Vous êtes sur la page 1sur 3

Nom et Prénom : KSARA Aymane 4GC1

4ème année Génie Civil


Contrôle en Electricité de bâtiment et Réseaux

1. Indiquer les étapes à suivre pour mener une étude d’un projet en électricité de bâtiment ;

Pour procéder à l’étude électrique d’un projet :

En premier lieu, il faut identifier le type du site (villas, lotissement, immeubles…), classer le site selon
l’effectif des personnes de fréquentant, il faut aussi connaitre les normes et les prescriptions à
respecter pendant la réalisation de l’installation, en second lieu, il faut établir un bilan de puissance
estimative (les besoins en énergie électrique, la consommation d’énergie électrique possible),
d’autre part, le zonage de l’établissement, la définition des cheminements des câbles et la
réservation des locaux techniques, Ainsi que l’implantation de l’éclairage et des prises de courant, et
en fin le calcul des sections des câbles et les définitions des dispositifs de protection.

2. Définir les notions suivantes :


a. Puissance Active P correspond à la puissance moyenne fournie au cours d'une période
donnée. elle est exprimée en watts (W). pour un courant et une tension de période
b. Puissance réactive Q c’est une puissance consommée par les circuits magnétique. Ces
circuits magnétique sont majoritairement des bobines que l’on trouve dans les
transformateurs
c. Puissance apparente S est la puissance active maximale qu’on peut transiter quand
le facteur de puissance est unitaire.
d. Facteur de puissance est une caractéristique d’un récepteur électrique qui rend
compte de son efficacité pour consommer de la puissance lorsqu’il est traversé par
un courant.
3. Bilan de puissance :
a. Indiquer les différents coefficients utilisés dans le calcul de la
puissance et préciser leur signification.
Ku : le facteur d’utilisation maximale qui s’applique individuellement à chaque récepteur, ceci se

vérifie pour des récepteurs à moteur susceptibles de fonctionner en dessous de leur pleine charge.

Ks : coefficient de foisonnement ou facteur de simultanéité caractérise donc les statiques

d’exploitation de l’installation notamment pour les moteurs et les prises de courant =<1.

η: Le rendement global de l’installation

cos : le facteur de puissance moyen de l’installation.

b. Un récepteur de puissance installée 20 kW fonctionne à 75% de sa


puissance. Le facteur de puissance de l’ensemble est de 87% et le
rendement est 90%. Calculer la puissance utilisée en kVA :

Pu = Ku × Pi avec Ku = 0,75 et Pi = 20 kW ➔ Pu = 20×1000×0,75 = 15 kW

𝑃𝑢(𝑊) 15000𝑊
En kVA Pu = 1000
= 1000
= 15 kVA.
1
Nom et Prénom : KSARA Aymane 4GC1

c. Quelle est la valeur à donner au coefficient d’utilisation dans le


cas :
1. de l’éclairage : Ku= 1

2. des prises de courant : KU +0.1 à 0.2

d. Un lotissement contient 200 villas. La puissance à attribuer à


chacune des villas est 20kVA. En tenant compte du facteur de
foisonnement et d’extension, calculez la puissance du poste
électrique à installer.

La puissance utilisée est de 20kVA × 200


Pu=4000kVA = 4000kW
Avec Ks=0,4 (car le nombre des villas dépasse les 50)
Donc Pf(W) = Ks × Pu(W) = 1600 kW
Ke = 0,2
Se=Ke × Sf ➔ Pe= Ke × Pf
Pe = 0,2 × 1600 kW = 320 kW.

a. Une résidence constituée de logements sociaux composée de 20


immeubles de 24 logement chacun. La puissance à attribuer à
chacun des appartements est 4,5kVA. En tenant compte du facteur du
foisonnement et celui d’extension, calculer la puissance du poste électrique à
installer.

24 × 20 = 480 logements > 50


480 × 4,5 KVA = 2160 KVA
Pu = 2160 KVA
Avec Ks = 0,4
Pf = Ks × Pu ➔ Pf = 0,4 × 2160 kVA = 864 kVA
Ke = 0,2
Pe = 0,2 × Pf = 0,2 × 864 kVA = 172,8 kVA.

4. APPAREILLAGE ET MATERIEL BASSE TENSION


a. Indiquer la sensibilité des disjoncteurs différentiels protégeant les circuits de prises
de courant et de salle de bains selon la norme NF C15-100.

La norme NF C15-100 précise que tous les circuits de prises de courant et de salle de bains doivent
être protégés par une protection différentielle de 30mA.

b. Indiquer le rôle de l’appareillage électrique en précisant quelques appareils de


protection.

Le rôle de l’appareillage électrique est d’assurer la protection électrique, le sectionnement, et la


commande des circuits.

Les appareils de protection sont :

2
Nom et Prénom : KSARA Aymane 4GC1

Le sectionneur, l’interrupteur, le contacteur, le discontacteur, les fusibles, le disjoncteur, le DDR,


l’interrupteur-fusible, Le sectionneur-fusible.
5. Prise de la terre :
a. Indiquer les fonctions et les utilités de la terre.
La mise à la terre est le raccordement à la prise de terre des éléments conducteurs d’un bâtiment et
des masses des appareils électriques qui risquent d'être mises accidentellement en contact avec le
courant électrique par suite d'un défaut d'isolement dans un appareil électrique.
D'une part la mise à la terre permet d'écouler les courants de fuite sans danger. D'autre part, en
association avec un dispositif de coupure automatique (disjoncteur différentiel), elle assure la mise
hors tension de l'installation électrique.
b. Protection contre la foudre : Paratonnerre :

Indiquer l’intérêt et le moyen de se protéger contre la foudre. Quel est- le rôle du paratonnerre.

Le paratonnerre est un matériel de protection contre la foudre, il protège les structures contre les
coups de foudre directs. Le paratonnerre a pour fonction de capter les coups de foudre qui sont
susceptibles de frapper directement la structure qu’il protège.

L’installation extérieure de protection contre la foudre est composé d’un capteur appelé
paratonnerre, d’au moins un conducteur et d’une prise de terre dédiée à chaque conducteur les
prises de terre doivent être reliées entre elle, ainsi que toutes les masses métalliques se trouvant à
proximité.

L’installation extérieure de protection contre la foudre capte, conduit et écoule dans le sol le courant
électrique de la foudre.