« Les militant-e-s au cœur »

Plan d’action du Bureau fédéral
La rénovation de notre parti exige de placer les militant-e-s au cœur de notre
organisation, pour faire vivre la démocratie et produire des idées.
Depuis le congrès de Poitiers et l’installation des différentes instances (Conseil
fédéral, Bureau fédéral, Commissions fédérales des conflits, de contrôle
financier, Bureau fédéral des adhésions), les Secrétaires fédéraux ont pris en
main leurs délégations. Une feuille de route et un calendrier de
fonctionnement, répondant aux engagements pris devant les militants lors du
congrès, ont été établis.
Entre les réunions du Conseil fédéral et du
Bureau fédéral, un pôle Vie du parti est
régulièrement mobilisé. Réunissant les
Secrétaires fédéraux fonctionnels et les
Secrétaires fédéraux aux élections et aux
relations avec les partis de gauche, il aura
pour mission de préparer les bureaux
fédéraux et de veiller au suivi et à
l’application des décisions fédérales.
Plusieurs fois par an, un bilan de l’action
engagée – et une présentation des travaux
en cours – seront présentés en Conseil
fédéral.
Des Commissions fédérales, animées par
les Secrétaires fédéraux thématiques,
seront ouvertes avant novembre à
l’ensemble des militant-e-s. Elles feront
appel aux compétences des camarades
ayant répondu au questionnaire militant
réalisé lors du précédent mandat. Leurs
travaux seront impulsés par les cahiers
thématiques rédigés par les Secrétaires
fédéraux et feront l’objet d’une
publication. Ils seront adressés à la
direction nationale du parti.

LLee BBuurreeaauu ffééddéérraall,, cc’’eesstt qquuooii ??
Une équipe de 18 hommes et 16
femmes, avec un taux de
renouvèlement de plus de 40 %
et une moyenne d’âge de 43 ans.
Une équipe rassemblée, car
nous avons besoin de tous pour
gagner le combat des idées,
construire le rassemblement de
la gauche, gagner les élections
régionales et préparer l’élection
présidentielle. Tous-t-es les
représentant-e-s des motions
sont associé-e-s au fonctionnement de notre fédération.
Une équipe qui devra s’appuyer
largement sur les militant-e-s
pour animer et développer
notre parti. Nous devons
continuer d'agir pour placer les
militant-e-s au cœur de notre
organisation et mieux ouvrir
notre parti sur la société.

Une assemblée générale réunissant tous les militant-e-s du département sera
réunie au moins une fois par an. Elle pourra traiter d’un sujet particulier ou
permettre de faire le point sur l’actualité du parti.

-

UUnn m
maannddaatt ddee 33 aannss,, ppoouurr qquuooii ffaaiirree ??
Un soutien exigeant à l'action du gouvernement dans le cadre d'un dialogue
constructif autour des engagements pris durant le Congrès
La mobilisation du parti, des militant-e-s, et plus largement des citoyen-ne-s
pour gagner le combat des idées face à la droite et à l’extrême droite et
préparer 2017
La rénovation de notre parti pour le rendre plus ouvert, plus proche des
militants et plus efficace.

La coordination
Dans ce nouveau mandat fédéral, le secrétariat fédéral à la coordination
impliquera, en lien avec le Premier secrétaire fédéral, l’animation du pole
« vie du parti ». Notamment le suivi du travail des commissions fédérales
pour lesquelles il sera un interlocuteur régulier pour les accompagner et
sera à leur disposition au quotidien.
À cet effet, il conviendra de présenter régulièrement en Bureau fédéral et en
Conseil fédéral les avancées des commissions et la mise en œuvre du plan
d’action fédéral.
La coordination consistera également en la responsabilité du suivi et de la
mise en œuvre des décisions prises par le bureau fédéral.

La trésorerie
Les objectifs en matière de trésorerie sont de trois ordres. Tout d’abord, une
gestion optimale du budget fédéral (issu en grande partie des cotisations
des militant-e-s et des élu-e-s) au service de l'activité politique et militante
de notre parti et des priorités définies par les instances fédérales. Il s’agit
également de suivre, d’un point de vue financier et matériel, le
fonctionnement opérationnel de la fédération. Enfin, lors des campagnes
(les élections rythment la vie du parti et conditionnent même son existence)
l’accompagnement des mandataires financiers des candidat-e-s doit être
une priorité.
Pour réussir, les missions du trésorier fédéral sont un travail quotidien avec
le premier fédéral, les permanents et l'experte comptable. Elles sont
facilitées par des échanges réguliers avec le siège national du parti, et avec
les trésorier-e-s de sections, les présidents de la Commission fédération de
contrôle financier (CFCF) et du Bureau fédéral des adhésions. Le trésorier
réunit la CFCF trois fois par an, et présente les comptes annuels en Conseil
fédéral.
Les projets du mandat :
-

Réunir les Trésoriers de section en début de mandat (notamment
pour former et accompagner les nouveaux) ;

-

Mettre à jour le guide des Trésoriers de sections ;

-

Travailler (en lien avec le BFA et la CFCF) sur une grille des cotisations
plus progressive et plus juste ;

-

Travailler (en lien avec la CFCF) de manière prospective pour préparer
les évolutions futures touchant les finances de la fédération (prise en
compte de plusieurs facteurs : résultats électoraux, nombre
d'adhérents, évolutions voulues par le national...)

La rénovation et le développement du parti
Dans le cadre du rapport présenté en Conseil national, la fédération
travaillera à mettre en place les outils permettant la rénovation de notre
parti. De manière transversale, avec l’ensemble des secrétariats fédéraux,

nous donnerons à chaque militant la place qu’il souhaite occuper dans cet
enjeu de reconquête des Français.
Les projets du mandat :
-

À chaque échelon de notre fédération, replacer les adhérent-e-s au cœur
de notre action ;

-

Proposer et co-construire de nouvelles méthodes d’animation et
d’organisation de la fédération (mise en œuvre de la résolution fédérale)

-

Être en ouverture permanente vers la société, ouvrir nos débat ;

-

Former les cadres et les militant-e-s du parti (cf. actions des Secrétariats
fédéraux aux sections et à la formation)

La communication
Les outils de communication employés par la fédération se sont renforcés
ces dernières années.
Nous pouvons actuellement nous appuyer sur le site internet ps44.fr, les
réseaux sociaux (683 mentions J’aime sur facebook et 692 abonnés sur
Twitter, chiffres au 18-10-15), un compte Storify (cet outil permet de retracer
la réunion ou la soirée au travers des tweets. Il a été utilisé pour le meeting
des départementales, le congrès fédéral, l'atelier départemental des 100
jours pour oser, la Fête de rose), l’Infolettre (newsletter envoyée tous les
vendredis aux militants. Elle permet de relayer toutes les actus possibles et
les questions d'agenda).
Plus traditionnellement, le journal Ensemble est adressé à tous les
adhérents. Le comité de rédaction se réunit avant le bureau fédéral pour y
proposer un sommaire.
Les projets du mandat :
-

Évaluer l'efficacité et la périodicité des outils de communication
(journal Ensemble, réseaux sociaux, infolettre, etc.) sur le fond et sur la
forme ;

-

Déployer la communication externe digitale, notamment via les réseaux
sociaux ;

-

Renforcer les outils indispensables pour permettre aux Secrétaires de
section et aux militants de bien comprendre les politiques mises en
œuvre par le gouvernement et par les collectivités ;

-

Un espace documentaire : pour permettre aux Secrétaires de section et
aux militants d'avoir accès au maximum de documents relatifs aux
politiques menées (national et local), nous souhaitons réfléchir à l'idée
d'un espace qui permettra d'y regrouper les documents de synthèse de
ces politiques.

Les sections
Pour réduire la dichotomie entre les différentes sections de notre
département et donc pour une meilleure prise en compte de chacune, nous

souhaitons, ces prochaines années, travailler sur l'animation et le
développement de la vie dans les sections, mais aussi sur une présence
attentive, et sur une solidarité entre les sections en améliorant le maillage
départemental.
Les projets du mandat :
-

Une fois par mois, le bureau fédéral sera décentralisé. Hors les murs du
local de la fédération, cette réunion sera suivie d’une rencontre avec les
militant-e-s des sections du territoire, pour échanger sur une
thématique liée à actualité générale ou du parti.

-

En complément, des rencontres avec les secrétaires de sections ainsi
que les militant-e-s de l'ensemble des sections du département seront
organisées (lors de réunions de section ou de temps d’échanges plus
informels, avec d'autres secrétaires fédéraux-ales (formation, etc.)

-

En collaboration avec le Trésorier fédéral, nous continuerons à réunir
une à deux fois par an les Secrétaires et Trésorier-e-s de section, lors de
réunions spécifiques pour échanger sur leurs pratiques, leurs
problématiques, leurs besoins, etc.

-

L'accueil des nouveaux-elles adhérent-e-s est traditionnellement réalisé
par la section. Toutefois, nous proposerons à chacun-e une rencontre
collective dans les locaux de la fédération, ce qui permettra de
présenter les permanents, des membres du bureau fédéral, un-e élu-e, le
fonctionnement des commissions, des formations, etc. Un guide du
nouveau-elle adhérent-e sera réalisé et remis lors de cet accueil.

-

Conformément à la résolution fédérale votée lors du congrès de SaintHerblain (effectif minimal : 20 adhérents - et modalités d’animation dans
les sections de +250 adhérents), un dialogue et un travail constructif sur
les possibles fusions ou regroupements de sections seront engagés très
rapidement avec les sections concernées, le Premier secrétaire fédéral
et la Secrétaire fédérale aux sections.

La formation
Le plan de formation envisagé pour les trois prochaines années s’inscrit
dans la volonté de placer les militants au cœur de notre action, de former
les Secrétaires et Trésorier-e-s de section, dans une perspective de
reconquête électorale des territoires.
Les projets du mandat :
-

Proposer aux Secrétaires de section une formation spécifique leur
permettant d’animer leurs assemblées générales. Un catalogue des
formations disponibles sera mis à disposition ;

-

Un séminaire des Secrétaires de section sera organisé très rapidement,
ainsi que des déplacements dans les sections pour recueillir les
demandes des militants en matière de formation :

-

Le secteur Formation participera aux réunions d’accueil des nouveaux
adhérents.

Nous développerons l’Université Permanente Régionale de Formation des
Pays de la Loire (UPR). La première édition (2015) est un grand succès ; elle

répond à une vraie demande de formation politique des militants :
-

Au cours de ce mandat, elles seront développées, en concertation avec
les Secrétaires fédéraux à la formation de la région, mais aussi avec le
secteur Formation national. Cette collaboration doit continuer et être
renforcée par un travail avec l’Union régionale. Nous rencontrerons le
président de l’Union régionale pour l’associer totalement au projet.

-

Depuis deux ans, la fédération de Loire-Atlantique coordonne
l’organisation régionale et est force de proposition auprès du national
pour développer ce concept. Nous proposerons que le PS 44 conserve ce
rôle de coordination. Nous valoriserons le fonctionnement de l’UPR
auprès du national et proposerons des axes d’améliorations.

-

Enfin, pour que ces UPR soient pérennes et jouent pleinement leur rôle,
les militants doivent se les approprier. Nous réunirons les Secrétaires de
section pour présenter cette université.

Les Maisons de la gauche
La fédération mettra en place une structure départementale en cohérence
avec les initiatives prises au niveau national.

Les élections
La préparation des prochaines échéances est une priorité. Dans un contexte
toujours difficile pour les majorités en place, et après la victoire
encourageante aux élections départementales, nous accompagnerons
l’équipe des candidat-e-s aux régionales pour garder les Pays de la Loire à
gauche.
Il nous faudra également nous mobiliser pour donner corps à une grande
alliance populaire dans la perspective des élections nationales de 2017. La
naissance des maisons de la gauche nous y aidera.
Enfin, les élections municipales de 2020 se préparent dès à présent par un
soutien actif et de proximité à l'ensemble des sections. La fédération y
consacrera les moyens nécessaires.
Pour chaque élection, nous poursuivrons le travail mené par notre
fédération en matière de renouvellement des élu-e-s, de parité, de
diversités. De même, le rassemblement de la gauche, parce qu'il est utile aux
Français, sera au cœur de nos préoccupations.
Enfin, en lien avec les autres Secrétaires fédéraux et l’Union départementale
des élu-e-s socialistes et républicains, nous mènerons la réflexion pour faire
avancer la question du statut de l’élu. Il s'agit là d'un enjeu démocratique.

Les relations avec les partis de gauche
« Le Parti socialiste veut rassembler toutes les cultures de la gauche. Il ne se
résigne pas aux divisions héritées du passé » (déclaration de principes du
Parti socialiste).

Malgré les difficultés actuelles, le rassemblement de la gauche doit rester
un axe majeur de l’orientation des socialistes. Des contacts réguliers
doivent être maintenus avec les différents courants de la gauche politique à
l’occasion des échéances électorales, mais pas seulement.
Quel que soit le nom retenu suivant la période (Union de la gauche, gauche
plurielle, alliance populaire…), il y a besoin de réunir la grande famille de la
gauche. Débattre de cette question doit être un souci permanent au sein de
notre Parti mais aussi avec les autres formations de gauche.
Cela implique également de proposer des éléments de formation aux
militants de notre Parti pour qu’ils s’approprient l’histoire de la gauche, de
ses divisions et de ses combats pour l’unité.

L’animation et les événements
La Fête de la rose est le principal événement organisé par la fédération.
Chaque année, elle célèbre le rassemblement des militants socialistes
autour d’une personnalité et d’ateliers de travail dont les thématiques sont
discutées en amont par le bureau fédéral.
Les projets du mandat :
-

Proposer aux militants de définir une thématique qui leur semble
importante ;

-

Conformément aux engagements pris lors du congrès, proposer une
organisation de la Fête de la Rose en alternant les sites d’accueil sur le
territoire départemental ;

-

À la fédération, un espace convivial sera mis en place pour accueillir les
militants et sympathisants. Le siège fédéral doit devenir une référence
en matière de prise d’information mais aussi de rencontres avec des
représentants du Parti ;

-

Nous proposerons, au moins une fois par an, des réunions publiques,
café-débats, ciné-débats, en partenariat avec des associations
impliquées dans le tissu social ;

-

Nous participerons ou mettrons en place un forum social visant à
rappeler les valeurs humanistes et de partage du Parti socialiste tout en
démontrant que celui-ci reste fidèle à ses valeurs.

Le Forum des tanneurs
Dans et en proximité du Parti socialiste, il est nécessaire de maintenir des
cadres de discussions ouvertes, non contraignantes, qui permettent
simplement l’expression de points de vue, d’orientations. Le forum des
Tanneurs réunit autour d’une même table un-e expert-e et un-e décideur-se
politique afin d’alimenter le débat au sein du Parti socialiste, mais aussi
d’ouvrir la discussion à des sympathisants, partenaires associatifs,
syndicaux, etc. Il permet aux militants et aux sympathisants de débattre et
d’échanger, dans un cadre Type conférence mais qui reste convivial.
Au sein de la nouvelle organisation de notre parti, le Forum des tanneurs
doit trouver sa juste place, en collaboration avec les pôles et secrétariats
fédéraux : la communication (annonce et invitations, compte-rendu des

échanges…), la formation (en lien avec l’UPR, en prolongement des
formations réalisées…), la Maison de la gauche, les secrétariats fédéraux
thématiques et aux études pour en faire des outils et une base de
discussion, une fois les premières contributions rédigées.
Trouver sa place, c’est aussi faire du Forum des tanneurs un outil singulier.
L’idée originale pourrait être l’accroche décalée de ces débats et, autant que
faire se peut, le lien avec les actualités locales, nationales, européennes et
internationales.
Les projets du mandat :
-

Créer un groupe de travail ayant pour mission : la détermination des
thèmes à aborder pour chaque année, l’élaboration d’un calendrier,
l’organisation matérielle ;

-

Le Forum des tanneurs peut être l’outil d’organisations de débats
internes à la gauche, en lien avec la Maison de la gauche ;

-

Proposer un calendrier : objectif de mise en route pour novembre 2015
avec un rythme d’un débat tous les 2 mois (novembre / janvier / mars /
mai / septembre).

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful