Vous êtes sur la page 1sur 2

A.

Identification
Le policier demande vos identifications
1. Je ne désire par m’identifier, ni vous suivre (répéter s’il insiste, ou voir B pour partir)
(obliger de s’identifier au volant d’un véhicule motorisé, bicyclette ou dans un lieu public la nuit)

Le policier insiste trop (langage injurieux, manque de respect, menaces, harcèlement, utilisation d’une force plus grande que nécessaire)
2. Si vous continuer, je risque de porter plainte au commissaire à la déontologie policière pour … (harcelement,
utilisation d’une force plus grande que nécessaires, etc.)

B. Pour être libre de partir


Le policier vous détient
1. Est-ce que je suis détenue?
o 1.1 Oui; Pourquoi suis-je détenu? (Il est légalement obligée de dire pourquoi, selon la loi)
 1.1.1 Pour X raison (infraction criminelle): Avez-vous un mandat d’arrestation? (voir B2.1)
 1.1.2 Il ne répond pas : répéter la question (s’il continue à ne pas répondre, voir B1.2, sinon B3)
o 1.2 Non; Suis-je libre de partir
 Oui ; Remercier le, vous pouvez partir librement sans rien dire.
 Non ; Est-ce que je suis en état d’arrestation (voir B.2)1

2. Est-ce que je suis en état d’arrestation?


o 2.1 Oui ; Avez-vous avez un mandat d’arrestation?
 2.2.1 Oui; Demander le mandat (la police est obligé de le montrer selon la loi)
 Doit au moins comporter le nom, la description du délit, il doit être daté et signé par un juge.
 Vous devez fournir votre nom, prénom, adresse, date de naissance
 Lire attentivement et signer la promesse de comparaître, exiger une copie.
 Garder le silence.
 2.2.1 Non; Suis-je libre de partir (voir 2.2)

o 2.2 Non ; Suis-je libre de partir?


 Oui ; Remercier le, vous pouvez partir librement sans rien dire.
 Non ; Revenez plusieurs fois a B1.1 et B2.1 (s’il insiste trop, allez a B3.1 ou 3.2 selon la situation)

3. Le policier insiste trop pour vous détenir (langage injurieux, manque de respect, menaces, harcèlement, utilisation d’une force plus grande que
nécessaire)
o 3.1 En cas d’abus : Si vous continuer, je risque de porter plainte au commissaire à la déontologie
policière pour … (harcelement, utilisation d’une force plus grande que nécessaires, etc.)
o 3.2 Détention sans motif : Récapituler le fait que vous avez eu plusieurs questions sans réponses précises
et que vous jugez que cette détention est arbitraire (sans motif), ce qui est illégale. puis voir 3.3
o 3.3 Ne pas répondre et dire Je désire parler a un avocat (voir Avocat au verso)

C. Fouille (une fouille avant arrestation est illégale2)


La police vous fouille légalement3
1. Ne pas résister et ne rien dire pendant la fouille.

Le policier vous fouille illégalement


1. Dire : Je ne consens pas à la fouille et ceci est un abus de pouvoir (ne pas résister de façon physique).
o Assurer vous d’avoir des témoins ou de filmer.
2. Dire : Je désire parler à un avocat si vous le voulez (voir Avocat au verso)

1
La police peut seulement vous garder en détention si on croit que vous êtes lié à une infraction criminelle commise récemment ou
présentement en cours et que de procéder à votre arrestation est nécessaire.
2
La seule situation dans laquelle les policiers sont autorisés à fouiller sans avoir d’abord arrêté est s’ils ont «des motifs raisonnables
de croire » qu’on est en possession d’une arme à feu ou de drogue.
3
La police peut vous fouillez si elle a un mandat, de perquésition si vous êtes sous détention/sous enquête en lien avec un acte
criminel, si vous avez été arrêté par la police parce qu'on allègue que vous avez commis un acte criminel, si vous êtes en état
d’arrestation ou si vous avez autorisé la police a vous fouiller.
Conseils primordiales

Prenez en note le nom et le matricule du ou des policiers.


Ces informations pourront être utiles en cas d’arrestation

Filmer la scène
Pour que vous ayez des preuves

Garder le silence et poser les bonnes questions


Peu importe comment est-ce que le policier essaye de vous faire parler ou d’avoir une conversation, ne dites rien et
posez les questions.

Mensonge policier
La police est autorisée également à avoir recours à des trucs tels que le mensonge afin de vous convaincre de leur
fournir une déclaration (ex : ton ami m’a dit …, ce n’est pas ce que ____ a dit). Ne rien dire et demander un avocat de
service.

Avocat
Vous avez le droit de consulter un avocat de service (disponible 24h/24, 365 jours par année), la police doit vous fournir
le numéro pour parler a un avocat en privé.

Arrêt sans mandat (détention arbitraire illégal)


 S’il a des raison de croire qu’il y a un mandat contre une personne, que vous être pris en flagrant délit, qu’il a
des motifs de croire qu’on vient de commettre un délit (appel téléphonique, proximité du lieu d’un crime
récent, etc.) on peut être arrêté sans mandat. NE PAS PARLER, DEMANDER DE PARLER A UN AVOCAT.

Lors d’un arrêt sans mandat


 Demander de parler a un avocat
 Fournir votre nom, prénom, adresse, date de naissance
 Lire attentivement et signer la promesse de comparaître, exiger une copie.
 Garder le silence.

Prenez votre temps.

Note : Il est très difficile de porter plainte ou de poursuivre (civil ou criminel) un policier. Il est mieux de garder son
calme.