Vous êtes sur la page 1sur 13

III.

1 Introduction

III.1.1 Définition

Les planchers déterminent les différents niveaux d’une construction; leurs rôles
essentiels sont :

 Plate forme porteuse pour l’étage considéré (résistance aux charges


permanentes et sous charges mobiles, circulation : possible entre étage par
trémies pour l’escalier et pour ascenseur)
 Toit pour l’étage sous-jacent : support des plafonds : l’adhérant et le
suspendus.
 Ecran permettant le confort de l’habitant (acoustique et thermique)
 Elément de stabilité : par chaînage.
Dans notre projet, nous avons utilisés deux types de planchers :

- plancher dalle pleine pour les deux sols et rez de chaussé.


- plancher corps creux pour les autres étages, avec un plancher terrasse .*
III.1.2 Les Facteurs Généraux de Choix de Type de Plancher
 La flèche.
 L’équipement de l’entreprise.
 La nature d’exploitation.
Dans notre projet, nous avons utilisés un plancher corps creux, avec un
plancher terrasse qui aura une forme de pente pour permettre l’écoulement des
eaux pluviales vers les conduites d’évacuation.
Il est composé :
 Corps creux en ciment ou en céramique, se servant du coffrage perdu
pour le coulage des poutrelles.
 Dalle de compression, une dalle de faible épaisseur 4à 6 cm, en béton
armé de quadrillage de treillis soudé (FeE240).
 Poutrelles, elles sont armées par des armatures principales et
constructives reliée par des étriers.
III.2 Etude de plancher

III.2.1 Plancher en corps creux

III.2.1.1 Étude de la dalle de compression

-La dalle de compression doit avoir une épaisseur minimale de 4 cm et être


armée d'un quadrillage des barres dont les dimensions des mailles ne doivent
pas dépasser :
 20 cm : pour les armatures perpendiculaires aux nervures  A  .

 30 cm : pour les armatures parallèles aux nervures  A//  .

- La section minimale des armatures doit être :


 Pour l’écartement des axes des nervures Ln inférieure ou égal à 50 cm, on a :

A 
A  200 f e ; A//    
 2 
 Pour l'écartement des axes des nervures Ln comprise entre 50 et 80 cm, on a :

A 
A//    
 2 
Avec :
Ln : Distance entre axes des nervures en (cm).
f e : La limite d’élasticité.
La limite d'élasticité de treillis soudés pour un treillis de diamètre   6 mm est :

f e  520MPa .
a. Armature perpendiculaire aux nervures :
50 cm  Ln  60 cm  80 cm

 Ln 
  A  4  
60 
Donc on a : A  4     A  0,46 cm ml .
2

 fe   520 

On prend 56  A  1,41 cm 2 ml .


ml
b. Armatures parallèles aux nervures :
A 1,41
A//    A//  0,70 cm 2 ml.
2 2

On prend 56  A//  1,41 cm 2 ml .


ml
Donc on adoptera un treillis soudés de :  6 200  200 mm2 .
III.2.2 Étude des poutrelles
a. Dimensions : Comme on a vu dans le chapitre précédent, les dimensions de
poutrelle sont : 60

ht  21 cm ;
5
25
h0  5 cm ; 21
16
b  60 cm ;

b0  10 cm ; 10

b1  25 cm. Figure III.1 Schéma de poutrelle.

b. Évaluation des charges :

Les charges sur les poutrelles sont évaluées comme suit :

1. Terrasse :

E.L.U:
1,35G 1,5Q 0,60  1,35 6770 1,51000 0,60  6383,7 N ml.
E.L.S: G  Q 0,6  6770  1000 0,6  4662 N ml.
2. Étage courant :

E.L.U:
1,35G 1,5Q 0,60  1,35 5150 1,51500 0,60  5521,5 N ml.
E.L.S: G  Q 0,6  5150  1500 0,6  3990 N ml.
III.1.1. Plancher à corps creux :

III.1.1.1. Méthodes de calculs des poutrelles

Les poutrelles se calculent à la flexion simple comme des sections en T. Pour cela nous
disposons de deux méthodes :

Méthode forfaitaire.

Méthode de Caquot.

Méthode Forfaitaire (Annexe E.1 du BAEL 91) :

Domaine d’application de la méthode forfaitaire :(BAEL91/99 art B.6.2, 210)

Pour déterminer les moments en appui et en travée, il est possible d’utiliser la méthode
forfaitaire si les quatre conditions suivantes sont vérifiées :

 Plancher à surcharge modérée (Q ≤ min (2G ; 5KN/m2)).

 Le rapport entre deux travées successives : 0,8 ≤ li/li+1 ≤ 1,25.

 Le moment d’inertie constant sur toutes les travées.

 Fissuration peu nuisible (F.P.N). (poutrelle ancrée dans le plancher)

Remarque :

Les différents types de poutrelles sont disposés comme suit

 Etage courant (1) : types (T1, T2, T3, T4) 


 Terrasse inaccessible: type (T1, T2)
 
Table I: méthodes adoptées pour le calcul des poutrelles

Types de poutrelles Conditions Méthode


d applications adopte
T1 ;T2 ;T3 ;T4 vérifier Forfaitaire
D’après la méthode de forfaitaire on a adoptes les résultats suivantes ;

Table II : Sollicitations maximales type 1

PLANCHE

ELU ELS
ETAGE
COURANT Mt max Map max T max Mt max Map max T MAX
(KN.m)
18,44 11,04 22,54 13,32 7,98 16,29

TERRASSE 20,75 12,77 26,06 15,15 9,32 19,03

(KN.m)

Table III : Sollicitations maximales type 2

PLANCHE

ELU ELS
ETAGE Mt max Map max T max Mt max Map max T max
COURANT 6,47 4,50 14,17 4,67 3,25 10,24
(KN.m)
TERRASSE 7,29 5,21 16,38 5,33 3,80 11,96
(KN.m)

Table IV : Sollicitations maximales type 3

PLANCHE

ELU ELS
ETAGE Mt max Map max T max Mt max Map max T max
COURANT
19,82 13,80 24,80 14,32 9,97 17,92
(KN.m)
Table V : Sollicitations maximales type 4

PLANCHE

ELU ELS

ETAGE Mt max Map max T MAX Mt max Map max T MAX


COURANT
23,96 5,52 25,92 17,31 3,99 18,73
(KN.m)

Ferraillage des poutrelles :


Dans ce projet on a plusieurs types des poutrelles, donc on prend un seul type
«Type1» comme un exemple de calcul au niveau du plancher haut de sous sol (commerce)
et on pose les résultats trouvé des autres types dans un tableau récapitulatif.

Exemple de calcul

ELU ELS
Mt=18,44KN.m Mt =13,32KN.m
Ma =- 11,04KN.m Ma =-7,98KN.m
T= 22,54KN.m T = 16,29KN.m

Calcul à ELU:

A. Armatures longitudinales:

En travée :
Le calcul se fera pour une section en T soumise à la flexion simple.
Mtu = fbu×b×h0 (d – h0/2 ) ;
Le Moment équilibré par la table de compression Mtu :
Mtu=b×h0×fbu× (d-h0/2)=0,60×0,05×14,2×103× (0,19-0,025) ⇒ Mtu=70,29KN.m.
Mt =19,43KN.m <Mtu =70,29KN.m ⟹l'axe neutre passe par la table de compression,
donc la table n'est pas entièrement comprimée ⇒Le calcul sera mené pour une section
rectangulaire b × h (0,60×0,21) m².
𝑀𝑚𝑎𝑥 18,44×10−3
µ = 𝑓𝑏𝑢𝑏𝑑 2 =(14.17).(0.6).(0.19) 2 =0,063  l  0.392

A'  0 (Les armatures dans la zone comprimée ne sont pas


nécessaires). bu <0.186  Pivot A :

𝛼 = 1.25(1 − √1 − 2µ) = 0,081


 
𝑍 = 𝑑 × (1 − 0.4𝛼) = 0,183

𝜎𝑠𝑡= 𝑓𝑒/𝑦𝑠 = 400/1,15 = 348 Mpa


18,44×10−3
Donc : Ast = = 2,89𝑐𝑚2
0,183.348

Choix : Ast = 3T12= 3.39cm²

Condition de non fragilité :

Ast ≥ 0.23 b.d ft28/fe

Ast ≥ 0.23 (0.60) (0.19).2.1/400 = 1.37 cm².

Ast > 1.37 → condition vérifie

En appuis :
La table de compression se trouve dans la zone tendue car le moment est négatif en appui
donc le béton n'intervient pas dans le calcul, la section en T sera calculée comme une
section
rectangulaire de dimensions (b0 h )→(0,10×0,21)m² ; avec Mu= -11,04 KN.m.
Mmax < Mt ⇒ Le calcul du ferraillage se fait comme une section rectangulaire.

𝑀𝑚𝑎𝑥 11,04 ×10−3


µ = 𝑓𝑏𝑢𝑏𝑑 2 = (14.17).(0.6).(0.19) 2
= 0.037

µ < 0.392 → A'  0 (Les armatures dans la zone comprimée ne


sont pas nécessaires). bu < 0.186  Pivot A:

𝑀𝑚𝑎𝑥
Ast = avec : 𝛼 = 0.047 , Z = 0.1864
𝑧.𝜎𝑠𝑡
11,04×10−3
Ast = = 1, 70𝑐𝑚2
348.0,1864

Choix : 2T8 +1T10 = 1.79cm2


Avec une armature de réparations de :
1T 12 (1,13 cm2)

Condition de non fragilité :

Ast ≥ 0.23 b.d ft28/fe

Ast ≥ 0.23 (0.60) (0.19).2.1/400 = 1.37 cm².

Ast > 1.37 → condition vérifie.

Vérifications à ELU :
Vérification de l'effort tranchant :

On doit vérifier que :

𝑣𝑢 𝑓𝑐28
𝜏𝑢 = 𝑏0 ×𝑑 ≤ 𝜏𝑢 = min [0,2 ; 5MPa] =3,33 MPA ; V max =23,46 KN
𝛾𝑏

22,54×10−3
𝜏𝑢 = = 1,19Mpa
0,10 ×0,19

𝜏𝑢 ≤ 𝜏𝑢 …Condition vérifiée.
(Il n’y’a pas de risque de rupture par cisaillement).
Etude de la dalle de compression
On utilise des barres de type rond lisses de nuance fe =235 MPa
Selon le BAEL 91 (B.6.8, 423) la dalle de compression, sera armée par un quadrillage de
barres
dont les dimensions de mailles ne doivent pas dépasser :
20 cm (5 p.m.) pour les armatures perpendiculaires aux nervures.
33 cm (3 p.m.) pour les armatures parallèles aux nervures.
Armatures perpendiculaires aux poutrelles
On a 50 ≤ L0 ≤ 80 avec : L0: distance entre axe des poutrelles.
4 ×𝑙0 4 ×60
A= = =1,02 cm2/ml
𝑓𝑒 235

Armatures transversales:
Le diamètre Фt des armatures transversales est donné par :
Фt≥ min (b0/10; h/35; ФLmin) ⇒ Фt ≥ min (10 mm ; 6 mm ; 8 mm) = 6 mm
On adopte un étrierФ6. Donc la section d’armatures transversales sera :

At = 2Ф6 = 0,56cm2.

Espacement St :
L’espacement entre les armatures transversales doit satisfaire les conditions suivantes:
St min(0,9d, 40cm) St ≤ 17,1cm

𝑓𝑒×0,8×𝐴 400×0,8×0,56
St ≤ = = 29,86 cm
𝑏0(𝜏𝑢−0,3×𝑓𝑡28×𝐾) 10(1,23−0,3×2,1×1)

Avec K=1 (pas de reprise de bétonnage, flexion simple et fissuration peut nuisible).

𝑓𝑒×𝐴
St ≤ = 56 cm
0,4×𝑏0

St= min (1; 2; 3); on adopt St = 15cm.

Figure 1 : Disposition constructive des armatures de la dalle de compression


Vérification de la bielle :

On doit vérifier que : Vu ≤ 0,267 × a × b0 × fc28 (Art A.5, 313) BAEL91/99.

Soit : a = min [0,9d ; la largeur de l'appui - 4cm]

Avec : a ≤ 0,9 × d = 0,9 × 19 = 17,01cm

Vu = 23,46 < 0,267 × 0,171× 0,10 × 25= 114,14KN………. Condition vérifiée.

Vérifications à l’ELS

La fissuration est peu nuisible, donc la vérification dans les aciers n'est pas nécessaire

alors il y a lieu de vérifier:

 Etat limite d’ouverture des fissures;

 Etat limite de compression de béton;

 Etat limite de déformation (évaluation de la flèche).

Etat limite d’ouverture des fissures

La fissuration est peu nuisible donc pas de vérification à faire (Art B.6.3BAEL)

Etat limite de compression du béton

𝑀𝑠𝑒𝑟
On doit vérifier que; σbc = y ≤ σ̅bc = 0,6 fc28 = 0,6×25 =15Mpa
𝐼

Mtse = 13,98KN.m

En travée:
Position de l’axe neutre.

On a : A' = 0
𝑏 ℎ02
H= 2 −15 A (d−h0)
0,60 ×0,05
H = 2 – 15 × 3,39 ×10−4× (0,19 – 0.05) = -7,118×10-4
H < 0 : alors l’axe neutre passe par la nervure, le calcul se fera comme une section en Té.

Calcul de y

b0/2 y2 + ((b-b0) × h0 + 15A) × y – ((b-b0) × h02/2 + 15Ad) = 0

5 y2 +((60 - 10) × 5 + 15× 3,39) × y – ((60 - 10)×12,5 + 15 × 3,39× 19) = 0

5y2 + 300,85𝑦 – 1591,15= 0

La résolution de cette équation nous donne y= 4,89 cm

Calcul de moment d'inertie I


I = b0 × y3/3- (b-b0) /3×(y-h0)3 + 15A × (d – y)2
I = 12462,43cm4
Les contraintes
13,98 × 4,89 ×10−5
σbc = = 5,48Mpa
12462,43×10−8

σbc = 5,48 Mpa ≤ σ̅bc = 15Mpa ………………….Condition vérifiée

Vérification de la flèche :
D’après le B.A.E.L91, si les trois conditions suivantes sont vérifiées, il n’est pas
nécessaire de vérifier la flèche :

1. h/L  1/16 C.V


2. As / bd  4,2 / fe C.V
3. h/L  1/10 (Mt/Mo) C.V
La vérification de la flèche n’est pas nécessaire.

 On procède au ferraillage des différents types de poutrelles de la même manière


que l’exemple de calcul précédent de l’étage courant (1).

Le ferraillage des autres types des poutrelles est résumé dans le tableau suivant :
Table VI : Ferraillage des différents types de poutrelles.

Niveau Endroit Mmax µ 𝛼 Z Aca Amin Adopté (cm2)


(KN.m) (cm2) (cm2)

Terrasse Appuis 5,26 0,017 0,021 0,188 0.80 1,37 2T8=1,01cm2

Travée 7,29 0,023 0,029 0,187 1.12 1,37 3T8=1,51 cm2

E. Appuis 13,80 0,045 0,057 0,186 2.13 1,37 3T10=2,36 cm2


courant
Travée 19,82 0,064 0,082 0,183 3.11 1,37 3T12=3,39cm2

E. Appuis 5,52 0,018 0,023 0,188 0.84 1,37 2T8=1,01cm2


courant
Travée 23,96 0,078 0,101 0,182 3.78 1,37 4T12=4,52 cm2

Vérification des armatures longitudinales au cisaillement

Table VII : Vérification au cisaillement.

Bielle Cisaillement
Niveau
Vu ≤ 0,267 × a × b0 × fc28 𝑣𝑢
≤ 𝜏𝑢
𝑏0 × 𝑑
Terrasse 16,38 < 114,14 0,86 < 3,33

E. courant 24,80 < 114,14 1,30 < 3,33

E. courant 25,92 <114,14 1,36 < 3,33

observation Vérifier Vérifier


Vérifications des contraintes à ELS

Etat limite de compression du béton


Table VIII : Vérification des états limites de compression du béton

Niveau Endroit Mser As Y I (cm4) σbc ≤ σ̅bc observation


(KN.m) (cm2) (cm) (Mpa)

Terrasse Appuis 3,80 1,01 3,18 4532,19 2,66<15 Vérifier

Travée 5,33 1,51 3,36 6348,95 3,05<15 Vérifier

E. Appuis 9,97 2,36 4,23 9243,71 4,56<15 Vérifier


courant
Travée 14,32 3,39 4,89 12462,43 5,61<15 Vérifier

E. Appuis 3,99 1,01 3,18 4532,19 2,79<15 Vérifier


courant
Travée 17,31 4,52 5,33 15697,51 4,98<15 Vérifier

Figure 2 : ferraillage des poutrelles