Vous êtes sur la page 1sur 9

CORRIGÉ-TYPE DE L’EXERCICE DE RÉDACTION D'UNE NOTE DE SYNTHÈSE

SUR

"LE COMMERCE ÉQUITABLE"

Rappel du sujet

La notion de commerce équitable (en anglais fair trade) trouve ses origines dans les années 1950. Le commerce équitable organise des échanges de biens et services entre des pays développés et des petits pro- ducteurs dans les pays en développement.

Vous êtes secrétaire administratif et devez préparer à l’attention de votre chef de bureau, un dossier relatif au dispositif officiel de reconnaissance du commerce équitable.

Il vous demande de préciser et de définir dans une note la notion de commerce équitable en identifiant ses principes fondateurs et de démontrer en outre, qu’il s’agit là, aujourd’hui en France, d’un concept définitivement reconnu du point de vue juridique.

*

Le présent corrigé-type s'appuie rigoureusement, dans sa présentation, sur la méthode de travail proposée dans votre fascicule.

*

OBJECTIF : COMPRENDRE

PREMIER ACTE : COMPRENDRE LE SUJET (ce qui est demandé)

De la lecture attentive du libellé du sujet, le candidat en déduit:

1 L'action à accomplir

-

Rédiger une note de synthèse relative au dispositif officiel de reconnaissance du commerce équitable.

2 L'objet de cette note

-

Il est demandé d’une part, de définir la notion de commerce équitable en précisant ses grands principes fondateurs ; d’autre part, de démontrer la reconnaissance juridique définitive de ce concept par la France.

3 Des indications pour rédiger ces documents

-

Il s’agit d’une note de synthèse relative au dispositif officiel de reconnaissance du commerce équitable, rédigée à partir des documents joints, sans apport d’éléments personnels sur le fond, et exposant à un supérieur hiérarchique :

.

d’une part, la définition de la notion de commerce équitable et ses grands principes fondateurs ;

.

d’autre part, la reconnaissance juridique définitive de ce concept par la France.

0707PC/Xc

© REVUE D'ÉTUDES

-2-

Récapitulant les différentes conclusions de cette approche visant à bien comprendre le sujet, il est possible de cibler précisément de quoi il s'agit.

Il convient de rédiger, à partir des documents joints, une note de synthèse, sans apport d’éléments subjectifs, exposant à votre supérieur hiérarchique :

.

d’une part, la définition de la notion de commerce équitable en précisant ses grands principes fondateurs ;

.

d’autre part, la reconnaissance juridique définitive de ce concept de France.

Pour ce faire le rédacteur est dans l'exemple exposé dans le fascicule de méthode, à savoir en pré- sence d’un sujet fermé, sans avis personnel à formuler.

*

DEUXIÈME ACTE : ANALYSER LE DOSSIER

Rappel de la méthode :

Il s'agit d'organiser l'analyse pour qu'elle soit la plus productive possible, à l'aide d'un tableau, puis d'informer ce tableau, c'est à dire de le remplir en puisant les informations dans le dossier et, enfin, de dégager les synthèses, autant de lignes directrices de la note à produire. Pour ce faire, NE PAS PLONGER DANS LE DOSSIER pour lire de la première à la dernière ligne. D'abord l'examiner pour en avoir une vue d'ensemble (nature, objet et date des pièces qui le constituent), ensuite réfléchir aux organisations possibles de l'étude pour choisir parmi elles, celle qui vous paraît la meilleure et l'exprimer, concrètement, dans le tableau d'analyse et, enfin, rédiger les synthèses.

1 -

Examen du dossier

Il comporte les huit pièces suivantes:

.

La pièce n° 1 est constituée d’un article extrait du site www.wikipedia.org du 9 janvier 2007, intitulé "Commerce équitable". Elle contient tout un ensemble d’informations relatives à l’émergence de ce concept nouveau :

définition, fondements juridiques de son existence basée sur l’article 23 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme : « quiconque travaille a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu’à sa famille, une existence conforme à la dignité humaine ».

.

La pièce n° 2 est constituée d’un article extrait du site www.vie-publique.fr du 25 janvier 2006 intitulé "Commerce équitable : une première définition retenue". Elle met en évidence une première définition du commerce équitable et les principes sur lesquels repose cette notion :

- équilibre de la relation commerciale ;

- accompagnement des producteurs engagés dans cette démarche ;

- information et sensibilisation du public.

.

La pièce n° 3 est constituée d’un article extrait du site www.hcci.gouv.fr en date du mois d’août 2003 intitulé "Le commerce équitable". Elle donne un grand nombre d’indications relatives au commerce équitable :

- les origines de ce concept ;

- le contexte de son émergence ;

- ses objectifs ;

- les acteurs économiques concernés ;

- son impact économique et social ;

- les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre et son application.

.

La pièce n° 4 est constituée d’un article extrait du site www.ecologie.gouv.fr en date du 17 janvier 2006 intitulé "Accord AFNOR AC X50-340". Elle apporte des indications particulièrement intéressantes comme notamment :

- le contexte qui entoure le concept de commerce équitable ;

- les trois grands principes de cette notion économique originale et novatrice.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-3-

.

La pièce n° 5 est constituée d’un article extrait du site www.ecologie.gouv.fr en date du

31

octobre 2006 intitulé "Commerce équitable".

Elle présente le commerce équitable en mettant en évidence :

- son origine ;

- ses objectifs ;

- ses liens très étroits avec le développement durable.

.

La pièce n° 6 est constituée d’un article extrait du site www.commerceequitable.org en date du

20

janvier 2007, intitulé "Face aux déséquilibres de l’économie mondiale…".

Elle fait apparaître l’importance, aujourd’hui, du commerce dans le domaine des enjeux de pouvoirs. Elle met l’accent sur l’objectif du commerce équitable qui vise avant tout, à permettre aux producteurs et aux consommateurs de vivre leur dignité et leur autonomie, en retrouvant la maîtrise et le sens de leurs actes.

.

La pièce n° 7 est constituée d’un article des Echos en date du 2mai 2006, intitulé "L’achat de l’équitable gagné par le chic de l’étiquette". Elle met en lumière le succès du commerce équitable qui entre dans une nouvelle ère avec le textile et la décoration.

.

La pièce n° 8 est constituée d’une Communication en Conseil des ministres en date du 3 mai 2006 sur le commerce équitable. Elle met l’accent sur l’importance du commerce équitable qui vise à assurer une juste rémunération du travail des producteurs des pays en voie de développement et à établir avec eux des rapports d’échanges plus équilibrés. Elle souligne l’entrée en vigueur de la loi du 2 août 2005 qui apporte au commerce équitable sa première reconnaissance législative.

Il ressort de cette première approche que l’étape de prise de connaissance du dossier est essentielle ; un rapide coup d’œil sur le contenu permet de repérer les éléments redondants et de s’affranchir de la lecture d’une quantité importante d’informations

2 Organisation de l'analyse

-

Après analyse du dossier, il est proposé de présenter les éléments en deux rubriques d'étude dictées par l'intitulé du sujet.

R1 : Le commerce équitable : définition de cette notion et ses grands principes fondateurs. Les pièces n° 1, 2, 3, 5 et 7 donnent des renseignements précis sur ce point.

R2 : Le commerce équitable : un concept aujourd’hui définitivement reconnu par la France. Les pièces n° 4, 6 et 8 fournissent des indications en la matière.

3 Conduite de l’analyse : informer le tableau

-

Les considérations précédentes conduisent à établir un tableau d’analyse avec deux rubriques en ligne et huit pièces en colonne. De là, un tableau d’analyse classique.

a : le commerce équitable : définition de cette notion et ses grands principes fondateurs ;

b : le commerce équitable : un concept aujourd’hui définitivement reconnu par la France.

Pour faciliter les synthèses, et ensuite (troisième acte) la rédaction de la note de synthèse, ces deux rubriques peuvent être décomposées comme indiqué ci-dessous. S’agissant de la première rubrique, concernant la définition de la notion de commerce équitable et ses grands principes fondateurs, il convient d’identifier les débats théoriques autour du commerce équitable, de proposer une définition de cette nouvelle relation commerciale et d’examiner les principes sur lesquels elle repose.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-4-

En ce qui concerne la deuxième rubrique, relative à la reconnaissance définitive par la France de ce concept , du point de vue juridique, il est nécessaire de préciser le fait que ce pays est aujourd’hui le premier à reconnaître la place et le rôle du commerce équitable dans sa législation et à mettre en place, au bénéfice des consommateurs comme des producteurs des pays en développement, une garantie crédible de respect des conditions de ce type de commerce.

4 -

Élaboration des synthèses permettant de rédiger la note de synthèse

S'agissant de la rubrique R1 :

"Le commerce équitable : définition de cette notion et ses grands principes fondateurs".

Quant à la rubrique R2 :

"Le commerce équitable : un concept aujourd’hui définitivement reconnu par la France".

*

OBJECTIF : FAIRE COMPRENDRE

TROISIÈME ACTE : RÉDIGER LE DOCUMENT

En annexe II, il vous est proposé un exemple de note de synthèse.

- Dans cet exemple, des informations ont été rajoutées dans la marge à titre pédagogique ; elles n’ont bien entendu pas à figurer dans les travaux que vous effectuerez.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-5-

ANNEXE I : EXEMPLE DE TABLEAU D'ANALYSE

---

Rubriques de R1 R2 recherche Pièces du dossier 1 Le commerce équitable : définition de
Rubriques de
R1
R2
recherche
Pièces
du dossier 1
Le commerce équitable : définition de cette
notion et ses grands principes fondateurs
Le commerce équitable : un concept
aujourd’hui définitivement reconnu par
la France
Pièce n° 1
Emergence de ce concept nouveau : définition,
fondements juridiques de son existence basée sur
l’article 23 de la Déclaration universelle des droits
de l’Homme : « quiconque travaille a droit à une
rémunération équitable lui assurant ainsi qu’à sa
famille, une existence conforme à la dignité
humaine ».
Pièce n° 2
Définition du commerce équitable et les principes
sur lesquels repose cette notion :
.
équilibre de la relation commerciale ;
accompagnement des producteurs engagés dans
cette démarche ;
.
.
information et sensibilisation du public.
Pièce n° 3
Indications relatives au commerce équitable :
.
les origines de ce concept ;
.
le contexte de son émergence ;
.
ses objectifs ;
.
acteurs économiques concernés ;
.
on impact économique et social ;
.
les difficultés rencontrées dans sa mise en œuvre
et son application.
Pièce n° 4
Indications
particulièrement
intéressantes
comme
notamment :
. le contexte qui entoure le concept de commerce
équitable ;
. les
trois
grands
principes
de
cette
notion
économique originale et novatrice.
Pièce n° 5
Le commerce équitable :
.
on origine ;
.
ses objectifs
.
ses
liens
très
étroits
avec
le
développement
durable.
Pièce n° 6
Importance aujourd’hui du commerce dans le
domaine des enjeux de pouvoirs.
L’objectif du commerce équitable qui vise avant tout,
à permettre aux producteurs et aux consommateurs
de vivre leur dignité et leur autonomie, en retrouvant
la maîtrise et le sens de leurs actes.
Pièce n° 7
Succès du commerce équitable qui entre dans une
nouvelle ère avec le textile et la décoration.

1 L'analyse des pièces est conduite dans l'ordre chronologique de présentation dans le dossier.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-6-

Pièce n° 8

 

Importance du commerce équitable qui vise à assurer une juste rémunération du travail des producteurs des pays en voie de développement et à établir avec eux des rapports d’échanges plus équilibré.

Entrée en vigueur

de

la

loi

du

2

août 2005

qui

apporte au commerce reconnaissance législative.

équitable

sa

première

Synthèses

Le commerce équitable : définition de cette notion et ses grands principes fondateurs.

Le commerce équitable : un concept aujourd’hui définitivement reconnu par la France.

partielles

Synthèse globale

Le commerce équitable organise des échanges de biens et de services entre des pays développés et des petits producteurs dans des pays en développement. Si le commerce équitable ne représente que 0,02 % du commerce mondial, sa croissance atteint un rythme de 50 % par an en 2005. C’est dire combien ce débat est aujourd’hui d’actualité : quels sont les fondements du commerce équitable ? Quels objectifs majeurs vise-t-il ? Quels acteurs implique-t-il ? Quel est l’impact économique et socioculturel de cette nouvelle approche commerciale ? Pour prendre en compte toutes ces interrogations et tenter d’y répondre, nous étudierons successivement, dans la présente note, la définition du commerce équitable et les grands principes fondateurs de cette notion, puis la reconnaissance juridique de ce concept par la France.

 

------------

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-7-

ANNEXE II

EXEMPLE DE NOTE

---

Objet :

Le dispositif officiel de reconnaissance du commerce équitable.

Référence :

Un dossier documentaire.

Remarques

Le contexte

Le commerce équitable organise des échanges de biens et de services entre des pays développés et des petits producteurs dans des pays en développement.

Si le commerce équitable ne représente que 0,02% du commerce mondial, sa croissance atteint un rythme de 50% par an en 2005.

C’est dire combien ce débat est aujourd’hui d’actualité.

La loi du 2 août 2005 a ainsi créé une commission nationale chargée de recon- naître les personnes physiques ou morales qui veillent au respect des conditions du commerce équitable en posant notamment les questions de fond suivantes :

Quels sont les fondements du commerce équitable ? Quels objectifs majeurs vise-t-il ? Quels acteurs implique-t-il ? Quel est l’impact économique et socioculturel de cette nouvelle approche commerciale ?

Annonce du plan Pour prendre en compte toutes ces interrogations et tenter d’y répondre, nous étudierons successivement, dans la présente note, la définition du commerce équitable et les grands principes fondateurs de cette notion (I), puis la reconnaissance juridique de ce concept par la France (II).

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

1 re partie Idée directrice

-8-

Le commerce équitable : définition de cette notion et ses grands principes fondateurs.

Le commerce équitable : définition de cette notion.

Le concept du commerce équitable s’applique généralement à des opérations commerciales renforçant la position économique des petits producteurs et propriétaires afin d’assurer qu’ils ne sont pas marginalisés dans l’économie mondiale. Il concerne principalement les entreprises des pays en développement et consiste en deux volets principaux. Le premier volet concerne tout particulièrement la volonté de s’assurer que les producteurs, y compris les employés, bénéficient d’une part adéquate du bénéfice total. Le second volet réside dans l’amélioration des conditions sociales notamment des employés en l’absence des structures développées de services sociaux et de représentation au travail.

Ce concept vise le développement à long terme dans la mesure où le commerce équitable est, avant tout, un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la trans- parence et le respect dans le but de parvenir à une plus grande équité dans le commerce international. Il contribue ainsi au développement durable en offrant de meilleures conditions d’échanges et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs salariés, en particulier ceux du Sud.

Le commerce équitable : les grands principes fondateurs de cette notion.

Trois principes sont clairement mis en évidence.

L’équilibre de la relation commerciale entre les partenaires ou cocontractants constitue un axe fort du commerce équitable s’agissant de la rédaction du contrat et de la définition des droits et obligations respectifs en matière économique, organisationnelle, sociale, environnementale et sanitaire.

L’accompagnement des producteurs et des organisations de producteurs engagés dans ce type de commerce doit permettre une autonomie de ces derniers, à moyen terme ou à plus long terme.

L’information et la sensibilisation du consommateur, du client, et plus globa- lement du public doivent faire naître une solidarité à l’égard des producteurs les plus vulnérables.

La France, parfaitement consciente des enjeux que présente aujourd’hui, le commerce équitable, en termes de croissance économique et de solidarités, est le premier pays développé à reconnaître la place et le rôle du commerce équitable dans sa législation.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

-9-

2 e partie Idée directrice Le commerce équitable : un concept aujourd’hui définitivement reconnu par la France.

Cette reconnaissance est inscrite dans la loi du 2 août 2005.

Ce texte crée une procédure de reconnaissance des personnes physiques ou morales qui veillent au respect des conditions du commerce équitable par une commission dont la composition, les compétences et les critères de reconnaissance des personnes précitées sont définis par décret en Conseil d’État.

Cette loi prévoit que la commission nationale du commerce équitable reconnaît les opérateurs qui veillent à l’objectif de permettre aux producteurs défavorisés des pays en développement d’améliorer leurs conditions de vie comme de renforcer la capacité d’action et de négociations de producteurs vis-à-vis des marchés et des pouvoirs publics.

Cette commission est ainsi garante du respect des conditions du commerce équitable, de la transparence de son mode de fonctionnement, du respect par les importateurs de conditions minimales de rémunération des producteurs, de continuité et de préfinancement des commandes.

La

France

a,

en

outre,

engagé

une

véritable

promotion du commerce équitable.

démarche

globale

de

Le Ministère des PME, du commerce, de l’artisanat et des professions libérales s’emploie à promouvoir des initiatives innovantes dans le domaine du commerce équitable : organisation de trophées ; campagne nationale d’information ; contacts avec des pays européens en vue de mettre en place des actions communes.

Cette reconnaissance par la France ne se limite pas aux frontières nationales. Le gouvernement intervient par ailleurs auprès des institutions européennes, comme la Commission et le Parlement de l’Union européenne ou encore de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui soutient le commerce équitable comme moyen de lutte contre la pauvreté et outil efficace de développement.

Au terme de cette étude, il apparaît clairement que le commerce équitable progresse mais rencontre encore de nombreuses difficultés.

Ces dernières ne pourront être réglées qu’à partir du moment où une véritable structure institutionnelle sera créée avec pour mission d’encadrer efficacement le système du commerce équitable.

0707PCXC

REVUE D'ÉTUDES

~~