Vous êtes sur la page 1sur 7

Prénom :

--------------------- Pour écrire un conte


1. La trame narrative
• A quelle ligne débute le conte ?
• Quelle est l’expression utilisée par l’auteur qui guide ton choix ?
• A quoi sert le premier paragraphe du texte ?
• Relève d’autres expressions qui peuvent marquer le début du conte.
• Quels sont les personnages du conte ?
• Que sais-tu de ces personnages au début du conte ?
Ce que je sais des personnages au début du conte
La terre Le ciel

• Recopie l’événement extraordinaire qui donne naissance à la suite du conte.


• Recopie les phrases suivantes dans l’ordre du conte
Awoumi s’ennuyait de ne plus l’avoir pour voisin.

Le ciel décida de se retirer, très digne, très loin,

très haut.
Elle pêcha une énorme pépite d’or et ramassa un

beau caillou d’argent.

• Comment se termine le conte ?


• Que sais-tu des personnages à la fin du conte ?
Ce que je sais des personnages au début du conte
La terre Le ciel Awoumi

Prénom :
--------------------- Pour écrire un conte
1. La trame narrative

• Comment débute le conte ? A quelle ligne ?

• A quoi sert le premier paragraphe du texte ?

• Quels sont les personnages du conte ?

• Que sais-tu de ces personnages au début du conte ?

Ce que je sais des personnages au début du conte


La terre Le ciel

• Recopie l’événement extraordinaire qui donne naissance à la suite du conte.


• Comment se termine le conte ?

• Que sais-tu des personnages à la fin du conte ?

Ce que je sais des personnages au début du conte


La terre Le ciel Awoumi

• Numérote les phrases suivantes dans l’ordre du conte

Elle pêcha une énorme pépite d’or et Le ciel décida de se retirer, très

ramassa un beau caillou d’argent. digne, très loin, très haut.

Awoumi s’ennuyait de ne plus l’avoir

pour voisin.

Céréale à petites graines.


* manioc
Petit arbre dont la racine fournit le tapioca.

Elle pilait,
pilait,pilait
encore
Adapté d'une légende de Côte d'Ivoire

En ce temps-là, le Ciel vivait sur la Terre.


Ils étaient près l'un de l'autre et leurs relations étaient amicales. Ils se
rendaient de menus services comme ceux que l'on se rend souvent entre
voisins.
Pans ce pays superbe de la Côte d'Ivoire, la Terre quelquefois allait frapper
chez le Ciel.
- J'ai besoin d'un peu d'eau pour mes champs de céréales.
Et Le Ciel s'empressait
- De l'eau, tiens, en voilà. Sers-toi jusqu'à plus soif. La Terre prenait toute
* marigot L'eau qu'il fallait pour ses plantations de café, pour ses petits marigots*...
Bras mort d'un fleuve ou Un jour, la Terre eut une fille appelée Awoumi.
petit cours d'eau. Très belle, noire comme les filles de la Côte d'Ivoire, Awoumi n'avait qu'un
* mil défaut : elle travaillait un peu trop.. Du matin jusqu'au soir, armée d'un gros
pilon, elle écrasait le fleuve une énorme pépite d'or et ramassa au fond d'une caverne un beau
mil* et le manioc* au caillou d'argent. À la pépite, elle donna le nom de Soleil, et au caillou celui de
fond d'un grand mortier. Lune. Puis elle les expédia là-haut avec des messages d'amitié pour le Ciel.
Elle pilait. Si vous ne croyez pas cette histoire, levez donc la tête, vous verrez briller
En chantant, les pieds les étoiles. Ce sont les cicatricesqu'a faites Awoumi au front de son ami le
nus, elle pilait, pilait Ciel, bien involontairement : simplement parce qu'elle travaillait un peu trop.
encore. Elle pilait si haut Quant au Soleil d'or et à la Lune d'argent, d'où viendraient-ils si ce n'était
et si fort qu'un jour, elle Awoumi qui en avait ainsi éclaboussé le monde ?
cogna le Ciel et lui fit Le Ciel, content de son sort et des cadeaux envoyés par son amie, décida de
une bosse. Elle eut beau veiller sur elle de là-haut, et de ne pas revenir sur Terre.
dire « pardon », le Ciel Ed. Sedrap -Coll. « Lecture en tête » -Contes du bout du monde
avait très mal. Prudent,
il se poussa, monta un
peu plus haut. Mais
c'était mal apprécier la
force d'Awoumi. «
Dépêche-toi Awoumi,
dépêche-toi !
chantonnait la jeune
fille. C'est déjà le soleil
couchant, les troupeaux
rentrent de l'abreuvoir,
va donc encore un peu
plus vite ! » Aller plus
vite ? Pas de problème
pour Awoumi ! À peine le
temps de faire encore
trois bosses au Ciel, une
bleue, une rouge et une
violette..., et tout le mil
était pilé.
Le Ciel, un jour, en eut
assez. Il décida de se
retirer, très digne, très
loin, très haut. C'est
depuis ce tempslà qu'il
est parti. Seul.
Awoumi quelquefois
s'ennuyait de ne plus
l'avoir pour voisin. Il
avait l'air d'oublier la
belle Côte d'Ivoire car il
envoyait plutôt ses
perles de pluie aux pays
étrangers. Awoumi se
disait : « C'est ma
faute, j'ai été
maladroite. »
Alors un jour, pour se
faire pardonner, elle
pêcha au fond d'un
La structure du conte

La situation L’élément Actions L’aide La situation


initiale perturbateur, le finale
problème
C’est le début du C’est ce qui va créer Elles permettent de Qui va aider le héro La problème résolut,
texte. une rupture. voir comment le à résoudre le comment le héros
Elle présente le lieu C’est ce qui va héros réagit au problème et trouve une nouvelle
et le temps de changer la vie du problème, comment comment, en vie
l’action. héros. ça lui change la vie utilisant quel
Elle permet aussi de stratagème..
présenter le héros
et les autres
personnages (leurs
physiques, leurs
caractères, leurs
sentiments, …).

Elle pilait,
pilait, pilait

Yakouba

La structure du conte
La situation L’élément Actions L’aide La situation
initiale perturbateur, le finale
problème
C’est le début du C’est ce qui va créer Elles permettent de Qui va aider le héro à La problème résolut,
texte. une rupture. voir comment le résoudre le problème comment le héros
Elle présente le lieu et C’est ce qui va héros réagit au et comment, en trouve une nouvelle
le temps de l’action. changer la vie du problème, comment utilisant quel vie
Elle permet aussi de héros. ça lui change la vie stratagème..
présenter le héros et
les autres
personnages (leurs
physiques, leurs
caractères, leurs
sentiments, …).
La terre et le ciel sont amis. Un jour, la Terre eut une Elle pilait si haut et si fort Alors, elle pêcha une énorme Le Ciel, content de son sort
fille appelée Awoumi. qu'un jour, elle cogna le Ciel et des cadeaux envoyés par
pépite d'or et un beau
et lui fit une bosse. Elle eut son amie, décida de veiller
beau dire « pardon », le Ciel caillou d'argent. Puis elle les sur elle de là-haut, et de ne
avait très mal. Le Cielen eut pas revenir sur Terre.
Elle pilait, expédia là-haut avec des
assez. Il décida de se
pilait, pilait retirer, très digne, très loin, messages d'amitié pour le
très haut. Awoumi
Ciel
s'ennuyait de ne plus l'avoir
pour voisin. Il envoyait ses
perles de pluie aux pays
étrangers.
Au cœur de l’Afrique, dans Il faut apporter la preuve de Yakouba croisa le regard du Ses compagnons devinrent
un petit village, c’est un jour son courage, et seul, lion. Soit tu me tues sans Un grand silence accueillit des guerriers respctés de
de fête. Le clan des adultes affronter le lion. gloire et tu passes pour un tous. A Y. akouba on confia
Yakouba.
se rassemble et désigne les homme, sois tu me laisses la la garde du troupeau, un peu
Yakouba enfants en âge de devenir vie sauve et à tes propres à l’écart du village. C’est à
des guerriers. Pour Yakouba yeux tu sors grandi mais peu près à cette époque que
c’est un grand jour. banni, tu le seras de tes le bétail ne fut plus jamais
pairs, tu as la nuit pour attaqué par les lions.
réfléchir.

La structure du conte
La situation initiale L’élément Actions La situation finale
perturbateur, le
problème
C’est le début du texte. C’est ce qui va créer une Elles permettent de voir La problème résolut,
Elle présente le lieu et le rupture. comment le héros réagit comment le héros
temps de l’action. C’est ce qui va changer au problème, comment trouve une nouvelle vie
Elle permet aussi de la vie du héros. ça lui change la vie
présenter le héros et les
autres personnages
(leurs physiques, leurs
caractères, leurs
sentiments, …).

Elle pilait,
pilait, pilait

Yakouba
La terre et le ciel sont amis. Elle pilait si haut et si fort Le Cielen eut assez. Il décida de Le Ciel, content de son sort et
se retirer, très digne, très loin, des cadeaux envoyés par son
qu'un jour, elle cogna le Ciel et très haut. Awoumi s'ennuyait de ne amie, décida de veiller sur elle
plus l'avoir pour voisin. Il envoyait
lui fit une bosse. Elle eut beau de là-haut, et de ne pas revenir
Elle pilait, ses perles de pluie aux pays
sur Terre.
pilait, pilait dire « pardon », le Ciel avait étrangers. Alors, elle pêcha une
énorme pépite d'or et un beau
très mal. caillou d'argent. Puis elle les
expédia là-haut avec des messages
d'amitié pour le Ciel.
Au cœur de l’Afrique, dans un Yakouba croisa le regard du Ses compagnons devinrent des
petit village, c’est un jour de Il faut apporter la preuve de lion. Soit tu me tues sans gloire guerriers respctés de tous. A
fête. Le clan des adultes se son courage, et seul, affronter et tu passes pour un homme, Y. akouba on confia la garde du
rassemble et désigne les le lion. sois tu me laisses la vie sauve troupeau, un peu à l’écart du
enfants en âge de devenir des et à tes propres yeux tu sors village. C’est à peu près à cette
Yakouba
guerriers. Pour Yakouba c’est grandi mais banni, tu le seras époque que le bétail ne fut plus
un grand jour. de tes pairs, tu as la nuit pour jamais attaqué par les lions.
réfléchir.
Un grand silence accueillit
Yakouba.