Vous êtes sur la page 1sur 1

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la

Famille et de la Solidarité
Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et
de la Vie associative
PRÉFECTURE DE LA RÉGION MARTINIQUE
DIRECTION DE LA SANTE
Point Épidémiologique
ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL DE MARTINIQUE Cire Antilles Guyane

ANNÉE 2008, N° 10 Martinique NOVEMBRE

SURVEILLANCE DE LA DENGUE
Figure 1 : Nombre hebdomadaire des cas cliniquement évocateurs* de dengue, Martinique
juin 2006 à novembre 2008 Au cours du mois de novembre (S 2008-45 à S2008-48),
500
Nombre de cas cliniquement suspects
le nombre hebdomadaire de cas cliniquement évoca-
Niveau maximal attendu teurs* de dengue est resté à un niveau faible, bien en
400
deçà des valeurs maximales attendues pour cette période
(Figure 1). Au total, le nombre de cas cliniquement évo-
300
cateurs survenus au cours du mois de novembre est esti-
Nombre de cas

mé à 96, contre 158 en octobre.


200

De la même façon, pour cette période, le nombre hebdo-


100
madaire de cas biologiquement confirmés est resté à un
niveau faible, en deçà des valeurs maximales attendues
0
(Figure 2). Un total de 20 cas confirmés a été recensé
2006-20

2006-24

2006-28

2006-32

2006-36

2006-40

2006-44

2006-48

2006-52

2007-04

2007-08

2007-12

2007-16

2007-20

2007-24

2007-28

2007-32

2007-36

2007-40

2007-44

2007-48

2007-52

2008-04

2008-08

2008-12

2008-16

2008-20

2008-24

2008-28

2008-32

2008-36

2008-40

2008-44

2008-48

pour le mois de novembre, contre 33 en octobre.


Figure 2 : Nombre hebdomadaire de cas biologiquement confirmés, Martinique,
juin 2006 à novembre 2008
Le taux de positivité des demandes de sérologies reste
100
bas, traduisant la faible incidence de la dengue en no-
90
Cas biologiquement confirm és
vembre (Figure 3).
Niveau maxim al attendu

80
Au cours du mois d’octobre, un adulte et un enfant ont
70
été hospitalisés pour dengue.
Nombre de cas confirmés

60 Données
incomplètes

50

40
*Le nombre de cas cliniques est une estimation pour l’ensemble de la popula-
30
tion martiniquaise du nombre de personnes ayant consulté un médecin géné-
20 raliste pour un syndrome clinique évocateur de dengue. Cette estimation est
10
réalisée à partir des données recueillies par le réseau des médecins sentinelles.
0
2006-20
2006-24
2006-28
2006-32
2006-36
2006-40
2006-44
2006-48
2006-52
2007-04
2007-08
2007-12
2007-16
2007-20
2007-24
2007-28
2007-32
2007-36
2007-40
2007-44
2007-48
2007-52
2008-04
2008-08
2008-12
2008-16
2008-20
2008-24
2008-28
2008-32
2008-36
2008-40
2008-44
2008-48

Figure 3 : Taux de positivité des demandes de sérologie, Martinique,


juin 2007 à novembre 2008

100,0%
Taux de positivité
90,0%
Niveau m axim al attendu

80,0%

70,0%

60,0%
Tous les indicateurs épidémiologiques indiquent
50,0%
que la Martinique se trouve toujours
40,0%

30,0%
en phase de transmission sporadique de la dengue.
20,0%

10,0%

0,0%
2007-22

2007-25

2007-28

2007-31

2007-34

2007-37

2007-40

2007-43

2007-46

2007-49

2007-52

2008-03

2008-06

2008-09

2008-12

2008-15

2008-18

2008-21

2008-24

2008-27

2008-30

2008-33

2008-36

2008-39

2008-42

2008-45

2008-48