
de Toulouse, Jean‑Luc Moudenc, sonnels dans les écoles. Il y a de la les établissements dépendent de lors] interdit de communiquer sur SARAH PAILLOU
président de l’association, qui place pour ceux des policiers muni‑ l’Éducation nationale, impossible les actions de notre collectivité car
« hausse le ton » pour se faire en‑ cipaux, « du personnel des Ehpad, d’ouvrir cet accueil à d’autres publics nous sommes en période électorale », À lire sur lejdd.fr
tendre. D’abord sur l’impossible des caissiers, de ceux qui nettoient sans l’accord des recteurs, « plus ou se désole celui qui demande donc L’INTERVIEW DE JEAN-LUC MOUDENC

Audrey Azoulay, directrice générale de l’Unesco


« Cette crise exacerbe les inégalités »
INTERVIEW D’autant qu’une trop longue
parenthèse mettrait en danger,
selon vous, les filles et les jeunes
EXCLUSIF Pour femmes dans certains pays…
l’ancienne ministre, Le grand danger avec cette rupture
créée par le confinement, c’est
le défi est immense que les filles ne reviennent plus
pour réduire la fracture dans leurs écoles lorsqu’elles
numérique et repenser rouvriront. C’est ce que nous
avons déjà constaté avec la crise
l’éducation du virus Ebola. D’abord avec des
flambées de violence sexuelle
contre les femmes, puis avec une
À la tête de l’agence des Nations forte augmentation du nombre de
unies consacrée à l’éducation grossesses chez les mineures. Une
depuis bientôt trois ans, l’ancienne fois l’épidémie jugulée, une pro‑
ministre de la Culture sous la pré‑ portion non négligeable de filles
sidence de François Hollande est à n’est pas retournée à l’école. Au
l’origine de la création d’une coali‑ cours des vingt‑cinq dernières
tion mondiale visant à coordonner années, l’accès des filles à l’école a
la continuité des apprentissages été multiplié par deux. Revenir en
pour près de 1,5 milliard de jeunes. arrière sur cet acquis fondamen‑
tal remettrait en question cette
Combien de jeunes sont aujourd’hui avancée cruciale pour les droits
confinés dans le monde et obligés des femmes et ce facteur important
de suivre une forme d’enseignement de croissance économique qu’est
à distance ? la scolarisation des jeunes filles.
Plus de 90 % de la jeunesse mon‑ Il faudra être très attentifs à ce
diale, de l’école maternelle jusqu’à qu’elles reviennent bien à l’école
l’université, est aujourd’hui affec‑ Audrey Azoulay dans son bureau à Paris, en janvier. JEAN-CHRISTOPHE MARMARA quand l’épidémie sera passée !
tée par les fermetures de classes. Si
l’on ne prend en compte que le pri‑ Dans ce monde de l’après,
maire et le secondaire, ça fait envi‑ déjà un programme d’enseignement nales, le secteur privé – dont des de l’Éducation à renforcer ses que faudra-t-il aussi changer
ron 1,34 milliard d’enfants, aux‑ numérique sans connexion grâce à partenaires du monde de la tech –, programmes d’enseignement à dans le domaine de l’éducation ?
quels il faut ajouter 180 millions des tablettes équipées de logiciels la société civile et des médias. distance. Au Cameroun, Moodle Je crois qu’il faudra renforcer
d’étudiants. Mais au sein de cette d’apprentissage. Il avait été conçu aide les professeurs à dévelop‑ l’apprentissage des sciences. On
immense population de jeunes pour les élèves des zones reculées Qu’avez-vous pu commencer per du contenu éducatif. Idem voit bien que cette crise est sani‑
apprenants, 53 % n’ont pas d’or‑ ou menacées par Boko Haram. On à mettre en place avec eux ? au Liban avec le réseau Canopé taire mais également liée à la ques‑
dinateur à domicile et 47 % n’ont s’en sert actuellement dans toutes Microsoft, l’association mondiale pour envoyer 280 leçons vidéo à tion environnementale du fait de
pas d’accès à Internet chez eux. les régions dans lesquelles les écoles des opérateurs télécoms, Google, un millier d’écoles. la dégradation de la biosphère. Il
Ce pourcentage est de 80 % en ont été fermées à cause du virus. Amazon, d’autres entreprises et faudra également mettre davan‑
Afrique subsaharienne ! des fondations philanthropiques Si la pandémie dure au-delà tage l’accent sur la grammaire
On voit bien que pour la santé se sont engagées à fournir sans but de cet été, diriez-vous que l’on risque du numérique, indispensable à
Cette fracture numérique, elle existe publique ou l’économie, un minimum lucratif des ressources de débit ou d’avoir une génération sacrifiée ? la continuité de l’éducation. Il ne
aussi dans nos pays riches… de coopération internationale de logiciels. Ces propositions de Cette rupture d’apprentissage s’agit pas de fabriquer des codeurs
Bien sûr, mais cette crise pandé‑ est requis face à la pandémie. moyens sont mises en relation par vient se greffer sur un retard déjà en nombre, mais de développer
mique ne fait qu’exacerber des Qu’en est-il pour l’éducation ? l’Unesco avec les projets et besoins constaté dans le respect des enga‑ une culture générale pour être un
inégalités, qu’il s’agisse du revenu, Nous avons réuni virtuellement des pays membres, en portant une gements pris vis‑à‑vis des Nations citoyen éclairé. Les États membres
de l’accès à Internet, de la culture dès le début du mois de mars plus attention particulière aux plus unies afin d’offrir une éducation de l’Unesco sont très sensibles au
familiale ou du genre. Ça nous de 70 ministres de l’Éducation vulnérables. Mais il n’y a pas de pour tous à l’horizon 2030. Sur‑ développement de l’éducation,
oblige à trouver des solutions et repré sentants de pays pour solution miracle universelle qui tout si les incertitudes sur la durée même si ce secteur continue d’être
adaptées, très ciblées, pour que partager nos expériences et voir viendrait de la tech car, dans le du confinement et de l’épidémie sous‑investi. Il manque toujours
personne ne soit laissé au bord comment l’Unesco pouvait aider monde de l’éducation, chaque pays persistent. Clairement, nous 39 milliards de dollars pour satis‑
du chemin. D’où le sursaut de à les faire coopérer entre eux. a ses programmes, ses langues et n’avons pas affaire à une paren‑ faire les besoins éducatifs de base
créativité des États et des sociétés Cette réunion a débouché sur la ses modèles, et c’est à cela que nous thèse courte, et il va falloir profiter de la jeunesse au niveau mondial. g
civiles pour trouver des formules création immédiate de la Coalition devons nous adapter. Au Sénégal, de cette période pour revoir nos
de continuité de l’apprentissage. Au mondiale pour l’éducation, rassem‑ par exemple, au travers de la Coa‑ ambitions éducatives et repenser PROPOS RECUEILLIS PAR
Nigeria, par exemple, nous avions blant les organisations internatio‑ lition, Microsoft aide le ministère l’avenir de l’éducation. FRANÇOIS CLEMENCEAU
* 8 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Traitements,
le grand sprint

C ’est un sprint mon-


dial pour tenter de sauver des vies.
Institutions, universités, labora-
toires, industriels : pas une semaine
sans annonce d’un nouvel essai cli-
MOBILISATION Soixante
essais en Chine, 49 aux
États-Unis, 26 en France :
toute la planète cherche
d’arrache-pied un
remède au coronavirus
nel » aux malades en impasse thé-
rapeutique. Selon une étude (non
comparative) sortie vendredi dans
le New England Journal of Medicine,
sur 53 patients hospitalisés l’ayant
nique pour trouver un remède au reçu, 68 % montrent une améliora-
coronavirus. La France en compte THÉRAPIES Revue de tion clinique.
26 déclarés, selon le recensement du
site Finbold, en troisième position détail pour y voir clair
derrière la Chine (60) et les États- dans les travaux engagés, L’HYDROXY-
Unis (49). Comment neutraliser
cette maladie à évolution longue ?
et les délais dans CHLOROQUINE
La première semaine, le virus se lesquels ils pourraient À L’ÉPREUVE
multiplie dans le corps, faute de aboutir La molécule star du professeur
réponse immunitaire. Puis entre Raoult est testée dans une cin-
sept et quatorze jours, l’état de cer- quantaine de pays (lire page 10).
tains malades s’aggrave, explique La dernière étude (non compara-
Florence Ader, des Hospices civils tive) du Marseillais, dévoilée jeudi,
de Lyon : « Soit parce qu’il n’y a pas VIH lopinavir et ritonavir d’AbbVie), porte sur 1 061 personnes positives
de réponse immunitaire, et le virus associé ou non avec l’interféron bêta avec peu ou pas de symptômes
se multiplie jusqu’à la défaillance des (immunomodulateur de Merck) ; ayant reçu de la chloroquine avec
organes ; soit parce que cette réponse ainsi qu’une quatrième molécule, l’antibiotique azithromycine. Leur
immunitaire est trop forte. » D’où l’antipaludique hydroxychloro- évolution à dix jours est le plus sou-
deux axes majeurs de recherche : quine, ajoutée in extremis à l’essai. vent favorable. Mais « sans groupe
freiner la multiplication du virus ou Une première analyse aura lieu témoin, ces résultats ne permettent
moduler le système immunitaire (le après quinze jours de traitement pas de valider, ni d’exclure, l’intérêt
stimuler ou le freiner). Une pluie de pour les 300 premiers patients. Des du traitement appliqué », pointe la
résultats est attendue ces prochaines résultats sont attendus fin avril. revue Prescrire.
semaines. L’OMS, qui mise sur ces quatre La chloroquine et l’hydroxychlo-
médicaments probablement béné- roquine ont été testées en labo contre
fiques, non toxiques et disponibles, le Sars, le Mers, Ebola, le chikun- Test de coronavirus au laboratoire du bureau d’État de Basse-Saxe (Allemagne) pour la protection des
TOUS SUR chapeaute Solidarity, une étude qui gunya ou la grippe. L’infectiologue
LA PISTE les expérimente dans 70 pays. Le
remdésivir cristallise les espoirs.
américain Andre Kalil avertit : ce
qui réussissait dans l’éprouvette ne Enfin, outre Discovery, l’hydroxy- sur l’homme évaluent l’effet de
DES ANTIVIRAUX C’est la première molécule testée se retrouvait pas à l’extérieur. Sans chloroquine fait l’objet d’études molécules sur l’« orage de cyto-
Leur objectif : ralentir la multipli- dans l’essai clinique fédéral améri- parler des graves effets secondaires à l’hôpital Saint-Joseph à Paris kines » : cette poussée inflamma-
cation du virus dans l’organisme. cain. Depuis février, 400 patients potentiels. En France, les mises en et au CHU de Strasbourg. Et, la toire foudroyante survient chez
Parmi les multiples essais antivi- ont été enrôlés. Une analyse pré- garde se multiplient à la suite de semaine prochaine, l’AP-HP lan- les patients dont l’état s’aggrave.
raux, le projet Discovery est mené liminaire livrera des conclusions troubles cardiaques, dont certains cera Prep- Covid, un essai sur plu- Leur système immunitaire passe
dans sept pays européens. Coor- d’ici quelques semaines. Développé mortels, signalés aux centres de sieurs centaines de soignants pour en surrégime et attaque les or-
donné par l’Inserm pour le consor- contre d’autres virus comme Ebola pharmacovigilance. déterminer si la molécule prévient ganes, entraînant un syndrome
tium Reacting, il a débuté le 22 mars (sans succès), cet antiviral a fait l’ob- Pour clore le débat, le CHU l’infection. de détresse respiratoire aiguë.
et inclura au total 3 200 patients, jet de tests sur des animaux contre le d’Angers a lancé le 1er avril l’essai L’un des projets phares de l’AP-
dont 800 en France. Le recrutement Mers et le Sras. Il pourrait être mis Hycovid avec 36 centres hos- HP, Corimuno-19, teste l’un
de 540 malades dans 25 centres sur le marché dans les prochains pitaliers, auquel participeront MODULER après l’autre des médicaments
hospitaliers hexagonaux a déjà eu
lieu. Ils reçoivent aléatoirement
mois. Son brevet étant protégé par
son fabricant, Gilead, son prix n’est
1 300 patients non sévères. Il s’agira
de répondre sans biais à la question :
LE SYSTÈME pour calmer cette « tempête »,
comme des immunomodulateurs.
l’un des trois antiviraux testés : le pas défini. Sans être approuvé par l’hydroxychloroquine a-t-elle oui IMMUNITAIRE Au bout de deux semaines, leur
remdésivir (antiviral de Gilead), les autorités sanitaires, il est déjà ou non un impact chez les patients Au Danemark, en Chine, aux efficacité peut être jugée et les
le Kaletra (combinaison des anti- administré à titre « compassion- Covid à haut risque d’aggravation ? États-Unis ou en Italie, des essais protocoles s’enchaînent. Deux

UNE « ÉCLAIRCIE » MAIS… L’espoir lointain d’un vaccin


C’EST À LA FOIS un message d’espoir
et une mise en garde qu’a livrés Jérôme HORIZON Les recherches Wuhan. Aujourd’hui, une trentaine essais sur 130 personnes à la mi- le virus, et si ces anticorps bloquent
Salomon hier soir. Pour le troisième soir lancées tous azimuts pour de sociétés et institutions sont sur mai, en Australie. Les résultats sont sa réplication, explique le directeur
consécutif, le nombre de patients en réa- prémunir contre le Sars-CoV-2 les rangs. Fin mars, l’Agence euro- attendus fin juillet. Le labo alle- scientifique Christophe d’Enfert.
nimation a enregistré une baisse en vingt- ne devraient pas aboutir péenne des médicaments a estimé mand CureVac entamera les siens D’ici à la fin mai, on saura si le vaccin
quatre heures, avec 6 883 patients, soit à brève échéance qu’il pourrait s’écouler au moins un en juin sur 2 000 à 3 000 personnes protège l’animal. Si oui, les études
121 de moins que la veille. « Cette éclair- an avant qu’un sérum soit prêt et en Belgique et en Allemagne. Chez chez l’homme démarreraient fin
cie semble se confirmer, a commenté le La ruée vers le vaccin a commencé disponible en quantité suffisante. Johnson & Johnson, qui modifie août. » Résultat espéré à la fin de
directeur général de la santé. Un très haut deux mois après le séquençage D’autres experts tablent sur des son ancien projet de vaccin contre l’été 2021. Son avantage : il serait
plateau épidémique semble se dessi- génétique du nouveau coronavi- horizons plus lointains. Ebola, ce sera en septembre. facile à fabriquer en masse, et sa
ner. » Mais il a tenu à rappeler la priorité : rus. Les Américains ont dégainé En attendant, les annonces se L’Institut Pasteur, lui, mise en sécurité est éprouvée depuis des
« L’heure n’est pas au déconfinement le 15 mars, en lançant un essai cli- succèdent. La biotech américaine partie sur la modification génétique décennies. Ce n’est pas le cas des
mais au respect strict des mesures nique sur 45 volontaires à Seattle, Inovio doit lancer ses essais cli- de squelettes de vaccins existants. vaccins à ARN messager (copie
barrière et de la distanciation sociale et pour le vaccin élaboré par la bio- niques ce mois-ci aux États-Unis, En l’occurrence, celui de la rou- d’un fragment d’ADN) de Moderna
physique. » Hier, 353 décès supplémen- tech Moderna avec le National puis en Chine. Cette semaine, geole. « Nous en sommes à l’éva- ou Curevac. S’ils sont plus rapides à
taires ont été enregistrés à l’hôpital et Institute of Health. Quelques jours Novavax, autre biotech américaine luation sur les animaux, pour voir produire, jamais des vaccins basés
290 dans les Ehpad. Au total, on compte plus tard, la Chine rétorquait avec qui a travaillé sur des vaccins contre s’ils sont capables de déclencher la sur ces technologies n’ont été ap-
13 832 morts en France. g M.E. un essai sur 108 volontaires de le Sras et le Mers, a annoncé des production d’anticorps dirigés contre prouvés pour l’homme.. g J.D.
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 9*

La crise sanitaire
Tabassome Simon,
pharmacologue
« L’idée n’est pas que
le meilleur gagne, mais
qu’on gagne ensemble »
INTERVIEW Et ensuite ?
S’ils sont encourageants, nous
pourrons le donner comme trai-
QUÊTE Membre du comité tement contrôle et le comparer à
de pilotage chargé d’évaluer d’autres médicaments pour trou-
l’ensemble des projets sur ver encore mieux, toujours sur
le Covid-19 pour l’AP-HP, quatorze jours. On peut tabler sur
Tabassome Simon raconte des conclusions avant le début de
l’émulation dans la recherche l’été. Nous sommes aussi impa-
tients que vous ! Les chercheurs
Avez-vous déjà connu pareille sont aussi des citoyens, angois-
effervescence dans la recherche ? sés à l’idée que leurs proches ou
En plus de trente ans de carrière, eux-mêmes tombent gravement
jamais. C’est inédit sur la planète. malades. Mais jamais on n’a été
En quinze jours, plus de 150 projets aussi rapides. Il s’est passé seize
de recherche nous ont été soumis ! jours entre l’idée de Corimuno et
Et dans tous les domaines : des la fin de l’inclusion des patients
essais médicamenteux, de cellules dans l’étude. Normalement, il
souches, de prévention chez les soi- faut un an pour monter un tel
gnants, d’autres sur le confinement, essai.
le suivi à domicile des patients
infectés… C’est extraordinaire. Quelles sont vos difficultés ?
Tester les traitements exige
Comment se situe la France dans du temps et des financements.
cette course ? L’AP-HP a amorcé tous les coûts
Le site ClinicalTrials dénombre pour lancer les projets prioritaires
410 études en cours dans le monde. et a répondu aux appels d’offres
La France est en bonne place. du gouvernement. Mais celui-ci
L’AP-HP y est pour beaucoup, ne pourra pas tout assumer. La
et ça va augmenter. Un collègue Fondation de l’AP-HP a besoin de
de Harvard m’a appelée, impres- dons du public et de mécènes.
sionné par la vitesse et le nombre
d’études que nous avons lancées. Comment vivez-vous la défiance
Il m’a demandé si on pouvait en envers les chercheurs dans le débat
faire pour eux ! sur la chloroquine ?
Ça montre que nous n’avons pas su
Assiste-t-on à une coopération expliquer qu’une évaluation fiable
nouvelle ? de l’efficacité et de la tolérance des
La compétition existe toujours, mais médicaments nécessite un tirage au
je constate plutôt une émulation. sort entre le traitement testé et le
consommateurs et la sécurité alimentaire (LAVES). PETER STEFFEN/DPA/MAXPPP Médecins, paramédicaux, labora- traitement contrôle ou un placebo,
toires, unités de recherche, direc- et de préférence sans que ni méde-
tions… Tout le monde est à fond. cin ni patient ne sachent lequel a
molécules contre la polyarth- américains un essai clinique sur Notre comité de pilotage priorise été prescrit. Quelle est la part d’ef-
rite rhumatoïde (sarilumab et 240 patients avec des cellules et évite l’éparpillement. Quand fet du médicament ou du hasard ?
tocilizumab) ont déjà été testées dérivées de la moelle osseuse, LES FRANÇAIS trois projets se ressemblent, on Impossible à dire sans un groupe
sur 260 malades. Les données avec le soutien des National Ins- DIVISÉS SUR dit : regroupez vos expertises. L’idée contrôle. L’éthique, c’est réussir à
sont en cours d’analyse, pour titutes of Health. Neuf malades LA CHLOROQUINE n’est pas que le meilleur gagne, mais évaluer sans biais le rapport entre
de premiers résultats d’ici deux d’un hôpital new-yorkais ont qu’on gagne ensemble. le bénéfice et le risque.
semaines. Sanofi et la biotech déjà reçu en urgence ce traite- D’APRÈS NOTRE SONDAGE
américaine Regeneron, qui com- ment en cours d’autorisation. réalisé par l’Ifop (lire la mé- Quelles stratégies de traitement sont Quel est votre point de vue sur cette
mercialisent le Kevzara (sarilu- Selon des médecins cités par thodologie page 3), 55 % les plus prometteuses ? molécule ?
mab), ont annoncé le 16 mars le le New York Times, la réponse des Français pensent que le Si on fait des essais contrôlés et ran- Il n’est pas question de mon sen-
lancement de tests de phases 2 à est « prometteuse » : six patients traitement à base de chloro- domisés, c’est qu’on ne connaît pas timent mais d’avoir des résultats
3 sur des malades du Covid-19 en ont pu se passer de ventilation, quine devrait être « étendu à la réponse ! Partout, les chercheurs scientifiques fiables ! Seuls les faits
France, en Italie, en Espagne, au d’autres ont été sevrés ou sont l’ensemble de la population sont en quête de cibles thérapeu- comptent. À l’AP-HP, des études
Canada et en Russie. Trois cents restés stables. car il représente actuellement tiques pertinentes. Les pistes ex- incluent l’hydroxychloroquine,
patients doivent être recrutés, une chance de guérir les ma- plorées sont similaires : augmenter comme l’essai Discovery auquel
pour une première étape de lades du Covid-19 ». 45 % l’immunité des malades, réduire nos patients participent. Et nous
soixante jours. Jeudi, le géant L’APPORT DES estiment au contraire qu’il l’inflammation, affaiblir le virus, en commençons bientôt un sur des
Pfizer a aussi annoncé le début
d’un essai clinique portant sur
ANTICORPS « ne devrait pas être étendu
à l’ensemble de la population
améliorer les fonctions des organes
défaillants. Pour identifier au plus
centaines de soignants, Prep-Covid,
pour savoir si elle prévient mieux
son anti-inflammatoire Xeljanz L’idée est de booster l’immunité avant que tous les risques et vite un remède efficace, l’un de nos l’infection qu’un placebo.
(tofacitinib). de patients hospitalisés en leur les effets secondaires liés à ce projets phares, Corimuno-19, va tes-
transfusant du plasma sanguin traitement aient été évalués le ter l’un après l’autre différents trai- Un vaccin pourrait-il être disponible
de malades guéris contenant contraire ». La proportion de tements : anticorps monoclonaux, en 2021 ?
L’AIDE des anticorps. C’est l’objectif Français favorables est plus antiviraux, immunomodulateurs, Tout le monde en réclame un
DES THÉRAPIES de Coviplasm (AP-HP, Inserm,
Établissement français du sang),
importante chez les parti-
sans de La France insoumise
anti-inflammatoires… Dès qu’un
essai s’achève, un autre démarre.
aujourd’hui, alors que le reste du
temps certains en ont une peur
CELLULAIRES lancé mardi. Les prélèvements (60 %) et du Rassemblement irraisonnée. Il faudra de nombreux
Éviter le syndrome de détresse ont débuté sur 200 convales- national (65 %). À l’inverse, Dans quel délai aura-t-on des mois. Ce qui viendra dans les pro-
respiratoire aiguë à l’aide de cents. Pour l’heure, les plasmas 70 % des sondés proches résultats ? chaines semaines, ce sont des tests
thérapies cellulaires ? L’AP- sont préparés pour isoler et de La République en marche Ces essais sont très courts, avec une sérologiques fiables et spécifiques.
HP a lancé le 2 avril à la Pitié- traiter les anticorps. Soixante pensent le contraire. « Les première analyse à quatre jours puis De multiples études sont en cours
Salpêtrière l’étude Stroma-CoV2, patients y participeront, avec de sympathisants de LFI et du une autre à quatorze jours. On a pour identifier les meilleurs, un
dans laquelle des patients de réa- premières évaluations d’ici deux RN souhaitent qu’on brûle les alors les premiers résultats. Pour enjeu crucial en vue du déconfine-
nimation reçoivent des cellules à trois semaines, avant un éven- étapes, Frédéric Dabi, direc- Corimuno, deux molécules contre ment. Ils permettront de connaître
souches de cordon ombilical qui tuel élargissement de l’étude. teur général adjoint de l’Ifop, la polyarthrite rhumatoïde, le sari- la proportion de gens bien immuni-
pourraient améliorer les cellules Cette thérapie par anticorps et le professeur Didier Raoult, lumab et le tocilizumab ont déjà été sés, et de ceux qui ont eu la maladie
défaillantes. À ce jour, huit pa- suscite aussi des recherches aux promoteur de l’usage de la testées sur 260 malades au total. Les sans en avoir conscience. On ne le
tients ont été inclus. La société États-Unis. g chloroquine, est vu comme le données sont en cours d’analyse. sait pas encore vraiment. g
australienne Mesoblast démarre représentant des petits face à Nous espérons des premiers résul-
cette semaine dans vingt centres JULIETTE DEMEY l’élite de la médecine. » g M.C. tats d’ici deux semaines. PROPOS RECUEILLIS PAR J.D.
10 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Comment la chloroquine À Mougins,


plusieurs plaintes
contre un Ehpad
divise le monde POLÉMIQUE Le traitement
réservé aux pensionnaires
des maisons de retraite
COMPARAISON Du et à leurs familles fait débat
Maghreb aux États-Unis, C’est l’autre champ de bataille du
où le traitement est coronavirus. On dénombre dans les
autorisé, à la Suède Ehpad plus d’un tiers des victimes
de la pandémie et ce pourcentage
qui vient d’y renoncer, ne cesse de grimper.
l’usage de la molécule Pour l’avocat Fabien Arakelian,
est loin d’être uniforme ces chiffres sont aussi synonymes
de « scandale de santé publique ».
Au nom de quatre familles dont
les proches sont morts à Mougins
L’hydroxychloroquine va-t-elle (Alpes-Maritimes) dans un Ehpad
conquérir le monde ? Le du groupe Korian, il vient de rédiger
planisphère mis en ligne jeudi par une plainte contre X pour « homi-
l’Institut Méditerranée Infection cide involontaire, mise en danger
du professeur Raoult, le laisse de la vie d’autrui et non-assistance
penser. Y sont recensés les pays qui à personne en danger ».
recommandent aujourd’hui l’uti- Saisis par le parquet de Grasse,
lisation de l’hydroxychloroquine. les gendarmes de Cannes et de
Mais en bariolant de rouge une Marseille, appuyés par l’Office
bonne trentaine d’États, l’équipe central de lutte contre les atteintes
du spécialiste marseillais ne s’est à l’environnement et à la santé
pas encombrée de détails. publique, ont commencé leurs inves-
Certains ont effectivement tigations pour comprendre pourquoi
choisi de l’administrer systémati- 36 des 109 résidents de cette maison
quement aux patients atteints du de retraite médicalisée sont décédés
Covid-19. C’est le cas du Maroc, où depuis le 17 mars. Selon plusieurs
le ministre de la Santé a demandé sources, le directeur de l’Ehpad et
de généraliser le traitement cette le médecin coordonnateur auraient
semaine. L’Algérie et la Tunisie l’ont Dans une pharmacie à Abidjan (Côte d’Ivoire). SIA KAMBOU/AFP été malades et absents au début de
aussi adopté. Bon nombre de pays l’épidémie.
d’Afrique subsaharienne, où il est
utilisé depuis des dizaines d’années controverses. Meilleur exemple : comme celui de São Paulo, elle symptômes légers à modérés. La Des visites au cas par cas
comme antipaludéen, n’ont pas les États-Unis. Avec Donald Trump, n’a pas été généralisée sur le Suède, elle, y a finalement renoncé « Une famille a été prévenue de la
non plus attendu les résultats des Didier Raoult a trouvé son avo- territoire (lire aussi page 20). En cette semaine en raison d’effets mort du père par un SMS des pompes
essais cliniques pour ouvrir leurs cat le plus acharné. Depuis des Australie, le traitement promu secondaires sévères. funèbres demandant une autorisa-
pharmacies à la chloroquine. semaines lors de ses conférences par le professeur Raoult fait aussi Enfin, certains États, sans tion de crémation », raconte l’avocat,
Sénégal, Burkina Faso, République de presse, le président améri- débat. Mardi, le département de la l’avoir officiellement intégré dans qui prévient que d’autres plaintes
démocratique du Congo, Cameroun cain vante l’hydroxychloroquine, Santé préconisait son utilisation à les protocoles, sont en train de vont s’ajouter, à Mougins et ailleurs.
y ont ainsi recours. Comme l’Afrique potentiel « don du ciel ». Cette l’hôpital. Il a immédiatement été constituer des stocks. C’est le cas Comment accompagner dignement
du Sud. Au Moyen-Orient, les pression, qui a divisé les experts contredit par un comité d’experts de la Hongrie, qui en a interdit les personnes en fin de vie pen-
institutions médicales du royaume de de la Maison-Blanche, a finalement du gouvernement. l’exportation. Quant à Israël, il dant une pandémie ? Quelle place
Bahreïn ont aussi fait le choix dès le payé : le 30 mars, l’agence fédérale a importé cette semaine cinq accorder aux familles ? La question
25 mars de le prescrire aux patients. du médicament (FDA) a autorisé Certains États, comme tonnes de produits nécessaires à taraude les responsables d’Ehpad.
son utilisation mais seulement à la Hongrie, font des stocks sa fabrication. « Hélas, témoigne Jean-Pierre Riso,
Avec Donald Trump, Didier l’hôpital et selon des règles précises. Reste l’Europe. Si la Suisse a Dans cette course à l’hydroxy- le président de la Fédération natio-
Raoult a trouvé son avocat Sur le continent américain, autorisé son administration sous chloroquine, l’Inde apparaît nale des associations de directeurs
Ailleurs, la réalité est sans doute l’hydroxychloroquine compte un la responsabilité d’un médecin, aujourd’hui centrale puisqu’elle en d’établissements et services pour
un peu plus complexe que celle autre lobbyiste : Jair Bolsonaro. en Allemagne ou en Espagne, est le premier producteur mondial. personnes âgées, la préconisation
dépeinte par le professeur Raoult. Le président brésilien, qui a l’hydroxychloroquine n’est Au nom de ses besoins nationaux, du ministère, c’est aucune visite dans
La Chine et la Corée du Sud, qu’il d’abord qualifié le Covid-19 de même pas un sujet. D’autres New Delhi a arrêté de l’exporter un établissement touché par le virus.
cite régulièrement en exemple, ont « grippette », s’est lui aussi converti États l’utilisent mais à des phases en fin de semaine dernière. Mais Mais nos adhérents mettent tout en
certes intégré ce traitement dans au « médicament miracle ». Mais complètement différentes de la face à la colère de Donald Trump, œuvre pour faire preuve d’humanité. »
leurs protocoles mais de manière très vite, il s’est heurté à l’oppo- maladie. Aux Pays-Bas, il est le Premier ministre Narendra Modi « Nous avons la possibilité de pro-
prudente et sans en faire l’alpha et sition du respecté ministre de la administré aux cas présentant les a cédé et ordonné mardi la reprise poser aux familles une autorisation
l’oméga des traitements. Santé, Luiz Henrique Mandetta. troubles les plus sévères tandis des exportations. g exceptionnelle de visite, avec masque
Dans d’autres pays, cette Si la chloroquine est donc parfois qu’en Belgique ou en Italie, il et blouse, pour accompagner une fin
solution fait l’objet de plus de administrée dans certains États est donné aux patients aux ANTOINE MALO de vie », confirme la directrice d’un
Ehpad de la région clermontoise.
Un tiers des 7 400 Ehpad de
France seraient touchés par le

« On ne peut pas jouer avec ce médicament » virus ; 60 % en région parisienne,


selon l’agence régionale de santé,
qui souligne que la contagion
progresse vite parmi les personnels.
TÉMOIGNAGE Médecin à Paris le 18 mars, le scanner était positif, et ment, j’ai commencé à ressentir seraient bousillés. Nul ne le sait. L’augmentation des dépistages dans
et positive au Covid-19, j’ai commencé le traitement à J+5. une difficulté respiratoire et je De même, ce serait donner de faux les maisons de retraite devrait per-
elle a suivi le protocole Donc avant le fameux septième jour marchais comme une personne espoirs que d’affirmer que la chlo- mettre de mieux s’organiser. « Les
du professeur Raoult où une aggravation est possible. Un très âgée. Puis une aggravation, roquine a tempéré l’aggravation Ehpad sont les lieux qui vont rou-
confrère généraliste m’a donné une comme prévu, de cinq à six des symptômes. Ce qui est sûr, en vrir en dernier, mais on ne peut pas
Elle a parfois le souffle un peu boîte de Plaquenil et j’avais l’anti- jours. Ensuite, une décrue puis revanche, c’est que le volet anti- laisser pendant deux mois nos aînés
court durant le récit son expé- biotique associé, l’azithromycine. à nouveau une aggravation, mais biotique est une bonne idée. Pour sans nouvelles, insiste le président
rience. Cette généraliste de moindre. J’ai pu éviter l’hospi- autant, alors que le traitement a des députés LR, Damien Abad. On
53 ans, qui officie à Paris (14e), en talisation et, depuis le début de pris fin en milieu de semaine der- doit être en capacité de permettre un
a terminé avec le traitement depuis « Ce n’est pas la semaine, ça saméliore lente- nière, je ne suis pas encore guérie. droit de visite hebdomadaire pour un
dix jours mais pas encore avec la ment. J’ai eu à peu près tous les Ce n’est pas très concluant mais membre de la famille, testé négatif au
maladie. Elle a souhaité l’anony- très concluant » symptômes. Un second scanner je ne regrette pas d’avoir essayé. préalable ». Par ailleurs, une audience
mat pour ne pas « inquiéter [ses] a montré que les lésions étaient Reste que je ne l’aurais pas fait si en référé (procédure d’urgence)
patients ». Qu’elle espère pouvoir incontestablement liées au virus on ne m’avait pas diagnostiqué du Conseil d’État doit examiner

«
retrouver jeudi, sans en être tota- et non au médicament, qui n’a pas une atteinte pulmonaire. On ne demain la requête de syndicats de
lement sûre. J’ai respecté scrupuleusement le généré d’effets secondaires. peut pas jouer avec ce médica- santé. Ceux-ci exigent le dépistage
« En tant que toubib, on n’aime protocole du Pr Raoult, tout en Quand j’ai commencé, moins ment, et en aucun cas le prendre systématique des personnels et des
pas être impuissant. Prendre de la sachant que mon électrocardio- de 10 % de la surface des pou- sans avis médical. » g résidents des Ehpad. g
chloroquine me donnait l’impression gramme ne présentait aucune mons était endommagée. C’est
d’être active, que je me battais. Les contre-indication. passé à 20 %. Peut-être que sans PROPOS RECUEILLIS PAR STÉPHANE JOAHNY
premiers symptômes sont apparus Au deuxième jour du traite- le traitement, ce serait 50 % qui DAMIEN BURNIER ET CHRISTINE OLLIVIER
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 11

La crise sanitaire
Le moment des transmissions
avec l’équipe de garde
de réanimation, vendredi soir
à la Pitié-Salpêtrière. DR

CHAPITRE 4 Suite de
à chaque cas se révèle colossale. La
notre immersion au sein cohésion des troupes la conforte :
de l’hôpital parisien. Les « On sent qu’on est tous dans le
soignants racontent leur même bateau, unis et solidaires.
La communication est plus ouverte,
combat au jour le jour les cloisons hiérarchiques sautent. »

VENDREDI
LUNDI « Le tri des patients,
« On restait inquiets, notre pain quotidien »
on avait raison » À 14 heures, une minute de silence
est observée dans l’établissement,
Si le week-end avait laissé espérer hommage à un aide-soignant en
une amélioration de la situation, radiologie de la Pitié, décédé la
personne n’avait baissé la garde veille du Covid. Même les machines
au sein du service pneumologie, semblent la respecter : pas la
médecine intensive et réanimation moindre sonnerie sur les scopes de
du bâtiment Éole de la Pitié-Salpê- réa pendant le recueillement. Peu
trière (AP-HP). « On restait inquiets, après, une douce agitation emplit
on avait raison, jette le réanima- le long couloir. Un homme, la ving-
teur Martin Dres. Aujourd’hui ça a taine, libéré de son Ecmo dimanche,
repris, avec plus d’entrées en réa que vient à présent d’être extubé. Il a l’air
de sorties. » La capacité maximale bien, soulagement. L’évolution du
de l’hôpital n’a pas été atteinte. Mais week-end sera néanmoins impor-
l’épidémie évolue en dents de scie et tante : près de 15 % des patients sont
les soignants anticipent un plateau amenés à être réintubés, parce qu’ils
soutenu plutôt qu’un pic. Chaque n’étaient pas prêts ou développent
jour, le médecin est sollicité pour d’autres infections.
identifier des patients transférables Pendant ce temps, le Conseil
ailleurs. « On n’en a pas ! Nos 32 lits d’État se penche sur la requête de
sont pleins et nous n’avons que les deux associations dénonçant « une
plus graves des plus graves. » rupture d’égalité » dans l’accès aux
Le service a retrouvé un peu d’air soins, au détriment des personnes
avec la mise en place de lits « inter- âgées. Cette problématique du tri
médiaires », destinés aux malades
les plus sévères à qui l’on tente
d’éviter la réanimation. Depuis
aujourd’hui, certains patients
dont l’état n’évolue pas après une
Journal du front des malades se pose en perma-
nence à Éole. Mais pas dans les
mêmes termes. « On n’a jamais eu
à choisir entre deux patients selon
leur âge, relate Martin Dres. Mais

à la Pitié
à deux semaines sont exfiltrés vers on en a récusés de la réanimation car
le service de soins de suite respira- l’épreuve nous semblait insurmon-
toires. Douze lits y ont été ouverts. table pour eux. Et cela va au-delà du
« Mais en amont, il ne reste que Covid, c’est notre pain quotidien. »
10  lits de médecine sur 250 », De fait, la présence de maladies
s’inquiète la pneumologue Capu- chroniques est un critère bien plus
cine Morélot-Panzini. À l’unisson, prégnant que celui de l’âge. « Un
les deux médecins redoutent l’effet Familiers de la mort, ces soi- ment qu’on les a enfermés, coupés de aidé, mais le voilà debout, quatre traitement peut être déraisonnable
pervers des « moins mauvaises gnants ne vivent pas les décès du leurs proches, moqués, voire violés. » jours après son entrée au SRPR et illusoire, relève le praticien. Il est
nouvelles » sur la population : « On Covid-19 comme les autres, observe Ce syndrome de persécution, respiratoire. L’unité comprend plus paisible de mourir entouré de ses
pourra difficilement absorber une la psychologue clinicienne Irina dû à la kétamine administrée, est 12 lits, tous Covid, occupés par proches en dehors de la réanimation. »
deuxième vague. » Goriounov : « Ce sont des combats connu. Les réanimateurs sont pour- des malades revenus du précipice.
de longue haleine. Les familles sont tant déstabilisés lorsqu’ils peuvent La réanimation les a sauvés mais
moins présentes. Avec ces malades enfin discuter avec ces anciens aussi cassés. Alors, ici, on répare. SAMEDI
MARDI jeunes et sans antécédents, ils ont patients. « C’est flippant, confie Objectif premier, « le sevrage de la
plus de mal à lâcher face à un échec. » Martin Dres. Un malade nous a dit ventilation, les patients étant encore
« Peur de payer
« Où sont nos malades Mais l’équipe les porte. La psycho- qu’il nous pensait de mèche dans sous assistance respiratoire à leur la note »
habituels ? » logue est impressionnée : « En réa, un complot avec la CIA et le KGB, arrivée, trachéotomisés », expose
ce sont des combattants. » pour le surveiller avec un sous-marin Morgane Faure, à la tête du service. La régulation Covid est assurée par
La question taraude la spécialiste : dans la Seine. Il croyait qu’on le tor- Monsieur L. aussi a eu les larmes les trois services de réanimation de
« Où sont nos malades habituels ? » turait. » Irina Goriounov s’attache à aux yeux. Lui, c’est au moment où il la Pitié-Salpêtrière, qui se relaient.
Même constat en cardiologie, en MERCREDI « raccrocher les wagons » en croi- a fini par entendre le son de sa voix, Aujourd’hui, c’est au tour d’Éole
neurologie. « On ne les voit plus « Un complot avec sant la version médicale, celle des qu’il craignait d’avoir perdue. Les et plus précisément de Morgane
car nous n’avons plus de lits non- familles et celle observée depuis le premiers mots sont parfois indis- Faure, l’un des cinq médecins
Covid et qu’ils ont peur de venir à la CIA et le KGB » couloir. À ce jeune homme qui s’est tincts, les corps toujours dénutris. seniors du bâtiment. Il s’agit de ré-
l’hôpital, décrypte Capucine Moré- auto-extubé par un geste réflexe, la Réapprendre à tousser, à déglu- ceptionner les demandes émanant
lot-Panzini. Ils n’arrivent que dans La première vague de patients psy décrit les quinze personnes qui tir. « La première compote avalée du Samu, des urgences de l’hôpital
des situations catastrophiques. On sortis de ces longs séjours entre l’entouraient pour le rééquiper ; lui devient un grand moment de vie », ou des autres départements fran-
aura des dommages collatéraux. On la vie et la mort se trouve désor- explique qu’on l’a attaché car il était jubile Morgane Faure. Reste donc le ciliens et d’organiser au mieux la
tient parce qu’il le faut, mais qu’en mais en soins de réadaptation trop agité. « Ils ne s’approprieront volet motricité. La levée au fauteuil, prise en charge, selon les lits dis-
sera-t-il lorsqu’on reprendra une post-réanimation (SRPR). Tous jamais totalement cet épisode, mais la verticalisation. Redonner vie à ponibles ici ou là. « Ça reste dense,
activité normale, avec tout ce qui a traversent alors une phase de ce ne sera plus un sac effrayant de des muscles qui se sont habitués mais il y a un peu moins d’appels »,
été repoussé ? » quelques jours où ils sont décon- souvenirs. » à ne plus servir. Un travail de fond observe-t-elle avant d’aller assurer
En réanimation, l’équipe est nectés de la réalité. « Il y a un dé- qui se poursuivra en soins de suite sa garde. De quoi libérer une note
marquée. Un patient, l’un des plus calage. Leur corps récupère mais et de réadaptation (SSR). d’espoir, même si chacun le sait
anciens, leur échappe. Il a la quaran- leurs émotions ne sont pas digé- JEUDI Pour la première fois, l’occu- fragile. Surtout que le beau temps
taine. « Cela fait 48 heures et l’évolu- rées », explique Irina Goriounov, « La première pation des lits de réanimation du week-end n’est pas un allié.
tion n’est pas bonne. Ça énerve tout le qui suit les symptômes psychiques en Île-de-France est en baisse « Depuis nos fenêtres, on voit que
monde », souffle Martin Dres. Week- de ces rescapés. Ils souffrent d’un compote avalée » (légère, 1 %). À Éole, on reste com- les gens sortent davantage. Alors
ends sans repos, gardes et journées syndrome de stress aigu, dû à la plet, deux patients ont même été même qu’on commence à sentir les
intenses s’enchaînent depuis deux confrontation avec l’imminence de Il en a pleuré. Monsieur S. a 28 ans, transférés ailleurs dans la Région. effets positifs du confinement, on a
mois. « Tout le monde puise dans la mort. Amnésiques, ils tricotent et aujourd’hui il a mesuré le che- Aide-soignante, Sandra Le Belle- un peu peur de payer la note dans
ses ressources pour rester au front, d’étranges scénarios avec leurs min : « Plus d’un mois que je ne gard en couve cinq en temps nor- dix jours… » g
poursuit le réanimateur. Mais on bribes de souvenirs. « Ils ont des m’étais plus servi de mes jambes. » mal. Désormais, c’est plutôt trois,
aura sans doute une chute plus tard. » hallucinations, décrit-elle. Le senti- Deux kinés et un chariot l’ont tant la charge de travail inhérente JULIETTE DEMEY ET DAMIEN BURNIER
12 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Ce qu’on a appris sur le Covid-19


BILAN De la transmission Illustration
de la surface
du virus à la recherche externe du virus.
de traitements, le JDD CDC/ALISSA ECKERT-MS/
explore les dix avancées DAN HIGGINS- MAMS

enregistrées depuis
le début de l’épidémie

1 6
les enFants
Comment risQuent-ils de
se transmet-il ? le ContraCter ?
Le Sars-CoV-2 se transmet princi- « Les enfants semblent très peu
palement d’une personne à l’autre touchés par ce virus », explique
par les gouttelettes respiratoires sur son site la Société française de
qui peuvent être expulsées par pédiatrie (SFP), citant plusieurs
le nez ou par la bouche lorsqu’on études menées en février. « Il est
éternue, ou lorsqu’on est en contact possible que les cas pédiatriques
avec une surface contaminée par soient sous-diagnostiqués du fait de
ces gouttelettes puis qu’on se tableaux peu symptomatiques, mais
touche le visage. Il n’existe aucune les enfants pourraient transmettre le
preuve scientifique irrévocable de virus même s’ils sont peu malades »,
la transmission du virus par voie poursuit la SFP. Les Centers for
aérienne. Et même si celui-ci Disease Control and Prevention
est aéroporté, dans l’écrasante américains observent quant à eux,
majorité des cas, selon les études pour l’instant, que « relativement
existantes, la charge virale serait peu de cas infantiles de Covid-19 sont
infinitésimale et ne pourrait pas et au CHU de Lille. Cela varie D’autres symptômes, non Une étude américaine sur des hospitalisés ».

9
conduire à la contagion. dans un contexte hospitalier ou prouvés scientifiquement, ont patients chinois a conclu que le
Pour ce qui est de sa propa- dans une atmosphère confinée. été signalés par les malades et les taux de mortalité était plus élevé le virus peut-il
gation, les recherches faisaient La spécialiste recommande spécialistes depuis le début de la pour les personnes âgées de plus revenir Chez des
jusque-là état du fait qu’un porteur de continuer à faire les gestes crise : une perte de goût et d’odorat de 60 ans et davantage encore pour patients guéris ?
du virus infecte entre deux et trois barrière. L’Agence nationale de (anosmie) et des lésions cutanées, les personnes de plus de 80 ans.
personnes en moyenne. Cette sécurité sanitaire, de l’alimen- signalées par le Syndicat national En France, au 7 avril, 64 % des Plusieurs cas ont été rapportés,
semaine, une étude américaine tation, de l’environnement et du des dermatologues-vénéréologues personnes hospitalisées pour notamment en Corée du Sud et
a réévalué ce chiffre à la hausse travail (Anses) conseille à titre ( S N DV ) . E l l e s p o u r r a i e n t Covid-19 avaient 65 ans et plus. en Chine, de patients considérés

7
(entre 5 et 6) en se fondant sur de de précaution supplémentaire « correspondre à des troubles guéris du Covid-19 qui ont été de
nouvelles données sur les conta- d’« essuyer les emballages avec vasculaires induits par le virus, mais l’obésité est-elle nouveau testés positifs. Selon le
gions en Chine. un essuie-tout à usage unique cela reste à démontrer », suggère un FaCteur de directeur général du KCDC

2
humidifié » et de « laisser reposer François Bricaire, infectiologue et vulnérabilité (Centre coréen pour le contrôle
Quelle est les produits emballés non réfrigérés membre de l’Académie nationale aggravée ? et la prévention des maladies),
la durée trois heures après les avoir rappor- de médecine consulté par le JDD. Jeong Eun-kyeong, il ne s’agirait

4
de « survie » tés à la maison ». Selon les déclarations au Monde pas d’une nouvelle infection mais
Faut-il porter

3
du virus ? de Matthieu Schmidt, médecin d’une possible « réactivation » du
Quels sont les un masQue pour réanimateur à l’hôpital de la virus après leur période de qua-
Selon plusieurs études, le virus symptômes de la se protéger ? Pitié-Salpêtrière, « 83 % [des rantaine. Une étude épidémiolo-
pourrait « survivre » sur diverses maladie Connus ? patients en réanimation malades gique est en cours et, en attendant
surfaces (carton, plastique, Les masques FFP2 et chirurgicaux du Covid-19] sont en surpoids ou ses résultats, la prudence est de
cuivre, métaux, papier) pour des Le Covid-19 incube entre un et doivent être portés par les soignants, obèses, avec souvent une association mise. « Il y a eu plusieurs cas où un
durées allant de quelques heures quatorze jours, et les symptômes plus exposés, mais aussi par les avec un diabète ou une hypertension patient traité était testé négatif un
à quelques jours. Néanmoins, les arrivent généralement de manière malades. La question des masques artérielle », deux comorbidités jour et positif le lendemain », a ainsi
conditions artificielles de ces progressive. Certains porteurs « artisanaux » n’est pas tranchée. importantes. Au Royaume-Uni et rappelé Jeong Eun-kyeong. Inter-
travaux ne correspondent pas à du virus sont asymptomatiques. L’OMS ne recommande le port d’un en Chine, deux études ont montré rogé hier soir sur la possible conta-
la réalité. Et il n’est pas prouvé que Comme le rappelle l’Organisa- masque médical « que si on présente que les patients en surpoids ou giosité des personnes qui sortent
le virus soit transmissible, même tion mondiale de la santé (OMS), des symptômes » de la maladie, ou en obésité sévère étaient plus d’une hospitalisation pour Covid-
s’il est détecté sur une surface. les symptômes les plus fréquents si l’on s’occupe d’une personne vulnérables. Anne Goffard estime, 19, le directeur général de la santé,
Dans des situations quotidiennes sont la fièvre, la fatigue et une toux potentiellement contaminée, et sur consultation des études Jérôme Salomon, a rappelé que ces
(les courses), « les charges virales sèche. Certains malades peuvent ne recommande pas le port des récentes, que « le surpoids sans patients « n’ont plus d’excrétions
[présentes sur les différentes ressentir des douleurs, avoir masques artisanaux. Faute d’études, aucune autre comorbidité suffit virales » : « Aujourd’hui, personne
surfaces] sont très, très faibles », le nez pris, des maux de gorge, il n’existe pas à ce jour de preuves pour être un facteur de mauvais ne sort de l’hôpital avec 40 de fièvre
rappelle la professeure Anne une diarrhée ou des difficultés scientifiques de leur efficacité. « On pronostic ». ou en toussant. »

8 10
Goffard, virologue à l’université respiratoires. est dans une incertitude complète »,
avoue François Bricaire. Néanmoins, le ConFinement est-Ce Que
l’usage des masques alternatifs est-il une mesure « pister » les
s’impose petit à petit dans diffé- eFFiCaCe ? malades peut
rents pays. En France, le directeur se révéler eFFiCaCe ?
général de la santé, Jérôme Salomon, « Le confinement diminue
a « encouragé le grand public, s’il le les contacts, ce qui diminue En Corée du Sud et en Israël, des
souhaite », à porter des masques « al- automatiquement le nombre de dispositifs de « tracking » ont été
ternatifs » après l’appel de l’Acadé- transmissions, et donc de cas, et mis en place afin de pister les
mie nationale de médecine à rendre donc le nombre de formes sévères » malades. En France, les déten-
obligatoire le port de masques de la maladie, commente François teurs – tous volontaires – d’une
grand public. Bricaire. L’objectif étant de ne pas application dédiée seraient alertés

5
surcharger les secteurs de soin, qui en cas de contact avec un malade,
les personnes ne seraient alors plus en mesure qui lui se serait signalé sur le même
âgées sont-elles d’absorber l’explosion du nombre outil sur son téléphone portable.
plus en danger ? de cas. Bricaire exprime quelques Selon une étude publiée dans la
réserves au sujet de cette mesure. revue Nature, ce système pourrait
Les personnes les plus vulnérables « Cela empêche l’établissement de ralentir la propagation de l’épidé-
au Covid-19 sont les personnes l’immunité de groupe [le fait que mie. Mais en pratique, encore faut-
âgées ou présentant des 60 à 70 % de la population soit il qu’un maximum de personnes
comorbidités (autres pathologies). immunisée contre le virus] et télécharge l’application pour que
Selon Santé publique France, risque donc de compliquer la sortie le tracking s’avère efficace (lire
l’âge moyen des décès pour les et le déconfinement, car les gens ne aussi page 6). g
personnes malades du Covid-19 sont pas protégés et risquent d’être
est de 80,5 ans. malades. » MARION LEFÈVRE
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 13

La crise sanitaire

Ces animaux que l’on soupçonne un peu vite


Ces deux mammifères sont pour l’heure les seuls identifiés comme hébergeant un coronavirus apparenté à celui trouvé chez l’homme. S. DALTON /PHOTOSHOT/BIOSPHOTO ; S. ESZTERHAS /MINDEN PICTURES/BIOSPHOTO

PARCOURS Sur les par les bêtes. « Pour déterminer les- un coronavirus apparenté au Et de poursuivre : « Est-ce que l’un et qui organise ces rencontres », juge
traces du pangolin quelles, il faut mener une véritable Sars-Cov-2. Là aussi, des scéna- l’autre ont été des réservoirs et l’ont Jean-François Guégan, relatant ces
enquête de police, raconte Serge rios s’écrivent dans les labora- transmis à d’autres animaux ? Est-ce longs trajets en camion lors desquels
et des chauves-souris, Morand, chercheur au CNRS-Ci- toires du monde entier. Parfois, les que l’un est réservoir et l’autre, hôte pangolins, chauves-souris et autres
les chercheurs tentent rad. Mais remonter la piste prendra rôles sont même distribués. Les intermédiaire ? Il est trop tôt pour se retrouvent dans des cages souil-
d’identifier l’origine du temps. » chauves-souris porteuses du virus le dire. » lées d’urine et d’excréments. « Le
Depuis le début de l’épidémie, se nourrissent du nectar des fleurs D’autres chercheurs suivent d’ail- parfait carrefour pour constituer le
du Sars-CoV-2 plusieurs scénarios ont été éla- et fruits des bégoniacées ; ce faisant leurs la piste de la civette, un mam- lit de maladies infectieuses. »
borés. Tous débutent avec les elles déglutissent et, réflexe primaire mifère à mi-chemin entre la pan- Les exploitations intensives,
chauves-souris. « Les chiroptères chez cet animal, urinent. Le fruit thère et le blaireau, déjà soupçonné elles, hébergent des animaux dont
La scène est presque familière tant abritent une trentaine de coronavirus, souillé tombe à terre, attirant les d’avoir joué les hôtes intermédiaires le peu de diversité génétique en fait
elle a été évoquée. Marché humide explique l’écologue de la santé. Leurs fourmis dont les pangolins raffolent. entre la chauve-souris et l’homme de parfaits candidats à l’épidémie.
de Huanan, dans la ville de Wuhan, diverses espèces existent depuis des Voilà une hypothèse séduisante. dans l’épidémie de Sras en 2003. Les pandémies grippales de 2005
province du Hubei, Chine. L’un de millions d’années, soit le temps de Mais, dans une dernière étude parue « Il faudrait aussi regarder du côté et 2009 sont d’ailleurs nées dans
ces endroits à ciel ouvert où dans les cohabiter avec une multitude de des cochons, estime Serge Morand. des élevages de porcs et de volailles
allées vendeurs et acheteurs côtoient maladies ! » Excellents réservoirs Il y a eu une alerte en 2017 quand un en haute concentration. « Dans le
poissons, oiseaux, chauves-souris, de virus, elles les hébergent sans En cause : la coronavirus de chauve-souris avait monde, la demande pour la viande,
pangolins, tortues, civettes. Cer- développer les symptômes. émergé sur des porcs dans des éle- le lait et les œufs explose, explique
tains sont morts ; la plupart vivants, Les recherches ont permis proximité entre vages en Chine. » Aleksandar Rankovic. Cela forme
bientôt dépecés sur place. Si ce
n’est pas ici qu’est née l’épidémie,
d’établir que le génome d’un
coronavirus isolé à partir d’une
les activités Les scientifiques s’accordent à
dire que l’hôte intermédiaire est à
un véritable rouleau compresseur sur
les écosystèmes. »
les chercheurs y situent le point de chauve-souris originaire de la humaines et la rechercher chez un animal sauvage « Aujourd’hui, 75 % de nos terres
départ de la propagation du virus. province du Yunnan présentait prélevé en masse dans son milieu sont transformées pour l’agriculture
« La structure a rapidement été dé- 96 % d’identité avec celui du virus faune sauvage d’origine ou dans un élevage. « C’est et les activités humaines, abonde
mantelée, rapporte Jean-François humain. Les séquences du gène étant en effet la proximité entre les acti- Hélène Soubelet, directrice de la
Guégan, directeur de recherche différentes, la piste d’une transmis- vités humaines et la faune sauvage Fondation pour la recherche sur
à l’Institut de recherche pour sion directe du petit mammifère à dans la revue Nature le 26 mars, les qui créent les conditions de nais- la biodiversité. Notre modèle de
le développement  (IRD). Cela l’homme est explorée mais pas pri- chercheurs estiment que le génome sance d’une épidémie », explique développement met en danger la
complique la recherche de la source vilégiée. Les scientifiques travaillent du coronavirus isolé chez le pangolin Aleksandar Rankovic, chercheur santé humaine, animale et environne-
du coronavirus. » également sur l’hypothèse d’un hôte est similaire seulement entre 85,5 à l’Iddri. Privés de leurs habitats mentale. » C’est pourquoi, juge Serge
Dans leur quête pour détermi- intermédiaire. C’est ici qu’a surgi le et 92,4 % à celui du Sars-Cov-2. Si naturels et de source de nourriture Morand, il est « nécessaire de com-
ner l’origine du Sars-CoV-2, étape pangolin, un animal qui possède le l’animal a joué un rôle dans l’écologie – 13 millions d’hectares de forêts prendre les mécanismes écologiques
essentielle pour éviter sa résurgence, statut peu enviable de mammifère le du virus, on ignore s’il l’a transmis disparaissent chaque année –, les de l’émergence du virus ». Faute de
les scientifiques ont acquis une cer- plus braconné de la planète, chassé à l’homme. « Ce que l’on sait est animaux sauvages s’aventurent aux quoi, « ce nse sera pas la dernière des
titude : tout est parti d’un animal. pour sa chair et ses écailles. que le virus circulant en population abords des villes, et notamment des catastrophes, alerte Jean-François
Ce n’est pas une surprise, 75 % des Plusieurs études ont établi que humaine est une recombinaison à exploitations animales. Quand ils Guégan, car nous avons réveillé des
maladies émergentes apparues de- l’insectivore était le seul autre partir de deux coronavirus, explique ne sont pas directement chassés cycles qui dormaient. » g
puis le début du XXe siècle sont des mammifère, avec la chauve-souris, Jean-François Guégan, celui d’une et transportés sur des milliers de
zoonoses, des maladies transmises signalé comme infecté par chauve-souris et celui d’un pangolin. » kilomètres. « C’est l’homme lui-même MARIANNE ENAULT

Virginie Maris, philosophe de l’environnement au CNRS


« Sans prise de conscience, les épidémies vont se répéter »
INTERVIEW pendance économique alimentaire que l’on pourrait être chez nous à expliquer, sous la forme d’une Peut-on craindre la résurgence
à une économie mondialisée. Les partout, est une folie. Il y a tout un parabole, un effet écologique de ce type d’épidémie ?
processus de surexploitation des cortège d’espèces sauvages avec documenté : nous avons telle- Oui. Nous nous pensons absolu-
PANDÉMIE La surexploitation ressources permettent cette mise lesquelles nous n’avons pas été en ment forcé la capacité de charge ment différents du reste du vivant.
des ressources naturelles en contact entre des espèces sau- contact pendant notre histoire évo- des écosystèmes que nous avons Nous avons enfermé la médecine
est à l’origine de cette crise vages et des populations humaines lutive et avec lesquelles nous ne aujourd’hui des effets boomerang. humaine sur elle-même. La concep-
sanitaire, estime cette très denses. Cela vient souligner le pouvons pas cohabiter sans qu’il Si la revanche consiste à réinventer tion générale de la population
spécialiste de l’écologie problème de l’instrumentalisation y ait des coûts en vies humaines. un monde sans avion, c’est une jolie humaine comme une population
du vivant et sa réduction à un outil Il faut accepter de préserver des petite fable. L’autre lecture revient à animale dans un contexte écolo-
Qu’est-ce que cette épidémie nous dit de production, très visible dans les espaces de nature sauvage où nous penser que nous sommes trop nom- gique est complètement absente.
de notre relation à la nature ? élevages intensifs, qui sont des ré- ne sommes pas les bienvenus. Il breux sur Terre et que la planète se Sans prise de conscience, ces
Ni la chauve-souris ni le pango- servoirs à zoonoses. Cette épidémie faudrait parler de distanciation révolte en réduisant drastiquement épidémies vont se répéter. Il faut
lin ne font une pandémie. Ils sont rend évident le caractère insoute- sociale entre ces sociétés humaines la population humaine au moyen repenser fondamentalement notre
réservoirs ou transmetteurs d’un nable de l’organisation actuelle de très denses et la nature sauvage. d’un virus. On passe de la gentille santé comme un effet écologique
virus. Ce qui fait la pandémie, c’est nos sociétés. fable au cynisme le plus sordide, et évolutif de notre cohabitation
la déforestation, la perte d’habitat Certains parlent d’une revanche car nous savons que les plus vulné- et de notre similitude avec le reste
naturel, la réduction de la biodiver- Quelles sont les leçons à en tirer ? de la nature… rables – et les moins responsables du vivant. g
sité. Puis la globalisation, l’intensifi- L’extension du territoire humain Cette fable se lit de deux façons. de la situation écologique – vont le
cation des voyages humains et la dé- à l’échelle planétaire, cette idée Une lecture sympathique consiste plus souffrir de la pandémie. PROPOS RECUEILLIS PAR M.E.
14 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

« Il la menace avec un couteau »


VIOLENCES De nombreux
panneaux urbains
CONJUGALES affichent le numéro
Me Isabelle Steyer reçoit d’urgence pour
de plus en plus d’appels appeler les secours.
SÉBASTIEN RIEUSSEC/
de femmes confinées HANS LUCAS
avec leur bourreau

TÉMOIGNAGES
L’avocate militante
raconte leurs histoires
tragiques et ses
stratagèmes pour
continuer à les aider

M ercredi,
9 heures. Isabelle débarrasse la
table du petit déjeuner et allume
son portable. Elle devient Me Steyer,
avocate et militante depuis vingt ans
contre les violences conjugales. Son
téléphone ne tarde pas à sonner :
une femme, haletante, s’est réfu-
giée chez un voisin. Son conjoint
l’a menacée avec un couteau. Elle a
peur qu’il s’en prenne à leurs deux Jeudi, Isabelle Steyer a passé toilettes puis de l’effacer. Cette voulait une ordonnance de protection

9
petits garçons. « Il accepte qu’elle les l’après-midi à échanger des SMS semaine, une femme afghane a pu pour les récupérer, mais il fallait leurs
voie au domicile, raconte l’avocate en avec une femme sourde et muette. s’épancher juste à côté de son mari, actes de naissance, et les mairies sont
préservant l’anonymat des témoi- « Elle me demande comment fuir. qui ne comprend pas le français. fermées », se désole l’avocate. Heu-
gnages. Je le lui déconseille. D’habi- Après des années de violences, le Par précaution, l’avocate lui a aussi reusement, quelques jours plus tard,
tude, je préconise une rencontre dans huis clos actuel accentue encore les demandé de l’appeler du prénom le père, épuisé, lui a rendu les enfants.
un lieu neutre, comme un café. Mais choses. Il insulte son enfant, il la FÉMINICIDES d’une amie. Un dossier pour enga- D’autres situations semblent inex-
avec le confinement, où aller ? » menace avec un couteau. » Elle a déjà ger des poursuites à la fin du confi- tricables. Comme celle des parents
Depuis que « restez chez vous » tenté de divorcer à trois reprises, selon le recensement, depuis nement est en préparation. d’une femme tuée par son conjoint
est devenu une injonction natio- avant de chaque fois tout annuler le début du confinement, qui aimeraient voir leur petit-fils. Le
nale le 17 mars, Me Steyer a décidé au dernier moment. du collectif Féminicides par En fuite chez son frère bébé de 8 mois a été placé récemment
de donner du temps, gracieuse- un compagnon ou un ex Car si les violences intrafamiliales et ils n’ont toujours pas obtenu de
ment, aux femmes qui l’appellent. Le mari était à côté restent une priorité judiciaire, dans droit de visite. « Et en ce moment,
La fréquence des appels s’est peu Très souvent, l’avocate marche les faits, l’activité ralentie pèse sur les c’est très dur de trouver un juge des
à peu intensifiée pour atteindre sept sur des œufs. Comme en début de situations non urgentes, c’est-à-dire enfants », fulmine Me Steyer. En
ou huit par jour cette semaine. Les semaine, lorsqu’elle écoute l’histoire minutes, je me suis rendu compte sans danger immédiat. Une habitante attendant, l’avocate a proposé à la
victimes viennent à elle par l’inter- que lui raconte une toute petite que son mari était à côté, souffle de la région parisienne a contacté famille d’accueil d’organiser des
médiaire de l’association qu’elle voix de femme. Son mari a tenté de Me Steyer. C’est la phase classique Me Steyer lundi soir. En fuite, elle appels Skype, pour qu’au moins les
préside, Les Échappées Belles, ou l’étrangler, des voisins ont appelé de lune de miel qui suit les violences. » a dû demander à son frère, qui vit grands-parents endeuillés puissent
par les secours, qui doivent parfois le 17. Elle emploie maintenant toute Pour éviter d’alerter les conjoints, en Bourgogne, de braver le confi- voir le petit orphelin bouger et
intervenir en urgence. Il y a aussi son énergie à essayer de convaincre Isabelle Steyer conseille divers stra- nement pour venir la chercher en sourire sur un écran. g
d’anciennes clientes qui n’ont jamais que tout va mieux, que ce n’était tagèmes aux victimes. Par exemple voiture. Son mari, lui, est resté à la
pu briser l’emprise. qu’un accident. « Après quelques de lui envoyer un texto depuis les maison avec leurs trois enfants. « Elle PLANA RADENOVIC

Les canaux d’alerte se multiplient


AIDE Face à la hausse des de Marlène Schiappa. « Les droits Pour celles qui ne peuvent pas Arretonslesviolences.gouv.fr, où les rité », indique-t-on au ministère
violences, le gouvernement des femmes ne sont pas suspendus téléphoner sans éveiller de soup- tchats ont été multipliés par cinq. de la Justice. Depuis le 17 mars,
entend permettre aux victimes pendant le confinement », martèle la çons, il est possible d’alerter par Dans le sillage du Grenelle 82 ordonnances de protection ont
confinées de se manifester secrétaire d’État à l’Égalité entre les SMS au 114 – plus de 300 mes- fin 2019, un numéro d’écoute des- été prises et 330 conjoints ont été
par tous les moyens femmes et les hommes. Les canaux sages concernant spécifiquement tiné aux conjoints violents a été présentés à la justice ; 91 enfants
d’alerte se multiplient. Alors que de des violences conjugales ont été mis en place lundi pour prévenir ont été placés. Le recours au Télé-
Depuis le début du confinement, le nombreux commissariats ont fermé, reçus depuis un mois – ou sur un passage à l’acte (08 019 019 11). phone Grave Danger est en outre
nombre d’appels au 17 de femmes les victimes peuvent désormais se la plateforme gouvernementale À l’autre bout du fil, des psycholo- renforcé : aujourd’hui, indique la
victimes de violences conjugales rendre dans les pharmacies pour gues et des membres de la Fnacav, chancellerie au JDD, 1 000 de ces
a bondi de plus de 30 %, selon le contacter les forces de l’ordre. association qui suit les auteurs appareils directement reliés à la
ministère de l’Intérieur. Le numéro Des points d’écoute viennent « Mon angoisse, de violences. « On a déjà dépassé police sont attribués à des femmes
d’écoute 3919 (Femmes Violences d’être ouverts dans les centres les 100 appels », dit la secrétaire menacées, sur un total de 1 358 dis-
Info) a pris en charge 2 237 appels la commerciaux. « Plus de 50 femmes ce sont toutes d’État. Les écoutants peuvent ponibles dans toute la France.
semaine dernière, soit « sensiblement y ont déjà eu recours », indique ces femmes proposer un éloignement du mari. Malgré tout, des situations dra-
plus qu’en temps normal, avec davan- Marlène Schiappa. D’autres Vingt mille nuits d’hôtel ont été fi- matiques peuvent passer sous les
tage d’urgences », indique Françoise devraient ouvrir prochainement, qu’on ne peut nancées spécialement pour le confi- radars. « Mon angoisse, reconnaît
Brié, présidente de la Fédération notamment dans les magasins nement, en plus des hébergements Marlène Schiappa, ce sont toutes ces
nationale Solidarité Femmes. Auchan. Depuis jeudi, les numé- pas atteindre » d’urgence déjà mis en place, pour femmes qu’on ne peut pas atteindre.
Faire en sorte que les dispositifs ros d’urgence sont mentionnés au Marlène Schiappa auteurs évincés ou victimes en fuite. Celles qui sont confinées avec un psy-
d’aide soient accessibles aux vic- bas des tickets de caisse des Au bout de la chaîne, les vio- chopathe qui les empêche de sortir et
times de violences est « l’obsession » Monoprix et Franprix. lences conjugales « restent la prio- d’avoir accès à Internet. » g P.R.
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 15

La vie confinée
Pendant la période de
confinement, Marlène
s’est installée à
la campagne chez
son compagnon,
avec ses deux enfants.
FRANCE KEYSER/MYOP
POUR LE JDD

FOYERS Plus d’un


million et demi
d’enfants vivent entre
deux familles. Une
source d’angoisse en
période de confinement

C’est l’une des cases de la fameuse « Aucune nouvelle pour Pâques.


attestation de déplacement : Il a dit à nos fils qu’il ne trouvait
« Motif familial impérieux […] pas de train… » Habituée aux
garde d’enfant ». Quelques mots revirements, elle n’insistera pas
en fin de phrase, pour une situation et gardera donc ses fils, avec les
concernant plus d’un million et deux enfants de son mari David,
demi d’enfants, leurs parents et et leur petit dernier de 5 ans, soit
des cohortes d’ex et de nouveaux sept à la maison ! « Heureusement,
compagnons et compagnes, et les enfants adorent être ensemble. »
autres demi-frères et sœurs… Des Carine n’aurait de toute façon pas
familles lancées dans l’aventure de eu de recours, puisque la justice
la recomposition, puzzle d’amour, est gelée.
de haine parfois, dont les pièces
s’emboîtent plus ou moins bien.
Les voici donc au temps du corona,
Le casse-tête Pour Thomas, un photographe
de 47 ans, c’est la catastrophe :
« Alors que la mère de ma fille
sans conseils officiels ni recours
juridiques dans les cas épineux – la
plupart des tribunaux aux affaires
familiales fonctionnant au ralenti,
des gardes alternées ne me laissait pas la voir, j’avais
lancé une procédure pour cadrer
mon droit de visite, mais mon
audience, prévue en mars, vient
voire plus du tout. d’être reportée en octobre ! » Voilà
« Juridiquement, le terme “garde un mois et demi que ce Marseillais
d’enfant” de l’attestation de déplace- semaine sur deux notre plus jeune fils Autre angoisse : laisser ses près de Pau, qui côtoie des patients n’a pas vu sa fille de 8 ans. « Sa
ment ne veut rien dire et ouvre la voie en Ardèche où il est confiné, raconte enfants passer d’un foyer à l’autre, infectés. « J’ai demandé à voir mes mère se sert du coronavirus. Je suis
à toutes les interprétations », note Anne-Sophie. Je signe une autori- quitte à multiplier les sources enfants mais il était contre. Je n’ose allé à Rome en février, elle a dit que
l’avocate Élodie Mulon, du Conseil sation et je joins une copie de ma potentielles de contagion, surtout pas insister. S’ils sont malades, ou j’étais à risque. Les 14 jours sont
national des barreaux (CNB), spé- carte d’identité. La police l’a contrôlé si l’un d’eux est soignant. « Mon ex quelqu’un autour d’eux, on pen- passés, je demande à la voir mais
cialiste du droit de la famille. « La sur l’autoroute, aucun problème. » a bondi sur l’occasion pour garder sera que c’est moi, même si ce n’est elle ne répond pas. Je suis face à
difficulté est qu’elle renvoie à la res- Plus osé, d’autres choisissent de nos enfants de 10 et 11 ans. J’ai pas le cas. » D’autres sont moins un grand vide, comme beaucoup
ponsabilité des parents. Or s’il est un se confiner ensemble, ou presque : accepté mais là, je commence à prudents. À Paris, Julie l’a appris d’autres pères. » Pour ne pas lais-
domaine où ils ne sont pas raison- « Je suis avec mes enfants de 7 et craquer », confie Alice, infirmière à ses dépens : « Juste avant le confi- ser ces familles en souffrance, le
nables, c’est bien celui-là. » L’avocate 12 ans chez mon compagnon, à la nement, mon ex et sa compagne barreau de Paris a pris les choses
est formelle : « Nous avons une recru- campagne », raconte Marlène, qui enceinte ont fait comme tant de en main : « Un système de média-
descence de sollicitations. C’est ter-
rible. Je pense à une fillette dont le
vit habituellement à Marseille, près
du père des enfants. « Simon a fait
« Mon ex a bondi Parisiens : ils ont profité. Ma fille
de 5 ans m’a raconté être allée à
tion par visioconférence se met
actuellement en place pour aider
père lui a tellement passé les mains l’effort de trouver une location à côté, sur l’occasion un anniversaire puis au parc des les parties à rédiger un accord.
au gel hydroalcoolique qu’elles en pour préserver la garde alternée. » Un Buttes-Chaumont ! Eh bien ils ont Soumis au juge par e-mail, cet
étaient brûlées quand elle a retrouvé choix courageux, puisque celui-ci pour garder attrapé le Covid. » Soulagement, accord peut ensuite être homologué
sa mère ! » se retrouve coupé de sa propre nos enfants Julie et sa fille n’ont pas été conta- par le tribunal aux affaires fami-
Heureusement, d’autres s’en compagne installée à Rouen, avec minées. liales », annonce l’avocate Élodie
sortent mieux, évidemment ceux laquelle il vivait une semaine sur de 10 et 11 ans » L’ex de Carine, lui, est aux abon- Mulon. En espsérant que les autres
qui continuent de dialoguer au nom deux. « C’est l’angoisse de ne pas nés absents. Il vit à Marseille, elle barreaux suivent. g
des enfants. « J’ai confiance dans le revoir son amour avant… avant Alice, infirmière à Pau à Paris, et ils devaient partager
père de mes enfants, qui emmène une quand, justement ? » la garde durant les vacances : GUYLAINE IDOUX

La révolution 2.0 du troisième âge


CONNECTÉS Réseaux sociaux, Depuis son pavillon seine-et- jours pas compris qu’elle pouvait papy « s’est mis aux émojis » dans s’est retrouvée, depuis chez elle,
applis communautaires : la marnais, Annie se trouve souvent incliner la caméra, donc on ne voit ses SMS. Les seniors sont pourtant comme si elle était avec tout le
technologie s’invite de plus en empotée avec l’informatique. « Le que le haut de sa tête, taquine son loin d’être déconnectés : d’après monde. »
plus chez les seniors confinés Bluetooth, par exemple, je ne sais pas petit-fils Nathan, 23 ans. Parfois, une étude de novembre 2019, 80 % L’immixtion des appareils
ce que c’est. » Mais elle ose : elle a elle s’énerve un peu : “Encore un des 55 ans et plus sont inscrits à connectés dans certains foyers
C’est peu dire que le confinement proposé à un couple de quadras qui mot de passe à entrer ?’’ » Elle lui au moins un réseau social ; un est aussi la garantie de fous rires.
bouleverse nos habitudes en partagent son goût pour l’appli Word a aussi soutenu mordicus que son tiers des plus de 60 ans utilisent « Mes parents ont voulu participer
profondeur. À tout âge. « Internet, Crack (une variante du Scrabble) de ordinateur n’était pas équipé d’une Internet quotidiennement. à un Skypéro, raconte une trente-
pour moi, c’était un autre univers, se découvrir en vidéo. Après six ans caméra. « Même après qu’on a Po u r re l i e r s o n a r r i è re - naire, mais ils n’ont pas compris
raconte Fatima, 70 ans. Depuis un d’échanges écrits entre eux, elle a réussi à la faire fonctionner », glisse, grand-mère de 92 ans, Maxime, qu’on pouvait inclure plusieurs
mois, c’est devenu vital. Je surfe dès ressenti un petit frisson. « J’étais attendri, le thésard en mathéma- étudiant en informatique personnes dans la même conver-
que j’ouvre les yeux. » Accaparée très émue. J’ai même raccroché lors tiques appliquées. à Amiens, fait souvent le sation. Du coup, ils ont appelé
en temps normal par ses trois d’un premier essai, quelques jours Confinée en Auvergne, Ludivine, « service après-vente », malgré les chacun avec leur téléphone alors
petits-enfants, cette habitante des plus tôt. Je me sentais intimidée. » consultante, s’est émue lorsque son 450 kilomètres qui les séparent. qu’ils étaient côte à côte dans leur
Hauts-de-Seine remplit désormais Pour s’occuper d’ici à la réouver- « Une des dernières fois que je l’ai canapé ! » Annie, elle, a lancé ces
ses journées de tutoriels : elle s’initie ture du magasin de prêt-à-porter où vue, j’avais installé sur son télé- derniers jours plusieurs appels
à la broderie, sur punch needle, une elle conseille des clientes septuagé- phone TeamViewer, une applica- vidéo par inadvertance à son fils
technique de broderie en relief, et naires, Annie a convaincu ses deux « Internet est tion qui permet de prendre la main de 38 ans. Ce dernier n’a pu se
à la fabrication de masques grâce aux sœurs, la soixantaine, d’installer à distance sur son appareil, raconte montrer que compréhensif après
tuyaux que partagent ses copines. Ce WhatsApp pour des rendez-vous
devenu vital. le geek de 21 ans. La deuxième s’être emmêlé les pinceaux, refu-
qui lui donne « l’impression d’avoir vidéo. « Elles ont commencé par mer- Je surfe dès que semaine du confinement, pour que sant un appel au lieu de répondre.
changé de monde et en même temps der, rit-elle. Et puis ça déforme nos nous puissions nous retrouver en « Tu vois, a-t-il rassuré sa mère,
de servir à quelque chose ». Fatima en visages. » N’empêche, la fratrie est j’ouvre les yeux » famille pour fêter un anniversaire, il n’y a pas que les vieux qui se
est certaine, « Internet fait désormais désormais réunie en ligne. Fatima, 70 ans j’ai ainsi pu lui créer un compte trompent ! » g
partie de [sa] vie et ça ne changera pas Même souci de cadrage pour Skype. » Après deux essais et un
à la sortie du confinement ». Monette, 80 ans. « Elle n’a tou- cours du soir en accéléré, « elle MICKAËL CARON
16 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Marché noir et andouillettes


Par Marc Lambron, de l’Académie française
COUPANNEC/LEEMAGE

Quatrième épisode du journal


de confinement de l’écrivain.
Pour ne pas succomber
à l’omnipotence des écrans et
des réseaux galvanisés par le
virus, il poursuit sa dispute avec
Michel Onfray, loue la reine
Elizabeth et tend l’oreille
pour entendre… un grillon

Dimanche 5 avril
Deuxième journée de grand soleil
sur Paris. Comme je m’aventure
jusqu’à la rue de Buci pour trou-
ver un kiosque à journaux ouvert,
je tombe sur Serge Moati. C’est
l’une des dernières personnes que
j’aie vues avant le début du confi-
nement : il réalise en ce moment
un documentaire sur l’Académie
française et m’avait filmé le 12 mars L’Institut de France vu du pont des Arts, à Paris (6e arrondissement), le 25 mars. ÉMERIC FOHLEN/NURPHOTO VIA AFP
à son domicile, l’Institut de France
étant déjà fermé. Ce projet est inter-
rompu, comme est compromis le est certain. Comme l’écrivait de son l’hôpital : il semble que l’on agrège « Absentes adsunt », autrement dit « Si un chat noir croise votre che-
sort du livre qu’il venait de publier, côté le vieux Voltaire, « j’attends désormais tous les décès sur le terri- « les absents sont présents ». Cela min, cela veut dire que l’animal va
Lettre à Anita, une autobiographie le moment où les philosophes et les toire national, où qu’ils adviennent. renvoyait aux écrivains du passé, quelque part. » Groucho Marx.
en forme de missive à sa petite-fille. imbéciles ont le même destin ». Si l’on prend les chiffres planétaires, à son père, à l’invisible. C’est une Ai-je la berlue ? Dans la nuit
Conversation de trottoir : il me dit un mort sur huit serait français. disposition mentale qui siérait au calme de Paris, où passe de loin en
qu’il devait filmer Erik Orsenna Lundi 6 avril confinement actuel. Notre solitude loin un rare véhicule, il me semble
pour son documentaire, je lui fais La reine d’Angleterre s’est adressée Mardi 7 avril est peuplée, l’éloignement des morts entendre une sorte de stridulation
valoir que, au demeurant, confiner hier soir à ses sujets. Entre l’affaire J’aurai connu dans ma vie deux – et des vivants – est réductible par grêle et miraculeuse : un grillon.
Orsenna est un oxymore. Epstein, Meghan Markle et le coro- périodes de vacances forcées. l’esprit. Les absents sont présents.
Comme la réclusion offre une navirus, la souveraine qui a connu En mai 1968, dans ma douzième Depuis plusieurs semaines, l’iso- Mercredi 8 avril
occasion de raffinements culinaires, les bombes du Blitz n’a cessé d’af- année, le lycée du Parc fut fermé lement nous prive de toute proxi- Surproduction de lait, de viande,
Serge semble moins craindre le fronter diverses calamités, certes à cause des « événements ». On mité, fût-ce d’un simple apéritif de fruits et légumes. Les industries
Covid-19 que les ruses du choles- de nocivités inégales. Elle aura m’envoya pendant trois semaines partagé à la terrasse d’un café. de transformation tournent moins,
térol. Nous parlons de Tunis, de mieux résisté aux décennies que dans la maison de campagne de Nous avons été plus que jamais les transports sont déficients, les
l’amitié entre sa famille et celle Marianne Faithfull, hospitalisée à mes grands-parents, située dans la assignés à une vie d’écrans : chaînes cultures saisonnières n’attendent
de Philippe Séguin, qu’il côtoya Londres pour cause de Covid-19, d’informations permanentes, films pas. Non pas le rare rutabaga, mais
jeune dans une section SFIO, et de et Boris Johnson, qui est retourné de plateformes façon Netflix, dia- la fraise excessive.
l’incompréhension plus tard de la en observation pour symptômes Le confinement logues par Skype, pianotages sur Une chose à remarquer : est-ce
mère de Séguin serinant à son fils : persistants. La reine, vêtue de tablettes ou smartphones, pléthore l’urgence du moment, les respon-
« Mais qu’est-ce que tu fais avec ces vert, a joliment défini le caractère a rematérialisé d’applications nouvelles, et même sables publics les plus exposés,
gens de droite ? » britannique comme empreint de des confessions catholiques qui notamment Édouard Philippe et
Les membres de l’Académie fran- « témérité discrète et joyeuse ». C’est des cordes se font par WhatsApp. Une orgie Olivier Véran, parlent un français
çaise, justement, viennent de rece- vrai des pilotes de la RAF, moins vocales, redonné de dématérialisations connectées, direct, factuel, simple, au rebours
voir une lettre-circulaire où Hélène des kops de football. jusqu’à la surdose, tant ce virus est du byzantinisme dont l’adminis-
Carrère d’Encausse fait le point sur À la télévision passe un spot de du lustre aux l’allié objectif des réseaux. Quand tration française est devenue pro-
les affaires académiques en période publicité où une jeune femme épa- viendra le temps du déconfinement, digue depuis quelques décennies.
de confinement. Budgets, commis- nouie déclare : « Ça y est, j’ai quitté
échanges parlés quand nous sortirons de nos grottes, Mon camarade François Sureau
sions, élections. Il faut croire que Paris pour la Haute-Savoie. » Il ne qui sait si nous n’aurons pas envie compare ce jargon technocratique
notre carapace est plus solide que s’agit pas d’un éloge de la fuite en de délaisser les écrans pour revenir aux bizarreries du style décaden-
les écailles d’un mammifère pho- province, mais d’une réclame pour Dombes, non loin de Lyon. Là, eu à ce que la vie courante peut avoir tiste 1890, celui du Sâr Péladan ou
lidote, puisqu’aucun membre de le reblochon, à l’évidence anté- égard aux productions locales, je de simple, de prosaïque, de corpo- de Stanislas de Guaita, des illuminés
la Compagnie n’est pour l’heure rieure au confinement, mais que vis surtout des poulets – non pas rel, de chaleureux. Éteindre pour qui en remettaient dans les volutes
contaminé. Ce qui pourrait four- le fromager fait rediffuser. C’est ceux de la rue Gay-Lussac, mais étreindre. Moins de clics, plus de biscornues. On croit les énarques
nir un sujet pour le baccalauréat : d’un goût moyen. du beau chapon de concours et poignées de main. gens de chiffres. Plume à la main, ce
quelle différence existe-t-il entre Trump a pensé réduire le virus de la volaille de Bresse nourrie au C’est déjà ce qui s’est passé avec sont plutôt des maniaques du kitsch
un académicien et un pangolin ? par les mots tandis que les Chinois grain. Cinquante-deux ans plus les appels téléphoniques. Là où l’on obscur. Ils ont breveté une prose
Courriel de Pascal Ory, qui prend en minoraient les décomptes. C’est tard, me voici confiné à deux pas multipliait courriels et textos, on a de coquecigrue – cet animal ima-
aimablement de mes nouvelles en le verbe arrogant face aux chiffres de la rue Gay-Lussac. Les parages vu ces temps-ci, à la faveur du loisir ginaire, chimérique et burlesque
appelant de ses vœux un prochain faussés, la jactance du tranche- sont vides, les policiers se montrent forcé, un retour de la conversation dont s’amusait Rabelais.
déjeuner de déconfinement. Sa montagne contre le boulier du polis, on vend sous plastique des téléphonique à l’ancienne, tant la On me rapporte que certains
conclusion : « Comme le disait ce charlatan, le bravache opposé aux poulets d’épicerie engraissés aux voix est conductrice de présence. confinés se présentent dans les
philosophe grec du nom, je crois, de truqueurs. On a le choix entre deux hormones. Ma vie aura-t-elle été Allô, comment vas-tu ? Le confi- pharmacies avec de fausses ordon-
Pierre Desproges, “vivons heureux cordes pour se pendre. placée sous le signe des gallinacés ? nement a rematérialisé des cordes nances pour obtenir des anxioly-
en attendant la mort”. » C’est une Huit cent trente-trois morts en Victor Hugo se tenait à Guernesey vocales, redonné du lustre aux tiques. Mais l’un de mes amis dit :
option dont seul le second terme France dans la journée, dont 605 à sur un fauteuil portant l’inscription échanges parlés. « C’est la vie dont je rêve. »
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 17

La vie confinée

Jeudi 9 avril Vendredi 10 avril


J’ai un peu titillé dans ce Journal À la date du 10 avril 1847, Victor
Michel Onfray, qui avait traité Hugo note ceci dans ses carnets
Agnès Buzyn de « pauvre petite fille à propos d’une dame : « Elle avait
riche », ce qui me semblait impropre été fort jolie ; mais elle s’était retirée
s’agissant de la fille d’un ancien de bonne heure des prétentions à la
garçon tailleur de Lodz, déporté à beauté. » C’est joliment troussé. À
Auschwitz à l’âge de 16 ans avant l’inverse, un mauvais esprit avait
de réussir des études médicales dit d’une dame vieillissante et dis-
dans la France d’après-guerre. La graciée : « On voit encore combien
riposte est venue. Dans un libelle elle était laide. »
où Onfray se déclare au retour de la Je suis navré devant l’esprit
Martinique frappé par la dengue, ce contentieux, querelleur, plein de
qui n’étonnera personne, il dresse ressentiment qui anime certains
des listes d’hérétiques « parisiens », de mes compatriotes, s’adonnant
nommément Daniel Cohn-Bendit, déjà à la recherche de respon-
Alain Duhamel, Michel Cymes, sables. Plusieurs grands pays ont
Patrick Cohen et votre serviteur, tâtonné et en paient le prix, selon
des hésitations différentes, mais
avec un résultat également tra-
Le Covid-19 gique : là-dessus, il n’y a pas d’ex-
ception française. Les médecins
peut altérer la eux-mêmes, en principe les pre-
miers lanceurs d’alerte, ont consi-
vision. Il faudrait dérablement patiné. Je ne vais pas
y remédier par jeter la pierre à ces experts : leurs
tâtonnements prouvent que l’on À Venise.
des bésicles avec avait affaire à de l’inconnu, même TERESA CREMISI

essuie-glaces pour les plus avertis. A fortiori


pour les autres.
Près d’un quart des salariés

coupables d’avoir dénigré le pro-


fesseur Raoult, sur lequel je ne me
suis pourtant jamais exprimé. Non
français sont placés en chômage
partiel. Certaines entreprises
touchent les subventions publiques
y correspondant mais continuent à
Pourvu que, pourvu que
seulement il me prend dans une faire travailler leurs employés. Là, Notre chroniqueuse est confinée à Venise depuis cinq semaines.
rafle, mais de manière délectable loin de 14-18, on songe à Jambier,
Onfray évoque à mon propos « les le charcutier de la rue Poliveau Elle nous livre ses réflexions
académiciens à la Lambron, snob qu’incarnait Louis de Funès dans
comme un lycéen de province alors La Traversée de Paris. Marché noir
qu’il a plus que trois fois dépassé et andouillettes. LE DELTA peut être mentalement humer d’un air entendu
l’âge ». Me voilà bien étonné de voir Quand je sors dans la rue avec du Nil est un testé par le chagrin que l’on un liquide rouge rubis, le
ce nietzschéen dopé au curare pro- un masque, la vapeur d’eau pro- grand triangle éprouverait s’il disparaissait lever un peu vers le ciel,
fesser une double dépréciation des duite par ma bouche est exfiltrée aux contours pour toujours. Dans nos regarder la lumière filtrer
JOHN FOLEY/LEEMAGE

sexagénaires et de la province, dont vers le haut, floutant mes verres bien nets, tout listes personnelles, il y a la au travers ? Les verres qui
il se veut habituellement le héraut. de lunettes. Le Covid-19 peut donc vert au milieu gamme des amours et des s’entrechoquent et sont lavés
L’ensemble du texte évoque une altérer la vision. Il faudrait y remé- du désert attachements, mais il y a à la va-vite ? Qu’est-ce qu’on
charge de bovidé. Je n’ai pour ma dier en inventant des bésicles avec jaune. C’est là aussi les mille choses en fera des bals du 14-Juillet ? Et
part rien contre les pacages, même essuie-glaces. que mon père apparence plus frivoles, des marathons avec familles
quand on y broute des touffes de TERESA CREMISI s’est réfugié reliées à nos goûts et nos entières au top départ ?
ressentiment. François Mauriac Samedi 11 avril en 1942 pour plaisirs quotidiens. Qu’en Est-ce que tout cela va
avait évoqué à propos du président La France, première destination échapper sera-t-il de nos bistrots disparaître pour toujours ou
Laniel « la bêtise à front de bœuf ». touristique mondiale, pâtit plus aux conséquences de la bondés, des guéridons serrés seulement pour un temps ?
N’aurions-nous pas avec Onfray, que d’autres contrées du gel des guerre au Moyen-Orient les uns contre les autres, de Au fond être tracée par
qui n’est pas sot, un spécimen de transports aériens. La crise y a et de l’avancée (stoppée à la petite assiette partagée téléphone me gêne moins
l’intelligence à front de taureau ? un effet particulier. Une sorte de El-Alamein) de l’armée de avec beurre et radis, en que de devoir renoncer à
Je suis décidément sur la sel- desquamation qui laisse voir le Rommel. Il y a vécu confiné attendant le plat commandé ? l’insouciance ; et je veux
lette. Une lectrice de cette rubrique squelette : le réseau hospitalier, des mois sans famille et On fera attention aux bien continuer à me laver
s’étonne qu’un académicien fran- les forces de sécurité, les unités amis, sans moyens de « mesures de distanciation », les mains trente-deux
çais fasse ses courses avec un sanitaires urbaines, l’Éducation communication, dans une bien sûr. Combien de temps ? fois par jour à condition
cabas et passe l’aspirateur chez nationale, les préfectures, bref, ce case en pisé d’un village où À jamais ? Et nos salles de de pouvoir entendre les
lui. Imagine-t-elle que les immor- qu’il est convenu d’appeler les ser- la vie s’écoulait immobile cinéma construites pour soirs d’été les bruits de
tels disposent à demeure d’anges vices publics. Ils auront largement depuis des millénaires ; les des centaines de personnes, foules qui font la fête. Je
immaculés balayant la poussière vertébré la période. Ce ne sont pas enfants jouaient avec les nos théâtres à l’italienne comprends Mme de Staël,
avec leurs ailes ? les expatriés dorés de Bruxelles ni rats, les hommes fumaient où les fauteuils semblent qui aurait eu à ce propos
Michel Audiard : « Un gentleman, les brokers fous qui défendront pensivement, les femmes exigus même quand on est un de ces mots qui forcent
c’est quelqu’un qui peut décrire l’intérêt général. battaient leur linge dans vraiment mince ? Combien l’admiration. Après une
Sophia Loren sans bouger les Pour tonifier mon samedi, l’eau croupie des canaux ou de temps mettra-t-on pour vie d’agitation extrême, de
mains. » Dans les cas de confine- j’envoie sur la stéréo des repi- transportaient des paniers recommencer à s’habiller travail intense, d’amours
ments séparés, est-il blâmable de quages de disques enregistrés à de légumes sur leur tête. avant de sortir le soir et tourmentées, de voyages
bouger les mains faute de pouvoir la fin des années 1950 par Muddy « Les plus belles années de d’aller rejoindre des amis en aux quatre coins de l’Europe,
étreindre l’être aimé ? Waters, le plus âpre, le plus sexué, ma vie », disait-il longtemps prenant un bus ou un métro ? elle avait été frappée d’une
Certains comparent la situa- le plus électrique des bluesmen. après, comme font les À prendre un vol low cost au attaque qui l’avait laissée
tion à celle de l’Occupation, avec Un parrain de la psalmodie hommes quand ils pensent à petit matin pour embarquer semi-paralysée. Elle n’avait
planqués, usagers du marché noir, provocante, un alligator à bre- leur jeunesse. Mais il prenait dans un avion bondé ? que 50 ans et, les quelques
pratique du « chacun pour soi ». telles. Il installe le Mississippi dans le soin d’ajouter : « Chaque Et les grands marchés mois qui ont précédé sa
Cela peut se soutenir. Mais s’il mon salon. jour je pensais à ce que d’été où l’on se bouscule mort, elle a continué à
fallait forcer une comparaison, je Depuis quelques années, des j’aurais aimé faire, je faisais pour acheter des fruits et recevoir ; ses invités dînaient
penserais plutôt à 1914-1918, une cervelles de noisette trouvent et refaisais des listes et je me légumes mais aussi des jupes et bavardaient alors qu’elle
vie s’organisant à l’arrière tandis chic de pratiquer l’omission de disais : pourvu que, quand provençales qu’on enfile était immobilisée dans sa
que des combattants sont exposés l’article dans des expressions tout cela sera fini, ces choses derrière l’étal, chapeaux de chambre. Un soir elle aurait
sur la ligne de front : en l’occur- collectivisantes, du genre « faire soient encore possibles. » paille à fleurs, espadrilles dit à sa camériste :
rence, les admirables personnels communauté », « faire société », La solitude ouvre le champ essayées sur un tabouret de « Laissez je vous prie la porte
de santé que nous applaudissons « faire France ». Le redoux venant, à des explorations intimes. fortune ? Les foires au vin ouverte, j’aime entendre le
chaque soir. vont-ils « faire déconfinement » ? g Ce à quoi on tient vraiment qui voyaient les hommes bruit des conversations. » g
18 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus

Le fret aérien ne connaît pas la crise


TRANSPORTS Le trafic Édouard Mathieu, directeur cargo Ces recettes sont stratégiques
chez ADP. « La demande est là pour pour des compagnies en mal de
des avions-cargos des produits frais, mais aussi des com- trésorerie, acculées par une crise
tourne à plein régime posants industriels, des articles de mondiale inédite, et condamnées
à l’aéroport Roissy- luxe… » Cette reprise est confirmée comme Air France à solliciter une
par l’activité fret des compagnies aide financière de l’État. Dans ce
Charles-de-Gaulle Emirates, Turkish Airlines, Saudia contexte, le prix au kilo transporté
Cargo, et même Air China, qui atter- – entre 1,50 et 2,50 euros – est
rit une fois par semaine sur le tarmac devenu une source de cash inesti-
Envoyée spéciale de Roissy. mable. Des dizaines de compagnies
Roissy-en-France (Val-d’Oise) Air France aussi s’est relancé dans aériennes ont décidé de faire voler
la partie. Le transporteur français leurs avions passagers avec du fret.
Le vol Qatar Airways attendu ce va opérer mardi un vol inédit avec « Cela nécessite parfois de négocier
vendredi à 14 h 21 s’est vu accorder un avion passager rempli de mar- des autorisations spéciales avec les
l’autorisation exceptionnelle de chandises – de la soute à la cabine –
se poser sur la grande piste de avec des colis de matériel médical
Roissy-Charles-de-Gaulle. Les coincés entre les sièges, dessus, et L’activité
avions-cargos ont rarement cet jusque dans les coffres à bagages. Ce
honneur, mais aujourd’hui ce sont trajet Hongkong-Paris-Hongkong économique
eux qui assurent l’essentiel du trafic Déchargement de matériel médical d’un avion de Qatar Airways à Roissy-Charles- signe aussi le retour d’Air France est en train de
du seul aéroport parisien encore de-Gaulle, vendredi. LEWIS JOLY POUR LE JDD sur l’activité fret avec la Chine. Avec
ouvert. Avec une flotte de 28 avions seulement deux Boeing 777 100 % repartir en Asie
de transport de marchandises, cargo – contre une flotte de
Qatar Airways est l’un des tout aérien en Europe, Roissy dispose de dans la semaine, la marchandise 12 gros porteurs il y a quelques
premiers opérateurs au monde et, 80 postes d’avions-cargos sur une est envoyée directement vers l’Asie années –, la compagnie française
à ce titre, un client bichonné par zone équivalente à un terminal de entre le samedi et le dimanche », préfère se contenter des soutes de États car les créneaux accordés pour
Aéroports de Paris. 45 millions de passagers. « Le fret explique Henri Le Gouis, directeur ses 107 avions long-courriers pour le transport de passagers ne sont
Tout est un peu irréel dans ce aérien ne pèse que 2 % des volumes pour l’Europe de Bolloré Logistics, le transport de marchandises. Las, pas les mêmes que pour le fret »,
Roissy confiné : les terminaux de marchandises transportées en désignant dans l’entrepôt de ils sont aujourd’hui quasiment tous précise Mathias Lepeut, patron de
déserts, les milliers de mètres dans le monde, reconnaît Edward Roissy les colis entourés de film cloués au sol. « Avec l’augmentation l’activité cargo pour Qatar Airways
carrés de bureaux vides, les pistes Arkwright, directeur général de plastique noir, destiné à cacher du trafic passagers et la multiplication en Europe.
jalonnées d’avions au train d’atter- exécutif d’ADP, mais en valeur, cela la marchandise de luxe. des vols, le marché du fret aérien était Pour les compagnies, faire tour-
rissage bâché de rouge, les terrains représente 35 %. » Tout ce qui est En moins de trente minutes, la en surcapacité. De plus, le cargo pré- ner ces avions et leurs pilotes est
où renards et oiseaux profitent du cher prend l’avion : les pièces d’aéro- cargaison de masques et de matériel sente une difficulté supplémentaire plus rentable que de supporter leur
printemps. nautique, les téléphones portables médical du vol Qatar Airways par rapport aux avions passagers qui immobilisation. Mais surtout, gar-
Seul le terminal cargo ne connaît neufs, les ordinateurs, les chevaux s’est retrouvée entreposée sur le ne voyagent que dans un sens : il faut der flottes et équipages en activité
pas la crise. Son activité est de course et, bien sûr, les accessoires site de Bolloré Logistics, l’un des remplir l’aller et le retour », explique facilitera la reprise, le jour où la
comparable à celle de l’année der- de luxe made in France. Pour les opérateurs du pont sanitaire mis en Christophe Boucher, directeur du sortie de la crise sanitaire mon-
nière sur le premier trimestre avec grandes maisons, le terminal place entre des usines chinoises et cargo chez Air France, une activité diale le permettra. g
près de 1 500 vols par mois. Un petit cargo enregistre même une pointe la France. L’activité économique est qui pesait l’an dernier 800 millions
miracle. Première plateforme de fret d’activité le week-end. « Fabriquée en train de repartir en Asie, explique d’euros de chiffre d’affaires. SYLVIE ANDREAU

Jardinage et bricolage : les magasins jouent le système D


REPRISE Les enseignes directeur marketing, digital et client
spécialisées se sont réorganisées chez Kingfisher France (Castorama
en respectant les règles et Brico Dépôt).
sanitaires. Et elles proposent
davantage de produits « Drive sans contact »
Progressivement, presque tous les
Avoir envie de s’occuper de sa mai- points de vente (180 actuellement)
son, de son jardin, de son balcon ont rouvert, mais en mode « drive
quand on se retrouve confiné, quoi sans contact ». Les clients qui ont
de plus normal ? Mais en cette commandé par Internet quarante-
période de crise sanitaire, il n’est huit heures auparavant viennent sur
pas toujours évident de trouver des rendez-vous se faire livrer sur des
pots de peinture ou de dénicher des places de parking séparées par des
plants de fraises alors que les maga- palettes. Le Castorama de Rennes
sins dits « non essentiels » doivent Saint-Jacques accueille ainsi six
rester fermés. À la mi-mars, les jar- personnes toutes les dix à quinze
dineries ne pouvaient vendre que minutes. « Ça se passe très bien, nous
des aliments pour animaux. Pour la n’avons eu aucun litige en trois se-
Fédération nationale des métiers de maines », assure Mickael Corvellec,
la jardinerie (FNMJ), représentant le directeur. Leroy Merlin (141 points
1 600 points de vente comme Jardi- de vente) a également mis en place
land, Truffaut, VillaVerde, etc., il y ses drives sécurisés. Cela fonctionne,
avait distorsion de la concurrence, mais à un niveau incomparable par
puisque les grandes surfaces ven- rapport à celui d’avant le confine-
daient du terreau et des plantes. ment : 260 clients par jour, par
« Pour notre secteur, c’est catas- exemple, dans un magasin qui en
trophique, décrit Étienne Bodin, accueillait 2 000 auparavant.
délégué général de la FNMJ. Les Dans un premier temps, le maté-
jardineries réalisent plus de 50 % riel de dépannage en plomberie et
de leur chiffre d’affaires annuel de Préparation des commandes, avec paniers nominatifs, au Castorama de Pierrelaye (Val-d’Oise). CYRIL BITTON/DIVERGENCE POUR LE JDD électricité s’est bien vendu. Puis les
mars à juin. » Début avril, certaines granulés, pour se chauffer. La de-
préfectures ont autorisé la vente de mande en peinture a été forte aussi
plants, pour le potager uniquement. à l’animalerie, ou mis en avant la exemple 25 clients en même temps torama et de Brico Dépôt étaient et, depuis peu (effet météo sans
Puis, au niveau national, la FNMJ livraison et le « click and collect » ; pour une surface de 1 000 mètres restés fermés la première semaine doute), celle des lames de bois (pour
a eu confirmation le 7 avril que les elles repensent à nouveau leur carrés. La chaîne Botanic (70 maga- de confinement. « Nous avons pris les terrasses) augmente. « Nous nous
magasins vendant de la nourriture fonctionnement. In Vivo, groupe sins) est en train de refaire les assor- le temps de réfléchir à un mode de adaptons, mais nous devons déter-
pour animaux pouvaient aussi pro- réunissant les 1 000 points de vente timents de plants et conseille aux fonctionnement et de définir des pro- miner ce qui est “essentiel”, explique
poser l’ensemble de leurs produits. de Gamm Vert, les 160 de Jardiland clients d’appeler auparavant. duits essentiels à la vie quotidienne Romain Roulleau. La décoration,
Depuis, les jardineries se réor- et les 50 franchisés de Delbard, va Dans le secteur du bricolage, avant de les proposer à la vente sans par exemple, n’entre pas dans cette
ganisent. Certaines avaient mis en appliquer les consignes du guide l’adaptation aux nouvelles règles risque pour la santé de nos collabora- catégorie. » g
place des circuits permettant aux de bonnes pratiques édictées par de sécurité s’est faite très vite. teurs – tous volontaires –, et de nos
clients de se rendre uniquement la FNMJ : filtrer à l’entrée, avec par Les 200 points de vente de Cas- clients », raconte Romain Roulleau, MARIE-ANNE KLEIBER
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 19

La vie des entreprises


La Française Fidji Simo Les paris sportifs
est la responsable de l’application
Facebook au niveau mondial. NATE FONG
n’ont plus la cote
JEU Poker et hippisme ne
compensent qu’en partie une
INTERVIEW contraire à la position de l’OMS. activité quasiment à l’arrêt
Nous enlevons tout ce qui peut avoir
un impact négatif sur la santé. Dimanche dernier à 17 heures,
GAFA Le réseau social jusqu’à 8 000 parieurs désœuvrés
met en place des Nouveauté de cette crise, WhatsApp ont suivi sur le site de Winamax
est le réceptacle de nombreuses fake l’affiche entre les footballeurs
outils spécifiques pour news… Comment agissez-vous ? d’Isloch Minsk et de Slutsk. Le
rapprocher et informer Nous venons de limiter sur championnat de Biélorussie est
WhatsApp le nombre de transferts le dernier à jouer en Europe.
simultanés des messages ayant Une anomalie sanitaire poten­
La Sétoise Fidji Simo est la directrice déjà été largement partagés pour tiellement dévastatrice, mais une
monde de l’application Facebook. contrer la diffusion de potentielles improbable bouée de secours pour
Elle détaille les activités actuelles fausses informations. De plus, nous les opérateurs de paris sportifs.
du groupe, qui possède aussi « Le volume des mises a été mul-
Messenger, WhatsApp et Instagram. tiplié par 20 », constate Tristan
« Plus Guiglini, responsable des paris
Quelles conséquences a le le confinement sportifs chez Winamax.
confinement sur vos services ? Un we e k­ e n d n o r m a l , l a
Nous constatons une très forte est strict, plus Vysshaya Liga pèse à peine 0,5 %
croissance, car la distanciation des paris enregistrés par les lea­
sociale est en fait de la distancia­ les connexions ders du marché. Qu’elle continue
tion physique. Mais les gens ont augmentent » ou pas n’est pas un enjeu écono­
besoin du rapprochement, de la mique : 95 % des mises se sont
connexion sociale à distance. Les déjà envolées. En revanche, les
appels sur Messenger ou WhatsApp opérateurs craignent le moment
ont plus que doublé, par rapport à avons lancé un centre d’information où les joueurs n’auront plus rien à
la même période l’an passé, dans les WhatsApp sur le coronavirus qui se mettre sous la dent et délaisse­
zones les plus touchées par le virus met en avant des conseils aux utili­ ront durablement l’activité. Après
comme l’Italie. En France, près de sateurs, pour réduire la diffusion de un mois sans sport, on estime
500 000 personnes se sont retrou­ rumeurs et de fausses informations. que 80 % d’entre eux ont déjà
vées dans plus de 1 000 groupes cessé de se connecter.
d’entraide ces derniers jours. Le En France, travaillez-vous Les treize opérateurs agréés par
nombre de vues sur les directs en lien avec le gouvernement ? l’Autorité de régulation des jeux
Instagram a doublé. Et des milliers Oui. Depuis le premier jour, nous en ligne (Arjel) tentent d’allonger
de personnes ont téléchargé l’appli­
cation Facebook pour la première Fidji Simo, directrice collaborons activement pour
soutenir les efforts contre cette
la liste des compétitions ouvertes
aux jeux d’argent. Mais le proces­
fois ou l’ont remise en service. épidémie et relayer les messages et sus est lent et sélectif. « L’objectif

Facebook est-il revenu à sa mission


monde de l’appli Facebook recommandations sanitaires. Nous
avons développé deux chatbots en
est aussi d’éviter que les parieurs se
ruent, via un VPN, vers les sites illé-
d’origine de rapprocher les gens ? partenariat, sur WhatsApp et sur gaux proposant des compétitions de

« Les gens
Nous n’en avons jamais dévié. Là, les Messenger, qui permettent d’obtenir bas niveau, exposées au trucage »,
utilisateurs recherchent du lien so­ de l’information sur le virus. Nous fait valoir Emmanuel Rohan de
cial, des communautés. Plus le confi­ avons aussi lancé un filtre « Je reste Chabot, qui dirige l’Association
nement est strict, plus les connexions à la maison » sur les photos de profil. française du jeu en ligne (Afjel)
augmentent. Sur les groupes Face­
book, des docteurs du monde en­
tier échangent des conseils ou des
parents s’entraident pour l’école à
ont besoin de Allez-vous aider les entreprises ?
Nous sommes focalisés sur les entre­
prises locales qui vont beaucoup
et la société Zeturf­Zebet.

90 % des pronostics touchés


À la place, les parieurs frustrés
domicile. Nous facilitons le quoti­
dien des confinés, avec des initiatives
comme #EnsembleALaMaison, lan­
cée d’abord en France : sur Facebook
se connecter » souffrir. Nous avons déjà débloqué
100 millions de dollars à destination
de 30 000 TPE­PME dans 30 pays,
dont la France. Ça prend la forme de
s’assoient aux tables de poker,
dont le volume a doublé. Les
tournois privés profitent d’un
boom spectaculaire. Il reste aussi
Live, des artistes, créateurs, associa­ subventions directes ou de visibilité des courses hippiques en Suède
tions et institutions culturelles nous le coronavirus. À quoi sert-il ? Comment luttez-vous contre pour leurs produits et services sur (à huis clos), à Hongkong ou sur
permettent de nous changer les idées, Il permet d’abord d’accéder à les fake news liées au coronavirus ? nos plateformes. certains hippodromes aux États­
d’apprendre, de nous informer, de nous des informations fiables. Nous Dès le début de la crise, nous avons Unis et en Australie. En France,
retrouver. venons d’y intégrer une com­ pris des décisions fortes pour Participerez-vous au déconfinement ? dix opérateurs sur treize ont
munauté d’aide qui permet aux garantir la sécurité de nos utilisa­ Nous avons un rôle à jouer. Notre l’agrément pour au moins l’une de
Cette crise ne renforce-t-elle pas gens de rendre des services et teurs. Nous avons établi des par­ communauté d’entraide peut être ces deux activités, qui permettent
l’addiction dangereuse aux réseaux ? d’en recevoir autour de chez eux. tenariats avec des organisations très utile face aux conséquences d’amortir la chute de 90 % des
L’impact de l’utilisation des réseaux Nous avons aussi lancé en France de santé comme l’OMS pour nous économiques. paris sportifs.
sociaux n’est pas homogène. Si vous l’initiative #EnsembleSolidaires, aligner sur leurs positions et pro­ Dans ce secteur au ralenti,
utilisez nos outils principalement qui met à l’honneur les plus mouvoir leurs recommandations Partagerez-vous des données l’emploi est très fragilisé. « Si les
pour interagir avec des amis, com­ belles initiatives. Par exemple, le sanitaires. Au travers de Facebook de géolocalisation avec compétitions ne reprennent pas cet
muniquer, commenter, vous vous groupe « Logements solidaires », et d’Instagram, plus d’un milliard les gouvernements ? été, il y a aura des morts parmi les
sentirez plus connecté au monde né dans ma ville d’origine, Sète, de personnes ont été exposées aux Non. La protection de la vie opérateurs », prévoit Emmanuel
et plus sociable. C’est cet usage qui met des centaines de logements contenus de ces organisations. De privée de nos utilisateurs reste Rohan de Chabot. Le PMU, affecté
augmente en ce moment. à disposition des soignants à plus, les messages évoquant de faux une priorité. g par la fermeture de nombreux
travers la rance. Notre rôle est de traitements sont immédiatement points de vente, a mis au chômage
Vous avez lancé dans l’application soutenir et d’amplifier les élans retirés, tout comme ceux qui nient PROPOS RECUEILLIS PAR partiel 95 % de ses 1 250 salariés.
Facebook un centre d’information sur de solidarité. les effets du confinement, ce qui est THOMAS LIABOT ET CYRIL PETIT À la Française des jeux, aucune
mesure sociale n’a été annoncée,
mais l’exercice « significativement
L’appel de Reporters d’espoirs affecté » n’annonce rien de bon.
L’entreprise contrôlée en majorité
par l’État a déjà annoncé une perte
de chiffre d’affaires de 120 mil­
ÉLAN L’association lance une lance du 20 avril au 20 juin une de destruction, nous avons besoin témoins permanents de cette société lions d’euros.
grande opération pour que les nouvelle opération « La France des de vous, plus que jamais. Oui, les qui refuse la fatalité, se réinvente Ailleurs, c’est télétravail et sys­
médias relaient les initiatives solutions », spéciale coronavirus, médias peuvent être des acteurs dans la crise, et propose de nou- tème D : pour les 180 employés
positives face à la crise. Le JDD auprès des médias hexagonaux. Le essentiels de l’amélioration de notre veaux modèles pour l’asvenir ! ». de Winamax, la rémunération
en est le premier partenaire Journal du Dimanche en est le pre­ société ! Alors continuez de vous De son côté, le JDD continuera a été garantie grâce à la solida­
mier partenaire et publie sur lejdd. faire les porte-voix des citoyens de à valoriser chaque jour dans sa rité ; la vingtaine de traders (qui
Plus que jamais, les Français ont fr l’appel fondateur de Reporters tous horizons, associations, entre- lettre d’information quotidienne, fixent les cotes) en sous­activité
besoin de solutions : pour se pro­ d’espoirs : « Cette crise pourrait prises, collectivités, qui font jaillir Le Journal de Demain (gratuite donnent un coup de main pour
téger, pour vivre, pour s’entraider, générer peur, désintégration et repli des réponses nouvelles en faveur pendant le confinement sur le marketing ou la validation
pour se détendre. L’association sur soi, alimentés par le spectacle du vivre et du faire ensemble. » Le newsletter.lejdd.fr/coronavirus), des nouveaux comptes. Un pari
Reporters d’espoirs, qui organise du pire. Pour que les élans de solida- directeur général de l’association, une initiative positive ou une humain validé. g
chaque année des opérations rité, de résilience, de construction, Gilles Vanderpooten, appelle ainsi bonne nouvelle dans sa rubrique
valorisant les élans de solidarité, soient plus puissants que les forces les différents médias à être « les « Ça nous réjouit » g C.P. MICKAËL CARON (AVEC D.B.)
20 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Face au coronavirus
Distribution d’autre choix que de travailler. Le
de repas dans gouvernement fédéral a donc décidé
le bidonville de leur verser 600 réis (107 euros)
de Paraisópolis, par mois pour les inciter à rester
à São Paulo, chez eux. « Nous offrons aussi un
mercredi. petit déjeuner aux élèves de la ville »,
ANDRE PENNER/AP/SIPA ajoute Bruno Covas. « L’informel,
c’est là où ça va péter », s’inquiète
l’observateur européen. Et d’avancer
un scénario noir : à la crise sanitaire
s’ajouterait un effondrement éco‑
nomique et social qui dégénérerait
en une crise sécuritaire. Frédéric
Louault prédit lui aussi une mon‑
tée rapide de la petite délinquance,
même si, selon lui, le crime organisé

Il a proposé un
jeûne national
pour conjurer
le virus

joue son rôle social. « À Rio, c’est le


Comando Vermelho, l’un des princi-
paux gangs, qui organise le confine-
ment et veille à son respect dans les
favelas », affirme‑t‑il.
Cette situation montre surtout
l’extrême fragilité de l’édifice bré‑
silien. Et ce n’est pas l’attitude du

Le pari fou de Bolsonaro président Bolsonaro qui le rend


moins branlant. Celui qui a parlé du
virus comme d’une « grippette » n’a
qu’une obsession : éviter l’écroule‑
ment de l’économie. Il appelle donc
BRÉSIL Le président parvenue à éradiquer. Très affaibli, le personnel soignant », affirme le source officielle européenne sur au déconfinement, multiplie les sor‑
il ne s’en relèverait sans doute pas maire. Le 16 mars, les deux hommes place confirme : « Il y a plus de lits ties en public et se moque des gestes
multiplie les s’il venait à contracter le Covid‑19. préparent un plan de confinement de réanimation par habitant qu’en barrière. Ce faisant, il s’isole. Une
controverses avec « J’ai dû déménager à la mairie et j’ai qui est instauré quatre jours plus France. » Des armes suffisantes ? majorité de gouverneurs et d’élus
le corps médical fait installer un lit dans mon bureau », tard. S’il n’est pas aussi rigide qu’en Non, si l’on en croit le rapport alar‑ au Congrès lui ont tourné le dos.
explique au JDD l’élu du Parti social‑ France, il est l’un des plus stricts du mant du ministère de la Santé publié Dernièrement, c’est l’armée, l’une
pour remettre démocrate. pays. « Nous avons aussi augmenté lundi, qui anticipe un déficit de lits et des colonnes vertébrales du pou‑
le pays au travail Dans l’État de São Paulo, le plus le nombre de lits dans les unités de personnel lorsque surviendra la voir, qui a pris ses distances. Cette
peuplé du pays avec 46 millions d’urgence et installé deux hôpitaux de phase aiguë de l’épidémie. Déjà, dans semaine, le chef de l’État a fini de
d’habitants, le combat est déjà ter‑ campagne de 2 000 lits », ajoute l’élu. l’État d’Amazonas, les hôpitaux sont se discréditer en perdant le bras
rible : avec 560 morts et 8 419 cas Immunologiste à l’Institut Pasteur au bord de la saturation. Et, comme de fer engagé avec son populaire
Les temps troublés sont toujours déclarés hier soir, la région la plus de São Paulo, la Franco‑Brésilienne partout ailleurs, masques et tests ministre de la Santé, Luiz Henrique
propices à la fabrique de héros natio‑ riche du Brésil concentre à elle seule Paola Minoprio se veut confiante : manquent. Mandetta, aux positions diamétra‑
naux. Au Brésil, le jeune maire de la moitié des décès et des malades du « Nous avons pris de l’avance. Et puis Contenir cette vague relève du lement opposées. Peu à peu, le diri‑
São Paulo, Bruno Covas, est en passe pays. Et les prévisions de l’institut de une solidarité incroyable s’est mise en casse‑tête. Dans les favelas, le confi‑ geant d’extrême droite se replie sur
de devenir l’un d’eux. Tandis que le recherches biomédicales Butantan place. Des étudiants de l’Institut poly- nement oblige souvent une dizaine les Églises évangéliques, son dernier
président, Jair Bolsonaro, minimise donnent le vertige : 110 000 morts technique ont commencé à fabriquer de personnes à vivre sous le même soutien. Il a ainsi proposé un jeûne
la dangerosité du coronavirus, l’édile dans les six mois si un confinement des respirateurs. Les femmes dans les toit. De quoi favoriser les conta‑ national pour conjurer le virus. Et
de 40 ans se démène pour éviter que est respecté, 277 000 si aucune favelas confectionnent des masques. » minations intrafamiliales. Ne pas Frédéric Louault de prévenir : « En
l’épidémie ne vire à la catastrophe. mesure n’est décidée. Sur le papier, São Paulo et le respecter le confinement serait pire privilégiant l’économie, Bolsonaro a
Pourtant, il y a quelques mois, les Des mesures, Bruno Covas et le Brésil ne sont pas si mal lotis. « Le encore. « Or, à Rio, on observe déjà fait un énorme pari. Quand les morts
médecins lui ont diagnostiqué un gouverneur de l’État de São Paulo système de santé est l’un des plus per- un relâchement », indique Frédéric vont commencer à s’accumuler, il sera
gravissime cancer du cardia, à la en ont pris très tôt. « Début janvier, formants d’Amérique latine », estime Louault. Les 38 millions de Brési‑ tenu pour le seul responsable. » g
jointure de l’œsophage et de l’esto‑ nous avons commencé à élaborer le chercheur Frédéric Louault, de liens (41 % des actifs) qui vivent
mac, que la chimiothérapie n’est pas un planning d’urgence et à préparer l’université libre de Bruxelles. Une du commerce informel n’ont pas ANTOINE MALO

Quand l’épidémie arrange les dictateurs


CONTAGION La plupart dictatures, surprises par la vitesse moglu, devenu depuis l’an dernier, C’est bien parce que épidémie et tains dirigeants semblent avoir voulu
des dirigeants des régimes de propagation de l’épidémie, ont quand il a repris la capitale écono‑ démocratie sont amalgamées que profiter du fait que l’attention de la
autoritaires affichent depuis un d’abord préféré se réfugier dans le mique au parti islamiste présidentiel, certains dirigeants ont conjugué communauté internationale était
mois déni, opacité et répression déni. Puis, face à l’évidence, jouer sur le premier des opposants. Michel dissimulation et opportunisme accaparée par la crise sanitaire ».
l’opacité concernant la publication Duclos note que, en Égypte, la réac‑ politique. Qu’il s’agisse de la déci‑ Allusion évidemment à l’annonce
Personne n’y croit vraiment, mais du nombre de victimes. tion au virus du régime du maréchal‑ sion du président Poutine de faire d’une réforme constitutionnelle en
qui pourrait prouver le contraire ? président Sissi « s’est inscrite dans passer en catimini la loi de réforme Russie, à la reprise en main de la
La semaine dernière, Pak Myong‑su, Priorité à l’économie ses pratiques habituelles avec déni de la Constitution – qui remet les monarchie saoudienne par le prince
le directeur du centre de crise Dans une note de l’Institut de réalité, militarisation de la lutte compteurs de ses mandats à zéro, héritier Mohammed Ben Salman en
épidémique de Corée du Nord, Montaigne à paraître très prochai‑ contre la pandémie et criminalisation quitte à différer le référendum censé Arabie saoudite, à la concentration
assurait avec aplomb : « Pas une nement, Michel Duclos, ancien des lanceurs d’alerte ». valider le tout – ou du coup d’éclat des pouvoirs – au moyen de la procla‑
seule personne n’a été infectée par ambassadeur de France en Syrie, du Premier ministre hongrois Orbán mation de l’état d’urgence « jusqu’à
le coronavirus jusqu’à présent dans explique ainsi le comportement du consistant à se faire confier les pleins nouvel ordre » – en Hongrie… Sans
notre pays. » président turc Erdogan, alors que pouvoirs par sa majorité parlemen‑ oublier la répression impitoyable des
Zéro cas, zéro décès, un bilan son pays est le deuxième plus touché taire. L’opposition, qui a voté contre, contrevenants aux mesures de dis‑
qui ne s’expliquerait que par une
multiplication, depuis le début de
la crise, des mesures de distancia‑
de la région avec l’Iran : « Sa gestion
de la pandémie se rapproche de celle
d’autres dirigeants néoautoritaires :
Traître est qualifiée de « traître » et accusée
d’être « du côté du virus ».
tanciation sociale aux Philippines, le
dirigeant populiste Rodrigo Duterte
ayant annoncé début avril que la
tion sociale associée à une ferme‑ priorité donnée à la survie de l’écono- Expression utilisée par le Opportunisme politique police mais aussi les chefs de village
ture des frontières avec la Chine, mie, et donc confinement sélectif – par gouvernement hongrois Comme l’écrit Bruno Tertrais, avaient « ordre d’abattre » tout indi‑
d’où est partie l’épidémie. Pour le tranches d’âge notamment –, ce qui pour accuser l’opposition directeur adjoint de la Fondation vidu suspecté de braver les consignes
régime nord‑coréen, l’idée est bien suscite d’ailleurs des divisions entre d’être « du côté du virus » pour la recherche stratégique, dans sanitaires. « Et ce n’est sans doute que
de montrer que seule la discipline le président et le ministre de la Santé, « L’année du Rat », un texte remar‑ le début », estime le chercheur. g
communiste et le patriotisme ont et entre le gouvernement et le maire qué consacré aux conséquences
vaincu le virus. La plupart des autres d’Istanbul. » Allusion à Ekrem Ima‑ géopolitiques de la pandémie, « cer- FRANÇOIS CLEMENCEAU
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 21

Dans le monde

En Israël et à Gaza, bombes L’Autriche


en éclaireuse
à retardement sanitaires DÉCONFINEMENT Le chancelier
conservateur, Sebastian Kurz, est
le premier chef de gouvernement
RISQUES Si l’épidémie à entamer à partir de mardi
le desserrement des contraintes
reste limitée, les villes à pour faire repartir l’économie
majorité ultraorthodoxe
Correspondante
et l’enclave palestinienne Berlin (Allemagne)
restent des zones
très dangereuses Le chemin du déconfinement passe
par le pont du week-end de Pâques.
Dans un sondage, trois Autrichiens
Correspondant sur quatre affirment vouloir rester,
Tel-Aviv (Israël) ce week-end, « seuls ou avec leurs
proches ». Un dernier effort de
En période normale, Bnei Brak confinement strict avant un retour
grouillerait de monde pendant la très progressif à la normalité. Le pays
Pâque juive. Mais depuis le 2 avril, applique un confinement drastique
cette banlieue très pieuse de Tel- depuis la mi-mars. La proximité géo-
Aviv, épicentre de l’épidémie, vit graphique de l’Italie du Nord et le
coupée du monde. Ses résidents cluster tyrolien d’Ischgl, à l’origine
sont soumis à un strict couvre-feu, de la contamination de centaines de
des gardes-frontières bloquent les skieurs européens, avaient poussé
entrées de la ville, et des policiers l’Autriche à se mettre sous cloche.
patrouillent jour et nuit, aidés par Un mois plus tard, le pays ne
un détachement de parachutistes dénombrait hier à la mi-journée que
de l’armée israélienne à la mission 319 victimes pour 8,8 millions d’ha-
inédite : acheminer de la nourri- bitants, avec des hôpitaux capables
ture aux plus démunis. « On nous a d’accueillir des patients européens,
enfermés dans un ghetto. Ce n’est ni notamment celui de Salzbourg, qui
proportionné, ni justifié », se plaint héberge et soigne trois patients
Hezki Shechter, maire-adjoint de français. Cet aplatissement de la
Bnei Brak, en première ligne depuis courbe justifie désormais, selon le
que le chef du conseil municipal a La police des frontières israélienne bloque la route principale de Bnei Brak, le 3 avril. XINHUA/NEWS PICTURES gouvernement, le desserrement des
contracté le Covid-19. contraintes.
Ce sentiment d’enfermement
s’est accentué en début de semaine, les devants en fermant son espace mière vue, le territoire palestinien risque à tout moment un désastre Port du masque obligatoire
quand des employés de la localité aérien puis en refoulant les touristes soumis à un blocus depuis 2007 a sanitaire. Alors que l’Autorité dans les transports publics
voisine de Ramat Gan ont érigé des présents sur son territoire. Sans peu de risques d’être atteint par la palestinienne, dont la présidence À compter de mardi, les petits com-
grillages le long d’une rue mitoyenne imaginer que la principale menace pandémie. Il ne compte jusqu’ici que est à Ramallah, en Cisjordanie, merces alimentaires, les magasins
sans en référer au ministère de l’In- viendrait de l’intérieur : sa commu- 12 malades, arrivés d’Égypte et du a fait parvenir médicaments et de bricolage et de jardinage pour-
térieur. Si cette frontière a disparu nauté juive orthodoxe – soit 20 % de Pakistan. Tous ont été soignés dans antibiotiques, le Hamas compte ront donc rouvrir, à condition de
au bout de quelques heures, la ville la population israélienne – habituée un centre de confinement construit davantage, paradoxalement, sur faire respecter les gestes barrière.
de Bnei Brak a été désignée « zone à vivre en vase clos et peu encline à la hâte par le Hamas, en bordure son pire ennemi, Israël. Le gouver- Pour les magasins de vêtements
restreinte ». Pour l’heure, les bilans à respecter d’autres consignes que de la ville de Khan Younès. Paral- nement de Benyamin Netanyahou et les coiffeurs, la réouverture est
fournis par les autorités divergent, celles de ses rabbins. lèlement, le mouvement islamiste a conditionné toute aide à Gaza à prévue à la fin du mois. Pour les
mais des sources médicales avancent Pour l’État hébreu, l’autre motif tente d’imposer des restrictions à sa des informations sur le sort de trois restaurants et les écoles, la reprise
qu’un tiers de la population pour- d’inquiétude concerne la bande de population déjà résignée. « Le monde civils et deux soldats portés disparus est annoncée pour mi-mai. L’équi-
rait avoir été contaminé. Le risque Gaza, l’un des endroits les plus den- entier se plaint d’être confiné. Pour depuis 2014. Pressés par les familles valent du bac est maintenu, mais
de contagion est élevé dans cette sément peuplés au monde. À pre- nous, ce n’est pas nouveau, et en plus de détenus palestiniens, les maîtres repoussé de quelques semaines. Les
enclave surpeuplée de 7,5 kilomètres on a déjà vécu trois guerres. La peur ? de Gaza se disent prêts à négocier rassemblements pour les événe-
carrés pour 200 000 habitants. « Le Elle existe car nous savons que nos un échange de prisonniers. Tout ments sportifs ou culturels ne sont
niveau socio-économique des gens « Nous savons autorités n’ont pas les moyens de lut- en faisant planer la menace d’une pas programmés avant la fin juin.
nous pose aussi un défi énorme. C’est ter contre le virus », témoigne Rami, escalade militaire : « Si des respira- Ce desserrement progressif s’ac-
une ville très pauvre, les problèmes de que nos autorités un habitant de Gaza. teurs ne sont pas acheminés ici, nous compagne d’un accroissement des
santé y sont plus importants qu’ail- n’ont pas les Selon l’antenne locale de l’OMS, les prendrons de force et priverons obligations sanitaires. À compter
leurs », relève Michael Attal, un phy- seuls 2 313 lits et 62 respirateurs sont d’oxygène 6 millions d’Israéliens », de ce lundi de Pâques, le port du
siothérapeute mobilisé à Bnei Brak moyens de lutter actuellement disponibles pour une avertit Yahya Sinwar, l’ancien chef de masque n’est pas seulement obli-
pour effectuer des tests de dépistage. population avoisinant 2 millions la branche armée du Hamas devenu gatoire dans les supermarchés
Avec 10 500  cas recensés et
contre le virus » d’individus. Clairement, la petite le premier dirigeant de l’enclave. g mais aussi dans les transports
96 morts hier, Israël est perçu Rami, un habitant de Gaza enclave n’est pas armée pour faire publics, sous peine d’une amende
comme un pays qui a su prendre face à une propagation du virus et MAXIME PEREZ de 50 euros. Le vice-chancelier
Werner Kogler (Verts) défend le
port des masques, distribués gra-

Aux États-Unis, le règne des gouverneurs


tuitement dans certains supermar-
chés, « qui ne protègent pas forcé-
ment ceux qui les portent, mais ceux
qui croisent ces derniers ».
POUVOIR Avec près de que le pays parviendra à surmonter avec un taux moyen de 72 %. Le culte de l’interdiction de rassem- Les limitations de sortie (pour
19 000 morts hier, les conséquences de l’épidémie de paradoxe est que ce jugement vaut blement parce qu’ils considèrent la travailler, faire ses courses, aider
la confiance accordée à Covid-19, en baisse de 9 points par autant pour ceux qui se veulent religion comme un « service public une personne vulnérable ou s’aé-
Donald Trump face à la crise rapport au mois dernier. 54 % des implacables contre la maladie que essentiel ». rer) sont prolongées jusqu’à la fin du
chute, tandis que celle envers personnes sondées estiment que pour ceux qui ont cherché à différer C’est aussi au Texas que l’exécutif mois. Un déconfinement prudent,
les exécutifs fédérés monte les mesures prises pour endiguer le confinement ou à minimiser la républicain a profité de l’urgence jugé « prématuré » par l’opposition
le virus ne vont pas assez loin. Et dangerosité du virus. épidémique pour décider que les sociale-démocrate, qui pointe qu’un
Le président des États-Unis était, quand on leur demande qui, parmi avortements déjà programmés et « relâchement excessif ce week-end
il y a quinze jours, considéré par les personnalités qui dirigent la Les avortements « suspendus » ceux à venir devaient désormais pourrait ruiner les efforts consentis ».
l’opinion comme un chef de guerre. lutte au quotidien, leur paraît le C’est le cas en Floride et au Texas être « suspendus » pour que le Même mise en garde côté français et
Après avoir longtemps tergiversé et plus fiable, Donald Trump n’est avec les gouverneurs républicains personnel soignant jette toutes côté allemand, avec qui il n’y aurait
en dépit de quelques incohérences que troisième à 20 %, derrière le Ron DeSantis et Greg Abbott. ses forces dans le combat contre pas eu de concertation en amont et
toujours visibles dans sa commu- gouverneur démocrate de New Tous deux n’ont pris les ordres de le virus. D’autres États républicains à l’OMS. En misant sur la multipli-
nication quotidienne, une majorité York, Andrew Cuomo (23 %), et le confinement que début avril, alors de la Bible Belt comme l’Alabama cation des tests et la discipline de
d’Américains lui faisait confiance docteur Anthony Fauci, le directeur que les plages de Floride étaient ou l’Oklahoma se sont engouffrés ses concitoyens, le chancelier Kurz,
pour guider le pays dans l’épreuve. de l’Institut national des maladies encore noires de monde ou que dans cette brèche, avec le soutien qui adore se donner l’image du pre-
Ce n’est plus le cas. infectieuses (35 %). les offices religieux du dimanche musclé de l’électorat évangélique mier de cordée en Europe, emprunte
Selon une enquête d’opinion du Ce sont d’ailleurs les gouverneurs dans les mégatemples du Texas de Donald Trump. Personne n’ayant ainsi en précurseur un chemin de
très respecté institut Monmouth, des États fédérés qui obtiennent les faisaient le plein. Tous deux sont visiblement oublié que sa réélection crête risqué. g
publiée mercredi, les Américains meilleurs scores de crédibilité et de à la pointe du mouvement des élus se jouera dans un peu plus de deux
ne sont plus que 53 % à estimer satisfaction auprès des Américains locaux ayant exempté les lieux de cents jours. g F.C. HÉLÈNE KOHL
22 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Enquête

Agnès Buzyn,
histoire d’un crash
E lle s’est assise devant nous
et elle est partie en eau, comme ça, bam,
ou plutôt glouk. Agnès Buzyn s’est mise
à pleurer, un torrent, juste parce qu’on
avait, en guise de préambule compa‑
TRAJECTOIRE Du ministère
de la Santé à une candidature
aventureuse à la mairie de Paris,
sur l’ensemble un produit dangereu‑
sement explosif : l’immodestie blessée
d’une ministre à qui tout souriait – le
Président, le chef du gouvernement,
les médias, la vie – et qui n’a pas su
Elle avait une dimension, on savait
qu’elle avait un problème avec Simone
Veil [son ancienne belle‑mère], qu’elle
était écrasée par cet héritage, mais on
pensait que sa façon de le régler, c’était
voici comment la bonne élève
tissant, commencé par lui dire que ce encaisser l’échec. d’essayer de faire mieux que la grande
ne devait pas être facile pour elle de de la Macronie a raté sa mue Les aveux inouïs livrés par la candi‑ Simone. Ça nous allait bien. Jusqu’à ce
devoir être sur deux fronts à la fois, la date défaite au lendemain du premier qu’elle se crashe, elle nous semblait avoir
campagne de Paris et le Covid‑19. « J’y HÔPITAL « Médecin avant tout », tour des municipales dans un article une réelle valeur politique. »
pense tout le temps, je ne pense qu’à ça, du Monde sont moins un règlement de
je suis médecin, je suis médecin avant elle a repris du service dans une comptes que le signe d’un effondre‑
tout… », elle a dit avant de ne plus pou‑ unité Covid-19, tout en continuant ment narcissique. « Quand j’ai quitté CONSCIENCE
voir rien dire pendant de très longues d’animer de surréalistes réunions le ministère, y déclare‑t‑elle, je pleurais DE GAUCHE
minutes. Sa collaboratrice, ne sachant parce que je savais que la vague du tsu-
pas où se mettre, a couru chercher des de campagne nami était devant nous. Je suis partie « Agnès B. » avait tout pour être l’icône
mouchoirs dans les toilettes du bistrot, en sachant que les élections n’auraient de la Macronie triomphante. En
et pour ne pas la gêner en la dévisageant, ANNA CABANA pas lieu. » Sans paraître s’apercevoir mai 2017, au moment de sa nomination,
on a fait mine de regarder la carte, le de la contradiction entre un tel propos elle est l’incarnation parfaite de cette
temps de réaliser que ce troquet du et ce qu’elle avait répété au long de la société civile qui accède au pouvoir et
2e arrondissement de Paris s’appelait campagne. Comme si elle préférait porte en étendard sa légitimité tech‑
La Belle Époque. Triste clin d’œil. Pour passer pour extralucide a posteriori, nique. Si vous y ajoutez son profil à la
Buzyn, c’en était fini de la belle époque, même au prix d’un risque politique Simone Veil, vous avez de quoi obtenir
et elle l’avait compris, et c’est précisé‑ (et juridique) énorme pour elle et pour les unes de tous les grands journaux –
ment cela qui la torturait. Elle avait laissé passer le train au le gouvernement. L’orgueil plus fort après celle du JDD, le 21 octobre 2017, où
Nous étions le 28 février. Douze moment des élections européennes, que le calcul. elle annonçait « une révolution douce »
jours plus tôt, elle démis sionnait attention elle ne le regrettait pas – « ce Jusque‑là, elle s’était contentée de pour « sauver la Sécurité sociale », vaste
du ministère des Solidarités et de la n’était pas une élection pour moi », assu‑ faire des gaffes – témoin la façon mala‑ programme. Pour un portrait publié
Santé pour être investie candidate de rait‑elle –, mais elle regrettait que l’on droite dont elle avait, en juillet 2018, par Le Monde, elle pose le visage grave
la République en marche à la mairie puisse en conclure qu’elle ne voulait corrélé le calendrier de présentation et serein, la main appuyée sur un mur
de Paris en remplacement de Benja‑ pas s’engager, car justement elle brûlait du plan antipauvreté aux résultats de comme pour affirmer une solidité, à
min Griveaux. Seize jours plus tard, de l’envie de devenir une femme poli‑ la Coupe du monde de football : elle moins que ce ne soit au contraire un
elle arrivera troisième, derrière Anne tique à part entière. Il était temps de avait annoncé un signe de faiblesse. La
Hidalgo et Rachida Dati, au premier le prouver, pensait‑elle. Surtout qu’elle report de ce qui était ministre de la Santé
tour des élections municipales. « Une avait refusé la proposition de Griveaux censé acter rien de ne déteste pas jouer
humiliation pour une femme qui a tou- de conduire sa liste dans le 15e arron‑ moins que le virage « Je suis très sur cette ambiva‑
jours tout réussi et qui a mis l’orgueil au dissement parce qu’elle ne voulait pas à gauche de la poli‑ bienveillante lence : mandarin
poste de commande de sa vie », décrypte d’un baptême du feu électoral qui ne tique d’Emmanuel sûre de son fait et de
une de ses amies. soit pas vraiment le sien. Macron parce que mais il ne ses « compétences »,
L’orgueil, c’est vrai, mais aussi le le président serait faut pas me comme elle disait si
doute. Et comme ces deux sentiments EFFONDREMENT « peut-être » en Rus‑ souvent, et parfois
ont tendance à s’entrechoquer, cela NARCISSIQUE sie à cette date pour chercher » petite fille implorant
peut provoquer des étincelles… soutenir les Bleus en muettement qu’on la
Agnès Buzyn
L’orgueil, c’est quand deux jours Quand elle arrive à l’Élysée, le diman‑ cas de demi‑finale ! À protège d’une grosse
avant les larmes sur la banquette de La che 16 février, pour voir Emmanuel l’époque, elle s’était bête. Le tout dans un
Belle Époque elle affichait son conten‑ Macron, elle ne demande qu’à dire justifiée devant nous jeté de cheveux à nul
tement d’elle‑même dans le journal oui. Quatre gardiens du temple en invoquant sa « spontanéité » : « J’ai autre pareil, qui lui a d’ailleurs valu les
20 Minutes : « J’ai pu m’engager pleine- macroniste (le conseiller spécial Phi‑ beaucoup de mal à bloquer mes paroles brocards d’Anne Hidalgo : « Elle vient
ment dans les municipales en quittant lippe Grangeon, le président de l’As‑ AGNÈS BUZYN et à ne pas me laisser aller à dire ce que je s’éclater cheveux au vent, déclarait
un ministère où j’ai réglé de nombreux semblée Richard Ferrand, le chef du EN CINQ DATES pense. Je suis un peu comme le président au JDD la maire de Paris à quinze jours
dossiers : le dossier hôpital était der- groupe majoritaire Gilles Le Gendre de la République, qui parfois se lâche. » du premier tour. L’élection parisienne
rière moi et, concernant le coronavirus, et le délégué général du parti Stanislas 1962 Et elle avait ri. n’est pas la Star Ac. »
j’ai anticipé l’épidémie en préparant le Guerini) ont plaidé auprès du chef de Naissance Avec sa sortie stupéfiante, elle a fait Plus qu’une minauderie, l’amplitude
à Paris
système de soins. » Un entretien qui a l’État qu’elle était « la seule carte dans pire que se lâcher ; elle a lâché une dudit jeté de cheveux est comme une
fait « sursauter » (le mot est faible) son [leur] jeu ». Macron lui fait part de son 1986 bombe. Stupeur d’Emmanuel Macron ponctuation qui viendrait compenser
successeur, Olivier Véran. souhait, et recueille son consentement Interne des et d’Édouard Philippe, qui voyaient la faiblesse de ses cordes vocales. Car la
Le jour des larmes sur la banquette avec satisfaction. hôpitaux de Paris, en elle « un atout pour la majorité ». voix faillit plus souvent qu’à son tour,
de La Belle Époque, donc, c’est le doute Ce soir‑là, Buzyn n’a aucune envie puis médecin Le Premier ministre s’est carrément sous l’effet de l’épuisement ou du froid.
hématologue
qui la dévorait ; elle savait déjà qu’elle de pleurer. Elle est excitée par le fait senti « trahi » – dixit son entourage – Cette vulnérabilité devient une force
avait fait le mauvais choix en quittant d’aller au bout de l’idée. L’idée de faire 2011 par une femme qu’il aimait beaucoup. quand elle étend son filet de voix sur
son poste au pire moment pour mener vraiment de la politique. « J’ai toujours Présidente de Appréciant qu’elle ne le court‑circuite une assistance ainsi obligée au silence.
une campagne impossible qui n’irait considéré que la politique était un sujet l’Institut national pas et qu’elle le traite comme s’il avait À l’Assemblée nationale ou au Sénat,
pas à son terme. Pourtant, point n’avait majeur de ma vie, nous confia‑t‑elle du cancer (Inca) presque tous les pouvoirs, il l’avait prise même des opposants farouches lui ten‑
été besoin de lui forcer la main pour en février 2019. J’ai toujours su que je 2017 sous son aile. « J’ai plusieurs fois ta- draient plus volontiers un pot de miel
la convaincre de franchir le Rubicon m’engagerais en politique. Mais je vou- Ministre des quiné Édouard sur le petit faible qu’il qu’une volée de critiques.
qui sépare la politique que l’on mène lais le faire après avoir démontré mon Solidarités avait pour Agnès, raconte un compa‑ Mais attention, elle ne lâche rien. Il
au gouvernement de celle que l’on fait utilité professionnelle comme méde- et de la Santé gnon de route du Premier ministre. Elle faut l’avoir vue répliquer dans l’Hémi‑
dans le combat électoral. Cette fois, cin. » Le coronavirus a provoqué une savait y faire avec lui. » Sans avoir cette cycle à un député communiste qui lui
c’était son moment. « Si je n’y vais pas, rencontre tragique entre cet « enga- 2020 proximité avec elle, le chef de l’État, lui, enjoint de visiter les hôpitaux : « Je n’ai
Tête de liste
on va dire que je tergiverse à chaque fois, gement » politique et cette « utilité LREM pour les louait son positionnement politique et pas besoin de visiter un hôpital pour
que je fais ma diva » – c’est ce qu’elle professionnelle ». Le premier a pulvé‑ municipales à Paris son empathie naturelle. « Très vite elle a en connaître la réalité ; voyez-vous,
avait dit à un proche, à l’instant de risé le second, à moins que ce ne soit en remplacement de été l’une des rares ministres à se montrer monsieur le député, moi j’y ai travaillé
basculer. l’inverse. Il faut dire que s’était répandu Benjamin Griveaux au niveau, rappelle un ami de Macron. vingt-cinq ans. »
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 23

Enquête

Les vaccins furent sa première Légion d’honneur de tel autre. « Elle EXCLUSIF quenil » aux allures de messie 2.0. Entre parce que « l’urgence est ailleurs ».
croisade, dès sa nomination. « C’était était la seule à faire ça, se souvient une Agnès Buzyn eux et lui, la détestation réciproque Auprès des patients oxygénés – elle
à J+ 15, juste avant les législatives, sou- ministre. Elle a fini par arrêter. Mais photographiée est notoire. Elle remonterait en parti- ne travaille pas dans un service de
lignera-t-elle auprès de nous des mois entre-temps, on a vu qu’elle avait beau- vendredi place culier à un épisode politico-médical : réanimation. Pour ne pas risquer de
après. C’était hyper violent, atroce. » De coup d’ennemis et qu’elle avait de sur- de la Contrescarpe, une histoire de labellisation refusée contaminer son mari et celui de leurs
quoi donner la mesure de son tempé- croît épousé les inimitiés de son mari. » à Paris aux unités de recherche de Raoult, trois fils qui vit avec eux, elle s’est ins-
rament. « Je suis extrêmement tenace On ne peut rien comprendre à Agnès (5e arrondissement). en 2018, par celui qui était alors patron tallée seule dans un studio. Jusqu’où
et je gagne à la fin. Je le fais sans oppo- Buzyn si l’on ne sait pas qu’elle se sent J.-P. PARIENTE/SIPA de l’Inserm. Depuis, ira l’isolement ?
sition frontale. Je fais de la politique de coupable de freiner la carrière de celui Raoult explique à « Étrangement »
façon assez féminine. Je revendique de qui partage sa vie : Yves Lévy, profes- qui veut l’entendre – c’est l’adverbe
ne pas utiliser les mêmes armes que les seur de médecine lui aussi, immuno- que ses difficultés à À l’hôpital employé par une de
hommes. » Elle ne baisse pas pavillon logiste éminent, a dû renoncer à son convaincre les auto- Percy, elle ses colistières –, elle
quand Macron la mouche à plusieurs renouvellement à la tête de l’Institut rités du bien-fondé a tenu à garder le
reprises sur le vin. Sur le tabac aussi, national de la santé et de la recherche de ses recherches évolue en lien avec l’équipe de
elle s’accroche. Et encore sur le dérem- médicale (Inserm) parce que son découlent de l’inimi- scaphandre - la campagne de Paris.
boursement de l’homéopathie. épouse était entrée au gouvernement. tié d’Agnès Buzyn et Depuis le premier
Sur ce dernier sujet, devant la levée C’était en 2018 ; l’année où elle-même d’Yves Lévy. isolement dans tour, elle organise
de boucliers des lobbies relayés par était désignée « ministre de l’année » « Agnès passe trop l’isolement chaque semaine une
des élus, elle a mis sa démission dans par le jury du Trombinoscope. L’oppo- de temps à lire les hor- conférence télépho-
la balance. La fille du rescapé d’Aus- sition arguait d’un conflit d’intérêts reurs qui circulent sur nique. La dernière
chwitz devenu chirurgien Élie Buzyn potentiel ; elle s’est démenée pour que Yves et elle, je lui ai a eu lieu mercredi
ne transige pas avec ses convictions son mari obtienne des compensations. conseillé d’arrêter » rapporte l’un de à 19 heures sur Skype pendant une
médicales. « Derrière des aspects très « Yves est le talon d’Achille d’Agnès », ses confidents, qui s’inquiète : « Sans petite heure avec les têtes de liste et
doux et très gentils, dès qu’on est entré diagnostique cruellement une députée quoi ça va aggraver son sentiment les collaborateurs, une vingtaine de
dans le dur de ses sujets, il est apparu qui a pourtant de l’affection pour elle. d’être bannie. » Les rares élus qui lui personnes au total.
qu’elle était intraitable et très peu ont passé un coup de fil après les résul- Elle leur a annoncé qu’elle allait
ouverte à la négociation, relève un tats du scrutin parisien l’ont entendue espacer les réunions – la prochaine
ténor de la majorité. Les parlementaires DÉTESTATION se plaindre : « Personne ne m’a appe- aura lieu fin avril. Des municipales il
rouspétaient, mais ça ne déplaisait pas à
Matignon et à l’Élysée. » Dans la bouche
RÉCIPROQUE lée après le premier tour, personne. »
Décodage : ni le Président ni le Premier
n’est pas question, pas davantage de
savoir si sa candidature est ou non com-
de l’intéressée, cela donne : « Je suis C’est gérable tant qu’elle va politique- ministre. À ces interlocuteurs, elle a promise – sur ce sujet, l’ambiguïté est
très bienveillante et très douce, mais j’ai ment bien. Dans les quatre semaines confié qu’elle avait eu toutes les dif- totale. Il s’agit seulement de partager
un défaut : il ne faut pas me chercher. » que dura la campagne de madame pour ficultés du monde à renfiler sa blouse des expériences. Buzyn raconte son
Sa collègue Muriel Pénicaud, minis- la mairie de Paris, monsieur a assisté blanche. Martin Hirsch, le directeur nouvel engagement et invite chacun à
tre du Travail, ne le dirait pas ainsi, à la quasi-totalité des réunions, parti- de l’Assistance publique-Hôpitaux de détailler ses initiatives pour aider les
elle qui n’a pas supporté l’aptitude cipé aux déjeuners stratégiques, donné Paris, ne voulait pas d’elle, assure-t-elle personnes âgées, les parents dénués
d’Agnès Buzyn à jouer la « conscience son avis sur tout et nul n’y trouva à – « Il a fallu qu’Emmanuel Macron tape d’ordinateurs pour faire l’école à la
de gauche » dans des dossiers où elle redire. « Ils ont une ambition collec- du poing sur la table ! » maison, etc. « C’est gentillet », com-
lui laissait volontiers le mauvais rôle. tive », décryptait alors une tête de liste Au terme d’un imbroglio adminis- mente un participant qui s’étonne : « On
Buzyn pouvait compter sur la béné- qui s’en amusait : « Il est le coach ; elle trativo-médical et après avoir aidé dirait qu’elle ne voit pas le problème que
diction des conseillers du Président et est la bonne élève. » pendant quinze jours les centres de poserait le maintien de sa candidature.
du Premier ministre, qui la pressaient Depuis qu’a sonné l’hallali, les lutte contre le cancer, elle a atterri dans En fait c’est comme si elle ne voyait pas
d’incarner l’aile sociale du gouverne- réseaux sociaux se déchaînent contre une unité Covid-19 à l’hôpital militaire le problème qu’elle pose tout court. »
ment. Le fameux volet humain. Tout eux deux, sur fond de complotisme Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), où Et encore, notre interlocuteur ne sait
le monde préfère oublier sa tendance, et d’antisémitisme. La violence s’est elle évolue en scaphandre – isolement pas qu’elle envoie régulièrement des
dans les premiers temps, à intervenir amplifiée avec l’entrée dans la lumière dans l’isolement. « Pour l’instant », a- notes à Macron au sujet du Covid-19.
au Conseil des ministres pour critiquer d’un autre professeur : Didier Raoult, t-elle répondu par SMS au JDD, elle ne Son mari aussi. On ne les arrêtera pas
la nomination d’untel ou s’opposer à la désormais immanquable « docteur Pla- veut plus s’exprimer dans les médias, comme ça. g
24 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Opinions & controverses


Le revenu de
Covid-19 : vers un nouveau base contre la
Moyen Âge ? crise sanitaire
Par 19 présidents
Par Lydia Guirous
de département*
EN UN MOIS, un virus foudroyant a relé- tés : interdiction de courir entre 10 IL Y A UN AN, une proposition de loi pour
gué la liberté au rang de vieux concept et 19 heures ici, interdiction de s’as- l’expérimentation locale du revenu de base,
suranné et érigé le pouvoir médical seoir sur un banc public plus de deux issue des travaux de nos départements avec
en deus ex machina incontournable minutes par là… Le pire n’est jamais l’appui de la Fondation Jean-Jaurès, a été
qui tire sur les ficelles d’hommes poli- décevant, et d’autres mesures ahuris- présentée par le groupe socialiste à l’Assem-
tiques dépassés. Surveiller et punir santes suivront, je n’en doute pas. Quid blée nationale, où la majorité présidentielle
plutôt qu’anticiper et agir, voilà la de l’égalité des citoyens sur l’ensemble l’a rejetée sans aucun débat.
plus grande mutation qu’a effectuée du territoire ? La France est-elle rede- Aujourd’hui, alors que la crise sanitaire
le Covid-19 sur nos sociétés. venue girondine, voire seigneuriale ? du Covid-19 évolue chaque jour en une crise
Je ne prétends certainement pas Notre État de droit se délite et beau- économique mondiale, le revenu de base
RETMEN/SIPA

que, dans ce contexte de pandémie, coup le regardent imploser, hagards, apparaît dans toute l’Europe, en Espagne,
il faille faire fi de la parole scientifique. apeurés par un jugement médiatique en Allemagne ou au Royaume-Uni, comme
Mais celle-ci, comme n’importe quelle et populaire fantasmé. une solution pour amortir le choc social
autre, est faillible. Pire, elle porte par- ESSAYISTE, MEMBRE DU BUREAU Nous ne sommes pas en guerre. qui risque de faire basculer nombre de nos
fois en son sein d’énormes contradic- POLITIQUE DE LR Certes, la pandémie due au corona- concitoyens dans la précarité.
tions. Le western lamentable autour virus est une crise sanitaire majeure, Nous souhaitons pouvoir mettre en œuvre
de la chloroquine et du malheureux mais, à la date du 10 avril 2020, elle a un revenu de base sans contrepartie mais
Pr Raoult en est une illustration. Ce tué 100 000 personnes dans le monde avec un accompagnement renforcé, auto-
que je dis est simple : il faut remettre sur 7,7 milliards d’humains, soit une matique pour résoudre le problème du non-
la parole scientifique à sa juste place, pénale soit réaménagé en urgence avec létalité relativement faible. Rappelons recours aux droits, ouvert dès 18 ans pour
c’est-à-dire en auxiliaire de la décision des restrictions incroyables des droits que jusqu’ici, en France – et j’espère lutter contre la précarité des plus jeunes,
politique, démocratique. de la défense ? L’emballement a-t-il à que cela durera –, le Covid-19 a fait dégressif en fonction des revenus d’activité
Les scientifiques de tous horizons ce point frappé les observateurs pour moins de morts que la grippe de 2016 et d’un montant égal au seuil de pauvreté.
nourrissent nos angoisses sur les encenser sur tous les plateaux le tra- ou la canicule de 2003. En confinant Pour les allocataires du RSA, certaines de
chaînes d’information en continu tout çage des faits et gestes des Français ? 4 milliards d’humains, le virus nous ces mesures ont déjà été prises au niveau
en affirmant, comme notre Président Où sommes-nous exactement, en fait entrer progressivement dans un national en faveur de la reconduction auto-
ou notre Premier ministre : « Nous Corée du Nord ? monde inconnu, un nouveau Moyen matique des droits et de la suspension des
ne savons pas tout. » Aussi, comment Pendant ce temps, des maires Âge où le fait du prince et de ses sanctions, afin d’éviter toute rupture de prise
peuvent-ils, en ne sachant que si peu s’appuient sur des bribes d’études et conseillers scientifiques, interchan- en charge pendant la durée du confinement.
de chose, transformer notre pays en un des données, que le gouvernement geables, nous fait passer de sujets Nous appelons le gouvernement à aller plus
univers carcéral propice à la délation lui-même reconnaît ne pas encore autonomes à malades potentiels à loin et à mettre en œuvre l’ensemble du dis-
et à toutes les bassesses humaines ? maîtriser, pour réduire nos liber- surveiller. positif de manière immédiate, pérenne et
Est-il normal que nos parents ou Le principe de précaution médicale soutenable financièrement pour apporter
grands-parents hébergés en Ehpad, semble muter en principe de paralysie aux citoyens la sécurité de l’existence et les
jusqu’ici ignorés pour ne pas encom- politique et démocratique, qui brise outils de leur autonomie.
brer les places en réanimation de notre l’économie mondiale et les travail- Un nouveau pacte social devra fonder le
système hospitalier, soient subitement
redécouverts tous les soirs dans un
« Notre État leurs qui la font tourner, génère des
drames sociaux et familiaux et détruit
monde d’après la crise du Covid-19. Une fois
sortis de l’état de guerre dans lequel nous
décompte morbide pour asseoir la de droit se délite l’essence même des régimes démo- sommes, nous devrons préparer activement
nécessité d’un confinement global ?
Est-il normal qu’ils soient condam-
et beaucoup cratiques. La gestion de cette crise ne
doit pas se faire dans la soumission
la résilience de notre société. Nos départe-
ments sont prêts à expérimenter cette solu-
nés à mourir dans l’isolement, sans le regardent au diktat de quelques scientifiques tion solidaire. g
leur famille, avant une cérémonie
funéraire expéditive ? Est-il normal
imploser, indécis, sinon elle fera des victimes
collatérales : nos libertés et notre
que les femmes enceintes vivent leur hagards, apeurés » mode de vie. Retrouvons d’urgence
grossesse dans la peur d’accoucher ? notre conscience politique et démo- * À retrouver sur le lejdd.fr
Est-il normal que le code de procédure cratique. g LA LISTE DES SIGNATAIRES

Confinement : du projet à la réalité


ROUGE VIF Au début. Les j’ai la flemme. J’ai commandé un enseignant n’est pas du tout rémunéré Au début. Oh mon amour, ça va être
enfants, on va vélo d’appartement sur Amazon mais à la hauteur du travail incroyable terriblement torride ce tête-à-tête, juste
se bloquer deux il n’est pas arrivé. qu’il fait chaque jour avec une patience toi et moi.
heures par jour pour Et bientôt. Comment ça, je ne fais pas infinie. Après. Tu pourrais essayer de faire
ÉRIC DESSONS/JDD

faire des activités : de sport ? Bien sûr que si ! Je contracte Au début. Je ne change rien à mes moins de bruit en mastiquant ?
peinture, jeux de mes abdos plusieurs fois par jour quand habitudes, je m’habille, je me coiffe, Et bientôt. Je t’ai parlé ? Non, je t’ai pas
société, gymnastique. je télétravaille, c’est mieux que rien. je me maquille. Il est hors de question parlé. Donc si je ne t’ai pas parlé, tu ne
Pas question que Au début. Au fond, ça ne va pas nous que je me laisse aller, aussi bien me parles pas, OK !
ANNE ROUMANOFF vous restiez toute faire du mal de nous poser un peu, physiquement que moralement. Au début. Je vais lire, je n’ai jamais le
la journée avachis de réfléchir au sens de notre vie, Après. Ben oui, je suis en nuisette et temps de lire. Ça va être formidable,
devant vos écrans. d’apprendre à distinguer l’essentiel du pantalon de pyjama et il est 17 heures, et me plonger chaque jour dans un grand
Après. Vous ne superficiel. alors ? C’est ma tenue de confinement. classique de la littérature, Proust,
voyez pas que maman télétravaille, là ? Après. C’est très dur de vivre sans Et bientôt. Peut-être que quand tout Tolstoï, Balzac…
Allez jouer aux jeux vidéo. coiffeur, mais je prends sur moi. sera fini, j’irai travailler en pyjama, c’est Après. Je relis tous mes Tintin, ça me
Et bientôt. Comment ça, vous en avez Et bientôt. Je veux un brushing ! tellement confortable. détend.
assez des jeux vidéo ? Mais non ! Faut Au début. C’est fou de penser que moi, Au début. Ça va être l’occasion pour Et bientôt. Il y a quoi sur Netflix en ce
pas lâcher maintenant, regardez, vous dont ça n’est pas le métier, j’arrive à moi de prendre le temps de faire moment ?
allez bientôt passer un niveau. faire l’école aux enfants deux heures par vraiment la cuisine. Tous ces livres de Au début. Ça ne me dérange pas
Au début. Je vais faire du sport, jour tranquillou bilou alors qu’avec ces recettes que je n’ai jamais ouverts… vraiment de ne plus voir personne.
j’ai téléchargé une application pour fainéants d’instits ça prend six heures. Après. Pour le déjeuner, j’hésite. Pâtes Au fond, je suis un ermite.
sculpter ses abdos en huit jours. Après. Non, « aller », ça n’est pas un au thon ? Thon avec des pâtes ? Ou alors, Après. J’ai un apéro WhatsApp, après
Une application de méditation aussi. verbe du premier groupe ! On l’a vu hier ! pour changer, omelette-riz ? j’enchaîne avec une Houseparty puis un
Je sortirai de ce confinement musclée, Tu écoutes quand je parle ? C’est pas Et bientôt. Même avec des livres, des FaceTime avec un copain.
tonique et reposée. possible d’être si peu concentré ! tutos YouTube et du temps, je suis Et bientôt. C’est normal que je parle à
Après. L’application, j’arrive pas, Et bientôt. Je crois que le corps définitivement nulle en cuisine. mon ficus ? g
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 25

Opinions & controverses

Pour permettre l’« après », L’homme qui aimait


trop Jodie Foster
pensons le monde « avec » le virus
hy me ? » C’est par une question que

Par James K. Galbraith et Aurore Lalucq W Jodie Foster répondit en 1982 dans le
magazine Esquire au drame auquel
la future actrice du Silence des agneaux fut
associée au début de sa carrière et qui marqua
durablement son existence. Le 30 mars 1981
NOUS SAVONS maintenant ce les entreprises, ce qui se traduira à 14 h 27, un dénommé John Hinckley, fils à
que nos collègues ont vécu à la par un endettement massif des maman nourri au Valium, tire sur le président
chute de l’empire soviétique : États, au risque de déclencher des États-Unis, Ronald
l’effondrement d’un système une nouvelle crise des dettes Reagan, dans l’espoir de
DANIEL PIER/NURPHOTO AFP

économique moribond porté à souveraines. Pour y faire face, recueillir une miette de
bout de bras par des hommes il nous faut revenir sur une série notoriété afin d’attirer

OGRETMEN IBO/SIPA
politiques refusant l’inéluctable. d’interdits : création monétaire, le regard de la vedette
Il en va de même aujourd’hui du annulation de dettes, inflation. prépubère qu’il harcèle
néolibéralisme : une idéologie Le monde « avec » le virus, c’est de ses poèmes et dont
zombie maintenue artificielle- le passage d’une économie au il hante les lieux de vie.
ment en vie par des élites ter- service des rentiers à une éco- Propulsée à l’âge de 13 ans
rifiées de voir leurs privilèges ÉCONOMISTE ÉCONOMISTE ET EURODÉPUTÉE nomie bénéficiant au plus grand sous les projecteurs dans
remis en question. (S&D) nombre. le rôle d’une prostituée
Car, au cours des dernières L’État doit ainsi assumer son dans Taxi Driver (1976),
décennies, il ne fut pas question rôle planificateur : hiérarchiser cette enfant star vendue CHÈRE JODIE
d’un retrait de l’État au profit des les activités économiques, soute- dès le biberon à la publi- CLOVIS GOUX, STOCK,
marchés. Au contraire, le tournant tion. Plus largement, ce modèle qui nir les secteurs essentiels, organiser cité par son attachée de 280 PAGES, 20 EUROS.
pris dans les années 1970 a ouvert une vantait, hier encore, la réduction du les productions stratégiques – tests, presse de mère ne peut
ère d’intervention publique majeure, nombre de fonctionnaires et la pri- masque, gel, respirateurs… –, sans alors imaginer les fan-
lors de laquelle les ressources de vatisation des services publics vient quoi il ne pourra y avoir de décon- tasmes qu’elle nourrit chez les spectateurs ; et
l’État ont été progressivement mises de subir un désaveu capital. Il nous finement. particulièrement chez ce fan des Beatles qui
au service d’intérêts privés. Une poli- faut donc rompre avec l’idéologie et Enfin, la transition écologique doit épingle sa photo à côté de celle de Hitler sur le
tique de capture justifiée par une renouer avec le pragmatisme. être accélérée. Les questions sanitaire mur de sa chambre après avoir vu quinze fois
prétendue efficacité économique. Mais pour que l’« après » puisse et environnementale sont en effet d’affilée le film de Scorsese.
Dans un même mouvement, les plus émerger, il est nécessaire de penser étroitement liées, la destruction de la En s’immergeant dans le cerveau de John
riches devenaient les héros de notre le monde « avec » le virus. Pour cela, biodiversité étant largement en cause Hinckley, Clovis Goux, dans un style au sang-
société, tandis que les plus précaires nous ferions bien de nous inspirer dans l’apparition de nouveaux virus. froid impeccable et documenté à la manière
étaient présentés comme des assistés, des expériences du passé. Non pas C’est pourquoi les mesures que nous des enquêtes à l’américaine, raconte com-
vivant aux crochets de la solidarité en adoptant un ton martial, mais en adoptons aujourd’hui ne doivent pas ment l’Amérique du Flower Power a basculé
nationale. retrouvant un État stratège, capable remettre en question notre capacité en l’espace d’une décennie dans une course
Aujourd’hui ces prétendues cer- d’organiser la production et de sou- à agir demain. Et à mettre en œuvre folle vouée à ne jamais s’arrêter : l’innocence
titudes ont volé en éclats : les tra- tenir l’économie, comme ce fut le cas un grand plan de transition sociale- pervertie par la multiplicité des écrans et cette
vailleurs essentiels qui permettent au lendemain de la Seconde Guerre écologique : un Green New Deal au recherche éperdue du quart d’heure warho-
à notre société de fonctionner sont mondiale. service de la population. g lien dont l’attentat contre Reagan aurait dû
bien souvent les plus mal payés et L’heure n’est pas encore à la relance constituer pour son auteur une sorte d’acmé,
les moins considérés. Il est urgent économique, qui engendrerait une à l’instar de l’assassinat de John Lennon. g
de repenser notre système pour faire relance épidémique. Nous devons À retrouver sur lejdd.fr
coïncider utilité sociale et rémunéra- avant tout soutenir les ménages et LA VERSION LONGUE DE CETTE TRIBUNE LUDOVIC PERRIN

Notre système de santé publique Dans l’intimité


est à réinventer de la PJ
Par 40 personnalités* ette longue immersion dans un service de

LA CRISE SANITAIRE que nous traversons les patients. Nous devons augmenter au Il est grand temps également de
C police judiciaire, ancrée dans n’importe
quelle époque, aurait été fascinante. C’est
en effet, précise la quatrième de couverture, la
est une crise de la pénurie. Elle révèle niveau nécessaire les investissements mener une politique volontariste de première fois que la police judiciaire française
notre vulnérabilité extrême face à une hospitaliers. Nous devons garantir santé environnementale et de lutter a donné un accès plein et entier à une roman-
globalisation néolibérale qui nous prive, l’accès aux médicaments anciens et contre l’épidémie de maladies chro- cière. Mais elle est d’autant plus fascinante
en cas de crise, des biens et personnes nouveaux (en régulant leur prix et par niques en agissant sur leurs causes que le récit commence
de première nécessité : personnel, struc- une politique de stockage en maîtrise majeures : malbouffe, sédentarité, pol- au cœur des attentats du
tures d’accueil, médicaments essentiels, publique de matières premières et de lution de l’air et des sols, contamination 13-Novembre en région
appareils respiratoires, masques… produits finis). Enfin, il faut cesser de chimique (pesticides, perturbateurs parisienne, injectant dès
Notre système de soins solidaire subit réduire les effectifs des professionnels endocriniens et nerveux). les premières lignes une
des tensions liées au vieillissement de de santé, les adapter aux besoins réels C’est un changement de paradigme tension soutenue. Depuis
la population, à l’épidémie de maladies et garantir des rémunérations dignes et qui s’impose, une vision qui ne se réduise cette nuit terrifiante, qui
chroniques souvent liées à des facteurs égales pour tous, quelles que soient les pas au seul système de soins mais a transformé notre rap-
environnementaux, et au renchérisse- conditions d’exercice. Ils jouent un rôle intègre aussi la prévention. Exigeons port aux forces de l’ordre,
ment des produits de santé. Il souffre essentiel dans notre société et forment une conférence citoyenne pour repen- et pendant une année,
également d’une mauvaise répartition un des derniers remparts en cas de crise ser dans sa globalité notre système de Pauline Guéna a suivi
des moyens matériels et humains sur sanitaire grave. santé publique. Afin de mieux faire face comme leur ombre – en
le territoire, dont résultent les déserts demain aux crises sanitaires, de mieux ce sens qu’elle-même se 18.3 – UNE ANNÉE À LA PJ
médicaux. prévenir les risques, d’améliorer la qua- rend invisible – des poli- PAULINE GUÉNA, DENOËL,
Notre politique de santé publique lité des soins et de les rendre accessibles ciers dans tous leurs états :
doit avoir pour objectif de donner à
« C’est un à tous. g en filature, en interroga-
528 PAGES, 21 EUROS.

tous et partout un bon niveau de pro- changement * Parmi les premiers signataires : Sébastien Barles
toire ou en plein casse-
tection contre les risques sanitaires et tête tragi-comique. Ainsi le 18.3 du titre ren-
un accès aux soins correct. Notre sou-
de paradigme (cofondateur de l’opération Mains propres sur la
santé et organisateur de la Marche des cobayes), voie-t-il à une des lourdeurs administratives
veraineté sanitaire doit être garantie qui s’impose, Marie-Odile Bertella-Geffroy (ex-responsable du
pôle santé de la cour d’appel de Paris), Philippe
inhérentes au métier. Les flics dévoilent tour
par la relocalisation de la production à tour leurs doutes et leur sens du devoir, dans
de produits de santé essentiels afin
une vision qui Even (pneumologue, ex-président de l’Institut
Necker), Corinne Lepage (avocate, ex-ministre un parfait équilibre qui hisse cette non-fiction
d’éviter les pénuries et la dépendance intègre aussi la de l’Environnement), Annie Lévy-Mozziconacci
(médecin généticien à l’hôpital Nord de Marseille)
à la hauteur des meilleures fictions policières
à l’étranger. Nous devons sauvegar- grâce à la force du réel. g
der le niveau de la prise en charge
prévention » et Jacques Testart (biologiste, père scientifique du
premier bébé-éprouvette, fondateur de Sciences
publique des dépenses de santé pour citoyennes). Retrouvez la liste complète sur lejdd.fr MICKAËL CARON
26 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Lire

Au temps de l’écriture confinée


ENQUÊTE Témoins de la marche du monde,
les auteurs consignent leur époque. La solitude
et l’enfermement guident nombre d’entre eux.
La crise actuelle s’inscrira-t-elle durablement
dans leurs œuvres ? Les fictions sur le coronavirus
envahiront-elles les librairies ?

C onjurer l’enfer-
mement par l’écriture. S’il est un
métier pour lequel la claustration
semble une condition intrinsèque,
c’est celui d’écrivain : cet être qui,
Si l’écriture de soi et la trans-
cription des événements inédits
que nous traversons ne semblent
pas se tarir face à l’incertitude
ambiante, il n’en va pas de même
pour Hemingway, « accomplit son de l’imaginaire, perturbé par le
œuvre dans la solitude », rivé à son déferlement de nouvelles anxio-
écritoire dès la promotion de son gènes. « J’essaie d’écrire ; angoissée,
dernier ouvrage achevée. Écrit-on déconcentrée », confie Marie Dar-
pour autant de la même manière rieussecq dans son « Journal d’une
en période de confinement imposé, confinée » publié par Le Point, avant
quand l’accès au dehors se résume à d’ajouter qu’elle se « dépense avec
l’horizon entraperçu d’une fenêtre cet article un peu comme on fait un
et aux caprices d’une connexion footing ». L’écrivaine avoue être
Internet ? « trop distraite » pour continuer son
Un coup d’œil en arrière suffit projet en cours, « même s’il prend
pour s’en convaincre : certaines une validité inattendue, comme de
pages parmi les plus belles de la biais », puisqu’il s’agit d’un essai
littérature ont été conçues en réclu- sur l’insomnie. Le plaisir de la lec-
sion. Quand la vocation de Jean ture semble lui-même parasité par
Genet éclôt à la maison d’arrêt de les événements, séparant d’après
Fresnes, où fut composé en 1942 Marie Darrieussecq les « livres
son premier roman, Notre-Dame qui restent absolument valides »
des Fleurs, le De Profundis d’Oscar – comme La Chartreuse de Parme,
Wilde résonne encore entre les Stalker, des frères Strougatski, et Un
murs des geôles de Reading. Sur autre tambour, de William Melvin
les soixante-quatorze années de Kelley – de ceux qui « tiennent
son existence, le marquis de Sade moins le coup », à l’image des ro-
en passe vingt-sept incarcéré. Et mans de Mary McGarry Morris.
de Villon à Thoreau, d’Apollinaire « Ça m’est tombé des mains parce
à Dostoïevski, les exemples d’ou- que ça ne m’apprenait rien de notre
vrages rédigés en captivité sont propre situation. » Une incapacité
légion, témoignant à l’heure où les à tenir le réel à distance partagée
injonctions à rester chez soi se mul- par nombre de ses pairs, comme
tiplient d’une connivence certaine l’exprime Nicolas Mathieu dans
entre écriture et enfermement. une adresse à lui-même sur son
Parce qu’elle réduit les tentations compte Instagram : « Tu travailles Marie Darrieussecq tient son « Journal d’une confinée » dans Le Point. SERGE PICARD/AGENCE VU
et contraint le corps à l’immobilité, peu, tu lis mal, toujours un œil sur
l’interdiction de circuler encou- ton téléphone. »
ragerait ainsi plumitifs débutants Demander aux écrivains de consi- qui raconte, à partir de photogra- eu tendance à monopoliser la fiction la non-fiction sera touché de plein
ou confirmés à s’atteler à la tâche. gner leur expérience ? Une évidence, phies envoyées spontanément, le ces dernières années. « Il y avait un fouet : « Il faudra tout revoir dans la
à première vue. L’exercice connaît quotidien reclus de quelques ano- dolorisme complaisant, une exacerba- non-fiction, car les lecteurs auront
« Les circonstances appellent pourtant des fortunes diverses, nymes, contre-pied à l’écriture de tion égotiste de la plainte dans toute besoin de comprendre ce qui leur est
l’empreinte », dit Lambron certains témoignages, comme soi susmentionnée. la littérature dite “autofiction” qui a arrivé. » L’éditrice, qui travaille ex-
Sollicité par la presse, comme plu- ceux de Marie Darrieussecq ou Quels que soient leur forme et prospéré depuis quinze ans », affirme clusivement des textes de fiction, ne
sieurs de ses confrères et consœurs, de Leïla Slimani, ayant fait l’objet leur contenu, ces témoignages s’ins- Marc Lambron, qui se dit « curieux croit pas en revanche à un déferle-
l’académicien Marc Lambron pro- d’attaques virulentes et de parodies crivent dans le hic et nunc, dans le de voir si une tragédie mondiale va ment de textes prenant la crise pour
pose dans Le Journal du Dimanche plus ou moins inspirées dénonçant temps suspendu d’une crise dont susciter un peu plus de modestie dans sujet : « Je pense qu’on aura besoin
une chronique consignant ses les atermoiements d’une classe pri- nous ne pouvons encore mesurer l’hypertrophie des petits maux indi- d’évasion littéraire, et pas d’avoir le
impressions depuis l’annonce par vilégiée qui s’épancherait depuis son les conséquences à court et moyen viduels ». nez dans une littérature de la pan-
le gouvernement des mesures agréable résidence secondaire. À termes. Mais qu’en sera-t-il des écri- démie. Les romans de science-fiction
visant à lutter contre l’épidémie de contre-courant de ces commandes, tures de demain ? « Des livres ne par- « Il faudra tout revoir dans qui se sont inscrits dans le temps nous
Covid-19, sous la forme (en passe de d’autres initiatives ont fleuri sur le lant pas du virus auront-ils encore le la non-fiction » l’indiquent par ailleurs : tout le monde
devenir un genre en soi) d’un journal Net, comme le « Journal extime » de droit d’exister ? », s’interroge Arthur Du côté des maisons d’édition, dont n’est pas capable d’écrire une dystopie
de confinement. « Les circonstances l’écrivain et réalisateur Xabi Molia, Dreyfus dans son « Tract de crise », les catalogues ont été dès le début du qui tient la route. »
exceptionnelles appellent l’empreinte, un exercice littéraire proposé par confinement totalement bouleversés Parmi les 5 000 titres qui devaient
la constitution d’archives, indique les éditions Gallimard pour « ré- (certaines parutions étant encore ce printemps envahir les tables
l’écrivain, qui insiste sur la dimen- « On est en fléchir aux questions que soulève reportées sine die), l’après prend des librairies, il en est un dont la
sion collective de la crise dont nous l’épidémie ». L’imaginaire sera-t-il pour l’heure la forme d’un point fabrication a été interrompue juste
sommes les témoins. Il est toujours train de vivre remodelé à l’aune de cette pandémie d’interrogation. Quels ouvrages les à temps, et pour cause : Les Vingt
intéressant de lire des diaristes sur un moment mondiale ? lecteurs auront-ils envie de lire ? Se Premières Années du XXIe siècle
des événements historiques, Victor Dans une interview sur France détourneront-ils des sujets anxio- vues par vingt écrivains (Grasset,
Hugo en 1848 ou Maurice Garçon qui inspirera Inter le 20 mars, Sylvain Tesson gènes ou chercheront-ils à décrypter annoncé en librairies le 3 juin)
pendant la dernière guerre. Toutes beaucoup les affirme qu’« on est en train de vivre la crise globale dont ils auront été les propose un état, grâce à la fiction,
proportions gardées, j’ai eu comme un un moment qui inspirera beaucoup témoins ? Directrice littéraire aux de ce début de siècle dont le com-
réflexe photographique au début du écrivains » les écrivains […], un moment de Éditions de l’Observatoire, dont mencement effectif coïncide pour
confinement, centré au jour le jour sur Sylvain Tesson rencontre assez rare entre le monde l’ambition est « de publier des livres une fois avec le commencement
la perception d’un événement collectif. extérieur et le monde intérieur ». Un témoins de notre société », Dana Bur- géopolitique qu’incarne le 11 sep-
Cela porte au genre du journal. » monde intérieur qui avait peut-être lac est persuadée que le domaine de tembre 2001. « On aurait pu nous
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 27

Lire
homme qui bâtit chaque jour un d’abondance –, ajoute une anec-
Une balade à l’Ouest, château avec pont-levis et échau-
guettes, bientôt submergé par la
dote, une citation, une échappée
nostalgique, un souvenir person-
marée. Le lendemain, il recom- nel. Quand il rentre à Paris, l’ami et
ça vous dit ? mence, apportant une variante
à son œuvre de sable. Au casino
spécialiste de Francis Bacon visite
un autre ami qui lutte vaillamment,
de Boulogne, il a bu un verre avec en vain, contre un cancer. Départs
une ex-institutrice qui passe ses et retours ne sont jamais bien gais.
reprocher de ne pas parler de la crise
sanitaire actuelle », indique Charles
Dantzig, l’éditeur et directeur de cet
ouvrage collectif dont le dernier
chapitre, confié à l’écrivain Nicolas
C ’était avant le
confinement. On
pouvait prendre
sa voiture et aller où on
voulait. Ainsi l’écrivain
parce que la balade de
Franck Maubert s’étire
sur le premier semestre
et qu’il a commencé,
en janvier donc, par le
journées devant une machine à
sous depuis que son professeur
de mari est parti avec une de ses
élèves. À Sainte-Adresse, il a sur-
pris une femme qui envoyait des
Comme il a choisi de visiter les
côtes de l’Ouest avant les grandes
marées des touristes, Franck
Maubert traverse des villages silen-
cieux aux commerces fermés, aux
Cano, prenait initialement la forme et critique d’art Franck Nord ! La côte basque en baisers à la bouée no 5, là où elle cafés rarement éclairés. Il apprécie
d’une nouvelle d’anticipation. La Maubert a-t-il visité avril, la Bretagne en mai avait répandu les cendres de son cette solitude qui n’en est vraiment
réalité semble ainsi avoir dépassé les côtes françaises de BERNARD PIVOT et juin sont mieux loties. mari. On rencontre beaucoup de jamais une puisqu’il y a toujours
l’anticipation, à moins que cela ne l’Ouest, du Nord au Pays de l’académie Goncourt La pluie le dérange moins solitude au bord de la mer. la présence et le bruit de la mer.
soit l’inverse puisque, coïncidence basque en passant par la que les éoliennes et les À Lanmeur, près de Morlaix, À Talmont-sur-Gironde, il visite
troublante, Nicolas Cano publiait Bretagne. Il appelle cela zones commerciales des il y a une rue Jack-Kerouac pour l’église Sainte-Radegonde. Il neige.
l’an dernier à la même époque du « cabotage terrestre ». Le récit villes, d’une implacable laideur. rappeler les origines bretonnes On est en février. Il veut partager
La Séquestration (Grasset, col- de ses voyages est entré dans les Ce qui rend attrayant ce voyage du poète américain. Au cap avec Pierre son émotion artistique.
lection « Le Courage », 2019), ou librairies juste avant qu’elles fer- inorganisé, au jour le jour, au gré Blanc-Nez, une statue repré- Il lui téléphone. « Je lui décris ce qui
l’histoire d’un homme retenu pri- ment et que nous soyons assignés de l’humeur, de la curiosité et de la sente l’aviateur Hubert Latham m’entoure, cette beauté d’éternité
sonnier dans une pièce blanche, à résidence. Fatalement, sa lecture chance, ce sont les rencontres, les qui échoua deux fois à traverser la sous la neige. J’entends son souffle.
sans fenêtre, avec pour tout com- fait envie. Elle invite, sans masque, surprises, les visites impromptues, Manche. Très rare, cet hommage “Tu m’y conduiras ? […] Parle-moi
pagnon un ordinateur et son accès à ficher le camp, à suivre Franck les rappels de la mémoire sans aux perdants ! À l’île d’Yeu, la tête encore de Talmont, j’aimerais tel-
illimité à Internet. « Même si la Maubert dans ses vagabondages à en bronze d’un Africain rappelle lement voir cette abbaye, tu sais
cause de l’enfermement diffère, je la fois géographiques et culturels. que 198 Sénégalais ont péri dans que j’aime le dénuement de l’art
me retrouve à partager avec mon Le Bruit de la mer porte bien son « Vagabondages le naufrage d’un cargo coulé par roman.” » Est arrivé le moment où,
personnage des sensations que je ne titre. La mer, on l’entend, on la voit, une torpille allemande. Encore hélas, la conversation a pris fin. g
on l’admire, on la touche, elle va, géographiques plus exotique : un cimetière de
elle vient, elle mouille, elle déferle, 849 Chinois, à l’embouchure de
elle rugit, elle cabotine, elle change et culturels. Si la Somme. Ils étaient venus en
« Les lecteurs de couleur, elle est présente du vous n’aimez pas 1917 aider les soldats britanniques
pourraient début à la fin du livre, dans ses à construire des défenses sur le
anses, ses falaises, ses plages, ses la mer, ça tombe front des Flandres.
rechercher de ports, ses villes, ses campagnes, Franck Maubert aime bien les
la légèreté après ses tempêtes, ses pêcheurs. Elle bien, restez cimetières. Dans celui de Gué-
la lourdeur des
est mille fois décrite. Si vous ne
l’aimez pas, ça tombe bien, restez
chez vous ! » thary, il salue Paul-Jean Toulet,
« un de [ses] écrivains chéris ». À
morts en masse » chez vous ! « Je regarde l’eau cogner Omonville-la-Petite, dans le Coten-
contre les rochers, écrit l’auteur, tin, Jacques Prévert. Dans le Grand
Charles Dantzig et je ne m’en lasse pas. » Nous non cesse sollicitée, les notes sur un Bé de Saint-Malo, Chateaubriand, LE BRUIT DE LA MER
plus. À condition quand même carnet souvent tiré de la poche. bien sûr. Beaucoup de vies datées, FRANCK MAUBERT, FLAMMARION
qu’il y ait du soleil, des oiseaux et Sur une plage près de Biscarosse, closes, auxquelles le passant, 256 PAGES, 20 EUROS.
pensais pas expérimenter un jour », des bateaux. Il n’y en a pas toujours Franck Maubert a croisé un s’il est cultivé – et Maubert l’est
s’amuse l’auteur, qui a immédiate-
ment accepté de « réécrire » l’année
qui lui avait été attribuée, en se sai-
sissant du mythe d’Antigone et du
motif des funérailles impossibles.
Pour son éditeur, si « toute bonne
Familles
littérature est en partie devineresse »,
il semble pour l’heure difficile d’an-
ticiper la part des manuscrits qui
recomposées
traiteront du Covid-19. « Le torrent
d’images engendré par les atten- PUZZLE Caroline Bongrand Elle s’est beaucoup appuyée sur
tats du 11-Septembre a sans doute revient sur sa lignée les dires de ce père, né en 1921 et
découragé les écrivains, ces créateurs familiale pour comprendre mort en 2014, pour recomposer
d’images en mots, de s’emparer du ce que les siens lui ont légué l’histoire des siens. Engagé dans la
sujet », commente Charles Dantzig. Résistance dès l’âge de 19 ans, il est
« En l’absence d’images, la littérature Il est des familles à histoires. arrêté par les Allemands et torturé.
aura peut-être une propension à vou- Caroline Bongrand avoue avoir Mais il ne parle pas et ne réagit pas
loir traiter du coronavirus », ce qui longtemps cherché à raconter lorsqu’on l’interpelle par son nom
ne semble guère réjouir l’homme de la sienne, qui regorge de secrets. de résistant, en compagnie d’autres
lettres. « Alors que toute bonne litté- « Depuis vingt-cinq ans maintenant, de ses camarades de combat. C’est
rature est une littérature de forme, je tourne autour de mon sujet sans un autre qui réagit, se désigne à
cela risque de créer une vague de parvenir à le cerner. » Et puis une sa place et se fait fusiller. Saisis-
littérature de sujet, de même que la rupture amoureuse l’a fait se décider. sante scène, qui en appelle une Caroline Bongrand. ASTRID DI CROLLALANZA
tuberculose en avait engendré une à la Là voilà qui assemble les pièces d’un autre. Adolescente, la narratrice
fin du XIXe siècle, ou le sida dans les gigantesque puzzle pour reconsti- rencontre un mystérieux nonagé-
années 1980 et 1990 ; sujets si envahis- tuer plusieurs lignées et nous don- naire, Maurice Blum, qui lui révèle les femmes. Il s’agit de retracer autre volet encore, passionnant, de
sants, si prédéterminés, que l’auteur ner ce « roman » autobiographique avoir été l’amant de sa grand-mère leurs amours, leurs recherches du ce livre fascinant, riche de multiples
n’a plus aucune latitude d’invention ni intitulé Ce que nous sommes. et surtout le père biologique de son bonheur. Caroline Bongrand se sent entrées, dans lequel on chemine
de possibilité de découverte. Les récits Certaines restent floues, de nom- papa à elle. Bouleversée, Caroline « la fille, la petite-fille et l’arrière- toujours avec beaucoup d’aisance
suivent un chemin forcé, la forme est breuses manquent à l’appel, mais Bongrand va le voir aussitôt. Il lui petite-fille de femmes libres ». Le et de plaisir, tant sa narration épurée
contrainte. » L’ampleur et la durée d’autres brillent encore de tout leur colle une gifle en lui disant : « Je n’ai jour des obsèques de sa maman lui révèle de personnages attachants,
de la crise actuelle entrent égale- éclat. Ainsi, on ne saurait résister à qu’un père, Jean-Charles Bongrand, revient l’histoire des deux petites romanesques en diable et pour tout
ment en ligne de compte, mais de cette chaise de bois blanc, miracu- qui m’a élevé, aimé et que j’ai aimé. » souris tombées « dans une jarre de dire inoubliables. g
manière contre-intuitive. Prenant leusement conservée par sa famille. lait ». L’une se laisse noyer en hur-
l’exemple du Décaméron de Boc- Marcel Proust s’y asseyait enfant Un héritage hétéroclite lant, l’autre se débat tant et si bien FRANÇOIS VEY
cace, qui met en scène un groupe lorsqu’il accompagnait sa mère La vie de famille n’est décidément « qu’elle transforme le lait en beurre
de jeunes notables ayant fui la peste pour assister à la présentation des par un long fleuve tranquille. Ce et se retrouve au-dessus ».
noire de 1348 à Florence et dont les modèles d’un couturier en vogue à récit morcelé d’une enquête jamais À force de travail sur son
nouvelles oscillant entre comique la Belle Époque : Ernest Raudnitz, achevée se heurte à de nombreux passé et d’obstination à réunir
et grotesque demeurent parmi les l’arrière-grand-père de la narratrice. écueils. De traumatismes en secrets des témoignages, l’écrivaine se
écrits les plus truculents de leur Cet ancêtre avait une maison de cou- enfouis, l’auteure navigue à vue. On retrouve à la tête d’un héritage certes
époque, Charles Dantzig évoque ture à Paris, rue Royale, où il redessi- la suit dans sa quête toujours recom- hétéroclite mais d’une incroyable
la possibilité d’un désir d’oubli si la nait la silhouette des femmes, débar- mencée d’une identité, menée avec richesse. Il lui revient alors de
pandémie se révèle longue et dé- rassées de leur robe à crinoline. d’autant plus d’acharnement qu’elle chercher ce qu’elle peut en retirer.
vastatrice. « Les lecteurs pourraient Du côté de son père, Caroline sent que c’est en l’écrivant qu’elle Et tout naturellement s’impose à elle
rechercher de la légèreté après la lour- Bongrand est parvenue à remon- va gagner une forme d’apaisement. l’idée de voir comment sa person-
deur des morts en masse. Le comique ter jusqu’à une maison arabe se Là-dessus survient, en pleine rédac- nalité, son caractère ont été mode-
prendrait le pas sur la tragédie. » g trouvant, il y a cent trente ans, tion de ce livre, la mort de sa mère, lés par tous ces drames qui ont été CE QUE NOUS SOMMES
à Orsay, qu’elle considère comme au terme d’une longue maladie. transmis, volontairement ou non, CAROLINE BONGRAND, DENOËL, 288 PAGES, 18 EUROS.
LAËTITIA FAVRO le berceau de cette branche-là. Et l’enjeu se déplace alors vers d’une génération à l’autre. C’est un
28 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Plaisirs
ILS PRÉFÈRENT
EN RIRE COMIQUE Privés
de scène et de public,
de nombreux humoristes
se sont repliés sur
les réseaux sociaux

DILEMME Comment
et jusqu’où ils peuvent
plaisanter de la crise
sanitaire. Et pourquoi
certains gardent le silence

T ous les matins depuis


le début du confinement, Pablo
Mira se réveille avec la même
question existentielle : « Mais
comment je vais faire rire les gens
au cinéma, les humoristes ont
massivement investi les réseaux
sociaux Instagram, Facebook et
YouTube. Par goût du défi, pour
préserver leur santé mentale et tout
le politique : « Édouard Philippe ?
Il est plus dangereux qu’une chauve-
souris qui aurait sucé un pangolin »,
assène l’humoriste dans son « Jour-
nal de confinement » jubilatoire
politique de la crise, la vie du couple
et la chloroquine, on est servis. Je
compte continuer jusqu’au bout, ça
me fait marrer et ça m’occupe. »
Connu pour son humour trash, il
établis, toutes générations confon-
dues, brillent par leur discrétion :
Jamel Debbouze, Gaspard Proust,
Fabrice Éboué, Haroun, Fary, Alex
Lutz, Jérémy Ferrari, etc. Florence
aujourd’hui ? » Depuis le 14 mars, le simplement continuer à exercer tourné chaque jour dans sa maison ne s’interdit rien, ou presque. « Je Foresti s’est contentée d’une petite
cofondateur du site d’informations leur métier dans des conditions des Cévennes. m’impose quand même certaines vidéo avec son bouledogue Albert
parodique Le Gorafi met en ligne pour le moins rudimentaires : à Dans une veine sociale-libertaire limites, reconnaît-il. Je ne me serais le 25 mars. Depuis, plus rien…
son « Journal de bord », une chro- domicile, simplement armés d’un assez proche, Aymeric Lompret pas permis de faire quelque chose D’autres préfèrent alerter, sans
nique vidéo déjantée de l’impact smartphone. L’exercice est délicat. poste à un rythme soutenu des sur Devedjian [l’ancien ministre jouer la carte du rire. Blanche Gar-
psychologique du confinement. Pas simple de faire rire avec une est décédé du Covid-19 le 29 mars]. din a publié le 19 mars une lettre sur
« Il faut être original, qualitatif et crise qui ne fait rire personne, mais Quand je parle de l’hécatombe des sa page Facebook pour encourager
surtout travailler seul, souligne l’hu- l’inspiration est au rendez-vous si « Cette actualité personnes âgées, c’est pour dénon- les dons à la Fondation Abbé Pierre
moriste. C’est dur et génial à la fois, l’on en juge par certaines vidéos cer la gestion mercantile de cer- et interpeller Emmanuel Macron
avoir peu de moyens et beaucoup de comiques professionnels (et tragique est tains Ehpad privés. » Déjà plus sur la situation des SDF. La jeune
de contraintes m’oblige à être créa- d’anonymes) qui font le tour des bienveillant et fédérateur par Inès Reg use de son influence sur
tif. » Au chômage technique après réseaux sociaux. une mine d’or » nature, Pierre Palmade se refuse à les réseaux pour marteler à ses
l’annulation de sa tournée et de ses Franck Dubosc, hirsute et pas Aymeric Lompret tout humour noir dans ses vidéos, fans l’urgence de rester confinés,
chroniques à Quotidien (TMC) et rasé, s’amuse à compter les oiseaux postées quotidiennement depuis avec beaucoup d’humour mais sans
sur France Inter, il découvre au pas- qui chantent dans son jardin. Idem sa maison de Seine-et-Marne (lire forcément tenir de chronique régu-
sage le télétravail bénévole. « Je ne pour Muriel Robin, qui évoque ci-contre) : « Je ne veux heurter per- lière. Gad Elmaleh se contente de
m’en plains pas, au contraire, avoue- aussi ses soucis capillaires. Entre vidéos à son image, mal cadrées sonne. Du coup, je me censure comme participer à une opération de la
t-il. Il m’était impossible de rester deux bouffées d’angoisse, Hakim mais toujours incisives. Il a aussi jamais. C’est un exercice intéressant mairie de Paris pour appeler des
silencieux. Si le rire est utile, c’est Jemili se précipite sur son balcon publié la liste de célébrités invitées de voir quelles sont les limites du rire personnes âgées isolées.
bien aujourd’hui. On est au-delà pour hurler « Vive les bleus ! » lors à rester cloîtrées après le confi- sur les réseaux sociaux ; il faut être « Nous ne sommes pas tenus à
du divertissement, mais dans une de l’hommage quotidien aux soi- nement… « J’essaie humblement le plus consensuel possible et drôle une obligation de faire rire en toutes
relation plus forte et profonde avec gnants. Quant à Pierre-Emmanuel de faire rire les gens malgré tout, quand même. » circonstances, même en temps de
le public. » Barret, il se prend un tir de LBD en confie-t-il. Cette actualité tragique Pour l’heure, la grande famille guerre ; la seule injonction est d’être
Pablo Mira n’est pas un cas allant faire ses courses et répond est une mine d’or pour un humoriste. du rire avance en ordre dispersé, vrai », souligne Ary Abittan, qui a
isolé. Privés de scène ou de rôles toujours présent pour dézinguer Entre la pénurie de PQ, la gestion et certains des humoristes les plus cartonné durant les trois premières
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 29

Humour
Pablo Mira.
CÉLINE NIESZAWER/LEEXTRA LEEMAGE

Pierre Palmade
« Je me sens un peu utile »
INTERVIEW

INSTAGRAM Depuis le 17 mars,


il se filme chaque jour dans
sa maison de Seine-et-Marne.
Des petites séquences de vie
à son image : drôles, poétiques
et absurdes

INSTAGRAM/PPALMADE
Pourquoi ce journal vidéo ?
Dès l’annonce du confinement,
j’avais posté une photo de moi
avec cette phrase : « C’est quand
que je monte sur scène ? » Une
internaute m’a alors répondu
qu’il y avait peut-être d’autres
soucis en ce moment. Une autre
a surenchéri : « Vous pourriez back. J’essaie de me surprendre certaines sont vraiment drôles. Le
faire un sketch par jour, ça vous moi aussi. rire est un exutoire, et tout confiné
ferait du bien… » Une fois digéré est un humoriste en puissance.
ma petite vexation, j’ai relevé le Pourquoi les humoristes de votre Être obligé d’avoir du temps libre,
défi. Ces vidéos me permettent génération sont-ils si rares ce n’est pas aussi joyeux que de
de m’amuser et de me sentir utile. sur les réseaux sociaux ? choisir d’en avoir, surtout dans
Bien moins qu’un médecin, mais Beaucoup sont en état de sidé- un climat anxiogène. On met
un peu quand même. Alors que ration, il faut donc être un peu donc un petit moment à rendre
je ne suis pas de la génération patient. Et puis les réseaux utile ce temps-là. J’écris beaucoup
vidéos au smartphone, c’est de- sociaux, c’est un autre public, et je travaille sur mon prochain
venu aussi important que mes comparé à la scène. Le second spectacle. Mais je n’aborderai pas
trente pompes matinales. Je me degré n’est pas toujours bien le coronavirus. Moi, je suis plus
suis fait un devoir d’aller au bout compris. Il faut éviter le mau- de Funès que Guy Bedos, je n’ai
du confinement. vais buzz. Je m’interdis d’aller jamais été porté par l’actualité.
dans l’humour noir ou le cynisme,
L’inspiration est-elle facile car la vie s’en charge pour nous. Dans une vidéo, vous incarnez
à trouver tous les jours ? J’envoie mes vidéos à des amies un politique au bord de la crise
Mon appartement est devenu pour validation. J’ai mon petit de nerfs. Ils sont dépassés ?
mon terrain de jeu : cuisiner, CSA à moi : Michèle Laroque, Non, je suis admiratif de la
faire le ménage, tout est pré- Diane Kurys et Muriel Robin. manière dont est gérée cette
texte à un petit sketch. Quand je crise inédite et historique. Je
vais dans mon jardin, j’engueule Comment vivez-vous refuse donc de me lancer dans
mes statuettes grecques de chez le confinement ? des critiques de comptoir. Je fais
Carrefour pour violation du Je parviens à rester léger même ce qu’on me dit de faire, comme
confinement. J’essaie de faire si le JT me ramène sur terre. Je une brebis se laisse guider par
chanter du Mylène Farmer à mes n’ai pas d’enfants à éduquer ni de le berger. g
chats. Je me suis aussi lancé dans conjoint à supporter. Je me marre
un numéro de claquettes en play- aussi avec les vidéos d’anonymes, PROPOS RECUEILLIS PAR E.M.

semaines du confinement avec ses nos politiques, j’en parlerai dans


apéros déjantés sur Instagram. Pro- mon prochain spectacle », confie • À DÉCOUVRIR
ducteur de stars (Canteloup, Lutz) l’humoriste, qui pour l’heure se
et propriétaire du Point Virgule à rend utile en faisant des dons à
Paris, Jean-Marc Dumontet est sur l’AP-HP.
Q. CAFFIER ET L. GUENOUN

le même tempo : « Chacun suit son Même si la perspective est encore


J.-PH. PARIENTE/SIPA
PHILIPPE LEBRUMAN

ressenti et c’est tant mieux, sinon lointaine et incertaine, difficile pour


on tombe dans la tyrannie du rire. les humoristes qui se nourrissent
Et puis la crise va durer, certains de l’actualité d’envisager un retour
risquent de s’essouffler et d’autres sur scène sans parler du corona-
virus. Thomas VDB travaillait sur
son futur show depuis plusieurs
« Il m’était mois quand le confinement a été Rosa Bursztein Hakim Jemili Creustel
instauré. « Je dois tout réécrire à
impossible de l’aune de cette crise qui touche pro- Plutôt adepte de la scène que Il a très peur du coronavirus et Sur le modèle du Grand Détour-
fondément toute la société, explique- des réseaux sociaux, cette ne s’en cache pas. Avec ses vidéos nement, le duo d’auteurs et co-
rester silencieux » t-il. Donc j’observe, je digère le flot jeune comédienne s’illustre bricolées dans son deux-pièces médiens Marion Creusvaux et
Pablo Mira des infos, sans pouvoir penser à autre aujourd’hui sur Instagram avec « éclaté », l’Alsacien exorcise son Julien Pestel cartonne sur Insta-
chose pour le moment. » Il s’exprime ses vidéos bien senties sur l’en- angoisse à coups de monologues gram avec ses vidéos parodiques
ponctuellement, sur Twitter ou sur nui du confinement. Depuis la hilarants débités à toute vitesse de classiques du cinéma améri-
France Inter dans l’émission Par lecture ardue de Thomas Mann dans un langage fleuri de bar- cain (Jurassic Park, Interstellar,
vont prendre le relais. » Le Comte Jupiter !, rebaptisée Par Jupidémie. jusqu’à une discussion avec une barismes. Le comédien révélé etc.). Le principe : revisiter une
de Bouderbala revendique ainsi sa Et il poste des conseils de lecture, copine toxique, l’humoriste dans Docteur ? au côté de Michel scène avec des dialogues adap-
discrétion actuelle : « Le rire permet « d’énormes pavés d’Antonin Artaud impose sa touche : chic, intello Blanc passe par tous les états : tés à la crise sanitaire. Al Pacino
de dédramatiser, mais il ne sauve pas [qu’il n’a] pas lus ». Sans s’obliger à et cash. Sa découverte du site déprimé, courroucé, survolté… engueule ainsi Diane Keaton qui
des vies. Or l’urgence est d’aider les un rythme de production quotidien. PornHub à l’ère du coronavi- Il faut le voir engueuler depuis veut sortir malgré l’annulation du
personnels hospitaliers en première « C’est quand même le confinement. rus vaut le détour… Un talent à sa fenêtre les passants pour concert de Gims (Le Parrain) et
ligne. Mon ressenti sur le corona, les J’ai envie d’en profiter un peu… » g suivre pendant et après le confi- non-respect du confinement le président des États-Unis ren-
inégalités des Français face à cette nement, quand elle brûlera les ou se porter volontaire pour contre le professeur Didier Raoult
crise ou sa gestion calamiteuse par ÉRIC MANDEL planches. g tester un vaccin. g (Independence Day). Savoureux. g
30 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Plaisirs Séries/Musique
Le chasseur de primes mandalorien
et Baby Yoda, son fidèle alien.
LUCASFILM LTD

que tous les épisodes soient écrits


avant le tournage. Dès lors, le pro-
jet s’enlise. Cinq ans plus tard, près
de 50 épisodes auraient été écrits,
mais le budget estimé frise l’indé-
cent : 50 millions de dollars par unité,
soit le triple d’un épisode de l’ultime
saison de Game of Thrones ! Depuis,
les scénarios prennent la poussière
sur une étagère de Lucasfilm, racheté
en 2012 par Disney pour près de
4 milliards de dollars !
Bien décidée à redémarrer la
machine Star Wars, Disney lance
une nouvelle trilogie au cinéma
(avec près de 1 milliard de dollars
de recette par film) et de multiples
séries télé. The Mandalorian est
donc la première. Confiée à Jon
Favreau, réalisateur d’Iron Man et
de la dernière version du Roi lion,
elle a pour héros un mystérieux
chasseur de primes de l’espace. À
travers lui, les fans retrouvent enfin
l’ambiance qui les avait séduits dans
le tout premier long métrage de la
saga, à mi-chemin entre le western
et le film de samouraïs.

LA FORCE EST (ENFIN) AVEC EUX Casting à l’ancienne


À contre-courant des séries feuille-
tonnantes contemporaines, sa narra-
tion épisodique rappelle avec délice
DISNEY+ Après quatre mation de qualité variable ont vu le court segment animé dans lequel Lucas coécrit et produit lui-même les productions des années 1950
jour, mais les tentatives avec acteurs apparaît pour la première fois les deux histoires, mais les budgets et 1960, comme Au nom de la loi
décennies d’échecs, « Star réels ont jusqu’ici systématiquement Boba Fett, le chasseur de primes en de l’époque ne peuvent rivaliser avec Steve McQueen. En cohérence
Wars » réussit sa première tourné à la catastrophe. armure qui inspirera quarante ans avec sa trilogie : les masques des avec la décision de la plateforme de
déclinaison en série : Les jeunes quinquas se sou- plus tard le héros de The Mandalo- Ewoks sont figés et les intrigues, ne proposer qu’un seul épisode par
viennent de cet après-midi du rian. Initialement diffusé sur CBS en infantiles. Pour la sortie française, semaine. Réjouissante, la distribu-
« The Mandalorian » 1er janvier 1980 sur TF1 où ils ont novembre 1978 sous le titre The Star le premier « film » se voit adjoindre tion est à l’avenant, avec ses trognes
est un coup de maître découvert l’inénarrable Au temps de Wars Holiday Special, le programme une chanson de Dorothée ! Il n’en à l’ancienne : Pedro Pascal (Narcos),
la guerre des étoiles : un programme tentait surtout de surfer sur le succès faut pas plus pour que les fans Nick Nolte (48 Heures), Giancarlo
où l’on rencontre stupéfait la famille du premier film. George Lucas se prennent définitivement en grippe Esposito (le narcotrafiquant Gus
Star Wars – de Chewbacca, le Wookiee poilu de mord encore aujourd’hui les doigts les nounours galactiques, symboles Fring de Breaking Bad) et Carl
la saga. Harrison Ford (Han Solo), d’avoir été trop occupé par la prépa- de la dérive d’une franchise de plus Weathers (l’Apollo Creed de Rocky).
The Mandalorian Mark Hamill (Luke Skywalker) et ration du deuxième opus (L’Empire en plus obnubilée par la vente de Une réussite que l’on espère
(saison 1) iii Carrie Fisher (la princesse Leia) ne contre-attaque, sorti en 1980) pour produits dérivés. retrouver dans les deux projets d’ores
font que de brèves apparitions dans superviser ce naufrage, désormais et déjà commandés par Disney :
C’est avec une arme télévisuelle cette comédie domestique grotesque interdit de rediffusion. Plus cher que « GoT » le retour du maître Jedi Obi-Wan
digne de l’Étoile de la mort que la qui voit la femme de Chewbacca à la Les cinéphiles français se sou- Après ces échecs arrive le fiasco. Kenobi, où Ewan McGregor retrou-
plateforme Disney+ compte concur- cuisine et au ménage, son fils faire viennent peut-être d’avoir vu en Avril 2005 : juste avant la sortie de vera le sabre laser, ainsi qu’une aven-
rencer Netflix : la première véritable des bêtises et son père râler dans son salles L’Aventure des Ewoks (1985) l’ultime film de sa deuxième trilo- ture avec l’espion rebelle incarné par
série télé tirée de l’univers Star Wars. fauteuil. En ne s’exprimant bien sûr puis La Bataille d’Endor (1986). gie (La Revanche des Sith), Lucas Diego Luna dans le film Rogue One.
Disponible dès son lancement cette que par des grognements ! Mettant en vedette les Ewoks – les annonce la mise en chantier d’une La force est enfin avec eux ! g
semaine, The Mandalorian est un mignons oursons de l’espace appa- première vraie série. Baptisée
événement tant la saga créée en 1977 Les Ewoks et Dorothée rus dans Le Retour du Jedi (1983) –, Underworld, elle doit se concen- ROMAIN NIGITA
par George Lucas a toujours peiné Cette catastrophe industrielle ce sont en fait des téléfilms venus de trer sur les bas-fonds de l’univers 8 épisodes de 30 minutes. Disponible
à se transposer sur le petit écran. de 1 h 30 est entrecoupée de numéros la chaîne américaine ABC. Wookiee Star Wars. Contrairement aux usages sur Disney+ (6,99 euros par mois
Certes, de multiples séries d’ani- de variété. Seul élément à sauver : un échaudé craignant l’eau froide, télévisuels, le réalisateur exige sur disneyplus.com)

LE CHANT DE LA SIRÈNE
LYRIQUE La soprano Patricia Patricia l’Opéra royal de Versailles (Yvelines) selon elle, par une réflexion sur la qu’il ne soit rénové », et puis Vienne,
Petibon revient avec des airs Petibon. puis à Auvers-sur-Oise (Val-d’Oise), brièveté de l’existence. « Le temps, Londres, Venise, Madrid…
hantés par l’amour et la mer BERNARD elle retrouvera l’ensemble baroque c’est ce qui vient, ce n’est pas ce qui Il y a aussi Montargis (Loiret), où
MARTINEZ
bâlois La Cetra et leurs vieux amis passe », chante-t-elle en duo avec elle a grandi et où le conservatoire de
Deux ans après la mort soudaine communs : Purcell, Händel et son ami Olivier Py sur Le Chant des musique porte désormais son nom.
de son mari, le violoniste jazz Charpentier. Ensuite, elle travail- lendemains, spécialement composé « C’est un beau signe. Un jour, peut-
Didier Lockwood, c’est par le biais lera avec le compositeur Philippe par Thierry Escaich, « l’un des plus être, je monterai une académie… » Il
d’un disque romantique en diable, Boesmans en vue d’un Feydeau inat- grands génies actuels de la musique ». y a aussi l’idée de pouvoir faire des
L’Amour, la Mort, la Mer (Sony), que tendu au lyrique (On purge bébé). pauses, de prendre le temps, encore :
Patricia Petibon fait son retour. À tout Plus tard, elle prévoit de revenir Un conservatoire à son nom « L’utiliser avec bienveillance, pour
juste 50 ans, la soprano se dévoile en Salomé de Richard Strauss dans « Ce disque, poursuit Petibon, s’ins- aimer les autres et pour trouver du
sous les traits d’une sirène voguant une mise en scène de Krzysztof crit dans un temps étiré et poétique où sens, voilà ce qui me paraît le plus
sur les mers agitées de sa vie, accom- Warlikowski, avec qui elle a déjà les métaphores de l’eau, de l’attente et important aujourd’hui. » Un état
pagnée par Susan Manoff au piano. adoré travailler. Mais cela paraît du voyage pointent le terrible para- d’esprit que la métaphore de la
Serti de détours en terre celte avec, loin, et elle le dit tout net : « Je suis doxe de nos sociétés où tout se vit de mer, récurrente dans son répertoire,
çà et là, de la cornemuse et de l’accor- un animal lent qui ne peut pas aller plus en plus en accéléré. Tout tend à reflète impeccablement. « La vie est
déon pour épicer l’ensemble, l’album contre lui-même. Je fais très attention nous faire oublier que notre survie à l’image d’un voyage maritime : elle
se nourrit d’un peu de tout : des com- paraît ; celui-ci survient à un moment à ne pas verser dans la boulimie, c’est ne tient qu’à un fil. » Elle insiste, ce continue avec le chagrin qui nous
plaintes de Yann Tiersen ou de Jean où je ne rêve que d’une chose, revoir mon corps qui me le demande. » programme est pour elle une façon malaxe et nous transforme, elle impose
Cras, un bel air de John Lennon (Oh l’île d’Ouessant cernée de brouillard Intense mais digeste, son disque de marquer son indépendance, de ne d’être digne et a sa part d’héroïsme.
My Love), de ballades irlandaises, du en plein hiver », s’amuse Patricia s’en ressent. S’il déborde d’atmos- surtout pas se limiter à la carte des Elle nous met dans le temps long des
Satie (Avant-Dernières Pensées), du Petibon en clin d’œil à Pelléas et phères contrastées où la mélodie grands opéras d’Europe, si vénérés traversées et dans la peau d’Ulysse
Fauré (Au bord de l’eau)… Mélisande, l’opéra de Debussy qu’elle française côtoie des airs baroques en soient-ils : la Scala, le Bolchoï, dont affrontant ses peurs et sa solitude. » g
« Un disque, ça reste un peu comme devait jouer à la Scala de Milan avant partie improvisés, il n’est pas moins elle se remémore « les cinquante
une photo de l’artiste au moment où il la crise du coronavirus. En juillet à structuré classiquement et guidé, chats qui vivaient dedans avant ALEXIS CAMPION
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 31

Plaisirs Guide

S’ÉVADER DE CHEZ SOI


ÉCHAPPÉES
Les lieux publics Un goûter sonore
Arte radio réinvente ses traditionnels goûters d’écoute. Rendez-vous cet
comme les musées après-midi à 17 heures sur YouTube ou Facebook pour écouter cinq podcasts,
dont un inédit, qui vous emmèneront de la Meuse à Veracruz. S’ensuivra
et les salles de un échange avec les auteurs, en duplex. Du « cinéma pour les oreilles »
à savourer à domicile. facebook.com/arteradio
spectacle
sont fermés.
Voici donc Shoot d’énergie
une sélection avec Metallica
d’autres activités Metallica a trouvé la recette pour
se défouler pendant le confinement,
à faire chez avec une initiative baptisée
#MetallicaMondays. Chaque lundi,
vous, en toute Spectacles dans un fauteuil à 2 heures du matin (heure française),
la légende du thrash metal poste sur
sécurité, pour Spectacles, films, lectures… L’Odéon-Théâtre de l’Europe multiplie ses pages Facebook et YouTube d’anciens
les canaux pour inviter la culture en ligne. Vous aurez le choix entre
un autre regard Les Trois Sœurs de Tchekhov, l’adaptation des Fausses Confidences
concerts en intégralité. Montez le son :
c’est parti pour deux heures de riffs
sur le monde de Marivaux – en long métrage avec Isabelle Huppert et Louis Garrel –,
ou encore des extraits d’œuvres littéraires lus par des comédiens,
ébouriffants et de solos de batterie
survitaminés. Sur Facebook & YouTube.
comme Une chambre à soi de Virginia Woolf. theatre-odeon.eu

Rendez- Un cirque
vous féerique
quotidien Plongez dans l’univers
féerique du Cirque du Soleil
avec l’art sur la plateforme gratuite
Monté en un temps CirqueConnect. La troupe y
record, le Festival poste des captations de ses
des arts confinés spectacles, aux acrobaties
publie une création surnaturelles, mais aussi
culturelle chaque soir des vidéos sur les coulisses
de ses créations ou
Jouez les archéologues à 19 heures. Chaque
artiste s’inspire de encore des conseils pour
Remontez le temps avec l’Institut national de recherches la situation actuelle. apprendre à jongler.
archéologiques préventives. Le site Internet de l’Inrap Le résultat est un cirquedusoleil.com/fr/
regorge de films d’animation, de fiches ludiques et de patchwork de slam, cirqueconnect
reportages d’actualité pour explorer des villes antiques et de danse, de poésie
devenir incollable en histoire. Petits et grands se testeront ou encore de dessin.
grâce à une cinquantaine de quiz interactifs. inrap.fr agora-off.com

Fable avec Direction Escape games


Luchini, la mer dans le salon
conte avec Hissez les voiles avec
le musée national
Transformez votre séjour en escape game ! À Lille,
l’escape game Get Out vous propose de vivre une
Balasko de la Marine. aventure depuis chez vous. Il suffit de télécharger
Effet inattendu du confinement : En attendant la fin gratuitement le mode d’emploi. Vos seules qualités
Fabrice Luchini débarque sur de sa rénovation, de détective amateur seront nécessaires. Le jeu
Instagram. Le comédien y récite l’établissement vous est adaptable aux Sherlock Holmes en herbe.
régulièrement des fables de Jean fait prendre le large facebook.com/getoutlille
de La Fontaine avec son éloquence avec des activités
habituelle. Josiane Balasko, elle, quotidiennes : énigmes,
vous emmène chaque jour à 17 h 30 films d’animation, rencontres
au pays des fées et des esprits, avec avec des gens de la mer
des contes de Sibérie, d’Afrique ou encore escales ludiques,
ou encore de Corée. Instagram : et même une playlist
@fabrice_luchini_officiel ; qui sent bon les embruns.
@josianebalaskooff musee-marine.fr

Amusez- Harry Potter pour tous Bon


vous avec L’écrivaine J.K. Rowling lance Harry Potter at Home, un site Web où petits
et grands trouveront une mine d’idées pour s’occuper avec le célèbre sorcier : Dimanche !
le génie dessiner la Carte du maraudeur, tester ses connaissances sur Poudlard
C’est le nom (et la
ou encore (re)lire gratuitement le premier tome de la saga. L’occasion, aussi,
Léonard de travailler son anglais. harrypotterathome.com promesse) de la nouvelle
lettre hebdomadaire
de Vinci du JDD, envoyée dès
À Amboise, le le mercredi par e-mail et
château du Clos Lucé qui recense des dizaines
a conçu un parcours d’activités (musées,
en ligne ludique séries, livres, cuisine,
et gratuit. Histoire musique…) à faire le
de la Renaissance, week-end. Confinement
mathématiques, oblige, nous l’avons
Karaoké version opéra arts plastiques… adaptée pour qu’elle
L’Opéra-Comique veut révéler le soliste en vous et Les petits pourront vous soit utile chaque
relance son Opéraoké spécial confinement. Le principe : participer à huit jour et sans sortir.
révisez vos vocalises à l’aide des conseils du chef de courtes leçons D’ordinaire réservée
chœur Christophe Grapperon, entraînez-vous à chanter en compagnie du génie aux abonnés, elle
sur les airs de Carmen ou des Contes d’Hoffmann, Léonard de Vinci. vous est offerte
puis partagez votre prestation sur les réseaux sociaux. vinci-closluce.artips.fr/ ce dimanche sur
opera-comique.com course le lien suivant :
bit.ly/bon-dimanche
THEATRE-ODEON.EU ; METALLICAMONDAYS ; AGORA-OFF.COM ; CIRQUEDUSOLEIL.COM ; INSTAGRAM FABRICE LUCHINI ; INSTAGRAM JOSIANE BALASKO ; MUSÉE NATIONAL DE LA MARINE/ P. DANTEC ; LILLE.GETOUT.FR ; OPERA-COMIQUE.COM ; JONNY DUDDLE/BLOOMSBURY PUBLISHING PLC
32 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Plaisirs Cuisine

DU CHOCOLAT MALGRÉ TOUT


PÂQUES Les artisans livrent « Sans compter l’émotion qu’il pro-
dans toute la France. L’occasion cure, inestimable », ajoute Pierre
de s’offrir le réconfort d’une Marcolini, qui continue d’aller
douceur cacaotée tout en dans son atelier tous les jours pour
respectant le confinement « garder courage et espoir » en des
lendemains meilleurs. « Et puis,
Pâques confinées mais Pâques faisons preuve d’imagination : on
fêtées. Passé la sidération de la peut très bien organiser une chasse
fermeture de leurs boutiques, aux œufs dans les recoins de son
les artisans chocolatiers se sont appartement ! » Dans une autre
organisés pour livrer leurs créa- boutade, digne des surréalistes
tions pascales aux particuliers. belges, il se prend même à rêver
Compte tenu des circonstances, que tous les pâtissiers s’unissent
elles prendront simplement un peu pour décréter « un report excep-
plus de temps que d’habitude. Les tionnel de la date de Pâques
amateurs de chocolat doivent donc au 20 mai » !
faire preuve de flexibilité et accep- Plus réaliste, Pierre Hermé
ter que, cette année, la dégustation nous donne une astuce pour fabri-
des œufs et des lapins dure au-delà quer chez soi des simili-œufs de
du dimanche pascal officiel ! Voilà Pâques, en prenant comme moule
finalement une bonne excuse pour la coquille d’un véritable œuf,
s’adonner plus longtemps à ce petit qu’on garnira d’une ganache onc-
péché de gourmandise… tueuse. Voici sa recette : mélanger
« Nos créations sont des mon- 3 jaunes d’œufs et 100 g de sucre ;
tages assemblés à la main, pas des faire bouillir 20 cl de crème liquide
moulages collés entre eux, explique et 40 cl de lait entier et verser sur
Nicolas Rivière, directeur de la le premier mélange. Mettre le
jeune chocolaterie Edwart. Ils Les créations de la chocolaterie Edwart. THE TRAVEL BUDS tout dans une casserole et cuire
nécessitent un savoir-faire et de à 85 degrés comme une crème
nombreuses heures de travail. » La anglaise. Verser d’abord un tiers de
qualité du chocolat (à commen- région ou dans toute la France, collectif qui ont pu maintenir constate-t-il. Un carré de chocolat, cette crème sur 135 g de chocolat
cer par sa concentration en cacao) comme Saunion à Bordeaux, leur activité. c’est un moment de bonheur, de par- (de 64 à 70 % de cacao) haché très
est aussi meilleure que celle des Cluizel en Normandie, Bonnat Après avoir donné sa marchan- tage ou rien qu’à soi, pour un instant fin au couteau et bien mélanger,
produits industriels : croquer ces à Voiron, Sève à Lyon, Vincent dise aux hôpitaux, aux maisons de un peu régressif de gourmandise. » du centre vers l’extérieur. Faire de
créations est donc une façon de Guerlais à Nantes ou Thierry retraite et aux centres recueillant même avec les deux autres tiers.
soutenir des artisans chocolatiers Court à Grenoble. À Paris, on des enfants maltraités, le choco- Simili-œufs de Pierre Hermé Verser le tout dans les coquilles
qui luttent pour maintenir leur peut solliciter Plaq, À la Mère de latier belge Pierre Marcolini Et même si, pendant des décen- d’œufs vidées et nettoyées au
activité. En temps normal, Pâques Famille, Foucher, le Chocolat des a lui aussi repris les livraisons nies, le cacao a été accusé de tous vinaigre blanc et laisser reposer au
est pour eux l’une des périodes les Français et même les pâtissiers pour Pâques, constatant la magie les maux (de tête, de foie, de peau), frigo. Déguster avec une chantilly,
plus importantes de l’année. stars comme Christophe Michalak qu’exerce encore et toujours le il a été aujourd’hui réhabilité pour nature ou améliorée d’une goutte
ou Pierre Hermé, qui vient de rou- chocolat : « C’est la madeleine de ses vertus, à condition de ne pas de rhum. Pâques confinées mais
« Un moment de bonheur » vrir son site Internet. Le Collège Proust du monde entier : quand en abuser : bourré de magnésium, Pâques toujours chocolatées. g
Comme Edwart, de nom- culinaire de France a également on en offre, on voit tout de suite de polyphénols et d’antioxydants,
breux artisans livrent dans leur répertorié les membres de son le sourire sur le visage des gens, il aide aussi à retrouver le moral. CHARLOTTE LANGRAND
NICOLAS BUISSON

DR

• LA RECETTE DE PIERRE MARCOLINI*


LE GÂTEAU AU CHOCOLAT SANS FARINE

Préparation : 20 minutes. sucre au fouet électrique quelques


Ingrédients (4 personnes) : minutes. Rincez votre fouet. Dans un
4 jaunes d’œufs second bol, faites monter les blancs
bien fermes avec le reste du sucre (pour
40 g de sucre en poudre avoir un biscuit léger).
6 blancs d’œufs Faites fondre le chocolat cassé en car-
50 g de chocolat noir pure origine rés au bain-marie et ajoutez-le à votre
70 % de cacao préparation. Mélangez bien.
10 g de beurre Dans un moule beurré de 20 cm de dia-
mètre, versez le mélange et enfournez
Préchauffez le four à 180 °C. Sépa- pour 20 à 25 minutes.
rez les œufs. Dans un premier bol, faites * eu.marcolini.com ; livraison gratuite
monter les jaunes avec la moitié du dès 49 euros d’achat.
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 33

Plaisirs Beauté
Un tutoriel d’Eve Briat,
propriétaire du salon
Eve on Air, à Sèvres
(Hauts-de-Seine).
PASCAL LATIL

TUTOS ET CISEAUX
UN PETIT RAFRAÎCHISSE-
MENT capillaire ? Une envie de
redynamiser son balayage, d’évi-
ter le retour de la traumatisante
coupe parentale ? Sur Instagram,
live, master class et tutoriels
sont à l’honneur pour pallier la
fermeture des salons de coif-
fure. Citons Christophe-Nicolas
Biot, Delphine Courteille (pour
les conseils frange), John Nollet,
qui lance sa newsletter, Frédéric
Birault ou Thomas Girard et ses
visioconférences #coiffinement.
Installée à Sèvres (Hauts-de-
Seine), Eve Briat est très active
aussi. Elle tient même une per-
manence téléphonique de 18 à
20 heures du mardi au vendredi
(01 45 34 08 87) pour permettre
à tous « de se dépatouiller » et
d’éviter « les dégradés malheureux
comme les teintes trop foncées qui
conduiront à un décapage tueur
de cheveux ». Pour la couleur,
citons les stories de Christophe
Robin, qui recommande de choi-
sir « deux tons au-dessous de la
vôtre », nous invite à n’appliquer
la couleur que sur les bordures et
à « ne jamais rallonger le temps de
pose ». Avant tout essai, on teste
sa couleur grâce à la technologie
ModiFace de L’Oréal ou à l’applica-
tion StyleMyHair sur Facebook, et
on peut dialoguer avec les experts
de la marque sur Instagram. g L.B.

SURVIVRE SANS COIFFEUR


CHEVEUX Racines grises, més. L’heure est aux extrêmes, Dans le top des ventes, les pro- La couleur est bien l’affaire du le broussailleux sous une avalanche
tendance Didier Raoult pour duits iconiques comme les gammes moment. « Surtout, choisissez deux de conseils de professionnels sur la
nuques garnies : face les uns, Fabien Barthez pour les Olia et Belle Color de Garnier, et tons au­dessous de la vôtre », préco- Toile. Jamais les crinières n’ont été
à l’hirsutisme actuel, autres, entre lâcher-prise et crise les lignes Excellence et Casting nise Christophe Robin, qui décon- aussi médiatisées. Le temps nous est
les tutoriels et les de nerfs démêlée par la tondeuse… de L’Oréal Paris. Martin Crosnier seille les teintes « cuivrées et aca­ offert de privilégier les bains d’huile
« Un multimilliardaire retranché détaille : « Les teintes naturelles jou ». La fracture générationnelle plutôt que le lisseur et le sèche-che-
produits de coloration en Alaska a voulu faire venir un de sont plébiscitées, comme le châ­ serait-elle à l’œuvre, si l’on en juge veux : « C’est le moment ou jamais de
cartonnent sur Internet nos coloristes en jet privé, raconte tain ou le blond », pour éviter un par la flambée du rose fluo et du bleu faire une cure antichute, de prendre
Christophe Robin, dont le très relief coloriel trop prononcé. Les sirène chez les jeunes filles pour des ampoules d’oligoéléments pour
couru salon parisien est fermé ventes de produits de camou- rompre l’isolement ? À l’extrême, redonner de la vigueur aux cheveux
depuis la mi-mars. Il est plus dur flage des racines explosent éga- on note une vraie tendance végano- altérés par les brushings », propose
« C’est bon, c’est fini pour vous, pour les hommes d’accepter leurs lement, comme Magic Retouch rupturiste qui met en avant le non- John Nollet, autre coiffeur des stars.
vous pouvez sortir. » Sur la photo cheveux blancs. Même en visio­ shampoing salvateur permettant Il conseille un masque à poser la
postée sur Instagram, le président conférence, les patrons veulent mon­ « la régénération du sébum ». Les journée entière, à rincer le soir et à
Macron apparaît à l’Élysée, toison trer qu’ils sont toujours dynamiques « Un milliardaire mêmes, qui fabriquent aussi leur laisser sécher naturellement. « Vos
grise et barbe bien fournie. On ne et qu’ils contrôlent la situation. » pain, défendent leurs produits cheveux vous en seront reconnais­
compte plus les images montrant Dans son essai Une apparition retranché d’entretien faits maison, pour des sants, confie-t-il. Plus vous allez les
Donald Trump avec des couettes (Robert Laffont, 2017), Sophie en Alaska a voulu « soins non invasifs » et naturels « qui laisser pousser, plus l’inspiration va
ou Laurent Delahousse caricaturé Fontanel assumait sa crinière n’agressent pas les cheveux ». être grande. Une frange peut devenir
en Rahan. Confinement oblige, blanche de quinqua et magni- faire venir un La tendance de l’inclusivité et de une mèche. »
l’hilarité capillaire masque une fiait la sagesse des nouvelles la true beauty conduit désormais les Côté coupe, le sujet est plus délicat.
réalité douloureuse, liée à la fer- « blandes », cet art du bien vieillir de nos coloristes stars à se montrer sans fard et dépei- Avec notamment le retour annoncé
meture des 85 192 salons de coif- que relaient les groupes #silversters en jet privé » gnées. À l’exemple des confidences de la fameuse coupe « mulet » des
fure en France : une partie de la #SilverDisobedience ou #greyhair- quasi journalières sur Instagram années 1980-1990 (court devant, long
population confinée s’arrache les dontcare sur Instagram. Mais Christophe Robin d’une Sharon Stone totalement et épais derrière). Là encore, la crise
cheveux. Celles-ci enragent de aujourd’hui, tout se passe comme si au naturel. Où l’on comprend que sanitaire annoncerait les coups de
voir leur couleur s’affadir et leurs la « canitie subite » qui aurait frappé l’irremplaçable coiffeur est autant ciseaux les plus fous : « On peut avoir
racines désormais plus qu’émer- Marie-Antoinette dans la nuit précé- un virtuose des ciseaux qu’un psy une envie fulgurante de changer de
gentes ; ceux-là sont désemparés dant sa montée à l’échafaud en 1793 de L’Oréal Paris. « Nous sommes capillaire. Sans lui, la déprime rôde. tête, dit Clarissa Scalisi, consultante
face à leur nuque velue et leurs épis ravivait des peurs bien enracinées. dans un moment exceptionnel qui À propos de Renée, l’héroïne de beauté à l’agence de conseil Peclers.
rebelles, qu’ils n’aiment confier à « Pendant la semaine précédant le accélère les tendances, poursuit La Curée, Émile Zola écrivait ceci : Une nouvelle coupe de cheveux nous
personne d’autre qu’à un profes- confinement, nous avons observé le directeur des marques. Notre « Tout le visage est dans la chevelure. libère, nous offre de nouvelles éner­
sionnel. une hausse de 60 % du marché des application ModiFace, qui existait Elle soignait la sienne avec dévotion. gies. On peut donc imaginer que, à
Si les femmes tempèrent, trou- produits de coloration à domicile, pour le maquillage, est désormais Longtemps la couleur l’en avait l’issue du confinement, l’attrait pour
vant dans les tresses, les bandeaux observe Martin Crosnier, directeur disponible pour les cheveux : elle désolée. » Le XIXe siècle avait aussi les transformations capillaires se ren­
ou les liens de quoi patienter avant des marques grand public de L’Oréal permet d’essayer une coloration en fixé les cheveux défaits de la pros- forcera. » g
le rendez-vous tant attendu, les France. Et depuis, le marché a encore réalité virtuelle sur son smartphone tituée (la « femme en cheveux »).
hommes semblent les plus désar- progressé de 35 %. » avant de l’acheter. » Le XXIe siècle inonde l’ébouriffée et LAURENCE BENAÏM
34 LE JOURNAL DU DIMANCHE DIMANCHE 12 AVRIL 2020

Plaisirs Jeux & Météo


• MOTS CROISÉS JEAN-PAUL VUILLAUME jpvuillaume@sfr.fr • MOTS FLÉCHÉS DAVID MAGNANI magnanid@sfr.fr

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 CASQUE
Y IMPAIR SANS
PRÉCÉDENT Y BON BAISER
DU CANADA Y PERCEUSE
Y FAIT PRENDRE
L’AIR À UN Y Y
À POILS DE COFFRE OISEAU ÉVASION DE A EU
C’EST ÉGAL CAUSE DE LA SANTÉ LES JETONS
1 CHANGER LA
RÈGLE DU JEU
POUR
LES GRECS
TROUBLES
DU SOMMEIL
MOTEUR POUR
TRACTEUR
VUES À TOUT
BOUT DE CHAMP
d d d d d

U
2
3
LE CÉSIUM b DÉBITEUR DE b FLOTTE DE b
4 APPRÉCIÉ POUR PROFESSION PLAISANCE
SES CÔTES ET MUSIQUE PEINTRE
5 SES BERGES DE NOCE MAUDIT
d d

U
PETITES b
VERTUS
6 SOURCE
DE LUMIÈRE
7 d SANS
SUCRÉE b INTERDIT
b
ŒUF À
8 LA NEIGE
BRAVE HOMME AFFAIRE
D’IMPRESSION
9 d b d

U
PIEDS
DOULOUREUX
10 COMPTE
EN SUISSE
11 ÉTAT d LUISANT MAIS
D’IVRESSE b PAS RELUISANT b
POISSON À ENVOIE
12 LA SUISSE LA MONNAIE
d
U
ARRIVENT
13 COMMENCENT
EN COUPS
DE VENT
b AIDENT À
À FONDRE REMONTER
NOM LA PENTE
14 DE GUERRE
A TENU
SA LANGUE b À ROME COMME
À NANTES b d d SUJET SANS
LE VERBE b d
15 PRODUIT DE OÙ LE
COTON DANS
TRAVAIL NE
SYNTHÈSE MANQUE PAS L’ÉTHER
d d
U

HORIZONTALEMENT VERTICALEMENT MANQUE b


1. Ça ne sert à rien de le donner en 1. Plus agréable quand on nous le donne DE PIQUANT
mains propres. Condamnation non que quand on nous l’ordonne. Travail- COIN DES
DORMEURS
dénuée de fondement. - 2. Prime pour leur étranger. - 2. Un trou en Province. Sa
le personnel. Se sent mieux quand fille est belle. Une bonne façon de tom- NOTE d NOM DE DIEU b
EST EN SUPÉRIEURE À b
il est mis au parfum. Transmission ber mais pas le bon endroit. - 3. On se fait RÉPARATION LA MOYENNE MYSTÉRIEUSE
de pensée. - 3. Bon à tirer. On ne les une gloire de s’en faire un. C’est le genre URBI ET ORBI ENVELOPPE
retient plus. - 4. Attestation d’origine de commerce qui envoie. Restes de ce d b d
U

A TOUJOURS IL N’A PAS


contrôlée. Une perte prise à la légère. qui a été gâché. - 4. Aventures restées LE MOT
POUR RIRE
b DE PRIX
Bien appliquée en ayant l’air tarte. - dans les mémoires. Fonds encaissés. - 5. FAÇON FACILE
5. Ouvrage sous clé. Code civil. - 6. Se dégourdit pronominalement de façon D’ÉPARGNER D’ENTRETIEN
Fidèles au poste mais n’assurent pas chevaline. Impression de voyage. Auxi- PRISES POUR b d SONT JUGÉS b d
MILIEU DES CRUCHES AU PALAIS
la permanence. Consigna au bloc . - 7. liaire saisonnier. - 6. Certificat de bonne HOSPITALIER INSIGNE SONNERIE
Versa à titre de réciprocité. Abrégé conduite. N’a pas digéré quelque chose. DISTINCTIF AU MOT
d’histoire. Addition à l’addition. - 8. - 7. Dieu seul le sait. Perdre la boule. Un d d
U

EMPLOYÉ À b
S’exprimait par la bouche de Jean mot pour un autre. - 8. Elles prennent EXPULSER FUMÉ
Chrysostome. Dévoile son intérieur. l’eau de partout. Point de départ d’une D’UN BOUT
SE FAIT SANS À L’AUTRE
Ciel bas. - 9. Peut être vu chez les ascension éblouissante. Journées parti- RIEN FAIRE
Grecs. Lac ou pays selon le sens. On culières à Rome. - 9. Coup de blanc bien UNION b d COUCHE AU b d
leur demande de bien articuler. - 10. frais. Fruit défendu. Peuvent toujours OUVRIÈRE FOND DU LIT
En terre au Cap-Vert ou dans les courir en Australie. - 10. Restent verts ou AMOUREUSE
EMPRESSÉE
AFFECTION
PARTICULIÈRE
bois en Inde. Sort d’une projection prennent de la bouteille. De quoi faire d
U

cochonne. Est à noter en 8 horizontal. sa pelote. - 11. La nana d’A’ana. Traiter VIEUX À
L’ENTENDRE b
- 11. Pelle à eau. Récolte des fleurs en en plus ou moins grosses coupures. -
abondance. - 12. Pain au Levant. Livre 12. Toutou foufou. Considère digne de PLUT AU CIEL !
plein de charmes. - 13. S’exprimer avec considération. - 13. Poitrine refaite en C’EST d
force (s’). Revient sur les pas. - 14. C’est Italie. Passif dans l’entreprise. - 14. Peut PEU DIRE b CHERCHE b
pas sport. Mise bout à bout. - 15. Se prétendre à un bénéfice supérieur. Par- EN L’AIR QUELQU’UN
OU EN EAU
lève en même temps que les dormeurs. ties de chasse. Signale qu’il veut monter.
U

Où l’on a réglé les problèmes épineux - 15. Toucher des droits. Investies à plus
sur le champ. ou moins long terme. VOITURES DE b
COMPÉTITION
Solution la semaine prochaine

• MOTS CROISÉS • MOTS FLÉCHÉS Solution • SUDOKU difficile • MÉTÉO Lille


23
9
Abbeville
Solution Cherbourg 7
23
S S T E R A G R D TJ E
du numéro 3821 9 - 10°/0° Ensoleillé
E A R G U N E R E U G 18
Nancy
HORIZONTALEMENT G C E A R I T A R OA D Caen 6 Paris 5
1. échantillonnage. 23 12 1°/5° Éclaircies
E V A S E R I L E T A
Brest 187 Rennes 25
24 Strasbourg
2. Moi. Ornée. Aimés. I E U R I D V I RA B 8 8
25
3. Picote. Salivant. S G O U T S S E N A 25
Dijon
6°/10° Nuageux
4. On. Camée. Tours Besançon
E A A N A N E I X P E Nantes 8 8 8
Averse. L U T E C O U R S U 9
24 25 24 24 11°/15°
5. Bénis. Vièle. Couvert
Dimanche 12 avril
E N E R M I M E U E S R
6. Sveltesse. Tata. Clermont- Lyon 16°/20°
7. Silo. Raclée. TVA.
T M U E I T E D V O
Indice de confiance 5/5 Ferrand 8
7 Orages
8. Os. Tueries. Loin. 23 Grenoble
S E E S R I A E R F
24
9. USB. Tertre. Ni.
E E U S U D T E B H E Bordeaux 6 21°/25°
11 Aurillac 24
10. Nés. Aces. Régies.
E L E G I E S S U C H S
20 5 Pluie
11. étanche. 20
S A N A R E E T O E
Toulouse Nice 10 26°/30°
Ramenée. 18
S R I T E M E E N H O R
Biarritz 11
12. Mage. Espadons. O U R P I E C S C S 12 22 5 Averses
20 21 31°/35°
13. élever. étendant. R R E T E R P E N T E I R
Perpignan Marseille 7
20 Bastia
14. Revêtue. Tenue. S D E B U S 10
15. Tassé. Préférées. 22
36°/40° Neige

VERTICALEMENT
1. Empoissonnement.
• SUDOKU Solution

2. Coin. Vis. Etal. LE JOURNAL DU DIMANCHE est édité par : Imprimé en France par Paris Offset Print Tarif France Le JDD papier + numérique + RELATIONS
LAGARDÈRE MEDIA NEWS, Société par 93120 La Courneuve, Version Femina (Île-de-France) : 1 an 119€.
3. Hic. Bel. Usagers. Actions Simplifiée Unipersonnelle (Sasu) CIMP Toulouse, MOP Vitrolles, Le JDD papier + numérique : 1 an 96€. ABONNÉS
4. Ocelots. Névés. au capital de 2.005.000 euros. CILA Nantes, CIRA Lyon et Nancy Print.
Directeur général de la rédaction Siège social : 2, rue des Cévennes, N° de Commission paritaire 0420 C 86 368. Tirage du 5 avril 2020 : Internet
5. Notant. Ubac. ève. Hervé Gattegno. 75015 Paris. Numéro ISSN 0242-3065. 131 575 exemplaires. journaldimancheabo.
6. Trémière. Chère. Directeurs adjoints de la rédaction Standard : 01 80 20 30 00 Dépôt légal : juin 2018. Papier provenant majoritairement com
Pascal Ceaux, Cyril Petit. RCS Paris 834 289 373. de France 100 % de fibres recyclées,
7. In. Essartées. TP. Directrice artistique Anne Mattler. Associé : Hachette Filipacchi Presse. Renseignements lecteurs : papier certifié PEFC. E-mail
8. Lésé. Scies. Peur. Rédaction en chef David Revault d’Allonnes Présidente : Constance Benqué. 01 80 20 31 03. Eutrophisation : Ptot 0.011 kg/T abonnementsjdd
9. Léa. Vêler. Ratée. (Politique), François Clemenceau (International),
Anne-Laure Barret (Société), Rémy Dessarts Directrice de la publication
Recherche documentaire et vente d’anciens
numéros : flongeville@lagarderenews.com
@cba.fr
10. Lai. Estrade. (Économie), Bruna Basini (adjointe Économie), Constance Benqué. Téléphone
11. Naïveté. Remonte. Solen Cherrier (Sport), Pierre-Laurent Mazars Président d’honneur Daniel Filipacchi. Publicité : Lagardère Publicité News (+33) 01 75 33 70 41
(Enquête, opinions), Stéphane Joby (Plaisirs), Directrice générale adjointe 2, rue des Cévennes 75015 Paris.
12. Nivela. Légender. Robert Melcher (Paris), Emmanuelle Aubry Anne-Violette Revel de Lambert. Directrice générale Marie Renoir-Couteau. Courrier
13. Amaretto. Insane. (Édition), Benoît Leprince (Premier SR), Communication Anabel Echevarria. Directrice commerciale et diversification Le JDD
Travail exécuté
Marianne Enault (lejdd.fr), Vivien Vergnaud Ventes Laura Felix-Faure. Fabienne Blot-Dallanegra. Abonnements
14. Gens. Avinée. (Chef d’édition print-web). Aurélie Chateau Contact diffuseurs 01 80 20 31 68. Directrice de la publicité
par les ouvriers
CS 50002
syndiqués
Nue. (Photo), Marie-José Mora (adjointe Photo). Frédérique Vacquier. Tél. : 01 87 15 49 32. 59 718 Lille Cedex 09
15. Ester. Anisettes.
DIMANCHE 12 AVRIL 2020 LE JOURNAL DU DIMANCHE 35

Plaisirs

DE Brigitte Bardot
LA VIE CONFINÉE
« Plus un touriste, plus une bagnole, c’est sublime ! »
J’aime être dans ma campagne, vient d’accepter que les animaux
avec mes animaux et mes arbres de la SPA puisse à nouveau être
en fleurs. Ici, les couchers de soleil visités et adoptés à partir de
sont magnifiques. » Elle dit pou- jeudi. Autres activités : du thé,
voir rester des heures à regar- un peu de télé aussi, devant
der tourner le haut phare du cap des émissions si possible « pas
Camarat, au bout de la presqu’île. trop connes ». Elle prend des
Elle ne voit quasiment que son nouvelles de son fils Nicolas,
mari, Bernard d’Ormale, et les à Oslo, de sa sœur Mijanou, à
deux gardiens de La Madrague Los Angeles, qu’elle n’a pas vue
et de La Garrigue (sa seconde depuis vingt ans.
maison, exposée à l’est). Et
une cinquantaine d’animaux : Macron et la
12 chiens, qui la suivent partout, « chlorocoquine »
jusque dans sa chambre ; 25 chats, À 85 ans, elle pète le feu. Le secret,
mais aussi des chevaux, des co- dit-elle, c’est une alimentation
chons, des chèvres, des poules saine, une égale dose de révolte
et des oies. Depuis un mois, elle et… jamais de visite médicale :
se satisfait d’un changement. « Je n’ai pas de médecin. La der-
« Il n’y a plus un avion, plus un nière fois que j’en ai vu un, c’était
bateau, plus une bagnole. Plus il y a trois ans, pour une grippe. »
un touriste ni de foule qui hurle. La nourriture, donc : « Ça fait
C’est sublime ! » Résultat des quarante ans que je ne mange
limitations de circulation : « Je plus de viande. Je me contente
revois des écureuils, des oiseaux de légumes, d’œufs, de salades. Il
en pagaille et même des sangliers peut aussi m’arriver de manger
sur le chemin du littoral. » des sardines en boîte, l’été. » Sa
révolte, enfin, peut être conjonc-
Photos dédicacées turelle, comme aujourd’hui : « Les
et lettres à l’arrêt Chinois sont une catastrophe pour
En cette période de confine- le monde entier ! Une grande partie
ment, l’actrice de Et Dieu créa sont restés des barbares ! Chaque
la femme (1956) ou du Mépris année, ils tuent 10 millions de
(1963) ne regrette qu’une chose : chiens pour se repaître de chair ani-
l’absence de courrier. Habituel- male. Le 21 juin, ils remettront ça,
lement, l’immarcescible BB au festival de Yulin, où ils torturent
reçoit entre de 50 et 70 lettres entre 10 000 et 20 000 chiens pour
par jour. Des lettres désignant leur banquet monstrueux ! Et ça,
des animaux en péril, des mal- on a beau le crier, tout le monde
traitances, des appels à l’aide de s’en fout ! Même des gens censés
personnes n’ayant pas les moyens être très intelligents comme nos
d’emmener leur bête chez le vé- gouvernants ! » Contemptrice
térinaire… Mais aussi des photos régulière d’Emmanuel Macron,
à dédicacer venues du monde à qui elle écrit souvent pour le
entier. « Les gens me remercient rappeler à ses engagements, elle
d’exister, d’avoir tout abandonné n’en espère rien : « C’est l’ami
Brigitte Bardot pour les animaux. Ces courriers des chasseurs, on ne peut pas
et E.T., l’un de ses me touchent beaucoup. Mais je ne compter sur lui. »
12 chiens, chez comprends pas pourquoi la Poste Coronavirus ou pas, Brigitte
elle en 2018. s’est mise quasiment à l’arrêt. Je Bardot ne craint pas pour sa
FONDATION ne reçois plus que quatre lettres, santé. « Je ne suis pas du tout
BRIGITTE BARDOT trois fois par semaine. Ça me re- inquiète. Ce qui doit arriver arri-
pose, mais je trouve ça lamentable vera. En même temps, je ne vois
pour les personnes isolées, qui personne et je ne sors pas de chez

C
n’ont pas Internet ni d’ordinateur moi ! » Elle suit de loin le débat
ou qui attendent leur journal. » autour de la « chlorocoquine »
Brigitte Bardot, qui n’a ni telle qu’elle surnomme la molé-
téléphone portable ni ordina- cule miracle du docteur Raoult
teur, a de quoi s’occuper dès – « une coquine, car elle fait le
L’icône recluse ’est dit avec confinement. Depuis quinze ans, son réveil, vers 9 heures. L’in- buzz, elle fait parler les gens ». Elle
à La Madrague l’humour du désespoir. « Les la star retirée ne sort quasiment tendance de ses deux maisons, se dit davantage préoccupée par
ne craint pas humains se retrouvent aujourd’hui plus de chez elle, à La Madrague, la liste de courses, les factures. l’avenir de l’espèce. « On a pillé,
comme des animaux d’élevage. Ce sa villa les pieds dans l’eau à À 11 h 30, elle appelle le secré- foré, ravagé les sols, pollué les cours
pour sa santé “corniauvirus” les a enfermés dans Saint-Tropez (Var). taire de sa fondation, à Paris. d’eau et les océans. La Terre nous
mais se dit des cages à l’intérieur de grands Même pour l’inauguration Puis, de 13 h 30 à 18 heures, elle donne un dernier avertissement.
inquiète pour hangars. Sans voir le ciel… Sauf de la sculpture érigée en son se consacre entièrement à sa C’est peut-être la fin d’un monde.
les animaux qu’eux ne finiront pas à l’abattoir. honneur à l’entrée de la ville, en cause : 6 500 animaux répartis Pendant quelques mois, l’homme
Mais au bout de vingt-cinq jours, septembre 2017, elle ne s’est pas dans l’Arche de BB, trois refuges se souviendra du confinement
et l’avenir ils n’en peuvent déjà plus ! » Il est déplacée. « Moi, je suis quelqu’un dans l’Eure, les Yvelines et en puis il reprendra comme avant sa
des hommes vrai que, à la différence de nous de sauvage. À part quelques-uns, Dordogne, ainsi que dans des course folle. Rien ne changera. » g
autres mortels, Brigitte Bardot je n’aime pas trop la compagnie fermes partenaires. Malgré le
a eu le temps de s’habituer au des humains. Ils m’emmerdent ! confinement, le gouvernement LUDOVIC PERRIN

• SA PLAYLIST • SON LIEU • SA SÉRIE


Initials BB, Imagine, La Madrague, J’aime les petites maisons rustiques, La minisérie historique Marie-Thérèse
Serge Gainsbourg (1967) John Lennon (1971) Brigitte Bardot (1962) les maisons de Blanche-Neige. Comme d’Autriche. Je l’ai regardée cette
J’aime toujours autant Une très belle chanson du Une chanson de Jean-Max celle de Bazoches (Yvelines), que j’ai semaine sur Arte. C’est une fiction très
l’entendre par hasard. C’est Beatle à lunettes. Je l’ai Rivière et Gérard Bourgeois donnée à ma fondation pour les ani- pédagogique au niveau historique. C’est
une belle chanson, tout sim- connu succinctement. Il qui raconte un moment de maux. Une chaumière. On est loin de très bien fait, avec des décors superbes.
plement. Ça me rappelle Serge. À qui d’autre était quand même un peu spécial, pas du tout vie, l’insouciance des années 1960, quand la Villa Malaparte [où elle a tourné J’ai aussi beaucoup aimé Downton
voulez-vous que je pense en l’écoutant ? mon genre. Cela ne l’empêchait pas d’avoir les gendarmes d’alors ressemblaient à Le Mépris, à côté de Capri], quelle Abbey et Victoria.
un talent énorme. de Funès. horreur !