Vous êtes sur la page 1sur 23

Tumeurs cérébrales

Classification
Deux types:
Tumeurs primitives: naissance à partir des cellules situées au niveau du cerveau ou
ses enveloppes.
Méninges: méningiomes
Cellules gliales: gliomes ou glioblastomes
Astrocytes: astrocytomes
Peuvent êtres bénignes ou malignes
Tumeurs secondaires (tumeurs malignes): à partir des tumeurs primitivement situées
en dehors du cerveau: métastases
Rappels anatomiques et fonctionnels
• Le cerveau a 4 lobes ou régions principales:

• Frontal-temporal-pariétal-occipital

• Chaque lobe assure des fonctions particulières.


Dans certains cas, une même fonction est assurée
par deux lobes différents

• A côté du cerveau proprement dit, il existe


d’autres structures importantes: Le cervelet- Le
tronc cérébral.
Symptômes et signes cliniques

Variables , dépendent:
•De la localisation et des fonctions assurées par la
région cérébrale atteinte

•Du volume de la tumeur (effet indirect sur les


tissus voisins): symptômes d’emprunt

•De la nature (agressivité) de la tumeur en cause


Rôle des différentes structures
Lobe frontal: mémoire-attention-jugement-
raisonnement-comportement-commande motrice
(origine du faisceau pyramidal)-langage
Lobe temporal: mémoire-comportement alimentaire
social-sexuel
Lobe pariétal: sensibilité-orientation spatiale du
corps-représentation spatiale du corps-praxie
Lobe occipital: vision-gnosie visuelle
Cervelet: équilibre et marche-coordination et précision
des mouvements et geste
Tronc cérébral: respiration-fonction cardiaque-
régulation t°, TA-équilibre et motricité-vigilance
L. pariétal
Lobe frontal

L. occipital
L. temporal
symptômes
2 types de symptômes
1. Symptômes liés à l’effet direct de la tumeur:
dépendent de ou des structures et de ou des régions
atteintes
Déficit moteur-troubles sensitifs, de l’équilibre, de la marche- troubles de mémoire ou autre
fonction > - Tbles du comportement-de la vision
Développement souvent progressif-parfois aggravation brutale.

2. Symptômes liés à l’effet indirect de la tumeur


(compression des structures avoisinantes). Ex. Tm frontale évoquant une atteinte du
lobe parietal- Tm cérébelleuse avec signes d’atteinte du tronc cérébral- Hydrocéphalie
ou Hypertension intra-cranienne)
Symptômes suggérant une hypertension intra-
cranienne: par compression de structures
avoisinantes ou dilatation des ventricules

1. Céphalées matinales rebelles


2. Nausées rebelles-Vomissements en jet
soulageant les céphalées
3. Sensations vertigineuses parfois
4.Troubles visuels
Signes cliniques

Signes liés à l’action directe de la tumeur:


Atteinte des fonctions supérieures: amnésie-
aphasie-apraxie-agnosie
Troubles moteurs: déficit moteur d’étendue
variable
Troubles sensitifs: d’étendue variable
troubles de comportement alimentaires, social,
sexuel
Autres signes liés a l’action directe
Troubles de la vision: hémianopsie-
quadranopsie-cécité corticale
Syndrome cérébelleux: ataxie-dysmétrie-
hypermétrie
Signes d’atteinte du tronc cérébral: hyper (fièvre
centrale) ou hypothermie-hypo ou HTA-
somnolence ou coma
Signes indirects
1-Tous les signes déjà mentionnés

2-signes d’hypertension intra-cranienne:soit par


compression de structures avoisinantes ou
dilatation ventriculaire

La richesse des signes dépend du volume tumoral


et des structures comprimées
Symptômes suggérant une hypertension intra-
cranienne: par compression de structures
avoisinantes ou dilatation des ventricules

1. Céphalées matinales rebelles


2. Nausées rebelles-Vomissements en jet
soulageant les céphalées
3. Sensations vertigineuses parfois
4.Troubles visuels
5. autres: raideur de la nuque-dilatation des
pupilles (mydriase)-rigidité de décérébration
Conduite diagnostique
1-retrouver les symptômes et les signes suggestifs de
tumeur cérébrales

2-faire des examens complémentaires: Scanner cérébral


(sans et avec injection d’iode) ou mieux IRM
encéphalique (plus précis)-examen ophtalmologique
parfois (Fond d’œil)-EEG parfois

Rôle du scanner et de l’IRM: visualisation de la tumeur-


appréciation de sa localisation et de son volume et
approcher le diagnostique –faire le pronostic
Autres examens
•Examens biologiques

•scanner thoracique ou abdo (recherche de


tumeur primitive)

•biopsie de la tumeur pour le diagnostic


précis.
évolution
1.Non traitée:
Toute Tm cérébrale peut occasionner un handicap
neurologique irréversible ou au décès, dépendant
de la nature et du volume tumoral, de sa localisation

2.Traitée:
l’évolution est fn du type de Tm: primitive ou
secondaire- bénigne ou maligne. Certaines Tm
répondent bien au traitement lorsqu’il est
réalisable: amélioration des tbles définitive ou
transitoire. D’autres répondent peu ou pas au
traitement (glioblastome): progression des trbles et
décès
Traitement des tumeurs cérébrales

1-Traitement dirigé contre la tumeur:

Traitement chirurgical (neurochirurgien):


résection partielle ou ablation totale de la Tm.
Possibilité de récidive surtout pour les Tm malignes ou
si résection non complète. Risque opératoire
important

Traitement médicamenteux
anti-oedémateux: corticoides-mannitol
chimiothérapie pour certaines Tm primitives
malignes mais surtout Tm secondaires (Cancers).
Radiothérapie
• administrée soit isolement ou en complément d’un traitement
chirurgical.
• Effets secondaires parfois sévères: encéphalopathie.
• Certaines tumeurs répondent miux que d’autres
2- traitement symptomatique

•Anti-épileptique si épilepsie

•Antalgiques si céphalées

•Anti-émétiques si vomissements

•reéducation
Rôle de l’infirmier
Surveillance clinique: déceler les éventuels
signes d’aggravation: hypertension intra-
cranienne
Prévention d’escarres si immobilisation
Guetter les éventuelles complications de
décubitus: si immobilisation
Surveillance de possibles fausses routes: aider
à manger
Aider à l’observance du traitement