Vous êtes sur la page 1sur 4

Le thème, que j’ai choisi pour mon travail de I ère degré, disserte de Jules Verne et son œuvre

« Le tour du monde en 80 jours ». Le titre est : « Le tour du monde en 80 jours en 80 jours de


Jules Verne en classe de FLE ». J’ai choisi cet auteur parce que, a mon avis, Jules Verne a
influencé avec ses livres beaucoup d’enfants. Aussi quand j’étais petite, j’aimais beaucoup
ses livres, parce que c’était quelque chose assez différente d’autres livres pour
les enfants.
Je me suis concentrée sur les étudiants au niveau élémentaire – A2 jusqu’à B1. Je
suppose que les élèves ont l’acquis de la compréhension écrite et orale, quand les mots
inconnus sont expliques.
Dans une perspective didactique il nous semble pertinent d’utiliser ce récit d’aventures afin
d’amener l’élève à développer sa compétence en écriture pour les raisons suivantes :
l’histoire aborde des thèmes qui touchent l’adolescent, comme le dépassement de soi ou
l’amitié; il présente des détails géographiques ou historiques qui sollicitent une culture
seconde d’une grande richesse ; enfin, il comporte certaines difficultés, notamment du fait de
sa structure, de sa distance par rapport au système de valeurs des jeunes lecteurs
d’aujourd’hui et de son univers de référence : les connaissances encyclopédiques et
scientifiques du 19e siècle.
Mon travail se déploiera en 3 chapitres structurés selon une même logique. Il s’agira à chaque
fois de prendre le texte comme point de départ de l’analyse
I- Présentation de l’auteur, l’époque et les romans.
II- Présentation du roman et ses principales caractéristiques
III- Mette en œuvre le roman dans la classe de FLE : en s’appuyant sur l’œuvre
originale, sur des adaptations de l’œuvre.
Le but est : Développer des compétences pluridisciplinaires, réception et production des
compétences orales et écrites.
Dans le troisième chapitre, j’exploiterai des fragments du roman de différents points de vue :
phonétique, stylistique, compréhension orale, production orale, compréhension écrite,
production écrite en appliquant des différentes méthodes. Chaque méthode sera appliquée en
classes parallèles et après on va tirer une conclusion concernant quelle méthode est la plus
efficace. Par exemple : un texte sera lu comme modèle par le professeur et à un autre classe
ne sera pas lu. Après, on va observer dans quelle classe la compréhension a été réalisée.

L’œuvre de Jules Verne est d’une telle richesse et ainsi de nombreux points peuvent être
abordés : la narration, la dimension fantastique, les figures de styles, de nombreux références.
Les activités qui peuvent être réalisées sont pluridisciplinaires :
En histoire-géographie, instruction civique :de nombreuses cartes peuvent être aussi
réalisées à partir des indications fournies dans les romans. Les dimensions de l’espace et du
temps étant fondamentales dans les romans de Jules Verne, là aussi presque tous les romans
peuvent se prêter à étude historique et géographique.
En géologie, biologie, paléontologie : Beaucoup de romans de Jules Verne font référence à la
géologie, à la paléontologie, au volcanisme. Il est possible ainsi d’appréhender de
nombreuses notions par le biais d’une lecture attentive de certains romans.
En mathématiques, sciences et techniques : Jules Verne s’appuie souvent sur les
mathématiques dans ses romans. Certains calculs de trigonométrie peuvent servir de base à
des exercices en cours, ou servir d’introduction au calcul trigonométrique.
Pour réaliser ces activités, on peut s’appuyer sur plusieurs adaptations sur l’œuvre : dessins
animés, films, BD.
1) Comment lire l’oeuvre ?
Pour que les élèves puissent s’investir de manière cohérente dans l’activité d’écriture
demandée, il est nécessaire qu’ils aient connaissance de l’oeuvre de Jules Verne Le tour du
monde en 80 jours.
● En s’appuyant sur l’oeuvre originale

Le roman, plutôt long, est écrit dans une langue soutenue qui n’est pas familière des jeunes
élèves, aussi l’enseignant en facilitera l’accès :
- en proposant des lectures à voix haute de certains passages à toute la classe (le début par
exemple, ou des épisodes déterminants),
- en faisant alterner lecture autonome, lecture offerte et résumés de certains épisodes,
- en organisant des discussions pour réguler la compréhension des élèves,
- en présentant l’univers de référence avant de s’engager dans la lecture (contexte historique,
personnages principaux, éléments de langage…).
Le tour du monde en 80 jours est libre de droit, on peut donc trouver le texte original sur
wikisource
https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Tour_du_monde_en_quatre-vingts_jours
● En s’appuyant sur des adaptations de l’oeuvre
Le tour du monde en 80 jours adapté par Thomas Leclère et illustré par Sébastien Mourrain
aux éditions Tourbillon, 2009 (uniquement en médiathèque ou d’occasion) Le tour du monde
en 80 jours, texte abrégé, Livre de poche jeunesse, 2014
https://www.youtube.com/watch?v=Qn3l8F4oPFE → la seule et vraie adaptation

2) Comment organiser les recherches durant une première phase d’acculturation ?


La lecture du roman doit donner lieu à diverses productions qui nourriront la production
finale. Elles pourront être organisées en ateliers de manière collaborative pour permettre à
tous les élèves de s’investir par la suite.
Exemples d’activités de production :
- Dresser le portrait des personnages principaux, les présenter.
- Faire la liste des différents moyens de transports empruntés par les personnages. Faire des
recherches sur leur première mise en service. Cela pourra donner lieu à des exposés ou fiches
d’identité.
- Reproduire le voyage des protagonistes sur une carte. Faire ressortir les différents pays
traversés.
En vue de la phase de production, on organisera des recherches sur la ville supplémentaire
qui sera traversée par Phileas Fogg et ses partenaires.
- Organiser des recherches documentaires sur la configuration de cette ville-ci à la fin du
XIXe siècle en focalisant sur les moyens de transports (gare, port), les lieux emblématiques,
les coutumes et mode de vie, les particularités culinaires, linguistiques, etc. Répartir les
élèves en ateliers et organiser les exposés lors de synthèses pour construire une culture
commune à toute la classe.
3) Comment organiser la phase de production ?
Faire l’inventaire des contraintes
- Tenir compte de la consigne d’écriture : « Vous imaginez que Phileas Fogg débarque dans
une ville (digne d’intérêt) de votre choix (En France ou à l’étranger). Inventez l’épisode qui
en raconte sa traversée. »
Il faut produire un épisode en cohérence avec le récit de voyage initial. À la lecture de
l’épisode supplémentaire, on doit comprendre le lieu où débarquent les personnages. Les
péripéties doivent être en cohérence avec la ville choisie. A la fin de l’épisode, les
personnages doivent quitter cette ville.
- Tenir compte de l’oeuvre originale
L’identité des personnages doit être conservée, leurs réactions doivent être en harmonie avec
les traits de caractères développés par Jules Verne.
Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif reste toujours le même : Phileas Fogg veut honorer
son pari et terminer son tour du monde en un temps record. Les choix opérés par les
personnages dans la ville doivent le montrer.
- Inventer l’épisode en cohérence avec le contexte de la fin du XIXe
L’épisode supplémentaire ne doit pas être anachronique, aussi les personnages devront vivre
des aventures en cohérence avec le contexte historique (moyen de déplacement, outils de
communication, etc.)
L’interdisciplinarité permet aux élèves de tisser des liens entre les différentes matières, afin
de s’approprier le savoir, d’approfondir ou de consolider des connaissances. En étudiant le
roman, les élèves peuvent visualiser les phénomènes de l’industrialisation et d’impérialisme
du XIXème siècle et ainsi consolider la programme d’histoire.