Vous êtes sur la page 1sur 5

1.

Architecture réseau
 Objectif :
Chapitre -2-  Structurer et décomposer les fonctions du réseau
 Séparer les traitements applicatifs et l’acheminement des données

Introduction à la notion d’Architectures Avec quel application


le transmettre

réseaux
Est-il dans le bon
langage ?

Modèle de référence OSI Est-il bien transmis ?

Architecture TCP/IP A qui est-il destiné?

Sur quel média circule


1 le message ? 2

2. Architecture protocolaire réseau 3. La normalisation


 Architecture protocolaire réseau : un modèle complet de communication  « Normalisation » : ensemble de règles destinées à satisfaire un besoin de
manière similaire
 Objectifs :
 Avantages :
 Une cohérence parfaite entre les différentes parties du réseau réduction des coûts d’études

 Une grande modularité, chaque partie peut être modifiée ou remplacée rationalisation de la fabrication
garantie d’un marché plus vaste
sans affecter les autres (conception modulaire)
garantie d’inter-fonctionnement, d’indépendance vis à vis d’un fournisseur, de
pérennité des investissements
 Historiquement, chaque constructeur a créé sa propre architecture
 SNA (System Network Architecture) d’IBM   modèle de référence ou modèle OSI (Open System Interconnection) définit
 DSA (Distributed System Architecture) de BULL par l’ISO (International Standardization Organization) au début des années 80
(1983)
 Besoin d’un modèle normalisé  Quelques Organisme de normalisation :
 Pour une entreprise qui met en œuvre des réseaux, la diversité des solutions
adoptées et l’hétérogénéité des équipements est une nécessité fondamentale  I.S.O. International Standardization Organization
 Pour prendre en compte une informatique existante non encore connectée et organisation non gouvernementale, centaine de pays membres, édite des normes dans tous les
domaines.
hétérogène pour des raisons économiques ou historiques.  I.E.E.E. Institute of Electrical & Electronics Enginers (USA) http://www.ieee.org
 Pour ne pas se limiter à un seul fournisseur. La plus grande organisation professionnelle et universitaire du monde, groupe de normalisation pour
l’informatique (IEEE 802)
 Pour pouvoir tirer partie de complémentarité des produits de différents constructeurs
 U.I.T . Union Internationale des Télécommunications (ex CCITT) (Genève)
 Pour pouvoir s’adapter au mieux à l’évolution des flux d’information à traiter dans http://www.itu.ch
l’entreprise. 3 4
4. Interconnexion des Systèmes Ouverts 4. Interconnexion des Systèmes Ouverts
 une couche : un ensemble homogène destiné à accomplir
Le Modèle en couche OSI une tâche ou à rendre un service
 Le Modè
Modèle OSI (Open System Interconnexion)  Il y a 2 types de dialogue :
est inspiré
inspiré des architectures ré
réseaux comme
DEC Net (Digital Equipment Corporation net ), SNA  dialogue horizontal entre couches homologues à l’aide du protocole de
et TCP/IP. niveau N
 Il a été mis au point par l’l’ISO en 1983  dialogue vertical à l’aide de service
(International Standard Organisation)
 Le modè
modèle a été créé
créé pour faciliter couche n +1
l’interopé
interopérabilité
rabilité de systè
systèmes informatiques
diffé
différents services de la couche n
protocole de couche n
 Pourquoi un modè
modèle en couche couche n couche n
 Réduire la complexité de l’ensemble
services de la couche n-1
 Uniformiser les interfaces entre les fonctions
 Faciliter la conception modulaire couche n-1
 Assurer l’interopérabilité des technologies
 Faciliter l’évolution
 Simplifier l’enseignement et l’apprentissage
5 6

5. Le modèle de référence - OSI 5. Le modèle de référence - OSI


 Le modèle OSI constitue une référence, il présente 7
couches, plus de raffinement des fonctions et une conception
modulaire très importante. Il présente les avantages suivants:
 Il permet de diviser les communications sur le réseau en éléments
plus petits et plus gérables.
 Il uniformise les éléments du réseau afin de permettre le
développement et le soutien multi constructeur.
 Il permet à différents types de matériel et de logiciel réseau de
communiquer entre eux.
 Les modifications apportées à une couche n'affectent pas les autres
couches.
 Il divise les communications sur le réseau en éléments plus petits, ce
qui permet de les comprendre plus facilement.

7 8
5. Le modèle de référence - OSI 5. Le modèle de référence - OSI
OSI: Couches « hôtes » OSI: Couches « média »

Tâche requérant des services


de communication. Acheminement au mieux de l’information
Ex : FTP, le courrier électronique… Ex : Adresse IP (Internet)
Ex : No. de téléphone (PSTN: Public
Format et structure de l’information, lisibilité des Switched Telephone Network)
données pour la destination
Ex : ASCII, EBCDIC, html, encryptions… - Accès au médium de communication
Ex : Ethernet
Paramètres de la communication : -Adresse physique du prochain nœud
Organisation, synchronisation et -Contrôle de flux (Synchronise les débits)
Connexion de bout en bout gestion du dialogue.
Fiabilité de l’échange de l’information, Ex : Ouverture et fermeture de
Segmentation, détection des pannes et la session, autorisation, éviter de Transmission binaire: Standarise les support
reprise de contrôle de flux, … refaire les retransmissions à zéro en Tension (V), taux (bps), codage …
Ex : Accusés de réception (ACK)… cas de panne,… 9
Ex : 10BaseT, modem… 10

5. Le modèle de référence - OSI 5. Le modèle de référence - OSI


 Les données de la couche N+1 sont encapsulées dans une unité de données de
niveau N (en-tête couche N et données N+1)
 l’en-tête contient les infos nécessaires au traitement distant sur la couche Système A Système B
homologue (identifiant du service, adresse du destinataire, compteurs de contrôle
de l’échange, …)
Couche 7 Protocole de couche 7 Couche 7
Service Couche 6 Protocole de couche 6 Couche 6
Forme Protocole de couche 5
Couche 5 Couche 5
Transaction
Couche 4 Protocole de couche 4 Couche 4
Couche 3 Protocole de couche 3 Couche 3
Couche 2 Protocole de couche 2 Couche 2
Couche 1 Protocole de couche 1 Couche 1
 La couche n ajoute l’en-tête Hn (encapsulation)
 La couche liaison ajoute un champ supplémentaire T2 pour le contrôle de Canal de transmission de données
la transmission (FCS, Frame Check Sequence)
11 12
5. Le modèle de référence - OSI 5. Le modèle de référence - OSI

Système A Système B
Donnée

Couche 7 AH Donnée Couche 7


Couche 6 PH Donnée Couche 6
Couche 5 SH Donnée Couche 5
Couche 4 TH Donnée Couche 4
Couche 3 NH Donnée Couche 3
Couche 2 DH Donnée DT Couche 2
Couche 1 Bits Couche 1

Canal de transmission de données


13 14

5. Le modèle de référence - OSI 5. Le modèle de référence - OSI

15 16
Modèle OSI et Architecture TCP/IP Les similitudes sont les suivantes:

 Tous deux comportent des couches.


 Tous deux comportent une couche application, bien que
chacune fournisse des services très différents.
 Tous deux comportent des couches réseau et transport
comparables.
 Les professionnels des réseaux doivent connaître ces deux
modèles.
 Tous deux supposent que les paquets sont commutés. Cela
signifie que chaque paquet peut prendre des chemins
différents pour atteindre une même destination. Cela est
En comparant le modèle OSI au modèle TCP/IP, vous remarquerez des
similitudes et des différences. différent des réseaux à commutation de circuits, où tous les
paquets prennent le même chemin.
17 18

Les différences sont les suivantes: Choix du modèle OSI


 TCP/IP intègre la couche présentation et la couche session Bien que les protocoles TCP/IP constituent les normes sur
dans sa couche application. lesquelles repose Internet, le modèle OSI a été choisi pour les
 TCP/IP regroupe la couche physique et la couche liaison de raisons suivantes dans le cadre de ce cursus:
données du modèle OSI dans la couche d’accès réseau.
 TCP/IP paraît plus simple, car il comporte moins de couches.  Il s’agit d’une norme générique et indépendante du protocole.
 Les protocoles TCP/IP constituent la norme sur laquelle s’est  Ce modèle comporte davantage de détails, ce qui le rend
développé Internet. Aussi, le modèle TCP/IP a-t-il bâti sa plus utile pour l’enseignement et l'étude.
réputation sur ses protocoles. En revanche, les réseaux ne  Cette richesse de détails peut également s’avérer fort utile au
sont généralement pas architecturés autour du protocole moment du dépannage.
OSI, même si le modèle OSI puisse être utilisé comme guide.

19 20