Vous êtes sur la page 1sur 3

Quantum Global récuse les accusations sans fondement dans la presse

mauricienne

EBENE, Ile Maurice, 21 avril 2018 – Quantum Global a été la cible de plusieurs
allégations sans fondement et très préjudiciables dans la presse mauricienne,
cela alors que le groupe se prépare à contester devant la justice du pays les
actions initiées contre lui par la Financial Intelligence Unit (FIU).

La FIU n’a toujours pas révélé les raisons derrière sa demande pour un ordre
d’interdiction qui a été émis le 7 avril, entraînant le gel des comptes bancaires
de Quantum Global et la suspension de ses permis d’opération.

Ce samedi 21 avril, la presse mauricienne a publié des allégations sans


fondement de détournement de fonds appartenant à nos clients, sans citer de
sources.

« J’aimerais rappeler que tout l’argent du gouvernement angolais se trouve dans


des comptes déclarés publiquement qui ont fait l’objet d’audits indépendants au
cours de plusieurs années », souligne Jean-Claude Bastos de Morais, fondateur
et président du groupe Quantum Global. « De plus, l’ensemble du portefeuille
du FSDEA (fonds souverain angolais) a gagné en valeur et c’est ce que nous
essayons de protéger en réclamant une procédure équitable et en blanchissant
notre réputation ».

Dans son rapport annuel pour l’année fiscale 2016, le FSDEA a déclaré des
profits de 44 millions de dollars américains. Dans un bilan pour le troisième
trimestre de 2017, le FSDEA a déclaré des profits trimestriels de 40,5 millions
de dollars américains, avec des actifs totaux de 5,03 milliards de dollars
américains. Le FSDEA a déclaré dans ce rapport trimestriel que « la solide
performance et la profitabilité enregistrées depuis 2016 se sont maintenues au
cours du troisième trimestre de 2017 ».

La FIU a refusé de révéler les raisons ayant motivé sa demande pour un ordre
d’interdiction émis par la Cour suprême le 7 avril qui a entraîné le gel des
comptes bancaires de la compagnie et a poussé la Financial Services
Commission (FSC) à suspendre ses permis. La FIU et la FSC ont été
convoquées devant la justice mauricienne pour justifier leurs décision et
d’autres audiences sont prévues les 25 et 30 avril courant.

Quantum Global a annoncé précédemment qu’il a restitué le mandat de gestion


d’un investissement multi-actif au FSDEA à la demande de celui-ci en février
dernier. La valeur de ces fonds avait crû sous la gestion de Quantum Global. Le
reste des fonds du FSDEA gérés par Quantum Global se retrouve dans sept
fonds de capitaux privés qui concernent des investissements à long terme dans
l’infrastructure, l’agriculture, l’hôtellerie et le développement foncier, entre
autres secteurs.

Quantum Global a déjà fait clairement ressortir que le gel de ses comptes
bancaires a causé d’importants dommages financiers pour la compagnie,
mettant en péril ses engagements vis-à-vis de ses employés, de ses partenaires,
créanciers et contracteurs. Plusieurs milliers de collaborateurs à travers
l’Afrique souffrent de cette situation, dont 30 basés à Maurice.

« Nous sommes confiants que toute cette affaire aura un dénouement positif une
fois que nous obtiendrons des détails sur les raisons ayant entraîné l’ordre
d’interdiction émis par la justice. Nous continuons à demander aux autorités
mauriciennes de respecter l’État de droit et la procédure équitable », conclut
Jean-Claude Bastos de Morais.

FIN