P. 1
428_09122011

428_09122011

|Views: 434|Likes:
Publié parelmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Sep 11, 2011
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

14 Choual 1432 - Lundi 12 Septembre 2011 - N°14304 Nouvelle série - www.elmoudjahid.

com - ISSN 1111-0287

L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

CONSEIL DES MINISTRES

7
e

Ph. : A. Yacef

COUP D’ENVOI À PARTIR DE TINDOUF

RENTRÉE SCOLAIRE 2011 - 2012

PP. 4-5

projets de loi examinés
loi de finances pour l’exercice 2012, les projets de loi sur les partis politiques et les associations, ainsi que celui relatif à l’information. P. 3
Ph. : Billal

Le Conseil des ministres a examiné hier après-midi, lors d’une réunion présidée par le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, le projet de la

LLE PROPRIÉTÉ INTELLECTUE

3.600 brevets d’invention déposés par des Algériens au niveau d’offices mondiaux de recherche

P. 32

16 Foire internationale du livre d'Alger

Du 21 septembre au 1er octobre

Début des travaux hier à Alger
MEDELCI :

11e COMMISSION MIXTE DE COOPÉRATION ALGÉRO-MALIENNE

«L'Algérie et le Mali déterminés à enrichir davantage le cadre juridique de leur coopération»
SOUMEYLOU BOUBÈYE MAÏGA, MINISTRE MALIEN DES AE :

«La commission mixte intervient à un moment crucial pour la paix au Sahel»
P. 6

5e SALON INTERNATIONAL "ALGER INDUSTRIES" DU 3 AU 6 OCTOBRE
La 16 e édition de la Foire internationale du livre d'Alger (Fila) se tiendra du 21 septembre au 1 er octobre au complexe olympique Mohamed-Boudiaf sur le thème "le livre libère", a annoncé hier l'instance d'organisation. Le Liban sera l'invité d'honneur de cette édition, a fait savoir à l'APS M. Madi Mustapha, chargé de l'activité culturelle de la Fila, qui a précisé que cette participation s'inscrit sur le thème "Découvrons la littérature libanaise". P. 32

Sous le signe du développement, de la promotion et du renforcement des relations d'affaires

P. 9

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

2
Météo

EL MOUDJAHID

Aujourd’hui, à 10 h, à l’Ecole supérieure de banque

30° à Alger, 44° à Adrar
Sur les régions nord, prédominance d'un temps généralement ensoleillé et relativement chaud notamment vers les régions de l'intérieur avec localement possibilité de développement de foyers orageux en cours d'après-midi-soirée. Les vents seront en général faibles à modérés (20/30 km/h) de secteur est à nord-est sur les régions du littoral. Mer sera généralement belle à peu agitée. Sur les régions sud du pays, le temps sera généralement chaud et ensoleillé avec localement tendance orageuse sur la région du Sud-Ouest et les massifs du Hoggar/Tassili. Les vents seront faibles à modérés. Les températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui seront comme suit : Alger (30°- 20°), Annaba (29°-21°), Béchar (37°- 25°), Biskra (36°- 26°), Constantine (30°- 15°), Djanet (34°- 23°), Djelfa (32°- 16°), Ghardaïa (37°- 25°), Oran (31°-20°), Sétif (30°- 14°), Tamanrasset (34°- 23°), Tlemcen (32°- 16°), Tindouf (43°-23°), El Oued (38°-23°), Adrar (44°-26°), Ouargla (41°25°).

Une communication sur les principales évolutions monétaires et financières pour le premier semestre (2011)
Dans le cadre des réunions d’information et d’orientation, à l’attention de la communauté bancaire, le gouverneur de la Banque d’Algérie fera une communication sur les principales évolutions monétaires et financières pour le premier semestre (2011), aujourd’hui, à 10 h, à l’Ecole supérieure de banque.

Sellal, aujourd’hui, à Mascara
Le ministre des Ressources en eau se rendra aujourd’hui, dans la wilaya de Mascara pour une visite d’inspection et de travail. Cette visite lui permettra de s’enquérir de l’état d’avancement de l’ensemble des programmes relevant de son secteur.

Du 28 août au 16 septembre

Nass El Khir lance l’opération « un cartable = un sourire »
A la veille de la rentrée scolaire, le groupe « Nass El Khir » lance l’opération « un cartable = un sourire » pour la collecte d’articles scolaires au profit d’enfants démunis. Ceux qui veulent contribuer à rendre le sourire à ces enfants qui en ont tant besoin peuvent contacter M. Mohamed Raouf Ouamane au 05.60.16.02.06 ou consulter le site : www.nesselkhiralgerie.

L’artère gazière Meurad (Tipasa) - Eucalyptus (Alger) mise en gaz
GRTP, société du groupe Sonelgaz, a mis en gaz, hier matin 11 septembre 2011, une nouvelle canalisation de transport de gaz naturel à haute pression reliant Meurad (Tipasa) aux Eucalyptus (Alger). De diamètre 28’’ et d’une longueur de 85 kilomètres, cette nouvelle artère traverse trois wilayas et dix-sept communes. Elle représente un investissement qui s’inscrit dans la stratégie de rénovation et de renforcement du cœur du réseau de GRTG. Cette importante nouvelle infrastructure gazière améliorera de manière significative la fluidité du transport de gaz naturel au niveau de la région centre du pays.

Du 6 au 11 septembre

Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011
Le programme Tlemcen, capitale de la culture islamique, du 6 au 11 septembre à Tlemcen, se déroulera comme suit : • Semaine culturelle des wilayas (Alger, Blida et Tipasa) du 9 au 12 septembre au palais de la culture El Imama. • Poursuite de l'exposition «Kalât Beni Hammad» au musée des Arts et Histoire.

Le 14 septembre, à 10 h, au Centre commercial & loisirs de Bab Ezzouar

Une année d’activité et premier bilan
La société des centres commerciaux d’Algérie organise le 14 septembre à 10 h au Centre commercial & loisirs de Bab Ezzouar, un point de presse sur le premier bilan après une année d’exploitation du centre commercial & de loisirs de Bab Ezzouar, il sera suivi d’une visite des dernières nouveautés du centre. La rencontre aura lieu en présence de M. Alain Rolland, président de la société des centres commerciaux d’Algérie (SCCA) et du soussigné, directeur du centre commercial & de loisirs de Bab Ezzouar.

Aujourd’hui, à l’université Houari Boumediène (USTHB)

Démarrage de nouveau régime (LMD)
Les enseignements à l’U.S.T.H.B pour le nouveau régime (LMD) démarreront aujourd’hui. Les emplois du temps et la composition des sections et des groupes sont affichés à l’université et son consultables sur le site usthb.dz. Les examens de rattrapage pour les étudiants inscrits dans l’ancien système se déroulent du 7 au 17 septembre. Les demandes de changement et de transfert sont reçues on line jusqu’au 15 septembre.

Institut national supérieur de musique

Concours d’entrée en 1re année demain
L’Institut national supérieur de musique organise le concours d’entrée en première année ce lundi 12 septembre pour des études de quatre ans, couronnées par le diplôme de licence en musicologie. Tous les jeunes, filles et garçons, peuvent s’y présenter. Il faut être titulaire du baccalauréat, quelle que soit la série et l’année d’obtention, et avoir une fine oreille musicale. Posséder déjà une formation de base ou approfondie en musique avec la pratique d’un instrument constitue un atout. Une deuxième session de ce concours est prévue le 3 octobre prochain. Se présenter au siège de l’Institut national supérieur de musique, Bd 1er-Novembre ou téléphoner au 021.43.98.43.

L’Indonésie à l’honneur
L’Indonésie a proposé au public algérien ses richesses artistiques et culturelles dans le cadre de sa semaine culturelle qui s’est tenue au centre culturel « Qasr El Taqafa » dans la ville de Tlemcen du 7 au 10 septembre derniers. La participation de l’Indonésie s’était effectuée sous le thème « Horizon of light : Islamic collection of the Indonisia national Gallery ». Cette galerie a envoyé une collection de peintures et de calligraphies.

Congrès de la Société algérienne de dermatologie les 15 & 16 septembre, à l’hôtel Hilton

Six thèmes à l’étude
La Société algérienne de dermatologie (SAD) est une association à but scientifique qui organise un congrès annuel dans le but de promouvoir la formation médicale continue dans le domaine de la dermatologie. Cette année le 23e congrès national se tiendra les 15 et 16 septembre à l’hôtel Hilton – Alger. Il verra la participation de six invités communicants étrangers, ainsi que celle d’environ 300 congressistes nationaux. Les thèmes retenus sont « Psoriasis, dermatoses allergiques, dermatoses neutrophiliques, lasers, communications orales et affichées et symposium ».

Demain, à 9 h, au siège d’ALGEX

Institut culturel italien

Journée d’information pour la promotion du «SIAFEL»
A l’occasion de la tenue du 1er Salon international de la filière fruits et légumes qui se tiendra du 28 au 30 novembre à Biskra, la SARL Licorne communication et ALGEX organisent, demain, à 9 h au siège d’ALGEX, une journée d’information pour la promotion du « SIAFEL ».

Les inscriptions ont débuté le 5 septembre
L’Institut culturel italien organise la nouvelle session 2011/2012 des cours de langue italienne d’octobre à décembre 2011. Les inscriptions ont débuté le 5 septembre. La journée portes ouvertes est prévue samedi 17 septembre de 11 h à 17 h au 4 bis, Yahia Mazouni – El BiarAlger. Tél/fax : (021) 925191- 923873 E-mail : amministrazione.iicalgeri@esteri.it

Cet après-midi, à 16 h, à l’hôtel Hilton

Le 14 septembre, à 12 h 30, au siège de Siemens Algérie

Conférence de presse DG de Nokia Siemens Networks
Nokia Siemens Networks organise aujourd’hui, à partir de 16 h à l’hôtel Hilton une conférence de presse qui sera animée par son DG de la zone Afrique, M. Dimitri Dilani.

Conférence de presse du directeur général de Siemens
A l’occasion de la célébration des 50 ans de présence de Siemens en Algérie, M. Ben Ali Khoudja, directeur général de la société, animera une conférence de presse le 14 septembre au siège de Siemens Algérie, Lotissement El Kadous, Lot n°10, Moutchatchou, 16035 Haut Site d’Hydra, Alger, à partir de 12 h 30.

Culture

Aujourd’hui, à 19 h, à la salle El Mouggar

Prix de la meilleure image pour Abdenour Zahzah
Le court métrage Garagouz d’Abdenour Zahzah a remporté le prix de la meilleure image au 4e festival international de Bueu (Espagne). Cette nouvelle consécration vient quelques jours seulement après que le film d’Abdenour Zahzah eut obtenu le prix de la ville de Venise « Premio Citta di Venizia » de la 68e Mostra de Venise qui s’est tenue du 31 août au 10 septembre. Ce prix parallèle de la Mostra est décerné par le festival en collaboration avec la ville de Venise et l’association Una Strada.

Soirée culturelle indonésienne
L’ambassade de la République d’Indonésie à Alger en collaboration avec l’Office national de la culture et de l’information (ONCI) organisent aujourd’hui, à 19 h à la salle El Mouggar une soirée culturelle indonésienne.

SNTF

Demain, à 19 h, salle Cosmos Alpha, Riadh El Feth

Aménagement horaire des trains de nuit sur la relation Oran/Béchar
La Société nationale des transportes ferroviaires (SNTF) informe qu’un aménagement horaire des trains de nuit sur la relation Oran/Béchar a été effectué à compter du 04 septembre 2011. Ci-après & heures d’arrêt : Sens : Oran – Béchar Places couchettes & assises Oran : 20h00 Mechria : 00h25 Oued Tlelat : 20h16 Naâma : 01h26 Sidi Bel Abbès : 21h04 Ain Sefra : 02h26 Tabia: 21h25 Beni Ounif : 04h30 Redjem Demouche : 22h43 Béchar : 05h50 Sens: Béchar – Oran Places couchettes & assises Béchar : 20h25 Redjem Demouche : 03h32 Beni Ounif : 21h44 Tabia : 04h49 Ain Sefra : 23h47 Sidi Bel Abbès : 05h12 Naâma : 01h04 Oued Tlelat : 05h58 Mechria : 01h50 Oran: 06h16 Les trains Oran-Béchar et retour assurent la continuation de/vers Alger via la gare d’Oran.

Spectacle de quartette musical Cacai Nunes
A l’occasion de la célébration de l’anniversaire de l’indépendance du Brésil, le quartette musical Cacai Nunes se produira demain, à 19 h, salle Cosmos Alpha, Riadh El Feth, Alger.

Du 12 au 30 septembre

Les journées de créations théâtrales locales
Dans le cadre des activités du Théâtre régional KatebYacine de Tizi-Ouzou, des journées de créations théâtrales locales sont consacrées aux troupes théâtrales de la wilaya de Tizi-Ouzou pour encourager et promouvoir leurs produits. Les journées de créations théâtrales locales se dérouleront du 12 au 30 septembre à raison de deux spectacles par jour.

USMA

Ouverture des écoles de football les 13 et 16 septembre
La SSPA – USM Alger informe les parents des jeunes athlètes de la reprise des écoles de football pour la saison 2011-2012, selon le calendrier suivant : • Mardi 13 septembre, à 12 h 30, pour les athlètes nés en 1999-2000. • Vendredi 16 septembre ; à 8 h 00, pour les athlètes nés en 2001-2002-2003-2004.

Cocktail dînatoire en l’honneur l’équipe de basket-ball de Boufarik

HSBC Algeria soutient les champions
HSBC Algeria organise le 11 septembre, à partir de 18 h 30, à l’hôtel Hilton, un cocktail dînatoire pour honorer l’équipe de basket-ball de l’Itihad Boufarik plusieurs fois championne d’Algérie (handisport).

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Nation
CONSEIL DES MINISTRES

3

Le Conseil des ministres s’est réuni hier sous la présidence du Chef de l’Etat, M. Abdelaziz Bouteflika. Au cours de cette réunion, le Conseil des ministres a examiné et endossé plusieurs points figurant à l’ordre du jour. Il s’agit de la loi de finances 2012, de la loi organique sur les

partis, de la loi sur les associations et du code de l’information. A l’heure où nous mettons sous presse, le Conseil n’avait pas achevé ses travaux qui se poursuivront aujourd’hui. Nous y reviendrons avec de plus amples détails lors de nos prochaines éditions.

Sept projets de loi découlant des réformes politiques examinés
L
e Conseil des ministres a examiné hier après-midi, lors d’une réunion présidée par le Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, le projet de la loi de finances pour l’exercice 2012, les projets de loi sur les partis politiques et les associations, ainsi que celui relatif à l’information. L’examen et éventuellement l’approbation de ces trois projets de loi découlant des réformes politiques annoncées le 15 avril dernier viennent donc s’ajouter à la liste des quatre autres projets encadrant la wilaya, le régime électoral, les cas d’incompatibilité avec le mandat parlementaire, l’élargissement de la représentation des femmes dans les assemblées élues qui se trouvent actuellement au niveau des commissions permanentes à l’Assemblée populaire nationale pour examen et enrichissement. Le Conseil des ministres du 2 mai dernier, qui a examiné et approuvé la loi de finances complémentaires pour 2011, une loi votée par le Parlement lors de sa session de printemps, avec pour objectif d’accompagner en autorisation de programme et de crédits de paiement, en dispositions législatives, les actions entrant dans le programme quinquennal 2010-2014, a en outre approuvé hier un projet de loi sur le foncier, pour donner corps, d’une part, au programme du secteur de l’Habitat et de l’Urbanisme et traduire la volonté de l’Etat de prendre en charge les décisions liées à la politique publique du logement et de l’aug2 mai dernier, une réunion consacrée essentiellement au programme de réformes annoncées à la nation le 15 avril 2011, vient de réaffirmer la détermination du pays à consacrer dans les faits et selon l’agenda établi, les réformes politiques. Confirmant que tous les projets de loi liés aux réformes politiques devront être soumis au Parlement lors de sa prochaine session, le Chef de l'Etat vient donc de réitérer sa détermination à faire aboutir, à travers ces réformes législatives, ainsi que la prochaine révision de la Constitution, la consolidation réelle de l'Etat de droit, un Etat de droit fondé sur la séparation bien comprise des pouvoirs, une garantie confortée avec la loi sur la dépénalisation des délits de presse et de l’acte de gestion, votée en juillet par le Parlement. Quant au projet de loi relatif à l’information en examen, son objectif vise le renforcement du pluralisme démocratique et constitue un plus de garantie à l’exercice de la démocratie et de la diversité d’opinion et d’expression. Le Conseil des ministres poursuit en toute logique l’examen et éventuellement l’approbation des projets de loi entrant dans le cadre du programme de réformes politiques, annoncées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le 15 avril dernier. Houria Akram

Ph. A. Yacef

mentation du programme quinquennal de construction de logements, et, d’autre part, au secteur de l’Industrie et des PME pour créer plus de possibilités d’investissements dans les activités industrielles et de réhabilitation des zones d’expansion en vue de fonder les bases d’une véritable industrie nationale dans le cadre des programmes de développement national diversifié et varié. L’examen de la loi de finances pour

l’exercice 2012, un texte de loi fondamental qui signe officiellement la session du parlement d’automne, devra garder intactes les inscriptions de ses crédits qui seront destinés certainement au financement des projets de lois prises dans le cadre des réformes politiques en cours d’élaboration en textes de loi. Le Président de la République qui a présidé la réunion du Conseil des ministres le

SECTEUR DE L’INFORMATION

La volonté d’ouverture du Chef de l’Etat consacrée
Comme annoncé par le Président de la République dans le communiqué sanctionnant le dernier Conseil des ministres tenu au mois d’août dernier, le projet de loi sur l’information doit être examiné et endossé lors du Conseil des ministres. Ce projet de loi très attendu par l’ensemble des professionnels est venu consacrer la volonté du Chef de l’Etat, annoncée au mois de mai dernier à l’issue de la réunion du Conseil des ministres. On se souvient que dans le communiqué sanctionnant cette réunion du 2 mai 2011, le chef de l’Etat avait fait part de sa décision de procéder à des réformes politiques globales qui incluaient nécessairement une révision du code de l’information. Ainsi, le Président avait clairement affiché sa détermination à aller vers un texte de loi novateur dans le sillage de l’adoption du projet de loi sur la dépénalisation du délit de presse. « Le gouvernement est chargé, en concertation avec la famille de la presse, de diligenter l’élaboration du projet de loi organique relative à l’information. » Les contours de la nouvelle loi avaient été dessinés par le président de la République qui avait souhaité qu’elle consolide les nouvelles garanties juridiques sur la liberté de la presse, d’une part, mais qu’elle ouvre aussi la voie à la modernisation de l’espace médiatique national,et qu’elle conforte aussi le professionnalisme et l’éthique, d’autre part. Le 4 septembre, à l’occasion de l’ouverture de la session d’automne du Parlement, le Premier ministre avait qualifié les nouvelles dispositions contenues dans l’avant-projet d’«avancées importantes». «L'avant-projet de loi sur l'information ne comporte aucune disposition privative de libertés », avait-il notamment déclaré. Pour ce qui de la presse écrite, M. Ouyahia a précisé que « l'agrément de la presse écrite ne relèvera plus ni de la justice ni de l'administration, mais de l'autorité supérieure de la presse écrite », conformément aux instructions du Chef de l’Etat qui avait annoncé, le 2 mai dernier, qu’«une autorité de régulation des médias sera également instaurée une fois la nouvelle loi sur l’information promulguée ». M. Bouteflika avait même défini ses missions. L’autorité, avait-il précisé, « aura pour mission de veiller au respect des principes consacrés par la liberté d’expression, de garantir un accès équitable des partis politiques aux médias audiovisuel et de concourir au respect de l’éthique et de la déontologie ». Le Président avait également annoncé la « mise sur pied d’une commission indépendante d’experts nationaux dans le domaine des médias audiovisuels, de la communication et de l’information. Elle aura pour mandat de proposer les voies et moyens d’améliorer le paysage audiovisuel, de promouvoir la communication par le biais des nouvelles technologies de l’information et d’identifier les domaines à travers lesquels l’aide publique contribuera à l’épanouissement de la presse écrite ». Nadia K.

PROJET DE LOI ORGANIQUE FIXANT LES CAS D'INCOMPATIBILITÉ AVEC LE MANDAT PARLEMENTAIRE

Pour une meilleure disponibilité de l’élu

L

e projet de loi organique fixant les cas d'incompatibilité avec le mandat parlementaire, soumis à l'Assemblée populaire nationale (APN), a pour objectif d'améliorer le travail du Parlement en levant toutes les contraintes sur ses membres, en vue d'assurer leur indépendance et leur entière disponibilité dans le cadre de leur mission. Ce texte, dont l'examen a été entamé hier par la commission des affaires juridiques de l'APN, vise, dans ce sens, le parachèvement des textes législatifs relatifs au pouvoir législatif, prévus par la Constitution. Le projet de loi organique qui propose de fixer « clairement » tous les cas d'incompatibilité, a pour objet d'informer le Parlement des mandats et fonctions que leurs membres exercent en sus de leur mandat, et de prémunir ce dernier des effets négatifs pouvant découler de l'opposition de l'intérêt général aux intérêts particuliers du membre du Parlement. Composé de 16 articles, il identifie les cas d'incompatibilité, arrête les procédures de confirmation de ces cas et les effets de l'incompatibilité. Il est entendu par incompatibilité, conformément à ce texte, le cumul du mandat parlementaire avec l'exercice de plusieurs activités, fonctions et missions. Ainsi, en vertu des articles 3, 4 et 5 du projet, il est interdit au membre du Parlement de cumuler son mandat notamment « avec un autre mandat électif au Conseil constitutionnel ou au sein d'une assemblée populaire élue ainsi qu'avec une fonction de membre du gou-

vernement ou au sein des institutions administratives publiques, collectivités locales et entreprises publiques ». L'interdiction du cumul du mandat au membre du Parlement concerne, aussi, « toute activité professionnelle au sein d'une entre- prise, société ou groupement commercial, financier, industriel, artisanal, ou d'une profession libérale à titre personnel, ou en son nom, de la profession de magistrat ou toutes fonctions ou emploi conférés par un Etat étranger ou une organisation internationale ou gouvernementale ou non gouvernementale ». Toutefois, le projet de loi exclut de cette interdiction plusieurs fonctions et missions qui ne sont pas incompatibles avec l'exercice du mandat parlementaire. Il cite, à ce propos, les activités temporaires à but scientifique, culturel, humanitaire ou à titre honoraire, n'entravant pas l'exercice normal du mandat, les fonctions de professeur ou de maître de conférence dans l'enseignement supérieur et la recherche scientifique ou dans la médecine au sein d'établissements de santé publique, au rang de professeur, ou une mission temporaire pour le compte de l'Etat dont la durée ne doit pas excéder une année. Le projet de loi organique, qui fixe les cas d'incompatibilité avec le mandat du parlementaire, s'inscrit dans le cadre des réformes politiques, initiées par le Président de la République, et prend en charge les avis et les propositions exprimés lors des consultations sur ces réformes.

Lundi 12 Septembre 2011

4

Nation
RENTREE SCOLAIRE 2011-2012

EL MOUDJAHID

Benbouzid donne le coup d’envoi à partir de Tindouf
Le coup d'envoi de l'année scolaire 2011-2012, qui concerne plus de 8 millions d'élèves, tous cycles confondus, a été donné, hier matin, à partir de l’établissement primaire Fadila Saadan à Tindouf, par le ministre de l’éducation nationale, M. Boubekeur Benbouzid.

A

l’occasion de cette rentrée scolaire, le premier responsable du secteur a déclaré l'importance de donner le coup d’envoi au niveau national à partir de la wilaya de Tindouf « en raison des efforts accomplis par la wilaya dans le domaine de l’éducation, le meilleur au niveau national et ce depuis une dizaine d’années ». « Nous sommes arrivés à un taux d’occupation de 16 élèves par classe », précise-t-il, ajoutant « nous sommes arrivés aujourd’hui à généraliser l’informatique dans tous les établissements scolaires ». Selon le ministre de l’Education nationale, la climatisation de tous les établissements permettra d’organiser les examens nationaux dans les meilleures conditions, sachant que durant le mois de juin, les conditions climatiques de la région sont généralement insupportables, « c’est pour quoi la climatisation est devenue indispensable », dit-il. M. Benbouzid explique que les moyens déployés par l’Etat « permettent d’améliorer les résultats et d’atteindre, comme l’année dernière, un taux de réussite au baccalauréat, supérieur au niveau national ». Le ministre a insisté, cependant, à souligner que la wilaya de Tindouf est sur le bon chemin : « Il faut l’aider davantage pour que ces résultats s’améliorent à l’avenir », at-il affirmé. Par ailleurs, le ministre a distribué les livres aux élèves nécessiteux et a également distribué des enveloppes aux tuteurs des élèves démunis. Le ministre de la tutelle a saisi l’occasion de sa visite au niveau de la wilaya de Tindouf, pour visiter l’ensemble des établissements scolaires de la wilaya, et a inspecté tous les établissements afin de confirmer que toutes les instructions

ont été prises en charge. Lors de son intervention, le ministre a rappelé que « plus de 8 millions d'élèves ont pu rejoindre les bancs scolaires, hier, au niveau national au titre de la rentrée scolaire 2011-2012, dans les trois paliers de l'enseignement », précise-t-il. L'effectif global des élèves inscrits pour cette année est de 8.239.000, at-il annoncé. Pour rappel, le secteur enregistrera ainsi une augmentation de l'ordre de 273.000 élèves par rapport à l'année dernière (+3,4%), tous cycles confondus, selon le ministère de l'Education nationale. Le cycle primaire connaîtra une hausse estimée à 96.000 élèves (+2,8%), le moyen à 98.500 élèves (+3,2%) et le cycle secondaire général et technologique à 78.500 élèves (+6,1%). Il est à noter que cette augmentation est due au renforcement des infrastructures pédagogiques, comprenant 24.932 établissements scolaires, dont 17.994 écoles primaires, 5.040 collèges et 1.898 lycées. La rentrée scolaire, cette année, sera également caractérisée par le nouvel aménagement horaire dans le cycle primaire qui permettra l'allègement de la journée scolaire tout en prévoyant des espaces horaires permettant d'exercer des activités périscolaires. Le volume horaire prévoit 28 séances de 45 mn obligatoires, réparties du dimanche au jeudi de 8 h à 11 h 15 mn et de 13 h à 14 h 30 mn. Cependant, l'horaire hebdomadaire variera dorénavant entre 21 h (pour les élèves des 1re et 2e années primaires), 22 h 30 (3e année primaire) et 24 heures pour les classes des 4e et 5e années primaires. Ce volume se densifie au fur et à mesure de la progression de l'âge de l'élève. Les séances à partir de 14 h 30 mn ainsi que celles du mardi après-

Ph. : Billel
midi sont réservées à des activités périscolaires non obligatoires. En outre, deux séances de remédiation pédagogiques en mathématiques et en langue arabe, destinées uniquement aux élèves accusant des retards dans ces matières, sont programmées le dimanche et le jeudi à partir de 14 h 30 mn. Quant à l'effectif global du personnel du secteur sera de 632.402, c’est-à-dire 406.285 (64,24%) pour l'encadrement pédagogique et 226.117 (35,76%) pour l'encadrement administratif. Près de 40 milliards de dinars ont été consacrés par l'Etat aux actions de soutien à la scolarisation au titre de l'année scolaire 2011-2012. Une enveloppe destinée, en premier, aux cantines scolaires, dont le réseau s'est renforcé depuis la mise en place de la réforme de l'éducation et dont le nombre est passé de 4.114 en 1999 à 13.962 en 2011. En 2010, le nombre de bénéficiaires a atteint 3 100 000 avec une enveloppe de plus de 14 milliard de dinars alors qu’ils étaient 500.000 bénéficiaires avec une enveloppe de plus de 600 millions de dinars. Les demi-pensions et les internats sont également concernés par la solidarité scolaire. 7,2 milliards de dinars ont été affectés pour la prise en charge de plus de 833.589 demi-pensionnaires et 59.000 internes. Instituée par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, depuis la rentrée scolaire 2000-2001, la prime de scolarité est destinée à 3 millions d'élèves nécessiteux. Suivant les instructions du Président de la République, le ministre de la tutelle a insisté sur le fait que cette prime de 3.000 dinars doit être mise à la disposition des bénéficiaires dès les trois premiers jours de la rentrée, énonçant qu'elle représente une enveloppe financière de 9 milliard de dinars. Avec un parc national de près de 4.565 bus, plus de 584.259 élèves bénéficieront également du transport scolaire, tous cycles confondus. Par ailleurs, le ministère œuvre à élargir la couverture sanitaire aux élèves avec la densification du réseau des unités de dépistage et de suivi (UDS) dont le nombre est passé de 1.228 en 2008 à 1.251 en 2011. Elles seront encadrées par 1.487 médecins généralistes, 1.311 chirurgiens-dentistes, 721 psychologues et 1.868 agents paramédicaux. Elles sont tenues d’effectuer périodiquement des visites médicales systématiques de classes au niveau des secteurs géographiques qu’elles couvrent et de tenir un dossier médical de suivi pour chaque élève. Dans le même contexte sera poursuivie l’opération « prévention de la carie dentaire » en milieu scolaire en collaboration avec le ministère de la Santé, de la Population et des Réformes hospitalières, et ce par la distribution de comprimés de fluor. Le secteur de l’éducation accorde une attention particulière aux élèves handicapés ainsi qu’aux élèves hospitalisés pour lesquels un dispositif organisationnel spécifique est mis en place. Le soutien continu de l’Etat en faveur de multiples actions de solidarité scolaire, particulièrement au profit des couches les plus défavorisées, aura des retombées certaines sur les conditions de scolarisations des élèves. Estimée à 40 milliards de dinars, le budget consacré à cet effet, permettra de favoriser la réussite des élèves et de réaliser les objectifs de qualité de l’enseignement et de rendement du système dans son ensemble. Sihem Oubraham

«Nous allons commencer le tour de table avec les syndicats, pour apporter des solutions appropriées et idoines»

A PROPOS DES REVENDICATIONS DES ENSEIGNANTS

L

ors de sa rencontre avec les enseignants au niveau de la wilaya de Tindouf, le ministre de l’Education nationale, M. Benbouzid a déclaré que « les logements qui sont situés en dehors des établissements et qui ne sont pas des logements d’astreinte seraient soumis à désistement ». « Il faut qu’on fasse un effort, dans le cadre de la réglementation en vigueur », a-t-il dit. Dans ce contexte, le responsable du secteur a demandé au wali de Tindouf, M. Chater Abdelhakim, de « procéder à l’application de la directive qui s’inscrit dans le cadre de la réglementation en vigueur ». En marge de sa visite dans la wilaya de Tindouf, le ministre de l’Education s’est adressé aux syndicats et les a remerciés de leur compréhension ainsi que de leur sens de la responsabilité. M. Benbouzid a déclaré, à cet effet, que les doléances, qui ont été signées en mois d’avril dernier, seront prises en charge cette année et dès aujourd’hui. « Tous ce qui a été signé entre nous durant le mois d’avril dernier, concernant la

prise en charge de leurs doléances socioprofessionnelles, seront prises en charge dès aujourd’hui », at-il dit. Le ministre de la tutelle a déclaré « nous allons commencer le tour de table avec les syndicats, pour apporter des solutions appropriées et idoines aux problèmes qu’ils ont posés ». Les adjoints de l’éducation, les financiers du secteur de l’éducation ainsi que les intendants ne seront pas mis en marge des décisions qui vont être prises : « Ils sont concernés par les mesures qui vont être prises pour les enseignants », a précisé M. Benbouzid. Evoquant le sujet des enseignants qui sont insuffisant dans le Sud, le ministre s’est engagé à « offrir des postes budgétaires, à leur donner des logements pour amener des enseignants dont ils ont besoin du Nord » et ce dans le but « d’améliorer la qualité de l’enseignement à nos enfants » a-t-il expliqué. Sihem Oubraham

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Nation
RENTREE SCOLAIRE 2011-2012
ECOLE PRIMAIRE MOHAMED-KADDOUR (HYDRA)

5

Bachir, Riadh, Anis, Yasmine, Khalida et les autres
Dimanche 11 septembre 2011. Loin de l’actualité internationale dominée par la commémoration des attentats du World Trade Center de 2001, nos chérubins entament leur premier jour de la rentrée des classes.

A

l’école primaire Mohamed-Kaddour, à la cité des PTT, dans la commune d’Hydra, il y avait foule devant le portail de l’établissement. Après deux mois de vacances, les élèves sont de retour. Et les retrouvailles sont très chaleureuses. Ils semblent heureux de se retrouver. Vêtus de leurs habits neufs, fillettes et garçons arborent de larges sourires à la vue d’un camarade. C’est le cas de Manil, Farès et Sofiane, élèves en 4e année. Ils sont visiblement contents de revoir leur copain Bachir. Cheveux « piqués » pour être à la mode, ce dernier s’est dirigé spontanément vers eux. Y a pas de doute, le quatuor va se reconstituer au cours de cette nouvelle année scolaire, au grand dam de leur institutrice. Les nouveaux venus sont plus timides. Les plus petits, ceux du préscolaire, sont accrochés aux jupons de leur maman. Certains s’attachent au sentiment de sécurité que leur procure la présence de leur mère, hésitant à se diriger vers les autres élèves, dont certains sont déjà en rangs, prêts à rejoindre la classe. Les transférés des autres établissements sont aussi reconnaissables. Ils sont là, à côté de maman ou de papa, dans l’attente que la directrice, très affairée en ce jour de rentrée, leur désigne leur classe. Le personnel enseignant fait aussi preuve d’une grande disponibilité à l’égard des parents et des élèves. Pour les 9 enseignantes, la rentrée date de quelques jours déjà. L’école aussi s’est offert un brin de toilette. Il faut dire aussi que cet établissement, fermé pour présence d’amiante, a rouvert ses portes au cours du deuxième trimestre de l’année scolaire 20092010. En place et lieu de l’ancienne école en préfabriqué, un nouvel établissement

Batterie de mesures pour améliorer la scolarisation et les résultats scolaires

U

Ph. : Billel

en dur, de 12 classes, a été érigé. L’école dirigée par Mme Zara compte aujourd’hui 210 élèves, dont de nombreux nouveaux venus d’écoles privées. « La surcharge du programme enseigné dans ces écoles, ajoutée au fait que la langue arabe y est délaissée au profit du français, fait que de nombreux parents préfèrent revenir vers les établissements publics », explique la directrice de l’école. A sa faveur aussi, il faut signaler que cette école jouit d’une très bonne réputation, et que les classes comptent en moyenne 30 élèves. Le taux de réussite à la première session de la sixième est de 100%. L’encadrement pédagogique est assuré par 9 enseignantes, dont certaines comptent plusieurs années d’expérience. On cite entre autres mesdames Faïza, Baya, Fella ou encore Boudraâ, chacune d’elle comptabilisant plus de 25 ans d’ancienneté. Certaines sont à la veille d’un départ plus que mérité à la retraite. La présence de ces enseignantes, encadrées

par M Zara, qui a été leur collègue, puisqu’elle avait enseigné dans cette école plusieurs années avant sa fermeture, rassure les parents d’élèves quant à la qualité de l’enseignement qui y est dispensé. Les nouvelles, comme la jeune enseignante de français Amina, venue remplacer l’année dernière une enseignante partie en maternité, ne se sentent pas dépaysées. Quant aux parents rencontrés devant l’entrée de l’établissement, les préoccupations divergents. Il y a ceux qui sont à la recherche d’une nourrice pour assurer le gardiennage de leur progéniture entre 11 h 15 et 13 h 30. C’est le cas de cette maman, médecin de profession, dont son fils de 9 ans a été inscrit cette année scolaire dans cet établissement. Elle a reconnu que sa décision n’est pas fortuite. « Mon fils était à Descartes avant, mais j’ai décidé de lui changer d’établissement parce que je cherche une école où il pourra s’épanouir et bénéficier d’un bon encadreme

ment », a-t-elle déclaré. 7 h 45, les élèves entonnent l’hymne national. Quelques minutes après, les enseignantes donnent le signal de départ vers les classes sous le regard des parents dont certains filment la scène pour la postérité. La directrice renseigne ceux qui veulent de plus amples explications sur les nouveaux horaires. La décision relative à l’allègement des horaires des classes du primaire n’a pas été bien assimilée. De nombreux parents ont découvert, hier matin, que seules les classes du préscolaire, de la première et de la deuxième année sont concernées. Patiemment, Mme Zara explique à chaque fois le contenu de la décision du ministère. 8 h 15, les derniers parents quittent l’établissement. L’école Mohamed-Kaddour retrouve son calme. Dans les classes, les enseignantes dispensent le premier cours de l’année scolaire 2011-2012. Il a porté sur l’unité nationale. Tout un programme. N. Kerraz

ne batterie de mesures est préconisée pour l'amélioration des conditions de scolarisation devant permettre d'atteindre de meilleurs résultats scolaires. ''Une série de mesures sera mise en œuvre pour la promotion des conditions de scolarisation à même de permettre de meilleures performances pédagogiques, au titre de cette saison scolaire'', a indiqué M. Benbouzid. Le ministre a, dans ce cadre, fait part du lancement d'une vaste opération d'équipement en outils informatiques de près de 25.000 établissements scolaires et d'amélioration de la restauration scolaire à travers le territoire national, particulièrement en zones sahariennes, rurales et enclavées. ''L'Etat veille aussi à faire parvenir la prime de scolarité, décidée par le Président de la République, et le manuel scolaire aux élèves nécessiteux'', a poursuivi M. Benbouzid en signalant, en ce qui concerne la lecture obligatoire dans les différents cycles scolaires, que les établissements seront dotés des ouvrages nécessaires. ''Une enveloppe financière de 1,02 milliard de DA est consacrée cette année à cette opération'', a fait savoir le ministre. L’allègement du volume horaire du cycle primaire et des programmes d’enseignement, ainsi que la généralisation des œuvres sociales et de la pratique sportive dans l’ensemble des établissements du primaire ont été aussi évoqués par le ministre de l’Education. Concernant le choix de Tindouf pour le lancement officiel de la nouvelle rentrée scolaire, le ministre a indiqué que l’initiative était motivée par "l'importance stratégique" que revêt cette région et en reconnaissance aux résultats scolaires "positifs" qu'elle a obtenus, lors de la précédente année scolaire.

Les enseignants contractuels montent au créneau

P

lusieurs dizaines d’enseignants contractuels, qui travaillaient auparavant dans divers établissements scolaires du pays, se sont rassemblés hier devant le siège de la direction de l’éducation d’Alger, pour dénoncer la précarité de leur situation, à la faveur de cette rentrée scolaire, et surtout, réclamer la mise en œuvre de la circulaire ministérielle du 13 avril 2011, soulignée par ailleurs par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Issus de plusieurs wilayas, les contestataires qui sont des diplômés de l’université ayant occupé jusqu’au 28 mars 2011 des postes vacants d’enseignants au niveau des établissements scolaires du pays, ont tôt

investi les abords de la direction de l’éducation hier pour revendiquer leurs droits légitimes à la permanisation, au même titre que leurs collègues, qui ont bénéficié de l’intégration dans le corps enseignant. Rencontré sur les lieux, un des représentants des enseignants contractuels n’a pas manqué de déplorer la situation particulière dans laquelle ils se trouvent en estimant que la mise en œuvre de la circulaire ministérielle ne s’est pas faite dans un esprit d’équité, en ce sens que ce texte de loi a été appliqué uniquement au profit de leurs collègues qui occupaient des postes dans les domaines de leur formation, et non à l’ensemble des enseignants contractuels. S’exprimant hier

à partir de Tindouf, où il a présidé le lancement de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, M. Boubekeur Benbouzid, a assuré de la prise en charge "dans le courant de cette année scolaire" des revendications des travailleurs du secteur, tous corps confondus. Il a ensuite précisé : "Toutes les revendications consignées dans les procès-verbaux officiels, signés en avril dernier, trouveront leur solution dans une démarche coordonnée avec les enseignants et les syndicats nationaux qui n’exclura aucune catégorie de travailleurs, y compris les adjoints de l’éducation et les intendants." Mourad A.

Ph. : Wafa

Lundi 12 Septembre 2011

6

Nation

EL MOUDJAHID

Début des travaux hier à Alger
La 11e session de la commission mixte de coopération algéro-malienne a débuté hier à Alger. La cérémonie d'ouverture a été présidée, côté algérien, par le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, et, côté malien, par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Soumeylou Boubèye Maïga. Les membres des deux délégations prenant part aux travaux de la commission, qui se sont poursuivis à huis clos, ont planché sur plusieurs secteurs de coopération, notamment l'éducation, les travaux publics, la santé et la formation.

11e COMMISSION MIXTE DE COOPÉRATION ALGÉRO-MALIENNE

MEDELCI :

SOUMEYLOU BOUBÈYE MAÏGA, MINISTRE MALIEN DES AE :

«L'Algérie et le Mali déterminés à enrichir davantage le cadre juridique de leur coopération»

« La commission mixte intervient à un moment crucial pour la paix au Sahel »

L

L’

Algérie et le Mali sont déterminés à enrichir davantage le cadre juridique de leur coopération, notamment dans les secteurs à fort potentiel, a indiqué hier à Alger le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci. « Au cours de la commission mixte de coopération algéro-malienne, j'invite nos experts à poursuivre l'effort d'enrichissement du cadre juridique de notre coopération », a déclaré M. Medelci à l'ouverture de la commission qu'il a coprésidée avec son homologue malien, M. Soumeylou Boubèye Maïga. Il a précisé que les propositions d'actions « concrètes » ne manqueront pas de donner une « nouvelle impulsion » à la coopération bilatérale. Le ministre a souligné que les nouvelles opportunités d'affaires, favorisées par les potentialités économiques et les projets de développement, tant en Algérie qu'au Mali, doivent être exploitées par les opérateurs économiques des deux pays. Il s'agit notamment des secteurs de l'énergie et des travaux publics qui pourraient constituer des « pôles d'excellence » dans les relations économiques et commerciales entre l'Algérie et le Mali. Les deux parties ont identifié aussi

d'autres créneaux, comme celui des technologies de l'information et de la communication, a-t-il ajouté, précisant que l'entreprise publique Algérie Télécom souhaite apporter sa contribution au renforcement des capacités du Mali dans ce domaine. Dans le domaine de l'industrie pharmaceutique, l'entreprise Saïdal est « prête » à prendre position dans le marché malien, dans un premier temps pour vendre des produits pharmaceutiques, et dans un second temps pour produire en partenariat, a indiqué M. Medelci, soulignant que l'Algérie est « disposée » également à partager son expérience avec le Mali dans les domaines du développement des ressources humaines, la santé et la formation. Evoquant la coopération régionale et internationale, M. Medelci a rappelé que la tenue, la semaine dernière, de la conférence d'Alger sur le partenariat au Sahel, et les résultats « fructueux » auxquels elle a abouti confirment la « ferme volonté » des pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger) et de leurs partenaires extrarégionaux de « conjuguer » leur efforts pour lutter contre le phénomène du terrorisme et les fléaux connexes.

a réunion de la 11e session de la commission mixte de coopération algéro-malienne qui se tient dimanche à Alger intervient à un moment « crucial » pour la paix, la sécurité et la stabilité des pays de la région du Sahel, a indiqué pour sa part le ministre malien des AE et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga. « La commission mixte, dont l'objectif est d'insuffler une dynamique nouvelle dans un esprit de complémentarité entre les deux pays, a lieu à un moment crucial pour la paix, la sécurité et la stabilité de nos pays et de notre région », a affirmé M. Maïga dans son allocution d'ouverture. Le ministre a, à cet égard, qualifié de « succès » la réunion des pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger) avec leurs partenaires extra-régionaux sur la sécurité et le développement, organisée récemment à Alger, soulignant que les travaux (de cette réunion) ont été marqués par « une cohésion et une convergence totales » entre les pays de la région. « Cette rencontre a été une occasion de réaffirmer notre détermination de combattre sans concession les groupes terroristes et maffieux », a-t-il affirmé, ajoutant que les pays de la région sont également animés de la volonté de « promouvoir le développement économique ». Le chef de la diplomatie malienne a estimé que la rencontre d'Alger va dans le sens de « réduire la pauvreté dont souffrent les populations » du Sahel et de construire une solidarité internationale fondée sur « l'appropriation » par le pays concerné de l'action à entreprendre. Evoquant le « lâche » attentat contre l'académie interarmes de Cherchell, M. Maïga a condamné cet acte terroriste et exprimé la solidarité du Mali avec l'Algérie. « C'est

l'occasion pour moi de rendre hommage au courage, à la détermination, à la constance et à la fermeté avec laquelle le peuple algérien a résisté et lutté contre les différentes formes de terrorisme et de déstabilisation, ainsi qu'à sa capacité de résistance ayant fini par lui valoir le respect et la reconnaissance de la communauté internationale », a-t-il dit. M. Maïga a affirmé que le peuple malien sera « toujours aux côtés du peuple algérien », mettant en exergue les liens « de solidarité, de fraternité, d'estime et de confiance qui les unissent ». Il a ajouté que le peuple malien peut compter sur l'Algérie qui a toujours été à ses côtés, rappelant le rôle de l'Algérie dans les négociations ayant conduit à la signature d'un pacte national au Mali, ainsi que les accords de paix d'Alger. Insistant sure le solidarité « constante » et « agissante » de l'Algérie, il a rappelé aussi le don de 10 millions de dollars accordé dernièrement par l'Algérie au Mali pour l'aider à faire face aux besoins des régions du Nord dans les secteurs vitaux de l'eau, la santé et l'éducation. Pour M. Maïga, cette « identité commune faite d'engagement,

de générosité et de solidarité » commande aux deux pays un « bond qualitatif et substantiel » dans leurs relations bilatérales. Il a relevé que la stabilité de l'Algérie, son taux de croissance « soutenu », le volume des investissements, la « maîtrise » avec laquelle sont menées les réformes politiques, économiques et sociales font de ce pays une « source d'inspiration et de réconfort pour le Mali et l'Afrique ». M. Maïga s'est dit « satisfait » de la coopération bilatérale eu égard aux « immenses » progrès enregistrés ces dernières années dans divers domaines, citant notamment les secteurs de l'éducation, les mines, l'agriculture, le transport aérien, le tourisme, la formation professionnelle, les travaux publics et les échanges commerciaux. Il s'est en outre « réjoui » des rapprochements entre les opérateurs économiques des deux pays et leur volonté d'impulser les échanges commerciaux. Il a annoncé, dans ce cadre, la vente prochaine de produits algériens au Mali à la faveur d'un protocole d'accord et de coopération entre les Chambres de commerce et d'industrie des deux pays.

M. MESSAHEL S'ENTRETIENT AVEC M. MAÏGA

Une coopération concrète

L

e ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, s'est entretenu avec M. Soumeylou Boubèye Maïga. Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'entretien, M. Messahel a indiqué que la commission mixte permettra de faire une évaluation de tous les programmes de coopération mis en œuvre par les deux pays. Il a relevé l'existence entre l'Algérie et le Mali d'une coopération « concrète » en matière de formation, rappelant que des bourses d'études sont « régulièrement » accordées par l'Etat al-

gérien au gouvernement malien dans les domaines, notamment scientifique, militaire, administratif et de la santé. M. Messahel a souligné, par ailleurs, que la route transsaharienne arrivera à la frontière malienne au cours du quinquennat 2010-2014, précisant que la partie malienne est « bien prise en charge ». « Nous discutons avec nos amis maliens pour poursuivre la réalisation de la bretelle malienne, et nous allons procéder comme nous l'avons fait avec le Niger », a-t-il dit, rappelant que sur les 222 km qui restaient du tronçon nigérien, un montage financier de 183

millions de dollars a été mis en place avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID). Pour le tronçon malien, le ministre a expliqué que, lors de la Conférence internationale d'Alger sur la sécurité et le développement dans les pays du champ (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger), la BAD, la BID, l'Union européenne et le Qatar ont marqué un « intérêt très particulier » au financement des infrastructures. Il s'est dit optimiste quant à la « disponibilité » manifestée par les bailleurs de fonds lors de la conférence d'Alger.

Ph. : Nesrine

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Nation

7

OUVERTURE À ILLIZI DE LA 2e RENCONTRE DE CONCERTATION NATIONALE SUR LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL

Babès : “La situation actuelle nécessite un fort engagement pour l’unité nationale”
La situation locale, régionale et internationale actuelle est « très difficile » et nécessite « un fort engagement pour l’unité nationale », a souligné hier à Illizi le président du Conseil national économique et social (CNES), Mohamed Seghir Babès.

S’

exprimant à l’ouverture de la deuxième rencontre de concertation nationale sur les objectifs du développement local qui se déroule au siège de la wilaya d’Illizi, M. Babès a indiqué que « la mobilisation de la population pour l’unité nationale demeure la seule solution pour faire face à ces conditions difficiles ». A cet effet, le président du CNES a répété devant les représentants de la société civile d’Illizi qu'il est venu exprimer « l’attachement des pouvoirs publics à un meilleur développement de cette région de l’extrême Sud-Est, qui est d’une grande importance pour le pays, et aussi de transmettre ses préoccupations et attentes à propos des volets économique et social ». Selon lui, la démarche entreprise par l’Etat d’impliquer tous les acteurs du développement de la base au sommet a pour objectif de « pallier le déficit accusé en matière de dialogue social, et de promouvoir une politique nationale d’écoute et d’échange d’idées afin d’apporter des ré-

ponses et solutions concrètes aux attentes de la population selon les spécificités sociales et culturelles de chaque région ». « J’ai été chargé par le Président de la République de vous écouter et de transmettre vos préoccupations, suggestions et propositions au gouvernement pour leur prise en charge », a-t-il déclaré devant l’assistance composée de citoyens, de notables et de représentants du mouvement associatif. Tous les points soulevés lors de cette rencontre, de celle de Tindouf la semaine dernière et de celles qui viendront, seront traités par les six assises régionales, prévues pour les deux prochains mois, à travers des ateliers thématiques dédiés aux principales problématiques du développement local, a-t-il expliqué, ajoutant que les assises nationales se tiendront avant le 25 décembre prochain. Les travaux de cette rencontre devaient être consacrés aux interventions des citoyens, notables et représentants du mouvement associatif local.

La délégation du CNES a écouté, ensuite, les élus locaux de la région (APC, APW et Parlement), avant de terminer la journée par une réunion avec le wali qui devait présenter une communication sur l’action de l’administration locale en matière de développement économique et social de la région. Le CNES s’est vu confier, par le Président de la République, la tâche d’animer la concertation nationale visant à adapter les objectifs du développement local aux attentes de la population. Les grandes lignes de la concertation visant à associer l'ensemble des acteurs clés du développement local ont été définies à la fin de mai dernier lors d'une réunion entre le président du CNES et le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Dahou Ould Kablia, en application des instructions du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, quelques jours auparavant à l'occasion d'une réunion du Conseil des ministres.

VISITE DU COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES INSTITUTIONS NATIONALES DES DROITS DE L’HOMME EN ALGÉRIE

RÉFORMES POLITIQUES

Renforcer la coopération
Une délégation du Comité international de coordination des Institutions nationales des droits de l’homme (CIC/INDH) du Haut commissariat des droits de l’homme de l’ONU effectue à partir de demain une visite de travail, d’information et de coordination à la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme. Conduite sous la présidence dudit comité, Mme Rosslyn Noonan, cette délégation comprend la représentante permanente du CIC à Genève, le directeur des programmes et le conseiller juridique du centre danois des droits de l’homme et enfin le président de la Commission togolaise des droits de l’homme représentant le réseau africain des institutions nationales des droits de l’homme et président en exercice du sous comité d’accréditation du comité international de coordination (SCA/CIC). Première du genre depuis la création de la commission algérienne des droits de l’homme, cette visite a pour objet de renforcer les liens de coopération et de collaboration entre l’Algérie et le système des droits de l’homme des Nations unies et particulièrement avec les organes conventionnels, en l’occurrence les organes de la charte des Nations unies et les organes de traités, tels que le Comité des droits de l’homme (CCPR), le Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR), le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW), le Comité contre la torture (CAT), le Comité des droits de l’enfant (CRC) entre autres. La délégation du CIC aura, autre l’échange d’allocutions avec le président de l’Institution algérienne des droits de l’homme, M. Farouk Ksentini et la réunion prévue avec le bureau de la Commission nationale au siège de cette dernière, une série d’entretiens de haut niveau, notamment au ministère des Affaires étrangères, le conseiller du Président de la République, M. Rezzag Bara, le président de l’Assemblée nationale populaire, accompagné des membres de la Commission des affaires juridiques et administratives et des libertés, le président du Conseil de la nation accompagné des membres de la Commission des affaires juridiques, administratives et des droits de l’homme, le ministère de la Justice, le premier président de la Cour suprême et la présidente du Conseil d’Etat. Sont prévues également des séances de travail avec la société civile nationale. R. N.

El Islah souhaite que les lois soumises au débat à l’APN puissent répondre aux aspirations du peuple
Le président du mouvement El Islah, M. Hamlaoui Akouchi, a souhaité hier que les lois soumises au débat lors des travaux de la session d'automne du Parlement puissent répondre aux aspirations du peuple. Invité dimanche de la Chaîne I de la radio nationale, le président du mouvement El Islah a souligné la nécessité de prendre en compte, lors de cette session, les propositions des partis soumises à la commission des consultations. Abordant la loi électorale, M. Akouchi a estimé que la criminalisation de l'expulsion des représentants des partis des bureaux de vote constitue une importante initiative visant à consacrer des élections intègres. Il a appelé dans ce sens à une supervision judiciaire de l'opération de vote et à la mise en place d'une commission nationale électorale « indépendante ». S'agissant de l'implication de la femme dans la vie politique, le président du mouvement El Islah s'est dit favorable à l'accession de la femme à de hauts postes de responsabilité, mettant en exergue les réussites qu'elle a accomplies dans différents domaines. « Le mouvement El Islah ouvre ses portes à toute femme qui croit en la lutte politique et possède des compétences l'habilitant à travailler dans le champ politique », a précisé M. Akouchi. S'agissant des jeunes, il a proposé de définir l'âge de candidature aux assemblées élues à partir de 25 ans. Pour ce qui est des lois sur les partis et les associations, le responsable a appelé à libérer les partis de l'« hégémonie de l'administration » en vue de créer un climat politique empreint de démocratie. L'autre point qui sera débattu lors de la session d'automne concerne la non-disponibilité de locaux pour abriter les sièges des partis politiques à travers le territoire national, appelant l'Etat à prendre en compte ce problème en vue de « promouvoir l'action politique ».

ALGÉRIE-IRAN

Le premier vice-président iranien fait escale à Alger
Le premier vice-président iranien, M. Mohamed Redha Rahimi, de retour d'une visite en Amérique latine, a fait une escale à Alger, a-t-on appris auprès du ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme. M. Rahimi a été accueilli à son arrivée par le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Noureddine Moussa, selon un communiqué du ministère. Le responsable iranien avait souligné mardi dernier, à l'aller, les opportunités de coopération existant entre l'Algérie et l'Iran dans les domaines économiques. Il avait également fait part de la disponibilité de son pays à échanger son expérience avec l'Algérie, notamment dans les secteurs de l'habitat et de l'urbanisme, des sciences et technologies, affirmant qu' « aucun obstacle ne se dresse devant le développement et le renforcement des relations bilatérales », qu'il qualifie d'« exemplaires ».

Lundi 12 Septembre 2011

8

Nation
PÊCHE
Le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques a annoncé hier la reprise de l'activité de chalutage au niveau des ports de pêche, concernés par la période de repos biologique qui a débuté le 1er mai 2011.

EL MOUDJAHID

Findelapériodedereposbiologique
S
elon un communiqué du ministère, la période du repos biologique, appelée également fermeture de la pêche au chalut à l'intérieur des 3 miles marins, a pris fin le 31 août 2011, et l'activité de chalutage a repris au niveau de tous les ports concernés depuis le 1er septembre. Evaluant l'activité de la pêche durant cette période, dont l'application s'inscrit dans le cadre de la préservation des ressources halieutiques, le ministère a affirmé que malgré "quelques infractions enregistrées au niveau de certaines wilayas, notamment celles de la région ouest, le bilan de l'opération de cette année reste globalement encourageant". Ce bilan, ajoute-t-on de même source, démontre "une prise de conscience chez les professionnels pour la sauvegarde et la préservation de la ressource et de son environnement marin", soulignant la mise en place d'un dispositif pour suivre l'opération au niveau central et local. S'agissant de la compensation des pêcheurs pour cette période d'arrêt de l'activité qui dure 4 mois, le ministère a assuré qu'il avait présenté un

AUTEUR DU LIVRE LA FRANCE ET L’ISLAMISME ARMÉ

Mohamed Mokeddem : «La menace des islamistes radicaux libyens est réelle»
« L’Algérie est menacée au sud par les islamistes radicaux libyens », c’est ce qu’a indiqué hier l’expert Mohamed Mokeddem, auteur de l’ouvrage la France et l’islamisme armé. Animant une conférence débat organisée au Centre de recherche stratégique et sécuritaire (CRSS) de Ben Aknoun, sur le terrorisme transnational, après les événements du 11 septembre, le Dr Mohamed Mokeddem a souligné que « l’objectif principal de ces islamistes radicaux, ce n’est pas seulement de lutter contre le régime d’El-Guedaffi, mais de canaliser l’acheminement des missiles et des explosifs afin de réactiver les réseaux d’armements au Sahel. Les autorités françaises ont participé à la distribution des armes, ce qui a transformé la région de Sahel en champ de bataille. Cette mission est chapeautée par trois principaux acteurs : la France, les révolutionnaires et le régime d’El-Guedaffi ». « La France a joué un grand rôle dans l’alimentation de ces islamistes radicaux, en les poussant à avancer vers le sud de l’Algérie », a-t-il ajouté. Allant plus loin dans ses explications, l’auteur de livre a indiqué : « Ce qui est inquiétant aujourd’hui, c’est la possession par ces terroristes d’armes de guerre sophistiquées qui ont été pillées dans les casernes libyennes. » Concernant les rumeurs sur le soutien de l’Algérie au régime d’ElGuedaffi, le conférencier a réfuté toute participation de l’Algérie à cette opération. Par ailleurs, et en ce qui concerne l’expérience de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, le conférencier a indiqué que l’Algérie ne doit pas se limiter seulement à la lutte pour la paix, mais il est nécessaire d’éduquer les futures générations au danger de ce phénomène. Makhlouf Ait Ziane

"dossier consistant dans ce sens au ministère des Finances et qui a abouti à l'inscription de cette mesure au titre de la loi de finances 2012". La période de repos biologique, qui sera adaptée à l'avenir suivant les

résultats de recherches de l'évaluation des ressources halieutiques qui seront obtenus lors des prochaines campagnes, concerne uniquement les chalutiers qui exercent une pêche de fond à l'intérieur des 3

miles, rappelle la même source. Ce repos a pour but, outre la préservation de la ressource halieutique, l'augmentation des stocks, à travers la reproduction de nombreuses espèces de poissons.

L’ARPT, EN COLLABORATION AVEC L’UIT

INCENDIE DANS UN VIEIL IMMEUBLE À BATNA

Un atelier régional sur la réduction de l'écart en matière de normalisation
Un atelier régional sur la réduction de l'écart en matière de normalisation sera organisé les 26, 27 et 28 septembre à Alger par l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), en collaboration avec l'UIT (Union internationale des télécommunications). « Cet événement vise à dispenser des conseils sur la participation des pays en développement à l'élaboration de normes mondiales et le renforcement de leurs capacités d'adaptation à ces normes », précise l'ARPT dans un communiqué. Les participants examineront, par ailleurs, les travaux de normalisation menés sur de nouvelles technologies dans des pays arabes et africains, ajoute la même source. A cette occasion, il est prévu une présentation sur les relations de l'UIT avec les établissements universitaires et l'intérêt pour les instituts de recherche d'être membres de l'UIT.

3 pompiers blessés et d’importants dégâts matériels
L’incendie qui s’est déclaré samedi après-midi dans un vieil immeuble au centre de Batna a occasionné des brûlures au 1er degré à 3 sapeurs-pompiers et détruit un étage entier comprenant 3 appartements, apprend-on hier de la Protection civile. La partie ravagée de cette ancienne bâtisse, construite essentiellement en bois et en tuiles, s’étend sur une superficie de 400 m² environ, et selon la même source qui précise que l’évacuation de l’immeuble dès le déclenchement du sinistre a permis d’éviter des blessures à d’autres personnes. Les locaux commerciaux se trouvant au rez-dechaussée et aux alentours du lieu du sinistre, dans cette rue très commerçante située au lieu-dit ElFouala, près du marché couvert, ont pu être épargnés, grâce à l’intervention rapide d’une trentaine d’éléments de la Protection civile, a-t-on ajouté, précisant que les pompiers, appuyés par d’importants moyens matériels, ont dû cependant lutter pendant près de 4 heures pour venir à bout des flammes. Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances de cet incendie qui aurait pour origine, selon les premières informations recueillies sur place, un court-circuit qui s’est produit dans un restaurant du rez-dechaussée. Cet incendie est le second à se produire en l’espace d’un mois dans la capitale des Aurès, après celui qui s’est déclaré durant le Ramadhan dans une librairie du centre de la ville.

PRESTATIONS SANITAIRES

Réception prochaine d’un centre intermédiaire de soins pour toxicomanes à Tébessa
Un centre intermédiaire de soins pour toxicomanes à vocation régionale sera réceptionné "avant la fin de l’année 2011" au chef-lieu de la wilaya de Tébessa, a-t-on appris hier auprès de la direction de la santé et de la population (DSP). Implanté dans le quartier urbain 4-Mars 1956, cet établissement, premier du genre dans la wilaya, a nécessité un investissement public de plus de 40 millions de dinars. Son taux d’avancement avoisine à l’heure actuelle les 90 %, selon la DSP. Les responsables de la santé de Tébessa ont rappelé que ce centre de santé est destiné à prendre en charge les personnes souffrant d’une addiction à des produits stupéfiants, vivant à Tébessa ou dans les régions limitrophes. La même source a également rappelé qu’un établissement régional de soins psychiatriques, d’une capacité de 120 lits, est en chantier depuis le début de cette année à Tébessa, alors que l’hôpital de la localité de Chréa (40 km au sud de Tébessa) sera doté "prochainement" d’un nouveau pavillon des urgences. Des polycliniques et plusieurs salles de soins ont été inscrites en 2011 au profit de plusieurs localités afin d’améliorer les prestations sanitaires dans la wilaya, a-t-on indiqué à la DSP.

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Economie

9
5e SALON INTERNATIONAL "ALGER INDUSTRIES" DU 3 AU 6 OCTOBRE

DÉLÉGATION D’HOMMES D’AFFAIRES INDIENS EN ALGÉRIE

L’ambition d’aller au-delà de simples prises de contacts
L’Algérie et l’Inde sont deux pays à grandes potentialités de partenariat mais qui se méconnaissent encore. La curiosité est là de part et d’autre, et la volonté et l’engouement de découvrir le monde des affaires de l’un et de l’autre sont aussi présents.

Sous le signe du développement, de la promotion et du renforcement des relations d'affaires
La 5e édition du Salon professionnel international de l'industrie "Alger Industries" se tiendra du 3 au 6 octobre prochain au palais des Expositions (Pins-Maritimes), apprend-on hier auprès des organisateurs. Placée sous le signe du développement des industries algériennes, de la promotion de la production nationale, et du renforcement des relations d'affaires et de la coopération, cette manifestation est organisée par la société Batimatec Expo, en partenariat avec la Société algérienne des foires et exportations (Safex). Le Salon se veut un rassemblement des professionnels de l'industrie à Alger et un espace privilégié et opportun pour l'ensemble des acteurs nationaux et étrangers intéressés et/ou impliqués dans l'ensemble des branches constituant la vitrine de ce rendez-vous annuel, selon les organisateurs. Cette manifestation a pour objectif, selon ses initiateurs, de contribuer à une meilleure connaissance du potentiel industriel national, des innovations technologiques et des nouveaux produits, à une évaluation objective des efforts de développement national, et à la densification des relations d'affaires entre partenaires algériens et étrangers. Ce rendez-vous de 4 jours vise également à favoriser le développement de PME/PMI et de nouvelles synergies afin de promouvoir la création de nouveaux emplois. Cet espace dédié à l'ensemble des secteurs industriels, notamment ceux intéressant les équipements pour l'industrie, l'automatisme électronique, la sécurité industrielle, les machines outils, l'outillage et les services, attend cette année près de 200 exposants qui auront aussi à échanger leurs expériences et à intensifier leurs relations d'affaires et de partenariat. Ce Salon prévoit un espace spécifique aux professionnels de la sécurité industrielle plus spécialement orienté vers l'hygiène, la propreté, l'eau, l'air, l'environnement et l'ergonomie des situations de travail. Y trouveront également place la manutention, les travaux en hauteur, les risques industriels, la sécurité des bâtiments, la protection incendie, le contrôle d'accès, l'expertise et le conseil spécialisé. Au programme de cette rencontre figurent également des conférences débats axées autour de plusieurs thèmes, comme les programmes d'investissements inscrits dans le plan quinquennal 2010-2014.

T

outefois, on ne peut encore parler de coopération effective car les échanges économiques sont encore à l’état embryonnaire. Les Indiens essayent depuis quelques années de se frayer un chemin dans le marché local afin de placer leurs produits et les Algériens d’accéder à un nouveau fournisseur et limiter ainsi leur dépendance face à l’Europe. C’est donc dans la perspective de prospecter les éventuelles opportunités d’affaires dans notre pays qu’une délégation d’hommes d’affaires indiens sera présente en Algérie du 16 au 20 septembre prochains. Des contacts professionnels entres ces opérateurs indiens et des opérateurs économiques algériens sont programmés dès le 17 septembre à l’hôtel Hilton où des négociations importantes sont prévues entre les deux parties. Selon l’ambassade de l’Inde en Algérie, les opportunités de partenariat sont très larges et abondantes pour les hommes d’affaires

indiens, en ce sens que les hôtes de l’Algérie viendront avec des idées pragmatiques de coopération mutuellement bénéfiques de type gagnant-gagnant et chercheront à tisser des relations de partenariat dans les domaines de la céramique, de l’alimentation de bétail et de volaille. L’oxyde de zinc est un autre créneau de coopération fructueuse entre les industriels indiens et les entrepreneurs algériens, tant publics que privés, car il existe de réelles possibilités de mener à bien des projets communs de développement économique dans les secteurs de la poudre d’aluminium atomisée et pyrotechnique, la pâte d’aluminium feuilletée et non feuilletée, la poudre d’aluminium de béton. Aussi, les opérateurs économiques nationaux pourront trouver des solutions aux projets de joint-venture en termes de transfert de technologie et de savoirfaire, notamment dans les secteurs où les industriels indiens sont hau-

tement spécialisés, tels que les granulés en aluminium, la poudre de magnésium, les tubes intérieurs en caoutchouc, la courroie de transmission en caoutchouc plate ou en V, la courroie à dents, la courroie de ventilateurs, et, enfin, la courroie de transmission de boulons, selon les précisions fournies par la mission diplomatique indienne à Alger. Les entrepreneurs algériens à la recherche de contrats de partenariat et de contacts industriels en vue de monter des projets conjoints de développement économique dans les secteurs de la chimie et de la métallurgie, sont en mesure de choisir leurs partenaires lors de cette rencontre. Les opérateurs économiques algériens sont aussi informés que la délégation indienne est prête à négocier des contrats de partenariat dans les domaines de la production de sacs multitubulaires (gants à crispin), le tissu en fibre de verre, les fils en fibre de verre texturé.

L’ambassade de l’Inde ajoute que “des investisseurs indiens chercheront à nouer des relations de partenariat avec des opérateurs algériens dans les secteurs des carreaux céramiques pour murs et sols, les dalles en granite, le papier et carte à gratter en PVC/ carte téléphonique, le papier aluminium et le scellage par induction, tandis que des industriels proposeront des projets dans les domaines de l’impression sur étiquettes en plastique, les encres et vernis, les étiquettes électroniques (RFID), le papier adhésif, la carte Sim, la carte de retrait, la carte de crédit et, enfin, le laminage en relief, les livres tous genres et les fournitures scolaires et de bureau.” Il reste maintenant à espérer que les deux parties dépassent le stade des négociations et des contacts occasionnels pour aller vers un réel engagement pouvant déboucher sur des opportunités de partenariat. R. B.

HABIB YOUSFI À LA VEILLE DE LA RENCONTRE NATIONALE DE LA CGEA

“La tripartite aura pour objectif un aspect social”
La tripartie prévue en fin septembre ou début octobre, aura « certainement pour objectif un aspect social prédominant », selon Habib Yousfi, président de la Confédération générale des entreprises algériennes qui tient aujourd’hui, une rencontre nationale à Guelma. Il explique la particularité de ce rendez-vous important par l’existence d’un « malaise foncièrement social ». Est-il aujourd’hui possible de résoudre cette équation à multiples inconnues ? La réponse est affirmative. Notre interlocuteur souligne que ce malaise « peut être résolu par les parties concernées et celles aussi interpellées dans le cadre du dialogue à travers le tripartisme ». Quant à la rencontre d’aujourd’hui qui regroupera 31 wilayas, M. Yousfi souligne qu’elle a été décidée « depuis quelque temps en prévision de la rentrée sociale ». L’objectif principal consiste à débattre les problèmes socioéconomiques dans « un contexte qui, pour le moins, nous apparaît nécessaire pour promouvoir un dialogue serein et un consensus apte à mobiliser nos potentialités ». Aussi, il sera question du rôle économique de la PME/PMI et sa prise en charge des aspects sociaux, notamment l’emploi. La CGEA qui compte bien faire réussir la rencontre nationale a invité de nombreuses personnalités et non des moindres. Y prendront part le secrétaire général de l’Union général des travailleurs algériens, Sidi Saïd, la directrice du département Maghreb auprès de l’Office international du travail, le recteur de l’université de Guelma, un responsable du département du travail. Plusieurs communications sont au programme. Des communications sur le dispositif d’insertion de l’emploi, les relations économiques et emploi, ainsi que l’entreprise algérienne créatrice de richesse et d’emplois en Algérie et son imbrication dans l’environnement socio-économique mondial seront présentées par différents responsables. Fouad Irnatene

SOCIÉTÉ DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L'ETAT "DÉVELOPPEMENT AGRICOLE" (SGDA)

Ouverture prochaine du capital social de 11 fermes-pilotes
● Cette annonce, qui concerne 11 exploitations sur 99 relevant du portefeuille de la SGDA, est destinée aux « investisseurs professionnels nationaux et étrangers »
La Société de gestion des participations de l'Etat "développement agricole" (SGDA) a lancé un appel à manifestation d'intérêt national et international pour l'ouverture du capital social de 11 exploitations agricoles fermes-pilotes, a-t-on appris auprès de la société. Cette annonce, qui concerne 11 exploitations sur 99 relevant du portefeuille de la SGDA, est destinée aux « investisseurs professionnels nationaux et étrangers », selon la même source. L'ouverture du capital « sera effectuée conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, notamment les articles 58 et 62 de la loi de finances complémentaire pour 2009 » relatifs au développement de l'investissement, précise la même source. La SGDA précise, par ailleurs, que les terres et les bâtiments de production, rattachés à ces fermes, "sont et demeureront la propriété de l'Etat". Ces terres et bâtiments "sont mis à la disposition des EPE/SPA fermes-pilotes par voie de concession, conformément au décret exécutif de janvier 2011 précisant les modalités d'exploitation des terres agricoles relevant du domaine privé de l'Etat, affectées ou rattachées à des organismes et aux établissements publics", rappelle également la même source. Les investisseurs intéressés ont un délai de 20 jours, à compter de la première parution de cet appel, pour adresser une manifestation d'intérêt accompagnée des document nécessaires. Le secteur agricole en Algérie compte 1,1 million d'exploitations agricoles productives, dont 850.000 sont exploitées par des privés, le reste étant gérées par le secteur public, dont 174 fermes-pilotes.

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Monde
LUTTE CONTRE LE TERRORISME
IRAK

11
Sadr appelle ses partisans à cesser les attaques contre l'armée US jusqu'à son retrait complet
Le chef chiite irakien, Moqtada Sadr, a appelé ses partisans à cesser les attaques contre les troupes américaines jusqu'à la fin de leur retrait du pays, prévu à la fin de l'année. "Je juge indispensable de cesser toutes les opérations de résistance armée jusqu'au retrait complet des forces occupantes", a dit M. Sadr dans un communiqué repris hier par des médias. “Si le retrait est mené à son terme et qu'il ne reste plus un soldat américain sur notre terre, les opérations militaires cesseront définitivement”, a ajouté M. Sadr, dont le mouvement est hostile à la présence étrangère dans le pays.

Le Président Obama relève l’importance du partenariat mondial
L
e Président américain, Barack Obama, a relevé, hier, que le partenariat mondial est incontournable dans la lutte contre le terrorisme et qu’aucun pays ne peut faire face, seul, à la violence terroriste. Dans son allocution hebdomadaire consacrée à la commémoration du 10e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre, le Président américain a souligné que ‘‘les EtatsUnis ont renforcé les partenariats et les moyens dont ils ont besoin pour gagner cette guerre contre AlQaïda’’. ‘‘Travailler plus étroitement avec nos alliés et partenaires, réformer le renseignement afin de mieux détecter et déjouer les complots terroristes et investir dans nos forces spéciales pour que les terroristes ne trouvent plus aucun refuge’’, a-t-il insisté. Pour le chef de la MaisonBlanche, ‘‘les Etats-Unis, qui ont montré qu’ils ne courbent pas l'échine ni se cachent derrière les murs de méfiance, ont noué de nouveaux partenariats avec des pays afin de répondre aux défis mondiaux qu'aucun Etat ne peut, seul, y faire face’’. M. Obama a affirmé, également, que ‘‘les efforts incessants entrepris, depuis, par les Etats-Unis dans la lutte antiterroriste avaient affaibli l’organisation Al-Qaïda’’. “Grâce aux efforts sans relâche de notre armée, de nos services de renseignements, de nos forces de l'ordre et des membres de la sécurité intérieure, il n'y a pas de place au doute : Aujourd'hui, l'Amérique est plus forte et Al-Qaïda va vers la défaite”, a-t-il avancé.

ATTENTAT SUICIDE CONTRE UNE BASE US EN AFGHANISTAN

2 morts et 100 blessés
Un kamikaze a fait exploser samedi dernier un camion piégé à l'entrée d'une petite base de l'Otan dans le centre de l'Afghanistan, tuant deux civils afghans et faisant plus de 100 blessés, dont 77 soldats de la coalition, la veille du 10e anniversaire des attentats du 11 Septembre. Les Talibans, engagés dans une insurrection de plus en plus meurtrière contre le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan, depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, ont revendiqué cette attaque sur leur site internet.

EN PRÉVISION D'UNE VISITE D'ERDOGAN À GAZA

ADHÉSION DE LA PALESTINE À L'ONU

Haniyeh : « Mise sur pied d'une commission spéciale »
Le chef du gouvernement palestinien limogé du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a annoncé hier la mise en place d'une “commission spéciale” dans la bande de Gaza en prévision d'une visite du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, dans cette enclave palestinienne. “Nous poursuivons nos préparatifs comme si le Premier ministre Erdogan venait à Gaza, nous avons mis sur pied une commission spéciale pour préparer une telle visite”, a déclaré M. Haniyeh dans un entretien avec l'agence turque de presse Anatolie. “Une telle visite sera historique. Elle permettra aux Palestiniens de démontrer leur sympathie à l'égard de la Turquie et de mettre en valeur le nouveau rôle de la Turquie dans la région et surtout à Gaza”, a estimé M. Haniyeh.

Mahmoud Abbas : « La demande sera présentée malgré les menaces américaines »
Le Président palestinien Mahmoud Abbas a souligné, hier, que la Palestine va présenter une demande d'adhésion aux Nations unies le 20 septembre, “en dépit des menaces américaines de suspendre leur aide financière”. “Nous irons à l'Onu pour obtenir une reconnaissance internationale de l'Etat de Palestine, malgré les obstacles et les dangers, y compris les menaces américaines de suspendre une aide annuelle de 470 millions de dollars”, a déclaré M. Abbas au quotidien jordanien Al-Raï. “Si Washington utilise son veto contre nous, cela ne signifie pas une rupture. Nous avons eu nos différends dans le passé avec les Etats-Unis”, ajoutant que les autorités palestiniennes allaient prendre “une décision adaptée aux circonstances.” Le Président Abbas a affirmé, par ailleurs, que les pourparlers interpalestiniens sur la formation d'un gouvernement de “technocrates” reprendraient “après le mois d'octobre”. “Les pourparlers pour former un gouvernement reprendront après octobre, malgré les menaces d'Israël de geler les fonds de l'Autorité palestinienne”. “Le prochain gouvernement ne sera pas un gouvernement d'union nationale. Ce sera un gouvernement de technocrates qui supervisera les élections générales. Si elles ont lieu en mai, je ne me présenterai pas à la présidence”, a-t-il réaffirmé.

VIOLENCES EN SOMALIE

Offensive des Shebab sur une localité proche du Kenya
Les insurgés islamistes Shebab ont lancé une offensive sur la localité de Elwak, au sud de la Somalie, où de violents combats se déroulaient hier, a-t-on appris de sources concordantes. Les Shebab ont attaqué en deux endroits cette localité proche de la frontière avec le Kenya tôt hier matin, selon ces sources.

PROCÈS MOUBARAK

Report à fin septembre de la comparution du maréchal Tantaoui
La comparution au procès du président égyptien déchu, Hosni Moubarak, du chef du conseil militaire au pouvoir, le maréchal Hussein Tantaoui, initialement prévue hier, a été reportée à la fin du mois en cours, a annoncé une source judiciaire. Cette comparution comme témoin a été reportée au 24 septembre après que le maréchal, qui dirige le Conseil suprême des forces armées (CSFA), eut fait état d'un empêchement de dernière minute, a expliqué cette source.

Eclairage

Mercenaires ?

L

a crise libyenne est cette grande opportunité que le Maroc attendait pour mener campagne pour son plan d’autonomie au Sahara occidental, territoire non autonome qu’il occupe militairement depuis 1975. Le Roi Mohamed VI courtise les nouvelles autorités libyennes pour tenter de rallier, la future Libye, au « consensus » arabe en faveur de ses thèses annexionnistes sur l’ancienne colonie espagnole. Après avoir hésité à reconnaître le Conseil National de Transition (CNT) pour bien s’assurer que le régime du colonel El Guedaffi tirait bien à sa fin, les autorités marocaines ont fini par prendre le train en marche. Dans leurs contacts avec Benghazi, il est moins question de démocratie ou d’Etat de droit, que de la question du Sahara occidental, n’hésitant pas à user d’arguments mensongers et provocateurs à l’égard de l’Algérie, le principal soutien aux « mercenaires » du Front Polisario.

Le concept sonne parfaitement bien aux oreilles des insurgés libyens qui continuent de faire la chasse aux ressortissants africains se trouvant sur leur territoire, qui sont des « partisans » du régime du colonel El Guedaffi. Même les étudiants sahraouis qui ont dû quitter le pays au début du conflit, au même moment que les ressortissants marocains et arabes, n’ont pas échappé à cette accusation injustifiée, difficile, toutefois, à prouver par des faits. L’objectif des autorités marocaines consiste, en outre, à exploiter la situation qui prévaut dans la région, aux fins d’un nouvel équilibre régional qui lui serait favorable. Cet équilibre négocié avec les nouvelles autorités tunisiennes, égyptiennes ou libyennes, vise à l’« isolement » politique de l’Algérie sur la scène maghrébine. Les arguments de Rabat se fondent sur les « hésitations » du gouvernement algérien à reconnaître le CNT, même si l’Algérie reconnaît le futur gouvernement libyen, représentatif de toutes les régions du pays une fois installé à Tripoli. La méthode employée par Rabat n’est pas inédite. Le Front Polisario est composé de « mercenaires » à la solde de l’Algérie. C’est par de pareilles accusations que le

Maroc entend, selon l’expression de ses propres dirigeants, aller vers un ensemble régional maghrébin intégré et solidaire. L’un des axes immédiats de la diplomatie marocaine est l’ouverture des frontières terrestres avec l’Algérie, fermées depuis que Rabat avait accusé, en 1994, l’Algérie d’avoir planifié les attentats de Marrakech. Comment peuton imaginer une telle possibilité dans ces conditions, s’est interrogé un diplomate occidental qui plaide pour la réouverture de cette frontière, mais qui ne comprend pas l’attitude marocaine à l’égard de l’Algérie. C’est tout le mystère d’une diplomatie maladroite qui fonde ses arguments sur le mensonge et la provocation, s’agissant de sa détermination à consacrer l’annexion du Sahara occidental, en violation de la légalité internationale. L’Algérie, elle, que ce soit dans le cas du problème de décolonisation du Sahara, de la légitimité d’un gouvernement arabe ou d’un autre, s’en tient aux principes. Ce fut le cas durant le conflit libyen. Une position qui tranche avec l’opportunisme politique marocain. B. H.

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Société

15
ACCIDENTS DOMESTIQUES

Un bouquet pour madame...
Se peut-il qu’on puisse passer autant de temps avec sa femme sans avoir le réflexe de lui offrir un bouquet de fleurs, le plus souvent possible ? Eléments de réponse...

CES BONNES HABITUDES QUI SE PERDENT...

Le foyer, lieu de tous les dangers
Un moment d’inattention ou d’inadvertance et toute leur vie est basculée. Rares sont ceux, en effet, qui en sortent indemnes ou sans y laisser des plumes. Les séquelles, elles sont très souvent lourdes à supporter. Si certains, en sortent, amochés, défigurés, ou avec quelques égratignures ou même des cicatrices qui peuvent être « raccommodées » par la chirurgie réparatrice, d’autres victimes, pour leur malheur, sont marquées à jamais par le drame qui transforme carrément le cours de leur vie, suite à un drame qui s’est produit chez-soi, au moment où l’on s’y attend le moins. Hommes, femmes, adultes et petits sont tous exposés aux accidents domestiques qui constituent, aujourd’hui, une menace réelle, de par le nombre des personnes touchées par ce type de problème, quand bien même les enfants s’avèrent être des « proies » faciles aux sinistres, sans pour autant quitter, d’une semelle, leur maman. Les accidents domestiques constituent aujourd’hui un véritable problème de santé publique, au regard des victimes, notamment les enfants et le 3e âge. En effet, pour la seule catégorie des enfants, près d’un million, font l’objet d’accidents domestiques. Les statistiques relèvent que près de 30 % des victimes ont moins de 15 ans et près de 15 % ont plus de 65 ans. Les mêmes données font également ressortir que le risque thermique est signalé, dans 90 % des cas, celui de l’électrocution représente 7 %, alors que le risque chimique se situe autour de 3%. Le risque domestique est même à l’origine de 70 % des brûlures avec hospitalisation. Pour la seule période allant du 1er janvier au 31 octobre de l’année 2010, le service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital de Douéra, considéré comme une référence dans ce domaine, a recensé environ 7.000 consultations. C’est dire, aujourd’hui que le foyer, censé procurer bien-être et sécurité, tend à devenir un lieu de tous les dangers. Chutes, brûlures, ingestion de caustiques sont autant de risques qui pèsent sur les familles et qui sont favorisés certes, par la négligence mais aussi le phénomène de la contrefaçon à l’origine de l’introduction sur le marché algérien de produits qui ne répondent pas aux normes de sécurité. Face, en effet, de l’étendue de la contrefaçon qui touche près de 60 % des articles introduits sur le marché algérien, seule la prévention est à même de réduire le nombre des victimes des accidents domestiques qui ont un coût très élevé, non seulement sur le plan médical mais aussi social car une simple chute peut mener droit à… un fauteuil roulant, d’où l’intérêt de responsabiliser les parents pour veiller sur leurs enfants afin d’éviter le pire. La vigilance ainsi que la sensibilisation restent ainsi le seul rempart contre ce fléau. Samia D.

L

es bonnes habitudes se perdent. Hormis la flamme incandescente des premiers émois ponctués généralement par une visite de courtoisie au fleuriste du coin, c’est à croire que les hommes préfèrent toujours regarder ailleurs... En évitant souvent les fleuristes qui ont pignon sur rue et qui de fait rappellent au bon souvenir des uns et des autres parmi les mâles qu’il y a belle lurette qu’ils n’ont pas gratifié madame d’un de ces bouquets entretenant, bon an, mal an, la vigueur des sentiments à défaut de leur pérennité. Cadre sup dans une boîte privée, Kader qui gagne pourtant bien sa vie semble avoir d’autres préoccupations en tête, ce qui à ses yeux « justifierait quelque peu cette omission de longue durée ». Une manière comme une autre de faire son mea culpa. En somme plutôt se dédouaner. Bon c’est décidé monsieur s’en va d’un pas alerte reprendre langue avec le fleuriste attitré qu’il n’a pas vu depuis des lustres. Ou qu’il faisait mine de ne pas voir puisqu’il faut vraiment être frappé de cécité pour l’éviter. Tellement la chose saute aux yeux... Mais comme l’homme est un roseau pensant il ne faut jurer de rien. Pourtant Kader est animé de réelles bonnes intentions et part du principe qu’il n’est jamais trop tard

pour bien faire. Il a mis pour la circonstance pas moins de 1.000 DA, ce qui n’est pas cher payé en vérité bien que le sieur Kader soit connu pour être « près de ses sous ». Et lorsqu’on se fait fort de le lui rappeler il n’apprécie pas trop et pour cause. C’est que plus galant que lui tu meurs... Le voilà donc tout fier d’agrémenter ses bras d’un bouquet qui « remplit l’œil » pour dire crûment les choses. Il imagine déjà sa moitié l’accueillant à bras ouverts au seuil de la porte pour de suite après le gratifier d’un gros bisou. Et rien qu’à l’idée d’y songer il sentit une vive émotion l’envahir. Tout en éprouvant quelque honte à ne pas se montrer un peu plus attentionné envers cette épouse «bent familia par excellence» admet-il pourtant bien volontiers. Mais les hommes sont ainsi faits qu’ils manifestent davantage d’écoute à celles qui «leur dament le pion» et

n’hésitent pas chaque fois que de besoin à « les remettre à leur place ». Et ce, quand bien même il ne faudrait surtout pas « mettre tout le monde dans le même sac... » En vérité et chez nous le problème se pose avec plus d’acuité « il n’ y a pas une véritable culture du couple » si l’image ou la métaphore dit bien ce qu’elle veut dire... Ceci est si vrai que certains époux pourtant bien intentionnés accordent un peu trop d’importance à tous ces petits esprits chagrins et malintentionnés plus enclins à « regarder ce qui se passe ailleurs » que s’affairer surtout à « cultiver leur propre jardin ». Et Dieu seul sait s’il y a beaucoup à dire et à faire de ce côté-ci... Ah, ces hommes toujours aussi incorrigibles... Autant donc passer à autre chose et le plus tôt serait le mieux. Kamel, lui, issu de la jet society, médecin de son état est d’une fidélité à toute

épreuve. Jamais l’idée ne lui a traversé l’esprit de « faillir à ses obligations » car estimet-il « la mère de ses enfants vaut tous les bouquets du monde ». A telle enseigne que même lorsque sa tendre moitié l’accompagne à l’aéroport pour cause de mission à l’étranger, il ne perd pas le nord. C’est ainsi qu’avant de s’envoler pour d’autres cieux il s’entoure toujours d’une garantie indéniable : le bouquet de rigueur à sa charmante épouse qui lui renvoie la balle « n ne cachant point sa joie». De quelle manière ? Restons pudiques, les gars... Pas question surtout de s’immiscer « bin dhfar oua lhem ». Entre l’ongle et la chair pour tous ceux qui ignorent tout de la langue d’Eldjahidh. Tous droits de traduction réservés, cela va de soi... En attendant et tous en chœur avec moi : mignonne, allons voir si la rose... A. Zentar

LE PREMIER JOUR D’ ÉCOLE

C’est parti pour quelque années …

C’

est lui qui a réveillé sa mère, presque à l’aurore, « vite, vite on va être en retard », il se dépêchait de mettre ses nouveaux habits, refusant de prendre son petit déjeuner tellement l’émotion est grande chez lui, Salim va à l’école pour la première fois. Une heure avant le départ, il était déjà prêt, trépignant d’impatience, pressant ses parents de prendre la route. Une fois à l’école, il regarda tout autour de lui, repéra les toilettes et l’inquiétude remplaça l’enthousiasme, chez lui, c’est toujours sa maman qui l’accompagne à cet endroit, ne s’éloignant pas trop de lui. Salim prend conscience qu’il devra désormais faire tous tout seul. La classe l’impressionna un peu, le brouhaha tout autour finira par le pousser vers les jupons de sa mère. Salim n’a pas fréquenté de crèches, donc cet espace commun et bruyant lui est inconnu. La joie des autres enfants le rassura un peu, mais l’inquiétude se lisait toujours sur ses traits. La maman de Salim n’est pas plus rassurée et au moment de quitter la classe, elle se trouva dans le même état d’angoisse que son fils. De la fenêtre son fils lui lance avec son regard un appel au secours. La rupture est terrible, la

Ph : Louisa
maman était prête à attendre là l’heure de sortie de son fils n’était-ce la persuasion du responsable de l’établissement qui a fini de la convaincre de rentrer chez elle. Cette am-

biance est constatée dans tous les établissements primaires qui accueillent chaque année de nouveaux élèves. L’enthousiasme, la joie, l’appréhension, l’angoisse, des sentiments ressentis par les enfants mais aussi par les parents qui acceptent difficilement de confier leur enfant a une autre pour de longues heures. Outremer, ce sont des psychologues qui ont la mission d’accueillir ces nouveaux enfants et de gérer cette transition du cocon familial vers un milieu qui exige de l’enfant un minimum d’autonomie. Chez nous ce sont les enseignants et généralement des enseignantes qui assurent ce travail pour lequel elles ne sont nullement qualifiées. Car il ne faut pas oublier, que le premier jour d’école restera à jamais gravée dans la mémoire d’un enfant et figurera parmi les étapes les plus importantes de son existence. Il se peut aussi que ce jour influence sérieusement le long cursus scolaire qui suivra, car il marquera le début d’une aventure contrairement vécue d’un enfant à un autre. C’est pourquoi, la préparation pour ce jour revêt une grande importance et cela depuis bien des années. Farida Larbi

Lundi 12 Septembre 2011

16
SKIKDA

Régions
TIZI-OUZOU

EL MOUDJAHID

Création du premier SAMU de la wilaya
Le premier service d’aide médicale d’urgence SAMU sera fonctionnel “dans les tout prochains jours” au niveau du nouvel hôpital de 240 lits de Skikda, a-t-on appris samedi dernier des services de la wilaya. L’acquisition, pour 63,44 millions de dinars, de 16 ambulances, dont 3 médicalisées devant servir au fonctionnement du SAMU, a rendu possible la création de ce service qui a cruellement fait défaut, jusqu’ici, dans cette wilaya côtière. Le reste des ambulances nouvellement acquises a été mis à la disposition de différents établissements sanitaires de la région, à Skikda, Collo, Azzaba, El Harrouch, Tamalous, Sidi Mezghiche, Ben Azzouz, Aïn Kechera et Ouled Attia. Les services de la wilaya ont insisté auprès des responsables des structures hospitalières pour une utilisation rationnelle de ces ambulances, sur leur entretien et sur la préservation de leurs équipements.

Volontariat pour le nettoiement de la ville et sa banlieue

A

JIJEL

Réfection de la route Erraguene-Ziama Mansouriah
Une enveloppe de l’ordre de 530 millions de dinars est nécessaire pour la réfection du chemin de wilaya (CW) n° 135-B reliant Erraguene à Ziama Mansouriah (Jijel), sur une quarantaine de kilomètres, a-t-on appris samedi dernier des services de la wilaya. Interpellé par des citoyens originaires de cette localité montagneuse, peu après le tragique accident qui a fait samedi, selon un premier bilan provisoire, 9 morts et 19 blessés, le wali a indiqué qu’un dossier a été soumis au ministère des Finances pour “étude et approbation” en vue de moderniser, d’aménager et de réhabiliter ce CW. Situé en zone montagneuse, tout en lacets dangereux en épingles à cheveux, ce chemin “gagnerait à être réhabilité pour assurer une meilleure communication entre Ziama Mansouriah et Erraguène”, un centre de vie déserté durant la dernière décennie, a-t-on estimé. Cette route taillée à flanc de montagne est constellée de ravins très profonds. Elle est réalisée, par ailleurs, dans une nature “très hostile” et “très rude” en hiver.

AÏN-TÉMOUCHENT

Mise en service de filtres antipollution à la cimenterie de Béni Saf
La cimenterie de Béni Saf, dans la wilaya d'Aïn Témouchent, a mis en service dernièrement de nouveaux filtres pour lutter contre la pollution induite par cette usine, a-t-on appris auprès de la Direction de l’environnement. La Société des ciments de Béni Saf (SCIBS) a mis en service des filtres dits “à manche”, connus pour leur efficacité dans la rétention des matières polluantes, a-t-on précisé de même source. Les anciens électro-filtres de la cimenterie n'étaient pas adaptés aux capacités de production de l’usine dont les rejets constituaient jusque-là une source de préoccupation pour l'environnement et la santé des citoyens. Mise en service en 1979, la cimenterie de Béni Saf, située à quatre kilomètres du chef-lieu de daïra, compte augmenter sa production à 3 millions de tonnes/an, contre 1,2 million de tonnes actuellement. Les nouveaux équipements antipollution capteront les résidus poussiéreux à tous les niveaux de fabrication, et ce, conformément aux contrats de performance environnementale signés entre la Société de gestion des participations ciments et le ministère de tutelle, a-t-on souligné.

près la première opération de volontariat initiée par l’administration de wilaya de Tizi-Ouzou, en collaboration avec les directions de l’exécutif, des établissements publics, l’APC de Tizi-Ouzou ainsi que le mouvement associatif, au début de la saison estivale passée, une deuxième opération de volontariat pour le nettoiement de la ville des Genêts et sa banlieue a été menée durant les journées de vendredi et de samedi derniers au soulagement général de la population qui constate impuissante la prolifération inconsidérée des ordures au niveau de leurs quartiers et cités. La ville des Genêts, ayant été largement soulagée du fardeau pesant et dégradant des marchands de l’informel qui avaient squatté les moindres espaces réservés à la circulation piétonnière, mais aussi des centaines de fourgons qui assuraient des navettes à partir des stations de fortune érigées aux quatre coins de cette ville - et qui sont désormais délocalisées vers de nouvelles stations périphériques commence petit à petit à retrouver son image d’antan grâce à ces volontariats cycliques qu’initie l’administration de wilaya, à sa tête le premier magistrat, M. Abdelkader Bouazghi, à qui tout le monde ne cesse de rendre hommage à Tizi-Ouzou pour avoir pu ressusciter l’une des traditions ancestrales de la Kabylie, en l’occurrence «thiwizi » ou «twiza». Ainsi, les initiateurs de cette opération de toilettage de la ville de TiziOuzou et de sa périphérie, qui sont vraiment dans le besoin d’une telle action vu la situation dans laquelle elles se trouvent, ont mobilisé des moyens matériels et humains des plus importants, ce qui témoigne de l’importance accordée par la wilaya à cette opération menée à la veille de la rentrée scolaire. 56 camions, une vingtaine de cases, 03 hydrocures, une dizaine de camions-citernes et autant de tracteurs, quatre camions-nacelles ont été mis à la disposition des 150 ouvriers réquisitionnés et les dizaines d’autres citoyens membres du mouvement associatif mobilisés d’une manière désintéressée durant ces deux jours de nettoiement de la ville des Genêts, Rhahlia, Oued Aïssi et Tala Athmane. Selon le P/APC de Tizi-Ouzou, M. Naguim Kolli, partie prenante de cette opération supervisée par le wali, il a été mobilisé durant ces deux jours de volontariat un peu plus

de 800 personnes, notamment les ouvriers de la commune et les autres bénévoles associatifs et des directions partenaires dans cette opération qui a permis la collecte d’environ de 120 tonnes d’ordures ménagères et de déchets solides. «Nous sommes très satisfaits de la mobilisation et de l’implication du citoyen dans cette opération qui vise réellement l’amélioration du cadre de vie de la population», nous dira le P/APC, avant d’annoncer, dans la foulée, l’organisation sous quinzaine d’une autre action de volontariat pour le nettoiement de la Nouvelle Ville qui a tellement besoin d’une action pareille étant donné sa densité et le nombre de tonnes d’ordures générées quotidiennement par ces ménages. Malgré les chaleurs caniculaires qu’a connues la ville durant ces deux jours, les citoyens bénévoles et les ouvriers réquisitionnés n’ont pas lésiné sur les efforts pour venir à bout de la saleté et des autres ordures jonchant les trottoirs et autres coins des cités et villages ciblés par ce volontariat. Une initiative qui ne cesse de susciter l’intérêt et la mobilisation de la population soucieu-

se de la préservation, mais aussi de l’amélioration de son cadre de vie, sans cesse menacé par des comportements inciviques d’une partie des habitants ne respectant pas les horaires de dépôt de leurs ordures au niveau des décharges contrôlées, ce qui fait que ces décharges se remplissent immédiatement après avoir été vidées par les éboueurs de la commune. Cette image hideuse doit être bannie du paysage de la ville de TiziOuzou, s’accorde-t-on à Tizi-Ouzou, mais ils sont peu nombreux à s’impliquer effectivement pour que cette image disparaisse définitivement. En attendant la prise de conscience de la majorité de la population sur la nécessité et l’urgence de préservation du cadre de vie, des efforts louables sont prodigués par l’administration de wilaya pour redorer un tant soit peu cette image de la ville des Genêts qui ne sent plus le genêt depuis belle lurette, étant pendant longtemps livrée au laxisme des autorités locales. Bel. Adrar

ORAN

La rentrée sociale “dope” l'affluence aux guichets de l’état civil

E

BATNA

Important incendie au centre de la ville
Un violent incendie s’est déclaré samedi dernier après-midi dans un domicile situé dans un vieil immeuble du centre-ville de Batna, non loin du quartier Fouala, à proximité du marché couvert, a-t-on constaté. Le sinistre, qui a détruit tout le mobilier et la toiture d’un appartement du dernier étage, a conduit les éléments de la Protection civile, qui sont rapidement intervenus, à faire évacuer les appartements mitoyens et à fermer les arrivées de gaz et d’électricité autour du périmètre de l’incendie. Au début de l’intervention, deux sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés à la suite de l’effondrement du plafond de la maison en feu, a-t-on également constaté. Le président de l’APC de Batna, Ali Melaksou, qui supervisait les opérations d’extinction, a fait part à l’APS de la nécessité d’opérer une “expertise technique” des vieilles habitations du centre-ville dont la construction remonte à la période coloniale. Cet incendie, que les éléments de la Protection civile s’employaient encore à éteindre en début de soirée, est le second qui se produit en l’espace d’un mois dans la capitale des Aurès, après celui qui s’était déclaré durant le Ramadhan dans une librairie du centre de la cité.

n dépit des mesures prises par les autorités locales pour tenter de réguler la pression habituellement observée pendant la rentrée sociale, l'affluence humaine a gagné en ampleur au niveau des services de l'état civil à Oran, a-t-on constaté. Pour obtenir un document, “il faut s'armer de patience”, souligne à cet égard un père de famille qui attend depuis plus de deux heures de se faire délivrer des actes de naissance exigés pour l'inscription scolaire de ses enfants. A la nouvelle direction de l’état civil d’Oran, située à M’dina J'dida, c’est la ruée sur la quinzaine de guichets où les préposés éprouvent visiblement des difficultés à satisfaire dans les meilleurs délais toutes les demandes d'actes de naissance et autres pièces d'état civil formulées par une foule impatiente. En moyenne, 1.500 extraits et actes de naissan-

ce sont délivrés chaque jour, a indiqué à l'APS le directeur de l’état civil, M. Fodil Lâarbi Bensabia, qui a estimé l'augmentation du flux de 5 à 10% au cours de la rentrée sociale. S'agissant des nouvelles mesures prises pour faire face à la rentrée sociale, la rentrée scolaire particulièrement, il a fait savoir que “les parents des élèves du primaire ne sont plus obligés de se déplacer à l'état civil puisque les documents sont fournis, via les secteurs urbains, aux établissements scolaires sur la base de listes établies par les directeurs d’école”. La wilaya d’Oran comptant plus de 190 écoles primaires, cette procédure aurait dû atténuer de manière significative la pression exercée sur les guichets de l'état civil, a-ton par ailleurs souligné. Le fait est que l’inscription scolaire n'est pas la seule cause à l'origine de la hausse de la demande en documents, à en juger par

les déclarations de nombreux citoyens en quête d'actes de naissance pour compléter leur dossier de mariage, d'impôts, d'assurance ou de compte bancaire. Le directeur de l'état civil a assuré, toutefois, que son effectif est à pied d’œuvre pour prendre en charge les demandes des citoyens le jour même, notamment ceux résidant hors de la wilaya. Si cet engagement reflète la bonne volonté de l'administration à réguler la pression, il n'en demeure pas moins que sa concrétisation sur le terrain demeure toutefois entachée de quelques scories à l'exemple des “coquilles” relevées parfois dans la transcription des noms. Des mentions erronées ont, en effet, prolongé l'attente de nombreux citoyens, à l'image de ce père de famille venu de Laghouat qui affirme avoir patienté trois jours durant pour la correction de son nom sur le précieux document.

Une opération de grand “lifting” à travers les quartiers
Une opération de nettoyage et d’éradication de décharges anarchiques a été entamée, samedi dernier, au quartier Ktiten, situé à la périphérie sud de Médéa, à l’initiative conjointe de la Direction de l’environnement, de l’Office national de l’assainissement (ONA), de l’Algérienne des Eaux (ADE) et des services de voirie de la commune. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une vaste et ambitieuse campagne de “lifting” conduite par la Direction locale de l’environnement, qui a touché, depuis son lancement en juin dernier, six importantes zones d’habitation du chef-lieu de wilaya, a indiqué le responsable de cette structure, M. Hamza Farsi. La même source a précisé que d’autres zones d’habitation seront également ciblées dans les prochaines semaines afin d’éliminer l’ensemble des décharges sauvages qui menacent la santé des résidents de ces quartiers et redonner à la ville un visage plus attrayant.

MÉDÉA

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

L

a grande exposition Nouba et la série d’hommages et de rencontres consacrés aux grands maîtres de la musique andalouse, constituent incontestablement , les moments forts du programme d’activités mis en place par le département patrimoine immatériel et chorégraphie de la manifestation, «Tlemcen, Capitale de la culture islamique 2011», département animé par Zahia Bencheikh. Cette manifestation sera abritée par la maison de la culture de Tlemcen, Abdelkader Alloula. Elle débutera le 13 septembre prochain et s’étalera jusqu’au 17 novembre. La musique andalouse représente à l’évidence, un pan inestimable de notre culture que les grands maîtres des écoles de musique algérienne ont su répandre et enseigner. A cet effet, chaque maître, chaque école seront honorés par l’organisation de concerts animés par de talentueux artistes issus des écoles des différentes associations musicales. Chercheurs universitaires, journalistes et écrivains se pencheront sur les itinéraires, les expériences, répertoires d’œuvres musicales, ouvrages et manuscrits dont certains sont dévoilés au public pour la première fois grâce à l’aimable contribution de familles de certains maîtres.

Les rendez-vous du patrimoine

«TLEMCEN CAPITALE DE LA CULTURE ISLAMIQUE 2011»
P

Culture

17

Plusieurs activités prévues à Oran
lusieurs activités artistiques et culturelles sont prévues du 24 au 30 septembre à Oran en hommage posthume au chantre du raï sentimental Cheb Hasni, a-t-on appris samedi auprès des orgaCette nisateurs. manifestation qui se tiendra sous le slogan "L'Algérie ne t'oublie pas" a pour objectif de commémorer le riche parcours de ce raï lover, a précisé l'Association de promotion et d'insertion de la chanson oranaise (APICO). Plusieurs vedettes de la chanson algérienne et maghrébine sont attendues à cet événement coïncidant, pour rappel, avec le 17e anniversaire de la disparition é dans ce cadre au palais des de Cheb Hasni. Un gala sera animl'APICO, ajoutant la tenue de Boutlélis, a indiqué sports Hamou ine musical et des cultures trois tables rondes autour du patrimo s au public des projections proposée populaires. Seront également ant des séquences de ses de films et documentaires comport se et des personnalités ses entretiens avec la pres concerts et de a été programmé pour la circulturelles. Un tournoi de footballt que Hasni vouait une grande elan constance, a-t-on signalé, rapp passion pour le sport-roi.

HOMMAGE À CHEB HASNI

Ce riche programme d’activités est accompagné de la sortie exclusive de coffrets comprenant les enregistrements de musique andalouse de tous les maîtres qui feront l’objet d’un hommage qui leur sera dédié à cette occasion. La manifestation est jalonnée par des rencontres, des concerts, des spectacles et des tables rondes qui vont permettre au grand public de recueillir des informations utiles sur les maîtres, les artistes, leurs biographies et répertoires, de se familiariser avec les associations de musique andalouse… La mise à disposition de ce programme permet de suivre les événe-

ments culturels programmés dans le cadre de cette importante manifestation. De grands noms de la musique de la musique classique andalouse seront honorés comme Abdelkrim Dali, Ahmed Serri, Mohamed Ghaffour, Tahar El Fergani, Kaddour Dersouni, Ghouti Bouali, Sadek El Bedjaoui, Omar Bekhchi, Cheikha Tetma. La première soirée, prévue le mardi prochain est consacrée à Larbi Bensari. Les spécialistes en musique traditionnelle, Amine Benkhalfat et Nasereddine Baghdadi donneront en cette occasion, une conférence sur le patrimoine. M. B.

Triomphe pour "Faust" du Russe Alexandre Sokourov

MOSTRA DE VENISE
quiétants et évoluent dans une atmosphère étouffante et nauséabonde de fin du monde, un thème cher à cette 68e Mostra. "Faire du cinéma d'auteur c'est très difficile de nos jours. Je vous remercie pour la compréhension et la fatigue que cela comporte" (de le regarder), a déclaré le réalisateur, "très heureux de vivre dans le cinéma" et dans une Europe où, a-til dit, nous pouvons nous comprendre". "Faust" est le dernier volet d'une tétralogie sur les dictateurs, le pouvoir et la folie humaine, entamée en 1999 avec un portrait fictionnel d'Adolf Hitler. Le film suit l'itinéraire du Dr Faust (Johannes Zeiler), gouverné par ses instincts primaires dans sa quête effrénée du pouvoir et de l'amour. Il se déroule dans une at-

L

e Lion d'Or de la 68e Mostra de Venise a été attribué à "Faust" du Russe Alexandre Sokourov, sombre fable sur la corruption du pouvoir, encensée par la critique. "Il y a des films qui font pleurer, rire, penser, des films qui émeuvent, qui changent la vie pour toujours. Faust est de ceux-là", a déclaré le président du jury, le cinéaste et producteur américain Darren Aronofsky, réalisateur du "Cygne noir", en décernant ce prix "à l'unanimité". Déjouant en partie les pronostics, le jury a laissé de côté "Carnage" de Roman Polanski, pourtant donné grand favori. Il avait le choix entre 23 films, une sélection haut de gamme réunissant pointures du cinéma (Polanski, Clooney, Cronenberg, To, Friedkin...) et de jeunes

réalisateurs, témoins "d'un cinéma international vivant et en marche", a dit Darren Aronofsky lors de la cérémonie de clôture. Lion d'argent de la meilleur mise en scène est allé au film chinois de Cai Shangjun "Ren shan ren hai" (People Mountain People Sea). Ce film, censuré cinq fois en Chine, et parvenu de justesse à Venise où il a été annoncé comme une "surprise" de dernière minute, évoque le conditions de travail dans les mines en Chine. Avec "Faust", inspiré du classique de Goethe, Alexandre Sokourov, 60 ans, signe un film qualifié de "vertigineux" par plusieurs critiques. Il reprend l'histoire archétype du face à face avec le diable mais sous forme d'une méditation sur la corruption du pouvoir. Les personnages, en costumes XIXe siècle, y sont in-

Succès du film iranien ”La Séparation”

FESTIVAL DE DEAUVILLE

L

e succès inégalé du film iranien "Une Séparation" s'explique par ses thème proches du quotidien des gens, un suspense digne des meilleurs polars, et une description mesurée des sentiments, estime l'une des deux actrices phares du film, Leïla Hatami. "Je ne veux en aucun cas dévaloriser une oeuvre. Mais c'est comme Da Vinci Code, mais avec de la littérature vraiment très haut de gamme. C'est un mélange sublime. Il n'y a pas mieux pour un public", résume la vedette iranienne interrogée samedi par l'AFP lors du festival de cinéma américain de Deauville. "Une Séparation" devrait franchir le cap des 900.000 entrées en France cette semaine, un niveau que n'avait pas atteint l'avant-dernier Woody Allen, et encore moins les films du maître iranien Abbas Kiarostami. Ours d'Or du meilleur film et deux fois ours d'Argent pour ses acteurs à Berlin, "Une Séparation", de Asghar Farhadi, raconte l'histoire d'un couple en crise et sa plongée dans un engrenage judiciaire après une fausse couche de la garde-malade qui s'occupait à leur domicile du grand-père atteint d'Alzheimer. Le couple aisé, séparé, est-il responsable de la fausse couche de l'employée qui s'occupait du grand-père ? La garde-malade est-elle coupable de s'être absentée ? "On regarde les conflits de tous les jours, le rapport des hommes avec leur conscience. Cela pourrait être ennuyeux. Mais avec le suspense", cela ne l'est pas, dit cette fille de cinéaste qui joue le rôle de la femme quittant son mari. Surtout, Asghar Farhadi sait décrire les sentiments des personnages sans jouer sur ceux des spectateurs, poursuit l'actrice: le réalisateur "raconte tout cela avec la mesure requise. Il n'y a vraiment rien qui soit en trop,

qui soit en moins". Les personnages féminins du film ont beau être voilés, le succès du film témoigne de sa dimension universelle, considère l'actrice, qui porte un foulard retombant sur les épaules et des vêtements amples lors des interviews ou en public. Pour Leïla Hatami, qui a étudié cinq ans en Suisse après avoir été scolarisée en français en Iran, la qualité du long métrage l'a peut-être même aidé à franchir les barrière de la censure. "Ces gens de la censure vivent dans un institution culturelle. Ils voient que des gens comme Fahradi sont là pour faire de l'art. C'est apprécié par eux aussi", dit l'actrice malgré la crainte qui a pesé durant le tournage de voir l'oeuvre interdite et les "astuces" auxquelles Fahradi a dû recourir pour déjouer les obstacles. "On ne sait pas exactement ce qui est interdit, ce qui ne l'est pas. Tout dépend de l'interprétation, de la bonne volonté de ceux qui nous permettent ou pas de faire le film", déclare Leïla Hatami. La censure a sans doute contribué à l'aura mondiale du cinéma iranien, en tout cas pour les réalisateurs les moins bons, poursuit-elle. Pour un "génie comme Abbas Kiarostami" ou un cinéaste "très intelligent" comme Fahradi, c'est beaucoup mieux de ne pas être bridé. Mais quand la personne est moins douée, en tout cas, ça peut aider parfois", pense l'actrice. "C'est pas très joli mais je crois que, au fond, c'est un peu la réalité. J'ai vécu dans un pays où il n'y avait pas de choix au niveau des vêtements, des carreaux que vous choisissez pour votre maison. Cette sorte de contrainte, ça nous mène à faire des choses quelquefois mieux" que nous ne l'aurions fait sans cela, résume la jeune femme.

mosphère suffocante, peuplée de cadavres, de viscères où le malin luimême (Anton Adasinskiy), seul à croire en Dieu, souffre d'ulcères purulents. Sans surprise, la performance "courageuse" de l'acteur germano-irlandais Michael Fassbender, qui incarne un jeune cadre new-yorkais en proie à ses obsessions sexuelles dans "Shame" du britannique Steve McQueen, a été couronnée d'un prix d'interprétation. Fassbender, qui joue dans un autre film en compétition, "A Dangerous Method" de David Cronenberg, avait déjà été révélé en 2008 par McQueen avec "Hunger" où il jouait le rôle du militant irlandais Bobby Sands pendant sa grève de la faim. Le prix de la meilleure actrice revient à la Honkkongaise Deani Ip pour "Tao jie", (A Simple Life) de Ann Hui (Chine/Honk Kong), sur les relations entre un homme et une femme au service de sa famille depuis des années. C'est un film sur la vieillesse. Le thème de l'immigration qui traversait plusieurs films italiens se retrouve dans le palmarès avec le prix du jury à "Terraferma" d'Emanuele Crialese, qui a remercié les habitants des petites îles de Linosa et Lampedusa, terres d'accueil de mil-

liers d'immigrés cette année, pour l'avoir "aidé à regarder au delà d'un horizon un peu étroit". Sur le même thème, "Là-bas" de Guido Lombardi, qui concourait dans une section parallèle, a reçu le prix du meilleur premier film. La France, représentée par "Poulet aux prunes" de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud et par "Un été brûlant" de Philippe Garrel, repart bredouille. La 68e Mostra de Venise - le plus vieux festival du monde - aura été globalement marquée par des thèmes sombres mettant en scène des protagonistes en proie à leurs obsessions, en quête d'eux-mêmes, avec beaucoup de violence.

PALMARÈS
rnés samedi soir lors de la céVoici la liste des principaux prix déce e Mostra de cinéma de Venise : rémonie de clôture de la 68 d'Alexandre Sokourov (Russie) - Lion d'or du meilleur film : "Faust" hael Fassbender pour "Shame" - Coupe Volpi du meilleur acteur : Mic (Grande-Bretagne) (Honte) de Steve McQueen : Deanie Yip pour "Taojie" (Une - Coupe Volpi de la meilleure actrice (Chine Hong-Kong) vie simple) de Ann Hui e : Cai Shangjun pour "Ren - Lion d'argent-Prix de la mise en scèn mountain people sea) (Chine) Shan Ren Hai" (People (Terre ferme) d'Emanuele Cria- Prix spécial du jury : "Terraferma" lese (Italie) leur jeune interprète : Shôta Ni- Prix Marcello Mastroianni du meil pour "Himizu" de Sion Sono (Japon) kaidô et Fumi Nikaidô os Lanthimos et Efthimis Fi- Prix Osella du meilleur scénario : Yorg ce) eis" (Alpes) de Yorgos Lanthimos (Grè lippou pour le film "Alp artistique : Robbie RYAN pour - Prix Osella de la meilleure direction s de Hurlevent) d'Andrea Arnold le film "Wuthering Heights" (Les haut (Grande-Bretagne).

Lundi 12 Septembre 2011

24

S é l e c t io n
19:45

Télévision
Canal Algérie
11h00 : canal foot ''rediff'' 12h00 : journal en français +météo 12h20 : ma waraa el chems (13) 13h30 : general hospital (06) 15h00 : asrar oua abhath (09) 15h35 : rawai'e el cirque el roussi n°05 16h20 : el djaoualoune (12) 16h40 : ahlem ghoume (08) 17h25 : bin'o bine (26) 18h00 : journal en tamazight 18h20 : sihr el mordjane (14) 19h00 : journal en français +météo 19h30 : vestiges et patrimoine ''2ème partie les ports 20h00 : journal en arabe 20h45 : zanka story (03) 21h00 : questions d'actu ''conférence international 22h00 : senteurs d'Algérie ''el oued 2ème partie'' 23h00 : orchestre régional Tlemcen 00h00 : journal en arabe

EL MOUDJAHID

Programme d’aujourd’hui
ARTE
11:45 Arte journal 12:00 Le Saint 13:30 Le bûcher des vanités 15:35 Chez soi 15:55 Le Saint 16:45 X:enius 17:10 Contes des mers 18:00 Arte journal 18:30 Globalmag 19:40 Jugé coupable 21:45 Gary / Ajar 22:45 La musique des synagogues 23:40 Monsieur l'abbé

samaritain
Réalisateur : Bruno Garcia. Avec : Laurent Gamelon (Jean-Jacques René/Antoine Toussaint), Bernadette Lafont (Amandine Moustelle), Michel Galabru (André Gourgousse), Patrick Bosso (Sylvain Fauvet), Elise Tielrooy (Josy Moreno).
Jean-Jacques René, ingénieux braqueur en cavale avec un substantiel butin, est accueilli par les habitants d'un village qui le prennent pour le fils de leur défunt maire, revenu après vingt ans d'absence pour enterrer son père. Difficile, lorsque l'on est un enfant de la DDASS en rupture d'école depuis toujours, de jouer le fils de notable, l'enfant du pays et de devoir faire la classe à la place de son père en attendant de retrouver le petit malin qui a subtilisé son magot et qui sait forcément qu'il n'est pas celui qu'il prétend être

LE BON

M6
12:00 Scènes de ménages 12:45 Dans la peau d'une autre 14:40 Le mystère du papillon 16:35 Un dîner presque parfait 17:40 100% Mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:45 L'amour est dans le pré 22:00 L'amour est dans le pré : que... 23:50 Prison Break

19:35

Rencontre avec le passé
La mort d'un prêteur sur gages entraîne une enquête pour Castle et Beckett impliquant un prêtre, un voyou, un homme en déambulateur, et un message codé. Durant l'enquête, Beckett se fait aider par un chasseur de primes qui n'est autre que son instructeur à l'époque où elle Réalisateur : Bryan Spicer. Avec : Nathan Fillion (Richard Castle), Stana Katic voulait devenir policière. Castle (Détective Kate Beckett), Susan Sullivan (Martha Rodgers), ne peut que constater la tournure Molly C. Quinn (Alexis Castle), Ruben Santiago-Hudson romantique que prennent les (Capitaine Roy Montgomery). événements.

CASTLE :

TF1
2:00 Journal 12:40 Du côté de chez vous 12:45 Petits plats en équilibre 12:55 Les feux de l'amour 13:55 L'esprit d'une autre 15:35 Les frères Scott 16:25 Quatre mariages pour une lune de miel 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:35 Du côté de chez vous 19:38 C'est ma Terre 19:45 Le bon samaritain 22:10 New York unité spéciale 23:40 New York unité spéciale

CANAL +
11:05 Les Guignols de l'info 11:15 Une minute avant 11:20 La nouvelle édition 1ère partie 11:45 La nouvelle édition 13:00 Crime d'amour 14:45 Action discrète 14:55 Mad Men 15:40 The Marine 2 17:10 Têtes à claques 17:18 Une minute avant 17:20 Mon oncle Charlie 17:45 Le JT 18:10 Le grand journal 19:05 Le petit journal 19:30 Le grand journal, la suite 19:55 Platane 21:40 Spécial investigation 23:20 Mensomadaire

FRANCE 2
12:00 Journal 12:51 Consomag 13:00 Toute une histoire 14:10 Comment ça va bien ! 15:15 Rex 16:05 Côté Match 15:10 Seriez-vous un bon expert ? 15:50 CD'aujourd'hui 15:55 On n'demande qu'à en rire 17:55 N'oubliez pas les paroles 19:00 Journal 19:35 Castle 20:15 D'art d'art 20:20 Castle 21:00 Castle 23:05 Journal de la nuit 23:25 Siddharta

FRANCE 5
10:10 Tembo et Beky, les éléphants chenapans 11:05 Zouzous 12:35 Le magazine de la santé 13:30 Allô, docteurs ! 14:10 Un refuge pour les orangsoutans 14:45 Un film, une histoire 15:35 Asmat, les hommes arbres 16:30 C à dire ?! 16:45 C dans l'air 18:00 C à vous 19:00 La revanche des proies 21:20 C dans l'air

19:40
Réalisateur : Clint Eastwood. Avec : Clint Eastwood (Steve Everett), Isaiah Washington (Frank Beechum), Lisa Gay Hamilton (Boonie Beechum), James Woods (Alan Mann), Denis Leary (Bob Findley). Steve Everett est un type paumé. Ex-alcoolique qui trompe sa femme avec les épouses de ses collègues et néglige sa fille, il voit sa vie partir en lambeaux et se raccroche comme il peut à son boulot de journaliste. Un jour, on lui demande d'interviewer un homme

JUGE COUPABLE

FRANCE 3
11:25 12/13 : Journal national 12:00 13h avec vous 12:35 Edition de l'outre-mer 12:40 Keno 12:45 En course sur France 3 13:05 Inspecteur Derrick 14:10 En quête de preuves 14:55 En quête de preuves 15:45 Culturebox 15:50 Slam 16:20 Un livre, un jour 16:30 Des chiffres et des lettres 17:10 Questions pour un champion 17:50 19/20 18:00 19/20 : Journal régional 18:30 19/20 : Journal national 19:10 Plus belle la vie 19:35 Paris-Québec sous les étoiles 21:45 Soir 3 22:15 Descendants de nazis : l'héritage... 23:35 Coup de chaleur sur le vin

TV5
12:00Une brique dans le ventre 12:30 Journal (RTBF) 13:00 Un oeil sur la planète 15:00 TV5MONDE, le journal 15:30 Questions pour un champion 16:00 39-40, la guerre des images 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:40 T'es pas la seule ! 18:05 Les escapades de Petitrenaud 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Lili et le baobab 21:35 TV5MONDE, le journal 21:45 Journal (TSR) 22:15 Pétanque 23:55 TV5MONDE, le journal Afrique

dans le couloir de la mort. L'exécution doit avoir lieu le soir même. Avec l'énergie du désespoir, Everett se persuade de son innocence et tente de le sauver.

PUB
Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Page animée par Mourad Bouchemla

Détente
Mots FLECHES
Nº 2894
DEMEURE PETIT À LOPÉRA OISEAU ÉLÉGANT PLANTE ODORANTE MESURE INTRAOCULAIRE

25

Mots CROISES
Nº 2894

1
I II III IV V VI VII VII I IX X

2

3

4

5

6

7

8

9

10

EN LICE ROUE À GORGE VOYANTS
REPTILE DANS LA MARE SE SUFFIT À LUIMÊME
JET DIVINITÉ ÉGYPTIENNE PRÉJUDICE FACE DE MONNAIE CHORNOMETRAGE BIEN AGNCER ENTENDU EN JUSTICE CABANE RUSSE SANS VOIX MEURTRIR UN FRUIT GENTILLE RÉVOLTE COPULATIVE DEMEURE CRÉEMENT DE BATEAU VIEILLE

Définitions
HORIZONTALEMENT I- Agressive aux paraoles méchantes. II- Suivis du regard Qualife un genre. III- Partira - Pas fainéante du tout. IV- Négatif Espace vert. V- Contient du seul - Il vêt. VI- En rond. VII- Mouton nourri dans les marais salants - En larme. VIII- Est allée paître Épèle. IX- Petit vollume - Période des chaleurs. X- Met les nerfs en boule.. VERTICALEMENT 1- Incompréhension - Plat bien relevé. 2- Demain Préparation culinaire. 3- Vallée fluviale - Point gagnant - En bas. 4- Dans la gamme - Fraisées. 5- Ne reconnut pas - Pays. 6- Dire le mot d la fin. 7- Union syndicale - Primate à longue queue. 8- Catastrophe naturelle - Organisation armée 9- Peut provoquer la jalousie - En larme. 10- Laissé par le défunt.

RELATIF AU SOURCIL EN SELLE SEUL EN SCÈNE GRAND PAYS CHANTEUR FRANÇAIS GROPUE D’HUMAINS

METTRE LA BONNE QUANTITÉ ORGANISATION ARMÉE

SOLUTION DES MOTS CROISES
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 2 3 4 5 6 7 8 9
E
I O H A R G N E U S E
E P

I A I

G E N T

I R A N E A

A C T I V E

O A S

I S

Grille
Incurable Archaïsme Centigrade Hébétement Fourrageur Instantané Pétainiste Accoucheur Hitlérisme Intercéder Hobereau Décamètre Andromède Grimpant Mobylette Feuillées Vélodrome Sèchement Occipital Prolapsus Dextrine Nazareth Remoulage Non-valeur Bougeotte Biseauter Syndique Tomaison Nickelage Principal

Nº 2894
Palourde Emaillage Vitrioler Hypocrite Façonnage Cachettes Chemisage Définitif Persuasif Noyautage Indiscret Ecorchure Déchirure
H I N C U R A B L E D E C A M E T R E R N E S N C E N T I G R A D E M V O D R B O C Y I H E B E T E M E N T O E C E E O Y O N C F O U R R A G E U R B L C X M U A R D K I N S T A N T A N E Y O I T O G

Mot CACHÉ
U C I E P E R E E S E F F R L D P R U E T H Q L E G E T G E G I I T E R I I L O A U U A D A L I A T A T S N T O T N A T G R E G R L O R N T S I A A T M A E G T E E U E U L I C N E I N U P E E L E E E I D T P O I R O O H M I S M F S P U N B N E T R L A T P C C E F R I E E R N O I D C O I A M I Y A A H E E R U C O A N S I H M N P E V H F C C D P G I H L Z V E S I A C A H O B E R E A U L L E A A A A C R I I P E T A I N I S T E L M P R L U R U S P A C C O U C H E U R E E S E E T E R O A H I T L E R I S M E E N U T U E T E N L I N T E R C E D E R S T S H R R A A R C H A I S M E A N D R O M E D E S

S A L I N

M E T

C E R C L E

A

P R E S A L E C U B E R U T

L M N

E N U M E R E

10 E X A S P E R A N T

SOLUTION DES MOTS FLECHES
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
1 2 3 4 5 6 7 8 9

H A B I T E R A T O A V O C E T E E R E A M R M A I S O N C O T R T O
D A M

O S I R I S

N M I N U T R G E I S B A N A E T
S O U R C I L I E R E L D O S E R I R A C E

BAFFLES

10 R O S S I

SOLUTIONPRÉCÉDENTE:HANDBALLEUSE

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du lundi 14 chawal 1432 correspondant au 12 septembre 2011 : - Dohr.........….......12 h 44 - ‘Asr.....................16 h 18 -Maghreb.............. 19 h 04 -Icha……...……...20 h 23 mardi 15 chawal 1432 correspondant au 13 septembre 2011 : -Fedjr................ ..05 h 00 -Chourouk...........06 h 28

Vie pratique
SGP GEPHAC/GROUPE ENPC EPE TRANSPOLYMERES SPA
17, avenue Benyoucef Khettab, Mohammadia, Alger, Algérie

29

Pensée
Triste fut le 12 septembre 2007 quand nous a quittés à jamais notre chère mère et grand-mère TOUTAH Djouher (Bahdja) née Horr En ce douloureux anniversaire, nous demandons à tous ceux qui l’ont connu et aimé d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Sa fille Houria
El Moudjahid/Pub

Avis d’infructuosité
N°01/2011
Conformément aux dispositions de l’article 122 du décret présidentiel n°10-236 du 07 octobre 2010, portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, il est porté à la connaissance de l’ensemble des soumissionnaires que l’appel d’offres restreint n°01/2011, relatif à l’acquisition du matérirel suivant : 1) Une soudeuse automatique pour sacherie plastique (SAC) 2) Une ligne extrudeuse pour tube PE 3) Une débobineuse enrouleuse P/Film plastique Paru dans les quotidiens natioaux et le BOMOP, est déclaré INFRUCTUEUX (OFFRES
ANEP 846615 du 12/09/2011

Condoléances
Le président-directeur général ainsi que l’ensemble des travailleurs de l’EPE/BEREG, profondément touchés par le décès de leur collègue, TAHIR Lotfi, présentent à Monsieur Tahir Abderrezak, chauffeur à l’Antenne Régionale de Tlemcen, et à toute sa famille leurs sincères condoléances et les assurent de leur soutien et de leur profonde sympathie. Puisse Dieu accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA au capital social de 50.000.000 DA

EL MOUDJAHID

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

Naâma Abbas
DIRECTION GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 DIRECTION DE LA REDACTION Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 Internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com BUREAUX REGIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre Tél. : (041) 39.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 CONSTANTINE : Route de Sétif 7e km Tél. : (031) 66.49.65 - (031) 92.30.99 Fax : (031) 66.49.37 TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AIN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial: 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIMPRAL) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Est : SARL “SODIPRESSE” Tél-fax : 031 92.73.58 Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02 France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90 Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

El Moudjahid/Pub

Demande d’emploi
Comptable maîtrise les normes IAS/IFRS ayant 30 ans d’expérience résidant Aïn-Taya cherche emploi axe Rouiba - B.E.B. Tél. : 0555968231 ——0o0—— J.H., âgé de 31 ans TS en bâtiment option conducteur de travaux avec 7 ans d’expérience cherche un emploi à Alger. Tél. : 0661 52 84 05 ——0o0—— Comptable, consultant fiscal, cherche emploi pour : mise à jour comptabilité contentieux fiscale travaux CAC, demande création d’entreprise, agrément. ANDI. Tél. 0772 29 52 35 ——0o0—— J.H., 33 ans, certificat d’anglais obtenu à OXFORD, diplômé en électro-mécanique cherche emploi. Tél.: (0798) 58.51.65 — (025) 43.56.44 ——0o0—— J.H., âgé de 30 ans, cherche emploi comme chauffeur, avec 4 ans d’expérience comme ambulancier, connaissant bien les trajets du territoire national. Ayant expérience dans le domaine de la mécanique, possédant un permis catégorie B-C. Tél.: 0554.04.02.22 ——0o0—— Informaticien (concepteur de logiciel de gestion de stock et site web cherche travail Mob. 05.57.08.49.70 El Moudjahid/Pub

INSUFFISANTES).
El Moudjahid/Pub

Croissant Rouge Algérien
Siège National 15 bis, Bd Mohamed V, Alger

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE
ET

POPULAIRE

Agence d’aménagement et d’urbanisme de la wilaya d’Alger - URBANIS -

Avis d’appel d'offres national
Le Croissant Rouge Algérien lance le présent avis d’appel d’offres national relatif à l’achat de produits d’hygiène au profit des Réfugiés Sahraouis à Tindouf. Les soumissionnaires intéressés et qualifiés, désirant soumettre leurs offres, sont invités à retirer le cahier des charges à l’adresse suivante : Croissant Rouge Algérien Siège National 15 bis, Boulevard Mohamed V, Alger La cahier des charges disponible à compter du 14/09/2011 au 18/09/2011 au niveau du service Finance-Comptabilité. Date de dépôt des soumissions du 21/09/2011 au 25/09/2011
El Moudjahid/Pub

URBANIS ANNONCE D’OFFRE D’EMPLOI
L’Agence URBANIS EPIC de la wilaya d’Alger recrute des enquêteurs sur terrain ayant les profils suivants :

SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L’ETAT, ETUDES ET REALISATIONS DES GRANDS TRAVAUX HYDRAULIQUES SGP / ERGTHY ENTREPRISE NATIONALE DE REALISATION GENERALES DES TRAVAUX HYDRAULIQUES -EPE / GTH / SPA CAPITAL SOCIAL : 894.950.000 DA

• Architectes • Ingénieurs en aménagement du territoire • Ingénieurs en génie civil • TS en architecture • TS en génie civil

Condoléances
Le Président-Directeur Général, le Conseil Syndical et l’ensemble du personnel de l’Entreprise Nationale de Réalisation générale des travaux hydrauliques (GTH) trés affectés par le décès du père de Monsieur Merah Zidane, Secrétaire Général au Ministère des Ressources en Eau, lui présentent ainsi qu’à la famille du défunt leurs sincères condoléances et les assurent, en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.
El Moudjahid/Pub ANEP 2512 du 12/09/2011

Ces enquêtes prévues pour une longue durée se dérouleront dans la wilaya d’Alger et débuteront dans l’immédiat. Envoyez CV détaillé avec téléphone pour être joint rapidement au n° de fax : 021.74.65.37
El Moudjahid/Pub ANEP 846591 du 12/09/2011

Lundi 12 Septembre 2011

30

Prochain stage de l’EN début octobre

Sports

EL MOUDJAHID

EN MANQUE DE RESSOURCES FINANCIÈRES

Le CABBA attend un geste du wali
manque de liquidités dans les caisses du club et en raison d’une manne financière disponible qui ne répond pas aux besoins de l’équipe pour le moment. D’ailleurs, il faut savoir que les joueurs et l’entraîneur n’ont pour le moment pas encore perçu leur argent comme convenu au départ. Cette situation n’est pas faite a priori pour permettre au groupe de travailler dans la sérénité. Pour preuve, avant les fêtes de l’Aïd, un match amical était programmé à Alger entre le CABBA et le PAC. Ce match n’a pu avoir lieu, après que les joueurs démoralisés de ne rien percevoir comme argent, ou du moins une partie de leur argent alors que la fête de l’Aïd frappait aux portes, eurent demandé d’en être dispensés afin d’aller s’en débrouiller. Ils en ont informé Ifticène et lui ont fait savoir qu’ils n’avaient pas le moral pour jouer ladite rencontre. L’entraîneur a été compréhensif mais a exigé de ses poulains de rester mobilisés malgré tout, bien concentrés sur la préparation et d’être un peu patients, du moment que la direction du club menée par Messaoudène, a promis de faire les démarches nécessaire auprès de qui de droit pour renflouer les caisses du club et ainsi pouvoir les payer. Ainsi, pour le bien de l’équipe et afin de préserver ses intérêts, Benchergui and Co ont tenu à poursuivre normalement la préparation, en continuant à se donner à fond à l’entraînement.

L

L

e prochain regroupement de la sélection nationale algérienne de football aura lieu du 1er au 10 octobre prochain au centre national technique de la FAF à Sidi Moussa (Alger), en prévision du match contre la République Centrafricaine, le 9 octobre (20h30) au stade du 5Juillet à Alger, a indiqué vendredi un communiqué de la Fédération algérienne de football (FAF). La date du stage a été approuvée par le bureau fédéral réuni jeudi au Centre technique national de la FAF à Sidi Moussa, sous la présidence de M. Mohamed Raouraoua, président de la Fédération. Le match contre la République de Centrafrique s'inscrit dans le cadre de la 6e et dernière journée des éliminatoires, groupe D, de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2012). L'Algérie partage la dernière position avec la Tanzanie (5 pts), alors que la R. de Centrafrique occupe avec le Maroc la première place avec 8 points. Au cours du mois de novembre, l’équipe nationale disputera à Alger, deux matches amicaux lors des prochaines dates FIFA (11 au 15 novembre 2011). Le premier l'opposera à la Tunisie le 12 novembre 2011 et le second est prévu le 15 novembre 2011 face au Cameroun. Lors de la réunion du bureau fédéral, le sélectionneur bosnien de l'équipe algérienne, Vahid Halilhodzic, a évalué le rendement de l’équipe, lors du match face à la Tanzanie, pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN-2012. Dans son bilan, Halilhodzic a relevé avec satisfaction que « l’équipe retrouve progressivement son équilibre et amorcera une phase ascendante sur les prochains mois ». Il s'est engagé à « tout mettre en œuvre pour redresser la situation et vise à réussir les objectifs assignés ». Pour sa part, le bureau fédéral constate à nouveau que le football national a besoin d’une politique de développement local axé sur la promotion des élites, des techniciens, des gestionnaires et sur la mise à niveau urgente de nos infrastructures. Il estime que le football professionnel lancé la saison passée devra être consolidé pour qu’il devienne le vivier de nos différentes équipes nationales.

es supporters de l’équipe de Bordj attendent beaucoup de leur équipe cette saison. Une équipe qui doit se racheter à leurs yeux après la piètre saison réalisée lors du précédent exercice, qui les a conduits droit vers le purgatoire. Pour ce faire, et afin de retrouver au plus tôt l’élite du football national, les dirigeants du club n’ont pas perdu leur temps durant l’intersaison. Ils ont procédé à un recrutement massif, en misant notamment sur des éléments expérimentés tels les Bélatrèche, Hosni, Chérif-El-Ouazzani et autres joueurs connus du championnat national. Ils ont aussi fait appel à un technicien de valeur reconnue et d’expérience ayant déjà fait ses preuves et qui a déjà réussi à trois reprises des accessions (USMA, USMH, OMR). Sa désignation à la tête de l’équipe de Bordj n’est pas du tout fortuite mais bien réfléchie du moment qu’Ifticène est un coach qui n’a jamais eu peur des défis, bien au contraire. L’objectif est clair, net et précis : jouer à fond la carte de l’accession cette saison. Les responsables du club savent pertinemment que pour réussir un tel pari et surtout être meilleurs que les autres prétendants à la course à la montée, qui de surcroît sont nombreux, tels le RCK, l’ASMO, l’USMAn, l’USMB, l’USMBA pour ne citer que ceux-là, il faudra mettre le paquet sur le plan des moyens, dans le sens où les joueurs ne penseront qu’à bien se préparer et resteront mobilisés et surtout bien concentrés sur leur mission sur le terrain. Depuis la prise en main de l’équipe par Younès Ifticène, tout se passe bien au sein du groupe, comme il nous l’a confié lui-même. L’ambiance est conviviale et tout le monde s’est dit prêt à faire en sorte que le CABBA gagne le pari de l’accession dès cette saison. Seulement, avant même le coup d’envoi du championnat de Ligue 2, qui a été donné le week-end passé, le club s’est retrouvé confronté à un sérieux problème financier en raison d’un

Ifticène maintient son groupe mobilisé
Il faut dire qu’Ifticène qui a le verbe facile est réputé pour être un entraîneur qui sait communiquer avec ses joueurs. C’est ce qui a permis à l’équipe de réussir son entame de championnat, en remportant la victoire par la plus petite des marges (1-0) at-home face à une coriace formation du MOC, qui ne leur a pas du tout rendu la tâche facile. Avant d’entamer le match, Ifticène a tenu à s’assurer de l’engagement total de ses

poulains, en leur affirmant qu’il fallait jouer le coup à fond et surtout ne pas penser avant et pendant le match au problème d’argent. Il leur a expliqué qu’il fallait qu’ils montrent que même s’il s’agit de leur gagne-pain et qu’ils sont des professionnels dont le football est le métier, il fallait montrer qu’ils avaient aussi des valeurs morales, qu’ils ont des noms à préserver dans le milieu du football national et qu’ils étaient là aussi pour faire honneur au maillot qu’ils portent sous les couleurs Jaune et Noir du CABBA, qui représente toute une ville et une région. Sensibles au message de leur coach et plaçant leur confiance en leurs dirigeants, ils se sont donnés à fond sur le terrain contre le MOC, avec une précieuse victoire à la clé, prouvant par là même que la direction du club, le staff technique et les Criquets pouvaient leur faire confiance alors qu’ils n’ont pas encore perçu le moindre centime. C’est un gage d’engagement solennel de leur part, qui ne peut que réjouir les fans du club. De leur côté, les dirigeants s’activent et font les démarches utiles pour renflouer les caisses du club. Parmi celles-ci, ils ont pris attache avec le wali de Bordj Bou-Arréridj pour qu’il fasse un geste en apportant l’aide nécessaire au club afin que les autorités locales puissent elles aussi contribuer à l’essor du club, qui a besoin de l’aide de tous, notamment des amoureux du CABBA. Selon nos informations, ce dernier a promis de faire de son mieux pour répondre à leurs attentes, dans la mesure de ce que lui accordent ses prérogatives et les moyens dont la ville et le fonds de wilaya disposent. Au CABBA, on espère que la situation va se débloquer rapidement afin qu’elle ne porte pas préjudice aux plans tracés par la direction du club et le staff technique sur le chemin que devrait emprunter l’équipe pour parvenir à son objectif…l’accession, qui souvent se joue sur certains détails ! Mohamed-Amine Azzouz

MALGRÉ UNE PARTICIPATION CATASTROPHIQUE EN COUPE DE LA CAF

Hannachi : «La JSK dispose de suffisamment d’atouts pour rebondir en championnat»
que les joueurs ne se sont pas vu accorder de vacances dans ces conditions. Pour Hannachi, « la JSK dispose de suffisamment d’atouts et de potentiel pour pouvoir repartir du bon pied dans le championnat national, en renouant avec la culture de la gagne. Premier objectif : faire revenir les milliers de supporters que compte la JSK, qui ont depuis un bon moment déjà déseré les gradins du stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou. Nous n’avons pas le droit de frustrer davantage notre large public ». Les Canaris qui ont remporté leur première victoire en match avancé comptant pour la première journée du championnat face au Mouloudia (1-0), confortent Hannachi dans ses propos, même si entre-

L

a Jeunesse Sportive de Kabylie ambitionne toujours comme chaque saison d’ailleurs de « jouer les premiers rôles » dans le championnat de la Ligue 1 Pro malgré les contre-performances enregistrées en coupe de la CAF, qui a vu la formation kabyle passer complètement à côté de la plaque, selon son président, Mohand Chérif Hannachi. Donnant son avis sur l’état de la « maison JSK », le patron du club phare du Djurdjura croit plus que jamais en son équipe, estimant qu’ elle a les moyens de montrer un tout autre visage en championnat. Il précise au passage que la coupe de la CAF n’a jamais fait partie des objectifs tracés par le club cette saison, et que la JSK y a en réalité pris part malgré elle, du fait que la fin tardive de l’exercice 2010/2011 a chamboulé le plan de préparation de l’équipe, qui devait effectuer ce dernier tout en prenant part à la compétition africaine. Ce qui à vrai dire n’est pas du tout évident à faire, surtout

temps l’équipe vient d’enregistrer sa 5e défaite d’affilée en coupe de la CAF, samedi dernier. Désormais, le championnat reste le principal objectif sur lequel devront se focaliser les camarades de Rial qui sontt à présent éliminés en coupe de la CAF. La présence au sein de l’effectif kabyle d’éléments de la trempe des Tedjar, Metref, Hemani, Nessakh, Remache, Khellili, Sedkaoui et autres laisse penser que la JSK saura se reprendre et ramener à nouveau la joie dans le camp kabyle, fera savoir le boss du club le plus titré du pays. En attendant l’arrivée d’un nouvel entraîneur, dont la venue ne saurait tarder, avec Meziane Ighil en pole position, c’est le duo Karouf-Izri qui dirige la manœuvre. M.-A. A.

Les Algériens confiants

PÊCHE SPORTIVE EN APNÉE (28ES CHAMPIONNATS EURO-AFRIQUE)

L’

équipe nationale de pêche sportive en apnée s’est envolée à destination de Peniche (Portugal) pour participer aux 28es championnats EuroAfrique de la spécialité. Cette compétition est qualificative pour les Championnats du monde 2012 qui auront lieu en Espagne. La délégation algérienne est conduite par le président de la commission technique, Kacedali Tahar, et l’entraîneur national Benbouaziz Mohamed chérif. Elle est aussi composée de Tiblali Samir, Ikhlef Bdesmed, Lazred Djamel, Mestari Abdelkader. Il faut rappeler que l’équipe est à pied d’œuvre depuis le 3 septembre dernier pour une période de prospection de quatre jours. La fédération, pour sa part, ne ménage aucun effort pour offrir les meilleures conditions à l’équipe nationale afin qu’elle puisse se qualifier pour le Mondial espagnol.

Lundi 12 Septembre 2011

EL MOUDJAHID

Sports Acceptable dans l’ensemble
1re JOURNÉE DE LIGUE1

31

e championnat national de Ligue1 a bien débuté, avec une moyenne offensive assez bonne. On a, en effet, scoré à 16 reprises. Ce qui est une bonne chose pour une première journée. Il est clair qu’on n’a pas vécu des matches palpitants, mais il ne faut pas être trop regardant jusque-là. Le champion d’Algérie en titre, l’ASO, a subi la loi d’une équipe saïdie qui reste un peu sa « bête noire ». Les poulains de Rouabah ont fait la différence grâce à deux réalisations en fin de partie de Haddiouche et Cheraïtia, de loin l’homme du match. Les protégés de Nourredine Saâdi n’ont pas été fringants en ratant le coche au cours du premier half où ils avaient la possibilité de marquer. A Oran, l’USMH et ses nouvelles recrues ont bien réagi au stade Zabana en prenant le meilleur sur une équipe d’El-Hamri qui n’avait rien compris au culot banlieusard. Touahri et Boudjaneh, transfuges du RCG Oran, ont permis aux fans harrachis de revenir chez-eux avec les trois points de la victoire. C’est d’ailleurs la seule victoire réalisée à l’extérieur au cours de cette journée. Il faut mettre en exergue que les équipes locales ont fait le plein, hormis le CSC et le WAT qui ont été accrochés respectivement par la JSMB et l’ASK. C’est

L

points de la victoire aux gars d’Aïn ElFouara. Les Husseindéens, pour leur part, n’ont pas démérité, et Saïdi, auteur du doublé de son équipe, avait été un véritable poison pour les Sétifiens. Castellan est globalement satisfait du comportement de son team. L’USMA, que certains n’ont pas hésité d’affubler de dream team, avait eu de très grosses difficultés pour se défaire d’une accrocheuse formation batnéenne du CAB. En seconde mi-temps, les visiteurs ont failli égaliser. Ce qui aurait pu compliquer la tâche des Usmistes. Il est certain que la prochaine journée sera encore plus serrée entre les différents acteurs de notre jeu à onze. On espère que le fair-play régnera, à la grande joie des puristes. HAMID GHARBI Résultats : JSK-MCA 1-0 CRB-MCEE 2-0 MCO-USMH 1-2 USMA-CAB 1-0 WAT-ASK1-1 CSC-JSMB 0-0 MCS-ASO 2-0 ESS-NAHD 3-2

ainsi qu’en match avancé, la JSK, sur un but dans le temps additionnel, a pris le dessus sur une équipe du MCA qui souffre encore de sa défense. Le CRB qui recevait le MCEE a eu un mal fou pour s’en défaire. Il aura fallu attendre la deuxième mi-temps et un but du jeune Kherbache pour ouvrir la marque.

En effet, l’inévitable Slimani aurait pu corser la note. Le stade du 8-Mai 45 a été le théâtre d’une empoignade de niveau rapproché entre l’ESS et le NAHD. Les présents ont assisté à un match plein où le suspense avait prévalu de bout en bout. On avait assisté à un match poursuite, mais Hachoud, auteur d’un doublé, a offert les trois

COUPE DE LA CAF Battue par le MAS de Fès (0-1), avec à la clé une 5e défaite consécutive

LIGUE DES CHAMPIONS D’AFRIQUE

La JSK déçoit à nouveau

Les Mouloudéens passent à côté

evers et volée de bois vert ! Les matches de coupe de la CAF se suivent et se ressemblent pour la JSK qui n’a toujours pas réussi à grignoter le moindre petit point en cinq rencontres disputées. Même un tel objectif ne paraît guère moindre pour des kabyles amorphes, sans ambition aucune. Ces derniers qui abordaient pourtant ce match face au MAS de Fès sans aucun enjeux, donc sans aucune pression, n’ont réussi à décrocher ne serait-ce que le match nul, samedi au 5Juillet. La situation paraît burlesque compte tenu de cette incapacité latente à tenir tête à un adversaire qui n’a rien d’un ogre proprement dit. Les inepties qu’on nous distribue à satiété sur une équipe qui remportera au moins un titre cette saison frisent la duperie. Cela relève de la gestion urgente visant à parer au plus pressé, faute d’une vision à long terme. On nomme et on dénomme au grès des humeurs. On recrute à tirelarigot, avec tous les dividendes que cela comprend. Ces cinq défaites alignées en coupe de la CAF ne peuvent qu’être le résultat de la politique adoptée. L’idée que la victoire acquise sur le fil face au MCA (1-0) lors de la première journée du championnat allait booster le moral des troupes nous a un temps effleuré l’esprit. Un leurre ! Sur le terrain, on a redécouvert une équipe dépourvue de caractère. Certains mettent en avant le syndrome de la coupe de la CAF, expliquant que les joueurs n’arrivent pas à se décomplexer suite aux échecs alignés, ce qui constitue une vérité. Mais l’au-

R

tre vérité est que la JSK n’est plus un gros bras comme autrefois. L’équipe kabyle présente une cuvée 2011 mi-figue, miraisin. L’équipe est à peine bonne pour prétendre faire son trou en championnat. En coupe de la CAF, les carottes étant cuites il y a longtemps, les Canaris vont devoir encore une fois aborder avec une contrainte certaine ce déplacement au Nigeria qui se présente comme un dernier baroud de «déshonneur» pour une équipe championne d’Afrique six fois plutôt qu’une qui a enchaîné cinq défaites de suite dans l’épreuve. Une première ! Même le MCA qui n’a pourtant pas de quoi se réjouir de son parcours en Ligue des champions (4 - 0 face à l’EST) a réussi à faire mieux en grignotant deux petits points à domicile. Les dirigeants kabyles espèrent que la solution viendra de

l’arrivée de Meziane Ighil qui devait rendre sa réponse hier soir. L’ancien coach de l’ASO Chlef (défaite à Saïda 2-0) constitue la priorité numéro 1 du club kabyle qui semble avoir cessé de négocier avec d’autres prétendants au poste d’entraîneur. Autrement dit, ils ont décidé de tout miser sur Meziane Ighil sans avoir la certitude de l’engager. L’ex-sélectionneur national plaît beaucoup à d’autres clubs (USMA, JSMB). De plus est, il est pressenti à la DTN. Les dirigeants de la JSK sauront aujourd’hui s’ils pourront compter sur le coach champion d’Algérie avec l’ASO ou devront-ils réactiver d’autres pistes. La piste étrangère étant la priorité. Les Kabyles partiront dans moins de cinq jours au Nigeria pour y affronter Sunshine avec ou sans Ighil. Ceci est une certitude. Amar Benrabah

otre seul représentant en Ligue des champions d’Afrique, le MC Alger, n’a pas pesé lourd face à l’ES Tunis pur le compte de la 5e journée de cette compétition. Du coup, les poulains de Nabil Maâloul ont assuré leur qualification pour les demi-finales. Les Algériens ont été assez frêles devant une équipe tunisienne qui était globalement un cran au dessus. Les Mouloudéens n’avaient pas eu le rendement escompté en ne réussissant pas à freiner les assauts incessants d’une équipe de l’ES Tunis qui monte en puissance au fur et à mesure du déroulement de cette compétition. A une journée de la fin de la phase de poules, ils ont déjà fait le break dans un groupe composé du WAC, d’Al-Ahly et du MC Alger. En fin du compte, ce sont les Egyptiens d’Al-Ahly qui risquent d’en pâtir. Ceci dit, le MC Alger a déçu ses fans par l’ampleur du score. C’est la deuxième fois qu’il se fait corriger de cette manière. En effet, le MC Alger a déjà perdu sur ce score de 4 à 0 devant les Marocains du WA Casablanca. En cinq matches, le MC Alger a encaissé 11 buts. Ce qui prouve la faiblesse criante de son compartiment défensif. Malgré l’incorporation du Camerounais Mobitang, on ne peut pas dire que la défense mouloudéenne est devenue plus hermétique. On peut même dire qu’il s’agit d’une véritable passoire où l’on peut scorer sans trop de peine, car on laisse l’adversaire jouer à sa guise.

N

En attaque, on ne peut pas dire que tout baigne dans l’huile. L’équipe n’a marqué qu’un seul but par un défenseur, Megherbi. Oussalé, certes, n’a pas joué contre l’ES Tunis, à El-Menzah, mais le Burkinabé n’a pas réussi jusqu’ici à ouvrir son compteur buts. C’est un bon joueur, mais il doit au plus vite retrouver l’efficacité qui lui fait défaut actuellement. Le MC Alger est donc officiellement éliminé de cette compétition. Il lui reste un dernier match contre le WA Casablanca au stade du 5-Juillet. Il doit impérativement l’emporter pour ne pas sortir par la petite porte. Pour le moment, il n’a engrangé que deux petits points suite aux nuls face à l’EST (1-1) et Al-Ahly (0-0). C’est très peu. Une victoire face aux Marocains pourrait requinquer leur moral dans l’optique de bien préparer le championnat national. Là aussi, le MC Alger l’a entamé par une défaite contre la JSK. Il est clair que Benchikha, le nouvel entraîneur du MC Alger, aura du pain sur la planche. Son groupe est loin de sécuriser sa galerie, du moins en ce début de saison. Benchikha et son groupe ont besoin de travailler plus et oublier d’ores et déjà de parler de titre. Ce n’est pas en ramenant quelques joueurs qu’on estime qu’on a une équipe. Il faut laisser le temps au temps avant de dire quoi que ce soit. HAMID GHARBI

Le derby MC Alger - NA HusseinDey à Rouiba
a rencontre MC Alger - NA Hussein-Dey, comptant pour la 5e journée du championnat d'Algérie de Ligue 1, initialement prévue au stade du 5-juillet, aura lieu finalement à Rouiba, a annoncé le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Mahfoud Kerbadj. "En raison du déroulement du match de la sélection algérienne face à son homologue de la République centrafricaine, prévu pour le 9 octobre, on a décidé de délocaliser la rencontre MCA-NAHD au stade de Rouiba", a indiqué l'ex-président du CRB à la Chaîne I de la radio algérienne. Lors de la récente réunion tenue entre le président de la LFP et les présidents de club, la veille du coup d'envoi du championnat, il a été annoncé que "tous les derbys algérois se jouent au stade du 5-juillet. La décision de la Fédération algérienne de football (FAF) de faire dérouler la dernière rencontre des Verts pour le compte des éliminatoires de la CAN-2012, dans le grand stade de la capitale, oblige la LFP à délocaliser le match MCA-NAHD (1er octobre), pour préserver la pelouse du stade. "C'est le seul derby qui ne se jouera pas au stade du 5-Juillet", a conclu le président de la LFP.

L

Lundi 12 Septembre 2011

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->