Vous êtes sur la page 1sur 18

Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile

Communication (GSM)
INTRODUCTION :

Le GSM, (Global System for Mobile communications), est un système cellulaire et


numérique de télécommunication mobile. Il a été rapidement adopté par les
usagers et a vite gagné des parts de marché. L’utilisation du numérique pour
transmettre les données permet divers services et des possibilités accrues, par
rapport à tout ce qui a existé en analogique. On peut citer, par exemple, la
possibilité de téléphoner depuis n’importe quel réseau GSM dans le monde
(service roaming).

Ce chapitre donne une vue globale de l’architecture du réseau, des interfaces et


protocoles, et du fonctionnement du réseau.

I.1.HISTORIQUE :

La définition de la norme GSM remonte au début des années 80. A l'origine, la


prise de conscience par les opérateurs que le marché du radiotéléphone en
Europe était morcelé du fait de la multiplicité des systèmes analogiques alors en
place et des bandes de fréquence correspondantes. La conséquence était
l'impossibilité pour l'usager d'utiliser son terminal ailleurs que dans son réseau
d'origine.

De ce constat est né le concept de système de radiotéléphonie européen


permettant d'abolir les frontières du réseau et de constituer un véritable marché
européen pour les équipements d'infrastructure et de terminaux.

En 1982, le CEPT (Conférence Européenne des Postes et Télécommunications)


décide alors de constituer le Groupe Spécial Mobile (dont est issu le nom GSM)
avec pour mission de développer un standard paneuropéen pour les
communications mobiles. L'acronyme GSM correspond à Global System for Mobile
Communications.

Le réseau radio mobile GSM représente le premier système standardisé qui utilise
une technique de transmission numérique pour le canal radio: Ce point représente
une caractéristique particulière du réseau, parce que tous les systèmes radio
cellulaires précédents utilisaient des techniques de transmission analogiques. Une
Page
1
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
autre caractéristique essentielle du système est le roaming (itinérance), c'est à
dire la possibilité offerte à l'utilisateur mobile d'accéder aux services GSM
même dans le cas où il se trouve à l'extérieur de la zone de couverture de son
réseau de souscription, en tant qu'utilisateur visiteur.

I.2.ARCHITECTURE GSM :

GSM regroupe deux types de réseaux cellulaires numériques de


télécommunications pour abonnés mobiles :

• Le réseau GSM900 : il utilise des fréquences porteuses dans la gamme des


900 MHz.
• Le réseau DCS1800 (Digital Cellular Télécommunications System) qui
utilise des fréquences porteuses dans la gamme des 1800 MHz.

Les réseaux GSM/DCS permettent d’offrir au public des services de


télécommunication avec une couverture continue sur un vaste territoire.

Le système GSM est constitué des entités suivantes (Figure I.1):

Figure-I.1- Architecture du réseau GSM

I.2.1.SOUS-SYSTEME RADIO (BSS, BASE STATION SUBSYSTEM) :

Page
2
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
Il assure la couverture de zones géographiques données appelées cellules et qui
contiennent les matériels et logiciels nécessaires pour communiquer avec les
stations mobiles.

LA STATION MOBILE (MS) :

MS est l'équipement physique utilisé par l'usager du réseau GSM pour accéder
aux services de télécommunication offerts, qui est constituée de deux éléments
séparables :

• Un équipement mobile qui fournit les capacités radio et logicielles


nécessaires a dialogue avec le réseau et demeure indépendant de l’abonné
utilisateur.
• Une carte SIM (Subscriber Identification Module) qui contient les
caractéristiques de l’abonné et de ses droits.

BASE TRANSCEIVER STATION (BTS) :

BTS appelés TRX relie les stations mobiles à l’infrastructure fixe du réseau, elle
est composée d'un ensemble d'émetteur / récepteurs. Elle assure :

• La gestion du multiplexage temporel, et la gestion des sauts de


fréquence.
• Des opérations de chiffrement.
• Des mesures radio permettant de vérifier la qualité de service.
• La gestion de la liaison de données (données de trafic et de signalisation)
entre les mobiles et la BTS.
• La gestion de la liaison de trafic et de signalisation avec le BSC.

La capacité maximale typique d'une BTS est de 16 porteuses, soit 112


communications simultanées. En zone urbaine où le diamètre de couverture d'une
BTS est réduit, cette capacité peut descendre à 4 porteuses soit 24
communications.

BASE STATION CONTROLLER (BSC) :

Page
3
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
Cet équipement assure l'interface avec le segment NSS avec lequel il dialogue
au travers de liaisons de type MIC (Modulation par Impulsion et Codage). Il
assure également le contrôle des BTS qui dépendent de lui.
Ses fonctions principales sont :

L'allocation des canaux de communication ; Le traitement des mesures des


niveaux d'émission BTS et mobiles ; La concentration de circuits routés vers le
MSC ; La gestion des liaisons de communications.

I.2.2. SOUS-SYSTEME RESEAU (NSS, NETWORK SUBSYSTEM) :

Appelé sous-système d’acheminement, comprend l'ensemble des fonctions


nécessaires à l'établissement des appels et à la mobilité.

MOBILE SWITCHING CENTER (MSC) :

MSC est un commutateur qui réalise les fonctions de connexion et de


signalisation pour les mobiles localisés dans une zone géographique appelée
zone de localisation du MSC. La différence principale entre un MSC et un
commutateur d'un réseau fixe est qu'un MSC doit prendre en compte l'impact de
l'allocation des ressources radio aux mobiles et la mobilité des mobiles. Il doit
posséder des ressources suffisantes pour réaliser au moins les procédures
suivantes : Procédures pour l'enregistrement des localisations ; Procédures
requises pour les handovers.

Un MSC constitue l'interface entre le système radio et les réseaux fixes. Il réalise
toutes les fonctions nécessaires à la mise en œuvre des appels vers les mobiles.
Dans la pratique, un MSC intègre les fonctionnalités d'un VLR.

GATEWAY MSC (GMSC) :

Si le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) doit router un appel vers un abonné


mobile, l'appel est routé vers un MSC. Ce MSC interroge le HLR concerné, puis
route l'appel vers le MSC sous lequel le mobile est localisé (il peut s'agir du même
MSC). Un MSC qui reçoit un appel d'un autre réseau et qui assure le routage de

Page
4
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
cet appel vers la position de localisation d'un mobile est appelé Gateway MSC
(GMSC).

HOME LOCATION REGISTER (HLR):

Cet équipement intègre la base de données nominale d'un PLMN. Il regroupe


toutes les informations permettant de localiser et d'identifier tout terminal (sous
tension) dont il a la charge. Il s'interface avec l'ensemble des VLR du PLMN et
l'EIR. Il assure les fonctions permettant : La fourniture, sur demande d'un VLR, des
informations relatives à un abonné dont il a la gestion ;

L'acquisition d'informations (sur un abonné) issues d'un VLR, puis la mise à jour
de la base de données qu'il contient ; L'acquisition des informations de
chiffrement allouées à chaque abonné par l'AUC.

VISITOR LOCATION REGISTER (VLR):

VLR s'interface avec le HLR, un MSC, d'autres VLR et l'AUC. Il assure des fonctions
de base de données temporaire contenant les informations relatives aux
terminaux présents et actifs (au moins en veille) dans son secteur de couverture.
Il assure les fonctions permettant :

L'acquisition des informations stockées au niveau du HLR lors de l'arrivée d'un


nouvel abonné dans sa zone de couverture ; La mise à jour des informations de
localisation contenue dans le HLR après contrôle de la validité de l'IMEI
(International Mobile Equipement Identity) identifiant tout terminal GSM ;
L'enregistrement des terminaux de passage ; L'authentification du terminal par
contrôle du numéro IMEI affecté à chaque combiné.

AUTHENTICATION CENTER (AUC) :

AUC est associé à un HLR et sauvegarde une clé d'identification pour chaque
abonné mobile enregistré dans ce HLR. Cette clé est utilisée pour fabriquer :

• Les données nécessaires pour authentifier l’abonné dans le réseau GSM.

Page
5
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
• Une clé de chiffrement de la parole (Kc) sur le canal radio entre le MS et
BTS.

L'AuC est une fonctionnalité généralement intégrée dans le HLR.

EQUIPMENT IDENTITY REGISTER (EIR):

EIR sauvegarde toutes les identités des équipements mobiles utilisés dans le
réseau, et permet de refuser l’accès au réseau à un MS déclarer perdu ou voler.
Cette fonctionnalité peut être intégrée dans le HLR.

I.2.3.LE SOUS-SYSTEME D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE (OMC,


OPERATIONS AND MAINTENANCE CENTRE) :

Le réseau d’exploitation et maintenance comprend les centres d’exploitation


maintenance (OMC : Operations and Maintenance Center) qui sont les entités
fonctionnelles permettant à l’opérateur du réseau de contrôler son système. On
distingue un :

OMC-Radio (OMC-R) : prend en charge la supervision et le contrôle d'un


ensemble de BSC et BTS.

OMC-Switching (OMC-S): permet de superviser et contrôler un ensemble de


MSC/VLR.

On peut trouver, si l’importance du réseau le justifie, un NMC (Network


Management Centre) qui assure l'administration générale centralisée du réseau.

Les fonctions suivantes peuvent être spécifiquement identifiées : Fonctions liées à


la gestion commerciale ou administrative du réseau ; Gestion de la sécurité ;
Gestion des performances ; Gestion de la configuration ; Maintenance, gestion
des alarmes.

I.2.4. RESEAU SEMAPHORE NUMERO 7 APPLIQUE AU GSM :

Réseau sémaphore numéro 7 (SS7) est un ensemble de canaux sémaphores


spécialisé dans le transfert de la signalisation .Tel que celle-ci est une méthode
dans laquelle le canal sémaphore (SL,Signaling Link) achemine sous la forme
Page
6
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
de trames sémaphores, l`information de signalisation se rapportant a des circuits
ou a des messages de gestion et de supervision.

Il fonctionne suivant le principe de la commutation de paquets. Il possède des


routeurs de paquets appelés Points de Transfert Semaphore (STP,Signaling
Transfer Point) et des équipements terminaux sont appelés des Points
Semaphore (SP,Singaling Point) .Grace au SS7 deux SP peuvent s`échanger a
tout moment des message de signalisation indépendamment des circuits établis
entre eux.

Il existe six types de canaux sémaphores labellises a partir de leur fonction dans
le réseau (figureI.2) :

Type A (Acees Link) reliant des SPs a des STPs ; Type B (Bridge Link) reliant
STPs de differentes region entre eux ; type C (Cross Link) reliant une pair de STP
de même région ; type D (Diagonal Link) reliant des STP de même niveau (local,
régional) a des régions de niveau supérieur (régional, national) ; type E
(Extended Link) reliant un SP donnée a un STP d`une autre région ; type F
(Full-Associated Link) reliant des SPs directement entres eux en mode associé.

Figure -I.2-Canaux sémaphores

On distingue deux modes sémaphores peut êtres utilisés dans le réseau GSM
(figureI.3) :

Page
7
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
Le mode associé est utilisé entre les BSCs et les MSCs. Le protocole de
signalisation utilisé est BSSAP (Base Station Subsystem Application Part).

Le mode quasi-associé s'applique au NSS. Les MSCs, GMSCs, HLR et EIR sont
considérés comme des SPs (Signaling Point) rattachés à des STPs (Signaling
Transfer Point). Les protocoles de signalisation considérés sont ISUP, MAP
(Mobile Application Part), INAP (Intelligent Network Application Part) et
CAP (CAMELApplication Part).

Figure-I.3- Canal sémaphore appliquer au GSM

SS7 est divisée en quatre niveaux représentés à la figure –I.4- :

Sous système de transfert de message (MTP,Message Transfert Part) :les


niveaux 1 à 3 prennent en charge le transfert de messages de signalisation entre
les nœuds de SS7,de façon fiable

Niveau 4 : concerne les services de signalisation. Plusieurs de ces blocs


fonctionnels représentant une application spécifiques utilisent les services de
MTP. Des exemples des utilisateurs sont :

• ISUP (ISDN User Part):offres les services d’établissement et de


libération des circuits ainsi que des services complémentaires
(identification de la ligne appelant, revois d’appel, etc).
• TCAP (Transaction Capability Application) : offre les services
d’invocation à distance. Exp : invocation est l’interrogation d’une

Page
8
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
base de données de numéro vert afin d’obtenir le numéro physique
correspondant.

Différentes application utilisent les services TCAP. Parmi celles-ci, figurent :

INAP (Inteligent Network Application Part) : est le protocole permettant


d’exécution de services à valeur ajoutée (numéro vert, carte prépayée, etc).

MAP (Mobile Application Part) : offre le service de mobilité du terminal ainsi


que des services complémentaire.

OMAP (Operation Maintenance Administration Part) : offre un service de


gestion de réseau SS7.

• SCCP (Signaling Connection Control Part):peut être considéré


comme un enrichissement de MTP, a sont tour sert des utilisateurs du
niveau 4.

Figure-I.4- pile des protocoles SS7

Remarque : la pile SS7 complète est mise en œuvre dans les SPS. Par contre
les STPs n’implante que la partie MTP et éventuellement la partie SCCP.

I.3.INTERFACE ET PROTOCOLE EN GSM :

Le GSM normalise un ensemble d'interfaces entre les entités afin de permettre


l'interfonctionnement entre équipements de fournisseurs différents (Figure -I. 5-).

Page
9
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)

Figure-I.5- Interface GSM

Interface A : permet un réel interfonctionnement entre des MSC et des BSC,


basée sur l'utilisation d'une ou plusieurs liaisons numériques à 2Mbit/s qui
supportent le trafic ainsi que la signalisation nécessaire, il est définie à la sortie
du MSC et le débit du canal de parole y est égal à 64 kbit/s. Or, le débit
correspondant sur l'interface radio est égal au plus à 16 kbit/s. Une fonction de
transcodage (TRAU, Transcoder / Rate Adaptor Unit) pour la parole ou de
conversion de débit pour les canaux de données est donc nécessaire ;
fonctionnellement, le transcodeur est considéré comme faisant partie du BSS.
Protocole de signalisation est BSSAP (Base Station Subsystem Application
Part) qui s’appuie sur un transport SS7.
Interface A bis : permet l'interfonctionnement entre des BTS et des BSC qui
utilisent au niveau physique des liens à 2 Mbit/s. le protocole utilisé pour le
transport de la signalisation est LAPD (Link Access Protocol for the D
channel) du RNIS.
Interface Radio Um : permet à MS d’établir une connexion de niveau 2 avec la
BTS pour fiabiliser le dialogue sur le canal dédié. Le sens montant désigne les
activités radio de la MS vers le réseau; le sens descendant désigne les activités
radio du réseau vers MS. Le protocole de signalisation utilise LAPDm.

Interface B : par le biais de cet interface le MSC interroge le VLR qui lui est dédié
lorsqu`il nécessite des informations concernant une station mobile localisée dans
sa zone de couverture radio. Ainsi lors du démarrage d` une procédure de mise a

Page
10
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
jour du MS de sa localisation avec MSC celui la informe son VLR a travers cet
interface qui sauvegarde les informations appropries.

Interface C : permet au GMSC d’interroger le HLR contenant les caractéristiques


d'abonnement d'un abonné mobile, afin d’établir un appel vers sa station mobile.

Interface D : est utilisée entre VLR et HLR pour échanger les données relatives à
la localisation d'un mobile ainsi que pour la gestion des caractéristiques de
l'abonné.

Interface E: utilisée entre MSCs qui doivent échanger des données afin d'initier
puis de réaliser l'opération du transfert inter cellulaire pendant une
communication.

Interface F : est utilisée entre MSC et EIR afin d'échanger des données pour que
l'EIR puisse vérifier l'état de l'identité de l'équipement mobile.

Interface G : permet l`échange de signalisation entre VLRs afin que le nouveau


VLR puisse obtenir de l'ancien VLR, l'IMSI et les triplets d'authentification
concernant la station mobile. Lorsqu'un MS se déplace d'une zone contrôlée par
un MSC/ VLR à une autre sous la responsabilité d'un autre MSC/VLR, une
procédure de mise à jour de localisation aura lieu.

Les interfaces B, C, D, E, F et G utilisent le protocole MAP (Mobile Application


Part) qui s’appuie sur la pile de protocole SS7.
Interface ISUP/SS7 : lors d’appels provenant du RTC, l’interface de signalisation
entre un Class 5 Switch (Commutateur d'accès du RTC) et le GMSC est ISUP/SS7.
La même interface est utilisée entre un MSC et le RTC pour des appels de la
station mobile à destination d’un abonné du RTC.

Les différents changements de protocole lors d`un appel :

Page
11
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)

I.4.IDENTITES DANS GSM :

I.4.1.IMSI (INTERNATIONAL MOBILE SUBSCRIBER IDENTITY):

IMSI est affecté lorsqu’un abonné souscrit à un abonnement mobile auprès d’un
opérateur. Ce numéro d’IMSI a été préalablement stocké sur la carte SIM.Il n’est
pas connu de l’abonné mobile et n’est utilisé que par le réseau GSM.

L'IMSI est constitué de trois sous-champs (Figure I.6):

• MCC (Mobile Country Code) : Il s'agit du code du pays du réseau GSM.


L'allocation des valeurs des codes de pays pour réseaux GSM est régie par
l'ITU-T. Exemple en Algérie 603
• MNC (Mobile Network Code) : Il s'agit du code du réseau mobile. Il est
codé sur 2 chiffres et identifie de manière unique le réseau GSM à l'intérieur
d'un pays. Exemple de Nedjma 03 et Djezzy 02

Les deux champs MCC et MNC permettent de déterminer de façon unique dans le
monde le réseau mobile de l’abonné.

• MSIN (Mobile Subscriber Identification Number) : il s'agit du numéro


d'identification du mobile. Il identifie l'abonné mobile à l’intérieur du réseau

Page
12
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
mobile. Les deux premiers chiffres du champ MSIN donnent l’indicatif du
HLR de l’abonné au sein de son réseau mobile.

Figure-I.6- Format de l`IMSI

L'IMSI est une information permanente. Elle est stockée dans le HLR, le VLR, et la
carte SIM.

I.4.2.MSISDN (MOBILE STATION ISDN NUMBER):

C`est le numéro associe a la station mobile .il consiste en trois sous champ
(Figure I.5) :

• CC (Country Code) : Il s'agit du code du pays dans lequel l'abonné mobile


a souscrit un abonnement. Exemple en Algérie 213
• NDC (National Destination Code) : Il s'agit du numéro national du
réseau GSM dans lequel un client a souscrit un abonnement. exemple 55x,
560,561
• SN (Subscriber Number) : librement attribuer par l`operateur.

Figure-I.7- Format du MSISDN

Le MSISDN est une information permanente présente dans les entités HLR et VLR.

I.4.3.IMEI (INTERNATIONAL MOBILE EQUIPMENT IDENTITY):

Ce numéro est alloué par le constructeur du terminal mobile. Il est utilisé de


manière optionnelle par les opérateurs GSM pour lutter contre les vols de
terminaux ou pour interdire l'accès au réseau à des terminaux qui auraient un
Page
13
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
comportement perturbant ou non conforme aux spécifications. L'IMEI est
composé des éléments suivants (Figure I.8) :

• TAC (Type Approval Code) : Il s'agit d'un numéro indiquant la version de


validation du matériel.
• FAC (Final Assembly Code) : Il s'agit du numéro qui identifie l'usine où a
été assemblé le poste.
• SNR (Serial Number) : Il s'agit du numéro de série de l'appareil dans le
TAC et le FAC.
• Spare (en réserve) : Ce chiffre doit être codé à "0" lorsqu'il est transmis
par le mobile.

Figure-I.8- Format de l`IMEI

Pour l`obtenir en tape le code *#06# avec le téléphone mobile

I.4.4. TMSI (TEMPORARY MOBILE SUBSCRIBER IDENTITY) :

Le VLR alloue ce numéro temporaire unique à chaque mobile se localisant dans sa


zone de couverture (de manière local) de manière à conserver la confidentialité
de l'identité de l'IMSI, A chaque changement de VLR, un nouveau TMSI est
attribué. Et lorsqu'un mobile reçoit un TMSI il stocke cette identité sur sa carte
SIM.

Le TMSI est utilisé pour identifier le mobile lors des interactions station mobile
réseau.et il est connu que sur la partie MS MSC/VLR. Le HLR n’en n'a
jamais connaissance.

Le TMSI est une information temporaire qui n'est stockée que dans le VLR et la
carte SIM.

I.4.5. MSRN (MOBILE STATION ROAMING NUMBER):

Page
14
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
C`est un numéro de réacheminement (roaming) doit avoir la même structure que
les MSISDN relatifs à une zone de localisation donnée, dans un réseau GSM et
dans un pays donné (Figure I.9).

Il est utilisé pour router les appels vers un mobile, il acheminer l'appel vers le
MSC dans l'aire au quel se trouve la MS ; tout se passe comme si la MS était un
abonné du MSC. A la demande d'un GMSC au HLR concerné, un MSRN est alloué
temporairement par le VLR qui possède les dernières informations de localisation
de ce mobile.

Figure-I.9- Format du MSRN

Le MSRN est une information temporaire générée et stockée dans le VLR.

I.4.6.LAI (LOCATION AREA IDENTIFICATION):

Un réseau GSM est divisé en aires de service contrôle par un MSC/VLR, composée
d'un ensemble de zones de localisation (LAs, Location Areas, et chaque LA
représentant un ensemble de cellules. La figure I.10 décrit de manière simplifiée
un exemple de réseau GSM avec deux aires de services, celles du MSC/VLR1 et
du MSC/VLR2. Le réseau est divisé en cinq zones de localisation.

• Les zones de localisation LA1 et LA2 sont sous le contrôle du MSC/VLR1.


Elles constituent l'aire de service 1.

• Les zones de localisation LA3, LA4 et LA5 sont sous la responsabilité du


MSC/VLR2. Elles forment l'aire de service 2.

Figure-I.10- Aire de service et zone de localisation


Page
15
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
Le numéro de MSC/VLR est une information temporaire qui permet au HLR de
connaître la localisation courante de la station mobile. Cette information est
stockée dans le HLR.

Une zone de localisation est identifiée par l'adresse LAI composée des champs
suivants (Figure I.11) :

• MCC : Il s'agit du code du pays du réseau GSM, champ également présent


dans l'IMSI.
• MNC : Il s'agit du code du réseau mobile, champ également présent dans
l'IMSI.
• LAC (Location Area Code) : il s'agit du code de la zone de localisation
librement affecté par l'opérateur.

Figure-I.11- Format du LAI

Le LAI est une information temporaire présente sur le VLR et la carte SIM.

I.4.7. CGI (CELL GLOBAL IDENTIFICATION):

Le CGI est unique, est la concaténation LAI+CI puisque La cellule au sein d'une
zone de localisation est identifiée en rajoutant un numéro de cellule (CI, Cell
Identity) à l'identification de la zone de localisation (Figure I.12).

Figure-I.12- Format du CGI

I.4.8. IDENTITES POUR L'AUTHENTIFICATION ET LE CHIFFREMENT :

La sécurité dans le réseau GSM est adressée sur deux plans : authentification et
chiffrement.
Page
16
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
L’authentification empêche l’accès frauduleux par une station mobile clonée. Le
chiffrement empêche l’écoute par un usager non autorisé.

La clé Ki est une information permanente stockée dans l'AuC et la carte SIM, l'AuC
étant intégrée dans le HLR. Le triplet (RAND, SRES, Kc) qui correspond à une
information temporaire est calculé par l'AuC, et stocké dans le HLR et le VLR.

I.4.9.EXEMPLE DE CHANGEMENT DE DIFFRENTES IDENTITES LORS D’UN

APPEL DU RTC A DESTINATION D`UN ABONNE GSM:

Le mobile enregistrer dans un réseau GSM peut émettre et recevoir des appels.
Considérant les différents changements d`entités Lors d`un appel entrant du RTC
a destination d`un abonné GSM (figure):

Figure -I.13-appel entrant vers un abonné GSM

Un abonne fixe compose le numéro MSISDN, l`appel est achemine via le protocole
ISUP vers le GMSC qui a
Sont tour interroge le HLR qui contient le profil de l`usager mobile destinataire ;
après celui-ci demande au VLR de lui fournir un MSRN qui va le retourner au
GMSC et celui-ci le relaye au MSC concernée. Par une opération de recherche sur
toutes les BTS de la zone de localisation, le BSC appelle le demandé par son TMSI
(à la demande du VLR) .Le mobile est "alerté" pour qu’il commute en interne la
tonalité de "sonnerie" et si le
Demandé décroche la communication est alors établie.

I.5.LES PRINCIPALES CARACERISTIQUES DU GSM :

Page
17
Chapitre I: Principes De Base Du Global System For Mobile
Communication (GSM)
Fréquence d`émission du MS vers 890-915
BTS MHz

Fréquence d`émission du BTS 935-960 CONCLUSION :


vers MS MHz
Les réseaux de type GSM sont
Modes d`accès AMRT/AMR
des réseaux complètement
F
autonomes. Ils sont
Espacement des canaux radio 200 KHz
interconnectables aux RTCP
Espacement du duplex 45 MHz (Réseaux Terrestres Commutés
Nbre de canaux par sens 124 Publics) et utilisent le format
Nbre de canaux de parole plein 8 numérique pour la transmission
débit des informations, qu'elles

Débit brut d`un canal radio 270 K soient de type voix, données ou

bit/s signalisation. Les équipements


spécifiques constituant le
Type de codage RPE -LTP
squelette matériel d'un réseau
Type de modulation GMSK
GSM (BTS, BSC, MSC, VLR et
Rayon maximal d`une cellule 30 Km HLR) dialoguent entre a travers
Rayon minimal d`une cellule 200 m d`une interface et des
Débit maximal de transmission de 9600 bits/s protocoles.
données
Le système GSM est très
riche en fonctionnalités, son
exploitation nécessite un grand soin pour maintenir une qualité et continuité de
service acceptable.et si l`un des éléments cesse de fonctionner correctement
c`est tout le réseau sera dégradée dont nous allons voir toutes les spécificités, au
chapitre suivant.

Page
18