Vous êtes sur la page 1sur 6
27 juillet 2016 Commentaire général pour le 1 e r semestre 2016 Au cours du

27 juillet 2016

Commentaire général pour le 1 er semestre 2016

2016 Commentaire général pour le 1 e r semestre 2016 Au cours du 1er semestre 2016,

Au cours du 1er semestre 2016, l’emploi intérimaire progresse de 5,8 %, soit un rythme légèrement inférieur au 2 nd semestre 2015 (+6,1 %).

Cette progression intervient après une année de reprise où l’intérim renouait avec la croissance (+4,4 % en 2015) à la suite de trois années de baisse consécutives. L’emploi intérimaire se situe désormais environ 10 % en dessous de son niveau antérieur à la crise de 2008-2009. Cette reprise est concordante avec l’amélioration du PIB :

l’intérim permet en effet aux entreprises de transformer instantanément tout surplus d’activité en emploi.

Sur le mois de juin, l’intérim retrouve un niveau de croissance conforme à cette tendance semestrielle, avec +5,7 %.

Les écarts sectoriels s’amplifient notamment dans le secteur tertiaire caractérisé à la fois par les plus fortes progressions : +12,3 % dans les transports ; +10, 3 % dans les services et par une baisse de 3,5 % dans le commerce. Après avoir été porté en 2015 par les qualifications de premier niveau, le développement de l’intérim s’appuie depuis le début d’année sur des métiers plus qualifiés.

Quelques points de repère sur l’intérim :

L’évolution de l’intérim anticipe les mouvements en termes d’emplois et non l’évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l’emploi.

L’intérim constitue un indicateur avancé de l’emploi, les infléchissements observés interviennent 6 à 12 mois avant que les mouvements d’emploi des autres secteurs ne soient perceptibles.

L’intérim représente 3% de l’emploi

salarié et

« indicateur avancé du taux chômage ».

ne peut

donc pas

être un

de

Un niveau de croissance annuel compris entre 0,6% et 0,8% permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l’emploi durable se situe aux alentours de 1,5%.

DONNEES NATIONALES POUR LE 1 ER SEMESTRE 2016

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES

Tendances à la hausse au 1er semestre 2016

Par rapport à la même période en 2015, l’emploi intérimaire est en hausse tout au long du premier semestre 2016. Les évolutions mensuelles au cours du premier semestre ont été comprises entre 4 et 9 %. Le point haut est intervenu en avril et depuis la croissance se situe sur un pallier d’en moyenne 5 %.

Courbe globale de l’évolution des effectifs intérimaires (par mois) 10,0 9,1 % 9,0 8,0 7,0
Courbe globale de l’évolution des effectifs intérimaires (par mois)
10,0
9,1 %
9,0
8,0
7,0
5,9 %
5,7 %
5,6 %
6,0
4,3 %
5,0
4,0
3,0
4,0 %
2,0
1,0
0,0
janv.-16
févr.-16
mars-16
avr.-16
mai-16
juin-16

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ Le secteur du BTP renoue avec la croissance

Désormais, l’ensemble des grands secteurs sont orientés à la hausse, avec par ordre décroissant : les transports (+11 %), les services (+7,4 %), le BTP (+7,1 %), l’industrie (+4,7 %) et le commerce (+1,6 %).

La croissance observée dans le secteur des transports est un phénomène encourageant car l’accélération des échanges économiques est souvent révélatrice d’une amélioration conjoncturelle.

12,0% 11,0% 20,0% 10,0% 15,0% 7,4% 8,0% 7,1% 10,0% 6,0% 5,0% 4,7% 4,0% 0,0% 1,6%
12,0%
11,0%
20,0%
10,0%
15,0%
7,4%
8,0%
7,1%
10,0%
6,0%
5,0%
4,7%
4,0%
0,0%
1,6%
2,0%
-5,0%
-10,0%
0,0%
janv.-16 févr.-16 mars-16 avr.-16 mai-16 juin-16 Industrie Commerce BTP Transports Services
janv.-16
févr.-16
mars-16
avr.-16
mai-16
juin-16
Industrie
Commerce
BTP
Transports
Services

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS INTÉRIMAIRES PAR QUALIFICATION

Les métiers les plus qualifiés concernés par la hausse

Les deux catégories professionnelles qui se développent le plus sont les ouvriers qualifiés (+9,3 %) et les cadres et professions intermédiaires (+7,2 %). La reprise du secteur du BTP a contribué au développement du nombre d’ouvriers qualifiés. Par ailleurs, en France, la spécialisation industrielle tend à se centrer sur des emplois qualifiés. Les résultats observés pour les cadres et professions intermédiaires sont portés par la dynamique du secteur des services, particulièrement visible dans les grandes agglomérations.

10,0% 9,3% 9,0% 8,0% 7,2% 7,0% 6,2% 6,0% 5,0% 4,0% 2,8% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0%
10,0%
9,3%
9,0%
8,0%
7,2%
7,0%
6,2%
6,0%
5,0%
4,0%
2,8%
3,0%
2,0%
1,0%
0,0%
Cadres et
Employés
Ouvriers
Ouvriers non
Professions
qualifiés
qualifiés

intermédiaires

14,0% 12,0% 10,0% 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% janv.-16 févr.-16 mars-16 avr.-16 mai-16 juin-16 -2,0%
14,0%
12,0%
10,0%
8,0%
6,0%
4,0%
2,0%
0,0%
janv.-16
févr.-16
mars-16
avr.-16
mai-16
juin-16
-2,0%
Cadres et Professions intermédiaires

Employésjuin-16 -2,0% Cadres et Professions intermédiaires Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Baromètre – 3

Ouvriers qualifiésavr.-16 mai-16 juin-16 -2,0% Cadres et Professions intermédiaires Employés Ouvriers non qualifiés Baromètre – 3

Ouvriers non qualifiésavr.-16 mai-16 juin-16 -2,0% Cadres et Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Baromètre – 3

DONNÉES NATIONALES DE CADRAGE

Chiffres de juin 2016 par rapport à juin

2015

CHIFFRES CLÉS

Les effectifs intérimaires sont en hausse (+5,7 %) au niveau national.

intérimaires sont en hausse (+5,7 %) au niveau national. Evolution des effectifs intérimaires par grand secteur

Evolution des effectifs intérimaires par grand secteur d’activité

La majorité des secteurs en croissance

L'emploi intérimaire progresse dans la majorité des grands secteurs d’activité : les transports (+12,3 %), les services (+10,3 %), le BTP (+5,2 %) et l’industrie (+4,9 %). Seuls les effectifs du commerce reculent (-3,5 %).

par secteur d'activité

Industriedu commerce reculent (-3,5 %). par secteur d'activité BTP Commerce Transports Services 15,5% 11,6% 9,7% 12,7%

BTPreculent (-3,5 %). par secteur d'activité Industrie Commerce Transports Services 15,5% 11,6% 9,7% 12,7% 50,5%

Commercereculent (-3,5 %). par secteur d'activité Industrie BTP Transports Services 15,5% 11,6% 9,7% 12,7% 50,5%

Transports(-3,5 %). par secteur d'activité Industrie BTP Commerce Services 15,5% 11,6% 9,7% 12,7% 50,5% Evolution des

Servicessecteur d'activité Industrie BTP Commerce Transports 15,5% 11,6% 9,7% 12,7% 50,5% Evolution des effectifs

15,5% 11,6% 9,7% 12,7%
15,5%
11,6%
9,7%
12,7%
50,5%
50,5%

Evolution des effectifs intérimaires par qualification

L’ensemble des qualifications en hausse

L'emploi intérimaire se développe chez les ouvriers qualifiés (+9,8 %), les cadres et professions intermédiaires (+8,4 %), les employés (+4,8 %) et les ouvriers non qualifiés (+2,0 %).

par qualification

Cadres et Professions Intermédiaireset les ouvriers non qualifiés (+2,0 %). par qualification Employés Ouvriers Qualifiés Ouvriers Non Qualifiés 11,2%

Employés%). par qualification Cadres et Professions Intermédiaires Ouvriers Qualifiés Ouvriers Non Qualifiés 11,2% 40,4%

Ouvriers QualifiésCadres et Professions Intermédiaires Employés Ouvriers Non Qualifiés 11,2% 40,4% 12,9% 35,6%

Ouvriers Non QualifiésCadres et Professions Intermédiaires Employés Ouvriers Qualifiés 11,2% 40,4% 12,9% 35,6% Baromètre – 4

11,2% 40,4% 12,9% 35,6%
11,2%
40,4%
12,9%
35,6%

L’INTERIM EN REGION BRETAGNE

Chiffres de juin 2016 par rapport à juin

2015

Evolution des effectifs intérimaires : en juin 2016, l’emploi intérimaire est en hausse en Bretagne (+1,6 %).

Evolution des effectifs intérimaires par grand secteur d’activité

La majorité des secteurs en hausse

Les services (+13,9 %), le commerce (+8,6 %), le BTP (+1,8 %) et les transports (+0,3 %) voient leurs effectifs intérimaires augmenter. En revanche, ils reculent dans l’industrie (-1,2 %).

Répartition des effectifs intérimaires

Industrie(-1,2 %). Répartition des effectifs intérimaires BTP Commerce Transports Services par secteur d'activité

BTP(-1,2 %). Répartition des effectifs intérimaires Industrie Commerce Transports Services par secteur d'activité

Commerce%). Répartition des effectifs intérimaires Industrie BTP Transports Services par secteur d'activité 10,7% 58,7%

Transportsdes effectifs intérimaires Industrie BTP Commerce Services par secteur d'activité 10,7% 58,7% 7,2%

Serviceseffectifs intérimaires Industrie BTP Commerce Transports par secteur d'activité 10,7% 58,7% 7,2% 8,5% 14,9%

par secteur d'activité

10,7% 58,7% 7,2% 8,5% 14,9%
10,7%
58,7%
7,2%
8,5%
14,9%

Evolution des effectifs intérimaires par qualification

La plupart des qualifications en hausse

Les effectifs intérimaires progressent chez les employés (+5,3 %), les cadres et professions intermédiaires (+3,8 %) et les ouvriers qualifiés (+3,2 %). A l’inverse, ils sont en baisse chez les ouvriers non qualifiés (-0,9 %).

par qualification

Cadres et Professions Intermédiaireschez les ouvriers non qualifiés (-0,9 %). par qualification Employés 48,4% Ouvriers Qualifiés Ouvriers Non Qualifiés

Employés%). par qualification Cadres et Professions Intermédiaires 48,4% Ouvriers Qualifiés Ouvriers Non Qualifiés 6,8% 9,9%

48,4%
48,4%

Ouvriers QualifiésCadres et Professions Intermédiaires Employés 48,4% Ouvriers Non Qualifiés 6,8% 9,9% 34,9% Tendances

Ouvriers NonIntermédiaires Employés 48,4% Ouvriers Qualifiés Qualifiés 6,8% 9,9% 34,9% Tendances territoriales :

Qualifiés

6,8% 9,9% 34,9%
6,8%
9,9%
34,9%

Tendances territoriales : évolution des effectifs intérimaires

Côtes-d’Armor

+2,8 %

Finistère

-4,5 %

Ille-et-Vilaine

+2,3 %

Morbihan

+5,6 %

LA FRANCE DES REGIONS

Cumul annuel : janvier-juin 2016 (%)

Au premier semestre 2016, toutes les régions sont orientées à la hausse. Les Pays de la Loire (+13,6 %) et l’Ile-de-France (+13,5 %) connaissent le plus fort développement. Les régions Aquitaine- Limousin-Poitou-Charentes (+1,4 %), Normandie (+1,4 %) et Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (+0,3 %) connaissent une croissance plus modeste.

(+0,3 %) connaissent une croissance plus modeste. Le baromètre PRISM’EMPLOI apporte un éclairage sur les

Le baromètre PRISM’EMPLOI apporte un éclairage sur les tendances de l’emploi intérimaire. Il décrit les évolutions en % des effectifs intérimaires observées au cours de l’ensemble du mois précédent (par rapport au même mois de l’année précédente) selon les qualifications, les grands secteurs d’activité, les régions et les départements. Le baromètre est établi par un tiers de confiance indépendant, Umanis, à partir des statistiques transmises par un panel d’entreprises de travail temporaire représentant plus de 80 % de l’emploi intérimaire. Afin de comparer le volume d’emploi intérimaire sur une base identique, les statistiques sont corrigées du nombre de jours ouvrés. Pour plus d’information : https://www.barometre-prisme.eu

plus d’information : https://www.barometre-prisme.eu Contacts presse Camille Ruols Tél : 01 40 41 54 96

Contacts presse

Camille Ruols Tél : 01 40 41 54 96 cruols@golin.com

A propos de Prism’emploi

Prism’emploi - Professionnels du recrutement et de l’intérim - est l’organisation professionnelle, qui regroupe plus de 600 entreprises de toutes tailles représentant 90 % du chiffre d’affaires de la profession. 7 200 agences d’emploi et 20 000 salariés permanents sont présents sur l’ensemble du territoire.