Vous êtes sur la page 1sur 18

INTRODUCTION AU

PLACEMENT

•LE CONTEXTE DE PLACEMENT


•LES MARCHÉS ET LES
INSTRUMENTS

1
LE CONTEXTE DE
PLACEMENT

• LE SYSTÈME FINANCIER
• LA SATISFACTION DES BESOINS
FINANCIERS

2
LES MARCHÉS ET LES
INSTRUMENTS
•LES MARCHÉS FINANCIERS
•LE MARCHÉ MONÉTAIRE
•LE MARCHÉ DES TITRES À
REVENU FIXE
•LE MARCHÉ DES ACTIONS
•LE MARCHÉ DES PRODUITS
DÉRIVÉS
•LES INDICES DE MARCHÉ
•LES TENDANCES DU MARCHÉ
3
DÉFINITION DU PLACEMENT:
• Champ de la finance qui s’intéresse à l’évaluation des valeurs
mobilières (titres financiers) et à la gestion de portefeuille.
L’objectif principal réside dans l’analyse du rendement et du
risque des différents titres ou classes de titres et dans la
composition d’un portefeuille optimal.
• On peut définir le placement comme étant un processus à
travers lequel on confie temporairement à une tierce personne
(physique ou morale) des fonds dans l’espoir d’obtenir dans
le futur des flux financiers supérieurs au montant investi.

4
LE CONTEXTE DE PLACEMENT

LE SYSTÈME FINANCIER
A - Les participants au système financier

•Le secteur des ménages


•Le secteur des entreprises
•Le secteur du gouvernement
•Le secteur étranger
5
B- Définition des marchés financiers:

Dans la mesure où certains agents économiques


investissent plus qu’ils n’épargnent –et ont donc
besoin de recourir à un financement externe- alors
que d’autres épargnent plus qu’ils n’investissent et
ont donc une capacité de financement à mettre à la
disposition de ceux qui ont besoin- il est nécessaire
que s’organisent des transferts des uns vers les
autres.
6
Ces transferts s’opèrent par l’intermédiaire du système
financier en général qui comprend à la fois les
institutions financières et le marché financier.

Le marché financier constitue donc un circuit de


financement spécialisé: il est un lieu de rencontre entre
une offre et une demande de capitaux à long terme dont
le support est une valeur mobilières (actions, obligations
etc…).

Les marchés financiers assurent la fonction économiques


essentielle de la canalisation des fonds des agents qui ont
épargné un surplus aux agents qui ont un besoin de 7
fonds.
LES BESOINS FINANCIERS
• L’intermédiation financières: Banques, compagnies
d’investissement, compagnie d’assurance, fonds
mutuels,…
• Le négoce des valeurs mobilières: Investment
banking, Investment dealers
• L’ingénierie financières:
• Le contournement de l’imposition et de la
réglementation:

8
LES MARCHÉS ET LES
INSTRUMENTS
• -LES MARCHÉS FINANCIERS
Les classifications:
Selon les instruments transigés:
marché monétaire
marché obligataire
marché des actions
marché des produits dérivés (options, futures)
Selon le mode de fonctionnement
marché boursier
marché au comptoir ou hors cote
troisième marché
quatrième marché
9
LE MARCHÉ MONÉTAIRE

• Marché où se transigent les titres de dette à


court terme dont les caractéristiques sont :
– Échéance d ’un an ou moins (sauf pour
les obligations fédérales dont l ’échéance
est moins de 3 ans) ;
– Très surs (le risque est faible.

10
LES INSTRUMENTS DU
MARCHÉ MONÉTAIRE

• LES BONS DE TRÉSOR:


• LES CERTIFICATS DE DÉPÔT
• LES PAPIERS COMMERCIAUX
• LES ACCEPTATIONS BANCAIRES

11
LE MARCHÉ DES TITRES À
REVENU FIXE
• Marché où se transigent les titres à échéance
à long terme (échéant dans plus d ’un an;
trois ans pour les obligations fédérales)
• Les obligations sont des titres de créances
qui donnent à leur détenteur plusieurs droits
– Un droit au remboursement de sa créance aux
conditions préalables fixées par l ’émetteur ;
– Un droit aux intérêts ou coupons servis.
12
LES INSTRUMENTS DU MARCHÉ
OBLIGATAIRE
• Les obligations du gouvernement du Canada:
• Les obligations d ’épargne du Canada
(CBS) ;
• Les obligations du Canada.
• Les obligations provinciales ou municipales.
• Les obligations des sociétés.

13
LE MARCHÉ DES ACTIONS
• ACTIONS PRIVILIGIÉES:
• - Versent généralement un dividende
trimestriel fixe;
• - Valeur nominale habituellement de 25$ ou
50$ ;
• - Pas de droits de vote ;
• - Plus risquées que les obligations et autre
titres de dette de la compagnie ;
• - Moins risquées que les actions ordinaires.

14
• ACTIONS ORDINAIRES:

– Versent un dividende trimestriel qui peut varier d ’année en


année ;
– Donnent à leurs détenteurs.
• droit de vote
• droit de recevoir des dividendes
• droit de participer aux fruits de la liquidation
• droit d ’être informé, régulièrement, sur la situation présente
de l ’entreprise, ses perspectives de croissance.

15
LE MARCHÉ DES PRODUITS
DÉRIVÉS
• LES OPTIONS:
Une option d ’achat (de vente) est un contrat
donnant droit à son détenteur d ’acheter (de vendre)
une quantité fixe d ’un titre (actions, devises) à un
prix convenu d ’avance (prix d ’exercice); ce droit
peut être exercer à une date d ’échéance donnée
(européenne) ou en tout temps jusqu’à une date
donnée (américaine)
.

16
• LES TITRES À TERME (FUTURES) :
Les futures sont des titres à terme qui obligent
la délivrance d ’un actif ou son valeur monétaire
à une date spécifiée et à un prix prédéterminé,
qui doit être payer à l ’échéance du contrat.

L ’acheteur d ’un titre à terme (position longue)


est obligé d ’acquérir l ’actif à la date
d ’échéance du contrat.

17
LES TENDANCES DU
PLACEMENT
• La globalisation des marchés.
- Titres étrangers sur les marchés canadiens. - Participation
aux marchés étrangers via des courtiers canadiens.
• Les produits dérivés.
- Options, titres à terme
- Swaps d ’intérêt.
• La titrisation et le renforcement de crédit
- Les MBS, les recevables sur prêts
18