Vous êtes sur la page 1sur 3

MP* : espaces prhilbertiens, espaces euclidiens

EXERCICES

Exercices
0

3
Exercice 1.1 Soient A = @ 1
1

1
3
1

1
0
1
4
1A et B = @ 1
5
0

1
1 0
3 1A
1 4

1. Expliciter une matrice P0 2 GL3 (R) telle que A = t P0 P0 :

2. Justier lexistence dune matrice P 2 GL3 (R) et dune matrice diagonale D 2 M3 (R) telles que A = t P P et B =
t
P DP
3. Si M est une matrice symtrique de taille 3; on note 1 (M ) 6 2 (M ) 6
croissant.
k
k
P
P
Comparer pour tout k 2 [[1; 3]];
( i (A) + i (B))
i (A + B) et
i=1

3 (M )

ses valeurs propres ranges dans lordre

i=1

Exercice 1.2 Soit Sn lensemble des polynmes de Rn [X] dont le coe cient constant est gal 1: On note
Dterminer 1 ; 2 et 3 :
Justier rapidement que, lorsque n est un entier naturel quelconque, que

Exercice 1.3

7
1. Caractriser gomtriquement la matrice A = @ 4
4

2. Dterminer, dans M3 (R), toutes les racines cubiques de A.

www.mathematiques.fr.st

1/3

= inf

R1

P 2Sn 0

(P (t))2 dt:

est atteint.
4
8
1

1
4
1 A.
8

abdellah bechata

MP* : espaces prhilbertiens, espaces euclidiens

INDICATIONS

Indications

Indication pour lexercice 1.1 :


1. A est symtrique donc diagonalisable en BON, crire la matrice diagonale sous la forme dun carr et distribuer un
facteur sur P et lautre sur t P
2. La matrice (t P0 ) 1 BP0 1 est symtrique donc on peut la rduire en BON, ce qui fournit la matrice P pour B et vrier
que ce choix permet dcrire A = t P P
3. Montrer que la matrice P prcdente peut tre choisie triangulaire suprieure (orthonormaliser par Schmidt les vecteurs
colonnes de A et vrier que la matrice de changement de base de la base canonique dans cette nouvelle base peut tre
choisie comme matrice P0 ): Ensuite, considrer ((A + B)x; x) lorsque x = e1 puis x = e2 puis x = e3 , o les ei sont les
vecteurs propres de A + B

Indication pour lexercice 1.2 :

Cest un problme de moindre carr (E = Rn [X]; < P; Q >=

R1

P (t)Q(t)dt; F =

Vect(X; ::; X n ); x0 = 1 et inf

R1

P 2Sn 0

(P (t))2 dt = (d(x0 ; F ))2

Indication pour lexercice 1.3 :


1. t AA = 81I3 donc

1
A est orthogonale
9

2. X 3 = A implique que X et A commutent. En particulier, lunique espace propre Vect(e) de A ainsi


que le plan de
p
3
9
0
p
; o
rotation de A sont stables par X: La matrice X est donc semblable une matrice du type
3
0
9Y
Y 2 M2 (R) vre Y 3 est une rotation. Montrer que Y est galement une rotation, ce qui fournit la forme de Y donc
de X

www.mathematiques.fr.st

2/3

abdellah bechata

MP* : espaces prhilbertiens, espaces euclidiens

CORRECTIONS

Corrections

Correction de lexercice 1.1 :

Indisponible actuellement (mais cela va venir)

Correction de lexercice 1.2 :

Indisponible actuellement (mais cela va venir)

Correction de lexercice 1.3 :

Indisponible actuellement (mais cela va venir)

www.mathematiques.fr.st

3/3

abdellah bechata