Vous êtes sur la page 1sur 4

Vacataires, contractuels,

Contrats aidés…
Les retraites,
C’est aussi à nous !
Le mépris d’un Woerth englué dans les affaires,
ça suffit !

Le gouvernement, une fois de plus, se moque de nous :


Nous aurions été 65 000 à la manifestation du 23 septembre à
Paris !
Le mouvement décélère parce que la population a compris le
bien fondé de sa réforme !!!!

Or, nous étions 300 000 à Paris et le mécontentement grondait


avec des slogans du type : « de l’argent il ya en a, dans les
caisses de Bétencourt » !
Depuis, d’autres mobilisations sont prévues :

Samedi 2 et Mardi 12 octobre


Continuons dans la rue, on peut encore
gagner !

Trop d’emplois précaires, trop de


chômeurs,
et Sarkozy veut nous faire travailler plus longtemps !!!
50 % de jeunes étudiants travaillent pour financer études et logement ! Les centres de
loisirs de la Ville de Paris nous connaissent bien !
27 ans, c’est la moyenne pour obtenir un emploi stable, après avoir enchaîné stages,
vacations, contrats aidés, CDD.

Pour les jeunes, ça signifie une retraite à 68 ans !


Des carrières hachées, des interruptions pour s’occuper
des enfants et Woerth veut renforcer les inégalités de
pensions !
 Les femmes sont sur-représentées dans les secteurs précaires, à temps partiels à grande
amplitude horaire : nettoyage, ASEM, ATE, caisses des écoles…
 + de 70 % des non titulaires des services publics parisiens sont des femmes !
 Les femmes touchent en moyenne 650 euros contre 1381 euros de pension pour les
hommes !
 Seules 41 % des femmes qui partent à la retraite ont une carrière complète contre 86 %
des hommes.
Cette réforme va empirer nos pensions. Elle va amplifier les problèmes de
chômage : On dit aux uns de rester plus au travail et aux autres, on leur impose
du chômage ou de l’emploi précaire !
Sans compter que les séniors ont du mal à garder un emploi au-delà de 55 ans !!!

Le 2 octobre, défendons une autre société, un autre partage du


temps de travail.

De l’argent, il y en a : Il faut supprimer les exonérations fiscales, le bouclier fiscal ; il faut


créer de l’emploi en CDI, augmenter les salaires, développer les services publics. Alors,
exigeons :

Le retrait du projet de loi sur les retraites.


Une loi contraignante sur l’égalité femme – homme et la compensation des inégalités
actuelles sur les pensions et pas les mesurettes annoncées par le gouvernement.
La validation des années d’études, de formation, de chômage.

La mise en œuvre d’une politique d’emplois statutaires, avec une loi de
titularisation ambitieuse, une interdiction des emplois précaires et de nouveaux droits
(santé, droit de défense, carrière) pour ceux qui n’ont pas la possibilité de devenir
titulaires, comme par exemple nos collègues étrangers non communautaires

Le développement des services publics, comme la petite enfance, le troisième âge, le
social, la santé, l’animation, l’environnement …

Le Samedi 2 Octobre,
C’est l’occasion de nous faire entendre tous
Pour défendre notre droit
à une retraite décente,
à l’emploi
Rendez vous à 14h30 République-Nation !
Et le 5 au matin, Assemblée Générale inter
syndicale Ville de Paris pour continuer la
mobilisation

Rejoignez le Collectif des non titulaires CGT Ville de Paris

Permanences les 1er vendredi matins du mois


- 19 rue du Renard – A 2 pas de la cantine de l’hôtel de Ville

Non-titulaires@us-cgt-spp.org /www.us-cgt-spp.org