Vous êtes sur la page 1sur 62

FD

1

FD - EXERCICES SUR LES SERIES DE FOURIER

Dans les exercices suivants les fonctions considérées se trouvent dans l’espace vectoriel E des fonctions 2π périodiques pour lesquelles il existe une subdivision de l’ intervalle [ 0, 2π ]

0 = a 0 <a 1 < · · · <a n = 2π

telle que f soit continue sur chaque intervalle ] a i , a i +1 [ et admette une limite à gauche et à droite finie en tout point a i . Nous dirons qu’une telle fonction est continue par morceau x.

Un élément de E sera défini par sa valeur sur un intervalle de longueur 2π (sauf éventuelement en un nombre fini de points).

CALCULS DE COEFFICIENTS DE FOURIER

La série de Fourier d’un élément f de E sera notée [f ].

Lorsque f est à valeurs réelles, les coefficients réels (ou trigonométr iques) sont définis par les formules

et dans ce cas

a n (f ) = 1

π

2π

0

f (x ) cos(nx ) dx et b n (f ) = 1

π

2π

0

f (x ) sin(nx ) dx ,

[f ] = a 0 (f ) +

2

n =1

(a n (f ) cos(nx ) + b n (f ) sin(nx )) .

Lorsque f est à valeurs complexes, les coefficients complexes (ou expon entiels) sont définis par

et dans ce cas

2π

c n (f ) = 2π 1

[f ] =

0

n = −∞

f (x )e inx dx ,

c n (f )e inx .

Alors, lorsque f est à valeurs réelles, si n 0,

et inversement,

a n (f ) = 2 Re c n (f )

c n (f ) = 1 2 (a n (f ) ib n (f ))

et b n (f ) = 2 Im c n (f ) ,

1

et c n (f ) = 2 (a n (f ) + ib n (f )) .

FD 2

(On remarquera que les intégrales peuvent être prises sur n’ importe quel intervalle de longueur 2π ).

On cherche les coefficients de Fourier de la fonction et on en déduit la somme de certaines séries, par la convergence ponctuelle, en un point où la fonction f est continue et admet des dérivées à gauche et à droite, ou par la formule de Bessel-Parceval.

ou

1

2

|a 0 (f )| 2 +

n =1

(|a n (f )| 2 + |b n (f )] 2 ) = 1

π

2π

0

n = −∞

|c n (f )| 2 = 2π 1

2π

0

|f (x )| 2 dx .

|f (x )| 2 dx ,

Exercice 1 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f définie sur R par

f (x ) = cos 3 x.

Il suffit d’écrire

cos 3x = 4 cos 3 x 3 cos x

pour obtenir

1

3

f (x ) = 4 cos 3x + 4 cos x .

On a donc

a 1 (f ) = 3 4 et tous les autres coefficients de Fourier sont nuls.

,

a 3 (f ) = 1 4 ,

Exercice 2 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f qui vaut 1
Exercice 2 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f qui vaut 1 sur ] 0, π [ et
− 1
sur ] − π, 0 [ .
(− 1) n
1
En déduire les sommes suivantes :
1 et
2n +
(2n
+ 1) 2 .
n =0
n =0

La fonction f est impaire donc a n (f ) est nul. On a

b n (f ) = 2

π

π

0

sin(nx ) dx = 2

π

1 (1) n n

.

FD

3

Donc b 2k (f ) est nul, et

d’où la série de Fourier

b 2k +1 (f ) =

4

(2k + 1)π ,

[f ] = 4

π

k

=0

sin(2k + 1)x 2k + 1

.

Alors, en π/2, où f est dérivable, on a

d’où

Avec la formule de Bessel-Parceval

d’où

16

π

2

f (π/2) = 1 = 4

π

k =0

(1) k

2k + 1 ,

n =0

(1) 2n + 1 = π

n

4 .

k

=0

1

(2k + 1) 2 = π 2

π

0

f (x ) 2 dx = 2 ,

n

=0

(2n + 1) 2 = π 8 2 .

1

Exercice 3 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f telle que, sur
Exercice 3 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f telle que, sur [ − π, π ] ,
f (x ) = x (π − x )(π + x ) .
n ∞
(− 1)
1
En déduire les sommes suivantes :
(2n + 1) 3 et
n 6 .
n =0
n =1

La fonction f est impaire donc a n (f ) est nul. On a, en intégrant plusieurs fois par parties,

b n (f ) =

=

=

2

π

π

0

(π 2 x x 3 ) sin(nx ) dx

2 cos(nx )

π

12 (1) n +1

n

n 3

.

(π 2 x x 3 ) + sin(nx ) (π 2 3x 2 ) cos(nx )

n

2

n

3

6x + sin(nx )

n

4

6

π

0

FD 4

d’où la série de Fourier

[f ] = 12

n =1

(1) n +1 sin(nx ) n 3

,

qui converge pour tout x réel. En particulier,

f (π/2) = 3π 3 = 12

8

n =1

(1) n +1 sin(nπ/2) n 3

.

Les termes de la somme sont nuls lorsque n est pair. Il reste

Alors

Avec la formule de Bessel-Parceval

d’où

144

k =1

3π 3

8

n =0

(1) k (2k + 1) 3 .

= 12

k

=0

(1) (2n + 1) 3 = π 32 3 .

n

1

n 6

=

=

=

=

2

π

2

π

2

π

π

0

π

0

π 4 x 3 3

f (x ) 2 dx

(π 4 x 2 2π 2 x 4 + x 6 ) dx

2π 2 x 5 + x 7

5

7

π

0

2π 6 1 3 2 5 +

1 = 16π 6

7

105 .

n =1

6 = 945 π 6 .

1

n

FD

5

Exercice 4 Soit a un nombre tel que 0 < a < π . On
Exercice 4 Soit a un nombre tel que 0 < a < π . On définit deux éléments f a et g a de E par
] π − a,
[ 0, π
0
sur
− a ]
0
sur
[ − π,
− a [
f a (x ) =
1
sur
π + a [
et
g a (x ) =
1
sur
[ − a, a ]
.
 [ π + a, 2π ]
0
sur
0
sur
] a, π ]
Vérifier que
g a = 1 − f π − a ,
et calculer les coefficients de Fourier réels de ces fonctions .
En déduire les sommes suivantes :
sin 2 (na )
n 2
1
sin(na )
,
,
,
.
(2n + 1) 2
n
(− 1) n sin(na )
n
n =1
n =0
n =1
n =1

On a

f π a (x ) =

0

1

0

On a donc bien

sur

sur

sur

] a,

[ 0, a ] 2π a [

[ 2π a, 2π ]

et

g a (x ) =

f π a + g a = 1 .

1

sur

[ 0, a ]

0

sur

] a,

2π a [

1

sur

[ 2π a, 2π ]

.

Les fonctions f a et g a sont paires donc b n (f a ) et b n (g a ) sont nuls, et l’on a,

π π

a 0 (f a ) = 2

π

f (x ) dx = 2

π

0 a

π

dx = 2a π ,

et, si n > 0,

a n (f a ) = 2

π

π

0

f (x ) cos(nx ) dx = 2

π

π

π

a

cos(nx ) dx = 2

π

sin n (π a ) = 2( 1) n sin(na )

n

d’où les séries de Fourier

et

a

π + π 2

( 1) n sin(na )

n

[f a ] =

cos(nx ) ,

n

[g a ] = 1 [f π a ] =

=1

a π + π 2

sin(na )

n

cos(nx ) .

Avec la formule de Bessel-Parceval

2a 2 π 2 + π 2

4

n

=1

sin 2 (na )

n

2

n

= 2

π

=1

π

0

f a (x ) 2 dx = 2a π ,

,

FD 6

d’où

n =1

sin 2 (na ) = a (π a )

n

2

2

.

En particulier, lorsque a = π/2, les termes de la somme sont nuls lorsque n est pair. On en déduit

n

=0

(2n + 1) 2 = π 8 2 .

1

Par ailleurs, en 0, où g a est dérivable, on a

d’où

g a (0) = 1 =

a

π + π 2

n =1

sin(na )

n

n =1

sin(na ) = π a

n

2

,

,

et en π , où g a est également dérivable, on a

d’où

g a (π ) = 0 =

a

π + π 2

n =1

n =1

( 1) n sin(na )

n

( 1) n sin(na ) n

=

a 2 .

,

Exercice 5 Soit a un nombre tel que 0 < a ≤ π/2. Trouver les
Exercice 5 Soit a un nombre tel que 0 < a ≤ π/2. Trouver les coefficients de Fourier réels de
la fonction 2π − périodique et impaire f a telle que
1
sur
] 0, 2a [
f a (x ) =
.
0 sur
[ 2a, π
]
sin 4 (na )
sin 3 (na )
En déduire les sommes suivantes :
et
.
n 2
n
n =1
n =1

La fonction f a est impaire donc a n (f a ) est nul. On a,

d’où

b n (f a ) = 2

π

2a

0

sin(nx ) dx = 2

π

1 cos(2na )

n

= 4

π

sin 2 (na )

n

[f a ] = 4

π

n =1

sin 2 (na )

n

sin(nx ) .

,

FD

7

La série converge en a , donc

ce qui donne

f a (a ) = 1 =

4

π

n =1

sin 3 (na )

n

n =1

sin 3 (na )

= π .

n 4

,

En utilisant l’égalité de Bessel-Parceval

d’où

16

π

2

n

=1

sin 4 (na )

n

2

= 1

π

2a

0

1 dx = 2a π ,

n =1

sin 4 (na ) =

n

2

8

.

Exercice 6 Trouver les coefficients de Fourier réels des fonctions 2π − périodiques définies par
Exercice 6 Trouver les coefficients de Fourier réels des fonctions 2π − périodiques définies par
f (x ) = | sin x | et
g (x ) = sup(sin x, 0) .
1
(− 1) n
1
En déduire les sommes suivantes :
,
,
.
4n 2 − 1
4n 2
− 1
(4n 2 − 1) 2
n =1
n =1
n =1

La fonction f est paire, donc b n (f ) = 0. On a

a 0 (f ) = 2

π

et, si n > 1,

π

0

4

sin x dx = π

a n (f )

=

=

=

=

et

a 1 (f ) = 2

π

π

0

sin x cos x dx = 1

π

2

π

1

π

π

0

π

0

sin x cos(nx ) dx

(sin(n + 1)x sin(n 1)x ) dx

1 cos(n + 1)x + cos(n 1)x

π

n + 1

n 1

2

1 + (1) n

π n 2 1

.

π

0

π

0

sin(2x ) dx = 0 ,

FD 8

Le coefficient est nul si n est impair. Alors

d’où

[f ] =

a 2k (f ) = π 4

1

4k 2 1 ,

2

π π 4

k =1

1

1 cos(2kx ) .

4k 2

La série converge pour tout x . En particulier

d’où

On a aussi

d’où

f (0) = 0 =

n =1

2

π π 4

k =1

1

4k 2 1 ,

1 1

4n 2 1 = 2

.

f (π/2) = 1 =

2

π π 4

k =1

1

1 (1) k ,

4k 2

n =1

(1) n 4n 2 1 = 2 π

1

4 .

Et enfin, par l’égalité de Bessel-Parceval,

d’où

Comme

8

16

π 2 + π 2

on obtient aussi

k

=1

2

(4k 2 1) 2 = π

1

π

0

sin 2 x dx = 2

π

π

0

1 cos(2x )

2

[g ] =

n =1

(4n 2 1) 2 = π 16 2 .

1

2

1

g (x ) = 1 2 (f (x ) + sin x ) ,

1 + sin x

π

2

2

π

k =1

1

1 cos(2kx ) .

4k 2

dx = 1 ,

Exercice 7 Trouver les coefficients de Fourier réels de la fonction 2π − périodique f
Exercice 7 Trouver les coefficients de Fourier réels de la fonction 2π − périodique
f (x ) = | sin 3 x | .
1
1
En déduire les sommes suivantes :
et
(4n 2 − 1)(4n 2 − 9)
(4n 2 − 1) 2 (4n 2 − 9) 2 .
n =1
n =1

FD

9

La fonction f est paire, donc b n (f ) est nul. En partant de la relation

sin(3x ) = 3 sin x 4 sin 3 x

On obtient

a n (f ) = 2

π

π

0

sin 3 x cos(nx ) dx = 2π 1

En transformant les produits en sommes,

π

0

(3 sin x sin(3x )) cos(nx ) dx ,

a n (f ) = 4π 1

π

0

[3(sin(n + 1)x sin(n 1)x ) (sin(n + 3)x sin(n 3)x )] dx .

On constate que a 1 (f ) et a 3 (f ) sont nuls. Si n est différent de 1 et 3, on obtient

a n (f ) =

=

4π 1 3 cos(n + 1)π 1 cos(n 1)π 1 + cos(n + 3)π 1 cos(n 3)π 1

n + 1

n 1

n + 3

n 3

12

1 (1) n +1

π (n 2 1)(n 2 9) ,

donc a n (f ) = 0 si n est impair, et

d’où la série de Fourier

a 2k (f ) = 24

π

1

(4k 2 1)(4k 2 9) ,

[f ] =

4

3π + 24 π

k =1

1

(4k 2 1)(4k 2 9) cos(2kx ) .

Cette série converge pour tout x et en particulier

d’où

f (0) = 0 =

3π + 24 π

4

k =1

1

(4k 2 1)(4k 2 9) ,

n

=1

1

(4n 2 1)(4n 2 9) = 18 1 .

En utilisant l’égalité de Bessel-Parceval, on trouve

32 2 + 24 2

9π

π

2

k

=1

2

(4k 2 1) 2 (4k 2 9) 2 = π

1

π

0

sin 6 x dx .

En utilisant les intégrales de Wallis I n =

π/2

0

sin n x dx qui vérifient la relation de récurrence

nI n = (n 1)I n 2 ,

FD 10

on trouve,

 

π

0

d’où

 

n =1

sin 6 x dx = 2I 6 = 2 × 5

3 1 π = 5π

6 4 2 2

16 ,

2

(4n 2 1) 2 (4n 2 9) 2 = 4608 162 1 .

1

5π

Exercice 8 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle
Exercice 8 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle que, sur
] − π, π [ ,
f (x ) = x.
1
En déduire les sommes suivantes :
,
(− 1) n
2n + 1
.
n 2
n =1
n =0

La fonction f est impaire donc a n (f ) est nul. On a, si n > 0, en intégrant par parties,

d’où la série de Fourier

b n (f ) =

=

=

2

π

π

0

x

sin(nx ) dx

2 x cos(nx ) + sin(nx )

π

2 (1) n +1 n

n

.

n

2

[f ] = 2

(1) n +1 sin(nx ) n

,

π

0

n =1

qui converge en particulier pour x = π/2. On a

f (π/2) = π = 2

2

n =1

(1) n +1 sin(nπ/2)

n

.

Dans cette somme les termes de rang pair sont nuls d’où

On en déduit

k =0

π

2

= 2

n =0

(1) k

2k + 1 .

n

(1) 2n + 1 = π

4 .

FD

11

En utilisant l’égalité de Bessel-Parceval, on obtient

d’où

4

2 = 1

1

n

π

π

0

2

x 2 dx = 3 π 2 ,

n

=1

 

n

=1

n

2 = π 6 2

1

.

Exercice 9 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle
Exercice 9 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle que, sur
[ − π, π ] ,
f (x ) = |x | .
1
1
En déduire les sommes suivantes :
,
(2n + 1) 4
(2n + 1) 2 .
n =0
n =0

La fonction f est paire donc b n (f ) est nul. On a,

et, si n > 0, en intégrant par parties,

a n (f )

a 0 = 2

π

π

0

x dx = π ,

=

=

=

2

π

π

0

x

cos(nx ) dx

2 x sin(nx ) + cos(nx )

π

2 (1) n 1

n

n

2

π n 2

.

π

0

Les termes de rang pair sont nuls, d’où la série de Fourier

[f ] = π 4

π

2

k

=0

cos(2k + 1)x

(2k + 1) 2

,

qui converge en particulier pour x = 0. On a

d’où

f (0) = 0 = π 4

π

2

k

=0

1

(2k + 1) 2 ,

n

=0

(2n + 1) 2 = π 8 2 .

1

FD 12

En utilisant l’égalité de Bessel-Parceval, on obtient

d’où

2

π

16

2 + π 2

k

=0

1

(2k + 1) 4 = π 2

π

0

2

x 2 dx = 3 π 2 ,

n

=0

(2n + 1) 4 = π 96 4 .

1

Exercice 10 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle
Exercice 10 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E telle que, sur
[ − π, π ] ,
f (x ) = x 2 .
1
1
En déduire les sommes suivantes :
,
n 2
(− 1) n
n 2
,
n 4 .
n =1
n =1
n =1

La fonction f est paire donc b n (f ) est nul. On a,

a 0 (f ) = 2

π

π

0

x 2 dx = 2π 3 2

,

et, si n > 0, en intégrant plusieurs fois par parties,

a n (f ) =

=

=

d’où la série de Fourier

2

π

2

π

π

0

x 2 cos(nx ) dx

x 2 sin(nx ) + 2x cos(nx ) 2 sin(nx )

n

n

2

n

3

4 (1) n

n 2

.

2

[f ] = π 3 + 4

n =1

(1) n cos(nx ) n 2

,

π

0

qui converge pour tout x réel. En particulier,

d’où

2

f (0) = 0 = π 3 + 4

n =1

(1) n

n

2

=

n =1

(1) n n 2

π 12 2 ,

.

FD

13

ainsi que,

d’où

Avec la formule de Bessel-Parceval,

2

f (π ) = π 2 = π 3 + 4

n =1

1 = π 2

n

2

6

n =1

.

1

n 2 .

d’où

2

9 π 4 + 16

π

1

n

4 = 2

π

x 4 dx = 2 π 4 .

5

k

=1

n =1

0

1 = π 4

n

4

90 .

Exercice 11 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E impaire
Exercice 11 Calculer les coefficients de Fourier réels de la fonction f de E impaire telle que,
sur ] 0, π [ ,
f (x ) = x − π 2 .
2
En déduire la relation
n
(− 1)
(2n + 1) 3 = π 8 2
(− 1) n
2n + 1 .
n =0
n =0

La fonction f est impaire donc a n (f ) est nul. On a, si n > 0, en intégrant par parties,

b n (f ) =

=

=

2

π

2

π

π

0

x π 2 sin(nx ) dx

2

x π

2

2 cos(nx )

n

+ x π

2

2 sin(nx ) + 2 cos(nx )

n

2

n

3

2

π (1 (1) n )

2

π

4n n 2 3

.

π

0

Les termes de rang pair sont nuls, d’où la série de Fourier

[f ] = 4

π

k =0

π

2

4(2k + 1)

(2k + 1) 3 sin(2k + 1)x ,

2

FD 14

qui converge en particulier pour x = π/2. On a

d’où

f (π/2) = 0 = 4 =0 (1) k

π

k

π

2

4

k

=0

(1) k

2k +

1 = 2

2

4(2k + 1) (2k + 1) 3 ,

π

2

k

=0

(1) k (2k + 1) 3 ,

ce qui donne la relation voulue. En utilisant le fait que

on en déduit que

k =0

k

(1) 2k + 1 = π

4 ,

k

=0

k

(1) (2k + 1) 3 = π 32 3 .

Exercice 12 Soit P un polynôme pair de degré 4 vérifiant les conditions π P
Exercice 12 Soit P un polynôme pair de degré 4 vérifiant les conditions
π
P ′ (π ) = 0 , P ′′′ (π ) = 1 ,
P (x ) dx = 0 .
0
Déterminer les coefficients de Fourier de la fonction f de E qui coïncide avec P sur l’intervalle
[ − π, π ] .
1
(− 1) n
1
En déduire les sommes suivantes : S 1 =
,
S 2 =
,
S 3 =
n
4
n
4
n 8 .
n
=1
n
=1
n
=1

Puisque f est paire, on a b n (f ) = 0 et

a n (f ) = 2

π

π

0

P (x ) cos(nx ) dx .

D’autre part, la troisième condition implique que a 0 (f ) est nul. En intégrant par parties plusieurs fois de suite, on obtient, si n 1,

a n (f ) =

2 P (x ) sin(nx ) + P (x ) cos(nx ) P (x ) sin(nx ) P (x ) cos(nx ) + P (4) (x ) sin(nx )

π

n

n

2

n

3

n

4

n

5

π

0

.

Comme P est paire, les nombres P (0) et P (0) sont nuls. Compte tenu des conditions posées sur P , il reste alors dans la somme précédente

a n (f ) = 2

π

(1) n +1

n 4

.

FD

15

Comme f est continue et possède des dérivées à gauche et à droite en to ut point, elle est somme en tout point de sa série de Fourier, et donc, si x appartient à [ π, π ] , on a

En particulier, on en déduit que

n

=1

1

n

4

P (x ) =

n =1

= π

2

P (π ) et

a n (f ) cos(nx ) .

n

=1

(1) n

n 4

=

Il reste à déterminer le polynôme P .

π P (0) .