Vous êtes sur la page 1sur 3
Synthèse 29 : Les relations avec les partenaires extérieurs, l’imposition.de l’activité de l’entreprise 1. Quel

Synthèse 29 : Les relations avec les partenaires extérieurs, l’imposition.de l’activité de l’entreprise

1. Quel est le rôle joué par les partenaires extérieures de l’entreprise ?

Les partenaires des organisations ont des rôles très variés :

- les clients achètent les biens et services produits par les entreprises avec le meilleur rapport qualité-prix, - dans les administrations publiques et les organisations à but non lucratif, les clients, encore fréquemment appelés usagers, profitent de services non marchands ou vendus sans profit,

- les fournisseurs cherchent à réaliser un profit en vendant leurs biens ou services aux organisations,

- les banques jouent un rôle important dans le financement des organisations : octrois de crédit

- les pouvoirs publics (Etat) interviennent également pour soutenir l'activité des organisations

dont le rôle économique et social est très important (emploi, prise en charge de besoins non

solvables par les organisations à but non lucratif

(subventions

)

).

2. Quels sont les documents envoyés ou reçus des partenaires de l’entreprise ?

Partenaires

Documents reçus de ce partenaire

Documents transmis à ce partenaire

Client

Bon de commande, chèque

Facture, devis

Fournisseur

Devis, facture

Chèque, bon de commande

Banque

Relevé de compte, carnet de chèque

Remise de chèque, contrat de prêt

Assurance

Certificat d’assurance

Contrat d’assurance, chèque

Administration fiscale

Formulaire de déclaration de revenu

Déclaration de TVA, impôt sur les sociétés, impôt sur le revenu

3. Comment établir des documents commerciaux (bon de livraison, facture) ?

L’entreprise est amenée dans son activité de vente à produire toute une série de documents commerciaux (bons de commande, bons de livraison, devis, factures, relevés de factures, etc.). Pour tous ces documents, à l’exception de la facture, les règles d’établissement sont souples. En revanche, la facture qui est un document obligatoire, est soumise à un formalisme rigoureux et important qu’il convient de bien connaître.

A. Le traitement des commandes reçues

Les commandes reçues des clients peuvent être diverses. Il peut s’agir de bons de commande papier,

de commandes Internet, de commandes téléphoniques, ou de commandes par télécopie.

Les commandes reçues sont enregistrées dans le système informatique de l’entreprise pour être traitées.

Chaque commande est traitée en fonction du stock disponible et des conditions de ventes pratiquées

par l’entreprise. S’il s’agit d’une prestation de service, le délai est fonction de sa charge de travail.

B. Le suivi des livraisons

La livraison aux clients peut être assurée par l’entreprise elle-même ou confiée à un transporteur.

Lorsque l’entreprise livre la marchandise, elle édite un bon de livraison conforme à la commande du

client et aux conditions qui lui sont accordées. Les quantités livrées sont fonction de ses stocks disponibles.

Le bon de livraison est établi en deux exemplaires (l’un pour le vendeur et l’autre pour l’acheteur). Les

deux exemplaires accompagnent la marchandise. L’exemplaire vendeur est signé par le client à la livraison.

Si le client constate des manquements ou des avaries, il en fait état précisément sur le document de

transport. Il doit en plus confirmer au fournisseur, dans les 48 heures, par lettre recommandée avec accusé de réception, les manquements ou avaries.

L’entreprise peut confier ses livraisons à un transporteur. Le transporteur utilise une lettre de voiture qui

représente un contrat entre le fournisseur et la société de transport. Ce document fait état des colis livrés et

détaille le montant des frais facturés. Si le client constate des manquements ou des avaries, il les l’indique précisément sur la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur.

la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton
la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton
la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton
la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton
la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton
la lettre de voiture et doit les confirmer par lettre recommandée au transporteur. Réalisé par Mouton

C. Les règles d’établissement de la facture

La facture est le document établi par le vendeur et adressé au client à la suite d’une vente. Elle détaille le type de marchandise vendu, la quantité, le décompte du prix, la TVA et la somme totale due par le client.

Elle est établie en 2 exemplaires. Le premier est envoyé au client et le second est conservé par le fournisseur. Pour établir une facture, le fournisseur a besoin :

- du fichier clients pour connaître les coordonnées et les conditions accordées au client ;

- du fichier articles pour connaître le prix des produits à facturer ;

- du bon de livraison qui fait état des références et des quantités livrées. L’entreprise doit faire apparaître sur la facture les réductions et les frais accessoires (frais de transport par exemple) conformément à la réglementation.

Réductions commerciales :

Ce sont les rabais (réductions accordées en raison d’un défaut de qualité, de

la non-conformité du produit ou d'un retard de livraison) ou les remises (réductions commerciales accordées

au client en raison de l’importance des ventes ou de la profession du client (vente à un autre professionnel).

Réductions financières :

L’escompte de règlement est une réduction financière accordée au client pour

un règlement au comptant. Il est donc à appliquer sur le montant net hors taxes en bas de la facture.

La TVA doit être calculée sur le montant total net des produits vendus, déduction faite des réductions.

D. Les mentions obligatoires sur la facture

des réductions. D. Les mentions obligatoires sur la facture 4. Comment l’entreprise peut-elle financer un

4. Comment l’entreprise peut-elle financer un investissement ?

L’entreprise peut financer un investissement par :

- L’autofinancement : l’entreprise a des fonds disponibles.

- L’emprunt bancaire : l’entreprise a recours à un partenaire « banque » et lui paye des intérêts.

- Le crédit-bail : l’entreprise n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location.

n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé
n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé
n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé
n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé
n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé
n’est pas propriétaire du bien mais peut le devenir à la fin de la location. Réalisé

5. Le mécanisme de la TVA

La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est un impôt général sur la consommation qui est directement facturé aux clients sur les biens qu'ils consomment ou les services qu'ils utilisent en France.

Actuellement, quatre taux principaux existent 20%, 10% 5.5% et 2.10%.

Produits ou services concernés

Taux

la plupart des biens et des prestations de service, boissons alcoolisées

20

%

publications (livres, journaux, revues) pornographiques ou violentes,

20

%

centres équestres (à des fins d'activités physiques et sportives)

20

%

restauration et vente de produits alimentaires préparés*

10 % ou 5,5 %

hébergement en hôtel (et aux 3/4 du prix de pension ou demi-pension), en location meublée, en camping classé, transport de voyageurs

10

%

travaux de rénovation d'un logement

5,5 % ou 10 %

produits agricoles ou piscicoles non transformés, non destinés à l'alimentation humaine

10

%

ventes d'œuvres d'art originales et cessions de droits d'auteur

10

%

droits d'entrée (zoos, musées, monuments, expositions, foires, salons, fêtes foraines et sites culturels)

10

%

produits alimentaires de base, chocolat brut, chocolat de ménage au lait, bonbons de chocolat, boissons sans alcool et eau (à consommation différée ou immédiate)

5,5 %

produits alimentaires spécifiques : confiserie, margarines, caviar, chocolat et produits composés

20

%

équipements et prestations pour personnes dépendantes (handicapées ou âgées)

5,5 %

abonnements gaz, d'électricité, cantines scolaires, livres, billetterie spectacles vivants , place cinéma

5,5 %

médicaments remboursables par la sécurité sociale

2,1 %

médicaments non remboursables 10 %, préservatifs masculins et féminins 5.5 %

10

%

animaux vivants de boucherie et de charcuterie vendus à des non-assujettis

2,1 %

contribution à l'audiovisuel public, publications de presse détenant un n° de CPPAP, presse en ligne

2,1 %

- Comment calculer le montant de la TVA que l’entreprise doit payer à l’État ?

TVA à payer = TVA collectée – TVA déductible.

- L’entreprise vend des biens et des services à ses clients. Le prix contient de la TVAA collectée est la TVA facturée par l’entreprise sur les ventes de biens et de services.

- La TVA déductible est la TVA que l’entreprise paye à ses fournisseurs pour l’achat.de biens et de services.

6. Quels sont les impôts payés par les entreprises et les sociétés ?

Le bénéfice de l’entreprise est imposé soit au titre de l’impôt sur le revenu (entreprise individuelle et éventuellement EURL) soit au titre de l’impôt sur les sociétés (entreprise sociétaire).

7. Comment communiquer de façon efficace ?

L’entreprise est en communication quotidiennement avec ses partenaires. Une communication efficace est gage de bonne image de l’entreprise

Site dédié : http://www.20minutes.fr/article/261276/crise-financiere-La-Bourse-pour-les-nuls.php VIDEO - si la Bourse n'est pas votre fort, cette vidéo est faite pour vous.

http://www.hotellerie-restauration.ac-versailles.fr/spip.php?article2128

Comment appliquer le taux réduit de TVA dans la restauration ?

http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F23567.xhtml

Comment appliquer les différents taux de TVA ?

Comment appliquer les différents taux de TVA ? Réalisé par Mouton Patrice Page 3
Comment appliquer les différents taux de TVA ? Réalisé par Mouton Patrice Page 3
Comment appliquer les différents taux de TVA ? Réalisé par Mouton Patrice Page 3