Vous êtes sur la page 1sur 16

Les Suites de Couches

Belkhiria Houda
Les Suites de Couches

Définition :
• Les suites de couches normales correspondent à
la période comprise entre l’accouchement et le
retour des menstruations (des règles normales)
qui ont lieu généralement en 6 à 8 semaines.

• (pour l’OMS, les suites de couches durent 42


jours).
Modifications anatomiques et physiologiques dans les
suites de couches 

1 – Anatomie :

 L’utérus subit une involution (diminution de volume) et reprend sa


taille normale au bout d’environ deux mois.

 Le col de l’utérus reprend sa taille et sa consistance normales au bout


d’une semaine.

 L’endomètre subit d’abord une cicatrisation puis reprend son activité


proliférative vers le 25ème jour du postpartum pour aboutir aux règles
vers le 42ème jour.

 Le vagin, la vulve et le périnée subissent une cicatrisation des lésions


superficielles et profondes.
Modifications anatomiques et physiologiques dans les
suites de couches

2 - Physiologie :
 Il y a une reprise du cycle hormonal après environ dix jours de
l’accouchement pour atteindre la première ovulation vers le
42ème jour.

 La prolactine s’élève immédiatement après l’accouchement


puis diminue à partir du 15ème jour même si l’allaitement se
poursuit.
Les petits ennuis des suites de couches

 Les tranchées.
 La rétention d’urine.
 Incontinence urinaire.
 Constipation .
 Les hémorroïdes.
Les complications des suites de couches

1 – les hémorragies du postpartum :

 hémorragie de la délivrance, hémorragie d’origine


--traumatique (rupture utérine, déchirure du col de
l’utérus, déchirure du vagin, déchirure du périnée…)
-- ou par trouble d’hémostase.

 Se manifestent par : hémorragie abondante, chute


de la TA, tachycardie, pâleur cutanéo-muqueuse (état
de choc)
Les complications des suites de couches
2 - Les infections puerpérales :

Endométrite 

 Apparait au 2ème ou au 3ème jour.

 Se manifeste par : douleur pelvienne, fièvre, tachycardie, lochies fétides,


métrorragies, utérus restant gros et mou.

 Traitement : antibiotiques .Lorsque l’endométrite n’est pas traitée, elle va évoluer


et se compliquer de :

 Complications: abcès pelvien, pelvipéritonite, péritonite généralisée, état de choc


septique et peut même aller au décès.

.
Les complications des suites de couches

3- Les complications thromboemboliques :


Thrombophlébites des membres inférieurs et/ou pelviennes.

 Signes cliniques :
-Fièvre : 38 à 38.5°
-Modifications au niveau de la jambe : douleur, œdème,
rougeur, sensation de tension de la jambe

 Diagnostic : écho doppler veineux des membres inférieurs.

 Traitement : anticoagulant à dose efficace


Les complications des suites de couches
4 – Complications mammaires :
Se voient surtout chez la femme qui n’allaite pas.

Lymphangite aigue du sein


Inflammation du système lymphatique du sein.

Abcès du sein 
 Se manifestent par : douleur locale, rougeur, et chaleur locale
avec sensation d’induration ou de masse rénitente du sein.

Leur traitement repose sur les anti-inflammatoires et les


antibiotiques voire même une mise à plat sous anesthésie
générale en cas d’abcès.
Les complications des suites de couches

5-Complications psychiatriques:

 Psychoses puerpérales.

 --Baby blues: dépression, troubles de l’humeur

 --Baby Clash: discorde entre les membres du couple…


Prise en charge de la mère en suites de couches

Premier jour:
a - Surveillance des 2, 1ères heures en salle de naissance :
surveillance mère-enfant ( voir tableau de surveillance
du post partum immédiat: dossier obstétrical)
 On doit mesurer la TA, le pouls, la température, l’état
de conscience, la qualité du globe utérin et l’abondance
du saignement ,tous les ¼ d’heure….pour la mère.
 On doit surveiller l’enfant: respiration, T°, couleur,
reflexe, mise au sein…
 Le résultat doit être noté sur la fiche de surveillance
spécifique.
Prise en charge de la mère en suites de couches

b - Ensuite la femme sera transférée à sa chambre où on doit continuer de


surveiller les mêmes paramètres au moins 4 fois par jour.
 Le saignement vaginal doit rester minime et ne pas dépasser celui des
règles normales.
 Une température < 38°C durant les 24 premières heures n’a pas de
signification pathologique. Si elle dépasse 38°C, on doit suspecter une
infection.
 La patiente pourra être réalimentée 2h après l’accouchement si tout va
bien.
 Mobilisation des membres inférieurs au lit et levée précoce pour prévenir
les thromboses veineuses.
 Si la femme est de groupe sanguin rhésus négatif, il faut vérifier le
groupe sanguin de son nouveau né. Lorsque son groupe sanguin est
positif il faut prescrire de l’anti-D dans un délai qui ne doit pas dépasser
72 heures.
Prise en charge de la mère en suites de couches

Les Jours suivants :

a - Il faut faire un examen clinique quotidien (deux fois par jour):


• Mesure de la TA, pouls, température, l’abondance du saignement
qui ne doit pas dépasser celui des règles normales

• Seins : recherche de tuméfaction (engorgement mammaire)

• Périnée : recherche d’un hématome ou d’un œdème, aspect des


lochies qui doivent être propres et non fétides.

• Membres inférieurs : recherche de gonflement des jambes


témoignant d’une thrombophlébite
Prise en charge de la mère en suites de couches

b – Il faut faire les soins du périnée:

  que l’accouchement est fait par voie basse ou par


césarienne et qu’il est fait avec ou sans épisiotomie.
 par le personnel soignant le premier jour au moins
trois fois par jour et ensuite par la mère chaque fois
qu’elle fait sa toilette .
 quatre étapes : savonnage, rinçage, séchage et
protection (garniture stérile).
Rôle Infirmier
• Accueil de la mère et de son enfant au retour de la salle d’accouchement .

• La mère et l’enfant sont accompagnés au lit au moins deux heures après


l’accouchement.

• Installer la mère et son enfant confortablement et mettre à disposition


plusieurs garnitures stériles pour changement fréquents.

• Expliquer à la mère l’utilisation des moyens mis à disposition : lit, berceau,


téléphone,…

• Surveiller : TA, pouls, température, saignement, lochies selon la prescription


médicale, noter les résultats dans la fiche de surveillance et signaler toute
anomalie à la sage femme ou au médecin.
Rôle Infirmier (suite)
• Faire le premier levée : 6 à 8 heures après
l’accouchement.
• Hygiène du périnée 
• Surveillance de la température de l’enfant quelques
heures après son accouchement et vérifier l’émission du
méconium et des urines.
• Education de la mère pour la prise en charge de son
enfant : porter son enfant, communiquer avec lui, bain,
soins du visage, soins du cordon, allaitement maternel et
au biberon