Vous êtes sur la page 1sur 6

6/10

FLTR 1410 : Fondements historiques de la civilisation occidentale I

Conséquences socio politiques des conquêtes

Pouvoir politique monopolisé par un petit nombre de familles qui augmente leurs
richesses et petits paysans perdent terres et migrent à rime.

Question agraire : paysans migrés en ville car perdu leurs terres revendiquent
redistribution de terres publiques (en bonne partie monopolisées par riches propriétaires
alors qu’elles appartenaient à l’état). Revendication reçoit soutien de 2 aristocrates
(frères Gracque ??***) empreints d’idées hellénistiques, idées de justice sociale. Tiennent
aux valeurs traditionnelles de Rome => tout paysans est un citoyen est un soldat. Un
frère (Tibérius) obtient une magistrature import. (tribunal de la plèbe) en 133 av. J.C.
avance projet de loi : limiter droit de possession à 125 hect pour que les riches n’aient
pas tout et pour distribuer le reste aux paysans en tant que parcelles inaliénables (ne
peuvent pas êtres revendues) MAIS suscite craintes et opposition des aristocrates =>
troubles, émeutes (Tibérius est assassiné pendant une émeute).

10 ans + tard (Caius) élu tribun de la plèbe en 123. souhaite trouver solution à la crise.
Propose série de lois agraires (réformes). Il reprend la loi de son frère mais ajoute une
idée importante car répercussions : il ajoute l’idée que l’état romain devrait créer des
colonies de peuplement en Italie mais aussi sur le territoire de Carthage OR Carthage a
été déclaré territoire maudit en 146. il propose de confier aux chevaliers la présidence de
certains tribunaux qui jugent les conflits entre les gouverneurs romains (à la tête d’une
province) et les provinciaux (opprimés par gouverneurs). Nobles sont défavorables à ces
propositions et trouvent un prétexte facile idéal pour éliminer Caius Gracque (crient au
scandale devant sa proposition de créer une colonie à Carthage car « sacrilège ») ils
ordonnent son exécution et celle de ses partisans. Mesure est exécutée et lois des frères
sont abolies. Bilan : conséquences à long terme
1. distribuer les terres : 1er siècle, cette idée sera reprise par les grands généraux qui vont
distribuer des terres en faveur des vétérans de leurs armées.
2. signent apparition de factions politiques opposées : populaires (aristocrates qui rêvent
de démocratie et s’opposent à l’ordre établi par le sénat et qui ont pour prétention de
défendre les intérêts du peuple notamment en proposant des lois agraires) et
optimates*******************
3. violences préfigurent les affrontements des guerres civiles

La république romaine en déclin (107-31 av. n. è.)

Période correspond à un tps marqué par des crises profondes qui s’expriment tant au
niveau intérieur mais qui se répercute aussi au niveau extérieur ; correspond à une
poursuite des conquêtes pas toujours sans heurt : marque mise en place progressive du
pouvoir personnel autour de quelques grandes figures (Marius, Scylla ?, pompée,
auguste, …)

Marius et Sylla
Marius est un chevalier romain.
108 : occupe fonction militaires, combat en Afrique (Humidie) contre Jugurtha. Atterré par
la mollesse des généraux romains qu’il trouve incapable de faire face aux événements
qu’ils rencontrent. Il décide de se porter candidat aux élections consulaires et obtient le
consulat grâce à l’appui des populaires. Pour mener la guerre de manière efficace =>
réforme profonde de l’armée. Il ouvre l’armée à tous les citoyens (plus citoyens disposant
d’un certain revenu) :> armée de métiers, qui sera entièrement dévouée à son chef.
Armée qui cherchera à remporter la victoire pour s’assurer les fruits du butin. Pauvres
n’ont rien a perdre et tt à gagner : Marius l’emporte sur Jugurtha en 105. il obtient l’appui
des tribuns de la plèbe pour faire voter des lois agraires en faveur de ces vétérans =>
distribution de terres en Humidie. De retour à Rome, Marius exerce le consulat durant 5
années consécutives (104-100) mais normalement délai de 10 ans entre l’exercice d’une
même magistrature (=>entorse au vieux principe ***)
Commandement contre les Cimbres et teutons qui en sont venus à inquiéter les
populations romaines => victoire après plusieurs batailles.
Nouveau modèle de pouvoir se met en place avec Marius : 1ere fois qu’un romain se voit
attribuer autant de pouvoir en si peu de tps MAIS modèle qui invite à la surenchère car si
l’on veut être gd, il faut l’être autant ou plus que Marius. le problème est que des
tensions risquent d’apparaitre.
Scylla : de distingue lors de la guerre sociale (socii = allié)/italique/des alliés. Les alliés
avaient ********** ils étaient davantage mobilisés que les citoyens et ils se sentaient
participer à la mm culture, civilisation que les citoyens romains. Devant cette situation
tendue, en 91 un tribun de la plèbe propose d’octroyer la citoyenneté aux alliés. Cette
proposition provoque l’opposition des adversaire donc il est assassiné. Italiens s’insurgent
alors : Rome réussit à mater la révolte grâce à l’aristocrate scylla. Romains cèdent sur le
plan politique => accordent aux alliés la citoyenneté romaine. Octroi a lieu en 88.
88 : roi d’asie profite des troubles en Italie pour accroitre son propre pouvoir, étendre sa
puissance : roi de la région du po (n-e Turquie actuelle). Mithridate envahit toute la
province d’asie, fait massacrer 80 000 italiens en asie et en Grèce et il est accueilli
comme un libérateur pcq romains pressuraient ces provinces : domination romaine en
asie est donc très profondément ébranlée. Evénements ont aussi répercussions à Rome
et en Italie. Ces régions soumises payaient chaque année à Rome un tribut, mais
maintenant qu’elles ont été libérées, l’argent n’entre plus dans l’état => perte terrible
pour l’état et pour riches romains qui ont investis dans ces régions. Romains confient la
lutte contre Mithridate à scylla. Le peuple qui se souvient des exploits de Marius
souhaitent que ce soit lui qui s’octroie le commandement. Scylla qui espérait
énormément de cette campagne, marche sur Rome avec son armée => 1ere guerre
civile. Il part en orient avec son armée. Pendant campagne de scylla en orient contre
Mithridate, pouvoir à Rome est repris par Marius et ses partisans (marianistes). Meurt en
86 mais partisans restent jusqu’en 82. scylla rentre à Rome en 83 avec butin de guerre
considérable. Doit s’imposer face aux partisans de Marius : fait afficher nom de ses
adversaire sur les listes (proscriptions) : quiconque tue un marianiste aura le droit de
confisquer ses biens. Scylla a donc mis fin à la 1ere guerre civile au prix de violences
extrêmes qui en annoncent d’autres. Il va se faire ensuite conférer par une loi un pouvoir
exceptionnel : dictateur pour donner des lois et organiser la cité. Cette magistrature
n’était accordée que pour une durée limitée à 6 mois qu’en cas de danger extrêmement
pressant => entorse terrible au principe R2PUBLICAIN ^^^^^^^^
Scylla (=/= Marius) appartient aux optimates (pas populaires) et veut renforcer intérêts
des aristocrates au détriment des tribuns de la plèbe, des chevaliers. Scylla est cohérent
avec lui-même : en 79, il estime avoir rempli sa missions (refonder la cité) et abdique.
Meurt l’année suivante. Il a rendu son pouvoir mais de nouvelles formes de
gouvernement ont vu le jour avec Marius et scylla. Pouvoir de + en + personnelle, en
bonne partie basée sur l’attachement des soldats.

Les réformes de scylla sont sans lendemain. Par contre, au niveau extérieur, les difficultés
s’accumulent (pirates infestent méditerranée, Mithridate veut reprendre conflits, ***)
Pompée acquiert un prestige énorme grâce à ses succès militaires. Toutefois, d’autres
sénateurs souhaitent participer à cette lutte pour le pouvoir (qui devient de + en + imp.,
personnel, donne + en + de prestige). Pompée remporte une série de succès militaires
(Sertorius qui occupait l’Espagne en 72 ; à son retour d’Italie, il met un terme avec
Crassus à une révolte d’esclaves qui avait été soulevée par Spartacus. Volé prestige à
Crassus). Il jouit donc déjà à ce moment d’un prestige énorme pc qu’il a obtenu
d’importantes victoires militaires, bénéficie de l’appui de ses soldats et clientèle, mais
aussi de l’appui des populares envers qui il a pris des mesures favorables. Il n’y
appartenait pas mais il réussit à se les concilier. Il obtient de nouveaux pouvoirs,
nouveaux commandements militaires afin de lutter contre pirates et Mithridate. Il reçoit
l’impérium (pouvoir militaire, juridique, judiciaire) de 3 ans sur toute la méditerranée et
sur l’orient => entorse car normalement 1 AN
Remporte pirates **** nouveaux territoires : pont et Bithynie PUIS la Syrie. Annexions,
accroissement territoire romain signifie un enrichissement important puisque revenus
annuels croissent grâce aux impôts payés par nouvelles provinces. Certains souhaitent
limiter pouvoir de ces imperatores (tel pompée) et c’est le cas de Cicéron qui est consul
en 63 avant notre être. Cicéron souhaite réussir à allier entre eux les chevaliers et les
optimates contre les projets ambitieux des généraux. Souhaitent que la toge l’emporte
contre les armes (généraux) : tous ne sont pas du même avis (césar).
A son retour d’orient en 62, pompée se heurte à la méfiance du sénat. Sénat craint cette
homme qui a rassemblé trop de pouvoir, de prestige, de richesses. Il va alors s’allier avec
2 personnages pour former une entente ***** : César et Crassus => premier triumvirat :
permet aux 3 hommes de dominer toute la vie politique. César obtient le consulat. Les
triumvirs réunissent entre leurs mains le pouvoir politique (César), fortune (Crassus est
richissime) et prestige (clientèle de pompée). Sous son consulat, césar ait passer une
série de mesures qui favorise les populares et fait passer une réforme agraire inspirée de
celle des frères Gracque : il va faire distribuer les terres publiques de Campanie entre les
vétérans de l’armée de pompée et les citoyens pauvres. César qui a donc établi son
pouvoir politique rêve d’une campagne militaire prestigieuse qui lui permet d’égaler ou
surpasser pompée : il se fait ainsi attribuer un proconsulat sur les gaules cisalpines. Dans
l’imaginaire des romains, les gaulois représentent cet ennemi séculaire, barbare,
dangereux, qui a réussi à s’emparer de Rome. S’emparer de leur territoire représenterait
dans l’imaginaire des romains un succès symbolique énorme. A cette époque, la gaule ne
constitue absolument pas un état indépendant (« les gaules »). Peuplées de peuples =/=
qui s’opposent entre eux et forment autant de petits états ; loin d’être un territoire inculte
puisque hab. ne sont pas des sauvages : vivent d’agriculture, élevage, industrie du bois
et du métal. César dirige contre ces gaulois une armée de métiers comme celle jadis de
Marius qui lui est entièrement dévouée. Entre 58 et 51 cesar conquérit ce territoire
énorme et malgré leur supériorité numérique, les gaulois sont vaincus d’une part parce
qu’ils sont – bien armés mais surtt pcqu’ils sont – bien armés. César se montre habile ;
plutôt que d’opprimer durement les conquis, il se montre modéré et va enroler ds son
armée une série de gaulois. César soumet notemment le peuple des trévires
(~Luxembourg actuel, région qui borde trèves). Comment réagissent les autres
triumvires ? crassus, poussé par une ambition démesurée mène une campagne en orient
contre l’empire parthe en mésopotamie sur l’euphrate. Il s’agit d’une entreprise très
risquée et il est tué en 53. les partenaires sont réduits à 2. césar et pompée se retrouvent
face à face luttant pour une domination qui revêt toutes les caract. d’un pvr
monarchique. Sénat a peur devant cette situation et donne l’ordre à césar de quitter son
commandement. Cesar, au lieu de licensier ses troupes comme il aurait du legalement le
faire, il passe avec son armée ce qui constituait la frontière juridique de l’Italie. Il franchit
le rubicon en 49 et marche sur rome. « le sort en est jeté » => déclaration de la 2eme
guerre civile.
Pompée qui est à rome à ce moment là voit les forces de cesar qui arrive avec toute son
armée : il constate la détermination de son rivale et choisit de quitter l’Italie pour la
macédoine. Une partie des sénateurs suivent pompée (monde romain, aristocrates
divisés en 2 parties). César arrive à rome, s’en rend maitre, se lance ensuite à la
poursuite de pompée. Il va remporter une série de victoires en Espagne et puis en
macédoine (48), enfin, en egypte. Pompée est assassiné à alexandrie mais il l’est non pas
sur l’ordre de césar mais du roi lagidue ptolémée (césar se montre offusqué et cet
assassinat lui permet se s’imisser dans les affaires de l’egypte et rencontre cléopatre. En
47, cesar remporte d’autres victoires sur le fils de mitridate. Celui-ci souhaitait reprendre
possession de son royaume (« veni vidi vici »). Il retourne vers l’occident où il vainc les
généraux de pompée.
Cesar, de retour à rome, s’approprie les magistratures. En 46, il se fait élir consul pour 5
années (bouleversement important car normalement que pour 1 an). En 45, Cesar va
cumuler les fcts : dictateur à vie (entorse aux magistratures républicaines) mais aussi
consul pour une durée de 10 ans, il se fait attribuer la puissance tribunitienne (cesar n’est
pas tribun de la plèbe mais il obtient cette puissance tribunitienne qui fait de lui le
protecteur du peuple). Nomination à vie *** magistratures républicaines POURTANT
soutenu par popularité extraordinaire. Cumul entre ses mains de fcts militaires et civiles
approchent en pratique des caractéristiques d’une royauté. Cesar est aussi pontifex
maximus (charge + importante à rome), … cumule l’ensemble des pvrs entre ses mains
(civils, militaires, et religieux). Il ne s’arrete pas là : comme les rois hellénistiques, il
revendique un origine civile : il se présente comme le descendant de jule, fils d’hélée, qui
est lui-même fils de vénus. César fait donc édifier un temple à rome à vénus
« ancestrale ». le sénat va voir se retirer une partie de ses attributions par césar qui
nomme les magistrats. César diminue le pvr de ces magistrats par un précédé assez
habile : il augmente leur nombre => diminue role => davantage de pvr pour lui : esprit
de république est mort. Cette domination personelle de cesar bénéficie d’un immense
appui populaire pcqu’il a distribué des terres à de nombreuses familles en Italie et dans
les provinces. Cesar accorde aux hab. des provinces un véritable role au sein de l’empire
romain : il octroie la citoyenneté à certains notables des provinces : procdé habile qui
assure à rome le soutien de l’aristocratie. Les provinces ne peuvent plus être exploitées
systématiquement. On doit à cesar une série d’autre réformes : réforme du calendrier
remonte à jules cesar MAIS si cesar bénéficie d’un gd soutien populaire, il suscite
l’oppositon d’une série d’aristocrates qui ne suportent pas les rois, le pvr personnel.
Cesar est assassiné en pleine réunion du sénat par des conjurés assemblés autour de
cassius et brutus en 44. à sa mort, 2 hommes se disputent son héritage politique : marc
antoine : un homme accompli, consul, qui a fait une brillante carrière militaire aux cotés
de césar et bénéficie d’une grande popularité. Caius octavius : fils adoptif et donc héritier
légal de cesar : se distigue par intelligence hors normes mais aucune carrière derriere lui.
Octave se rapproche d’antoine et avec l’épide ******* forme le second triumvirat. Plus un
accord secret mais magistrature légale, nouvelle, extraordinaire, pour une durée fixée à 5
ans. Ces triumvirs ont pour mission de restaurer la république. Parmi leurs premieres
missions, ils vont decider de lancer une expedition contre les assassins de cesar, contre
les conjures republicains de 44 qui de sont renuis en 44 ; En 42, brutus et cassius sont
vaincus à philippe en macédoine. Apres cette victoire, les triumvires se partagent les
provinces de l’empire (paix de brinde en 40). L’orient revient à antoine, l’occident à
octave et l’afrique à l’épide ???**. Octave annexe l’afrique dont il dépossede l’épide et se
retrouve seul maitre en occident. Octave rétablit ordre public en Italie. Regle probleme
des veterans et du partage des terres. Se fait ainsi aimer et apprecier de la plèbe romaine
mais aussi des veterans. Entretemps, en orient, antoine s’est lié à cleopatre 7. antoine
reve d’une royauté de type hellénistique. Il réorganise l’orient conquis, favorse alliés
(surtt egypte) et octave va l’accuser de mener une politique trop ouvertement favorable
aux egyptiens qui menace les interets financiers de rome, 2 hommes desormais opposes.
Il va jouer sure le patriotisme romain et n’hesitera pas à publier le testament d’antoine :
antoine lègue son pvr et possessions aux fils que cléopatre a eu de cesar et au fils que lui
mm aurait par la suite avec cléopatre MAIS document = FAUX, ds le but de susciter
indignation du peuple romain. Habilement, octave declare la guerre non pas à antoine
mais a cleopatre qu’il déclare ennemie du peuple romaine => « guerre juste ». si antoine
prend le parti de cleopatre, il devient donc lui aussi l’ennemi de rome et la guerre
personelle entre les 2 rivaux se transforme donc en une guerre légitime. Octave remporte
la victoire en 31 (vict navale) devant le promotoir d’accium en épire. Antoine et cleopatre
fuient et se suicident. Octave = seul maitre effectif du monde romain. Victoire d’accium
met fin à de longues decennies de guerres civiles, de nombreux honneurs dont déferlés
aux vainqueurs. Octave = seul maitre de l’empire. Naissance de l’empire : 31
OU
27 : …***
Haut empire : 31 à 193 : période durant laquelle les regions conquises precedemment
sotn pacifiees assez durablement. Période durant laquelle certaines conquetes se
poursuivent notamment en roumanie actuelle. Période durant laquelle premières
pressions barbares vont s’exercer sur l’empire. Avec auguste, un nouveau régime est mis
en place (empire, principat). Nature de ce nouveau régime qui réussit à assurer
durablement la paix dans l’empire romain ? role de l’empereur ?
Principat Auguste : en parcourant les =/= étapes au terme desquelles il détiendra
légalement la plénitude des pvrs civils, militaires, religieux. 29 : titre de premier des
sénateurs. Octave a désormais le droit de prendre le premier la parole au sénat. En
janvier 27, octave (consul cette année là) propose au sénat de lui rendre ts ses pvrs. Peu
après est votée une loi sur le partage des provinces !!!!!!!! marque naissance du
gouvernement impérial de l’empire PCQ loi qui prévoit qu’une partie des provinces seront
administrées directement par le sénat par l’intermédiaire de proconsuls. D’autres
dépendront directement de l’empereurs (où troubles subsistent : Espagne, gaules, syrie).
Empereur recoit charge de gouverner ces provinces et de commander les armées qui y
sont stationnées (en fct de son imperium proconsulaire). On peut dire qu’à cette date de
27, le fonctionnement des institutions du senat et du peuple semble restauré. A cette
date, les élections sont à nouveau tenues de manière réguliere. Les magistrats ont
retrouvés leur pvr. Le senat est à nouveau consulté. En facade, la république semble
restaurée. Le senat accorde le surnom d’auguste à octave. Le terme est lié au domaine
religieux (augural) => autorité. Terme Auguste signifie que celui qui le porte beneficie
d’une capacité, bonheur d’action hors norme. En 23, auguste décide d’abandonner le
consulat qu’il revetait chaque année depuis 29 et en echange de cet acte, le senat et le
peuple attribue à auguste la puissance tribunitienne à titre viager => protecteur du
peuple. Il manquait encore une fct importante : le grand pontificat. Pq pas ? pcq épide la
revetait et en theorie charge viagère (à vie). Auguste souhaitait l’obtenier mais se montre
respectueux des formes et la laisse à son rivale jusqu’à sa mort. Le temps qu’auguste se
fasse élire => 12 av. n. è.

12 : Auguste cumule entre ses mains tous les pvrs politiques, militaires, religieux.

Auguste a mis en place un nouveau systeme des pvrs : ses successeurs vt affermir
systeme après sa mort en 14 et le developper.

Comment avait lieu l’accession des empereurs au pvr après auguste ?


Dans un premier temps, le futur prince est acclamé par les troupes dans tous les cas
(prince associé au pvr pas prédécesseur, ou prince qui s’impose au pvr). Ds un second
temps, prince approuvé par le sénat. Le sénat ensuite propose de faire voter par les
comices (assemblées populaires) les =/= pvrs au prince (puissance tribunitienne,
imperium proconsulaire, élection au consulat ou grand pontificat). Chacun de ces pvrs
attribué séparément par les comices au nouveau prince. Comices vont voter tel pvr au
prince, autre réunion pour voter tel autre pouvoir => procédure perdure jusqu’au 3ème
siècle après J.-C. Formellement, le principat n’est pas une monarchie. En effet, on ne
devient pas prince de maniere hereditaire. Pvrs impériaux st attribués selon procédures
traditionelles de l’état romain par le peuple réuni en assemblée sur la base des
propositions du senat. Si un prince succède à son père, ce n’est pas en vertu de sa
filiation mais par la volonté du peuple et du senat. Souvent, la transmission du pvr était
préparée par l’empereur règnant au niveau privé. Parfois, Empereur adopte son
successeur et fait attribuer une série de pvrs.

Les empereurs et les « dynasties » impériales du haut-empire

Empereurs qui succèdent à auguste viennent de 2 familles : julio-claudiens. Empereurs


originaires de rome, issus de grandes familles patriciennes, senatoriales. Entre 14 et 68, 4
empereurs de ces familles de succèdents (tibèrent, caligula, claude, néron)
Dates grandes dynasties !!!!!
Néron assassiné à la suite de ses excès et à sa mort survient une crise (68-69) durant
laquelle les =/= armées tentent d’imposer leurs candidats. Se succèdent galda, otton,
vitellius**** ce dernier est renversé par les partisans de vespasien qui s’empare des
pouvoirs avec l’appui des armées d’orient. Pour la premiere fois, ce sont les armées de
frontières qui jouent un role iportant en tentant chacunes d’imposer un empereur de leur
choix. Vespasien s’impose après titus. Cette dynastie marque une étape dans l’évolution
du pvr impérial. Vespasien n’était pas un patricien, même pas un romain de rome :
simple chevalier italien originaire de sabine qui s’était forgé une bonne réputation de
militaire. Dynastie issue de l’ordre des chevaliers va confier aux chevaliers des roles
importants dans l’administration de l’etat. A cette epoque, etat bien administré, fctionne
bien, s’enrichit. Succèdent aux flaviens, les antonins qui règnent de 96 à 192 : âge d’or
de l’empire romain. Ce 2ème siècle voit se succéder des empereurs sans crises, sans
assassinats mais ces empereurs ne sont jamais les fils biologiques de leurs prédecesseurs
mais il s’agit chaque fois de fils adoptifs associés au pvr par l’empereur. Ce systeme
d’adoption assure la continuité des règnes ds la paix. Ces empereurs sont nerva, trajan,
qui conquièrent la dacie (roumanie actuelle), adrien (empereur philosophe), antonin,
marc-aurèle (erreur d’associer au pvr son fils biologique qui se distingue par ses excès et
assassiné en 192), commode. !!!!!!!! IMPORTANT

Pouvoirs impériaux (contenu institutionnel et aspect idéologique)


Empereur a un pvr important lié à sa position sociale éminente. Disposaient d’une fortune
personelle énorme, de réseaux de clientèle très développée, autorité liée au prestige de
leur famille. Principaux pvrs publics que l’empereur recevait du peuple sur la proposition
du sénat :
- impérium proconsulaire : suppose le commandement des armées stationnées en
province et le gouvernement de la province correspondante. Toutefois, imperium
des empereurs differe de celui des proconsuls de la république pcq cet impérieur
est accordé à vie après auguste. Il s’agit cette fois d’un impérium proconsulaire
illimité (s’étand à toutes les provinces de l’empire). L’empereur a donc une fct qui
s’exerce ds domaines variés (réprésentants) : lever troupes, nommer officiers de
l’armée, administrer territoires => pilier du pouvoir impérial
- puissance tribunitienne : empereur revêtu de puissance trib. MAIS PAS tribun de la
plèbe. Renouvelé tous les ans. En vertu de la puiss. Trib., prince a droit de
convoquer senat, assemblées populaires, droit de proposer quand il le souhaite
des lois mais aussi d’imposer son veto à ses collègues et donc de controler les
autres magistrats.
- Prince se voit accorder une série de privilèges civils : peut être représenté sur les
monnaies + autres pouvoirs comme consulat mais pas obligatoire. Pouvoirs
religieux : dérivaient immédiatement de son impérium (contient aussi un aspect
religieux imp : un magistrat doit interroger les dieux pour s’assurer qu’ils sont
d’accord quant à l’entreprise qui est sur le pt d’être accompli (auspice) et a le droit
d’agir religieusement au nom du peuple : sacrifices, voeux). Chaque empereur
sera grand pontife (chef du college pontifical, détient le pvr sur les cérémonies
sacrées).

Les empereurs controlaient donc l’ensemble des pvrs de maniere permanente MAIS
morcelés et pvrs politiques et militaires étaient limités ds le temps. Cette concentration
des pvrs aux mains d’un mm homme semble accepté par tous. Le senat, le peuple,
romains de rome, provinciaux, acceptent et ne le contestent pas MAIS concentration des
pvrs avait suscité des nombreuses réactions de crainte et de rejet. Ces tentatives de
césar d’obtenir un pvr unique avaient pour modèle principal la royauté hellénistique. Or la
royauté était détestée des romains. Auguste/octave invente crée une nouvelle
représentation du pvr exceptionnel. Se fait aider par conseillers et artistes =>
restauration (en facade) de **********
Auguste ************ refuse certains honneurs. En acceptant ces privilège traditionels,
auguste accumule les fonctions mais il ne bouleverse rien en apparence = très gde force
par rapport à ses prédécesseurs.
Définition religieuse du prince et de son pvr : jeune octave, très vite, met l’accent sur sa
filiation exceptionelle : fils d’un divus (homme qui a fait l’object d’une divinisation). En
outre, le senat et le peuple accordent à auguste des privileges et des honneurs de nature
religieuse qui le rapproche des dieux. On va commémorer les hauts faits (victoires)
d’auguste par des fêtes religieuses. Dieux associés à l’empereur dont ils sont considérés
comme les collègues. Dans les provinces et en Italie on installe des temples en honneur
de rome et d’auguste. Ce culte impérial se développe sous ses successeurs. Empereur
correspond à une figure située entre dieux et hommes. Les bons empereurs seront
divinisés après leur mort, et mauvais empereurs peuvent faire à leur mort l’objet d’une
condamnation de la mémoire (damnation mamoriae) ; efface son nom, renverse statues