Vous êtes sur la page 1sur 11

Ecole Nationale Suparieure des Travaux Publics1

2016-2017
Exercices + Corrigés sur les séries entières

Exercice 1
X
1. On considère la série entière an z n de rayon de convergence R: Montrer que les séries entières
suivantes ont aussi R comme rayon de convergence.
X X X
1) jan j z n ; 2) nan z n ; 3) an z n ; 2C
X X an
4) n an z n ; 2 R; 5) zn
n+1
2. Déterminer le rayon de convergence des séries suivantes
X 1 X n + 1 n!
n
1) p nz 2) pn zn
(1 + n) 22n (2n)!

3. Soient a; b; c trois réels non nuls. Etudier la série entière de terme général :

= a + bn + cn2 xn

Déterminer son rayon de convergence et sa somme.

Exercice 2
X
Soit an z n une série entière de rayon de convergence R 1. On considère la série entière

X k=n
X
Sn z n avec Sn = ak = a0 + + an
k=0
X X X
1. Montrer que Sn z n est le produit des séries entières an z n et zn:
X
2. En déduire le rayon de convergence de la série Sn z n :
X+1 X+1
1
3. Véri…er que S(z) = Sn z n = 1 z an z n :
n=0 n=0
X+1 X+1 ln(1 x)
1 1 1 n
4. Pour an = n; et z = x 2 R; calculer S(x) Sn xn = 1 x x =
n=0 n=0 n 1 x

Exercice 3
Xn=+1
1
On veut calculer la somme de la série numérique 2 n n2
X n n=1
x
Soit la série entière n2

Xn=+1
xn
1. Trouver son rayon de convergence. Posons S(x) = n2
n=1
Xn=+1
2. En déduire que S( 12 ) = 1
2 n n2
n=1
1 Chérif BOUZIDI - Ecole Nationale Supérieure des Travaux Publics

1
ln(1 x)
3. Pour x 2 ]0; 1[ ; montrer que S 0 (x) = x
0
4. En déduire que S 0 (x) S 0 (1
x) = (ln(x) ln(1 x)) puis l’expression de S(x) S(1 x)
X n
x
5. Montrer que la série entière n2 converge normalement sur [0; 1] et que S est continue sur [0; 1]
2
6. Montrer que lim+ (S(x) S(1 x)) = 6
x!0
Xn=+1 2 2
1 1 1
(a) Montrer alors que 2 n n2 =f 2 = 2 6 (ln(2))
n=1
Xn=+1
n3
7. Mêmes questions pour la série 2n (réponse: 26)
n=1

Exercice 4
p
1+i 3
On rappelle que j = 2 cubique de l’unité j 3 = 1) véri…e 1 + j + j 2 = 0
;(racine
p
1. Montrer que 1 + 2j + 3j 2 = ij 3:
2. Déterminer le rayon de convergence de la série entière de terme général dé…ni pour n 1; par
2 n
1 + 2j + 3j
un (x) = xn
n
3. Pour jxj < p1 ;simpli…er la somme partielle Sn (x) puis en déduire la somme S(x)
3

Exercice 5
Résolution d’une équation di¤érentielle à l’aide des séries entières.
On considère une série entière de terme général an xn , de rayon de converge R > 0, et de somme S. On
suppose que S est une solution de l’équation di¤érentielle
1 + x2 y 00 2y = 0
y(0) = 0; y 0 (0) = 1
1. Établir une relation liant pour chaque n 2 N les coe¢ cients an et a:
2. Déterminer la valeur de a4 puis de a2n pour tout n > 2:
3. Calculer a0 ; a1 et a2n+1 pour n 2 N:
4. Montrer que la série entière de terme général an xn converge normalement sur l’intervalle [ 1; +1].
Quel est son rayon de convergence ?
5. Posons
S 0 (x) 1
f (x) = x x 6=
0 x=0
Calculer la dérivée f 0 de f (on trouvera une fraction rationnelle)
6. Déduire de la question précédente une expression explicite de S

Exercice 6
On pose
t sin x
f (x; t) =
1 2t cos x + t2
1. Développer f en série entière selon les puissances de t.
2. Calculer: Z
f (x; t)dx
0

2
Exercice 7
Calcul de sommes :Calculer le rayon de convergence puis la sommes des séries entières suivantes
+1
X n +1
X +1
X n
( 1) x2n+1 1 ( 1) n
1) ; 2) xn ; 3) x
n=0
(n + 1)! n=0
(2n)! n=2
n2 1

Exercice 8
Exemple d’une fonction C 1 (R) ; mais n’est pas développable en série entière:
Soit la fonction 1
e x2 x 6= 0
f (x) =
0 x=0

1. Montrer que f est continue sur.


2. Etablir par récurrence que

1 1
8n 2 N; 8x 6= 0 : f (n) (x) = Pn e x2 ; avec Pn 2 R [X]
x

3. En déduire que lim f (n) (x) = 0 et f 2 C 1 (R) :


x!0

4. Montrer par l’absurde que f n’est pas développable en série entière

3
Corrigé des exercices
Exercice 1
1. 1) La suite (an z n ) est bornée si et le seulement si la suite (jan j z n ) est bornée
2) Soit R (respectivement R0 ) le rayon de convergence de la série de terme général an z n (respectivement an z n ) :
On a d’une part
an = o(nan ) =) R R0
Réciproquement, soit z 2 C tel que jzj < R: il existe r > 0 tel que jzj < r < R: On a alors
z n
nan z n = n an rn = o (an rn ) =) R0 R
r
Conclusion: R = R0
3) même démonstration que 1)
P P k
4) Si = k 2 Z, on démontre par récurrence, à partir de 2) que an z n et n an z n ont même
rayon de convergence.
Pour 2 R, on pose k = E ( ) ; la partie entière de ; on a alors
nk jan j n jan j nk+1 jan j
P P
Le théorème d’encadrement nous permet de conclure que la série an z n et n an z n ont même
rayon de convergence.
P an n P an n
5) P
D’après la question 4) n+1 z a le même rayon de convergence que la série (n + 1) n+1 z =
n
an z
X
1 1
2. 1) p n z n ; le terme général p n z n converge vers 0:
(1+ n) (1+ n)
A partir d’un certain rang, on a
1 1
p n zn
(1 + n) 2n
X
1
La série p n z n converge absolument 8z 2 C et R = +1
(1+ n)
X (n+ 1 )n! (n+ 1 )n!
2) 2n
pn z n , on utilise la règle de d’Alembert, les termes étant positifs et an = 2n pn
2 (2n)! 2 (2n)!

1 p
an+1 n + 1 + n+1 (n + 1)! 22n (2n)!
= p
an 22(n+1) (2 (n + 1))! n + n1 n!
1
n+1+ (n + 1) n+1 n3 1
= p = =) R = 8
22 (2n + 1) (2n + 2) n + 1
n
+1 8n3 8

3. Les séries entières de termes généraux : axn ; bnxn et cn2 xn ont toutes les trois un rayon de convergence
égal à 1. Donc le rayon de convergence R de la série de terme général un (x) R 1. R = 1 car la série
obtenue pour x = 1, c’est-à-dire la série de terme général a + bn + cn2 diverge. Pour jxj < 1, on a :
+1
X 1
xn =
n=0
1 x
+1 +1 +1
!0
X X X 1
0
x
n n 1 n
nx = x nx =x nx =x = 2
n=0 n=1 n=0
1 x (1 x)
+1 +1 +1
!
X X X 1 2x
n2 xn = nxn + n (n 1) xn = x 2 + 3
n=0 n=0 n=0 (1 x) (1 x)
La somme de la série entiére de terme général un (x) est donc
a bx cx (1 + x)
S (x) = + 2 + 3
1 x (1 x) (1 x)

4
Exercice 2
1. On a
k=n
X
8n 2 N; Sn = Sn = ak :bn k avec bn = 1
k=0
X X X
Donc Sn z n est le produit des séries entières an z n et zn:
X
2. Donc le rayon de convergence, Rs ; de Sn z n est: Rs min (R; 1) = 1 ou R 1 désigne le rayon de
X X
convergence de an z n et 1 le rayon de convergence de zn:
3. on a
+1 +1
! +1
!
X X X
n n n
S(z) = Sn z = z an z
n=0 n=0 n=0
+1
X
1
= an z n
1 z n=0

1
4. On pose a0 = 1 et ak = k pour k 1 on a

k=n
X 1 1
Sn = ak = 1 + + +
2 n
k=0
X X X
1 n
Sn est le produit des séries nx et xn : Le rayon de convergence de la série entière Sn xn
est Rs = 1:
Pour x 2 ] 1; 1[
+1
X +1 n
X
1 x
xn = et = ln(1 x)
n=0
1 x n=1
n
1
1+ 2 + + n1 Donc
+1
X 1 1 ln(1 x)
1+ + + xn =
n=1
2 n 1 x

Exercice 3
Xn=+1 P xn
1
Calcul de la somme de la série numérique
n=1 2 n n2 : Soit la série entière n2

1. On a, daprès d’Alembert
2
an+1 (n + 1)
= !1
an n2 n!+1
P xn
et comme la série série entière n2 n est majorée sur l’intervalle [ 1; 1] par la série numérique
P 1 P x
n 2 convergente. On déduit que n2 est normalement convergente sur [ 1; 1] et son rayon de
convergence R = 1; (pour jxj > 1; le terme générale ne tend pas vers 0):Posons

P
+1 xn
S(x) = 2
(1)
n=1 n

1
2. Il su¢ t de prende x = 2 dans la formule (1) pour avoir
n=+1
X
1 1
S =
2 n=1
2n n2

5
3. La fonction S 0 est dé…nie sur ] 1; 1[
P
+1 xn 1 P xn
1 +1
S 0 (x) = =
n=1 n x n=1 n
Donc
ln(1 x)
8x 2 ]0; 1[ ; S 0 (x) =
x
Par changement de variable , on peut écrire
ln(x)
8x 2 ]0; 1[ ; S 0 (1 x) =
1 x
4. On porte dans les équations précédentes
ln(1 x) ln(x)
S 0 (x) S 0 (1 x) = +
x 1 x
0
= (ln (x) : ln(1 x))
Par conséquent, par intégration:
9c 2 R; S(x) + S(1 x) = c ln (x) : ln(1 x)

5. On a convergence normale sur [ 1; 1] : La fonction S est donc continue sur [0; 1]


P
+1 2
1
lim+ (S(x) + S(1 x)) = S(0) + S(1) = c = 2
=
x!0 n=1 n 6
Soit
n=+1
X 2
1 1 1 2
=S = (ln 2)
n=1
2n n2 2 2 6

Exercice 4
p 2
3
p
i 3 i2 ( 3 ) p
i 3
p
1. On a 1 + 2j + 3j 2 = 2 2 = 2 2 = ij 3
n
(1+2j+3j 2 )
2. Posons un (x) = n xn
p
un+ (x) nij 3 p 1
= jxj ! 3 jxj =) R = p
un (x) n+1 3
p
3. Posons = ij 3: on jxj < p1
3
n
X k n
X n n
k k 1 1 x
Sn (x) = xk =) Sn0 (x) = x =
k 1 x
k=1 k=1

Et par intégration, on obtient


Z x n n Z x Z x
1 t 1 n+1 tn
Sn (x) = dt = dt dt
0 1 t 0 1 t 0 1 t

Pour jxj < p1 ; sup 1


M; d’où
3 i h 1 t
1
t2 p
3
; p13

Z x Z x n+1 n+1
n+1 tn n+1 x
dt M tn dt = M ! 0
0 1 t 0 n+1 n!+1

D’où Z x
1
S(x) = lim Sn (x) = dt
n!+1 0 1 t

6
Exercice 5

+1
X
1. Supposons qu’il existe S(x) = an xn solution de l’EDO et soit r > 0 son rayon de convergence,
n=0
8x 2 ] r; r[ : On peut dériver
+1
X +1
X
S(x) = an xn ; S 0 (x) = nan xn 1
;
n=0 n=1
+1
X +1
X
n 2
S"(x) = n(n 1)an x = (n + 2) (n + 1) xn
n=2 n=0

d’où
+1
X +1
X
1 + x2 n(n 1)an xn 2
2 an xn = 0
n=2 n=0
+1
X +1
X +1
X
(n + 2) (n + 1) an+2 xn + n (n 1) an xn = 2 an xn
n=0 n=0 n=0

En rassemblant les termes de même degré, on obtient :

(n + 2) (n + 1) an+2 = (2 n (n 1)) an = (n + 1) (n 2) an

Soit
(n + 2) an+2 = (n 2) an (2)

2. En prenant n = 2; on trouve

a2 = 0; par récurrence on obtient a2n = 0 pour n 2

3. Regardons les conditions initiales, on a

S (0) = 0 =) a0 = 0 et S 0 (0) = 1 =) a1 = 1

de la formule (2) on obtient a2 = 0: La valeur de a2k+1 pour k 2 N se calcule par récurrence à partir
de a1 en utilisant (2):

Pour n = 1; on a a3 = 31
Pour n = 3; on a a5 = 15 a3 = 3 1 5
Supposons que jusqu’à l’ordre 2k 1; k 2; on a:
k
( 1)
a2k 1 =
(2k 1) (2k 3)

On obtient pour n = 2k + 1
k
2k 3 ( 1)
a2k+1 =
2k + 1 (2k 1) (2k 3)
k+1
( 1)
=
(2k + 1) (2k 1)

La formule est véri…ée à l’ordre 2k + 1 et donc la récurrence est bien véri…ée et on a:


+1
X n+1
( 1)
S(t) = x2n+1
n=0
(2n + 1) (2n 1)

7
4. Le rayon de convergence R; de la série, par la règle de d’Alembert, vaut R = 1: La série entiére est
majorée sur [ 1; +1] par la série numérique de terme général
1
(2n + 1) (2n 1)

qui est une série convergente. La série entiére est donc convergente normalement sur l’intervalle
[ 1; +1].
5. Posons
S 0 (x) 1
f (x) = x x 6=
0 x=0
En dérivant terme à terme S(x), on peut développer la fonction f
+1
X ( 1)n+1 2n
(2n 1) x 1
n=0
f (x) =
x
+1
X n+1
( 1)
= x2n 1

n=1
(2n 1)

D’où en dérivant terme à terme :


+1
X Zx
0 n 2n 1
f (x) = ( 1) x = =) f (x) = f 0 (t)dt = arctan x
n=0
1 + x2
0

6. On en déduit que la somme S; solution de l’équation di¤érentielle, peut s’écrire :


Zx Zx
0
S (x) = xf (x) + 1 =) S(x) = (tf (t) + 1) dt = (1 + t arctan t) dt
0 0
Zx
S(x) = x+ t arctan tdt
0

Exercice 6
On a
t sin x
f (x; t) =
1 2t cos x + t2
1. on écrit
eix + e ix
eix e ix
cos x = ; sin x =
2 2i
puis on remplace dans
1 1 1
f (x; t) =
2i 1 teix 1 te ix

Pour jtj < 1


+1
1 X n inx inx
X
f (x; t) = t e e = tn sin nx
2i n=0

2. Pour jtj < 1 …xé, la série de fonctions de terme général un (t) = tn sin nx est normalement convergente
sur le domaine x 2 [0; ] car elle est dominée par la série numérique convergente de terme général tn :

8
On peut donc l’intégrer terme à terme sur [0; ], soit :
Z +1
X Z
g(t) = f (x; t)dx = tn sin nxdx
0 n=0 0
+1
X h cos nx i +1
X 1 cos n
n
= t = tn
n=0
n 0
n=0
n
+1 2k+1
X t 1+t
= 2 = ln = 2 arg tanh t
2k + 1 1 t
k=0

Exercice 7
Etude de sommes
+1
X ( 1)n x2n+1
1. (n+1)! ;
n=0

D’après d’Alembert
n+1
( 1) x2n+3 (n + 1)! x2
n 2n+1 = ! 0 =) R = +1
(n + 2)! ( 1) x n+2 n!+1

Pour x 2 R, par changement d’indice


+1
X n +1
X n 1 2n
( 1) x2n+1 ( 1) x 1
S(x) = =
n=0
(n + 1)! n=1
n!
+1
X n 1 2n
( 1) x
xS(x) =
n=1
n!
+1 n 1 n
X ( 1) x2 x2
= 1 =1 e
n=0
n!

D’où (
x2
1 e
S(x) = x x 6= 0
0 x=0
+1
X
1 n
2. (2n)! x ,
n=0

On a R = +1

– Si x 0 on a
+1
X +1
X
1 1 p 2n
S(x) = xn = x
n=0
(2n)! n=0
(2n)!
p
S(x) = cosh x

– Si x 0; on a
+1
X +1
X n
1 ( 1) n
S(x) = xn = jxj
n=0
(2n)! n=0
(2n)!
+1
X ( 1) p
n 2n
= jxj
n=0
(2n)!
p
S(x) = cos jxj

9
+1
X ( 1)n n
3. n2 1 x
n=2

On a par d’Alembert R = 1
La série converge sur I = [ 1; 1] :
Par décomposition en éléments simples
1 1 1 1
=
n2 1 2 n 1 n+1
Pour x 2 ] 1; 1[
+1
X +1
( 1) n X ( 1)
n n 1
x = xn+1 = x ln(1 + x)
n=2
n 1 n=1
n

Pour x 2 ] 1; 1[ et x 6= 0
+1 +1 +1
!
X n
( 1) n 1 X ( 1)
n 1
1 x2 X ( 1)
n 1
n n
x = x = x+ + x
n=2
n+1 x n=3 n x 2 n=1
n
1 x2
= x+ + ln(1 + x
x 2
Conclusion: Pour x 2 ] 1; 1[ et x 6= 0
+1
X n
( 1) n 1 1 1 x
S(x) = 2
x = x ln(1 + x) +
n=2
n 1 2 x 2 4

Pour x = 0, la somme est nulle.


( 1)n n
Reste à étudier le cas x = 1: En posant, pour x 2 [ 1; 1] un (x) = n2 1 x : On a
n
( 1) n 1
kun k1 = sup x =
x2[ 1;1] n2 1 1 + n2

qui est une série numérique convergente. Alors la série entière


P X ( 1)n
un (x) = xn
n2 1
est uniformément convergente et sa somme S est continue
1 3
S(1) = lim S(x) = et S( 1) = lim S(x) =
x!1 4 x!( 1) + 4

Exercice 8
On a
t sin x
f (x; t) =
1 2t cos x + t2
1. on écrit
eix + e ix
eix e ix
cos x = ; sin x =
2 2i
puis on remplace dans
1 1 1
f (x; t) =
2i 1 teix 1 te ix

Pour jtj < 1


+1
1 X n inx inx
X
f (x; t) = t e e = tn sin nx
2i n=0

10
2. Pour jtj < 1 …xé, la série de fonctions de terme général un (t) = tn sin nx est normalement convergente
sur le domaine x 2 [0; ] car elle est dominée par la série numérique convergente de terme général tn :
On peut donc l’intégrer terme à terme sur [0; ], soit :
Z +1
X Z
g(t) = f (x; t)dx = tn sin nxdx
0 n=0 0
+1
X h cos nx i +1
X 1 cos n
= tn = tn
n=0
n 0
n=0
n
+1 2n+1
X t
= 2 = 2 arg tan t
n=0
2n + 1

11