Vous êtes sur la page 1sur 85

SIEGES

SOMMAIRE

1– Définition de la profession

Pag 6

2- Des éléments pour une étude de marché

Page 8

3- Les moyens nécessaires pour démarrer l’activité

Page 38

4 - Les éléments financiers

Page 41

5- Les règles de la profession

Page 61

6- Les contacts et les sources d’information

Page 68

7- Bibliographie

Page 79

LISTE DES ABREVIATIONS

API

: Agence de Promotion de l’Industrie

AFI

: Agence Foncière Industrielle

AFNOR

: Association Française de Normalisation

CA

: Chiffre d’affaires

CAO

: Conception Assistée par Ordinateur

CEPEX

: Centre de Promotion des Exportations

CEPI

: Centre d’Etudes et de Prospective Industrielles

CETIBA

: Centre Technique de l’Industrie du Bois et de l’Ameublement

FIAP

: Fonds d’Insertion et d’Adaptation Professionnelle

FIPA

: Foreign Investment Promotion Agency

FODEC

: Fonds de Développement de la Compétitivité

FOPRODI

: Fonds de Promotion et de Décentralisation Industrielle

GPAO

: Gestion de la Production Assistée par Ordinateur

INNORPI

: Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle

INS

: Institut National de la Statistique

IPEA

: Institut de Promotion et d’Etudes de l’Ameublement

ISO

: International Standard Organisation

MDCI

: Ministère du Développement Economique et de la Coopération Internationale

MDF

: Medium Density Fibre

NF

: Norme Française

NT

: Norme Tunisienne

PME

: Petites et Moyennes Entreprises

SESSI

: Services des Etudes et des Statistiques Industrielles (France)

SICAR

: Société d’Investissement à Capital à Risque

TAAM

: Taux d’accroissement Annuel Moyen

mTND

: 1000

Dinars

MTND

: 1000 000 Dinars

1– Définition de la profession

1-1- Les Produits

La fabrication de sièges est rattachée à l’industrie de l’ameublement. Cette industrie regroupe, si l’on se réfère aux nomenclatures internationales, la fabrication des meubles en toutes matières : bois, métal, matières plastiques et autres (rotin, etc.) Les différents produits de ce secteur sont destinés à un usage domestique et aussi professionnel (mobilier pour bureaux, collectivités, magasins, usines et entrepôts). Les sièges comprennent : les sièges pour véhicules automobiles, véhicules aériens, navires et véhicules de chemin de fer, sièges de bureau, de salon, de jardin, de salle de spectacle, tous les sièges à usage domestique. L’Institut National de la Statistique (INS) classe les meubles selon les nomenclatures suivantes

36 – Fabrication de meubles – Industries diverses 36-1- Fabrication de meubles 36-11 Fabrication de sièges 36-12 Fabrication d’autres meubles de bureaux et de magasins

36-13 Fabrication de meubles de cuisine 36-14 Fabrication d’autres meubles 36-14-1 Fabrication de meubles n.c.a(non classés ailleurs) 36-14-2 Fabrications connexes de l’ameublement Selon la nomenclature française, on trouve les groupes de meubles suivants :

- Sièges (NAF 361A)

- Meubles de bureau (NAF 361C)

- Meubles de cuisine (NAF 361E)

- Meubles meublants (NAF361G)

- Meubles de jardin et d’extérieur (NAF 361 H)

- Meubles divers (y compris meubles de complément, de salle de bain, de magasin et parties de meubles (NAF 361J)

- Industries connexes de l’ameublement (NAF361K)

- Literie (NAF 361M)

Les sièges sont classés, par la nomenclature douanière internationale (système harmonisé) dans le chapitre 94 = Meubles, art de literie et lustrerie :

Les tarifs qui concernent des sièges en bois sont les suivants :

- 9401400000 Sièges autres que le matériel de camping ou de jardin, transformables en lits.

- 9 401 610 000 Autres sièges, avec bâti en bois, rembourrés

- 9 401 690 000 Autres sièges, avec bâti en bois, non rembourrés

- 9 401 800 090 Autres sièges, même transformables en lits

- 9 401 90 3000 Parties d’autres sièges en bois. Parmi les sièges à usage domestique, nous retenons :

- Les canapés fixes ou convertibles

- Les banquettes

- Les fauteuils (fixes et relax) et les chauffeuses

- Les chaises

Comme tous les meubles, les sièges en bois sont très diversifiés :

- Selon la conception : de style ou contemporain

- Selon la gamme : entrée de gamme, moyenne gamme ou haut de gamme.

Comme on le verra plus loin, il sera de l’intérêt du promoteur de choisir une famille restreinte de produits –les chaises par exemple-, de s’y spécialiser pour être compétitif et innovant.

1-2 Aptitude

Il s’agit de concevoir, réaliser et gérer un projet industriel –une PMI- dans le cadre d’un marché local autour duquel les barrières douanières sont en cours de démantèlement et d’un marché international où une seule règle prévaut : la compétitivité. Le promoteur de ce projet peut être :

- Une entreprise existante qui a une bonne expérience des marchés extérieurs.

- Un gestionnaire ouvert sur le commercial et le marketing international et disposé à investir dans l’innovation et à recruter et former des cadres techniciens de haut niveau.

- Un technicien- Ingénieur ou chef d’atelier- qui tout en maîtrisant les techniques de production doit être ouvert au commercial et au marketing et disposé à recruter des cadres.

- Un financier, bon meneur d’hommes, disposé à investir dans les ressources humaines en marketing, production et gestion.

- Un investisseur étranger qui, grâce à une bonne organisation de la production pourra tirer profit du coût avantageux de la main d’œuvre locale.

2- Des éléments pour une étude de marché

2-1 Situation actuelle

2-1-1- Structure de la branche

2-1-1-1- La branche de l’ameublement

Cette branche regroupe les fabricants de meubles en tous matériaux : bois, métal, fer forgé,

matières plastiques, rotin, etc…

Elle regroupe actuellement d’un côté un secteur informel composé de 6000 artisans

menuisiers ébénistes et de l’autre côté un secteur industriel, formé de près de 150 entreprises

employant plus de 10 personnes,fabriquant des meubles en tous matériaux.

L’annuaire API actuel, disponible en ligne, fournit un nombre de 150 entreprises dont 18

totalement exportatrices. L’annuaire du CETIBA, datant de 2001 donne la réparation suivante

des entreprises de la branche ameublement en bois :

Activité

Nombre

Meubles d’intérieur Salons et sièges Cuisines et salles de bain Meubles de bureau Agencement et meubles de collectivités

103

11

15

23

23

Total

175

Un annuaire actualisé sera publié par le CETIBA au cours de l’année 2005.

Il y a lieu de noter qu’il n’y a pas de vraie spécialisation. Une entreprise peut avoir plusieurs

activités à la fois.

2-1-1-2- Les principales entreprises

L’annuaire API indique qu’il y a seulement :

15 entreprises employant plus de 100 personnes,

5 entreprises employant plus de 200 personnes et qui sont les suivantes :

Tableau 1 : Les cinq premières entreprises de meubles (employant plus de 200 personnes)

Entreprise

Capital en

Localisation

Effectifs

mTND

Les Métiers (groupe Meublatex)

9 2864

Hammam -Sousse

1009

Meublatex Industries (groupe Meublatex)

5000

Hammam-Sousse

300

Skanes Meubles

1 900

Monastir

234

Kitameubles

580

Sfax

338

Inter Maghreb Meubles

1343,6

Jendouba

310

2-1-2 Production et valeur ajoutée.

Source annuaire API

D’après les données fournies par le Ministère du Développement Economique et de la Coopération Internationale, la production de la branche a évolué comme suit depuis l’année 2000 :

Tableau2 : Industrie du bois : Production à prix courants

Prix courants - Unité =MTND

Industrie

2000

2001

2002

2003

2004

TAAM

(probable)

Panneaux de particules

122

132

130

137

147

4,8%

Emballages en bois

64

65

67

73

78

5,1%

Articles en liège

64

67

68

72

78

5,1%

Menuiserie de bâtiment

322

345

332

353

378

4,1%

Meubles

256

275

290

309

330

6,6%

Total

828

884

887

944

1011

5,1%

Source MDCI

Les chiffres pour l’année 2004 sont une estimation provisoire. La production de l’industrie du bois a réalisé entre 2000 et 2004 un taux de croissance annuel moyen de 5,1% à prix courants. L’activité meubles a enregistré le meilleur taux de croissance : +6,6 %.

La valeur ajoutée de l’industrie de l’ameublement, égale en moyenne à 40 % de la production,

est indiquée dans le tableau suivant :

Unité :MTND

Année

2000

2001

2002

2003

2004

(probable)

Valeur ajoutée (prix courants)

102,4

110

116

123,6

132

2-1-3 Matières premières

La Tunisie importe 90 % de ses besoins en bois et près de 10 % des besoins en panneaux

pour la menuiserie et l’ameublement.

Les importations portent essentiellement sur :

Les bois bruts (pour déroulage ou sciage )

Les bois résineux et tropicaux sciés

Les placages Les panneaux de particules

Les panneaux de fibres moyenne densité(mdf)

Les contreplaqués

Divers ouvrages en bois

Ces importations ont évolué comme suit entre 2000 et 2004 :

Tableau4 : Importations de bois et d’ouvrages en bois entre 2000 et 2004

Unité :mTND

Année

2000

2001

2002

2003

2004

 

Qté en

Valeur.

Qté en

Val.

Qté en

Val.

Qté en

Val.

Qté en

Val.

Position

Tonne

Tonne

Tonne

Tonne

Tonne

(4403) Divers bois bruts

28049

9330

27387

10548

22851

8641

18675

8225

18186

8429

(4407) Divers bois sciés

272934

118498

277703

125248

269929

123944

245925

123345

271536

131996

(4408) Placages

12957

15820

13006

15041

12591

13622

11695

12645

9679

11667

(4410) Panneaux

11113

2660

11225

3093

19452

5852

18332

4939

18348

4501

de particules

(4411)Panneaux

2075

1134

7063

3207

7813

3479

11755

4965

13420

5928

MDF

Autres bois et ouvrages en bois divers

6040

7956

5113

8557

5440

8745

4657

7612

6969

10307

Total du chapitre 44: Bois et ouvrages en bois

333168

155398

341398

165694

338076

164283

311039

161731

338133

172828

Source INS

Les quantités importées, ont peu évolué entre 2000 et 2002 puis elles ont chuté en 2003 à

311000 Tonnes. Pour l’année 2004, on enregistre une reprise (338.000 Tonnes).

La valeur des importations a suivi le même rythme au cours de la période considérée.

Les importations de bois sciés proviennent essentiellement des pays de l’Europe ; elles

représentent les trois quarts des importations totales de bois et de ses dérivés. Comme le bois

est utilisé pour la menuiserie et pour les meubles, il ne serait pas aisé de trouver la corrélation

entre la production de meubles et les importations de bois.

2-1-4 Investissements

Les investissements des industries du bois sont indiqués dans le tableau suivant :

Tableau 5 : Les investissements dans les industries du bois

 

Unité :MTND

Industrie

2000

2001

2002

2003

2004

Moyenne

(probable)

Meubles

10

11,5

13,5

16,5

15

13,26

Autres industries du bois

12,4

14,2

17,6

17,5

19,4

16,22

Total

22,4

25,7

31,1

33,8

34,4

29,5

Source MDCI

La moyenne annuelle des investissements dans l’industrie de l’ameublement a été de 13,2

MTND au cours de la période 2000-2004.

2-1-5 Circuits de distribution

Il n’y a pas de chaînes spécialisées pour la distribution de meubles. En général, les industriels

ont leurs points de vente : Skanès-Meubles, Meublatex, Polysièges, Somaf, Meubles Ben

Salem, Mobilier Personnalisé,etc…

Le groupe MEUBLATEX, domine le secteur tant au niveau de la production qu’à celui de la

distribution (110 points de vente sur tout le territoire du pays).

Les points de vente de plusieurs grandes marques sont concentrés dans la zone de la Marsa-

Soukra ,devenue zone de shopping d’un certain prestige et où le coût de la distribution est

relativement élevé. On dénombre une vingtaine de tels points de vente sur les grandes routes

Ariana-Soukra-Marsa-Tunis.

Les artisans écoulent leurs meubles directement auprès de la clientèle locale, sur commande.

Certains grands magasins, comme le Magasin Général et l’hypermarché Carrefour, ont des

rayons meubles mais leur part du marché est encore très faible.

Les magasins, en ville, à caractère populaire, s’approvisionnent auprès des petits ateliers du

Cap-Bon et de Sfax.

2-1-6 Etat général de la branche

L’étude de positionnement stratégique de la branche, réalisée par le CEPI en Septembre 2000

a dégagé les faiblesses et a tracé les grandes lignes de sa mise à niveau.

Des progrès ont été réalisés depuis, par plusieurs sociétés mais on peut encore constater les

insuffisances suivantes :

Absence de spécialisation et de travail organisé en série

Insuffisance au niveau de l’organisation des ateliers et du recours aux nouvelles

technologies

Faible taux d’encadrement

Formation insuffisante

Manque de respect pour les règles de sécurité et de qualité

En conséquence :

- Les meubles tunisiens, de façon générale, ne sont pas compétitifs sur le

marché international : plus chers de 20 à 30 % par rapport à leurs équivalents

en France et en Italie (d’après l’étude CEPI)

Face à cette situation, les entreprises et les pouvoirs publics sont à pied d’œuvre pour mener

à bon terme les actions de mise à niveau, afin de relever les défis de l’ouverture sur le marché

international d’ici 2008.

2-2 Principales entreprises et localisation

Les entreprises de meubles fabriquent généralement une large gamme de produits sans

spécialisation, selon les opportunités : le producteur de chambres à coucher de style fabrique

des sièges, des bureaux, des meubles de cuisine, etc…

A partir de l’annuaire API des entreprises et de celui du CETIBA de l’année 2001, nous avons

pu dégager les principales entreprises, dont l’activité sièges est bien développée et qui sont

présentées dans le tableau suivant :

Tableau 6 :Principaux fabricants de sièges

Société

Localisation

Date d’entrée en production

Effectif

Capital

(TND)

MEUBLATEX-L’Art du Salon

Sousse

1995

124

850.000

POLYSIEGES

Sousse

1980

65

270.000

-ZAOUI-MEUBLES

Sousse

1981

178

4.100.000

MEUBLES MARSAOUI

La Manouba

1985

120

40.000

EPTIKAR

Sousse

1988

70

228.000

RELAX

Sousse

1989

40

320.000

MEUBLENTUB

Tunis

1960

90

200.000

NOVA

Sousse

1993

75

790000

SOFASAM

Sousse

1988

25

100.000

ABRA PLAST

Sousse

1990

25

300.000

SAM

Tunis

1982

88

280.000

MOBITEC DU SUD (100% Export Belgique)

Monastir

2003

10

10.000

Les Ateliers du Bois Industriels de Tunisie

Goubellat

1996

30

285000

Source :API_CETIBA

La majeure partie de ces unités sont implantées dans la région Sousse-Monastir : la demande hôtelière en canapés, fauteuils, chaises, semble expliquer cette concentration. Le groupe MEUBLATEX domine l’ensemble de l’industrie des meubles et pour le siège, il a créé en 1995 la société « l’Art du Salon ». La distribution des sièges se fait dans les points de vente du groupe. Ce dernier pratique une politique régulière de publicité et de promotion.

2-3 Concurrence

Etant donné la différenciation des meubles en fonction :

- de la gamme

- du design

- de la nature du bois utilisé

- de la nature et de la qualité du rembourrage(tissu,cuir, )

- de la marque et du prestige de celle-ci

les prix sont étalés sur une large bande et la concurrence est limitée et difficile à saisir. - Par ailleurs, on peut dire que les leaders ( Meublatex, Polysièges) qui offrent une qualité plutôt satisfaisante avec une forte présence en matière de points de vente et d’actions de publicité, fixent les prix moyens et donnent le ton aux autres producteurs en matière de prix :

- Certains artisans et sociétés jouissant d’une bonne réputation offrent des sièges de qualité moyenne à des prix relativement élevés.

- Le secteur informel, en pratiquant des remises de 20 à 30 % par rapport aux prix des leaders, écoule sa production directement auprès des clients de la localité ou à travers des magasins populaires de meubles. Cet équilibre des prix dans le cadre d’une concurrence plutôt faible dans un marché jusque-là protégé risque d’être bouleversé à moyen terme, après 2008, avec l’ouverture totale des frontières.

2-4 Exportations – Importations

2-4-1 Evolution du commerce extérieur des meubles

A partir des statistiques du commerce extérieur, disponibles à l’INS, il a été dressé le tableau

suivant, qui retrace de 1998 à 2004 l’évolution des exportations et des importations de meubles en bois : sièges et autres meubles pour bureaux , pour cuisine , meubles d’intérieur

et parties de meubles :

Tableau 7 : Le commerce extérieur des meubles entre 1998 et 2004

Unité :mTND

             

2004

 

Articles

1998

1999

2000

2001

2002

2003

(10mois)

Sièges en bois(tarifs

Exp

Imp

             

9401400000+9401610000

+9401690000+9401800090+

276

655

716

438

1381

868

2090

1354

3817

1728

4893

929

3927

1888

94011903000)

 

Meubles en

bois pour bureaux

Exp

Imp

             

( tarifs

9403301100+9403301900+

483

1076

655

1539

688

601

1122

1101

1797

719

1612

654

723

287

9403309100+940339900)

 
 

Exp

 

12

30

13

77

62

150

Meubles en bois pour cuisines (tarifs 9403401000+9403409000)

Imp

36

46

55

13

14

38

69

18

94035000

               

Autres meubles de types utilisés

dans les chambres à coucher

Exp

Imp

3005

15

3052

551

2671

573

3213

482

4282

319

4090

399

3664

53

9403601000

               

Autres meubles de types utilisés

Exp

0

1034

1487

2069

2442

723

105

dans le salon, le séjour et les salles à manger

Imp

0

237

282

266

96

527

67

403603000

               

Autres meubles de types utilisés

dans les magasins

Exp

Imp

0

0

152

1069

298

534

90

371

35

1096

84

646

104

974

9403609000

Exp

4237

2972

3763

3859

4547

7042

5270

Autres meubles en bois

Imp

1817

3867

828

997

1889

3324

466

Total meubles d’intérieur et divers

Exp

7242

7210

8219

9231

11306

11939

9143

Imp

1832

5724

2217

2116

3400

4896

1560

9403903000

Exp

127

311

626

2587

4200

3572

4195

Parties de meubles en bois

Imp

252

427

1143

1315

1517

1376

842

Total général meubles en bois

Exp

8164

8904

10944

15043

21197

22078

18138

Imp

3861

8243

4842

5900

11402

7924

4595

Taux de couverture

-

210%

108%

226%

255%

186%

279%

373%

Source INS

D’après le tableau ci-dessus, on peut déduire :

- Le total des exportations de sièges et meubles en bois, est passé de 8164mTND en 1998 à 22078 mTND en 2003, soit un accroissement égal à 13912 mTND(+170% correspondant à un taux d’accroissement annuel moyen de 22%). Les chiffres de 2004 (10 mois) confirment cette tendance. - Les sièges ont contribué à cette progression à hauteur de :

4893 mTND – 276 mTND = 4617 mTND

- Les exportations de meubles d’intérieur se sont accrues de :

11939 mTND-7242 mTND = 4697 mTND

- Les parties de meubles sont devenues un pilier régulier des exportations d’articles en bois, celles-ci sont passées de 127mTND en 1998 à 3572 mTND en 2003 ( +3445 MTND)

- Les bureaux ont légèrement contribué à cette progression (1612-486=1129mTND) entre 1998 et 2003

- Le commerce extérieur des meubles de cuisine est demeuré relativement limité.

Les importations sont essentiellement réalisées par des privés et sociétés non résidentes et par des tunisiens émigrés rentrant définitivement au pays. Les produits importés ne passent pas à travers le circuit de distribution local, à l’exception de quelques unités haut de gamme et

ne constituent pas de concurrence réelle pour l’industrie locale. Cette situation risque de changer avec l’ouverture totale des frontières, d’ici 2008. Il est a signaler qu’une société allemande a ouvert un point de vente à la Soukra Conclusion : Les exportations de meubles en bois ont certes plus que doublé entre 2000 et

2003, passant de 11 MTND à 22 MTND. Toutefois, le taux d’exportation (Exportation / Production) reste faible, de l’ordre de 7 % en 2003. Les importations(8MTND) ne représentent de leur côté que près de 2,6 % de la production locale (309 MTND) en 2003, ce qui signifie que le marché local est peu perméable par rapport à la concurrence internationale.

2-4-2 Evolution du commerce extérieur de sièges

Le tableau suivant retrace l’évolution du commerce extérieur en ce qui concerne les produits de la section sièges.

Tableau 8:évolution du commerce extérieur de sièges (1998-2003)

Unité :1 TND

Articles

1998

1999

2000

2001

2002

2003

940140000

sièges, autres que le matériel de camping et de jardin, transformables

en lit

Exp

7475

2729

3317

0

0

2754

Imp

9049

112

745

2581

28362

424

Balance

-1574

2617

2572

-2581

-28362

2330

9401610000

Exp

120

149194

25514

141635

362456

1130556

Autres sièges,avec bâti en bois,

Imp

68967

88876

118919

372216

622499

204163

rembourrés

Balance

-68847

60318

-93405

-230581

-260043

926393

940169000

Autres sièges, avec bâti en bois non

rembourrés

Exp

Imp

10561

118854

36000

83916

4368

69335

194701

168107

824900

214236

515381

116977

Balance

-108293

-47916

-64967

26594

610664

398404

9401800090

Exp

258238

521727

1347945

1753821

2622593

3242594

Autres sièges même transformables en

Imp

458045

180122

458372

367313

469792

355031

lits

Balance

-199807

341605

889573

1386508

2152801

2887563

9401903000

Exp

0

0

0

138

7357

1889

Parties des autres sièges en bois

Imp

0

79351

220979

443413

393088

251922

Balance

0

-79351

-220979

-443275

-385711

-250033

 

Exp

276394

715650

1381144

2090295

3817306

4893174

Total

Imp

654915

438377

868350

1353630

1727957

928517

Balance

-378521

+277273

+512794

+736665

+2089349

+3964657

Taux de couverture

-

42%

163%

159%

154%

221%

527%

Source INS

Avant l’année 2000, les exportations étaient plutôt faibles et irrégulières. En 2000, le tarif 94018000090 relatif à l’article « autres sièges même transformables en lits » a dépassé le seuil de un million de Dinars pour progresser rapidement à 3,243MTND en 2003. La position autres sièges rembourrés a grimpé en 2003 avec une valeur exportée de 1,131 MTND.

Les exportations de « sièges non rembourrés », insignifiantes avant 2001, sont devenues consistantes en 2002 avec une valeur de 824 mTND et en 2003 avec 515 mTND. L’importation des parties de meubles est devenue consistante à partir de 2000 et elle accompagne le décollage des exportations. La balance des échanges des sièges en bois est passée de – 379 mTND en 1998 à + 3965 mTND en 2003, suite à une croissance rapide et régulière des exportations alors que les importations sont restées freinées par les barrières tarifaires et administratives.

Le taux de couverture qui résulte de cette situation est passé de 42 % en 1998 à 527% en

2003.

Certes il s’agit d’un trend de croissance positif. Les niveaux actuels d’exportation de sièges restent insignifiants par rapport au flux mondial d’échanges de sièges. L’effort à l’exportation

doit se poursuivre, aussi bien par les industries existantes que par de nouveaux projets.

2-4-3 Les principaux clients de la Tunisie

Les statistiques du commerce extérieur, disponibles à l’INS par produit et par pays permettent de suivre l’évolution des exportations tunisiennes des meubles –tous matériaux confondus- et des meubles en bois, au cours des dernières années. Les chiffres des dix premiers mois de 2004 confirment la tendance des années précédentes et nous nous limitons à l’analyse de la clientèle des meubles en bois au cours de ces dix mois de

2004.

Tableau 9 : Les principaux clients de la Tunisie

Unité mTND

         

Parties de

 

Produits

Sièges

Bureaux

Cuisines

Intérieur

meubles

Total

Pays

Valeur

%

Valeur

%

Valeur

%

Valeur

%

Valeur

%

Valeur

%

France

2018

51,4

495

68,5

21

14

8022

87,7

3788

90,3

14344

79,1

Italie

1271

32,4

99

13,7

-

-

8

0,1

19

0,4

1398

7,7

Libye

157

4

43

5,9

48

32

553

6

3

0,1

804

4,4

Belgique

276

7

-

-

 

- 13

- 0,1

 

199

4,7

488

2,7

Canada

-

-

-

-

 

- 145

- 1,6

 

151

3,6

296

1,7

Algérie

13

0,3

4

0,6

74

49,4

86

0,9

-

-

177

1

Irak

152

3,9

-

-

-

-

-

-

-

-

152

0,8

Mali

-

-

1

0,1

-

-

140

1,5

-

-

141

0,8

USA

17

0,4

   

-

-

79

0,9

-

-

96

0,5

Mauritanie

1

 

- 29

 

4 7

4,6

5

0,1

-

-

42

0,2

Espagne

-

 

- -

 

- -

 

- 7

0,1

35

0,9

42

0,2

Cameroun

-

 

- -

 

- -

 

- 15

0,1

-

 

- 0,1

15

 

Divers

21

0,6

52

7,2

-

 

- 70

0,8

-

 

- 0,8

143

 

Total

3927

100

723

100

150

100

9143

100

4195

100

18138

100

Il ressort de ce tableau que :

Source INS

- La France est le premier client pour tous les meubles en bois. Ce pays absorbe 79 %

des exportations totales de meubles en bois : 88 % des exportations de meubles

d’intérieur, 69% pour les bureaux, 51 %pour les sièges et 90% pour les parties de

meubles.

- L’Italie, deuxième client, importe surtout les sièges

- La Libye est le troisième client pour l’ensemble des meubles et deuxième pour les

meubles d’intérieur.

- En quatrième position, vient la Belgique qui importe des sièges et des parties de

meubles

- Les exportations vers les pays de l’UMA et de l’Afrique sont faibles mais ces marchés

peuvent être développés.

- Le meuble tunisien a été présent au Canada et aux USA. Il y aurait des niches à

exploiter.

2-5 Evolution de l’activité : conjoncture –tendance de l’activité – Prévision

2-5-1 Evolution de la demande

La branche de l’ameublement s’est développée à un rythme annuel moyen de l’ordre de +5% par an depuis plusieurs années et ce parallèlement à la croissance de l’ensemble de l’économie nationale. La demande intérieure continuera à croître sous l’effet des facteurs suivants :

- L’élévation du niveau des revenus : le PNB par tête d’habitant passera de 3358 TND en 2001 à 4285 TND en 2006 (Prévisions du X ème plan)

- L’accroissement du nombre de ménages

- La politique nationale en matière d’encouragement à l’accès au logement : Le nombre de logements à réaliser au cours du X ème plan s’élève à 272 000 logements. Or, il est admis, selon des enquêtes internationales, que 30% des gens qui acquièrent un nouveau logement achètent au moins un meuble au cours de la première année. Ce pourcentage arrive à 50% après deux ans.

- L’élévation du niveau de vie : les ménages s’équipent en télés, ordinateurs, DVD, ce qui tend à stimuler la demande pour salons : Canapés, salons d’angles, fauteuils, banquettes, meubles TV, meubles ordinateur, DVD, etc…

- En ce qui concerne les sièges, la demande hôtelière a un impact significatif : Si pour les prochaines années, la mise en chantier de nouveaux hôtels va marquer le pas, le renouvellement continuera à alimenter cette demande : les hôtels renouvellent les salons de réception tous les 5 à 7 ans, les chaises de restaurants tous les dix ans. Sur la base d’une capacité hôtelière actuelle de 220 000 lits, ce sont une centaine d’hôtels qui renouvellent leurs canapés et fauteuils et une cinquantaine pour les chaises. Cette demande hôtelière explique en partie la concentration de fabricants de sièges dans la région de Sousse-Monastir. Il résulte de ce qui précède que l’environnement économique est favorable à la croissance de la demande de meubles. Les sièges représentent en moyenne 30% des achats de meubles et il a été constaté qu’en général, la demande de sièges croît plus vite que la moyenne de la branche en phase de croissance et qu’elle résiste à la baisse en cas de conjoncture défavorable. Ils constituent ainsi une composante stable de la demande de meubles et on pourra retenir pour l’évolution de la demande en sièges un taux de croissance au moins égal à celui retenu pour l’ensemble des meubles.

2-5-2 Tendances de l’offre

Au niveau de la profession, certaines unités sont en train d’investir dans la mise à niveau par l’acquisition de nouveaux équipements modernes, le suivi de la mode internationale, la création de nouveaux modèles et le marketing. La branche investit depuis 2000 près de 13 millions de dinars par an. Cela est perceptible au niveau du groupe Meublatex qui a restructuré ses ateliers en unités spécialisées par famille de meubles et qui est très actif en matière de marketing et publicité. Il offre en particulier des sièges et des salles à manger, de conception moderne à des prix attractifs. Nous citons aussi la société MEZGHANI qui s’est équipée en matériel à commande numérique et produit des meubles en panneaux : bureaux pour ordinateurs, meubles de rangement modulaires, également à des prix compétitifs à l’échelle nationale. Cette tendance à la baisse des prix doit normalement se prolonger au cours des prochaines années. Il demeure que l’effort vers l’exportation est encore insuffisant alors que le marché mondial, très dynamique, offre, comme on le verra plus loin, de bonnes opportunités qui peuvent être saisies par des investisseurs locaux ou en partenariat avec des groupes étrangers.

2-5-3 Prévisions

Les prévisions sont établies à partir des éléments suivants :

- L’estimation du MDCI pour l’année 2004

- La prévision du MDCI pour le budget de l’année 2005.

- Un taux de croissance de 5 % par an pour la période 2006-2010

- La part des sièges dans la branche ameublement, qui est en moyenne égale à 30 %. Cela nous donne le tableau suivant :

Tableau 10 : Prévisions de la production (prix courants)

Unité : MTND

Année

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

Branche de

             

l’ameublement

330

370

389

408

428

450

472

Sièges d’ameublement (30%)

99

111

117

122

128

135

142

Dans ce marché en progression continue, on peut valablement estimer qu’un nouveau projet,

avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,5 MTND (soit 1,3 % environ de la valeur de la

production de sièges prévue pour 2006) pourra trouver sa place s’il est bien conçu et géré.

2- 6 Clientèle

Nous passons en revue les clients potentiels pour les différents articles d’une entreprise de

sièges en bois massif :

Tableau 10bis :Les produits et les clients

Client

Ménages

Magasins

Grandes

Hôtels

Industriels

Export

de

surfaces

Collectivités

donneurs

Produit

meubles

d’ordre

Canapés

X

X

X

X

 

X

banquettes

Fauteuils

X

X

X

X

 

X

Chaises

X

X

X

X

X

X

Carcasses de

           

fauteuils,

X

X

canapés,

chaises

   

- Pour les ménages, la vente directe nécessite une salle d’exposition, voire des

points de vente à mettre en place moyennant un investissement important.

- Les magasins de meubles, à sélectionner sur toute la Tunisie, peuvent être un bon

vecteur de ventes. Seulement, ils demandent des facilités de paiement de 3 à 6 mois.

- Les Grandes Surfaces- Magasin Général et Carrefour- qui ont des rayons

meubles, peuvent être des clients intéressants. Ils sont exigeants sur les prix et paient

à 90 voire à 180 jours.

- Hôtels : Le marché hôtelier est à suivre auprès de l’ONTT et des bureaux

d’architectes

- Les marchés de l’administration et des collectivités publiques peuvent être suivis à

travers les appels d’offres publiés dans les journaux.

- Les industriels du meuble sont des donneurs d’ordre dans la mesure où le projet se

spécialise dans une production compétitive de chaises et de carcasses de sièges par

exemple. Le commerce de parties de meubles est dynamique en Europe et la sous-

traitance est à développer en Tunisie.

- Les sièges d’ameublement et les parties de sièges font l’objet d’un intense

commerce mondial. L’export, comme on le verra plus loin, doit être considéré comme

l’objectif prioritaire de ce projet et mener à la création d’une entreprise totalement

exportatrice.

2-7 Situation internationale

2-7-1 Le commerce mondial de meubles

2-7-1-1 Le dynamisme du commerce mondial de meubles

Le commerce mondial de meubles enregistre depuis plusieurs années un taux de croissance plus élevé que celui connu par le commerce mondial de l’ensemble des produits :

Entre 1999 et 2003, la valeur du commerce mondial de meubles est passée de 53,1 milliards de dollars à 75,4 milliards de dollars, ce qui donne un TAAM de 9,2% alors que celle du commerce mondial de tous les produits n’a progressé que de 6% par an au cours de la même période.

progressé que de 6% par an au cours de la même période. Source IPEA Les échanges

Source IPEA

Les échanges de composants ont progressé plus rapidement que ceux des meubles entiers :

Entre 2003 et 1999, ils ont progressé de 51 % contre une progression de 42 % pour les meubles entiers

Leur part dans le commerce mondial de meubles est passée de 25,8 % en 1999 à 27,5% en 2003. En effet, le commerce des parties de meubles est particulièrement développé au sein de chacun des groupes régionaux : Amérique, Europe et Asie. Les échanges de meubles entiers entre les blocs régionaux sont notamment dopés par les exportations chinoises.

2-7-1-2 Structure du commerce mondial

D’après l’IPEA, la répartition par article du commerce mondial de meubles en 2003 se présentait comme suit :

Tableau 11 :Répartition par article du commerce mondial des meubles en 2003

Sièges en bois Parties de sièges

 

20

%

32,7 %

Sièges avec bâti bois rembourrés

9,8 %

Sièges avec bâti

bois non rembourrés

2,9 %

Sous total sièges en bois

32,7%

Sièges avec bâti métal non rembourrés

2,7 %

S/T sièges

35,4%

Meubles en bois, salle à manger, Séjour, rangement

19

%

Meubles en bois, chambre à coucher

Parties de meubles S/T Meubles meublants

− Parties de meubles S/T Meubles meublants

6,9 %

7,4 %

33,3%

Autres meubles

15,4%

Meubles en bois cuisine

3,6 %

Meubles en métal (sauf bureaux)

7,8 %

Autres articles de literie

4,5 %

S/T Divers

31,3%

Total

100 %

Source IPEA

Cette structure est illustrée par le diagramme suivant :

Cette structure est illustrée par le diagramme suivant : Source IPEA Les articles qui ont progressé
Cette structure est illustrée par le diagramme suivant : Source IPEA Les articles qui ont progressé

Source IPEA

Les articles qui ont progressé le plus rapidement

entre 1999 et 2003 sont :

Les parties de sièges

Les sièges avec bâti bois rembourrés

La chambre à coucher

Les articles de literie

La salle à manger, le séjour, les meubles de cuisine et les sièges bâti métal n’ont pas connu

en matière de taux de croissance tandis que les autres meubles, les parties de

de variation

meubles et les meubles en métal progressent moins rapidement.

Les sièges représentent plus du tiers du commerce mondial et il y a lieu de noter la part

importante prise par les parties de sièges (20%), lesquelles avec les sièges avec bâti bois

rembourré(9,8%), ont tiré la croissance du secteur.

Les meubles d’intérieur représentent également le tiers du commerce mondial.

2-7-1-3 Les principaux exportateurs de meubles

Le tableau suivant nous donne l’évolution du classement des dix premiers exportateurs de

meubles entre 1999 et 2003 :

Tableau 12 : Les dix premières exportateurs en 1999 et 2003

Milliards US $

   

1999-

Part de

 

2003

Part de

Croissance

Pays

Rang

Exports

marché

Rang

Exports

marché

1999-2003

Chine

2

6,4

12,0 %

 

1 15,8

20,9%

+147,0%

Italie

1

8,3

15,6 %

 

2 9,5

12,6%

+14,8%

Allemagne

3

4,8

9,0 %

 

3 5,8

7,7 %

+21,6%

Canada

4

4,5

8,5 %

 

4 4,8

6,4 %

+7,9 %

Etats-Unis

5

4,4

8,2 %

 

5 4,0

5,4 %

-7,5 %

Pologne

7

2,3

4,3 %

 

6 3,9

5,2 %

+71,1%

Mexique

8

2,3

4,3 %

 

7 3,7

4,9 %

+63,7%

Danemark

9

2,0

3,8 %

 

8 2,5

3,3 %

+24,6%

France

6

2,3

4,3 %

 

9 2,4

3,2 %

+4,2 %

Belgique

10

1,8

3,4 %

 

10 2,0

2,6 %

+8,5 %

Total

-

39,1

73,6 %

 

- 54,4

72,2%

-

Source IPEA

On peut tirer de ce tableau les enseignements suivants :

Les dix premiers exportateurs ont assuré près des trois quarts des exportations

mondiales de meubles (73,6% en 1999 et 72,2 % en 2003)

Les exportations chinoises ont enregistré la plus forte croissance (+ 147 % en quatre

ans). En effet, la chine a devancé l’Allemagne et les Etats-Unis dès 1999 et a ravi la

première place à l’Italie en 2001. Elle conforte depuis lors sa position de leader

mondial avec plus de 20 % des exportations de meubles.

On trouve la Chine sur les marchés porteurs européens : le Royaume-Uni, sa tête de pont

dans la région où elle détient la deuxième place, l’Espagne où elle est quatrième fournisseur

et l’Italie où elle devient le premier fournisseur en 2003. Sur les autres marchés européens

moins porteurs, la Chine poursuit également sa progression : sixième en Allemagne,

cinquième en France et troisième aux Pays-Bas.

La France a perdu trois places en quatre ans avec des ventes qui n’ont pratiquement

pas augmenté malgré le dynamisme du marché. Avec 3,2 % des exportations

mondiales en 2003, la France a été dépassée par la Pologne et le Mexique, portés par

les délocalisations, et plus récemment par le Danemark.

2-7-1-4 Les principaux importateurs de meubles

Le classement des quinze premiers importateurs de meubles en 2003 est présenté dans le

tableau ci-après :

Tableau 13 : Les quinze premiers importateurs de meubles

Milliards US $

   

1999-

   

2003

 

Croissance

Pays

Rang

Imports

Poids

Rang

Imports

Poids

1999-2003

Etats-Unis

1

15,7

29,6 %

 

1 23,9

31,7%

+52,1%

Allemagne

2

6,9

13,0 %

 

2 8,1

10,8%

+18,2%

Royaume-Uni

4

3,1

5,8 %

 

3 5,6

7,5%

+81,6%

France

3

3,5

6,6 %

 

4 4,8

6,4%

+38,3%

Japon

5

2,9

5,5 %

 

5 4,1

5,5%

+41,9%

Canada

6

2,7

5,0 %

 

6 3,2

4,2%

+19,8%

Belgique

8

2,0

3,7 %

 

7 2,2

3,0%

+14,6%

Pays-Bas

7

2,0

3,7 %

 

8 2,1

2,8%

+4,8 %

Autriche

10

1,5

2,8 %

 

9 1,9

2,6%

+31,8%

Suisse

9

1,7

3,2 %

 

10 1,9

2,5%

+11,8%

Espagne

14

0,8

1,4 %

 

11 1,7

2,2%

+121,4%

Suède

12

0,9

1,8 %

 

12 1,4

1,8%

+44,0%

Italie

13

0,9

1,7 %

 

13 1,3

1,7%

+41,7%

Hong Kong

11

1,2

2,3 %

 

14 1,1

1,5%

-5,0 %

Mexique

17

0,7

1,3 %

 

15 1,1

1,4%

+54,3%

Total

-

46,5

87,4%

 

- 64,4

85,6%

-

On peut déduire de ce tableau ce qui suit :

Source IPEA

EN 2003 les Etats-Unis, premier importateur de meubles, ont absorbé 31,7% des

exportations mondiales. Ils forment avec le Canada et le Mexique, l’ensemble régional

le plus dynamique avec 37 % des achats mondiaux.

L’Allemagne garde sa deuxième place alors que le Royaume Uni, qui était quatrième

importateur en 1999 ravit la troisième place à la France en 2003.

Les importations des pays européens sont importantes et croissantes.

En particulier, les marchés anglais, français, italien, belge et espagnol peuvent abriter des

créneaux à exploiter par les opérateurs tunisiens.

2-7-2 Le commerce mondial de sièges

2-7-2-1 Evolution et structure du commerce mondial de sièges

Le volume du commerce mondial en sièges entiers et parties de sièges a évolué, entre 1998

et 2003 comme suit :

Tableau 14 : Le commerce mondial des sièges et des parties de sièges en 1998 et en 2003

Unité : Milliards US $

Année

1998

2003

TAAM

Article

Volume

%

Volume

%

%

Parties de sièges

7,830

56,1

15,080

58,5

14

sièges

6,123

43,9

11,612

43,5

13,65

Total

13,953

100

26,692

100

13,85

Source IPEA

On peut déduire de ce tableau :

Les taux d’accroissement annuel moyen du commerce mondial des parties de sièges et des sièges sont particulièrement élevés soit respectivement 14 % et 13,65 %. Ces taux sont bien supérieurs au TAAM du commerce mondial des meubles, qui est de l’ordre de 8% pour la même période.

La part des parties de sièges est croissante : 58,5% en 2003 contre 56,1% en 1998 du total des échanges de sièges et de parties de sièges.

2-7-2-2 Les principaux fournisseurs de sièges

Les principaux fournisseurs de sièges en 2002 sont présentés dans le tableau suivant :

Tableau 15 : Principaux fournisseurs de sièges en 2002

Pays

Exports en

Part de

Milliards

marché en

de $

%

Italie

2,1

24,5

Chine

1,4

16

Pologne

0,9

10,5

Allemagne

0,43

5

Canada

0,43

5

S/T Total

5,26

60

Autres

3,44

40

Total

8,7

100

Source le bois-mag

Source :Le bois-mag

L’Italie, leader mondial de l’industrie du siège, avec des parts de marché de l’ordre de 25% en 2002, est en train d’être rattrapée, à vive allure, par la Chine dont la part de marché est passée de 7% en 1998 à près de 16 % en 2002.

L’accroissement de la demande mondiale est satisfait essentiellement par la Chine. D’ici peu, ce pays passera à la première place mondiale pour les sièges après avoir ravi à l’Italie en 2001, la première place d’exportateur de meubles et en 2002, la première place comme fournisseur des USA en sièges entiers.

L’Italie dont le volume des exportations progressera à des taux plus faibles que ceux

remarquablement élevés enregistrés par la Chine, demeurera le leader sur les modèles haut

de gamme et surtout en matière de créativité et de design dans le domaine des sièges

rembourrés en particulier.

2-7-2-3 Les principaux importateurs de sièges

Les principaux clients pour les sièges entiers sont présentés dans le tableau suivant :

Tableau 16 : Principaux clients pour les sièges en 2002

 

Imports en

Part de

Milliards

marché

Pays

de $

%

Etats-Unis

2,35

27,1

Allemagne

1,2

13,7

Royaume-Uni

0,77

8,9

France

0,62

7,1

Japon

0,43

5,9

Autres

3,33

38,3

Total

8,7

100

Source le bois-mag

Les USA constituent le premier importateur de sièges.

Les trois pays européens- l’Allemagne, le Royaume Uni et la France- ont importé en 2002,

pour 2,59 Milliards de dollars de sièges, soit 29,7% des échanges mondiaux de sièges entiers.

Conclusion :

On pourra retenir de cette analyse succincte du marché international des sièges les

enseignements suivants :