Synthèse de Biologie

Chapitre 4: de l'ADN aux protéines
Pour rappel:
• • lorsque la cellule doit synthétiser une protéine donnée elle !a"rique une #olécule d'acide ri"onucléique #essager $A%N#& qui est une ' copie ( du ' plan de !a"rication ( d'un polypeptide: c'est la trans#ission) *es ri"oso#es réalisent la synthèse de polypeptides selon les instructions apportées par l'A%N: c'est la traduction) *a #olécule d'ADN a !or#e d'une dou"le hélice) *e #ontant l'échelle sont constitués d'un sucre , - ato#es de car"one le désoxyri"ose et un groupe de phosphate tandis que les échelons ont une "ase a.otée) /l existe 4 "ases a.otées di!!érentes dans la #olécule d'ADN: l'adénine la thy#ine la cytosine et la guanine) *'adénine s'associe tou0ours a1ec la thy#ine et la guanine s'associe tou0ours a1ec la cytosine) *es "ases sont réunies entre elles par des liaisons d'hydrogène) /l existe une autre #olécule qui 0ouera un r2le i#portant dans la synthèse des protéines) Cette #olécule qui s'appelle l'acide ri"onucléique $A%N&) A%N: au lieu de la thy#ine c'est de l'uracile) 3t le sucre c'est du ri"ose)

+) Structure de l'acide désoxyri"onucléique

+

otées !or#ant un triplet déter#ine un et un seul acide a#iné) 4) *e #écanis#e de la synthèse des protéines *'in!or#ation nécessaire . la synthèse d'une protéine est portée par un gène qui est une séquence de plusieurs centaines de nucléotides de l'ADN) *e corps hu#ain ren!er#erait de 68 888 .y#atique l'A%N poly#érase qui assure plusieurs !onctions: • %econna5tre sur l'ADN des séquences de nucléotides qui donnent les signaux de départ et de ter#inaisons pour la transcription d'un gène) • Séparer locale#ent des deux "rins de la #olécule d'ADN en cassant les liaisons d'hydrogène • Associer les ri"onucléotides dans l'ordre i#posé par la co#plé#entarité entre leurs "ases et celles des nucléotides d<un des cha5nes de l'ADN) 4 . l'éla"oration d'un A%N #essager qui transporte l'in!or#ation d'un gène 1ers le cytoplas#e car l'ADN ne peut 0a#ais sortir du noyau) "& *a traduction de ce #essage génétique dans le cytoplas#e per#et la synthèse de la protéine correspondante) 4)+ *'acide ri"onucléique *'acide ri"onucléique c'est l'A%N) Dans l'A%N la thy#ine est re#placée par l'uracile) :onctionnelle#ent on distingue 6 types d'acides ri"onucléiques: • *es acides ri"onucléiques #essagers $A%N#& sont des copies des gènes) • *es acides ri"onucléiques ri"oso#iques $A%Nr& s'associent . des protéines pour !or#er les deux sous. 48 888 paires de gènes) *a synthèse des protéines se !ait en deux grandes étapes: a& *a transcription de l'ADN correspond .4) *es protéines *es polypeptides sont constitués d'un encha5ne#ent d'acides a#inés) *es protéines d'un ou plusieurs polypeptides associés di!!èrent les unes des autres par la nature le no#"re et la séquence des acides a#inés qui les constituent) *es acides a#inés sont unis entre eux par des liaisons peptidiques) 6) *e code du 1i1ant 7uelle est la ta"le de con1ersion qui per#et de passer du langage nucléique qui utilise 4 sy#"oles di!!érents au langage protéique qui utilise 48 lettres di!!érentes $les acides a#inés&9 Son principe est si#ple: un ense#"le de trois "ases a.unités des ri"oso#es) • *es acides ri"onucléiques de trans!ert $A%Nt& transportent les acides a#inés) 4)4 *a transcription *a synthèse de l'A%N #essager en contact de l'ADN est catalysée par un co#plexe en.

4)6 *e code génétique =n codon est un séquence e trois "ases de l'A%N# co#plé#entaires aux trois "ases d'un triplet de l' ADN) >n retrou1e les ?+ codons qui désignent les acides a#inés et les trois codons <stop< qui signalent la !in du #essage) *e code génétique est uni1ersel il est co##un . tous les @tre 1i1ants) 4)4 *a traduction 6 .

.. chacun des deux "rins de la #olécule originelle de l'ADN sont !or#és) *es deux #olécules d'ADN issues de la réplication sont !or#és d'un des "rins de la #olécule d'ADN d'origine et d'un "rin co#plé#entaire nou1elle#ent !or#é: la réplication est se#i. se di1iser dou"le sa quantité d'ADN en !in d'interphase) *'ADN est ensuite réparti équita"le#ent entre les deux cellules.#ère doit donc copier son ADN a!in que ses descendant reCoi1ent toutes les deux les totalités des in!or#ations: c'est la réplication de l'ADN) De no#"reuses cellules quittent le cycle cellulaire et se di!!érencie dans une !onction "ien particulière) Par exe#ple des cellules de #oelle osseuse quittent le cycle et de1iennent des glo"ules rouges qui transporteront le dioxygène et sera ensuite détruit par le !oie et la rate) Aoutes les cellules doi1ent a1oir 4? chro#oso#es) 4) la réplication de l'ADN *a quantité d'ADN par cellule 1arie au cours du cycle cellulaire: chaque cellule apte .!illes doi1ent posséder le #@#e ADN quantitati1e#ent et qualitati1e#ent que la cellule.conser1ati1e) 4 .!illes pendant la #itose) De cette #anière les "rins de nucléotides co#plé#entaires .dire de !or#er deux cellules. !illes ayant les #@#es caractéristiques #orphologiques et physiologiques que la cellule #èreB cette di1ision s'appelle a #itose) Co##e l' DN est responsa"le des caractéristiques des cellules les cellules.Chapitre -: Aoute cellule pro1ient d'une autre cellule +) *e cycle cellulaire *a plupart des cellules sont suscepti"les de se #ultiplier c'est.#ère) A1ant de se di1iser la cellule.

#ère en deux lots par!aite#ent identiques légués aux deux cellules.6) ADN et chro#oso#e 3n interphase on o"ser1e dans le noyau un a#as de !ila#ent qui !or#e la chro#atine) Chaque !ila#ent est constitué d'une longue #olécule d'ADN associés .!illes) /l y a quatre phases dans la #itose: *a prophase est la phase la plus longue) 3lle est #arquée par di!!érents a& la prophase é1éne#ents #a0eurs: • *'en1eloppe nucléique se désagrège co##e le nucléole • *es 4 centroso#es #igrent en des points opposés • Pendant la #igration des centroso#es les asters s'allongent !or#ants des stries rayonnantes qui relient les deux centroso#es qu'on no##e le !useau #itotique • *a chro#atine se condense en chro#oso#es et laissent appara5tre les deux chro#atides sDurs reliés par le centro#ère - . des protéines les histones) Au dé"ut de la di1ision cellulaire les !ila#ents s'indi1idualisent et s'épaississent pour !or#er des chro#oso#es) Chaque chro#oso#e appara5t co##e constitué de deux entités appelées chro#atides réunies en un point no##é centro#ère) Durant la #itose les deux chro#atides. la répartition de l'ADN répliqué de la cellule. la #itose: • 3lle a répliqué son ADN • 3lle a dupliqué son centroso#e *a #itose #ène .sDurs se sépareront et se retrou1eront chacune dans unes des deux cellules !illes) 4) le !il# de la #itose d'une cellule ani#ale 3n !in d'interphase la cellule s'est préparée .

!ils s'éloignent l'un de l'autre chacun 1ers un p2le de la cellule • *es chro#oso#es sont conduits 1ers les p2les par le raccourcisse#ent des #icrotu"ules du !useau d& la télophase • • • • *a décondensation des chro#oso#es re!or#e la chro#atine *'en1eloppe nucléique et le nucléole se re!or#ent *e !useau #itotique dispara5t =ne séparation #édiane se !or#e par in1agination de la #e#"rane cytoplas#ique • 3n !in de télophase les deux cellules se séparent c'est la cytocinèse) e& sché#a reprenant les quatre phases ? ."& la #étaphase 3n #étaphase les chro#oso#es sont rangés dans le plan #édian de la cellule que l'on appelle plaque équatoriale) 3n #étaphase es chro#oso#es sont i##o"ilisés attachés aux #icrotu"ules de !useau par leur centro#ère aligné sur la plaque équatoriale) c& l'anaphase • *es deux chro#atides de chaque chro#oso#e se séparent • *es deux chro#os#es.

l'état pluricellulaire elle per#et la croissance de l'indi1idu elle per#et de re#placer les cellules #ortes c'est un #ode de reproduction che. les unicellulaire F) *e caryotype *e caryotype est la représentation de l'ense#"le des chro#oso#es d'une cellule) • =ne cellule est haploGde lorsque son caryotype #ontre un no#"re n de chro#oso#es di!!érents • =ne cellule est diploGde lorsque sont caryotype #ontre des paires de chro#oso#es identiques) =ne cellule diploGde possède deux 0eux chro#oso#iques représentés par 4n) • Deux chro#oso#es ho#ologues sont les deux chro#oso#es d'une paire) F .-) Eitose d'une cellule 1égétale ?) *es r2les de la #itose • • • • elle per#et le passage de l'état unicellulaire .

se reproduire ils doi1ent s'introduire dans une cellule et J .Chapitre ?: Se protéger des agressions de notre en1ironne#ent +) =n #ilieu de 1ie idéal: le liquide interstitiel *es cellules trou1ent dans l'organis#e les élé#ents dont elles ont "esoin pour 1i1re et y re0ettent les déchets de leur #éta"olis#e) Ce #ilieu est le liquide interstitiel) C'est un liquide clair et incolore co#posé de H8I d'eau) /l s'opère des échanges entre ce liquide interstitiel et les cellules) 3lles y puisent nutri#ents et dioxygène) Par ailleurs le dioxyde de car"one et les déchets de leur #éta"olis#e peu1ent @tre toxiques sont re0etés dans le liquide interstitiel) =ne partie de ces déchets repasse dans la 1oie sanguine) *e reste est récupéré par un systè#e ly#phatique) =ne !ois . l'intérieur de ces 1aisseaux le liquide prend le no# de ly#phe) Cette circulation de renou1eler en per#anence le liquide dans lequel "aignent les cellules) 4) *e systè#e ly#phatique *es capillaires ly#phatiques se rasse#"lent et !or#ent des 1aisseaux ly#phatiques dont le tra0et est parallèle a celui des 1eines) Aous ces 1aisseaux con!luent en deux gros 1aisseaux la 1eine ly#phatique drainant la partie supérieure droite du corps et le canal thoracique drainant le reste du corps) Dans ce systè#e ly#phatique on trou1e: • Des organes ly#phoGdes pri#aires co##e la #oelle rouge des os et le thy#us) Ce sont des lieux ou les leucocytes se reproduisent) • Des organes ly#phoGdes secondaires co##e la rate les ganglions ly#phatiques les a#ygdales) Ce sont des lieux d'acti1ation des leucocytes) 6) Des #icro"es pathogènes *es #icro"es sont une #enace réelle #ais heureuse#ent tous ne sont pas pathogène $ne donnent pas de #aladies&) Certains sont #@#es utiles . l'organis#e) 6)+ *es 1irus *es 1irus sont les plus petits #icro"es) *eur taille est de +8 . +88 n#) =n 1irus est co#posé soit d'ADN ou d'A%N car ils sont incapa"les de réaliser seuls les principales !onctions des @tres 1i1ants) Pour par1enir .

la sur!ace de notre peau *es "actéries qui 1i1ent dans notre intestin -) *es pre#ières lignes de dé!ense sont !ranchies -)+ *'intrusion /l !aut pour qu'il y ai intrusion une rupture des "arrières naturelles -)4 *es dé!enseurs: les leucocytes *es leucocytes inter1iennent pour détruire les agents pathogènes) Ce sont les cellules qui se !or#ent dans la #oelle rouge des os co##e les c2tes le sternu# le "assin et les 1ertè"res) *es #acrophages arri1ent a détecté les intrus a dire de quel 1irus il s'agit) H . leur pro!it ce qui pro1oque la #ort des cellules in!ectées) 6)4 *es "actéries *es "actéries sont des organis#es unicellulaires qui se rencontrent partout) *eur taille est d'en1iron d'un #icro#ètre) *es "actéries pathogènes sont responsa"les de #aladies telle que la #éningite la tu"erculose certaines angines K 6)6 *es unicellulaires parasites /ls sont responsa"les de #aladies co##e la toxoplas#ose le paludis#e K 6)4 Des #ycètes pathogènes Ce sont des cha#pignons responsa"les par exe#ple de la teigne) 4) Pre#ières lignes de dé!enses 4)+ *es "arrières #écaniques • • • • • • • • • *a peau et les #uqueuses intactes *es poils .détourner ses structures . l'entrée des ori!ices naturels *es tur"ulences de l'air au ni1eau du ne. le "alayage des yeux par les paupières K 4)4 *es "arrières "iochi#iques *es lar#es *e suc gastrique *a sali1e *e #ucus 4)6 *es "arrières "iologiques *es "actéries qui 1i1ent .

*es leucocytes sont répartis en: Cellules au cytoplas#e a"ondant a1ec un noyau en !or#e d'haricot) *es #onocytes sont appelés #acrophages des qu'il quittent les 1aisseaux sanguins) No#"re par ##L de sang: 688 .one "lessée) *a dilatation des capillaires sanguins per#et la sortie des leucocytes qui s'insinuent entre les cellules par diapédèse) Ce qui est caractérisé par une rougeur et un Ddè#e) =ne !ois dans les tissus les #acrophages et granulocytes se dé!or#ant en é#ettant des prolonge#ent les pseudopodes qui entourent le #icro"es lingèrent et le digèrent) *a !iè1re constitue une réaction généralisée) 3lle peut @tre déclanchée par les toxines li"érées par les agents pathogènes) 3lle !acilite la phagocytose) +8 . --88 Cellules au noyau arrondi) /l en existe de deux types: B et A) No#"re par ##L de sang: ?88 . ?88 Cellules au cytoplas#e granuleux a1ec un noyé lo"é donnant l'apparence de plusieurs noyaux No#"re par ##L de sang: 4-88 . +-88 ly#phocytes A ?) *e cha#p de "ataille: la lésion *a réaction in!la##atoire locale est la pre#ière réaction elle se caractérise par l'apparition de rougeurs des sensations de chaleur des gon!le#ents et de la douleur) C'est la réponse i##unitaire non spéci!ique) *es cellules endo##agées li"èrent de l'hista#ine qui pro1oque une dilatation des 1aisseaux sanguins et qui alertent certains leucocytes qui se déplacent alors 1ers la . J88 ly#phocytes B +488 .

l'No##e) • *es #arqueurs #ineurs qui déter#inent par exe#ple les groupe sanguins) Ces #arqueurs sont constitués d'un !rag#ent peptidique qui se lie .3tapes de la phagocytose: F) Si 1ous n'@tes pas de #oi 1ous @tes contre #oiM 3n plus de la réaction non spéci!ique le corps possède un #oyen de dé!ense spéci!ique au #icro"e qui !ait inter1enir les ly#phocytes) Pour cela les ly#phocytes doi1ent @tre capa"le de distinguer le S>/ ense#"les de #olécules et cellules nor#ales du corps et le N>N S>/ certaines cellules anor#ales cancéreuses étrangères #icro"es toxines ou corps étrangers) C'est sur la #e#"rane cytoplas#ique des cellules que se trou1e le <carte d'identité du S>/< sous la !or#e de #arqueur spéci!ique: • *e co#plexe #a0eur d'histoco#pati"ilité $CEN& appelé N*A che. une #olécule du CEN et qui #igrent 1ers la sur!ace de la cellule) ++ .

J) =ne dé!ense ci"lée J)+ *es ly#phocytes: des dé!enseurs spécialisés *es ly#phocytes B sont capa"les de reconna5tre des antigènes li"res dans les liquides de l'organis#e $toxines& *es ly#phocytes A ne peu1ent reconna5tre que les antigènes présentés par une cellule de l'organis#e) *a #a0orité de ces ly#phocytes issus de la #ultiplication clonale é1oluent en cellules e!!ectrices: • *es ly#phocytes B de1iennent des plas#ocytes sécréteurs d'anticorps) =n anticorps st une protéine qui a une !or#e co#plé#entaire . la neutralisation de l'antigène qui sera plus !acile#ent phagocyté par les #acrophages) • *es ly#phocytes A de1iennent nota##ent des ly#phocytes cytotoxiques $*AJ& qui s'appliquent sur les cellules présentant l'antigène spéci!ique et les tuent en leur in0ectant des antitoxines) D'autres ly#phocytes A 0ouent un r2le d'acti1ateur $*A4&) *ors de la #ultiplication clonale de no#"reux ly#phocytes de1iennent des ly#phocytes <#é#oire< qui ont <#é#orisé< l'antigène) Ainsi la réaction i##unitaire sera plus rapide lors d'un second contact a1ec cet antigène) Si le systè#e i##unitaire est dépassé les #icro"es proli!èrent et l'in!ection se généralise) C'est la septicé#ie qui peut @tre #ortelle) +4 . un antigène spéci!ique) *'association anticorps.antigène a"outit .

J)4 *es leucocytes tra1aillent en équipe +6 .

dire qu'elles déclenchent une réaction i##unitaire spéci!ique) *es 1accins sont des préparations contenant des #icro"es tués ou 1i1ant atténués par des traite#ents physiques ou chi#iques) *e 1accin est pré1enti!: il doit @tre !ait a1ant que l'organis#e ne soit exposé .. in0ecter un séru# co#posé des anticorps spéci!iques . l'antigène responsa"le d'une #aladie in!ectieuse a!in de pré1enir ou d'enrayer cette #aladie) *'antisepsie qui consiste . l'organis#e • *es 1accins ont un pou1oir pathogène !ai"le ou nul #ais sont i##unogènes c'est..H) *es aides apportées . l'antigène acti!) *a sérothérapie qui consiste .i##unes +4 . détruire les #icro"es a1ant qu'ils ne pénètrent dans l'organis#e en utilisant des antiseptiques co##e l'alcool) *'usage d'anti"iotiques qui e#p@chent la #ultiplication des "actéries et par!ois les tuent) /ls ne !aut pas prendre trop d'anti"iotiques car ont rend la "actéries résistantes . la !in) *es anti"iotiques n'ont aucun e!!et sur les 1irus) • • • +8) Dys!onctionne#ent et dé!aillance du systè#e i##unitaire +8)+ *es #aladies auto.

i##unes) +8)4 *es allergies Dans les allergies le systè#e i##unitaire <s'attaque< . des antigènes co##e les 1enins d'a"eilles) *es leucocytes li"èrent des quantités i#portantes d'hista#ines qui entra5nent une 1asodilatation une sécrétion de #ucus et une contraction de "ronche pou1ant #ené . des su"stances ino!!ensi1es co##e les ali#ents le pollen les poils de chat ou "ien il réagit de #anière excessi1e . la sur!ace des glo"ules rouges) *a caractéristique sanguine la plus connue concerne les groupes A B AB et >) *e plas#a peut contenir des agglutinines $anticorps&) *es trans!usions de sang inco#pati"les entra5nent de gros pro"lè#es rénaux dont les conséquences peu1ent @tre #ortelles) /l !aut donc sui1re le sché#a sui1ant: +- . la crise d'asth#e) *a réaction allergique peut @tre généralisée) >n parle alors de choc anaphylactique) +8)6 *e S/DA *e Syndro#e de l'/##uno Dé!icience Acquise est pro1oqué par le 1irus O/N) >n peut c2toyer sans danger un porteur du 1irus .Dans des conditions nor#ales le corps n'éla"ore pas d'anticorps contre ses propres cellules) /l arri1e cependant que le systè#e de reconnaissance du N>N S>/ se dérègle) Ces dérègle#ents sont no##és #aladies auto. condition d'é1iter les contacts sanguins et les rapports sexuels non protégés) ++) *es co#pati"ilités sanguine et tissulaire) ++)+ *es groupes sanguins *e groupe sanguin d'une personne est déter#iné par les antigènes présents .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful