Vous êtes sur la page 1sur 55

iiëù#.:,"*m.

:-
_ .:,::.,:1}..,,' ,
150
JEUX DE SIMULATION
ET JEUX DE ROLES

EIT PNAITçAIS
à

I.'GUF GI'BE
24 RUE LINNE
75005 PARIS, TEL.587 28 83

o
XOUUEAUTES
Eil FBATCATS
EMPIBE
GALACTIQUE
LES CHRONIQUES DE LINAIS
LEGENDES DES 1 OO1 NUITS
L GrL DE BALOR (LEG. CELT.)

ET IO ]I(IUVEAUX TITRES
DE JEUX DE ROLES
EN SOLITAIRE

LISTE DES JEUX ET TARIFS


SUR DEMANDE

VENTE
PAR CORRESPONDANCE

1{OUUEAUTES

ROLE PLAYI}IG GAMTS U.S.

RUNEQUEST-THIRD EDITION
INDIANA JONES.TSR
PSI WORLD
CHILL-PACE SETTER GA[/IE
TI[4E I/ASTER.PACE SETTER
COMPANION SETD & D

TEST 0F THE WARLORD + 15


CONAN UNCHAINED 1O-14
DRAGONLANCE DLI
WHEN A STAR FALLS UK4

SIMULATI(II{ B()ARD GAMES


LAST PANZER DIVISION
BOOTS AND SADDLES
SOUTHERN FRONT III WW
DRUIDS-WEST END GAMES
ROMMEL IN THE DESERT
HITLER'S WAR AVH
FIRE IN THE EAST GDW
MOVE OUT AMBUSH
BANZAI UP FRONT

VENTE
PAR CORRESPONDANCE
NOTJYELLES
D U F R N T

ffiæmffiffæ#*#*&mryxs
2" TRIATHLON INTER CLUB
L'ILE DE FRANCE
(les 23 et 24 novembre 1984)
DE La Nuit des Grands Anciens
Frissons noctumes, toute Ia nuit du 23
ar"r 24 Novembre, orchestrés par le club
Les Héitiers d'Avalon, avec le secours
ffiffiwfuw
Angers. Un club de Donjons et Dra- Chatenay-Malabry :
de la Ligue Lonaine. Toute la semaine gons fonctionne chaque mercredi soir, o Mobilisalion Gënêrale de tous les
qui précède, Metz FM proposera uen de 19 h 30 à 24 h au Centre Jacques Diplomates Européens !

Semaine de l'Epouvante, que cette Tati, rue Eugénie Mansion, Belle Beille Tout d'abord pour une ignoble partie
manifestation viendra conclure par un 49000 Angen. Le club n'a pas de nom, de Diplomacy par correspondance
mais vous pouvez demander Mr Patrick (Paris et Région Parisienne).
toumoi de l'Appel de Cthulhu sur un
scénario inédit, o l'lle des Brumes u. On Mazuret. Ensrrite pour Ia {uture organisation
y récompensera le meilleur Gardien d'un Tournoi Open de Diplomacy.
des A,rcanes et le meilleur lnvestiga- bloqué sur un week-end (local : Région
teur... Le toumoi débutera à 20 h el se Parisienne).
,/ poursuiwa jusqu'à I'aube sans doute, à Champagne-fudennes. Que vous soyez membre éminent du
// la MIC de Queuleu, 1 rue de Tivoli, Une dynamique association, née à la Corps Diplomatique ou infâme haÎtre
57070 Metz. Pour tout renseignement, suite du Week-end Fantastique orga- du Corps Machiavélique. n hésitez pas
adressez-vous à la boutique Exalibur, nisé parJacques Beaudou de la MLC, à contacter le CELTE 101 Rue Anatole
Comme I'année demière, le Centre
tél : 733 29 51 . ou au 736 79 54. regroupe déjà trois clubs ; pour les Fnnce 92290 Chatenay-Malabry ou
Culturel de Boulogne Billancourt ac-
cueillera le 2" Triathlon, organisé par
contacter : téléphoner aprèsZ0 h au 735 05 86 ou
Le Fer de Lance. - Reins : Zoui Jean Michel, 8 rue
du Renouveau 51100 Reims. lé1.(26\
735 85 00,
Les équipes (COMPLÊTES) seront
composées de 9 joueun :
86 53 39. Rabe Daniel, 18 rue de
Tayssy 51100 Reims. Tê1. (26)
- 5 loueun d'AD & D (au moins 4o Week-end très dense organisé par 854284.
Le Club Le Fer de Lance:
niveau) Sylvie Rodriguez les 19 et 20 janvier : l") Ouvre une section réservée uni-
- 1 maîrre de Donjon (qui fera jouer prochains au Centre culturel Georges - Epernay Correia Antonio, 2
square Weber, 51200 Epemay. Té1.
quement aux Wargameursà Paris 19o.
une auhe équipe) Brassens de Champs-sur-Mame. On y Contacter: M. F. Armand, Té1. :

2 wargameurs. jouant sur Squad 1261550978. 2402890.


-
Leader {niveau Cross of lrono,ô louera des parties d'initiation ou de Un quauième club se développe sur
démo, avec au menu : Légendes, l'Ul- 2") Rappelle I'existence d une section
1 joueur de Diplomatie Charleville Nlêziùe, et vous pouvez de Figurinistes (Napoléonien Rond-
-
Le classement des clubs se fera sur
time Epreuve, Méga, I'Appel de contacter Maton Philippe, 21 rue du
Cthulhu, D & D, Empire Galactique, et bosse 25 mm Les Aigles) à Paris 15".
ieurs performances dans les trois disci- Puits, 08540 Tournes, Têl 124\ Contacter : M. JJ. Petit Té1.
peut êhe la Compagnie des Glaces... 35943'l. Cete association. qui se
:

plines. le classement des MD départa- 64551 77 .


Mais on pouna également improviser nomme Veni Vedi Ludi (WL pour les
geant les ex-aequo. Avis aux Figurinisres de Paris
des parties de Diplo. Cosmic Encoun- intimes) regroupe des joueurs de tou-
ter ou auhes puisque la manifestation jouant sur LES AIGLES Rond-Bosse
tes les tendances, du jeu de rôle à la
se déroule dans une ludothèque abon- 25 mm Napoléonien
figurine en passant par les wargames et
demment pourvue des meilleun jeux. Afin de créer un point de rencontre sur
autres jeux de stratégie. Une compéti-
L'ADJR, Association pour le Dé. Des démos de wargames. sur cartes ou Paris, et sa Banlieue, le FdL a décidé
tion est d'ores et déjà prévue pour le
veloppement des Jeux de Rôles, avec figurines auront lieu. et une d'ouvrir une permanence à Chate-
courant de février, mais vous serez nay-Malabry, dont la périodicité sera
peut vous être très utile si vous man- * Murder Party, rnsths encore plus aussi bien accueilli si vous recherchez
quez de recettes pour organiser vos d'ambiance. On pouna y discuter avec mensuelle.
une initiation.
rencontres. si vous avez du mal à faire des auteurs de jeux. et se détendre Cette permanence à pour but principal
Pour des renseignemenrs sur l associa-
sponsofiser vos toumois, et dans bien devant les diverses expos. la srandardisation des AIGLES, mais
tion en général et sur les réunions aussi et surtout des contacts entre les
d autres occasions. Créée notamment Tout renseignement: Sylvie Rodri- (fréquentes), une adresse centrale.
par Laurent Baraou, coordinateur du guez, ludothèque Brocéliande, Centre différents clubs ou indépendants; des
Thierry lr4artin, Rte de Dormans, contacts et des parties bien sûr...
premier championnat de France offi- culturel Georges Brassens, Place du 51 170 Courville. Tél (26) 78 10 58. Tout renseignement sur les dates et le
ciei de AD & D, cette association (loi bois de Grâce, 77420 Champs sur
de 1901) a pour objectif principal de Mame, Té1. : 006 60 60. lieu en contactant :
faire sauter les obstacles qui, dans - M JJ. Petit : Té1. . 645 51 77 .
certaines régions, s'opposent à des - M. P. Giacomini Té1. : 668 04 18.
La Cage aux Rôles, fonctionne déjà
Dans son cadre du développement des
manifestations d'éclat ou tout simple- depuis plus d'un an. On y joue piati-
ment à Ia création de club alors jeux de rôles et de simulation en
quement à tout, aussi bien à AD & D,
qu'alentoru se morfondent des tas de Une vingtaine de jeux en initiation/ Ile-de-France, le club fer de lance or-
Méga, Légendes, Gamma World, Dra- ganise des rencontres de D & D à 1a
joueun désceuwés. démonskation puis en parties réelles.
gon Quest qu'à Squad Leader, Rom-
Si donc vous avez des projets et qu'il c'est le copieux programme concocté maison pour tous de Chatou (78). Ces
mel, Last World et... bien d'autres. Son
vous manque des éléments pour les par le club [a Guilde des Saigneurs rencontres auront pour but. dans un
adresse: 10, rue Chalons - Le Villers premier temps, d'initier les penonnes
concrétiser, depuis la recherche d'un et la boutique (de pointe) Mimicry à 59128 Flers (près de Douai)
local jusqu'à. tout simplement, un bon Aniens. Ces activités dureront deux présentes. L'encadrement sera pourvu
joumées de fin décembre et les rencon-
Têt.16 127\ 96.16.09. par les joueurs du club " Fer de
conseil et beaucoup d'encourage-
hes déboucheront sur des tas de lots à Lance,.
gagner, ce qui est toujours agréable. J'en appelle à toutes les personnes,
Lcs présentations de modules par leun Il existe maintenant un club qui sévit à débutantes ou non, qui seraient inté-
I-e Cécalage temporei sévissant forte- auteurs (vous !) sont vivement souhai- ressées de venirjouer Ie samedi de 14
rreni
Caen: La Tour des Sortilèges. On y
616p5 le continuum de la rédac- Iées, eT la manifestation dewait voir le pratique divers jeux de rôle AD & D, heures à 20 koir 24) heures et cela
tiorr. on ne vous avait pas parlé du passage de représentant des divers RQ, Gamma World, Légendes... etc...) tous les quinze jours à dater du samedi
premier toumoi de Donjon organisé magazines et d'auteurs de jeux... ainsi que des wargames (avec des figu- 20 octobre : venezttt
cet été par le Club de Mont de Marsant, Pour participer, inscrivez-vous (c'est rines entre-autres). Le club se retrouve Pour tous les renseignements conce-
Les Seigneurs des Trois Rivières. Les gratuit) avant le 20 décembre, auprès tous les samedis à partir de 20 h 30 à trant ces renconhes. vous pouv?z télé-
nois gagnants du classement individuel de I'une des boutiques Mimicry : phoner aux numéros suivants :
la MJC de la Maladrerie, 25 rue du
furent messieurs Dabat, Gasque et Picardie : Tël QA 923879. Général Moulin. 14000 Caen. Maison pour tous de Chatou 105 rue
Viilechenoux, (avec une joueuse, L. Nord Pas de Calais : té|. (20) 54 01 80. du Générai Leclerc 78 Chatou. Té1. :
Merlière. à la 6e place). Tout contact: Et même si vous n'êtes que spectateur, 071-13-73 demandez Denis.
Samuel Tarapacki. 6 rue du Périgord, vous trouverez à ces numéros tous les Club " Le Fer de Lance ,. téI. :

40000 St Piene du Mont. renseignements que vous souhaitez. 913-13-27 de l7 à 20 heures.


\
I
1
!: .''1

*o"
O' y'{.o

I
ïbtffi, l0
h$
CHILL
Cblll, Adventures tnto the Unknoryn (Frisson, Aventures dans I'lnconnu)æl
INDIANA JONES le nouveau jeu de rôle d'épouvante publié par Pacesetter.
Chilln'æt pas fondé sur un mythe en particulier. L'lnconnu dont il est question
The Adventures of lndlana tonea (Les Aventures dTndiana Jones) est la est une sorie de dimension parallèle d'où émanent toutes sortes de forces
demière publication de TSR. ll s'agit d'un jeu de rôle où les joueurs sont invitô à maléfiques a de monsûuositâ : vampires, goules, zombis, loups-garous, fantômes,
incamer IndianaJonæ lulmême, ou Marion, Sallah, Short Round, etc... c'es!à-dire etc.
les penonnages du film. Les aventures jouées sont nafurellement du type . Les Lzs joueun font obligatoirement partie d'une société secràe visant à conter et
Aventurien de I'Arche Perdue,. neubaliser ces forces et créâtues mauvais€s : la S.A.V.E. (Societæ Albae Viae
La boîte contient le liwet de règles, dans lequel, au fil des explications, est fondu Etemitata) ou Sociâé Etemelle de la Voie Blanche. C'est la S.AV.E. qui confie leur
un module: The tkone of ltimmanen, dn fâsicule contenant les fbrmulaires mission aux penonnag€s a les aide. financièrement et parfois légalement. [a
utilisabtes au couÉ du jeu ainsi que les ffches des 7 penonnages pouvant être S.A.V.E. a ëté londêe en 7844 a existe encor€ de nos joun. Ainsi, au gré du MF
incamés par les joueun, des plans de sol avec, au dos, une carte du monde, un (malhe dæ Frissons), les scénarios p€uvent avoir lieu au XlXe siècle, dans les
êcran de maître de jeu illusté, des accessoires tels que portes, colonnes et années 20, par exemple. ou maintenant.
penonnages qui, pliés et collés d'une certaine façon, peuvent tenf debout en 3 La magie joue un rôlè assez grand. Appelée ici I'Art (The Art), elle apparalt sous
dimensions, 2 dés à dix faces et un crayon. deux formes : la Voie Blanche (The Wh.ite Way) et la Voie Mauvaise (The Evil Wav).
LBs accessoires sont assez bien faib; le liwet de règles, par conhe, est d'un [,es membres de la SA.V.E. n'utilisent rigoureusement que la Voie Blanche tanilis
graphisme peu alléchant. L'originalité âu jeu consiste e-n cé qu'on ne ciée pas de que les créahrres de I'lnconnu utilisent la Voie Mauvaise.
penonnages: ils le sont déjà une fois pour toutes. On ne peut jouer qu'lndiana Chillestbien présenté, les règles sont complàes a faciles à assimiler. [a boîte ne
Jones et ses compères: les . bons, du film. Il y a 6 caractéristiques (Force, contient pas moins de 7 liweE : un fassicule d'introduction contenant les règles de
Mouvement, Dextêrilê, Counge. Instinct et Athait) et les seuls jets de dés du jeu base, un module d'inhoduction pour iouer aussitôt : Terror ln Warwlch Éouse,
sont des jeb sous ces canctéristiques. [l existe aussi des compétences atûibuées aux le Campatgn Book (les règlæ complàes). Honors from the Unknown (où I'on
différenb personnages, mais elles sont utilisées automatiquement, sans jeb de dés. toûve expliqué les pouvoin de la Voie Mauvaise et Ia description des . créatures ,),
Comme il senit peu . vraisemblable , qu'lndiana Jones meure, on conseille au MJ et 3 auhes modules : Castle Dracda Vilage of Twiltgbt et Hlghland Terror.
de faire en sorte que cette issue fatale n'anive jamais. A la place, on tombe dans Ces modules sont bès compleb, avec nouveaux . monsùes cartæ et fiches de
',
NPC illusbés. [a boîte contient encore une carte du monde avec les principaux sites
un coma de 15 loun, et on se réveille (minculeusement !) dans un lit d'hôpital.
Une aube originalité consiste en le système d'initiative, le plus simple qui soit. Le de manifestation de l'lnconnu, une planche de pions prédécoupés repiésentant
Ml demande simplement aux joueurs 1 . Qui veut agir en premier , ?Lrr-mème, s'il personnages et créatures, 3 dê à dix faces d'excellente qualité (c'est nre) et un
est un bon MJ fair-play, ne fen agir ses méchanb NPCs qu'en demier. êcnn pour le Maîte des Frissons.
Dæ poinb de joueuisonl acquii quand on joue bien sôn rôle (quand on est Les personnages se définissent par des canctéristiques allant de 26 à 80 et par
watmenl dans la Wau d'lndiana ou de Marion). Une fois acquis, ces points peuvent différentes compétences. L'utilisation des deux se fait sous forme de jets'de
ête dépensés pour limiter Ie dégât des blessures : un système d'expérience intéres- pourcentage. Une Table uniqued.rù astucieus€ment établie sert à la résolution de
sant. tous les jets de dés (combab. comçÉtences. mouvement, etc).
Les règlæ comprennent des listes d'équipement, des résultats de combat, tir et La canc{éristique la plus intéressante est la Volonté. Des points de volonté
corps-à-corps, et des tableaux aléatoiræ pour simuler les pounuites en voifure.
(récupénbles) sont dépensés lon de I'utilisation de I'Art. Des .Jets de peur sont
'
faits sous cette caractéristique. Si le personnaç manque son jet sous la Volonté, il
De toute êvrdence, ce jeu s'adrese aux vrais pasionnés d'lndiana Jones et des
Aventurien de l'fuche Perdue. ' doit fuir ou, selon les cas, rester pamlirÉ de terreur. D encore, des poinb de
volonté sont dépensés. Ainsi. à mesure que l'investiqation avance, le courage des
Denis Ger{aud penionnages faée à I'lnconnu a tendand à bajsç€r l-
Avec Chill, on retouve l'ambiance classique de toutes les histoires d'honeur, de
Fnnkenstein à Dncula, en passant par le Monsue du Loch Ness. Un gnnd frisson.
Denis Geiaud
RINGWORLD VIETNAM
Si I'on en croit ses concepteun, Chaosium, la firme américaine responsable de
LAppel de Cthulhu,vient d'éditer le nec plus ult-a des jeux de rôle de S.F..:
- 780 pions, 2 cartes
tours de jeu/saison
Ringlworld. Directement inspirée de .l'ANNEAU-Monde,, le chef d'oeuwe de
- deux
Lany Niven (publié chez OPTA, n" 87 de la collection Galaxie/bis), cette petite
- division/réglement/bataillon pour chaque pion
parties de 6 à 100 * heures...
merveille se présente sous la forme de quahe liweb (les Liwes de l'Explorateur,
-Fabricant: Victory Games Inc. 43 West, 33 rd Stea, Suite 603, New-York 10001 .
de la Technologie, des Créatures et du Maîte deJeu), totalisant plus de I 90 pqges L'excellente marque Vlctory Games, formée de survivants de SPI, et désormais
de texte, dont la maieure partie est consacrée à la description de I'Univers Connu chapeautée par Avalon Hill, condnue à couwir méthodiquement les périodes
de Niven (celui du vingt-sifème siècle). Les règles proprement dites oni largement historiques favorites dæ wargamen US. Apru Civil War pour le guene de
été influencées par le Jeu de Rôle de Base (lf système de jeu de Chaosium) et Sécession, Hellb Highwayet Ambushpourla2ème GM, Natoel Gulf Stikeporr
Runequest. Sans êhe d'une complexité extême, ce jeu reste cependant adressé à le futur proche , VG nous propose un I 8B ahn de ne plus êbe absent de la gamme
des joueun expérimentés avides de découwir de nouveaux cadres pour les de fabricants occupant le créneau napoléonien toujoun florissant. Et ausi, assez
aventures de leun personnages. Gageons qu'ils ne seront pas déçus : de I'avis des récemment, un titre trè ambiûeux, tant de par son thème que pour le grand
premiers joueun qui I'ont essayé, Ringworld est appelé à devenir un . must ' que bonheur d'un public américain qui a désormais asez de recul pour disséquer les
tout joueur de rôle sérieux se dewait de posséder dans sa ludothèque. réactions passionnelles de l'époque ; et pour lui permette de gagner une campa-
gne qui devait êhe gagnée, et qui a êlê, perdue car la guene est une affaire hop
sérieuse pour êbe laissée aux militaires...
Si vous le désirez, vous pouvez désormais partir à la découverte de l'Anneau- Le Matértel
Monde, ce gigantesque planétoide circulaire qui orbite autour de son soleil à la la boîte est, comme d'habitude, chez VG, particulièrement décorée. Le dos est
façon d une roue toumant sur son axe central. consacré comme d'habitude à une fiche d'information (réduction de la carte de jeu,
vue de quelquæ pions, pangraphe intoductif, scénarios, etc...). Le côté - c'est
Mais attention, le prix des tickets d'æbonefs a bien augmenté depuis que sa important, l'esthétique du côté, quand on regarde fièrement sa collection de
majesté Dollar règne sur les monnaies de ce coin de la galaxie . . .
Jean Balcenk
warqames alionés sur la fanche
- est charmant... mais ie houve le desus de boîte
hidàn. A en-reposer le jeu. Ce peinturlunge de Vietiongs, hélicops mihaillant,
f
I

char M48 et GI aux larges épaules et regard attentil, en tons bleu-vert-noir, fait lavis
de seconde zone. Peui-êtsvous en môquez-vous, mais lorsque j'achète un jeu de
300 F., je l'apprêcie agréable à l'æil.
Allons, Mess'ièun, la Guene du Vietnam nous a pourtant foumi sa moisson
d'imaqes sobres et fortes ! Une de ces photos de Marines luttant pour leur simple
surviJdans un milieu hostile, face à un ennemi invisible, aunit suffi à me donner
envie de iouer. Mais laissons là ces qriefs. et ouwons la boîte.
780 pioris imprimés double-face, éeux cartes juxtaposables en papier--fort,
(bouti l), un qrôs liwet de rèqles et scénarios, un casier de rangement (insuffisant
à la tâche, limalheureux) eiquinze tonnes de pub pour VG, Avalon Hill'et tutti
ouanti. voilà le matériel déballé.
L-a car[e est fort belle, un véritable patchwork de couleun exotiques et foisonnan-
tes. Le terrain est celui du Sud-vietnam, de la.frontière, (floue) au Delta du
Mékong. Sur ses côtés, I'habituelle floraison de tableaux divers et variés : tenains,
calendÀen, CRT, rappel de la séquence de jeu, caractéristiques des unités, tatle
de monl, situation ét . motivation r des leaden sud'vietnamiens, etc... etc... Les
pions se prêsentent en hois planches (US, Sud-Metnam, Nord Metnam, et
Vietcong) d'honorable aspect e[ d'une lisibilité parfaitement conecte, êtant donné
qu'il n'ya pas moins de sept chiffres différents sur de nombreux pions.
Le système
Etant donné la nature de la guene du Vietnam guerilla ou combat sur zones,
-
sans véritable hont car le Vielcong pouvaii apparaître n'importe où et disparaîhe
aisément. et les Américains avaient le potentiel de nettoyer n'importe quel point
de résistânce fixe il était nécessaire T'articuler la séquènce de jeu autour d'un
-
concept particulier : I'opération.
Séquence de leu :
1
2
- Phase
-
de support
Phase de désignation
.,rS
3 - Phase de mouvement
4 - Phase d'opémtions :

des unités activées, du Çpe d'opération, des hexagones-cibles.


- Désignation:
- Déclantion de supports
- Mouvement
- Segment d'alerte
- Seoment de combat
- Selment de retraite
Maîtres Chanteurs. Là aussi, le goût du
- Segment de poursuite
etc... séquence répétée jusqu'à la fin de I'opération concemée. BD détail va loin : ambiance, magie, cou-
5 -Phase d'indication du tour de jeu. O Les fervents de Jamesbonderies tumes déroutantes... l-a magie y vole à
[æs dites opérations peuvent êbe de çes suivans :
apprécieront, chez Dupuis, les aventu- un hès haut niveau, les mæurs y sont
Opération . Search & Deshoy, (on comprend tout de suite, l'expression en
-
anglais est merveilleuse de netteté et de concision).
res du nouvel Agent 421. Comme de dissolues et cruelles. Ce bouquin est si
riche qu'il suffit de I'ouvrir à n'importe
bien entendu, une conspiration inter-
Opération de maintien sur place (Holding)
- Opéntion de patrouille nationale s'en prend au monde, à quelle page pour y trouver un thème de
- Opération . Clear and Secure : les unités attaquées l'aide d'une panoplie d'armes aussi scénario. Pour devenir monarque de
- ont moins de capacité de cosmiques que gadjetiformes. Ça ne Burland, Palicrovol a iué le tyran Nasi-
'
pounuite qu'en n Search & Destoy,. manque ni d'humour ni de jolies es- lee eI êpotsê sa fille en la violant
Opération mouvemeni shatégique. publiquement. Mais celle-ci va devenir
-
etc...
Dionnes. et les multioles rebondisse-
une redoutable magicienne, et il faudra
inents vous laissent l'irirpression d'avoir
Ajoutez à tout cela une bonne masse d'aufres règles, tactiques et de campagne lu plusieurs albums à la suite. bien attendre la fin du bouquin, pour
pour simuler une simple opéntion comme la guene entière 1965-1975 déméler les mille méandres de
- ainsi
que 9 scénarios tactiques et deux scénarios très, très, bès longs : toute la campa-
- Scénario de S. Desberg dessiné par E. ses
Maltaite. plans de vengeance...
gne, où . seulement, à partir du têt.
Bref. le jeu est ambitieux. Pour ceux d'enhe vous qui n'ont pas peur d'étaler la carte O la Déesse voilée, deTaniù Lee.
pour de nombreuses semaines, pour les aficionados du wargame contemporain O La fin des privilèqes ? Eh oui, ci- Eslelle sorcière ou déesse ? En tout
monste. Il était temps que le wargame se lance dans les méandres de la guene toyens et citoyehnes. les ouwages illus-
cas, son destin n'est pas banal. D'hon-
idéologique. Dieu {asse que les dizaines d'heures que vous allez passer à vous trés que MMs les Humanoïdes Associés
neurs en humiliations, celle qui est née
débathe dans les pénombres de la forôt vietnamienne ne soient pas le glissement n'avaient jusqu'alors édités qu'en ver-
adulte et sans mêmoire au cceur du
progressif ven la folie que nous a filmé Coppola.. sion de luxe, uniquement à la portée de
volcan va chercher sans cesse son
Herué Ha, la noblesse, sont maintenant disponi- identité et sa raison d'êhe au sein d'un
bles pour le tiers-état dans la nouvelle
monde plutôt barbare... Déesse au
collection.Jackpot,. Il ne vous coû- visage d'e démon, sa malédiction en
29F par album. Un

w
tera que prix fait sa propre ennemie. Une bonne
dérisoire comme le soulignent MMs les aventure d'héroïc fantasy, racontée à la
éditeun. Les six premiers volumes sont première pe$onne. là aussi, ça four-
ECHO C.B.22 Ie mythique n l'homme estil bon ? , de mille de détails et les MJ y trouveront
Voici un bref sondage, pour nous permettre de mieux cerner Moebius, ainsi que, dt mèmq Anach, sans peine matière à faire courir leun
vos centres d'intérêt. Répondez-y, même si vous achetez ce le bandard fou. et de Luc et François aventuriers.
Casus Belli longtemps après sa parution. Votre opinion est Schuiten Carapaces de Jéronaton [a déesse voilée est ëditë chez J Ai Lu,
importante ! Notez simplement de 1 à 9, les articles de ce Champakou, de Corben Ogre. qui propose également A la pour-
numéro: 1 signifiant < m'a déplu >,5 c sans plus>,9 < très suite du diamant vert le roman tiré
bien encore l. (Vous pouvez photocopier ou recopier lisible- Livres du film. Quelques détails varient par
ment ce questionnaire.) rapport au film, mais I'humour reste et
O Le quatrième tome de la saga d'El-
ça se lit comme de Ia confiture de
Résultats C.B. 20 tr La Bataille de la Marne ric, I'E1Ée Noire, vient d'ête rêëdité crocodile...
La Malédiction ........ 73,7 o/o
tr Amirauté par Presse Pocket. Cetx qû ne
La Lune Vague ........ 73,6 o/o tr Ambush connaissent pas encore I'albinos mau- O Novelisation également chez J'Ai
Devine ...................... 69.2 0/o tr 1914 {ieu} dit peuvent ainsi s'offrir le cycle et le lire
Design ...................... 69,00/o tr Souatl Léader d'une traite sans pour autant se ruiner.
Zu de Sudden lmpact (Le retour de
Draqôn Ouest .......... 67.7o/o tr Siinulez canadien I'inspecteur Hany) d'après le film avec
Friedland .................. 66;9 0/o tr Ludotique Client Eastwood. Ecrit en argot cor-
La Rune du Chaos .. 66,40lo ! Devine O Chez Denoel (présence du futur), rect, c'est un bouquin qui a tellement la
La Gazette tr Zormilius une aute réédition notable, A I'heure pêche que le bruit des balles risque
Galactique ................ 61,1 0/o
tr Elfouest d'lraz suite du n Coffre d'Avlen ,, ou d'incommoder vos voisins. Très bon si
La Disparition .......... 59,0 o/o tr Treàsure Traos les aventures de Jorian, I'horloger
Amirauté .................. 58,306 E Formules ou'Table monarque, par Sprague de Camp. De
vous manquez de vocabulaire dans un
Ludotique 58,3 o/o
û Ouel JDJDR êtes-vous ? Daredevils...
FortressEuropa ........ o/o
55,4 tr La nécropole de Tahad I'heroi:c fantasy oscillant entre le dra-
Obiectif CCI ............ 49.60/o Kohok matique et le burlesque sans tomber O Tant qu'on est dans I'aventure
Guildford tr Cthulhu esttoujours dans le ridicule, et surtout un foumille- modeme, un autre thème toujours in.
Courthouse .............. 49,0 0/o vivant ! ment de délails à glisser dans vos téressant, le meurhe en série, la liste
tr Tout au fond aventures pour y methe plus de sel...
tr Les jeux de Lyn I
noire qui s'allonge sans qu'cn houve le
lien... Un exercice de style pour Ellery
I
A envoyer à Casus BElli, 5, rue de la Baume, 75fl18 Paris. I
I
O Touiours chez Denoë|. Esooir du Queen avec Grtffe de velours, là
I I Cerf, d2 Onon Scott Gard, auieur des chat étrangleur... Chez J Ai Lu.
I
- Parution du Companion Set pour
D & D, qui fait suite au basic et
- For you Information est un cof-

Nouveadés
à fret additif à James Bond destiné au
I'expert. Plus de détails bien sûr sur les MI. ll y houvera des conseils sur les
hauts niveaux, mais aussi des préci- personnages, sur la création de scéna-
sions intéressantes comme (notées au rios, des plans de villes, des fiches de
passage) le combat de masse, les tour. vilains, etc... et du superbe papier à
nois et les titres de noblesse, ou bien lettres à en{ête du M.1.6.
les dégâts subis par les objets magi.
ques, les combats sans armes. etc...
Les illushations ne manquent pas et la
- Pour Traveller, Ie Adventure 12,
Secret of the Ancients p:opose de
Jeux de Rôle présentation est claire et agréable. La
boîte contient deux bouquins, I'un pour
découvrir pourquoi la race qui domi-
nait Ie cosmos voici 300 000 ans s'est
les joueurs, I'autre pour le DM. sabordée dans une guene universelle
- Cthulhu, cbst lou ! - On en parlait depuis quelques ou des planètes entières ont disparu.
Evénement de taille pour cet automne, temps. Cette fois elles sont parues : les
Ça c'est de la quête grandiose
L'appel de Cthulhu, version fran- Chroniques de Lynals rajoute au - Accompagnant cette parution. le
module CMI s'intitule Test of the
!

çaise du jeu américain qui a remporté système de jeu de |'Ultime Epreuve de


trois des plus grands prix américains, et nombreuses règles de détails qui fai-
warlords. Le titre parle de lui.même...
près l'expérience du Sorcier de
dont les ventes font un malheur aux saient défaut dans le jeu de base. ainsi la Montagne de Fet, Gallî
USA. Dans sa version en anglais, Call que les modalités du passage de cette
Le module CBI (comme Conan
t I mard frappe fort et en série
of Cthulhu avait déjà bien infiltré le fameuse épreuve. -
the Barbarian), Unchained, amènera
avec la oarution
parution simultanée de six
milieu des joueurs français, assez ama- Une bonne partie de ces règles esi peut-être des fans de Conan à jouer à auhes versions françaises dæ adven-
teun de ghoules et de vieilles voitures, consacrée à la création du penonnage ture bool<s de lan Livingstone et Steve
AD & D. Comme module, il est plutôt
de savants illuminés et de tueurs exoti- et à ses talents. tandis que sont rajou. Jaclson. On a beau lire I'anglais, *'ac-
moyen. Il contient d'ailleurs des règles
ques... tées des règles de combàt et de mâgie tion est quand même plus aEéable à
(ainsi que de nouveaux sorts). Tous les spécifiques et les joueun sont invités à
Au moment où j'écris, la boite de règle jouer les persos pré-tirés (Conan et ses suiwe dans nohe belle langue ; quant à
(traduction de l'édition révisée la plus tableaux (très clairs) présentés dans ceux qui ne pratiquent pas le langage
copains) qui eux non plus ne suivent
rëcentel et deux scénarios sont parus, l'ouwage sont repris dans les demières
pas les règles pour mieux coller à I'es-
d'outre channel, leur frustration va
et devraient être suivis des autres pages pour une consultation plus a! prendre fin. Les six nouveaux titres de
prit de Howard.
modules de Chaosium au rythme de sée. N'oublions pas de citer l'écrin dans cette collection intitulée en français
un par semaine, puis d'ici peu de la lequel tout cela est rangé, une des plus . un liwe dont VOUS êtes le héros,
haduction du dernier scénario paru belles couvertures dans le domaine des sont : L'Ile du Roi Lézard, la Forêt
aux Etats-Unis, Trail of Tsathoggua. La Leux de rôles, due au graphiste Guy - Nous avons reçu Time Master de la Malédiction, Le labyrtnthe
boite est identique à l'édition améri- Bariol... trop tard pour en faire une brève ana- de la Mort, [a ctté des Voleurc
caine, contenant le liwet de règles (des Les Chroniques sont disponibles indi- lyse. Sachez que c'est fait par les (très bien comme premier contact si
règles très claires au demeurant) un viduellement ou dans un ranaement mêmes que ChiI(des anciens de TSR vous n'avez jamais pratiqué les aventu-
fascicule sur les années 20 (personnali- contenant les règles de base"et les d'ailleun), que c'est basé sur les même res en solo), la Citadelle du Chaos,
tés, évenements, techniques, etc) des Chroniques, plus un scénario. règles, et que ça aurait tendance à et un titre de SF, la Galaxie Tragl.
feuilles de perconnages, une carte du ressembler à MEGA... que.
monde et les dés nécessaires. Un jeu de rôle de SF français : il se
Les ouwages additifs sont le Supplé- -
nomme Empire Galactique et vient
ment de Cthulhu (règles complé. de sortir aux éditions Robert Laffont,
mentaires et scénarios) et des recueils
d'aventures ou des campagnes com-
plètes: Les Fungi de Yuggoth, la
par François Nedelec. ll s'agit d'un jeu
de base destiné à être étoffé par la
Wargames
suite, et les vieux routards le houveront
Malédiction des Chtoniens, les un peu léger, mais il présente deux
Ombres de Yog Sothot, et I'Asile - Hitler's War semble être une lingrad et Panzer gruppe Gudé-
points intéresants . réédition, par AH, d'un titre de Meta. rian, des classiques du genre, et des
d'Alténés. Son orientation science fiction, pour gaming. Trois jeux en un pour reconsti- versions remaniées de Monster Games
Pour ceux qui n'ont pas lu nohe article I'instant limitée aux planètes (le voyage
du n" 17 (... il est encore disponible...),
tuer la Seconde Guerre au niveau comme Drough nach Ostend et ln-
spatial viendra plus tard), le place dans politique et militaire sur une carte sha. des Striden (ou l offensive à l'Est,
rappelons que lAppel de Cthulhu se un cadre facile à improviser pour le tégique de I'Europe. aller et retourl. Anenrion. c'est cher.
base sur l'æuvre de HP Lovecraft. Les meneur de jeu, et les métiers proposés
penonnages sont des gens en gênéral - Banzai est le second volet du Réédition égalemenr de Spies, excel-
aux personnages sont immédiatement nouveau jeu de squad Up Front, (Atri) lent jeu du sqle Diplo ou Civilisation,
instruits et aisés (savants. archéolo- compréhensibles par des joueurs novi.
gues, antiquaires, joumalistes, etc) qui, boudé par les Français, conservateurs, sur l espionnage dans les années
ces. qui houvent qu'un jeu avec des cartes d avant guene On en prolitera pour lui
intéressés par l'occultisme, découvrent D'autre part sa présentation très struc-
que des choses bizanes se hament: fait . mille bomes,. Les Américains consacrer un anicie.
turée et abondamment parsemée d'ex- eux lui ont décemé un prix. Comme The try of the fox, ou les aventu-
des fanatiques se livrent à d'étranges cellentes illushations rend sa décou- son nom I'indique, il s'agit d'ici des
-
res de Rornmel. peut-êhe combiné à
cérémonies, des gens disparaissent, verte et son utilisation très agréable. combats du Pacifique (12 scénarios). The desert fox paru dansle Strategy
sombrent dans la démence. Et ce parce A offrir â quelqu'un que vous voulez
que ces gens croient à I'existence de
ldéal en solitaire. & Tacrics n 57 er aux ràgles addition.
initier (surtoui s'il fait partie de ces Pour Squad Leader, douze nou- nel.e' Cu n 97 er de l'édition spéciale
dieux ou d'êtres cauchemardesques -
qui auraient vécu sur nohe planète en
nombreux lecteurs de SF qui coincent velles cartes, qui feront partie des pro- I
:r ie ce mëme magazine pour re-
sur I'heroïc fantasy). Nous en reparle- chaines extensions. sont déjà disponi' consriruer route Ia campagne d'Afrique
des âges très anciens... Le jeu se situe rôns. bles séparemment. (cartes l6 à 23). du \ord. Un jeu pour les fouineurs.
dans les USA des annêes20, mais ceci
- Hammer's Slamners, de Mar,-
- Enfin. the Twilight War n'a aucun
n'est pas obligatoire, comme le montre
le scénario que vous trouverez dans ce -pourL'æil de Balor est un scénario
Légendes Celtiques, un scénario
fair Games. vous explique commenr un
jour l'époque des chars
rappon avec la zone du même nom,
reviendra. mai5 conceme. ce qui est fort rare, les
numéro, car les créatures du Mvthe de
de malédiction et de magie. une expé- Chars en iridium. sur coussins d air. qui combats de la Résistance.
Cthulhu sont intemporelles...
dition conhe Ie pouvoir des formoirés. sont les héros de wargame futurisre. Un

6 - Jeux de simulation/les war-


games, Après un historique des jeux
Le liwet contient les feuilles de per-
sonnages des principaux protagonis-
tes, et de nombreuses illustrations,
astucieux système de cartes,,'puzzles
modulaires autorise de nombreuses
configurations permettanl dinventer
- Spécial Crète/Mat 51 est une
iniûative tout à fait originale et réussie
d'Hexalor sous la houlette de Xavier
de simulation et une description des sous une présentation inéprochable. de nouvaux scénarios. une fois épuisés Jacus. Sous forme d'un dossier sobre
marchés américain et français, ce livre Notons que ce scénario développe une les tteize proposés dans la boite. mais au chic très pro, tous les aspects
traite plus particulièrement des war- aventure amorcée dans notre confrère
- Samourai Blade fait suire à Cry de la bataille sont reconstitués en em-
games, qu'ils soient inspirés de I'His- Runes. Havoc et Siège, wargames thémati- ployant les systèmes de jeu adaptés.
toire, du Fantastique ou de la ques entre le boardgame et le jeu avec Un historique de six pages pose le
Science-Fiction. Plus de 700 jeux en figurines, dont il sera plus largement
- Tortured Souls est une sorte de décor, tant shatégique que matériel ; il
boîte ou sur micro-ordinateur sont ré- revue offrant dans chaque numéro un question dans un prochain numéro. Là est suivi d'une analyse / traduction
pertoriés par ordre chronologique ou paquet de scénarios pour diven jeux aussi on se penche ven le Japon, mais /explication du ieu d'AH Air assault on
par thème. Un chapitre entier est de rôles, en général médiévaux fantas- mêdiêval cette fois. Toujours les su- Crete, puis d'un scénario aéronaval sur
consacré à la shatégie et à la tactique. tiques, avec assez souvent des scéna- perbes cartes tactiques plastifiées. les règles d'Amirauté, et enfin d'un
Les renseignements pratiques compor- rios solos, et surtout à chaque fois des Notons que L'Oeul Cube propose scénario Squad Leader. Un dossier
tent une liste complète des clubs et des cartes et des plans en couleurs. Les séparemment les cartes de tous les jeux analytique des forces et matériels et
boutiques, en France. en Belgique et hisroires sont de qualité, comme la Standard Games, ainsi que Cry Havoc une carte complètent Ie dossier.
en Suisse. L'auteur de cette petite présentation, et si vous lisez I'anglais. avec les réglés en français. - Hell's Hlghway et Nato, warga-
encylcopédie n'est autre que Duccio h'hésitez pas à vous abonner: I nu-
Mtale, collaborateur àJeux et Stratégie méro : 2,5 liwes, abonnement 3 numé-
- Très attendues, les rééditions de
vieux SPI par TSR: The creature
mes de Victory Games sont désormais
disponibles avec une haduction fran-
et inventeur de Mai 68 et Viva Zapata ros : 6,5 livres, à Beast Enterprises that ate Sheboygan, version jeu de çaise. Ambush et Metnam ne sauraient
avec François Nedelec. 130 illusha- LTD. L'adresse : Beast Entetprises Ltd, Godzilla attaque la ville I l,eningrad, tarder à prendre le même chemin : à
tions. 290 pages. Editions M.A.. Prix DiviniÇ road, Oxford OX4 lLR, Angle- Chinese farm, mais surtout Battle vérifier auprès de votre revendeur habi-
public : 85 F. Iefie. for the fudennes, Drive on Sta- tuel.
*

f|(,YltT +
û t
*?
l
a
*
* * *
* *
+
t *
*
fiNBUSH ..
sir-
,9(

{
E"

MoveUp Fas"--"*
ii'-, t'
b'#' a

lfi:# llt
r<1
**l *
.1{ttt.'

râ a f":'
It \ - - ----a:1
g.rS.
.... u4 ....
/fl .*.
w__=-==
LISTE REVENDEURS

Grange (88) 32.65.35.


I PABIS E] BEGI()II PAEISIEIIIIE

ABT 0E VIVRE (3)975.78.00 VELIZY I


GAI\4E'S, Centre Comnrrcial Vélizy2 03)465.18.81
-
r BILCIQUE CoDACo, 1072 Chaussée de Ninove 1080 Bruxelles.
-
Y

FlrvTEWJ"
-' .nn SePt"^b'" 84

srsrEmE comPlEr

Y tllrtMu
Epnrm
L'ULTIME ÉpRgUVE est le premier volet d'un jeu de
rôle se déroulant dans un conteite médiéval. Le llvret dàÀ
règles de base permet une initiation rapide aux leux àà
rôle.pour les joueurs novicestout en offrant au* joueu.s
expérime.nié: l_q TolC" c_ohérent et des règles originalès.
6 SCENARIOS DISPONIBLES en 3 modutes, àn plus
-
du mini scénario fourni avec les règles.

Les
CrnoxreuEs
Dr LTXATS
Lqp CFEpTLOU q DE LINAIS sont les règles addition-
nelles de I'ULTIME EPREUVE, incluant: .Lescroyances
de votre personnage r Le combat à deux mains r La
localisation des coupsoLes bottes et les coups chanceuxo
L'apprentissage des métierso19 talents nouveâux.L'histoire
de Véris o De nouvelles règles sur la magie o La création
de charmes & enchanteménts o La déTense magique o
Les contre-sorts o De nouvelles armes . De nJuveau*
personnages...
Attention : il est nécessaire de posséder
- règles
les de base de I'ULTIME EPREUVE
pour pouvoir jouer avec les CHRONIQUES.

l( L(lrl{ (r tr,rnr.Lr rli. r L r rll r,.lr


l|, ; i-l t-1|rt l\ Rt t \ ( Il)L\
Ir'l l) lrirrl;.1
JEUX
AETUEIS
- Cherche
gon
ràgle en frangais du jeu Dra-
Ouost. Laur€nt Baresse 49, rue Gaston
- MD 1 an ult. éoreuve {20 S scénariis
oriqinaux) cherche bartenai;es pour D & O,
Caillâvet - 31200 Toulouse. mé:os. U.Ë, Ai local et i€ux- A. Pouvt€authi-
traduction en ltançais li- nes-071,10 Les Vans Té1. 36.9463.
- Recherche
vres do ràgles AD & D. Contacter Bssso F. - Cherchê aventuriers pour L6gondas,
2, la Coruée Royin - 57117 Noiseuille. Té1. l'Ultime Egrouve ot Méga. Contacler B6r-
776.75.20. trand D€hhoil. 10, rue Elvsss Reclus - 22000
Saint-Bdouc.
ji: :'1 :i: rr,: ,::::i: - Vends watgame Franca 19i14,60 F.
Pierre Barthêlémy. 12, résidence des Aca- Boy Frédéric chercho ses pldenaiGa
- iâuer à D & D, Mégs, el d'tutros
:;l cias - 91540 Mennecy. oour
-1, tr_ij ii i:i.:
Cherche White Dwarf No 35 ot 38. Fré' ieux ée rôle. 3+36, 8v. du Pdl Kennedy -
-
déricSchaaf - 67 H. rue des Prés - 71200 Le 04t g0 villeneuve-st-Goorgo3.
partenaircs habitrnt aux en-
Crêusot- - Cherche
vircns Gromst lLotl pour partiss de war-
figurinâs Airfix 1t2e 7et om'
Vente, Achat matériel {Dossibilité d'échange). Cherche aussi par- - Achète
pire même pàintes. Michel Lenclos. ll-13, gamos. Environi6 ans. Té1. 38.75.84. après
- Vends Stom Over Arnhom - Partâit iànaires de wargames. Té1. (79) 70.$.27.
rue Oomremy Studio 326 - 75013 Paris. 20 h.
état - Té1. 209.02.26. 73230 Chambéry. Call of Cthulhu ou
Achàte tous no do Wyms Footnotes. - Chorcho tmductions Bushido, Dare- - Vends Okinawa, Zargos Lords 70 F - Cherche iou€urs
-
Té1. (67) 55.64.21. Demander Olivi€r. dovils st C & S. J. Socquet - 1, allée des Stsr Forco {n€uf} iamais servi 150 F. J.P. Dsrodsvils - 16-18 ans ayant expérienco
JdR. Koeler - 26, rue Lagrange - Chancôl
J.C. - l, ru€ des Chênes Ville' Hérons - 78400 Chatou. Té1. 071.33.42. Carlier -6, dllée du Bellay 60100 Nogent-
- Hibêrt après 19 h 30. suÊOise. Té1. (4) 474.09.36. 24{n0 Périeueux.
neuvs - 31270 CUGNAU - v€nds livr€s, BE,
2GM. Armos, Mâquot'tos... Joux, soldats, - Cherche ttaductions pou. Spaco - Vends Paniérblitz (VA) assez bon état - Chorcho ioueuts débutants Pour
camoaqno D & D habitant Ronnoa ou sss
ODera ot Groun & Air Equipmsnt. Didier 100 F. Achète Anzio ou Fortrâss Europâ,
mini-fig, ot autr6s.
bon éiat, prix raisonnable. Laurent Favre - enviion-s. 12, impâsse René gszin - 35m0'
Cherche wargam€s pour Appls 2E 6t Dèlhoume - Té1. (soir) à Limoges (55)
-ràolss doTomodo Fire. Eric PhilioDon - 47, 75.8r.69. 3, rue Vlctor - 69500 Bron. Rennes. Té1. 36.14.39.
ioueurs de wargames, Mé98,
ruË de Fresneè - 94550 chevilly-ld hue. Té1. - Achète tous jeux do rôlo à moins de 50 - Vends 100 F. l'un, Machiavolli, Soldiar - Cherche Bounty
diplomacy, Huntor près dè Gsgny.
llt 661.54.09. F. toutes photocopios de jeux de rôle à King (wargâme Diplomatique) ent. neufs.
M. Laurtrette - 6, rue de l'Ouest - ESC.3, Tér. ts3l 302.34.47.
Vends sn VF, Daodovils (règles) 82 F., moins de 30 F. Vends modulôs peFonnels région Rosson3
-'
B.E.L (book t ) 72 Ambush (ràgl.sl37 F.
F. pour D & D ou échange. Ecrire à T. Tregaro 92000 Nanterre-
(WG,
itreictre adversaitê
- JdR) et club existant ou à formar.
- 18, rue Amiral Ronarc'h - 56530 Oueven Vends micro-ordinat€ur Applo ll +,48
ports ômprii. Offros valables jusqu'au
ou té|. au (97) 05.07.53. Demandez Thierry.
-K + !, Disquette de jeux. Echangerais bontacter'Bertrand Jeandel au i185.05.50
31.12.8{. Alonso F. - tlo, Placo Osssrds - (Oryilliers).
Sl50 Tavomy. necherchâ traduction du jeu AD & D nombreux ieux pour Apple. Té1. à M.
Fecherche Dragon No 50 ot 64 - Whito
- Companion
et supplémont (en français). Préaut (29) 45.09.38. - ChercÉe oartenaires pour Paneer - 08 -
-Dwsrf lamorl Yâouinto. Possibilité initiation. V.
il.26 - Tô1. (76) 38.53.57. Rembourse tous frais. Êcrir€ : Vasco Frei - - Vends D & D Basic Sot 90 F.. World ol
Wonder {3 jeur en un) 180 F. Té1. (3) belanoé - Saint-Aubin du Pavoil - 49500
ZX 81 + 16 K + Clavisr Abs. + 115, av. des Cavaliers - 1224 Genève -
- Vends
lmpr. + cârte graphique + nombrsux li- Suisse. 951.04.31. Stéphane Camail après 18 h. Segré.

- Vsnds wargamm€s zème DB ll Paris - cherche inv€nleur génial ayant écrit un


vris et programmes 3000 F. Té1.16 (tl8)
programmg pour aider les MD ayant un
96.4:!.63. 100 F. s'adressez â Jérômê Neauport - 49,
traduction f.sngaiso de Ru- rue Claude Bernsrd. Té1. 336.46.15. Apple ll. Philippe Lê - 6, Place des Bou- Club
- Ch€rcha
noquost. S'adrêss6r à Aymeric Blanc - 20, Vends ou échange D & D Basic Sât' leaux - 94200 lvry-sur-Seinê. achàto d'occasion wargamos
- ClubArmor,
rue du Ch€min vêrt - 95610 Eragny-sur-
-Sorcier de SPl, étaaneuf. Patrick. Té1. {6) - Cherche wargamos (bon état, prix as- oen.s Panzer, Wings. €tc. Faira
Oise. im2.19.36. sez bas) - V. Couverture - C B 20 (Doc.) X. 6ft.€ à Michêl Kaag. 3, rue de Thal. 67200
Vends sacondc édition do War in tho Vends Dragon 32 complei Peritsl + Guiomar - 21, allée de la Gambaud€rie ' Strasbours. Té1. l6 (88) 7?.06.85.
- -
Nbx Proo. + Nbx livrês:3 l$ sl190 Gif. personnes intéressées pa.
Eact SPI 700 F. M. Denis Hulaux - Té1. (6) F {val.5.000
- Cherche
01ô.30.86. 3, rue do l'Yerres 91700 - F) Verno-n J. 95220 Herblay (3) 997.95.84.
Vends SL 150 F. COI 1 10 F. COD 120 F.
- Recherche ràglos les Dehià.ss Batail-
les de Napolôon. Tous frais payés. Dekos-
création club I D & D et wsrgames dans
région Stéphanoise. Té1. 37.1 9.72 Michel
Flêury-Mérogis.
CsilaB tràs bon étôt + pho-
V€nds
-
Wsr ot the Bing 100 F. Commsnd at S6a ter R. - 20, TWEELEEVWENWEG (bt 62) Beina dès 19 h. 42100 Saint-Etienn€.
-
t@pie8 do ficho8 da véhiculas + lrais 140 F. Tous en VF sauf CaS. Demander 18O0 Vilvorde - Belgique. personnes pour création d'un
Achète figurines D & D non peinteE - - Cherche
wargames à Villeneuve, Cugnaul ot
d'envois : 71, F. Vends ràglo3 trtduiter de Denis au 797.79.95. -Reisgen Guillaume - 23, rue de lulipier -
club
les environg. Té1. (31) 92.03.61 J€an-
Caruare âl F, Laurent Clotier - 81, rue - Vds Starforco, Which's Caldron, Gâ-
1 190 Bruxelles - fé!. 3M.20.75.
Pioro Brcssoletts - 18100 Vi6zon. Té1. lactic Gronadiôrs,90 F. chacun. Pierte Claude.
(481 ?l.52.94sntrc 19 h ot 21 h. Brial Collège - Route de Bedarieux - - à t.ès War
Achète
plet)
in Europo (méme incom-
bon prix. J.L. Gazeilles,2 allée - Si la créstion d'un club de leux {war-
Vonds Zargos Lords tràs bon étst + 34700 Lodève. Té1. 67.44.01.70. oames- ieux de rô1e...) à Annecv vour int6-
-
extonsion {va|.280 F.} 199 F. ot un ieu Atriks Korps 35 F. Gettysburg 80 F. /B Julien Duvivier . 69100 Villeurbanne. iesse, a'opelez Alain Deschomets su (501
- Tl 994 A Basic Ext. + 7 modules +
éloctroniquo (va|.220 F-) 99 F contacter ?0 F. Risk 25 F. Bonaparto 100 F. Etchâide
- 64990 Mouguerre. Té1.
- Vds
7K7 (jeux + progr. + 3 manuels + 3
Æ.72.@.
Sylvestre. Té1. 586.15.45- Ouart. Belair
V6nds 88, Air Asssult on Croto, 100 F., 31.89.04. revues Tl 99. Auroy Domi. TWél. 907-01.50.
-
88 Solo /O F. + quolquos autF!. Listo sur Achètê modulos Eolo, D & D, AD & D. - Vends Okinawa + Kroll & Prumni (lT)
domando. P. Ghauvin Té1. 16 (61 ([12.03.À'
-
'10, rue de la Concorde - 65000 Tarbes - Té1. TBE au p(ix de 100 F. chauqe. S'adressêr à Divers
nombreuses musiquâs
apràs Zl h, 1621 34.47.05.
Lesio 100 F. + TEblin 50 F. +
B. Le Gal - Bl9, ru€ de Kerfichani - 56100
Lorient.
- Enregistre
d'ambianle pourieux de rôlo, au choix,20
- Vends wareamea. Liste contre timbr€.
E. Guilloux. 48, Bd Stalingrad - 94600
-ManVends
Myth & Magic 150 F. Achète Runes Vends Panzerblitz, War at Sea. F. la cassett€. Philippe Morien Ïél
No I ot No 2 50 F. chacun. Ph. Poirier. Té1.
-
Whorm, Kroll * Prumni ou échange avec 028.78.65. après 20 h.
Choisy-le-Roi.
tout prix Delts V€e SPI ou (99) 57.66.77. matériel AD & D et aides de jeu pour AD & - Pour Appl6 ll, échâng6 Progrummo,
- Achète à UnivoEe
photocopie, + Oelts Voo SPl. : DM Guid6, Monster Mânusl, D. Tér. (97) 57.63.98. docs, trucs. François Desmay 43, Ch, ds la
Alderu6ir€ldt - Tongerse stw. 352 - B 3724.
- Vênds
plsyar Hsndbook, Boîte de ba3e, modu- - Vends plus de lm ptogrammes oour Combe - Sarragosse - 25000 Besançon.
Kortes6m - Belgique.
J& S 1, 2, 3, 4, 6 et Cssus Belli
les: A2, 83, 84. Té1. à Nicolôs au {3}
965.26.21. (Yv€lines 78).
nombroux micros (ZX 81, Spectrum,
C8M6,4... etc...) pour la liste. Ecrire à M.
û
- 5Achète - J. Michelêt -
ilo à f8. Philipp€ Morin - 4, ruo de Geyler
- 78280 Guyancourt - Té1. 044.05.23. (âprès
20 hl.
- Vends i ràgle de 6ase + Expert Sot
100 F. chaqu€ + scénario : lsa îles flottan-
tes 30 F. Té1.580.47.17. Vends aussi Rune
Chastaing

- ain"t'
14, rue
boîte de base Bunoquest
93800

* ltFl'll-|lllll-lllllqrr rS€r
(vând) plans do camion, :
- Échange
moto, trikô.,. conçu pâr moi-môme pour
180 F.
Cherche ràgles en frtnçais PH et Ë:"*:ruffi i:l':ï1;;Jçffi 5îà""'ô I marad es b lessés et d es
Battlô Cd - JM Ponca - 37, L€s Barres -
DMG. 8. Voisin - 62, rue de la Républiqu€ Rixaeim.
13'113 Lamanon - Té1. ($) 57.54.4.!1. - 13002 Ma.seille. Té1. (91) 91.25.34. - Cherche règle de V&
V €n trançais ou
Légondos, Mlllénium, Zsrgo'3 Vends règlos do baso ds D & D avec traduction de certaines parties. C'est ur-
- Vends
lords, /(l, Llttlâ Big Horo, Risk ôt 3 joux - 80 F. modules 82 à 50 F. &l 55 F. 84
boîte gsnt I Stéphane Estève - 15, rue du Tor-
électroniquos, bon prix. J. Philipp6 Lsrde- @ F. S. Bindner - 4, ruê J. B. Schacre 68100 rent. 48000 Mend€.
nois. Té1. (8) 373.12.29. samadi soir Et Mulhouse. - Cherche trsduction AD & D (mêmes
dimanch6. Vênds traductions wargsmoa, Ecrire partielles). M'occuperai des f.ais. Christo-
1. échangê Aigla d'Or + G€nius
-
Ph. Villette - 12ô, av. Dessndrouins - 59300 ph6 Vuattier - Ru€ d€ la Fontaine. 02000
- Oric Forth
contre + manuel ou sup6r ieux Valènciennes. Leuilly-sous-Laon. itembre. Date funeste. 44 ans plus tôt.
d'av€ntura (Hobbit...) Té1. (81) 93.40.67. E. neufs War of ths Bing 200 F.
- VendsHunto.200
Recherche ràgles do Stalin's Tanks
-(français Icapitulation de Sedan. Pourtant, ce
F. figurinos peintes ou anglais). Yann de Sagazân -
Bouvier. Eounty
19, rue Paul Cézanne - 87000 Limoges - lne de nos patouilles a capturé un
- Vends Tunnels & Trclls 100 F. (Fran-
çais) et world of Greyhawk 60 F. TBE.
1/3m6 RuEsôs etAllemands. J. Morin. Té1.
062.03.87. apràs 18 h. Merci. ld'Etat-Majorallemand. Joie ! les axes
Ecrirâ M. H. Saudain - Ruê Guillaumg - Vônds Tobruck, Wizards, Bounty Hun- lession des corps de la lère armée Y
Michel - 5'0000 St-Lô. ter, tous en très bon état. Êti€nne Baérd -
- vends olusieurs wargamoa + car- 24, rue Vacso de Gamma - 75015 Patis. Té1.
S.O.S. Partenaires lqués; et ils recoupent nos observa-
wara. sunday ddvoE, Prix intéressants. (r ) 554.63.r4.
Bougouin. Té1. 051.02.95. Maurepas (78) Vends Panzerleadgl bon étst. peu serui Cherche joueurs pour Légendes &
-Méga I ière armée infléchit sa course vers le
après 20 h. Ch6rche psrtenaires. -- EertrandJacquemart. Tê1. (99) 30.79.68 qui pourraient nous initier à D & D
]rous fonçant dessus, mais délaissant,
Sorcior, iamais servi, très bon aux heurês des rapas. à Denain. Té1. 31.25.06 et demandez Pa-
- Vends i sans oratiouement d'échelonnement
état: 100 F. Eric Wannin, 5, Place du Dr
Belot - 47200 Ste-Bazeille.
- Echange
Romm€l
zoDB normandia contre
ou Amirauté ou encore Norge.
trick.
- Cherche partenaires pou. wargames
and Peace, Dernières batailles de
\nc fate à la Me armée. Tout ceci est 1/
- Vends Call of Cthulhu, War ot tho Pascal Spanier - 2 bis. rue de Turânnes. lwar
i'laooléon...) région de Spa, Belgique. I àvec la dochine allemande du n lais-
Ring, SpEca opôra, quasi neuf. Etudie 78100 St-Germain-on-Laye. Tê1. 973.07.63.
toute proposition. Contacter Msrc Fon-
- Cherch€ bon prix Drsgonquast, Frédé- Thi€rry Marthus - Té1. 087.773518 après 20
heures.
I
donnant toute liberté au chef d'ar-
taine. Té1. 205.94.1 l. à Paris. ric Pujolle. Té1. 16 (59) 02.85.07. après 19 h.
Cherche partenair€s pour i6ux de si- I
corps pour conduire les opérations.
- V6nds état neuf Runomâstor 80 F. AD 6, avenue des Sayettes - 6t1000 Pau. -mul.tion (D & D - Runequest - + warga-
Thi6rry Paillard - 46, ru€ Couilleau - 40270 Cherche traduction de Runequêst.
-M'occuperai iinstallé au Luxembourq) se conten-
photocopie et port. André mes à Anso ou Villofrancho-sur-Saôno.
Gr6nade/Adour. Té1. 16 (58) 45.17.53.
Vsnds Millénium 100 F., Mstory in tho Ludovic. St-Denis-d€ Vaux. 71640 Givry. Xavier Moyec - L€ Moneron Lachassagne - lliouer les arandes liqnes (dochine
-Pâcific 100 F. Jérôme Bodelle - 4, Av. de Tét. 44.38.31. 69480 Ans€. lte'oue notrào offensivé à outrance ,).
Cherche psrsonnes compétontes pour
Paris - Fachas-Thumêsnil - Té1.16 (20)
95.33.27. la soir.
- Achète
cepte
ou échange tàglos on vO (8c-
pholocopies) à très bas prix. Joindre
-
initistion âux ieux de rôlo. Cyril Sionat - S joir, t. gouvemement dégage sur
- Vands WG Flat-Top êd. {B + ràgles enveloppe timbrée. F. Alonso - 40, Place 29, rue du Gal Leclerc - 78570 Andres Té1. I
.. sans càmmentaires : on est {ati-
trançais, jâmais servi (8 mois). Achôté 270 Ossârds - 95150 Taverny. 974.54.90.
F- vêndu 200 F. T.T.B.E. Contact au Vends CB No 14.17et18, Run6s No2à Cherche partenaires sur Poitien - D &
-D, SL, COl, COD, Amirauté, Encsrts J &
I fatigué, mais pour ma part, I'espoir
066.i16.87. Laurênt.
-
5. Achèt6 revues Dragon ot Whit€ Dwarf. lpeu. La lère armée allemande n'a pas
Recherche le plus grând nombre de Laurent Ryder - Hameau de Lauz€tte - S. Franck Parot - 27, rue des Grands Prés - -nous
- 86360 Chasseneuil.
encercler, les Anglais se stabili-
figurinôa pour AD & D à bas ptix. Êcrire à 30260 St Théodorit.
Paul Rose. 10, av. du Parc - Vanves 92170, Vends East & West, léna 80 F. chacun, - Cherch€ ioueurs Runoqugst pour Trezac est démis de ces fonctions au
- échange scénarios, idées, cultes... Olivie.
Tér. 842.04.97. Panzerblitz 1il0 F. ou le toul 230 F. Ducatèl
- 7, rue Stalybridge - 59280 Armentières. Poeters - 26, rue Paul Gauguin - t10220 hranchet d'Boerev (comme le furent
Vends East & W6st, TBÊ 150 F. Té1. (ô)
-
456.05.33. Lsurent après 18 h. Tér. {20) 77.31.11. Tarnos. Té1. (58) 64.73.04. ton 130 généiaux-- dont 1 d'armée
Leeio 7 + Tablin état neuf + - Avèntùri6rs débutants costumés
- Vends D D, PH, MM 70 F. I'un, modu-
les : UKl, St, G2 ilo F. I'un. Wor of tho Ring
- Vends
dés (valant 295 F.) à 220 F. seulement. avec lo€l chôrchônt MD pour Périplo on bms-). Ceci pour rehouver un sem-
læ F. 6n français, DM'S Screen 50 F. Luc Ecrire à M. Batut - /ti|, allée d€s Auquos - Alarian - vâl da Marne ou Pâris - Té1. koopération entre la VIe amrêe elle
590.18.95 après midi.
Aguirre. Té1. (95) 31.64.16.
Vends Travoller Edition de luxe + livre .
81200 Aussillon - Tarn.
-Vends ou échange contre le PHB ou le - Cherche GM 6t partenair€s pour Bus- I
-5 + suppl. 1 st 2. Valour 480 F. cédé 300 F. MMI do AD & D, Légondes à 150 F. (état hido, Darodôvils, ot C & S. J. Boscquet - lembre, Galliéni fait apposer sa pro-
ûeuf). Ecrire à M. Batut,43 allée des Au- -
'1, allée Hérons 78400 Ghatou - Té1.

-
Gilles. Té1. (67) 54.42.51.
Vends Waigame i[l:
11t5 F. état neuf qu€s - 812û) Aussillon - Tarn, 071.33.42. apres midi. I sur les murs de Paris. Nous reculons
t
I
I
I
l--- ---r
ffiffiffiwffiffiffiæ ffiw ffiw wffiwffiffi

Crlno
Dr LT
LES CHRONIQUES DE LINAIS
nelles de I'ULTIME EPREUVE, i>
de votre personnage o Le
localisation des couDseLes bott une inésistible marée déferlant sur le Prussien.
L'apprentissage des métiersrl9 t ce pleuhe qui s'abritait dans les bois. Mais nous
deVéris o De nouvelles règles l'en délogions à la baïonnette, soutenus par la
de charmes & enchantements vue de notre drapeau dêployê et par lei clai-
Les contre-sorts o De nouvel rons sonnant la charge. D'ailleurs, j'avais bien
lu au chapitre VII du règlement de manoeuvres
des grandes unitês ( pour le combattant, I'atta-
Attention : il est nécessaire d,
- règles
les de base de I'ULTIME l,
que est toujours menée avec la résolution
d'aborder l'ennemi à I'arme blanche et de le
pour pouvoir jouer avec les CH détruire,.' L'arme blanche I Quel * ...//lsr-
ble..., l. Cà et nos cavaliers portant cuirasses,
on se croirait encore à Aeincourt !
Et nos tenues, avec cette capote bleue et nos
képis à liseré, ce havresac noir mal pratique au
possible et sudout ce pantalon rouge. (* le
pantalon rouge, c'est la France ,s'était écrié un
député, dans un bel élan politique. lorsque des
militaires moins bêtes que les auhes àvaient
demandé une modification des tenues de
campagne de l'armée.
C'est wai que l'on était beau dans les défilés ; Castelnau est repoussée de 15Krm; suite à alors oue n le Matin r titrait la veille n les
dans les champs de chaume, face au bois où se cette bataille (dite de Morhange), de Castelnau Cosaques à cinq étapes de Berlin,. Cette
rehanchait le lâche prussien, on était beau (et la Ie armêe par voie de conséquence) doit fausse nouvelle, première d'une longue série
aussi. Même couchés en ligne parfaite, fauchés se replier en-deçà de ses positions de départ. nous mine encore plus le moral :
en pleine course, nos officiers gantés de blanc Pendant ce temps, le plan Schlieffen se déve'
allongés réglementairement à six pas devant loppe implacablement, les quatre armées al- On nous ment, on nous
nous, tous morts, nos baïonnettes inutiles lemandes traversant la Belgique, bousculant trompe !
brillants sous le soleil de ce début août (j'aurai les Belges et nous rencontraÂt,'le 21 à Charle-
aîmë... illisible... ce député). roi, où c'est un camage sanglant. Martelées par J'ai appris aussi, par un camarade, que French

Notre position de concenhation était à I'aile I'artillerie, fauchées par les mihailleuses, les craint le désastre et tente de se désolidariser de
gauche du dispositif frangis, enhe la IIe armée pertes sont énormes. Nous attaquons encore, l'armée française, prétextant un besoin de
et le CEB (Corps Expéditionnaire Britanni- nous attaquons toujours, mais il faut se rendre repos de 10 jours pour le CEB. Il a annoncé
Éserte devait s'intercaler
que ) , la IVe arm êe en à l'évidence. n Le feu fue,. Nos pertes sont son intention de se replier denière la Seine, à
entre nous et la IIle armée au cas où le plan énormes. I'ouest de Paris. Cependant, Joffre lui de'
Schlieffen serait appliqué. Encore heureux que Lanrezac ait vu le danger, mande d'éviter de couper les axes de retraite
Ceci renhait dans I'optique du XVlle plan et qu'il ne nous ait pas engagés, comme le de la Vle armêe, et donc de contoumer Paris
conçu en 1913 et approuvé par le gouveme- prescrivaient les ordres, dans les forêts arden- par l'Est, ce qui conserve les Anglais dans le
ment. Plan d'une stupidité évidente, basé sur le naises où nous nous serions faits encerclés. dispositif allié : habile manoeuwe, joignant la
succès inévitable dès charges héroïques de J'ai appris avec sfupeur qu'une mauvaise esti- stratégie à la diplomatie. Les seules bonnes
I'armée française, dont le C"olonel de'Grand- mation des forces ennemies fait que les armées nouvelles de la joumée sont que Von Kluck, a
maison, chef du 3e bureau de l'Etat-Major, allemandes sont deux fois plus fortes que I'air d'obliquer vers I'Est, nous poursuivant et
avait, en 1911 fait I'apologie nles troupes prévu. [Un corps de réserve double semble oublier la VIe armée de Maunoury, qui
sautent à la gorge de I'adversaire... (ce qui chaque corps d'active.] se rehouve sur son flanc droit. Ceci, au lieu de
répond)... à la passion généreuse qui soulève Conscient de l'inutilité de sa position et du poursuiwe I'encerclement du camp rehanché
les coeus dans l'armée comme dans le peu- risque de la conserver, Lanrezac ordonne la de Paris (commandé par Galliéni), comme le
ple,.lI est wai que mon coeur s'est soulevé ; rehaite le 23 août à 21 heures. Ce qui nous prévoyait le plan Schlieffen; de plus, deux
mais c'était de rage, de dépit et de dégoût sauve, mais provoque la stupeur au GQG à corps allemands sont retirés du front et dirigés
devant ces sacrifices inutiles, ces camages Vitry-le-François. ven le front russe sur ordre de Molkte.
gratuits. Le plan XVll manoeuwait comme à la Le 24, c'est l'heure du bilan. Le ler septembre, on recule toujours. J'ap-
parade, étant entendu que les Prussiens se prends que le GQG est transféré de Mtry à
faisaient repousser en masse là où ils étaieni Bar-sur-Aube, et qu'un corps de cavalerie est
attaqués, et lisaient le joumal dans les zones où
Les conceptions tactiques dirigé sur notre gauche pour éviter les encer'
nous avions la gentillesse de les laisser hanquil- françaises ainsi que leurs clements, car les Anglais sont peu sûrs. Heu-
les. De plus, et pour êhe franc, il faut dire que attaques onI éIê balayées, reusement, Kitchener (le célèbre ok de Fa-
le plan en question était surtout un plan de choda) fait revenir French sur sa décision. La
soufflées par la puissance de
concentration. cohésion des Alliés semble ête retrouvée.
Après quoi, on venait. On pensait attaquer le feu allemande.
centre allemand (et l'enfoncer gaiement, celà
va de soi) ce qui fait que leur aile droite, Joffre garde la tête froide, et tire les leçons de Mais nous, nous marchons
contenue par les Belges, le CEB et nous- ces bains de sang. toujours, de plus en plus
Instruction 2083 : pas d'attaques enformations
mêmes se replierait très vite pour aller protéger
massives et jamais avant une bonne prépara-
fatigués, de plus en plus sales,
les villes de Rhénanie.
tion d'artillerie. L'attaque se fera par lignes au milieu des chevaux morts,
d'infanterie mince soutenue à fond par I'artille- des camarades blessés et des
Une promenade, la guerre sera rie.
réfugiés...
De plus, il décrète la rehaite générale des IIe,
courte ! presque fraîche et Ille, IV, et Ve armées ainsi que la constitution Nous sommes pitoyables,
joyeuse. de la VIe armée autour de Paris, armêe crêêe hallucinés de fatigue...
afin de constituer la masse de manoeuvre qui
Le 31 juillet, le Kaiser met son pays en état de
lui manque. Une nouvelle armée, la IXe du Le2 seplembre. Date funeste. 44 ans plus tôt,
mobilisation. Le lendemain, le gouvemement
Général Foch viendra s'intercaler entre nous et c'était la capitulation de Sedan. Pourtant, ce
français fait placarder ses affiches blanches
la IVe. matin, une de nos pafrouilles a capturé un
Depuis le 23, nous marchons. Menacés de véhicule d'Etat-Major allemand. Joie ! les axes
avec deux petits drapeaux tricolores enhecroi-
débordement par Von Kluck et sa première de progression des corps de la lère armêe y
sés, tout en assurant .la mobilisation n'est pas
armée, situés le plus à gauche du pivot de sont indiqués; et ils recoupent nos observa-
la guere (Poincaré) ,.
rehaite (Verdun), nous marchons, écrasés par tions. La lère armêe infléchit sa course vers le
Des deux côtés, c'est l'enthousiasme.
le soleil, par les hente kilos du sac et les reins sud-est, nous fonçant dessus, mais délaissant
Le 2 août, un cavalier allemand, le lieutenant
Meyer abat le Caporal Peugeot, dans le Teni-
toire de Belfort.
sciés par des cartouchières mal disposées.
Nous marchons en moyenne plus de 40 Km
par jour, mal nounis, bivouaquant à la belle
Paris ; et sans pratiquement d'échelonnement
sur son flanc face à la Vle arinée. Tout ceci est
en accord àvec la doctrine allemande du.lais-
l/
Le 3 août: c'est la guen€. étoile, mal remis du choc de Charleroi et avec ser-aller n, donnant toute liberté au chef d'ar-
I'Allemand sur nos talons, qu'il nous faut es- mée el de corps pour conduire les opérations,
L'inshuction gênërale No 1, signée deJoffreeI sayer de retarder au maximum. Ie GQG (installé au Luxembourg) se conten-
datée du 8 août ordonne:nl'offensive géné- C'est pour celà que le 28, sur les injonctions de tant d'indiquer les grandes lignes (dochine
rale... doit être foudroyante,. Joi{re, nous contre-attaquons à Guise, où l'on aussi inepte que nohe n offensive à outrance n).
Les premières attaques françaises se font en stoppe enfin les Allemands ; mais la retraite Ce même jour, le gouvemement dégage sur
Alsace... pas de quoi pavoiser: peu de tenains reprend, car les Anglais à nohe gauche ont Bordeaux... sans commentaires : on est fati-
conquis. beaucoup de pertes. continué à se replier, découvrant ainsi notre gué, trop fatigué, mais pour ma part, I'espoir
Le 14, la IIe armée s'ébranle, suivie à sa droite, flanc, ce qui n'anange pas le climat déjà tendu renaît un oeu. Lalùearmêeallemande n'a oas
par la le. Aveugle (c'eslà-dire sans unité de entre Lanrezac et le Maréchal French, com- réussi à rious encercler, les Anglais se stabili-
reconnaissance) et emportée par la fièvre mandant le CEB. sent. Lanrezac est démis de ces fonctions au
gênêrale, elle se rue dans un piège mortel, une La retraite continue, toujours à marche forcée, profit de Franchet d'Bperey (comme le furent
é nasse tendue par les Allemands. Heureuse- avec nohe seul courage, alors que denière
ment, la bêtise étant bien répartie entre les nous, les Allemands marchent aussi vite, mais
déjà environ 130 généraux
- dont 1 d'armée
et 9 de corps-). Ceci pour retrouver un sem-
peuples, le prince Rupprecht de Bavière refuse poussés par I'exaltation de la victoire proche. blant de coopération entre la VIe armêe eTle
de reculer encore plus (sa dignité s'y oppose) Le 30, les nouvelles ne sont pas hès rassuran- CEB.
et déclenche le piège 24heures hop tôt, le 20 tes. Les Russes, sur qui I'on comptait beau- Le 3 septembre, Galliéni fait apposer sa pro-
août. Sévèrement malmenée, la lle armée de coup, se sont faits massacrés à Tannenberg, clamation sur les mun de Paris. Nous reculons
toujours. Les nouvelles de la VIe armée sont indemnes. Ceci se passait du côté de Mon- quoi ils réussissent parfaitement puisque les
floues: marche, conhe-marche ; que se passe- thyon (au nord de Meaux). Les combats res- Anglais n'anivent au grand Morin que le soir.
t-il ? tent incertains face à la Vle armée, mais Von Chez nous, c'est la voltejace tant attendue:
Le 4 septembre. La disposition générale des Gronau signe un ordre de rehaite vers 17 h 30 nous progressons, faiblement soit, mais on
armées allemandes me rappelle la baiaille de [retraite : toutes les unités doivent sor- reprend du tenain. Nous avons, nous la VI"
Cannes en 276.Est-ce que nos chefs auront la tir des zones de contrôle ennemi, l'artil- division, reconquis Montceaux-les-Provins, for-
même maeshia qu'Hannibal ? Les Allemands lerie de campagne peut tirer pour pro- tement défendue, presque sans perte grâce à
réagiront-ils comme les Romains I Nous mar- téger. Pas d'avancel. I'excellent comportement tactique de nohe
chons toujours, peu de nouniture, pas de Le manque de renseignêments lui fait craindre Général :repêrage par avion, matraquage par
contact avec les Prussiens. Vers midi, un un encerclement I de plus les pertes alleman- artillerie 05 et 120), puis attaques, toujours
. taube , nous à survolés, déclanchant un feu des sont sévères, en grande partie grâce à soutenues par les 75. Quelle différence avec
frénétique. Pour une fois que l'on voyait I'en- nohe ariillerie [l'artillerie peut, soi{ bom- les camages de la LV" division.
nemi ! barder seule et infliger des pertes, soit Au centre. Foch tient la région des marais de
Le 5 septembre, la division est placée sur la faire une préparation et soutenir l'atta- Saint-Gond. Exhorlant ses houpes, (déjà dé-
carte, que je connais bien, pour I'avoir parcou- que de l'infanterie auquel cas elle ra- cimées par des combats incessanh, car si les
rue pendant toute cette longue marche. joute des ( + D sur le reste du front au Anglais et nous avons fui. les auhes armées se
Mon . pion r, commandé par Ie gênêml Pê- dé de combat] ; seuls quelques combats de sont battues pied à pied). < attaquez... cnm-
tain, est mis en place dans l'hex HH 25 (le blocage sur les avant-gardes se sont déroulés ponnez-vous au teïain... tenez... vous n'avez
système derepêrage des hexagones chezJeux lors de cet après-midi. ien d'autre à faire , dlt-il à ses officiers, et ils
Descartes n'est waiment pas pratique NDR). Le 6 septembre. Pendant la nuit, le corps de tierCront. face à la droite de la II" armée
Qu'il est beau le pion de la 6ème division, tout Von Gronau bat en retraite (non sans quelques allemande. heureusement peu soutenue par la
bleu, avec tous ses renseignements : identifica- mises à sac). LaVle armé,e, comme le iesté du lll' (le chef de celle-ci avait décrété, toujours
tion de I'unité par code OTAN, désignation de front. ne bouge pas. Au matin, nous recevons sans aucune concenation avec ses voisins, un
l'unité du corps d'armée, de I'armée, potentiel enfin un ordre, ou plûtot une proclamation repos de 24 heures pour ses hommes). Sur
delorce, de mouvement et d'artillerie division- o au moment où s'engage une bataille dont I'aile droire. de r"'iolents combats opposent les
naire (intéEé).Il y a aussi le nombre de n pas,, dépend le salut du pays, il importe de rappeler deux Princes à Sanail et Langle-de-Cary, ce
de pertes que nous pouvons supporter (4 pas, à tous que le moment nbst plus de regarder en demier malnerant suffisamment le Duc de
2 pions nous représentent). anière. Tous les effofts doivent être employés Wurtemberg pour que celui-ci demande à Van
Nous sommes disposés en arc de cercle, entre à attaquer et refouler I'ennemi. Hansen (chef de ia III" armée) de venir le
Coulommiers et Romilly, avec à nohe gauche Une troupe que ne peut plus avancer devra soulenir. Ce derrier. déTérant aux ordres d'une
le CEB et à nohe droite la IXe armée. coûte que coûte garder le tenain conquis et se altesse (encore ce manque de coordination à
Face à nous, la 1ère armée allemande et I'aile faire tuer sur place plutôt que de reculer.Dans l'échelon sipéieur) i,a scinder son armée,
gauche de la lle. les circonstances actuelles, aucune défaillance ouwant un cou cians son front ; hasard de la
Itour 1 ;
C'est l'après-midi de ce 5 septembre. ne peut être tolérée ,. Signé Joffre. guerre. ce :ou iait jace au nôhe situé enhe la
chaque jour est divisé en 3 tours : Enfin ! oubliés la fatigue, les privations, les IX" er ia N', ians lequel la IX" division de
matin, après-midi, nuit] coups durs et les camarades tués. cavalene s'e:o:ça!: de faire de la présence. Si
On s'anête enfin, recevant l'ordre o défense o ce nou ava:: É:É .ocalisé et si la III" armée s'v
[en début de tour, chaque carps reçoit érajr er.co:-ée. .e fronr français était désa-
un des ordres suivants : attaque (4), Cà y est. on contre attaque gr cge.
défense (2), redéploiement stratégique A la nn de ce:e 'cumée. les Allemands, pour
(1), retraite (0) ; on fait la somme des Magie des mots, le moral remonte en flèche. la première jois. :.e :ublient pas de bulletin de
coefficients symbolisés entre paren- surtout chez nous qui fuyions depuis trop long- uicto::e. \ous a'cns bloqué ce tonentn inésis-
thèses, que I'on divise par le nombre temps. Pour aujourd'hui nous recevons I'ordre tibie, c:'.:a.aiai: rout sur son passage.
de corps ; le plus fort rapport joue en d'attaque, ainsi que la Vle et les Anglais. A
premier. Toutes les unités du corps I'Est, s'engage la u bataille des Princes o assez
doivent exécuter l'ordre reçu (de 1 à 4 confuse, où la IVe et la Ve armée allemande Nore Jotfre a repris I'initiative ;
pions par corps). En défense, on ne attaquent le front Verdun-Toul. A I'Ouest. se l'espoir a " changé de camp n
doit pas bouger d'un pouce que ce soit
comme mouvement ou comme résul-
continue la bataille de l'Ourcq (lère et IIème et le combaî l'a ( changer
armées allemandes).
tat de combat (on prend des pertes à la La IIl" armée, au cenre, aidera tantôt à droite.
d'âme,'.
place), et on avance pas, même en cas
tantôt à gauche. Chez nous, la VI" armée {once
de victoire ; par contre, l'artillerie peut
tirer. Quand elle est inhérente à la
en direction de Château-Thieny. Le 7 se::e::rre La nuit fut limpide et belle.
lls anivént au contact vers 10 heures avec la \ous a',ro:s io:::l à Monceaux. Au matin, i'ai
division, c'est le PAD-potentiel d'artil-
lXlll" division de réserve et la XIV e division en aporis c:e :as :ral d'unités allemandes avaient
lerie divisionnaire- ; sinon, elle est bonne position pour déborder par le Nord. marché re:ia:: ,a nuit. pour aller consolider
représentée par un pion, pour l'artille-
rie lourde du côté allemand, pour l'artil-
mais les Allemands reçoivent le Il" corps d'ac- le troni ce i Ourcq. Queis soldats que ces
tive en renfort fredéploiement stratégi- Pr:s;e:s. narchant la nuit et se battant le
lerie lourde et l'artillerie de campagne
du côté français. Portée de l'artillerie
que, déplacement libre, avance après jour I Ven t
heures. nous sommes prêts à
PAD et artillerie de campagne : 2 combat de un hexagone maximun, l'ar- reparnr : C après les ordres. nous devons atta-
hexagones ; artillerie lourde : 3 hexa-
tillerie ne peut pas tirerl, qui vient confor- quer la qauche Ce la II, armée allemande. Il
gones ter Ia position allemande. sur lequel se brise un paraîr qùe la VI. a éÉ renfrocêe par le M
- ligne de visée à respecterl
/2 On apprend que la VIe a ordre d'attaquér I
toutes les unités doivent foncer sur
assaut du CCXXXXU" régiment de la LV'
division de réserve à Vaneddes (musique et
drapeaux en tête), charges sur 1 500 m en
corps. ransponé par les taxis parisiens [un
pion ( taxi )) peut transporter une divi-
sion et une seule fois. Le pion a 12 de
l'ennemi et essayer de l'engager au tenain découvert ! Les Allemands ont pu tirer potentiel de mouvement au lieu de 4
corps à corps ; l'artillerie peut soutenir
le combat et les unités victorieuses 200 cartouches par homme ! pour l'infanterie, 5 pour la cavalerie et
peuvent avancer du maximum comme Sur ce front, seule la présence de notre artille- 2 ou 3 pour l'artilleriel. Mais on m'a dit
résultat de combat]. rie, magnifiquement menée. intervenant à qu'en fait, seul un régimeni a pris les taxis, les
courte distance (jusqu'à 800 m). brise les autres sont venus par voie fenê,e. Cette Vl"
Enfin ! Cà y est ! La bataille va s'engager. La contre-attaques allemandes qui suivaient et armée a repris l'attaque dès 6 heures mais avec
VIe armée a en face d'elle le [Ve corps de refoulaient presque toutes les attaques françai- un peu moins de lêmêriTê et un peu plus
réserve (CR) sous les ordres du général Von ses. Cependant, les Allemands sévèrement d'artillerie. Les Allemands accusent le coup et
Gronau. malmenés, paniquant un peu, supplient qu'on fléchissent à plusieurs endroits, I'encerclement
La bataille de I'Ourcq s'engage vers 12 h 30. les renforce. Von Kluck càde. et envoie dans la prévu pour la I-,){" division de réserve ne peut
Mais ça commence mal. La CCU(XVïe est nuit le IV" corps d'active au secours des [V' et s'effectuer car elle se heurte à la VIII" division
envoyêe pour soutenir la brigade marocaine II" corps, ce qui crêe une brêche sur son front du M corps d'active, qui les repousse mais
repoussée suite à une attaque mal engagêe. Sud, mais il compte sur la passivité, disons sur recule aussi, par manque d'information sur la
Le Ve bataillon envoie ses compagnons pour l'immobilité des Anglais qui progressent plus rêalitê de leur victoire (ce qui anive souvent de
briser une conhe-attaque allemande. Ils y réus- que lentement [ils ont 1 point au poten- part et d'autre). Un bon exemple : Ehipilly sera
sissent, mais à quel prix ;le premier lieutenant tiel de mouvement- jusqu'au tour 5]. pris et repris tout au long de la joumée, et
Péguy vientde tomber, sa compagnie, la XIXe, Mais, prudents, ils laissent quand même 2 laissé libre la nuit, chacun le croyant occupé
n'a plus d'officiers et peu de ses soldats sont divisions de cavalerie pour faire écran, ce à par I'auhe.
A la nuit, le bilan de la bataille de l'Ourcq Au centre, la lX" armée vit des heures difficiles. Les Allemands sont repoussés, mais non vain-
ressemble à ceux des deux joumées prêcêden- Foch, exhortant une fois de plus ses houpes à cus
tes. Attaques de la M", sans résultat appareni, I'attaque, sollicite quand même nohe aide que Le 10 septembre. Après 5 jours et 5 nuits de
mais front et moral allemands ébranlés. De notre général lui accorde, promettant un luttes, décimés, harassés, affamés, nous nous
notre côté, les Anglais ont enfin traversé le mouvement du X" corps d'armée pour rempla- sommes couchés à même la tene nue, n'ayant
Grand Morin, mais ils s'anêtent pour la nuit à cer la XXXXII" division, ainsi que I'attaque du au fond de nos âmes oue la résolution de nous
quelques kilomètres de là. A la V". notre K,/ll[" centre de la Il" armée, afin de soulager son faire tuer. Galliéni fait ienforcer les défenses de
.'o., n'u même oas vu le trou béant (15 km) voisin. Quel bel exemple de solidarité, et Paris, il pense que la M" armée va plier.
qui's'ouvrait devant eux, trou laissé par le quelle différence avec les Prussiens, n'agissant Personne'ne sait qu'un officier du GQG alle-
départ de deux corps, (ll' et IX"). retirés à que par calcul personnel. Foch, malgré.la mand, prône depuis plusieurs jours le repli.sur
deitination du front de I'Ourcq. Témérité d'un difficirltc, attaqu'e pour se dégager (on lui des poéitions prêparêes, et que les chefs d'ar-
côté, prudence excessive de I'autre. Au cenhe attribue n ma droite est enfoncée et ma gauche mées, dont Ii sitiation n'est pas brillante lui
et à ['Est, des accrochages nombreux mais recule; situation excellente: i'attaque ! ll n'a ont cédé.
disséminés, n'ont pas bèaucoup modifié le iamais dit cà. tout au moins à la lethe ; mais Au matin, sur le front de I'Ourcq, c'est
'silence...
le
front. Le seul gros problème de ce jour fut le i'esprit y étàit). En fin de loumée. il a stabilisé inquiétant. Mais non !

risque d'effrondrement de la Il" armée fran- son front.


çaiie mais heureusement Joffre calme le jeu, A I'Ouest, Sanail est obligé de décrocher de Les Ailemands *nt for-rtir le
interdit une retraite précipitée et sauve une fois Verdun, laissant la place se débrouiller toute
de plus la situation. seule, afin d'éviter une percée de la jonction de
camp
Le 8 septembre, coup dur sur le front de la IX" son armée et de la M. Toutes deux ont subi les
assauts répétés des princes prussiens, et mal-
Sur tout le front, à l'exception de la W du
armée.Pendant la nuit, les saxons et la garde
konpriz, les armées allemandes reculent. Nohe
allemande de la III" armée [garde : unités oré les léoers reculs. ils tiennent bon. Du côté
marche recommeûce, eT vers l'avant. Chaque
d'élite +
1 au dé pour les combatsl. ittemanalca à I'air de paniquer un peu. A la Iè"
oas oue ie fais libère un peu de mon sol. Quelle
[pas de zone de
attaquent en pleine nuit armée, Von Kluck qui rameutait toutes ses
iiifféienée avec le pas qùi cède un peu de ce sol
contrôle, - 1 au potentiel de mouve- forces pour écraser Maunoury est averti que les
sacré sur leouel sont couchés tant d'hommes
ment. potentiel d'attaque divisé par Anglaii ont I'air de vouloir bouger. Il annule
que nous découwons au fur et à mesure de
deux, pas d'artillerie]. lls surprennent donc à reoret les ordres prévovant I'envoi de
nombreusés foupes vers I'Ouicq. Von Rich-
nohe marche. Des cadawes, des milliers de
complètement les Français, et repousseqt, _en
cadawes, Français et Allemands confondus,
leur-infligeant d'énormes pertes. Ies XMll", thoffen (commandant une des divisions de
côte à côte. Mais aussi des villages dévastés,
XXI" et XÎll" divisions. Le front est inémédia- cavalerie opposée aux Anglais), ajoutant à
des otages fusillés, des pillages.
blement enfoncé. Seul le courage de quelques I'inquiétude, signale que le Petit Morin est
oassé. Tout I'anière de la I"'armée est ouvefi
Le 11,1a poursuite continue sous une pluie
unités isolées et la vaillance des artilleurs et
âux Franco-Anglais. L'anarchie qui règne dans
froide. Seules, quelques attaques contre la III'
autres mitrailleurs empêchent un désastre et
le commandement allemand crée une situation
armëe de Sanail marquent les demières velléi'
ralentissent, autant que faire se peut, l'avance
tés offensives des Allemands. Nous poursui-
ennemie. Les officiers du QG du XI' corps complexe, I'un ordonnant la défense de la
vons, ou plutôt nous suivons les Allemands et
d'armée essaient d'enrayer Ia fuite (la déroute Mame, I'autre retirant les effectifs prévus à cet
plutôt). et y réussissent vers 13 heures. uni- effet pour se renforcer, les unités sont laissées seuls quelques combats fugitifs, combats d'ar-
rière-garde, nous rappellent les dures joumées
quement parce que les Allemands. exténués, seules sans commandement central. [une
passéès. Le soir, nous anivons à Vlle-en-Tar-
se battant depuis 3 heures du matin, anêtent unité doit tracer une ligne de 15 hexa-
d'eux même leur marche en avant. Ils ont gones jusqu'à son QG, sinon elle n'est àenois. Depuis le 6, nous avons parcouru 40
plus commandée, ne bouge plus, et ne km. Les Anglais sont sur la Cuise, petite rivière
conquis 7 à 8 km et surtout ils ont pris la Fère
peut plus utiliser son artillerie]. au Nord de Soissons. Les avant-gardes de la
Champenoise. Le XI' Corps d'Armée se réta-
blit tant bien que mal sur les rives de la Au soir du 8, la situation s'établit comme suit. Vl" armée ont dépassé le bois de Retz. Foch
A I'Est rien de nouveau ;au cenhe, manæuwe occuoe la oosition entre Epemav et Châlon-
Maurienne.
sur-Mame,^quant à la M,'elle iéoccupe Vi-
Sur le front de I'Ourcq, la Vll' division descend de bascule. les Français repoussent I'aile droite
allemande. mais les Allemands repoussent try-le-François. La victoire est acquise.
enfin de ses taxis, après un déplacement de
Aujourd'hui, 12 septembre. toujours soutenus
nuit. Le placement de celle division aurait pu l'aile droite française. C'est probablement à
être décisif mais, comme I'autre division de ce l'Ouest que tout va se jouer. et dirigés par Joffre, nous continuons nohe
avance. Les Allemands sont tous en retraite;
corps d'armée, elle est insérée dans le dispositif
nous avons tous ordre d'attaque. Joffre envoie
gênêraleTest absorbée par la bataille. Bataille
Le 9 septembre. Von Kluck s'obstine. ll veut un communiqué de victoire.
iageuse, qui comme les jours précédents se écraser Ia VI" armée. Pour se faire, il a déjà
solde par un nul tout au moins dans I'esprit ouvert son front. se séparant volontairement
français.
de la II. armée, Il faut qu'il annihile la VI' avant
La bataiile de la Mame
que les Anglais n'anivent sur son aile gauche s'achëve €n victûire
(on dirait un mauvais remake de Waterloo, où inccntestable
Les FranÇais en efleT, atflus*nT
les Anglais jouent BIùcher). Von Kluck compte
quatre jaurs de bataiiles. lcs sur la brigade Lepel qui anive à marche forcée Nous, nous sommes en repos et j'en profite
Allemands qrlatre jours r{e par le Nord-Ouest. après avoir parcouru 80 km
pour écrire ces quelques lignes. " Demain,
marchË et de cr:mb*t en 2 jours, afin de prendre la VI' armée en nous repaftons: il reste encore beaucoup a
tenaille. Mais, sur le front de la IX" armée reconquérir, beaucoup à faire. J'ai perdu tous
incessanrs. française, une bataille achamée se déroule
autour du château de Mondemont. Les Fran-
mes camarades du début, tous ceux qui étaient '13
La nuit, un violent orage éclate, éteignant les (et encore une fois avec moi sous ce beau soleil d'août, mais
çais, sublimes d'abnégation oeut-être aniverais-ie à Berlin ? Pour eux !
feux de combat. Les Français ont peu pro- grâce à leur 75 j'aurais aimé un tableau de
gressé, et dans l'ensemble le front allemand -
tirs plus favorable pour les Français à I'in:age
iL" ta, les Alliés étaient bloqués. Anêtés. Il
tient toujours. Chez nous, nos voisins anglais, faudra 4 ans pour s'en sortir et 1 million 500
des tableaux de combats au corps à corps), mille morts).I
opposés à deux divisions de cavalerie, se réussissent à le conserver après I'avoir perdu. Le Fer de lance
contentent de timides attaques, qui évidem- Ceci en parti grâce à nous, qui attaquons sans Patrick Giacomini
ment réussissent, mais qu'ils n'exploitent prati- relâche la droite de Von Bulbw. Le'XVIII" CA
quement pas. Nohe cavalerie elle-aussi, atten- prend Chateau-Thieny (malgré Ies ordres) et le
dant toujours une charge " crinière au vent et 1", que nous renforçons continu à poursuivre Présentation du ieu
sabre clair,, est inutile. Heureusement, les la llè armêe. Celle-ci sévèrement ébranlée, La Sataille de la Marne :
corps d'infanterie montrent un peu plus de commence a décrocher, découvrant le dos de Concepteur : JeanJacques Petit
vigueur et nous refoulons de quelques kilomè- la Ià" allemande, qui, face à la défense déses- Editeur : Jeux Descaries
tres. I'aile droite de la II" armée, la menaçant pêré.e de Maunoury, n'a pas encore réussi à le Niveau: ooérationnel
de rupture. O.n n'est pas loin de percer à la massacrer. La brigade Lepel s'est fait stoppée Possibilité en solitaire: bonne
jonction des I"'et II" armées allemandes. par nos 75. Von Kluck comprend qu'il a perdu. Equilibre : le meilleur joueur doit prendre les
Peut-être demain ? A deux doigts de la victoire (la Vl' armée n'est Allemands
(et pourtant les Français sont handicapés par plus que l'ombre d'elle-même), il ordonnne le Réalisme: 6/10
un tableau de combats au contact qui eslr;roins repli pour se reconnecler avec la II" armée ; en Remarque : une bonne lecture est indispen-
iavorable que le tableau de combats allemands effei, les Anglais franchissent la Mame, bien sable pour résoudre les quelques points liti-
qu'ils le fassent sans témérité excessive. gieux (malgré un enata assez volumineux).
ou anglais).
+FtiE"W
i. :::.:ti!::it::'a': r : : :'.
:-.;.tiï.i.Eri: ;
,-. -;r1,{3;;i;iB::l

, f,:;'a

Si les conditions de lo guerre sur mer se sont rodicolement tronsformées depuis une tentoine
d'onnées il n'en o pos été de même entre les deux guerres mondioles. Dons lo pluport des domoines
les éléments consfitutifs des flottes étoient les mêrÀes
- oméliorés
en I 940 qu'en, I 9l 8 et relotivement pour celo bien connus
certes, mois cie même noture
-
du. public. ll semble ouiourd'hui opportun
d'en roppeler l9s gronds troits, non.pour les onciens qui ont le souvenir de l'époque, mois iôur les
ieunes plus ô I'oise ovec le vocobuloire contemporoin de fusées et de sous-morins nucléàires du
conflit des Molouines qu'ovec celui de lo Seconde Guerre Mondiole, suiet d'AM\RAUTE.
es grandes marines étaient constituées, ou tendaient à êhe constituées, tions avec les n Cuirassés de poche, a.la:-a: :: :o :r le monde considérait oue
selon un même schéma issu des accords de Washingon de 1922 qui le
"
35 000 tonnes u armé du calibre mari:.: aurorisé (380) était le fin'du
limitaient le nombre, la taille et la frappe des unités dont une brève fin en 1939 et toutes les marines ar.aie:: e:. esais ou en construction ces
revue analytique des différentes classes précisera les caractéristiques. magnifiques réalisations, aboutissenenr paia:: ie .a iechnique et des idées du
moment.
Les CUIMSSES
Ils étaient incontestablement. dans Poids proicctile Les PORTE-AVIONS
I'esprit de la plupart des responsa- L'utilité de s'assurer une prorecnor: aé.e:.r,e ainsi que d'allonger Ia frappe
bles, l'épine dorsale d'une flotte di-
kt s'était formée peu à peu mais l'anne aéro-:alale érair si nouvelle que bien d'es
gne de ce nom: seuls capables de n0t scepticismes restaient encore à ébranler. Les l:aiiens n'y croyaient pas du tout,
frapper vite, loin et fort ils devaient en les Allemands assez peu et les Français guère plus. Par contre les Anglais, les
principe
-
la leçon du Jutland était rt00 Américains et surtout les Japonais âraiànr mi'eux prévu I'importancà de tels
toujoun présente pouvoir encais-
-
ser avec leur cuirasse les projectiles l 001
navires spécialisés et ajoutaienr aux échandllons de navires transformés avec
plus ou moins de succès des séries de navires neufs spécialement construits
équivalents à leur calibre. Le canon comme tels, puissants. rapides er bien armés qui devaient constituer les u P.A.
l!0 de combat, aptes avec les cuirassés à tous les affrontements en haute mer. En
/4 était roi et bien peu osaient en discu-
ter la suprématie. Une courbe simple
du rapport entre le calibre et le poids
t00
réalité leur importance devint si prépondérente qu'ils surclassèrent sans appel
ces demiers et en
.l945
personne ne leur contestait plus la première plâèe.
du projectile qui montre bien I'impor- A côté de ces grands navires précieux et sophistiqués, la nécessité d'éiendre
)00
tance de celui-là dans son efficacité la protection aéienne à toutes les formations à la mer, spécialement les
obnubilait tous les E.M. et explique r0a
convois marchands menacés par les s/m, et les flottes de débarquement
bien leur choix. conduisit à la construction de P.A. d'Escorte à partir le plus souvent de cargos
Les escadres de bataille compre- 100
ou de pétroliers hansformés. Ces navires plus petits, non protégés, plus lents
naient dans toutes les grandes mari- et moins équipés en avions étaient faciles à réaliser et bien meilleur marché.
nes une majorité d'anciens bâtiments a00 Ils rendirent néanmoins tous les services que I'on attendait d'eux.
de la guene prêcêdente refondus et
un petit nombre d'unités neuves. Des t0l Les CROISEURS
formules un peu divergentes avaient Ils devaient répondre à des missions assez spécifiques. Descendants des

conduit çà et là à des solutions diver- frégates d'auhefois ils en avaient recueilli le rôle : soit attachés à une escadre
ses: ainsi on pouvait trouver des dont ils asurent l'éclairage et la protection, soit détachés au loin pour leur
r00
cuirassés lents fortement armés et compte dans des actions d'attaque ou de défense des routes lointaines. Il
protégés et des cuirasés plus rapides fallait donc au croiseur:
mais souvent moins armés et proté-
gés. Après quelques notables excep-
- une vitesse élevée pour échapper aux cuirassés et se mesurer si nécessaire
aux flotilles de torpilleurs adverses ;
Signalons enfin que dans cette cqjégorie on trouvait un certain nombre de
- une glande endurance : c est un navire de croisiàIe :

assurant une bonne tenue à la mer par mauvais temps et m|nomoteurs embarqués sur les P.À. qui avaient des perfonnances situées
- une iaille lui
permettant de porter un armement suffisant pour combattre tout opposant entre les deux.
auûe que les cuirassés.
I Ïnr ÉoÀUutaiers : les multimoteurs ne pouvaient ôtre basés qu'à tene' les
Par convention issue des accords intemationaux les croiseurs se classent en monomoteurs à tene ou sur P.A. Selon le type ils pouvaient attaquer seule-
2 catégories ment en vol honzontai ou en Piqué.
:

Croiseurs Lourds étaient des bâtimenis dont la longueur égalait


l- les avionçtorpilleurs : spacifiques de I'aéronavale étaient des appareiis
- Lei
assez lents souvent fragiles mais teniblement dangereux : monomoteurs
sur
souvent celle des cuirassés (mais non la largeur), armés de canons de 203 mm
(obus de 100 1 10 kg) : certains étaient protégés par une ceinture blindée qui P.A. ouelouefois bimoteurs mais basés à tene
- Les chàsseurs en général monomoteurs, à tene ou sur P A se caractéri-
devaient les mettre àlabti dn leurs similaires, d'autres -à tort -
ne l'étaient
saient à peu près tous-par un rayOn d'action assez réduit. Leur vitesse et
leur
pas, en particulier plesque tous les Français
Les Ôroiseurs Légers étaient des navires un peu plus p-e-tit en général mais armement conditionnaient ieur valeur. lis étaient construits pour attaquer
- mrtài l.t autres catégories d'avions et échapper aux attaques de ceux-ci
surtoui moins améi (pièces égales ou inférieures à 152 mm -
obus de
50 kg). On trouvait aussi des netres différences de protection selon les ihéories
orédôminant chez les responsables : ainsi la vitesse fut souvent privilégiée au Ce rappel schématique de la physionomie des moyens aéronavals de la 2è*'
àétriment de la protection chez ies Français et les ltaliens L'expérience ailait Guen'e'Mondiale pounait sembier un peu simple à certains mais la distance
rapidement démontrer l'eneut de cette conception, Ajoutons que les crotseurs est devenue telle âvec les flottes de combats actuelles que cette esquisse n'est
pas plus que les cuirassés n étaienl équipés pour ie grenadage anti-s/m. râche oas inurile pour intéresser les plus jeunes amateurs désrreux de mieux se
ingrate laissée aux unrtés plus pedtes. mettre dans'la peau des acteurs d'une époque qu ils n onl pas pu connaîre !

Les CONTRE-TORPILLEURS et TORPILLEURS Paul Bois


Groupés dans l'appellation des DESTROYERS par les Anglo-Saxons, ils

représentaient en 1 940 les catégories les plus nombreuses dans chaque {lotte :
véritables chiens de berger aux missions très variées ils pouvalent eux-aussi se
distinguer par une différence de taille :

- Lei grands (grands Destroyers DD et Conhe-Torpilleun CT) étaient plutôt La boîte à RéPonses
destinéià,oop?tnt avec leiescadres de navires'plus lourds lls devaient
surtout combattre ieurs similaires et lancet si l'occasion s'en présentait de Ouestion :
dangereuses attaques à la torpille. Très rapides et dotés d'un bon armement it n'est pas fait état de la façon dont
K ... en effet,
certàins approchaient de Ia conception des Croiseurs Légers bien que leur virent les navires. L'auteur note, tout à fait juste-
ravon d'aition ait été nettement plus court, lls pouvaient tous éventuellement ment, que les taitles des navires diffèrent d'un
afiaquer aussi les s m par grenadage navire à l'autre. Mais comment simuler un chan'
- [es petits (petits DD, Destroyàrs d'Escorte DE et Torpiileuls) étaient gement de cap en fonction de la taille, de l.a pyis-
davantage prévus pour un rôle d'escorteurs anti's/m ou anti-aérien bien que
-sance,
de Ia vitesse, etc..., du navire considéré ?'.. ts
pourvus de torpiiles. Leurs caractéristiques étaient plus modestes et variaient
notablement selon les Çpes. Leur taille en pariiculier les rendaient souvent Réponse :
hop vulnérables au mauvais temps qui pouvait diminuer considérablement La'question posée est tout à fait pertinente et me
leur valeur combative... donne l'occasion d'en préciser la place car le
problème de la giration des navires, en particulier
Les ESCORTEURS en phase de combat, tout en étant secondaire
Le besoin d'assurer efficacement la protection des convois marchands vitaux mérite d'être éclairé.
avaient conduit les responsables surlout britanniques à la constmction de très Si je n'ai pas pris en compte les performances
nombreux navires d'escorte sous des noms variés (appelés parfois " corvettes ) détâillées des différentes classes de navires c'est
Duis " fréaates, DaI reDlise de vieux tennes mais avec une identité nou' pour ne pas noyer l'amateur sous un déluge- de
velle .). ies naviies ass'ez lents mais simples à construire et à armer n'avaient ôhiffres qui au total ne présenteraient qu'un intérêt
pas d'utilisation courante avec les navires n nobles, des escadres. Leur rôle très relaiif. Elles dépendent en effet essentielle-
ipécifique d'escorteurs anti-s/m éiait peulôtre moins brillant mais n'en fut pas ment des formes de carène, du gouvernail et des
moins esseniiel dans la victoire des Alliés. hélices, mais contrairement aux avions elles ne
varient pas énormément d'un type à l'autre dans les
Les SOUS-MARINS mêmes classes et la question peut êre facilement
De conception classique ils n'étaient cians l'ensemble qu'une amélioration des simplifiée.
excelientss/m allemands de i918 La taille des navires était en général dictée ll faut retenir les principes suivants :
vitesses inférieures à 25 nceuds la
par le théâtre d'opération prévu : les petits avec des rayons d'action très limité
pour les mers ressérées, les grands pour les équipées océaniques. Ce n'est que
- Pourdudes
valeur rayon de giration (RG) est à pe.u près
indépendanté de la câtégorie'de'bâtiment (vedet-
dans les demiers moments de la guene que la Kriegsmarine utiiisa des Çpes
nouveaux. Ces essais ne restèrent qu'à l'échelle expérimentale et s'ils n'eurent tes exclues)
Pour un angle de barre optimum il faut diminuer
/5
pas le temps de changer le cours des événements ils furent suffisamment
démonstlatjfs dans leuisuccès pour marquer toute ia génération des submer-
-la vitesse par l'effort de la giration ;
Les petits fonds augmentent considérablement
sibies uitérieurs jusqu'à la révolution des moteurs nucléaires.
L'arme principale dàs s/m est la redoutable torpille dont le meilleur Çpe fut
-
le RG et par contre-coup la durée de cette giration ;
dessous de 5n les navires ne sont pratique-
sans conteste la japonaise élechique drle o Longue l-6nçs ,. Si les autres se
vaiaient à peu près toutes, il faut noter cependant les sérieux déboires
- Aupas
ment manæuvrants.
techniques des Allemands et des Américains avec les premiàres mises à Teu Concrètement je propose: ---
Jusqu'à 25ri-prèndre un RG de 300 m pour les
magnéiiques qui équipaient une partie des armements des s/m. -petits navires jusqu'aux destroyers et assimilés et
500 m pour les plus gros ;
Les AVIONS Au dessus de 25n le RG augmente rapidement :
Ils étaient différenciés comme de nos jours seion leur utilisation : -prendre par exemple à 30n :400 m pour les petits et
- Les avions de reconnaissance, d'exploration et de recherche demandaient 600 m pour les gros...
essentiellement une grande autonomie de vol. Ils pouvaient éventuellement de 25 0/o la vitesse maximale de gira-
être armés de bombes dans une certaine mesure mais cette surcharge limitait -tionDiminuer
(par exemple un navire ayant une vitesse maxi
leur rayon d'action. Les grands multimoteurs étaient basés à tene et avaient de 3âh ne pouria virer effectivement à plus de-24n).
de grandes possibilités à la différence des petits monomoteurs embarqués sur Tenir compte éventuellement des petits fonds
les Cuirassés et et Croiseurs qui en avaient de beaucoup plus réduites. -
!

Ja gd panther Jagd pa nther

Ambush est êi$?e sirvrulsti*sr d* #*ic;r*i.:;; ij'l*fanterie au Mais comment tout celà fonctionne-t-il,
niveau ind*çËd*s$" *{:nçal pd}r^$y *tr* jçq."ir,:t *t\ solitair*. s'écria le wargamer tâtillon et sceptique. J'avoue
l-e joueur r*"ra*ipe*f* Le*'t {{ s{$q.cftel re LJ$, x*it # sr:ldats et qu'un mot d'explication s'impose, comment jouer
les fantassins US en solo face aux Allemands
s0r"is-ûff is:àsrs"". manipulés par le système ?
Suffit. Vivement le fracas des armes sur le
tenain. Les règles sont vite avalées. En fonction Tout d'abord. le joueur choisit les membres de
es intentions sont claires: desosser le son squad. Soit huit bonshornmes. plus ou moins
du scénario proposé. on utilise l'une des deux
combat d'infanterie au niveau indivi- bons tireurs (Weapon.9il/l1. plus ou moins obser-
cartes (10 m par hexagone. route dans la campa-
IYlduel gne pour la carte 1. village entouré de collines sur vateurs (Perception) et inspirés llnitiative Rating).
Le mode : un joueur face au système A chaque occasion. on resiera la réaction indivi-
la carte 2), on enffe à tel endroit. et l'on doit
Le système: les paragraphes du genre livre duelie en faisant Lrn Claracreristic Roll. ou un
remplir telle mission.
d'aventure. Check (bon)ovr les Ro.e.Plaçers !.. ) Sur huit
L'intérôt : c'est diablement bien fichu...
Un mot sur lesdits scénarios :
depuis l'avance
prudente pour s'emparer de quelques tas de bonshommes (que 1 on " achère u en fonction de
En gros : un jeu solo pour squad leader en mal de leur rnitiative et du " rLrcqe: loral dont on dis-
pienailles d'intérêt bien entendu strarégique
partenaire... " ".
pose). un ou deur seroni ies leaders, c'est-à-dire
jrrsqu'à Ia mission de commando résolumenr
Pour attaquer, I'extérieur. la boîte, les éléments des sous-offrciers Pl:rs o:'. passe à l'achat des
uds5ftey,' qui toume à I'orgie de dynamitage. en " "
constitutils: Soyons dès le départ bassement armes. alec ur choir ir.téressant mais toujours
passant par quelques défenses stoïques Tace aux
matérialistes. difficile : L::re :::::a:..er;se coLrte 1a peau des fesses,
Le premier élément frappant est Ie prix. 6asp,
panzers conhe-attaquant près d'Avranches
-
le
style Clint Eastr,vood. j'attends que le Tigre soit mais risque i aracher ceile de pas mal d'Alle-
diront d'aucuns.. et de ranger leur porte-monnaie. mands. ir:. :azc'oÀa reste abordable mais les
passé à trois mètres de moi. sans me voir. je
Passons rapidement sur ce détail anodin et men- ( sucres ci orge ,, récessaires sont hors de prix. et
bondis et glisse incognito une petite grenade des
tionnons simpiement que trois modestes Dela- l'on pel: s? :rc)c.iler iusil-mitrailleurs Bar, fusil
familles dans la trappe du Chef de Char-
croix sont une bonne base de départ (il a baissé : senr-auro Garand. carabines USM 1. PM
.l80 Avec une mention particulière pour le scénano
t6 vu à F. à Londres). Une Tois ce premier
obstacle surmonté, prenons la boîte en main.
n D-Day,. dans lequel 3 ou 4 de vos hommes (sur

8) se font fréquemment descendre le temps de


" Thon:pson
, ei r'inusable Colt 45. Ajoutons-y
quelques ( ananas,
-
grenades
-
et des char-
Lourde et pesante. geurs supplémentaires. et l'on inscrit dans la case
déboucler leurs parachutes. M'enfin. on peut s'en
tirer et gagner la partie face au n système,. en de chacLrn. tout le matos dont il est bardé. Dans
Oue diable peut-elle {aisant preuve d'un minimum d'héroïsme. d'esprit cenains scénarios. le joueur peut disposer dirne
contenir ? kamikaze et de férocité, qualités bien connues des Jeep. ou même. luxe suprême. d'un Sherman..
De I'ancien et du neuf. De I'ancien pour deux troupes américaines de WW ll. Une fois vos bonshommes équipés. ils peuvent
cartes en papier fort (bouh, que cela se déchire Avec çà, n'ayez crainte. le jeu abonde en scènes entrer sur la carte. Tant qu aucun Allemand n'est
vite.,,), un livret de règles et scénarios de 40 grandioses: celles durant lesquelles voffe tireur appam. les soldats US peuvent avancer case par
pages. et deux planches de pions. combattants d'élite réussit enfin à faire dégringoler le Sniper case. au gré du joueur. et changer d'attitude à
individuels, armes co.. ponts détruits. bunkers et germanique, pianqué, dans le clocher. ou quand volonté : debout. accroupi. couché. A chaque fois
marqueurs divers. Du nouveau. pour un livret à votre Rambo de service. grommelant quelques qu'un troupier quelconque entre dans une nou-
paragraphes
-
style o Warlock of Firetop Moun jurons dans le fiacas assourdissant de son fùsil- velle case. le joueur repère sur la carte de
larn , - et surtout un gros tas de caftes en carlon. mitrailleur déchaîné. déchiquète les pneus de la situation du scénario. en fonction des coordon-
pleines de chiffres et de lettres incompréhensibies. Jeep allemancie tentant de fuir le village et lui fait nê,es de ce\le case, le renvoi à faire dans le livret
En sus. un paravent porteur de toutes les tables de faire trois tonneaux. Enfin. le jeu est plus prosaÈ de paragraphes. Ainsi, en fonction de l'avance
jeu nécessaires, et un registre d'enregistrement que. mais ii sufflt de faire appel à votre imagina- US, ies Allemands vont plus ou moins se manifes-
pour chaque squad créé. tion pour animer les scènes. ter. et plus ou moins tardivement. Si. dans le
=Y "æxg1tr. *e.Ë Voilà, vous savez tout. J'allais oublier qu'une
u. :âê# #P#"ç"-fr Epæg* wmge"g"Æ s'"s" +Pç*
*,;6.g-e règle de o campagne ) vous permet d'utiliser d'une
partie à I'autre les soldats qui ont survécu... et qui,
lrl"" i.3, 6ea.ar* ç+g'gr d#ruaag:rm,a#,* Ruæecr.âæc;EëË bien sûr, s'améliorent, tirent mieux, et ont plus
d'initiative.
#m.â'# #gww :aeaeg*Ë;tæ,qræ âpë ry:ssery'aëÉ :€+ asëræ* Pour terminer cette r€vue, il ne me reste plus qu'à
+'É êreinter Ie jeu. Evidemment, le premier aspect
+
ffi'ffË'âff*# ' négaiif est le prix. Il a atteint plus de 300 F, mais
semble être redescendu :vu à 15 liwes sterling à
Pour bouger, chaque troupier dispose d'une
Londres, soit 180 F, après avoir valu 20 liwes. Il
scénario X, un soldat US passe inconsidérément Movenent Allowancede 3, 4, ou 5, dépendant de
semble que Victory Games baisse ses prix, I'ab'
sur la case Y, la carte de situation indiquera à la son lnitiative Rating.Le tenain coûte un certain
sorption par Avalon Hill a peulêhe du bon.
rêlërence Y, le report au paragraphe Z, qui an- nombre de points: 2 pour tenain boisé 1 pour
Mais celà n'est qu'un u détail ". Le jeu lui'même a
noncera sur un ton suave: ( une mitrailleuse tenain clair par exemple. Rien que de très classi'
ses faiblesses, comme ( l'abusive, simplification
ouwe le feu. Activez les Allemands 47 et 61, dans que. Mais le joueur pouna bouger simplement, ou
des règles de véhicules: mâmes canons pour
l'hexagone A, dans telle attitude... , combiner avec un tir précipité, qui lui coûtera la
Sherman et Jagdpanther, blindages schémati-
0n entre alors dans les u rounds u de com- moitié de son ootentiel mouvement. Il peut ainsi
ques... Cependant, le jeu met surtout I'accent sur
bat... Durant ces rounds de combats, en fonction tirer sans boug'er (tir ajusté précis), échànger des
Ie combat individuel d'infanterie, et les blindés ne
d'un dé et de sa capacité d'initiative, chaque munitions ou des armes avec un camarade... ou
font office que d'accompagnement. Et n enfin ,, le
soldat US et chaque Allemand qui s'est dévoilé, un cadawe, lancer une Eenade, tirer ou charger
défaut le plus dérangeant: I'absence de tout tir
disposent de 0, 1 ou 2 tours de jeu, soit capacités un bazooka, essayer de réparer une arme en'
d'opportunité, du fait même du système de jeu.
d'action. ils peuvent bouger (selon leur potentiel, rayê,e, se lancer dans un corps à corps...
Duiant les n rôunds, de combat, lôs actions d'un
le tenain, etc...), bouger et tirer rapidement, ou Pour le tir, le système est simple : la probalité de
soldat (mouvement ou tir, etc..) ne peuvent être
tirer soigneusement... Et pourquoi pas lancer une toucher dépend de la distance sur lequel se trouve
intenompues. Personne ne peut tirer sur lui du-
grenade, ou se lancer dans un corps à corps. Si la cible, et la nature du tir: ajusté ou précipité. Et
rant son mouvement. A chacun son tour. Æ?,
I'on a un degré d'initiative hop faible, on risque de si vous touchez la cible, alors I'arme utilisée a son
4p...
paniquer et de ne strictement rien faire durant tout importance. A la mihailleuse lourde le malheu'
Il vous reste à faire la synthèse. Oui ou non... ? Le
le round. Quant aux leaden, ils peuvent n donner reux touché a toutes les chances d'êhe transformé
jzu est cher, parfois un peu simple. Huit scénarii
leur tour, à leurs hommes. sur le champ en charpie. Au colt 45 ou au Luger,
seulement, durant chacun certes 4 heures à jouer.
Bien sûr, les soldats US appartiennent au joueur. par contre, la blessure peut n'âhe que bénigne ou
Evidemment, on peut les rejouer. mais certains
Les soldats allemands, quant à eux, une fois Iêgère, Brel, les dommages possibles sont : pani-
éléments de la surprise (emplacements initiaux
dévoilés, agissent en fonction de la situation que (bénin), blessure légère, incapacitation, mort.
des Allemands) sont perdus.
globale... et d'un dé. Le résultat est I'envoi à un Après quoi, le tireur dewa peut être methe un
Mais un intérêt incontestable, celui d'agir comme
pamEaphe, qui précise sans ambiguité l'action de nouveau chargeur. Que manquet-il ? 0h, bien
une véritable équipe de grenadier'voltigeurs sur
ce soldat allemand. ll peut ainsi s'accroupir et sûr, je vous laisse imaginer les habituels problè'
un tenain hostile, face à un ennemi caché, où la
tirer, avancer rapidement, faire le mort, lancer une mes et subtilités de Line of Sight/Line of Fire.

Eenade. Les actions des soldats allemands sont Ajoutez-y quelques chromes et enluminures,
moindre eneur de progression -
au sens littéral

cependant différentes au fur et à mesure que la comme le maniement des armes collectives et
du terme - peut être mortelle. Cet aspect est
unique, le jeu le rend exceptionnellement bien.
u situation, évolue : au long de la partie, le joueur bæookas... sans oublier les grenades et charges
Mais lisez plutôi les conseils tactiques qui sui-
utilisera plusieurs cartes de situation, de la N" 1 à de démoliton. Qui, bien entendu, peuveni tom-
veni...
la No 6 par exemple. ber dans un autre hex que celui visé, et iont plus
Changer de carte de situation, signifie des réac- de dommages en intérieur qu'en extérieur. Ajou-
tions différentes pour les Allemands à chaque fois iez-y des ràgles de close-combat et de capture.. Conseils tactiques
Je ne saurais mieux faire que vous conseiller un
qu'un soldat US bouge - puisque la carte de oueloues mines et o attrape-bobets et l'utilisation
"
manuel de conduite tactique de I'infanterie. Pour
situation indique un renvoi à tel paragraphe du màtériel capturé... et àftaquez le scénario No 1 .
descriptif en fonction de la case sur laquelle un Enfin, pour le N" 2, les véhicules anivent. Il y a eu ceux qui sont réellement motivés, les faucons et
peu, ce sont des Sherman et Jeep pour les US, ( survivors o de tout poil, il faudra jouer des pieds
soldat US vient de se mouvoir -,
mais aussi des
actions différentes pour ces mêmes Allemands, des Panzer [V, Jagdpanther (bizane), Kubedwa- et des mains pour soutirer un manuel à un officier
lorsque vient leur tour d'agir... en fonction du gen et voiture d'état-Major pour nos cousins d'active, ou de réserve ayant passé par exemple le
numéro de la situation. La situation 1 dans le germains. Je vous {ais Eâce des règles qui lui Certificat lnter-Armes. Ceci, vraiment pour ceux
scénario D-Day fait peu réagir les Allemands, et accompagnent, sinon en mentionnant que les nés avec le clairon enhe les dents. Les autres se
les o active r rarement. Par contre, la situation 4 véhicules allemands sont manipulés par le sys- conienteront du bon sens et d'une expérience qui
ira grandissante, proportionnelle au nombre de
chronologiquement postérieure - les fait se tème en fonction d'un dé, de... divers paramètres,
et de la situation en cours dans la partie. cadawes US... ou peut être des leçons de City-
dévoiler et agir systématiquement...

't7

euft
Fight, Sniper ou Patrol, les ancêtres SPl. A noter qu'une progression depuis le Nord-Ouest ou trois hommes se glis-
En attendant, quelques leçons de base feront la de la carte A peut se faire en combinant les deux : sent aux entrées (ac-
dillérence entre un certain X, gagnant le scénario 4 hommes en ligne dans le rideau d'arbres Nord- croupis à côté du bunker)
1 avec t hré de son côté, et un Y obligé de retraiter Sud, dont le Bar, et 4 autres progressant en et lancent des grenades
dans le même scénario après avoir eu cinq hom- colonne dans les founés en conhe-bas de la route. défensives (ou des char- --
mes mis hors de combat, et sans avoir I'opportu- Cependant, les 4 qui avancent vont houver un ges de démblition)... ))
nité de tirer un coup de feu efficace (garanti tenain moins abrité en approchant de la rivière et
authentique). du pont: des buissons plutôt que des arbres. Voilà c'e$ tout simple.
Ce qui sépare ces deux joueurs, c'est que I'un a Toujours couverts par 2
-
4 hommes en ligne Quant à I'armement de votre groupe, il
adopté une technique de progression rigoureuse, dans les bois Nord-Sud, ils vont chercher des dépend de la mission. Quand vous parlez en
et l'auhe pas. n Cover, plus efficaces sur le tenain plat (au- commando, êtes parachuté (chacun pour soi) ou
Entrons dans le détail: dans les scénarios dessus d'eux) et progresseront alors en essaim. combattez avec peu de visibilité, inuiile d'acheter
un Bar, à plus forte raison une mitrailleuse.
supposant une avance US contre des positions - en essaim :
Equipez-vous de Thompson, bien qu'elle soit
allemandes inconnues, les méthodes conectes
sont toujours les mêmes. Prenons un squad stan-
( tes grenadier-voltigeurs odieusement chère, et de grenades. Quand vous
dart. avec deux ieaders. un bon tireur maniant le s'éparpillent sur une zone devez progresser de jour, articulez alors votre
fusil-mitrailleur. deux ou trois u voltigeurs , honnê- de (3 à 5 hex) de largeur équipe autour d'un Bar. et de 2-3 bons voltigeurs
tes (en initiative et Weapon Skill) équipés éven- et de profondeur. Chaque équipés de pistolets-mitrailleurs *
grenades. Les
tuellement de PM * Thompson,, mais surtout de homme utilise tout acci- autres se contenteront de Colt-45 (un bon leader
grenades, et deux ou trois < touristes u peu doués, dent du sol à sa propre est un leader qui ne tire pas un coup de feu mais
ne sachant hop quoi faire de leur Garand. Voilà initiative. Cette formation fait agir les autres) et de Garand. Inutile de les
I'équipe de base de toute armée, et également la est prise quand le chemin barder de chargeurs. Et s'il vous faut tenir le
vôtre. (Susceptible d'améliorer avec le système de n'offre aucun chemine- tenain, retraiter en infligeant un maximum de
campagne). La division des tâches est effectuée: ment pour progresser en __ pertes et monter une embuscade, planquez-
les leaders vont gueuler (et donner leurs tours au colonne... ) vous... et faites tonner la mitrailleuse Browning de
FM, ou aux voligeurs allant à l'assaut), le bon J'anête là ces petits commentaires de progres- 12.7 mn.
tireur au fusil-mitrailleur (FM ou Bar) restera sion. car ce sera le corps d'un ou plusieurs articles D'une façon générale. placez I'arme collective-Bar
accroupi dans les bois, tirera sur tout ce qui bouge consacrés aux Principes de Manæuvres de l'[nfan- ou Mihailleuse dans le meilleur emplacement.
pendant que les voltigeurs progressent pas bonds terie. au niveau de l'équipe et du groupe de Comme dans la réalité. c'est au corps à corps, à la
de couvert en couvert. Si possible, aucun soldat grenade et au fusil-mitrailleur que vous élimenerez
combat (squad/platoon). utilisables pour Ambush
ne s'éloigne des leaders, pour ne pas paniquer et mais aussi pour d'autres jeux. Je me contenterai l'ennemi. la plupan du remps. Les armes à feu
recevoir évenfuellement des tours supplémentai- de quelques avis autorisés (de I'Année Française) individuelles seront.. occasionnellement efficaces.
res. L'idéal est ainsi d'avoir un leader avec Ne comptez pas trop dessus, donnez de pré\ê,-
le sur la méthode d'assuat contre un abri n léger
" - rence des chargeurs au Bar qu'aux fusilliers équi-
servant du FM, et un autre avec les voltigeurs.
La proEession en tenain inconnu se fait selon le
type bunker d'Ambush -
Le blockhaus dans Ambush...
et sur I'armement.
pés du Garand.
bon vieux rythme binaire : sêparez plus ou moins Voulez-vous monavrs.2Comme toute fortification Allez, les derniers conseils: ne relâchez ja-
deux groupes de (3 hommes +
1 leader), qui permanente, il est à terme condamné. Rien ne mais vohe attention. C'est après avoir surmonté
progressent eux-mêmes en binômes: deux bou- vaut, d'après moi. pour assurer une défense. de un difficile obstacle que, fatigué, le joueur pousse
gent toujours accroupis (aouching) tandis que bonnes positions dans les bois ou dans une ses pions avec négligence en oubliant les précau-
deux autres (également accroupis) couvrent à maison, avec de larges angles de tir, des positions tions élémentaires de progression... Et crac, deux
côté, abrités, avec l'angle de tir le plus large que I'on n'hésite pas à abandonner le momenr Allemands insoupçonnés se révèlent et hachent
possible. Et si l'on craint les armes automatiques venu, avec des itinéraires de repli soigneusement vos hommes, clouant au sol les survivants. Vu trop
(pouvant toucher plus d'une cible dans un même repérés. Mais enfin, Puisque les Allemands tien- souvent dans les scénarii où le joueur doit avan-
hexagone), on peut ne bouger qu'un homme à la nent à s'offrir à vos hommes sur un beau plar cer.. Et eniin. si vous ne devez retenir qu'une
fois, couvert par un ou deux autres accroupis, et le d'argent,.. Mais je plaisante, je plaisante, et i'ou. chose. que ce soit cette injection des Manuels
quatrième le plus abrité possible. (inutile de pré- blie de dire qu'un bunker mal attaqué risque de d'lnfanterie Française :
voir des u feux d'enfer, : un bon tireur abrité est * Tant qu'il ne s'est pas rendu ou n'a pas été
hâcher menu vos hommes, alors que faire ?
plus efficace et offre moins d'opportunité de feu désarmé. lennemi doit ôtre impitoyablement
que plusieurs plaisantins tirant à qui mieux- ( Pour. attaquer un abri lé- suppnmé ,.
mieux). Le leader devra ger, il peut être intéres-
( s'opposer à un resserre- sant de modifier l'arme- Dernières nouvelles
ment de ses hommes ment du groupe... il est -quesMove 0ut, la suite d'Ambush, est sorti. Quel-
autour de lui D tenu compte de ce que détails sont clarifiés au niveau des règles, et
les lance-roquettes anti- quafie nouveaux scénarios sont introduits. Je l'ai
donc éviter de s'empiler sur une même case chars... peuvent être uti- acheré 10 livres à Londres. mais n'ai pas encore
(menace des armes auto), mais les déployer à 1 lement employés à la eu le temps de le tester à ce jour.
/B ou 2 cases. Puis il forme son équipe (par 8 ou en destruction des ouvrages - Et surtout, incessamment sous peu, j'attaque
2 groupes de 4) : légèrement bétonnés.,. une nouvelle rubrique pour les amateurs de
- en colonne par un (les hommes progressent Le fantassin... doit pou- wargame tactique, mais aussi les Role-Players
dans les mêmes traces) en empruntant des che- voir disposer d'un très passionnés d'histoire, bref, tout le monde : Princi-
minements abdtés (bois, buissons...), d'où l'avan- grand nombre de grena- pes du Combat d'lnfanterie, au niveau individuel.
tage de réduire les Paragraph Checls etd'avan des.. Applicable à vos jeux préférés, d'Ambush à Squad
cer avec moins de risques de déclencher la réac- L'opération doit être pré- Leader. Des articles traitant à chaque fois d'un
tion allemande, Mais peu de posibilité de dé- cédée d'une étude détail- thème différent : l'armement de votre équipe,
ploiement. lée du terrain... Les an- l'élaboration d'un plan de progression, I'embus-
- en ligne, en cadrant Ie leader: gles morts doivent être cade, etc... Et à chaque fois, des exemples sur
soigneusement repérés. cartes de différents jeux, ou tirés de situations
( Cette formation est sur- Le moment venu, le rêelles el originales : Indochine et Algérie. La
tout destinée à permettre groupe s'approche... de polémique est recherchée ! D
l'utilisation d'un couvert l'abri dont il prend l'en- Herué Hatl
de forme linéaire per- trée et les embrasures
pendiculaire à la direc- sous ses feux (FM en Dernière minute : Ambush et Move Out
tion à laquelle l'équipe -- position + leaderàdis- sont désormais disponibles avec leurs
fait face... )) tance) pendant que deux traductions-
Ce ieu foisont suite ù celui du no 2l de Cosus Belli, nous ovons eu de dilemne de republier ou non
les poges de règles. Finolement, consommer trois poges pour réécrire rigoureusement lo même
chose nous o semblé un peu oberront, même si I'intentioh de I'outeur étoit de créer deux ieux
séporés mois iouobles ù lo suite I'un de I'outre. Vous trouverez donc les règles complètes ovec lo
première portie du ieu (1914 Nord) dons le no 2l de Cosus Belli. Nous demondons ù nos nouveoux
lecteurs d'être compréhensifs envers cetie solution visont surtout ù vous offrir un moximum d'orticles.
Cet encart fait suite au no 21, il peut néanmoins être joué indépendammenl Une unité ne pouvant tracer une ligne de communiætion vers son QG qui doit
de ce demier. faire de même, ne marque aucun point. Une ville est en possession du demier
joueur qui a fait passer une unité dessus.
REGTES PARTICULIERES AU NO 22
lione de communicotion
Position de déport des unités Uni petite rectification est à noter par rapport au texte du précédent numéro.
Armée française Il faut désormais lire:
IIGDR 2303- 10 Cav. 2203-2Cav,2403 -XX 2302-)UIII2005-tX 2305
- X/ 2306 - )M 2206 - QG Il 2003 - Vll 2510 - 8 Cav. 2512 - IGDR 231 1
- Le QG d'une armée doit hacer une ligne de communication illimitée
jusqu'au bord Ouæt ou Sud pour les Français, vers le bord ht et Nord de son
- VIll 2306 - XXI 2506 - XIII 220i - XIV 2308 - 6 Cav. 2605-QG12408 -61-62
pays pour lAllemand.
R 0402 .T 0302 .T 0303- P 0303.
Armée allenande I9I 4 NORD ET SUD
Vie armée, 2402-2502-2602-2503-2603. Le ler B.R. en couverture en2702, fusembler les encarts du no 21 el22,laville de Chalon S/Mame servira de
il ne pouna ête offensif qu'au 3ème tour. VIIe armée à I'est du Rhin. CH Rhin point de repère car le numéro 22 ætlêgèrement décalé vers la droite. Les
2910. 3 0R à Shasbourg- Ersatz 2810 et 281 1 - Ersatz et CH Rhin ne pouna règles et les positions de départ sont celles des no 27 el 22.
quitter I'Allemagne. I-a 3 0R ne pourTa être offensive qu'au 3ème tour. Séquence de ieu
Les unités offensives au 3ème tour peuvent se défendre mais ne peuvent l-a pa'T tie se joue en 25 tours.
avancer comme résultat de combat. A partir du 18ème tour, 1 point mouvement en moins à chaque unité.
Séquence de ieu A partir du 23ème tour, 2 poinb mouvement en moins à chaque unité.
La partie se joue en six tours. Ootion
Qui gogne Les'loueurs placent les unités comme ils le désirent en respectant pour le
En fin de partie on fait le total des potentiels combats des pions restant en jeu. Français et pour I'Allemand I'organisation de base de chaque armée. Les
Les Allemands se trouvant en France ou les Français se touvant en Allemagne options du no 21 restent valables.
doublent les points. Chaque ville ennemie prise marque 3 points, les places Qui gogne
forces marquent ces 3 points plus le chiffre indiqué dans I'hexagone. Même principe que le jeu individuel mais il faut une différence de plus de 36
Une différence de 8 points et moins en faveur d'un des joueurs est un match points pour gagner. o
nul, une autre différence est une victoire. JeanJacques Petit

19
AffIIENS uttE
12, rue Flotters 43, rve d'Amiens
Téj.: l22l92.38.79 Té1. : (201 57.01.43

WARGA'UIES . JEUX DE ROIE


PUZZLES . CASSE TETE
FIGURINES pour Jeux de rôle et Wcrgomes
I
(:

I
I

ne ère nouvelle s'ouwe avec c€ numéro de Casus Belli. En effet, nous PROBLEME Nol
voulons vous faire participer plus encore quâ I'habitude à la rubrique
I. U\CARTE:
Squad Leada que vous aimæ, comme vôus en témoignez souv€nt.
C'est la ærte no 3 de Squad Lpader dont vous ne gardez que le quadrilatère :

Donc, dans ce numéro et dà læ suivanb, vous bouverez un problème de M3 - M9 -W3 - W9.


Squad l*ader à résoudre dans læ deux mois après la parution. Ce problème
sem la baæ d'étudæ techniquæ de phasæ du jeu pour læ numéros ultérieurs.
2.l,ESPlONs, [N!.t?l
Comment répondre ? C'æt tès simple. Décrivez toutæ vos actions en les Allemand lM' I Rtu.a su, Zt oientësur 26
nngeant par phases (Prep Fire, Advance etc.). Si vous effeûrc2 un mouve-
ment, ditæ par quels hexagones vous pass€z.
Que gagnerez-vous ?
Dæ abonnements gntuits (ou des anciens numéros, sivous leprêIêrezels'ils
K5lïr
nrtt. I ssi rf
I placé sur Y4 orienté sur
Y7

Y3
23
sont encore disponiblæ), ainsi que dæ accesoires de jeu, cartes, planches de Voici le schéma gpe du placement:
pions, offerb pæ Jeux Actuek.

De plus, Cæus Belli lance un gnnd concoun de scénario doté de nombreux


prix I

C'est tès simple, faitæ vous-même un scénario. Pour êhe conforme, le


scénario dewaêfre desiné de la manière standard (et non pas décrit par
texte), accompagné d'un historique, dæ conditions de victoire, des règles
spécialæ et d'un épilogue. 3. TFJ(TE:
Deux gnndæ ætégoriæ: Vous êtes le joueur soviétique dans un scénario imaginaire où lAllemand doit
1. [p scénario historique qui devra ê[e rigoureusement conforme à la réalité détuire complètement tous les chan russes pour gagner. C'est le demier tour
historique (nom des unihfo, des offtcien, engins conformes, historique et ruse dans ce scénario commencé par le joueur allemand. En sachant que tous
épilogue complet). læ lancés de dés seront égaux à 9 sauf l'un de ceux-ci égal à 2 pour le joueur
2. Iæ scénario imaginaire qui dewa présenter une situation de jeu inattendue. russe, que faitæ-vous pour gagner ? Les deux joueun ont décidé de n'utiliser
que læ règlæ jusqu'à 99 inclus.
Vous avez juqu'au ler man 1985 pour nous envoyer vos scénarios à Casus Vous avez jusqu'au 1 5 décembre 84 pour répondre en recopiant le formulaire
B€lli. ci-desous :

20
Rally Phase
Prep fire phase
Movement phase
Defensive lire phase
Advancing fire phase
Advance phase
Close Combat phase
ummy, 120 kilomètres de Koursk, 17 juillet 1943'
La giande contre offensive décisive ordonnée ^o
't+iilliii'+i
pariitle, a débuté depyjs. trois.jours. Objectif :
réàuirà I'immense saillant soviétique dont le centre de
c
gravité est Koursk, une petite ville touristique du centre
u
de l'URSS. Pour cela, I'OKW a monté deux opérations
o
simultanées. L'une au nord du saillant avec le 47ème
Panzerkorps (5 Panzer Divisionen) et4 autres Armee ^
Koros. Au'suà, Manteufel dispose du Panzerkorps des
Waifen SS (3 Panzerdivisionen) et trois autres Panzer-
korps. En tàut. les Allemands engagent 41 divisions
Oont t8 de Panzers. La 1ère SS Panzer Leibstandarte
Adolf Hitler part donc du sud en constituant du fer de
lance du grôupe d'armée sud. Elle est équipée des
nouveaux éhars Panthers et chasseurs de chars Ferdi-
nant.

Conditions de victoire È N
Les Allemands gagnent s'ils arrivent à sortir 5 blindés
et 5 groupes de combat par le nord ou s'ils éliminent
plus de groupes de combat russes qu'ils n'en ont (tl
C,
eux-même perdus. Sinon, les Russes gagnent.
Les Russes se placent l\l
Les Allemands bougent les premiers IU

Eléments mixtes de la 1ère SS Panzer entrent au tour 1 par le sud

ffir R':
\#.'
c,AS.
\àd
t '\#i I
A^.!r 18
s'oÉ
?sr-
3
8tt-ÀÆ

2
8sF ïâ
2
.uz
lF'l
2
!tlilp

3
$âs lrs i *,; l**' *f*

H tii: rii l+ïi


I tmr r 2!Â
r lltS
th_ aFllm
I
m"ï' ôÈ
12 4

Eléments de la 39e Div. des Gardes


Ne pas placer plus de 36 pions sur les cartes 4 et 3 ou 2 et 5

.$ AT SAT tffi
;h-
5îU@
'l5u-- ffintÏr @*'
2 2 2204 2
Eléments du 5e Corps blindé
2+ Intrench
5
Tour 6 2/
#;iÀlw par le nord

122
Règles spéciales
1. Les collines des cartes 2 et 3 n'existent pas. Tout est fois au nombre de 20. L'offensive allemande sera un
au niveau 0 et les collines représentent en fait des échec irrémédiable. En fait, Staline fut prévenu du Plan
étendues boisées. allemand jusqu'aux moindres détails (dont le jour et
2. Toutes les maisons sont en bois. l'heure du début de l'offensive) par un espion sur-
3. Les Allemands peuvent recevoir I'appui des Stukas nommé LUCIE. Ouarante ans après, personne ne
dès le tour 1. connaît son identité exacte, sinon qu'il ne pouvait
Epilogue s'agir que d'un officier supérieur de l'état-major géné-
Sans gros problème, les premiers éléments réussis- ral allemand. Dès le 17 juillet 1943, Staline lancera sa
sent à jaillir des bouchons russes. Mais très vite, il grande offensive d'été, la première, qui provoquera un
apparaîtra que les défenses soviétiques sont suprê- recul pour ne plus s'arrêter qu'à Berlin moins de deux
mement organisées, en lignes successives, quelques ans plus tard !
!
d

,gè \\\G

L'injustice est flagrante_l Si nous anatysons fréquemment parcoururent près de 2 500 km, traversant cino
les jeux des << gros > éditeurs, nous réstons phis discrets états et battant à plate couture une bonne dizaine
sur d'autres, estimant d'après de fréquentes observations, de commandants de la célèbre US Cavalerv au
que tels -jeuT n'intéressent que peu de personnes en cours de 13 engagements. Mieux que la Lorigue
France (c'est le cas en autre Uei yaôuinto, dànt, quelle qué Marche n'eslce-pas ?. C'est l'originâlité du thèïe
qui a tenté Simulation Canada.
soit la valeur du jeu, la présentation déroute et rebute et Le jeu est un wargame d'un type nouveau ; un
rend donc leur distribution assez restreinte) ; ou bien que mélange. de.niveaux stratégiquèj tactique et opé-
malg-ré la présence de quelques exemplaires dans une rationnel. Chaque tour représente cinq joun et
boutiqge, il est difficile de les considéier comme étant chaque hexagone couwe une distance d'environ
40 km. Les unités opérationnelles (Les différentes
< distribués en France >.
bandes de gueniers composant les tribus et les
c'était le cas pour simulation canada, dont nous timitions camps chez les Nez Percés, les unités lancées à
les échos aux Nouvelles du Front. cette situation com- leur poursuite du côté des visages pâles) manæu.
mençant à évoluer, levons le voile sur cette marque, jus_ vrent sur une carte à grande échelle mais se
qu'à présent domaine réservé des plus frureteurs... battent sur de plus petites cartes en fonction des
forcesengagées de part er d auue. Une procédure
de recherche permet à la cavalerie US de houver
W*..,ffi ff &iË$.-Ë#trffi ffi rigri$r;it'rË$#-#*:TË,#Sffi ffi ffi Battle Line ? el Little Biç Hom d'lntemational les Indiens (qui eux n en onr pas besoin, et ne
Team ?. Oui, ces deux ieix (ou du moins oour peuvent donc jamais être surpris). En cas de
Custercb Last Stand iest sûr) existaient bien renconhe des forces adverses. on déplace les
I will fighr no more forever auant I will light no nore forever, mais on Deut pions nécessaires sur une plus petire carlereprê-
r€marquer que ces deux jeux (exploitant ious sertant le.champ de baraille où les forces enga.
Matériel : une carte de 67 x 43 cm représentant deux le même sujet) ne sont pas deb leux sur les gées combattent. Une chose très intéressan'ie,
différents Etats des U.S.A. Plusieurs peiites cartes gu.enes indiennes mais plutôt sur un épisode de c'est que quatre cartes de champs de bataille soni
çô
22 où se disputent les batailles opposant la cavalerie
aux gueniers indiens. 255 pions représentant les
Eoupe de Nez Percés et les unités de I'U.S. Army
celles-ci: le massacre dù 25 iuin 1876. Evidem-
menl, Iwill fight no more foieverne prétend pas
simuler toutes les campagnes des guenes indien.
foumies, une pour chaque de tenain sur la
carte opérationnelle. où se produit la rencontre,
Les deux joueun déploient en tout environ deux
lancées à leur poursuite. nes, mais il possède au moins une dimension que cents pions reprâentant les unités de cavalerie et
Sujet: la retraite de-s Nez Percés jusqu'au Ca- les deux auhes n'ont pas: la dimension shatégi. les n braves, de la tribu, à quoi s'ajoute une
nada durant I'hiver 1877. que, et comment simuler un génocide (ce que cinquantaine de marqueurs. Les pions sont im-
Système de jeu: phases de mouvement, de furent les guenes_indiennes) aùtement que stra. primés recto.verso pour indiquer les unités à pied
recherche et de combat qui se disputent sur des tégiquement. Enfin, dans I will fight io nore ou montées et la formation de tir qu'elles'ont
cartes qui diffèrent selon le tenain où se déroule forever,lesdew<camps ont des chaÀces au moins prise. Simulation Canada s'est considérablement
la bataille. é_gales de triompher, ce qui n'est pas le cas dans amêliorée en ce qui conceme la production de ses
Complexité: faible. Custer's l-ast Stand, près de deux mille Peaux jeux qui sont devenus en peu de temps aussi
Nombre de joueurs: 2. Rouges. tombent sur le dos de soixante cinq plaisants (du moins en ce qui conceme les pions)
Possibilité de jouer en solitaire ou par misérables cavaliers. Espérant vous avoii que ceux dA.H. ou de S.P.l. (ancienne v-ersion
conespondance : bonne eT excellenle. convaincu de la différence existant entre I will avant que le dragon ne les bouffe). Seul point
Date de publication: 1980. lightno.nore forever, el ses prédécesseurs, exa- noir, la carte aurait gagné à être tricolore, certains
minons la situation historique. types de tenain sont en effet d'une identification
e que je trouve avant tout plaisant dans ce
hasardeuse.
jeu, c'est que ce soit des Canadiens qui En 18i7, les Nez Percés, tribus du Nord.Ouest Une fois le contact établi, les joueurs se reportent
I'aient produit. Enfin, voici un jeu sur les des Etats-Unis expulsés des tenitoires de leurs à une table pour savoir dans quel type de bataille
guenes indiennes ! J'entends déjà les protesta. ancêtres, se mettaient en marche sous la conduite Ies forces ennemies vont s'affronter. La cavalerie
tions des spécialistes : uEt Custer's l-ast Stand de de leur chef, vers le Canada. Chemin faisant, ils américaine est-elle tombée dans une embuscade,
les houpes étaient-elles alerlêes, les Nez Percés des houpes qu'ils représentent (religion qui d'ail- par I'usure de ses forces alors qu'elles progressent
vont-ils être surpris ? Les possibilités varient sui- leurs affecte le mouvement dæ houpes), le nom à havers l'fuie centrale et par les restrictions qui
vant le gpe des unités, cependant aucune règle de la nation auquel les houpes appartiennent lui sont imposées quant au mouvement de ses

ne permet de faire varier le type de bataille en ainsi qu'une silhouette du guenier type de ce gueniers mais là où il rencontre Ie plus de pro-
fonction de la supériorité de recherche de I'atta- peuple oment aussi les pièces ; enfin la puissance blèmes reste la création de garnisons sur les
quant, ce qui est dommage. Pourquoi ? Tout au combat de chaque unité est imprimée au verso. centres de recrutement et dans le maintient de
simplement à cause de la procédure qui fait que le Le livret de règles ne comprend que cinq pages celles-ci dans un tenitoire hostile. Pour le joueur
nombre de mouvements permis pour un joueur remarquables de densité et qui doivent être lues des Empires la stratégie reste simple, il n'a qu'à
sur les cartes du champ de bataille dépend entiè- hès attentivement. La partie commence en7206, attendre, il peut môme renoncer à défendre des
rement du type de bataille provoqué par la ren- dure 11 tours et se termine en1259. centres trop mal placés pour frapper en retour
confe ;et comme le nombre de mouvements est Bien que présenté comme un jeu pouvant se jouet lorsque le joueur mongol l'aura capturé, y aura
à la base bès faible (2 par tour), les combats à deux - après tout le joueur mongol est opposé à installé une garnison et se sera éloigné pour
tendent à s'étemiser. Autre point laible de I will un joueur n empires ) comme dans Jihad, Scourge d'autres conquêtes.
t'ight no nore forever, I'inventeur a oublié de 0f God est avant tout destiné à se jouer en Scourge A God esl un jeu intéressant surtout en
foumir des ( mini-cartes u représentant un fort de solitaire. En effet le joueur mongol se bat plus solitaire. Les Mongols peuvent essayer différentes
la cavalerie US et le plan d'une petiie ville du Far conhe le système de jeu que contre son adver- shatégies dans le but d'optimiser le nombre de
West, deux lieux pourtant traditionnels du Wes- saire, qui pendant tout le début de la partie passe points de victoire qu'ils récoltent, mais il leur est
tem. son temps à admirer les exploits de son adversaire difficile de recrê,er leur historique chevauchée.
Enfin, on trouve les étemels problèmes de règles plutôt qu'à jouer; cependant des règles ont heu- Scourge Of God est presque un Wargame pour
(aucun jeu ne serait complet s'il n'y en avait pas), reusement été ajoutées qui lui permettent de Micro Ordinateur, le système de jeu y fait inésisti-
en ce qui conceme I'empilement par exemple. participer un peu plus. blement penser. Simulation Canada produit
Dans les règles, on nous dit qu'une seule unité D'autre part Scourge 0f Godest un jeu rapide, on maintenant des jeux pour Micro-Ordinateur, une
américaine au maximum (ou deux indiennes) ne peut en disputer une partie en une ou deux telle ressemblance n'esi donc pas étonnante.
peut se houver dans un même hexagone alors heures, et le liwet de règles conseille aux joueurs
que sur la table des résultats de combat on peut d'interchanger ensuite leurs rôles, comme çà
trouver des résultats qui impliquent jusqu'à trois chacun peut s'amuser un peu, Hi$âiffiï$tufiHi#'"ï$i$i#;â#" id#$Êw"#i#ffi ilffffi
unités. Mais celle lêgùe ambiguité peul ëte rê- Il est wai que rien n'empêche les hordes mongo-
glêe ente læ différents protagonisies avant la les de galoper à perdre haleine à travers l'fuie et Assoult on Tobruk
partie ;tout comme peut se régler le problème du I'Europe, pillant, violant, masacrant sans répit,
nombre de mouvements permis sur le champ de mais parfois difficilement car certains peuples sont
Sujet : la bataille de Tobruk, le 20 juin 1942.
bataille durant un tour. décidés à ne pas se laisser faire.
Matériel : une carie représentani la forteresse de
Iwill t'ight no nore loreveresTun jeu intéressant, Le joueur mongol dispose de 30 pièces représen-
Tobruk et ses environs, 200 pions.
rapide, bouné d'actions, qui m'a donné une tant autant de bandes mongoles, et avec celles
Système de jeu : altemance des tours des deux
excellente impression. Le problème du déplace- qu'il n'a pas à laisser en gamison sur les centres de
joueurs avec la traditionnelle succession mouve-
ment du camp indien est nouveau et le but du recrutement des empires, il peut pousser vers
ment, combat. Règles pour les bombardements
joueur indien : retarder le mouvement de la cava- I'Est, le Sud, le Nord, et I'Ouest, attaquant tout ce
par Stukas et artillerie.
lerie lancée à sa poursuite, change agréablement qui ose se methe en havers des sabots de ses
petits chevaux mongols. Chaque empire ne de-
Complexité: faible.
des conditions de victoire d'auhes wargames.
Possibilité de jouer en solitaire ou par
vieni actif que lorsqu'une unité mongole s'est trop
conespondance: bonne.
approchée de sa frontière, ce qui produit des
Date de publication: 1981.
situations amusantes; pendant que l'armée du
Khan submerge les Xiaxia (peuple de la Chine du ssault on Tobrukretrace I'attaque réussie
Nord), les Jin (peuple de la Chine du sud) n'ont de l'Afrika Korps contre Tobruk, le 20 juin
Scourge of God d'auhes altematives que de voir leurs pauvres 1942 après la victoire de Rommel dans la
voisins se faire réduire en esclavage. Si les Mon- bataille de Gazala. ll offre auxjoueurs un scénario
Sujet: les invasions mongoles aux Xlllème siè- gols ne placent pas de gamisons sur les centres de historique et six situations hypothétiques.
cle. production de I'empire qu'ils viennent de vaincre, Bien que chaque tour ne reprêsenIe que deux
Matériel: 1 carte représentant des tenitoires ils s'exposeront à une rébellion qui ira en s'intensi- heures, que les hexagones ne couvrent que 650 m
allant de I'Europe au Japon, 200 pions symboli- fiant alors que de plus en plus de rebelles se et que les pions soient des compagnies, Tobruk
sant des bandes mongolæ, des troupes arabes, soulèveront durant la phase de recrutement de est surtout un jeu opérationnel; qui plus est,
chinoises, japonaises, russes, etc... chaque tour de jeu. Les Mongols n'iront cepen- rapide, une partie ne demandant que deux ou
Système de jeu: aliemance des phases de dant pas loin avec les pions dont ils disposent, la trois heures.
mouvement et de combat, règles pour le recrute- plupart des empires comprenant quatre centres La forteresse de Tobruk formait à peu près un
ment (cenires de recrutement), les difficultés du de recrutement; ainsi au début du jeu il est plus demi-cercle adossé à la côte, avec la ville en son
mouvement à travers de trop vastes tenitoires
etc.,. Un liwet de règles en anglais de cinq pages.
Conplexité: faible
intelligent de n'occuper que quelques uns des
centres d'un empire.
Scourge Of Godest un jeu où l'on jette souvent le
centre , ce demi-cercle couvre à peu près toute la
carte : celle-ci est fonctionnelle, de couleur ocre et
bleu avec six Çpes de tenain en plus de fortifica-
2s
Nombre de joueurs: 2
dé: pour chaque unité qui se déplace, pour le tions et des champs de mines.
Possibilité de jeu en solitaire ou par cor-
tenain qu'elle haverse etc... Heureusement le Les Alliés s'installent sur la carte et les forces de
respondance: Excellente dans les deux cas.
faible nombre de pions empôche ces procédures I'axe y anivent durant le premier tour. Les Alle-
Date de publication: 1982
de devenir fastidieuses. Les déplacements des mands et les ltaliens pénètrent sur la carte en
llcourge Of Godest un jeu sur ls campagnes troupes se font pratiquement de cenhe de recru- différents endroits ; leur objectif est de capturer les
\ de Genghis Khan et de ses descendants au tement à centre de recrutement, les seuls lieux où quahe hexagones de la ville ou de détruire, ou de
\-/XIIème siècle. des combats peuvent se produire. Durant ces capturer un maximum d'unités britanniques.
Le jeu est du format standard des auhes jeux batailles, le défenseur a le choix entre deux tables Le manque de coordination entre les différentes
publiés par la même compagnie, avec une carte et de résultats de combat, I'une plus meurhière que forces alliées fut I'un des facteurs décisifs de leur
deux cent pions. La carte recouwe des tenitoires l'autre. Les affrontements peuvent durer trois défaite de l'êtê 42. Ceci est représenté par les
qui vont de I'ltalie et de la Suisse à la Sibérie et au o rounds r. Des points de victoire sont accordés différentes restrictions qui sont imposées au
Japon en passant enhe autre par le Nord Viel pour chacune des unités ennemies éliminées ainsi joueur allié. Les unités alliées commençant le jeu
nam, et I'Arabie. La carte est fonctionnelle, claire, que pour les cenhes de recrutement conhôlés soit sur des positions fortifiées le long de Ia côte ou le
bien que I'on confonde souvent les bords d'hexa- par un camp soit par l'auhe. Et le joueur mongol long d'une section du périmètre défensif de To-
gone de montagne qui sont pourtant importants est pénalisé s'il n'envahit pas (ou plutôt s'il n'active bruk qui n'est pas attaquée, ne peuvent être
puisqu'ils bloquent le mouvement. Les pions sont pas) certains empires. déplacées avant que I'ennemi ne s'approche à
de différentes couleurs en fonction de la religion Le joueur mongol est principalement handicapé moins de 4 hexagones de leur position.
s{
Les Alliés sont donc placés devant l'altemative, ou compagnies C mais pas de compagnie D). La I'inventeur du jeu conseille, dans le cas où les
de lancer petit à petit leurs réserves dans la planche de pions est prêdêcoupêemàis pas suffi- règles optionnelles seraient utilisées, de constituer
bataille, ou de les laisser là où elles sont. D'autres samment aux coins des pièces, aussi faites atten. des équipes de joueurs.
reshictions empêchent le joueur allié de combiner iion, découpez-les au lieu de les détacher, sinon Le but du jôueur soviétique est simple, il s'agit
de façon efficace ses unités dans les combats. vous aurez des pions fantaisie. pour lui de iouper les différentes routes maritimes
Dans les situations hypothétiques, le joueur allié Les conditions de victoire de l'Axe (qui ne néces- reprêsentêes sur la carte en coulant un certain
se voit libéré plus ou moins de ses reshictions. Il sitent pas la prise de Tobruk), reflètent bien la nombre de navires de commerce, gagnant ainsi
peut même installer ses troupes où il le désire, situation dêsespêrêe des défenseurs ; Rommel des points de victoire qu'il peut aussiglaner en
ignorant leur placement historique. D'un autre pouvait en effet prendre son temps pour s'empa- mettant hors de combat l-es bàses ennemies. ll doit
côté, les troupes de I'Axe sont alors libres de rer de la ville ; ne venailil pas d'anéantir la Villè aussi chercher à placer ses sous-marins lanceurs
choisir quelle section du périmèhe de Tobruk armée à Gazala quelques semaines plus tôt. D'un d'engins de façon à les protéger des Eoupes de
elles vont attaquer. auhe côté, il devait se dépêcher ; chaque jour qu'il navires tueurs occidentaux, tout en assurant qu'ils
La partie se déroule selon I'habituelle altemance . passait devant les défenses de Tobruk permettait sont tout de même capables de tirer leur boidée
des tours des deux joueurs ; la séquence de jeu est aux Anglais de se renforcer à El Alàmein.Les de missiles nucléaires; si les choses devaient
conventiOnnelle, s'ouvrant par une phase de conditions de victoire ne rendent pas de tout empirer jusqu'à l'échange stratégique. 0n peut
bombardement suivie de celle de mouvement compte de cet impératif. Si vous voulez le repré- noter cependant que les règles du jeu imposent
puis de combat el Temrinêe par une seconde senter, vous dewez les modifier vous-mêmes. sagement et de façon très réaliste des limites et
phase de mouvement concemant les unités hors ,Assault on Tobruk æl un jeu court, simple, clair, des conditions qui feront réfléchir par deux fois les
des zones de contrôle de I'adversaire. bien conshuit et bénéficiant d'excellentes recher- joueurs teniés d'utiliser I'arme nucléaire.
Les bombardements, par I'artillerie qui se trouve ches historiques, un jeu qui dewait intéresser les Du côté occidental, on essaiera surtout de contô.
sur la carte autant que par celle à I'extérieur, ainsi passionnés de la guene en Afiique du Nord. ler les voies maritimes et d'empôcher toute interfé-
que par les Stukas, annulent complètement les rence soviétique sur celles-ci, on devra aussi
avantages dont pouvaient bênêllcier les troupes
déployer les sous-marins lanceurs d'engins afin
alliées grâce à leurs fortifications; ce qui reflète que leur effet potentiel soit maximum.
tès bien I'intense matraquage qui ouwit I'assault Les mécanismes de jeu sont intelligents et présen-
du 20 ;uin. Cependant, Iimionànce de ce pilon- Seopower qnd the Stste tent de nombreuses nouvelles idées: néanmoins
nage diminue lorsque I'attaquant perce le périmè- o Une étude stratégique de la troisiène guene
les règles sont relativement courtes. Au début du
tre. nondiale sur mer r. jeu, on peut remarquer ceux déjà utilisés dans un
Les unités combattantes sont divisées en deux ancien jeu de Simulation Canada : n Raketnv
catégories: les unités dotées d'enqins blindés et Ilryrero Dans un jeu qui prend pour un thèmê
es joueurs (deux ou plus) sont placés dans
l'infanterie. Chaque unité possède deux potentiels des opérations maritimes et où chacun peut loca-
la situation des commandants en chef des
d'attaque, un potentiel de défense, et un potentiel
.L.r marines occidentales et soviétiques. liser n'importe quel navire ennemi, I'aspect aérien
de.mouvement. Le premier potentiel d'aitaque est du jeu est déséquilibré par de nombreux facteurs
Devant eux s'étale une carte du monde sur la.
utilisé contre les empilements composés d unités quelle se déplacent les pions représentant les plus en faveur des Soviétiques.
dotées d'engins blindés et d'infanterie, le second Ceux-ci peuvent par exemple faire décoller à
importants navires de surface ou des groupes de
conhe l'infanterie seule. Le tenain affecte les plus petits navires, des sous-marins diattaque et chaque tour, toutes leurs forces aériennes de
mouvements et les combats de diverses façons n'importe quelle base. Ils peuvent ainsi accabler
des sous-marins nucléaires lance-engins.
suivant les différents types d'unités. Ces effets se La flotte marchande occidentale et I'aviation n'importe quelle Taskforce d'une multitude
traduisent par des modifications au dé. Comme navale du même bord interviennent dans le jeu d'avions, de façon à ne subir presqu'aucune perte.
lon pouvait s'y attendre un pion représentant d'une façon plus abstraite ; enfin, sont imprimées En fait, I'une des tactiques les plus efficaces durant
Rommel est foumi et le joueur de I'Axe peut la partie reste de lancer sur un hexagone autant de
sur la carte des illushations représentant les diffé-
bênélicier d'un o Bonus Rommel ,. '
rents satellites de commandement jusqu'aux satel- points de combat que possible puiiqu'il n'y a pas
lites de surveillance en passant par lès satellites de limiie. 0n voit donc les joueurs se contentei de
Du point de vue graphique, Assault on Tobrukest. tueurs. manipuler d'énormes empilements et de calculer
typique de Simulation Canada qui réussit à faire Tous les scénarios se iouent sur l'ensemble de la des niveaux de poinm d'attaques ou de guene
du bon havail avec un budget limité. N'attendez surface de jeu et simuient le conflit tel qu'il pour. elecrontques.
donc pas la prodigalité des plus grosses compa- rait se dérouler à différents stades : la oualité des Finalement, les règles trop concises contiennent
gnies. navires sous-marins, des avions disponibles dans de nombreuses ambiguités, notamment en ce qui
La carte et les rèoles sont oarsemées de coouilles les deux camps étant dillêrenle à chaque fois. il conceme la guene sous-marine. 0n peut êhe
ainsi que différentes ereurs sur la table de'bom- est regrettable de ne pas houver de petits scénaæ déçu par ce jeu très ambitieux, à conseiller néan-
bardement, tout çà a élê. comgê dans l'enata rios simples permettant aux joueurs de maîtriser moins à tous ceux qui sont intéressés par les
Ioumi dans le jeu. 0n constate aussi d'autres parfaitement le système de jeu qui. bien que aspects stratégiques et navals de la hoisième
coquilles sur les pions mais elles ne méritent pas simple dans ses détails, constitue toui de môme guene mondiale. D
que l'on s'y attarde (dans une unité, il y a deux un Eos morceau pour un seul joueur. En fait, Frédéic Arnand

24
7 FTEBA/q., gyr IJ)... A/0n5 iF \ f Auoi de neuf à STRAT ?
,r,, ,rtz- SinntZ.tÊAX, :
'O,S7y

\ !'y .A! rRouy'€ + tE 40ao


- fhe hondbook ol trups & tricks I l0 l
FiâtJRit/ES pouRJEû"DF notE l'/ de nouveour lnonrtrcs 89 I
- Uvret
{ "rIi,"r';; î Ê' /; /î ; ini,/ - - Ionlory 6omer" .onpendium 120 I
plonr 44 I
- Wofiommer 99;
Endlecc
- Afiennoth 240;
- Burhido l75J
-cl ier ligurines (25 nnf 6 I pièce
brr de 5 el 6 ligrrines DaD (25 mnf 20 I
- lnperiol
- Drcgon-(Rol Porfhof ifO f
longemps, les déplacements étant aléatoires. Le
â
eA,n personnage ne peut pas aller dans les montagnes
UI
o

-g
9q @'",' au début du jeu, mais peut acquérir le matériel
nécessaire pour s'y aventurer.
Un premier point intéresant: dans la campagne,
3
g
l,l
o
*
a/È le personnage n'est pas obligé de taper sur tout ce

;'res l|l
qui bouge: il peut parler avec les créatures qu'il
rencontre. Celles-ci peuvent lui foumir dæ rensei- ro
frÏ
-6
hJÈ \/ Yl! E;.
fi.r=L]3
gnements, des armes et armures à des prix défiant
toute concunence, des soins...) ;mais ausi atta-
quer le joueur : la silhouette du monshe apparait,
!-l

ffiM
f I s'agit ici d'un jeu d'aventure graphique,
IJIE et le combat se résoud de façon lexluelle lon
regrette hs slnptueux conhats d'Ultina fl Mais le I animé, en anglais le personnage, un éminent
:
I archéologue (Sir Buckingham III lui même)
rI]* combat n'est pas à mort: le personnage peut
tenter de s'enfuir, en se déplaçant. Mais le mons-
he peut s'interposer. Un excés cependant: en
est perdu dans le desert, sans viwes ni eau : pire,
sans récipient pour boire éventuellement cette
eau (comme le précise le programme: vous êtes

gl
combattant un monstre marin,le personnage ne

=i
peut fuir vers l'intérieur des tenes car le monstre un aventurier civilisé, si vous n'avez pas de réci-
sort de lbaupour s'interposer ! pient, vous ne boirez pas, même si vous êtes dans
Un autre point intéressant: les villes apparaissent un oasis). Le désert égyptien est un véritable
entièrement sur l'écran, ce qui permet de se labyrinthe, et on peut y trouver toutes sortes de
repérer mpidement. 0n peut touver armes, ar- choses en y creusant (il faut pour cela avoir une
Gluestron mures et nouniture, mais ausijouer à la roulette, pelle, mais c'est une autre histoire...).
au blackjack, à qui perd gagne... C'est un jeu animé, dans le sens où lorsque le
Un facteur important dans le jeu est le temps :au joueur bouge, I'image bouge aussi ; et môme si le
n aurait pu croire qu'avec Ultima 3, le
fur et à mesure que le penonnage joue, on houve personnage reste immobile, le sable tourbillonne,
summum en matière de jeu du rôle sur
ordinateur était atteint, ou presque. en ville des armes et armuræ de plus en plus c'est assez réussi. Lorsqu'enfin, on met la main sur
Pourtant, le monopole de Lord British (créateur performantes. 0n peut d'ailleun noter quelques un objet, on peut commencer à faire un plan en le
de la série Ultima) semble menacé avec Questron, innovations intéræsantes au niveau des moyens laissant dans un endroit et en bougeant. 0n
un jeu du même type, qui présente des qualités de déplacement : on y trouve le cheval, mais aussi s'aperçoit alors que les connections enhe les
que ne possède pas la dite série. Mais voyons plus le dromadaire qui peut aller dans læ montagnes, divers endroits du désert n'ont niend'euclidien : en
le radeau, le grand bateau trois mâts, l'aigle posant un objet à un endroit, et en allant à I'Est,
en détail I
La création du personnage : A I'instar d'Ultima 2. domestiqué... on se rehouve au même endroit ou dans un tout
un seul personnage participe àl'avennre. lCette C'est une fois que le p€rsonnage est devenu plus auhe endroit. Et tout le désert est comme çà !
panie du jeu aurait pu être nieux traitée !).Tous \es fort qu'il entend I'appel de Mesron, le gentil Après avoir fait un plan méthodique mais indis-
personnages débutants sont identiques: Hu- magicien qui aide Ie joueur. Celui-ci doit alors se pensable, avoir tué un serpent qui haînait par là,
mains, toutes leurs caractéristiques égales à 15 rendre dans le chateau du roi, pour y renconher el rêcupêrê le fameux récipient, sans lequel on
(on refouve la Force, l'lntelligence, la Dextérité, ce magicien, qui lui augmente son statut social. Le meurt de soif, on finit par houver un oasis, avec
le Charisme, ainsi que la o Stamina,, capacité du personnage, serf au début du jeu devient ainsi une pyramide et un chameau (superbe dessin par
corps à absorber des coups), 35 pièces d'or, 75 écuyer, page, soldat puis chevalier. Il doit, après ailleurs), et l'aventure commence waiment.
points de nouniture, et 200 points de vie (ces hois avoir récupéré une trompe magique, se rendre au Au niveau de la syntaxe, il n'y a pas d'innovation;
demiers concepts étant les mêmes que dans
Ulbna. l1n await ainé interunir dans la aéation du
percnnaç\. Puis un bref résumé de I'histoire du
pays du Mal, vaste continent situé au-delà des
mers, repaire du vilain magicien. Et là, on décou-
we une nouvelle innovation: après avoir joué
un verbe et un nom en anglais. C'est en définitive
un bon jeu d'aventure, qui nécessite beaucoup de
réflexion'
25
penonnage apparait sur l'écran : sommairement, assez lon$emps, le joueur croit connaîhe tous les
orivier Tubach
monstres. Sur le pays du Mal, il y en a plein

llt
il æt originaire de la campagne et doit devenir fort
pour neutraliser le vilan magicien qui veut déhuire
le monde. l1n apprécie que le perconnage ait une
hktoire definie, /utôt que d'être panchuté nns introduc-
tion dans un nonde hostile.J
d'auhes ! Cela renouvelle donc l'intérêt du jeu.
Sur ce même pays du Mal, on trouve aussi des
catacombes remplies de trappes, de trésors et de
monstres, doni le dessin fait parfois hembler
wAR
Puis le ieu commence waiment: au centre de
l'écran apparait la silhouette du personnage, ainsi
que le paysage environnant, et à gauche, la liste
même le joueur. 0n doit explorer les trois donjons
pour enfin trouver Mentor, et le détruire. De plus,
il y a encore plein de ville dans ce pays, et on peut
RUSSIA
dæ commandæ accesibles au joueur. Il suffit y acheter des sorts que I'on utilisera dans les onnemetter | 0ù diable Mein Fûhrer
d'en taper la première lethe pour ï'êxécuTer, lSi- donjons. nous at-il fourvoyé ? Quinze joun déjà
gnalons que l'on peutjouer avec les nanettes de leu, nais En définitive, Queshon est un jeu du même type que le froid a fait éclater les thermomè-
cette solution s'avère peu confortabh à I'usage.l qu'Ultima, avec un seul joueur, et qui présente bæ et rien n'avance plus... et nous ne sommes
Le paysage est classique (montagnes, plaines, beaucoup de petites innovations assez bien pen- que début décembre... et Moscou est encore si
forêts, marais, mers...), mais on trouve ausi des sées. Notons son prix (765 F) somme toute un loin ! Il parait que les éléments deIa9è^" annêe
étendues de brouillard où l'on peut effer assez peu excessif, mais le jeu en vaut waiment la peine. sont littéralement gelés à I'ht de Briansk, sans
appui aérien possible, parc€ que le plafond est OBIECII] KURSK Face à une telle richesse tactique, je regrelte
top bas. Von Bock n'est plus vert de gris, il æt simplement (et cette remarque vaut aussi-pour
vert de rage ! Et vous wargamers fanatiques je War in Russia), que I'auteur ne nous ait pas livré,
vous vois d'ici rouges d'excitation : voici War in
Russia,leWargame absolu, et la victoire par K.0. t//l; /-lt
//, en fin de règles, les tableaux qui récapihileraient la
totalité des nombreux critères qui déterminent la
de la disquette sur le carton !
Pour une somme non modique, vohe Apple truffé
de blindés et en orand uniforme vous attend oar
'h t//r
/1,/& ffi
Wtî, décision. Certes, l'ordinateur fait tous les calcules,
mais on est iout de même content de compren.
dre. Pour mon plaisir personnel, je me suis appli.

î(ilt
un petit matin de juin 41 pour une des plus qué à dresser moi-même ces tableaux. Et bien
formidablæ raclées de I'histoire : la campagne de
,'/ I|
m'en a pris puisque je suis anivé aux portes de
Russie dans son intéEalité de juin 41 à décembre ,,/ Kursk. Victoire tactique ! A deux doigts de la
44, reconstituée au niveau divisionnaire avec un grande réussite ! La prochaine fois, je veillerai à
luxe de détails et un foisonnement de facteurs K4 mieux dégager ma ligne d'approvisionnement et
shatégiques qu'aucun système de jeu classique ne
/,rù,Æ surtout à la nettoyer de tous champs de mine, en
permethait raisonnablement d'approcher : expé-
rience et fatigue des unités, approvisionnement,
développement des cenhes indushiels, construc-
/'c/ i rl /1
/ f<:)/a ;r,2
='?ffi
M détachant quelques régiments du génie. Contrai-
rement à ce qui s'est passé, moij'ai choisi l'attaque
par la gauche, vers la ville de Sadzta : sans doute
tion de voies fenées, attaques de partisans, hans-
ports maritimes, couverture aêienne etc... sans
-J- / le chemin le plus long mais Ie moins attendu par
les Soviétiques.
oublier naturellement I'abominable nêlêo.
Kolosal ! cette énorme fresque est une produc-
f, f, ême auteur, même bonheur. )bkctif Je sens que mon Apple boude un peu sa défaite.
Je lui proposerais bien une revanche, d'autant
tion de la célèbre SSl, Stategic Sinulation lncor-
porated, et le fruit du travail achamé de Gary
IVI fiff *iJ,ïjflïili itî:iïa.i
Grigsby (c'est entendu on lui votera la croix de fer)
plus que ce jeu-ci est un peu plus rapide que War
in Russia. Mais à ce propos, pourquoi donc les
Grigsby, le Cecil B. de Mille du wargame sur Alors, restons ensemble, mais cette fois en zoom logiciels made in USA donnenlils toujours les
micro, I'auteur de Guadalcanal Campaign et avant comme disent les cinéastes: on passe du Soviétiques à l'ordinateur ?
Canier force. shatégique au tactique, du tour de jeu d'une
Mais, à la différence de ces autres géants du soft, semaine à celui d'une demi"joumée et de l'hexa-
déjà réputés pour leur qualité de reconstitution, gone de 80 km à celui de 5 km. Changement
War in Russia, élève le jeu à une autre dimension, d'Achelle donc, mais pas changement de"décor.
celle de la sensation. car question couleur locale, encore une fois Gary
Moi qui ai déjà beaucoup voyagé dans les méan- Grigsby fait mouche. Le détailde la simulation est
dres du jeu historique, rarement j'avais éprouvé à d'une sophistication sans précédent : à I'escadron
ce point là le sentiment de viwe ce que je jouais : près pour I'in{anterie, à I'unité près pour les
j'ai fonçé avec Guderian,j'ai piétiné avec Strauss, blindés et l'artillerie ! Si I'on songe que près de
j'ai Eelotté avec Von Klûge, j'ai battu des ailes 4 000 blindés se sont rehouvés face à face pour
avec Kesselring et tout compte fait je n'ai guère cette formidable empoignade que fut I'opération
fait mieux que Von Brauchitsch. Citadelle,.vous avez une pelileidêe de I'ampleur
Car I'ordinateur joue bien et même hès bien le du scenano !

bougre ! Le système de combat s'articule entre les 4 juillet 1943, vous êtes hop jeune pour avoir
déplacements stratégiques immédiats et les mou- vécu cela ? Et bien vous allez le viwe en Apple.
vements tactiques programmés à l'avance. Les Hitler rassemble ce qu'il a de meilleur (c'està-dire
retraites et avances après combat compliquent pas mal) pour enlever la position clef de la ville de
encore I'organisation de votre plan de bataille. Kursk. Opération coup de poing avec prise en
Autant dire que l'ensemble demande une perspi- tenaille classique par le Nord avec\a9" , amÉe,
cacité et une conception shatégique de haut et par le Sud avecla 4" nPanzer.Hélas le coup de
niveau. Débutants, gardez le sourire. Véiérans, poing était atiendu : par une puissante concentra-
allez-y sur la pointe des chenilles : foncez quand le tion de houpes et de blindés, par un réseau de
REÂCH TOR THE STARS
ciel est clément, mais attention à maintenir vos champs de mine qui fait de toute progression un
lignes d'approvisionnement, car sans carburant calvaire, et enfin par la pluie (hé oui toujours la atigué de l'odeur de poudre de ce 20è^"
vos magnifiques blindés s'enliseront lamentable- météo !) qui, en noyant le tenain dans un océan siècle ? Transi par trop d'hivers russes ?
ment. Et dès qu'il fait froid, hès froid, alors faites de boue, paralyse à peu près totalement l'approvi- Alors foutez le camp. Remontez dans vohe
le Eos dos, creusez vos tranchées et n'en bougez sionnement de vos unités. )blectif Kursk se machine à voyager dans le temps et poussez
plus, car les divisions soviétiques n'attendent que concentre sur le fiont Sud de la bataille (au Nord, énergétiquement le levier en avant: 1000, 2000,
le premier gel pour se livrer à de cuisantes la 9è" armée reste à la réalité clouée sur place). 3000 ans .... ouf, le silence des espaces infinis me
contre-attaques. Pour le reste, à vohe génie du Vous avez quinze jours pour enlever la ville de calme. Le silence ? ah, non, pas du tout, eneur
jouer !
26 Pour ma part, après avoir fidèlement respecté les
gmndes lignes de l'opération Barborossa : attaque
Kursk. Les blindés allemands avant d'être battus
ne réussirent à avancer que de 40 km.
A vous de faire mieux. Quelle galère ! Et quel
mon Colonel I les lasers trouent I'Apple et la petite
planète peinarde où je venais de débarquer s'em-
brase brusquemenl. Reach for the stan ce n'esl
sur Smolensk puis débordement par les ailes, au plaisir ! Celui de pouvoir suiwe au char près la pas une sinécure, loin de là, mais c'est drôlement
Nord vers Leningrad et au Sud vers I'Ukraine, proEession de vos uni+és. Celui de pouvoir gérer excitant.
j'aimerais bien essayer d'une manière plus napo- vos attaques en intégr. I tous les systèmes d'ar- Ce wargame galaciique nous vient dAustralie où
léonienne ce que le Fûhrer avait rageusement mement présents sur le ch. 'rps de bataille et leurs il n'y a pas que les kangourous qui foni des bonds
refusé: une bonne attaque fianche et directe sur interactions spécifiques : car, 'ns anti-char de 50, en avant. 0n savait déjà qu'ils aimaient la
Moscou... bref, quelques nuits blanches en pers- 75 ou 88 mm, obusiers de75 mortiers de science-fiction, voir Mad-Max, voici maintenant
pective car le jeu est long.
"203,
81 à 120, panzers2,3, 4, 5 et 6 (les fonnidables que leur créativité délirante souffle aussi dans le
C'est la contrepartie des superproductions : de 20 Tigres) SG III et JP2IV face aux T34, I{V 1, software. Le Stratégic Studies Group a rêussi
à 30 minutes pour un tour de jeu. Chaque tour SU-76, SU-85, SU-152 etc... etc... ! Plaisir égale- avec Reach forthe starslemeilleur jeu shatégique
simulant une semaine de guene sur plus de trois ment de pouvoir disposer d'une grande souplesse de scienceJiction que je connaisse. C'est même
ans, faites les comptes : plus de cent heures pour tactique grâce à quahe modes de combat : route, bien mieux que Cosmic Balance 2 qui n'était
jouer toute la campagne, ei même si vous ne statique, assaut, mobile, ayant chacun des impli- pourtant pas mal. Un wargame sur fond d'étoiles ?
jouez que I'un des quatre scénarios n courts,, il cations particulières sur la capacité de défense et Oui mais pas seulement. C'est aussi un jeu de
vous faudra une bonne hentaine d'heures...mais de tir de vos unités. Et Ia possibilité d'organiser diplomatie, un jeu économique, un jeu écologi-
rassurez-vous, ce n'est pas grave puisque votre des opérations de reconnaissance. et le génie, et que, un jeu socio-politique. Cela tient de Civilisa-
Apple lui n'est jamais fatigué ! les appu$ aenens... olgre I tion et aussi de Géopolitique 1990.
Mais reprenons l'histoire au départ. Vous vous penonnalité et d'une stratégie différente. L'astuce Etc... etc... Le casse tête sbatégique est immense
rehouvez dans un lointain avenir à la tête d'un c'est de savoir discemer qui est qui et qui joue et je souhaite bien du plaisir à nos anière'anière'
système planétaire quelque part sur Orion, Rigel, comment. Pas facile ! anière petits enfans (il faudrait écrire beaucoup
êrrcturus ou I'un quelconque des cinquante autres La réussite de votre conquête des éioiles passe d'n anière,, si I'on considère que chaque tour de

systèmes qui habitent notre univers. Au début, par un équilibre extrêmement subtil entre les ieu représente environ une cinquaniaine d'an-
tôut va bieh, les usines toument, les populations différents objectiis que vous allez vous assigner. hée). Mais le déroulement du jeu est palpitant et
satisfaites consomment leur bonheur et vos astro- Exploration, à I'aide de navires super rapides et le dépaysement total, quand par exemple, il vous
ne{s pas très rapides mais confortables sillonnent ulha légers, car naturellement, rares sont les faut évàcuer dare-dare un système solaire parce
agréablement votre empire. Hélas, Ie capitalisme svstèmei qui recèlent des planètes à la fois riches que son étoile commence à se tansformer en
de demain a les mêmes problèmes que celui en ressourtes et propices à la colonisation. Colo' nova I
d'aujourd'hui ! La population augmente, les ré' nisation, avec d'immenses et lourds vaisseaux qui L'ensemble du jeu est plutôt longuet, bien qu'on
courent les plus Eands risques s'ils ne sont escor- puisse le réduire à un nombre limité de tours, mais
serves naturelles diminuent, l'économie ne suit
plus et c'est le chômage, la grogne... bref vous tés. Exploitation, difficile quand les conditions il perd alon un peu de saveur shatégique. Bref un
tonnaissez le scénario. Une seule solution: I'ex- d'habileté de la planète sont franchement détes' nouveau monstre est né, monstre de I'espace, prôt
pansion. Le hic c'est que vous n'êtes pas le seul tables. Dé{ense, nécessaire pour protéger vos à envahir vos nuits. (A ce propos, pour les divor'
dans l'univers à devoir affronter la CGT, on s'en colonies mais épuisante sur le plan économique. ces, je connais un excellent avocat).
serait douté. Trois autres empires, aussi dynami- Conquête militaire, méthode forte et radicale
ques que le vôtre et dont naturellement vous mais extrêmement coûteuse et plutôt risquée. P.S. ; Reach for the stats. obiectif Kurckel War in
ignorei tout, enheprennent au même moment la Développement économique, obligatoire pour fiussb sont en vente ch,ez Sivea. le paradis des
même croisade. Le choc est inéluctable. assurer à la fois la production des arsenaux et le
ioueurs sur Micro, 33, Bd des Batignolles. De-
Vous pouvez jouer cette histoire à plusieurs, mais bonheur des populations (et entre les deux, que handez de ma part la Frau Mauduit ou hen
I'ordinateur peut aussi prendre en charge un, deux choisir?) Recherche scientifique, totalement in' Doktor Couwil qui se feront un plaisir d'aggraver
ou trois adversaires. Là où Ie programme m'a dispensable si vous ne voulez voir vos astronefs votre virus.
waiment épaté, c'est que lorsqu'il gère plusieurs battus à plate couture par dæ vaisseaux éhangen
adversairæ il réussit à les doter chacun d'une plus rapides et mieux armés. Minuit Quaidu Done

riil i:::lr

Ce programme a âlê âciI dans un Basic assez simple, avec plusieurs instruc' 42 FoR I = I T0 4: ruN Cat(Lo) PÂrltT "srFPElÊtûIi "sur (su, o)
,cgfir,l),cHaar,2), Nn
tions par ligne (on peut néanmoins le transformer pour ne garder qu'une i4 FoR I = I T0 4: ÂEil tr0t(1) :7Ù PÂIl[ mt ] PRIIiT "S -> PIEG
4È FoR J = o TO S: mm uo(LJ):
inshuction par ligne...). L'utilisation de I'inshuction *DATA, contraint les tEn 3?I IF FC : 0 TgEIt PRrrT : PÂIXT
{A IGÆ Æt: OOTO 320
utilisateurs de ZX 81 à utiliser une routine simulant cette instruction. Les so FùR I = I To 3: EN 6Ut(Lo) 2?S PÂIuT '. (,'(SR + 2) I 2- RoU
,su!(r,1) IS)"
tableaux â une dimension, de longueur inférieure à 9, n'ont pas été dimen- s2 MÆ SU(t,r),SU(r,2): Un :e9 r! P(l) - È retr PRIUT l{IDt
S{ FOR t = I TO 4: EÆ PN!(I): PÛR ,il!,Ë,I?)i:
sionnés. Les noms des variables ont été choisis en fonction de leur rôle : ainsi J=ITo3
OOTO 290
FRIXT LEFT' (FII'(P<I)),I2)J
CA est le numéro de la canosserie, SU celui de la suspension.SR vaut 0 si le S6 ruro P!(LJ): Nn : Un
9A FOR I = I TO 8, Em ÂCa(I), :341 TÆ(
châsis a 4 roues, et 1 si le châssis en a 6. 0n peut retrouver la signification c(r,0),Âc(r,l),4c(tr,2) : MÆ GOTO
6ù PoR I = I T0 12: EN $t(I),
des variables en parcourant le programme. ffi(L0),Æ(Ll),m(1,2)
6I SN &(t,4),m(t,s),ffi(L6):
L'utilisateur de ce proEamme devra effectuer 6 choix: la canosserie (et le UK tù0
Èe FOR I : I TO 6: ruÆ Æa(f),À lDs TÈ(
blindage), le châssis, lsmoteur, la suspension, les pneus et les accessoires (et P(Lg); Mn o0T0
64 FoR 3 . I T0 6: ËôD Pol(I): lEiS
armes). Ces choix peuvent êhe effectués dans n'importe quel ordre, mais il y 3IÈ
a certaines contraintes: il faui choisir la canosserie avant le châssis, etc..,
92 603G 409û0
Ig0 HolC : PRII1T nt Âa = CUt : O09E
:

Un détail à noter : le programme ne donne pas la possibilitâ d'avoir deux 410ù6: PRlllT :Ât = cur l2ù
l0S GoSE {I0S0: PRIII m.
pneus différents sur le même essieu (ce qui fait baisser la HC du véhicule de 1 ). 14ù PAIllT , PRINT "--> DÊ CoEIE
l D,aôEnÎ DISPOSEZ Uorrs, " IF m = 0 ffill PRIIIT rut, O0T0
Après avoir iait ses 6 choix. alors qu'il est au menu (auquel on peut levenil lis FRlllT I PRIXT "En DoLLS, P 33S
OW CEER UOm EHICWE": FRIU? 3lo PRIUT ''FÂIM 'Â' POB VOIB L
en tapant 0 (zéro) où que l'on soit). l'utilisateur doit taper 0 (zéro) pour que  LISE ÂCruLLE"
1SS PRIUT ',-______)";: rEm DO' PÂflT nt: PRII1T "9 -> CùCg
le programme calcule I'accélération, et dresse une fiche du véhicule. En bas rDù = V* (DOr)i lF Dù = 0 dO L3 FrlBDi (âùCELEmTTOX. . . )',
DOt < ) "0" mN tOO
du menu, figure le nombre d'espaces occupés actuellement sur le nombre IS2 IF D0 ) rr?9 mil I55 l{o PÂlllT "UrrG ÂWZ "D0" a. EgP
d'espaces maximums, ainsi que le poids actuel sur la charge maximale du
ISS FÂIllT ; PRITT "ÂùHEEZ ÂU M0 ôCESPRIS, "Eâ"/"ES
véhicule.
Vous pouvez écrire à CASUS BELLI, rubrique Ludotique, pour de plus
ils ulr cffirs, n trorm"
t6ù PÂrlf "ET DES PNW (CoU U3
NIIfl : Ilao)"j, OoSE 4ùùÈ0
: OOTO 190
r6s tP Dù ) 999999 æ]t PRiltT "
r{s
l5B
cùSG 4SùùÈ:FI = CA &D Ft ÀD
UONSUÀDPP
PRrUl "-----------
GùSæ {O0BS
Uoru CHo 27
amples renseignements sur ce programme, ainsi que pour formuler toute n'EKOlRf,z PÉ !": OoSUB {Se 3€ù IF&< >groOZr="^"rett
es: ù010 100 I 3ûù
remarqu€ ou question. 196 DD . D0: ÀEtr 3ËS ÎF Z! <: "O" OR 2t ) "6" m!
l9? Er -------- 3SS
]SS Etr II EilU II 3?9 PRnrT 21 0ll vil (zr) + r ùoro
0livier Tubach r99 Er -------- 3088, S0È, ?ù8, 900, 19t8, ll0û, I
2tû HOE ,At . "CHOIX A EFFECm 3ùù
R": O0SB 416s0 oaTo r50
zas PRINT Rt: PRIilT "l -) C*oS EH -------------
6ERIE ET ELIIOÂOE" {98 Mt{ C*OSSERIE
rur ttitttr*tllllllll*tiltll tZ Àl = ")) *PmZ SB uE ToUC aIÈ IF ùù = ù lEll PÂIlrT Æ1, ù0To 499 mM -------------
MtrI I Æ i<": ooSE 4l6gt 228 s88 Hùl'E :At = "CHo!X Dt h CÆ0
ætr | c8 xÆ cEâTros t 24 PB - 3 OOSG {29ùO ;rS FÂIllT tihl(CÀ)", "EPi" PoIUÈ SSEÂIE", OOSE 4I00S: PRIIT
mt
MM' 2È âr = "Ddls Tous LEs cÆ,,,: Ë0sæ DE BLIIOôùE"
MI{ P8 OLTVIER MÂCH I 4lùÈ0 3:Ù FÊIIIT ET PAXIIT ''2 -) FORCE s0s FÂIIIT Tæ( 33)-IATÛRE"
MXt ' I :a PR = 2: ÈoSG {2890, PRIïT " A ltr thÈsr9" slù PEIIIT "I I{0DELE "; TÆ( l8),
.,, PÙIDS
SH I CÉE AELLI 22 PPMZ SM 'O' POB NWtrIR i:S IF FC - 0 ruI PRlltT Ætj: ûOTO M ESPI I LBS''
M}II 'I EU lEllû" :10 PÂrtrT nr
I MI{ tltattttlrt*tltt*tt*tttl 3Ê PR = 3: OOSE 4?080 3tù PRUlr "Cresls "CHr(Ft,0) ; 5fs FùRI-lTo6
L; m, = "---_--_ 32 PRIm mt : At = ") PRoCmû€ ;ls XP e = I rolt PRIXT " (gIX PRIIr I" "CÂ3(I) i TÆ( l?)CÂ
PS OLIUIER MÂCH <'' RrltES ) " -
(r,ù)" "cù(r,l)" "c4(r,2);
l{ù!a="))) cNIm <<<" 34 ær - " à DEmMIMR.,," 3fo FAIIr : PÂIIIT ma s3ù PBIIT TÈ( ?3);t' !',CÂ(1,3)j
cql - "CffiATXolt D'B WsIcU
: 3Ë Gosrts {100S I PRIdT mt T'BIIIT ''3 -> PÛTSSÀICE DU UùT Tæ( 33),' t t'Uâ(r,{) "/"CÀ(1,
LE" iA DItr Câ\?,S),U0(4,S),Sut(3,I), EG" IF I{Û = O rell PEIBT S)
16 rXT, HùuE: REr su(3,2) Æt ùoTo zss sls lEn
EFFÂCE TOM L'ECH 33 Drtr PX({,4),âC(8,3),Ær(12),A :9 rr PÊIIT "t{omm'1{ùr.fiù) sao PRrUT "7 rtill" TÆ( 16) "1080"
l8 PRIIT mt:At = ùUt: GoSE {IÈ R(r2,?),æ(È,f) :55 PRlltT mr ; ' !090 60ù0 3Ù!t30ll4
09, PRIIIT iÂr = cut {t FoR I : I T0 ?: EÆ CÂt(I): FûB 3Êù !.RIIIT "{ -) SGFEI€IOII": ÎF PRIII N'
28 ùOSB {IOA€, PRIUT ma :PR = { J " 6 T0 S: NË CÂ(LJ), tES !U = O roli PRIIIT Æt: G0T0 s50 PRIIIT "8 -) BLIMÀOE , ";BP;
: ûLiSG {206ù :Mn ;14 TÆ( ZS)n, t:.,D0
FÂIIf NI FRUIT "CâROSSEÂIE t:0Ù P: = Uil <ZZt>. IA FC : O rell ',2 + (SR + I> 4 2'. PIEæ.' IS{5 IE'J FRIIT N' PRINI " P
hCTELLE : ", êr0 II3? N'
PRIbT nxlilh' POm VOIR LES AES
sËÙ IF €d = û mll PRIIT trIDl eù5 DD = DLl + (PB - FC) î SR a l9 ll{9 "t Au&T t I42 : ,') : tF
FRntT DE PÙIXÙ"
\dt,È). ùÙTÙ 5?Ù û P( l) = S TEll PRIIIT I{lDt ( ISSù FÀIllT ml ODSæ a3SS0 : PBIIT
5ES fF.rilT cÀt(câ) 8lÛ IF CHI(P:,2) = "âUtnl" mll il1,6): ûOTO IISS 1955 fRI(T "---- Vùru CHOIX (a
siû PR:IIT "COW CffiÙSSERIE" TÆ( Fâ = PC OoT0 8eg lI{s ParIT Pllr(P(l)) reT) ---)";
èrr" ',Pc BIS Fl : PC I uÈ ( LEFTT (CHt(P lI5ù FaIIT "2 mlEM Itz , ";: IF l9Ëù IIfm Zt: I8 LEFTT (Zt,t) =
9?S IF FÂ < ) Û MN PRIXT "NO e.e), LEil (cHt(P2,?>) - l)> / P(2) - O mN PRrXT IlDt <
"ô ' reI 1?8€
DIFIE PS CffiSIS'' Tæ( 2I''' roù ma,6): OOT0 1169 1565 Z = Ud (Zt), fP Z < O O^Z
",P6rlù0aSR è:ùPn:PI+PC llss PBIIT PII!(P(2) ) ) 12 rer ts6ù
IF FA < > 8 reT PRTTT ' O t;9 ÈR = sg:FC : P3 Dù: DO - (PA 1160 IP SR:9 mI Ilga IS?ù IF Z : È ilo Zr :.,0..mN
DIFIE PM SGPEI€'' TÆ( 2I)" - FC) - SS a lLrS lIË5 PÂruT "3 ffiIEE 344 : ",: IF l3?l
.', P8 È:8 il = O. IF fH!\FÈ,I) : "AUCtl P< 3) : O roS PRÎil1 rIDt (
Æt-6, ooTo rlas IS?2 rF Z: O mll ISOO
sst PRIUT "CÙM ELtrIDâGE" TS( 2 " rer a{û I5î5 PÂIXT FRI}IT ''COETETI DE ''
I)" 'BC .j:i!: LI : I& a Ud ( LEFTI (CHl(F II?8 PRIdT PlI(P(3)) sr(z);
sè5 PBIIIT : PBIIIT "-___- UOæ C ç.1,, LElt (CIIa\Ft,l)) - I)) / llao FRIIT na: Gù:àtB {3BOO PÂIlll 15ÈÈ llPm Ht ll - Uil (Xr): IF
: PÀItrT N' ll = ù d0 ltt < ) '.9', mlt I
s90 ùOSE {OÈÙÈ: IF Zt < "4" 0R ;r1ù Fl:IllT mr IIAS PRTIIT ''Â EUL EFLACEEIIT ( 90ù
zt ),'6.'reil 590 J{5 FÂII{T "CÙM DE LA CÈOSSERIE rÂ"2+sÂ")t"' IS3: IFX{S0Ê}l< > rllT(il)
s!rs tt :r ( >,'8',oRcÂ< ) orell ItlTrd PÈ l}9g ùosG 4gtù9. rF zr < ,,ù" o mrr lsûù
È0s s9Ù l f,rtiT i'cùF DË Lô cÆùs5EÂrE zr ),'3,m! lrs0 153û IF Drr + S(2,3) t 6(2,t) )
6ÙÙ PRINT FÂIITT "CHÛTSISSEZ Ui II|'OIFTE .'FÀ + IOÙ I SB IISS trFZ,-"3"MSR( )IffiN = ll I s(2,0) reX 169È
E CdOSSERIE D'Som --)",: ùûStts 6:5 FRIIIT ''!ffiÛE IdIWE trUITI tr30 1515 PRIXT dl : 'VoG tr,ÂIEZ pô
{Éû11ù. OOTD Sùg dE 'r[ lzùe PRIIIT Za.Z - V& <Zt> fF S ÆSEZ l' GOSE {l€OO: GùSW
ÉÙ9 FRIIIT Z' êtu f nrrr "cmcE lHtffiE roDrF Zl - "0" TEtr l2?0 {00ùa. oo10 rsBg
6Iù IF Zl = "8. mtr 650 rEE "t[ + tl I2OS PRIXT "OWL ME DE PI€US ( ItÙÙ oo : D0 + d(a,3> I m(2,8> -.
Èlls IF Z, = 'û" mr 209 ?61 IFP(3r=ùùOSR.0reB I â 4) ? "; It t a(z.o)
5iO:: IrÉ (Za): IF CA(2,0) < = s7È l2lt GoSE 4OSO0: IP Zt < "O'OR IÉùI Fû - Pù - ffi(2,3) I ffi(Z,I) +
D0 i rÂ(cÀ,o) + ac TE! 627 Èr:: ta P(3) - 0 aD sa : I mH zr ) "4,,mll I2r0 l a *(z,l)
ù:S FÂIXT ÛOSE {{O€9 GOSE 4 9?0 I2lS PRIlll Za: ÎF Z. = "8 " re! lÈû: PRrllT ma
ùùù0. ù01ù 699 663 PÂIÙT ''OII EIBÙreE Lf NÙE tl06 l6ùs FRIIT "PÂIX I'd I m(2,ù
5?? DO - D0 + CA(CA,O) - Cô(Z,O) + ESSIEU '" l?3t r - UÉ (Zl): lF D0 . 2 I ), TÆI !?''DÙLLN"
ac èr:{ Fl'EIE
= FU(P(3),1) . f PRrXT P9 Pll(P<Z),I) ) - 2 r Pr(PT,l) 1Èù6 PRIIIÎ "ËSE .'DO; TÆ( I
6:aùa:z !Ù. Dù + P9 PÛ = Pù - PX(P mr l33s 7) ''DLTLLÆ''
(l),2) a a P(3, : 0 l€O? PRIIIT .FùIDS (ACmL/HIm
629 l&. CÂ(CÀ,2):E8: Câ(CÂ,3)
!?Ù ÛOsE 438ÙÙ PÂIXT Il2s ùosw {{ÈtS: o0AE {000ù coTo
E3È P8IIIÎ PÂItrT ''OELqES IINT llûs L) Pù", 1[ + CI
dtTs sw..,'.; ::r1S FAIITT na, . ÛÙ9m {ÙÙÙ0 OùTO I:lO D0 - D0 + 2 r (PX(P(Z), I) - IÉÙA FÂIIIT NI,
63t BC: B B!: ù.FP = o:Cl: AS ?ûù Pli(F,l)): PBrxl mt 16IÛ ùùS@ {Où00 6<2,3) : ll: ÊOTO
S:g IFAC< )groltDù= lûù da = "a8OIX DU UOEm"
HltE r23? P(2) : D 190È
DOTFÂ'IOÙ'SR-PC ÛÙSI.E {IÛÈÛ FÂIIIT BI lzls PÂIùT "DEW Pt6G !.Pllr(D) t?ùù AOIC .Âa: "ffiS DE polt!G'.
Ê32 AC - t SU: û:D0 , Où + PE FE 309 FÂrtT TÆ( 30r"P0y. VlT." ùoÈw {1È0ù. PBttl mt
.8FÂ:ùPC-CÂ(CÂ,8)Ill 9]Ù FRÎXT ''I lfE FAIX FOIDS" l2J7 PRIIIT "CDn : "3 I P!(æ.1 I?I9 FÂIUT ''I NOI' DE L'lM'' Til(
= € IA P(I) : È rutl È3{ , " ESF NP FBÙT W )"r" TÈ( 2o)"POIDS : 'Z a P 2:,"PÂIX Td( ?9)"CHoIX"
È33 D0 - Dù + Ptr(P(l),I) a 2 P(l) 9lS PRIIT mr. lûR I = I To {: PRIIIT tr(æ,2).' L8S..' t?19 FÂIIT mt
I 1101(r), If{ù PO = PO - (Pll(P(z),2) - PltaT L?;Ù FlRI:I105
Ë3{ IF P(e) | ù mh 636 9:O PRÎIIT TÆ( IO)TD(I.9) TÆ( P,Zr' a 2 l?:9 tÂII|T 1'. "fr(1) TÈ( 22)S
635 DO: D0 + Ftr(P(2),I> a 2 P(2) t6)uù(r,l); l2{s oosw {soÈe rLù) Td8( 3û)æ(Ll)
Ji5 PÂIXT TÆ( 23/t{O(t,2) TÆ( t:ss GosB {3800 lîlç lÉ:J FartT Br PRltrT .')
€16 IF SÂ: o m! 63S 26)UO(L 3), lJÈS OoSæ {tùSo: ooT0 tlos tsdIE 'i' FOW UoIÂ LES lMl
È3i IF P(Z) :9 mn 639 3iù FB!!T TS( 30)UO(r,{) Td( l:?O Pn = P(l) OR P(2):PP r P(l) dD ITICIG i"
È38 DÙ = DO . PX(P(3).1) a 2 l6)tIù(1,5), P( 2)- :F 5R : I mtt Pli : Plt l?l? f ÂIlll mt: OoSE 43SOg
ÈJ9 SA : ù P(3) = I.FG : CA(ÛA,I) 3l5 FÂIIIT IEJtr FRÎIIT NI OR P(3).PP Ê PP ÈO P(3) lî5J tÂtIT FRIITT PRIIT'.----
(tro. I ) 'i{ù FRIIIT '!ÙNM ", IF I{Ù : r:?s ù0T0 290 --- vûru cHùrx ------).,;
' l{0
Ë{ù PoRI:IT0TAPO:PG+m o rox ParlrT llrDr (ær,6) llrlù tsÙE :dt = .'cgùIx DEs ÀùùE5 l?Eù ùosm {AùÈO IF Zt = t'A', mIl
(Ll) r ffi(tr.3) + s(I.6) a ûoÎt 3sÙ 5OImS" È098 {lOÈB, PRIIIT r 3aù
*iL?) lEn PÂIIIT IIÙ'(UO) mr l?Ès IF zt < '8" ù8 zt ) .'6.,mil
È{I FOA I = I TO a PG' Pù + ÀC( ûù!@ {3ùÙù. PÂrtn l3lÛ PRInT "t ÂCCESSOIruS ..TÆ( I?89
Ll) r ôÈ(L3) tGS 35S FÊlItT PÂIIIT
trù.N cHorx ----->
FRIÀÎ "-...- 19).PR!X" TÆ( 2{).,PorDS ESP lî?t FRIUT zt:Z z V& <Zt>t lF
Ë{J DO : DO + l1n/Uù,9) Pù - Pt - Z=9mllI3?2
UO(UO,l) EA: EÀ - llo(xù,2) 1ùÛ oos@{ûù0ù rF zr <" "0" 0Â rSrl PRIIû TÈ( 3{).'C80tx.. I??S PRIXT , PRUIT "COEIEX DE ,,
È{3X0=ù z, ) ,'{" mI 9Èù t t3I2 PRU1T na æt<2,,
E{8 ù0T0 500 9È5 FÂtllT :t IF 2! : gt reU 2 I3I5 FoRI=lTO8 l7aÛ IIfm lla:lt r Vil (ùl): ÎP
Èsù Itfm '.cùttsrE! DE PotxN !E 09 132Ù FRInT t" .'ÂCt(r) Tæ( :0)Ac It:ÈÀ0tr| < )"0"mlll
aLU0AOE r"rBla B : Ud (BL 9îù rts Dù I XQ(tro,û) - ll0( v[ ( (I,8) 1Æ( 2Ë)ÂC(3,1) TÆ( 3 îù0
3t),ù) < È rex ÛogE {1080 l)Ac(1,2)i l?3: IFI<00RX< > IIT(N)
È59 Ia A < O ûR A < ) InT (8) mU ù0sæ {ùoùù ùoT0 s0Ù I32l PRIXT T8( 3E)âC(L3) mx 1?€o
s9û 972 Eô r Eâ - r0(r0,2) l32S IEXT : PRIXT mt : PRIIiT " l?90 tF Do + æ<z,L> I tr(z,0) )
È€ù cB = ÈÀ(ùÂ.1) a B 9?3 Pù: Fù - trù(l{ù,1) )) FôIM 'Â' POM UÙtA LES A : tl I f(Z,o) mll lS00
Ë61 E = r:h(ad.s) a E 975 uù - ('d (Za) D0 = Dù . Cb BûS <(" l?9S PFIIIT CoSm {{ÈOO: GùSE
É'15 IF Ùa i = D0 . ac mN 67ù llo (!0. ù ) l3 39 PÂlM NJ 48èûÛ: GÙTO I?8S
;r.Ë 8t = IIll . tt,ù r EÈ) / LÂrUà, 9?? Eô - EÂ i I{O(}IÙ,;) I 34Û GOSW 439ùO: PRIIIT l8ùù D0 = Do + f (2,1) t æ<Z,A) -
973 Fri. PO i rù(Xù,l) l:sù PRIIIT PRtnT ,'------- Vom n I æ(z.o)
ar_î PÂIllT 'VOUS :E POmZ ACEE 98t ùOTO 909 E CAûl)i ------)..; 180 2 FRItrT M'
 ûE AI" FùItrT3 OùSæ { 3È5 Elo l3ÈÙ ÛOSW {Ù8ùû. IF Za = "â" æl! ItoS PRIIT "PRIX , "n l æ(2, €
9ù0ù oLrTo 59È " loss IFFc< )0ÀDcA( >ùroil t50B ), TÙ( I7) "DOLLN''
È?O Pù = PG - F! !O . DÙ } AC EÈ - I905 I3È5 IF Zr <.'O'. OR Zt ) "8" æx r30È PRII{T "USf : "Où, TÆ( I
È6AY=nBP-8 roo3 Horc PRrdl "cHolstssEz cÀ t36B 7 ) "DOLLæ.'
6î5 FÂttT "Cùm "EC', t, PorDS ROSSERTE ET CreË:S DÆoM", I3E È ,F <Zt = "4" dD AC(5,3) < r808 FRII|T BI,
"8tr" Lag. " . û05W {98€S: ù0T0 Z0€ ) Ù) 0R (Zt = "S" SD AC({, IèI9 GÙir,E {Oùù9:Æ(Z,l) = Il. ûOTù
ÉÉÛ DD : !ù - BC.Pù : FG i BV tÙ95 Holc .ôa r ,,crorx DE LÂ srF 3) < ) 9) mX PaIUT : PRJUT l?sa
ÈèI ,lOS@ {500ù PEI€trol". GOSM {IOOO. PR1IIT ,IUIM I TOWLLE PÆ VOIT l90s Hor : hl : "Ctsùtx DEÉ mlIT
Êrl ùDs@ {tùû0 nt m l" ùostts {Bgg0: ûoTo 13 IÙlG" OùSE 419ù8: PRIITT B
E?S ùOSIE {ùùOO. OOTO SBû 1609 PRttT 1Æ( 31),'Vff,' o0
É3? MII -------- l0I2 FFlrr "r sFPEl6IOlr.,TN( 2 13?ù PRINT Zt Z = Vat- <ztr: lF I9 Ê{
63J FJU CmSrS È ),PRIX,' TS( 3{ ) "gC HÈ', z < ) B mn t37s
É:l Élt -------- l0rs PÂnaÎ mt l3?rA1=Oâ2=0.Â3:s l99S
îoo rP fi < ) û ælr ?r?
?È{ AùlE ôl = "CHÙISISSEZ UE Ù
I0l8 toR I . I To 3: PÂIIT I" "5 l3?2 FOÂ I = I TO a IF ÂC(1,3) <
ur(l,o) Tru( I5)Èua(tr, I), )OmlAl:lt-A
dDJSERIE D'ÆOM'' 1D3I IF I > I MT PBIXT '' OE L I3?{ lEn FOa I - I T0 l?: IF r 9l9
?ùii ùLliG {lËAO ùoSG {900Ù ùOTù d cs. "; S\L3)< >greIÂ2=II t!ls
?ù9 toât PRIttl Tt( 3{)5U(t,l) TÆ( l9z9
-li aolE hr = cHotx DU creJl5 38)SU(L2) 13?Ë iEn F,lÊ I = I T0 Ë lF n l3: r
,' ÉùSE {IÛÙÈ PÂIIIT NI < > 0 mlt ÀJ : I I :
lo2? un PRIIT nt P(l,r)
î16 FÂIIIT '' TFE !E" Td( I{)"II IÉ:<g FRIIIT "SWPEltsIolr "; . IF 5
Lr!IF DU Ts( 27)"FRII: (): DE SU - Û mlt PRÎXT rIDt (æ 1377 l€Æ :m - Al 0R A? 0R Â3 ù01ù
Ld r, È) ùùTo lois aùÛ 1922 PAIXT TÆ( 2€)m(1,a) TÆ\
îJù tÂIilT I CffiSfg" Td( l{/"P IB33 PRINT SU'(SU,O) I]?A PÂIIIT PÂIIIT ''COIGIEX DE " 25)8(L5) TÆ( 3l)Æ(t,6),
ùrns PùRr" TÆ( ??)*CmÙSSE 1036 PRtllT : O06m 43sBg PBIIiT 2 ),
ACtr 1926 FBIIT TÆ( 3È)m(t,?)
ÂrE ) l3Èù llPW ll,:Ii: uÉ ,li.) tF ISIB tEF I FÂIltT nt PRIIIT ">
?:{ FBIIIT N' IO39 PAÎDT PRItrT PRIXT ".--' ll=ùdElla< ) ù mltI FAIE 'Â' PÙM VOIR LEs ÀCfE
?;i Fùa I = I TO 4, PRIXT f" "CH - vore cHotx ----),.. 30s 5ÈOrNS <"
!(LS) Td( r?)Ctsa(1,1) Tæ( I€t2 GoSB 40009: IF Zt < "0" oR l3è3 rFX(80Âll< ) rxT(!) ll3S PRIIiT l8t: OùSE {3000. PÂIllT
:9)C8!(L:) 3r ) "3" ffitr IO42 retr lrùù
2B ?3? IEÆ

î1'l
PRIIT NI
î36 PÂIIT "ÈSOSSERIE : "CAt(Câ)
PRIIIT "CreSIs ";: lF P
IÉ{9 PRIIT Zt:Z = Vil <Zt> ÎF
z:0ml 20ù
lÙsù P9 . (PA + (AA a IOO)) a U&
( LEFTT (AUt(Z,I), LEtr (SUt(
l3ÉS IP BùT(il) Iruo (Z = { 0B
Z = S OÂ 2 : ?)) mr I39È
I38? FRITT d3: ',læilltrU:1 "t
oùsw 4Io0ù Gùs@ 490Èù. oûTù
13{ù PRIIIT "-- VOm CHoIX (+ É
Tm) --)";
I9{5 Ilftq ;r tF LEPTa (:t, I ) =
''Â ' mn 139€
C = ù æIl PBIUT llDt (Æt z,Lrr-L)>/Lùo l3ù0 l95t 3 = Vù <Za>t rF Z < O ORZ
,6), OOTù ?{8 IùSS PA : (Fi + (ER r 180)) . Pg I330 IF D0 + ôt(:,3) I Àù(Z.O) ) ) 12 reu rg{s
?i{ PÂIltr CS!(FC,6),, IP 9A - t mn lû60 IFDo.Pâ-Pa) :gmlt : It a ÀÈ(z.o) mtr 1496 llgs IF z : B N zr ' ,'0'. mn
FRIXT '' (SIX ROES )'" r06s I33S PÂfllT OùsG ttoùg: oosw
7{a PatllT FÂIllT na: ûùS@ 430 loGI OoSW 4{oge, OOS@ {Sù00 GùTù {0ÙÙù oLuo I3s9 1960 IF Z:9 æB 1900
Ùù PRIXT reo6 l{80 Do : D0 + âa(2,3) a aC<Z,g> - l9È3 IFZ=6ûÂ2=12mBlss
i5; PRIIIT VOM CHOIX IÙ65 DO : DO + P8 . Pâ:PB - P8]DO ù t âc(2.9) g
--------)", =D0-Pa+PÂ I{10 Eô - Eâ - ÂC(2,3) I ÂC(2,2) + l9È5 PartlT PBIIT "POm "ffit(Z)
î98 GOSE {ù09È rP Za ( "0" 0R IE?O PRlilT TRt: PRIdT ..PRIX DE L x a âc(2,2) ", colErEtt DE coæs ?":
2r >'4" mn ?s6 À cmosaERlE.. -.. -..'Pc
-- l{ 2t PRIIT M! l9?0 IrPm lll:d = Ud (trt>: fF
?Éù PÂtlT Za IF Zt: "9" æf 2 IO?2 PRltrT "}IODIFIE Pffi LE CNs l{ 3s PRIIIT "PRIX : "n I ÂC(2,û n=Od0St< )"9"æUI
ù0 1S......,. "PA + lgù r SR ); TÆ( I7)"DoLLÆ" 90ù
?È{ Zlt = 3t I9?{ PRINT "RODIFIE PM LA 6GPE l{lù PRrBT "msr : "DOi TÆ( I l3?s IFlr(00Ril< ) lITcl)
7È3 :FtÂ< )5trDCÂ( )?mfl 1610ll....."PB: PRIIIT nl ?) ''DÙLLN" mlt t9Ù0
55:0 GùToBSÛ Io?S SU . Z. ùoSE {ooot ùoT0 l9 r{sÙ PRITT "FoTDS (ÂùmLuWI6 l9JÈ XP Dù + ffi(z,?). *(Z,S) )
??ù PRIIT ma 06 L ) .PO r,'.8 + Ct : ll I ffi(2,5) mX 1999
i,-2 rF 2t < ) ',{' rel ?a0 R' ll0o Hol€ : lF PC z 0 mX PRIIT l{ËÙ PallT mr , Iltrs FRIIIT G09W ta0o0: ùoStE
iîr: FRlllT "vOG DEEZ âvoIR 6 "cHorsrtsEz LE cmsrs D'Æo rr?0 ùDsB lgùÈÈ:ÂC(2,3) = :1r OOTO {ùùùs. oÙ10 lsÙù
WJ +lÙg, SS=I O0Tù m" ùOSG {SS06, 0010 2€ù r 3ùÈ t93ù Dù = Dù + S(2,?) a 8(2,S) -
IIOS HOE ô' : "CHOIX DES PIIG l9ù11 HolE Âa = "CH0IX DEs ffS It I Æ(2, S)
78ù PRIST "(4) ùU (6) ÂoES ? -- ": GOSE 41000 | PRIIT nt " ùùSE 1160ù: PRlllT mt 1335 PO = PO _ A(2,?) I A(2,6) +
rrla PRlxT "r Puus'TÆ( t9)"PR isr0 FÂIt[ 'r tù! !E L',ffi" TÆ( lt a Æ(2,6>
?ê{ ù!5W 40S0È rF zt < ) "{" dD q" TÆ( 25) "P0rDS" Td( 33) 2ù)"PRrX" TS( 25)"POrDS ISP 2900 PRrXT na
zl< )"Ë"flozr( )"o"mIl ''DP ', TÆ( 3S)"CHOrX" :ù0s PRrtT "PRrx "N a Æ(z,s
IIIS PRIlrT nl: POR r ! I T0 I FÂl]lT l9I s PRIIIT NI ) . TÉ( I?) "DOLLffi"
?8{
îAS PAIUT Za, . lF Za = , '9" mN I" "Prr(l) TÆ( 13)Pil(r, r), I 9:O FOÂI=lTO12 ?Alo OOSE 43OOQ: PRIXT
?t4 Il3È PRIUT TÆ( 26)PI(t.2): TS( t 5:s PRr&T r.."Ær(r) TË( ât)m ?015 00s@ t6ga9
;iJ ÈS = 0 ÎF zt = "6'mI 63 = 33>Ptr(1,3) .1.û) TÆ( 2È)m(l,l) TS( 3 2ÈèO PRrllT na;
I PAIIT " aom r loùt"i IIES IEN PÂt[T Nt 2)S(L2)j 2025 GoSG {0t00:s(2,?) = lt OoTO
tl3s PRrllT,'r vùus DEWZ ÂcErR r 5l6 PRIttT TÆ( 36)ffi(1,3> I gùù
î']ù FÂIlT
308û Àt - "Ê[C[S FIIûW": HolE 3?16 IP 2t E "S" mr 3600 "38 CE PROGWC, ECRIM Ê sùù6ù DÂTA STdDST,S0,3S,4
, GoSm 41800: PRINT m. I PRIIiT 37ZO ÎF 2a. 'Â" md 3?40 50962 DATÂ MsISTAT,l09,4ù,A
37:9 tF OO: I md 3?10 S93g PR : 3: GOSE 4aOAO: PRIUT Tæ( 9ùû6{ DÀTô dtTr-CEVâISou, 2go
loo5 rF Fr < ) a mx 3ù5ù 3?39 où ! Go - I: GùTo 3?gg 16),'C6G AELL3": FRIITT TÆ( sù6É6 DÂTÂ Sù,S,SOLrDE,6€9,75
3OtO FÂIllT PRIIIT it = "Uorrs D S?48 Itr OG. E mn 3?lO I2)"RBRIOM LWOTIOW" 50Ù68 DÂTÀ 12
EWz D'Sùm EFFEÊruÂ" , ,;ù9!E 3?Sù GO ! GO + l, O0T0 3700 5Ù{O PRTNT TÆ( I3)"S AM DE L soù?ù DÂT mGæÎX âW.
{IÙOù s939 Em Bôm": PRINT TÆ( 16)"?SA sùù?2 DÂ1Â 59,lS,I
3ùlS PRIIIT , Âl = "C&CW DES 5 P {ùù0 HoE : PRItfr " COruEcrZ 08 P*ts... 9€Ù?{ DôTô OruIIGTM qISEE
rultIERS CHùXX": OùSIB 1ISùù Uom IFRINE,": PBIXT " sosù EtD 5ùù76 DÀTÂ IOSÈ,0,€
3ù?ù PRIUT : FÂItll PÂ3liT , PRIITT ET trPMz 5M C PDB CO €o6s ooTo sosù sùù?8 DâTô omûucw grms
Gt ÛOSE {090ù: ùOTO 2ùÈ ùTtumR"; 399s3 Ær sùùÈ9 DdTÂ 49ùù,8,8
3Ésù rF Pù 1lS0 < - l& + tI mlt {0tù ÈogG 4ùsoo: 4ÛÛ€O OET Zt : ru]:m gùÈS2 DÀTô TOMLLE Â CfrOII
30 ?0 mtr 4BI0 46ÈÈ2 MU âmlD UG TOIICE, 9ùùS{ DATÂ 16ùù,290,0
3055 PÂ : 3. Où58 42ùSO: PRUIT " {ù16 PBIIIT Zl: PRIIIT 40ùùi Ed ET ET SDtt Cotirllu SÈSSÈ DdTâ PETIE TOMLLE
voG PoRmZ mùP DE CHoSES , {020 Ntr ------------- {Ù096 Elt Dd€ LÂ VmldLE 2t. sù!88 DÀTà I0ùù,tso,0
{02: uI{ coM€cnz lcr vom {ùùù8 reH gùù30 DBTÂ ÆÈERVISS. NGS
JEEZ-EU": PAIIiT "PEI€EZ âU sù492
X IS8 LBS POM LE COTDUCfiM ao;{ M}I TNRTMIN. EÆFLE: 4roeù mtr cEsre Lô Ehrlu Ât DÈTA S0,0,S
{026 Mtr IWBII@IN POM fPLE 41002 B = IllT (?0 - ( LEll (ôa) / SEOS{ DàTA NM DE COPS
3û68 OoSG {2900: ooSE {sBoù: ooSG 4 ùÊeEX BMIËEE SW LE ELOT I 2)).. IFB- <6æIlB:l 50È9È DhT6 2S9,0,ù
42Ù00: PÂIllT mt GOSS {AÙ6 {È29 HT 4lgù4 PRIIT TÆ( a )At . E]wi sùÈ93 Dili Enlltcrm
ù, ùùT0 Jù0 { 830 PRTUT Cmt (4)"PR.t" 41005 Etl sû10ù DÀTÀ 3ùB,lso,l
307È IF E + 2 < = ES ælr 3lOO 40{g MT 4!000 FoB ZS = I Tû PR: PÀIIIT : lgn SÛIO2 DàTâ TÎTRâÎLLEEE
{ù{t MT CME 'PRTIT' SUIUil'T :E1:m SÙIÙ1 DÂTÂ 1OOÙ,16Ù,I
SOBB PR : 3. OoSG {2ùù8: FAIIIT " 420û2 rutr SÂm PR LTCIES 9G 9ûIS6 DdTd eù,25,2.5
UOUS PÙÂTE NOP DE CHÙsES (
{o{2 ÈI{ EIVOIE LA CMIM DE
P6 SSEZ ": PRIIIT "D'ESPdCE {g{ 3 ruX C&CEE SB L'I!PÂI- 4U 804 ruI L'ECMI. PR EST UE 5'Ig8 DdTÂ LilICE.FLÈNES
S LTBMS. âWZ VOG PEI6E ôU 4È{4 EII ffiE. lL FÂ8 CHIùER 42!05 EX VùIæLE MELLE. 9ùltO DdTô Sù9,{50,2
4ù{S MI' LE 'PRIùT' EII 'PAIIITI'' 4?9ù8 ruU sÙII2 Dd16 le,2S,S
X": PRIIIT "DEW ESPACES Pùm 4ÈtÈ ruT ÙU EIl 'LPRIXT' SUÎUûIT 43ùÙû PRIUT "ÎL UOG ruSr',D0,' SSII{ DÂTâ LùICE-BæMæS
LE COIEUCMW ?'' DoLLN";, mml SrllIÊ DATô 109ù,2Sù,2
3ù9S ùOSE {20S0. PÂIIIT "EgPniES ruT LES MES DE hCflIIES.
PÂr5,'EA'r,'.ES.' {ù{9 rul{ ------------- 4{SÙù PRlItl "VogS U',ÂWZ PÆ ÆS s9t1è DÂTÂ l0,35,S
3O9B FRIXT: PRItrl "CmW IIEIU {050 G05W 4OSl: OOTO 4I?0 EZ DE DoLLN";, reTW salzÈ Dil FUSIL SS NCU
IDU FtrIO DEq ESPACES'' 4ù51 PAXIIT "CÆ [S........,CS 45980 PRItrT "POIDS (ÂCML/WIX s0l!2 DdTÀ tsoû,3ù0,2
3Ù9S OOSW a20ù0: PÂIlll mt. ùOSW ÂTIoN D'Ur EHICux": PRrl[ il) "Pù"Z"n + ct; 581:{ DATà IO,35, S
{08ùùj 6ùT0 28s na 4so18 IF PO > n + Ct mt PRÎUT ssrzÈ DÀTÀ caloll dtTr-cffi
{oÈt PRIXT "CffioSSERrE..,... : "C SÙI28 DÀTâ ?BBÈ,60Ù,3
3l0s ruu Âa ( cÂ) aS82S PÂ3dT: m,mt 5ùI30 DÂTA 1ù,S0,t6
3l2g IFrl0<X0,4) ) r PGl 3 æt {078 PAILT "8LÎrOAGE........ "B s0€Èg DÂTâ awcorAcE,30ù 50132 DôT LSER
3r?o P" POING. 60802 DATÂ ISSS,230S, ?, It, s sùr34 DÂTÂ 8ÈSù,69r,2
3139 PRIXT "LE trOEIN TE FEF AC {08ù PRINT "Cre61S......... : "C 60ûû{ DâTâ COlfâCn,ios sù136 DôTÂ -1,0,s
CELEtrR I '' Ht(FC,O) 5oÈù5 DATà r3OA,3?00,10,t3,6 SOI3B DâTô LôCÆ-TIIUS
3r4û PRIXT : PRrlT "EùÈlCEz QE {03t PÂItrT "SGPEr6I0U...... : "S SOÈÙA DâTô TâILLE trov.,€OO sol49 DôTÂ S00,151.2
LAW CHOSE OU PREIEZ W'' ur (su,0 ) 90010 DATA 16ù€,{808,13,16,8 sol{: DàTâ f9,so,s
3I5B FRIXT PRTXT ''XOTW PLE {10È PRIXT "Xorffi...,...... j "U SDOI2 DÂTA LM,8SÙ SO14{ DÀTA LÀCE-CLOG
or 0t0 ) s0D14 DÂTô raso,Ss€s,r9,2Ù,I0 s0I{6 0ÂTâ lÈÈ.a5,t
It6ù FRIIT j PRIIIT ma; : OoSW { {lI9 PÂIXT "PIEG.........., : "; s0ùr6 DATâ ATATTOIi UÂOo!,0Ù0 501{8 DâTâ r0,20,5
BDÈù: ûùTù 280 {Ils PRMT "/";: FOB I = I TO 2 60018 DÂTô r499,5500,2t,20,1È 5ÈI9S DdTÀ ECH DE 8mE
3l?9 rFl{ù01ù,4) ) = Pol 2mt 50020 DÂTÂ PrCre,9OO sorsz DÀTÀ 2ss,2s,l
3l sù 4]?O FRIXT LEFT' (Ptrs(P(I)),]2) s0022 DÂÎÂ 2rO0,650ù,2{,22,rr 5ùIS{ DÂTâ 10,t0,6
3lËS IA : S. t0T0 322È "/ "; : Mn : PRltrT
SBBzN DôTA UÈI,IOOS 5ù]56 DÀTâ JET DE PE3Iiffi
3lgg lF UO(}Iù,{) ) = FG mtt 3: 413S PBIIT "com ToTd...... : '.;
EOù26 DÂTÂ 2ÛÈ9,6SS0,30,39,r{ SÙI5A DÉTÊ 48Û,25,I
lù DD-DO s0Èà8 DATÂ LEGEÈ, -\gz,-292 sÛleo DÀTâ 2s,I8,2
32ùù m . 10, GùTo 3220 4l3S PRlllT '."OtO" ,^"t *r. , ,, .
s0039 DÂÎâ sTNffiT,AgCUl,ÀUCU1 5Ù16? DÀTÂ JET D'MILE
321t G = rs Pù+1S8"/"ElCI
sû632 DôTÂ Lom, +I02,+S0r: 5ùIË{ DATô 25ù,25,2
3220 PRIIT ,'VOm EATCWI Â UE {149 PRItrT "ESPÂCES (tf). . : ',j
56ù3{ DÂTÊ E)G LoW, +202 90IÈ6 DATô E5,I€,E
ACCELEMTIoU Dr ," EÂ + 2'./.'ES
sÈ83Ë DdTA +rSùz,PETrT,S00,?gù SOI6B DÂTÀ RÙOUM LOME
323ù PRItrT : PRIdT : PÂttrT TÆ{ {159 PRIXT "ôCCELEmTIOI.... | .,1, 508J8 DôTô 3,S,4ÈO,AA 9ÈI?B DATÂ 2SS, ISÙ,I
ra)G.'lPg'. R" IEH 50ù{û DôÎÉ IæDM,1ùûù,?ûù,{ 9ù172 DÂTÀ -1,8,O
324È PBIIT : PRIITT : PRIIT ',cù rr {160 PRIUT Bt: Æ1:1B s0B{2 DATA A,I{09.90 SOI74 DÂTÂ PISÎOLET trIT.,250
om cùùvrEilT <o/ll> ?", {l?0 OoSE 4I?I: 60T0 42Ig sùÈ{4 DôÎÂ ORû6,208S,900,S 5ù176 !âTÂ FUSIL, I2O
335ù ùoSE 4Sù00, ÎF Zt < > D" {1?l PÂr!ff PRrltT PRllrT .'---- 500{E DÂTâ I4,20ù0,t68 50178 DôTÀ FUSIL DE CregE,I?Ù
ÈD Zr < ) "X'. rot 3È5ù ---- ------- -i mEs <___-___ soù{a DâTâ sFEa,3080, I108,6 SOTSS DÀTÂ PISTOLIT LOM,I9€
3JÈO PÂItrT 2a: tF Zt = .Tt,, ætl 5Où58 DôTô I2, 268Ù, IOÙ SÙ1È2 DdTô FÎSTOLEÎ LECER,?S
2AS {]8Û Â = €: FOB I : I To 12 TF Â 50852 DÉTÂ LEùEM,NOII trODIFIE 5OT8t DôTô OMME,25
32?0Bl : BP: P0Â I : I T0 È.BL(I R(L l) - û ffiX 42A0 50ù5{ D6Tà l, È 5OI8Ê DÀTâ OâUCE,DROIE
) : 9: Mn J]AS PRItrT S0!rS6 DÀTi mLIOSE,lotz,2,l 501È8 DdTô dUÀtT,NIEffi
1128Ù IF BP = ù mN HOt€ ARIITT Æ(l,I)" LBS, "Æ(I,2)'. 9ùÈS3 DÀTA LONE . tgû2. 3. 2 5819È DÀTA -
DESÈC.DESSôIEl I
,.UÙG U'ÂWZ PÉ DE SLIIEàùE ESP
 MPffiTIÂ": GoSm {00ùù L1ûT0 .":A = A + l
{ 28ù IEXT:IFA:0mlr PRINT
3640 ..--) I'OG tr'ÂW2 P6 CHOISI
3:9Ù HùE Â' = ''PLdCETI!T DU EL
.
D',NGS t<--,'
IIEAÙE'', ùÙSE 4TO8ù PÂILT {205 M]:Wt
R' 42rÈ GùsE 42I1: GoTo 42Sg
33ù0 PRIIIT : PÂlllT "r" TÉL lù)' {2tl PÂtilT: PRIIIT
PÛSITI0ll" TS( 2?)"6LII0iùE" ---) tûttTloil
: PRTI1T N!
3il8 F0Â I : I To 6: PRtltT I TÆ( 422ùÂ:9: FoR I - I Tù 12: lF Â
lÈ)Poa(I) TÆ( 3€)BL(I) lEiT R(1,?)=9mlt42{0
{22s PRIilT 8(L?),' .'Æt(r),, ',
33e9 FAIdT ma PRIIIT '.VOU! AW?
,'81' POIItlS Æ(I,6) I ffi(I,7)" LBS":A:
ô MPffiTIR'' PÀXIIT Â+l
B' t;49 Nn,rFA=8rotr PBrUT
3325 FÂIUT "ÆPUÆZ SB 'ù AUdt "uo6 tl,Awz Ps cgorsr DE l{
D UOE AWz FIIII. '' PÂII1T B ullTt0s t?r"
a 42{S mTB
3338 PBIXT "----- Â OEL El$LdCE 4250 00sB {zst ooT0 {299
lGtrT ------->'.; 425t PRrnT PRIBT,'------:-----
33{È ùOSE {Bù0S, IF Zt < "0" ùÂ
zt ) '6" mu 3349
33SÈ PRIlll ?t:Z = V* <Zt). rF nr"u = u. FOB I. I To 8: lF Âc
2=9ùEBl:6ml 3Èùù ^(t,3) t O roU 42aO
33S5 IF2-OæU329ù {aËS PÂIIIT âC(1,3," ôCt(t/'
33È6 FÂItlT : IlFm "COEIEI| DE P AC(r,l)" LBs, "ôC(3,2)', EgP
OrIiG ",Bt E . Uil (Ft) ," ô - ô + I
33?0 IF (B = ù dlp El { ) "ù") ûR 428ù lEÆ: IF Â - € retr FRIIIT
B{€mI 319ù "VOG N'ÂWZ PÆ CHOISI D'ÉC
33AO IF A ) Bt + 8L(Z) æll PBlUl cEssolss... ,
"UOG X'EWZ PÉ TùIT DE POI {2Ès MImr
ltTS": OOS@ 49ABO: tûTO 3230 {29ù O0S@ 4e9I. GOTO {3f,0
319Ù 8l . BI - E + 8L(Z).aL(Z) -
{29I PRIXT i PRIITT ,'----------->
DE PoIXù (-----------
B: ùoT0 3;90 ,.mGS
36ÈÈ Hù8, PRIln " mPmTISSE {ssù À. ù: I' I T0 5; rF æ
FoR
Z
,, IGITIEMIT DN VÙN". PRI}IT (L I) mll {310 E0
WHTCIE LES NCS, EÎ â
CCESSoITS": PRItrT mt
3610 PR - 4: GoSm {2ooo
36tl PRtrrl ,.(E) --) OUImR Lf,
43ù5 Æ(I,I)" '.#t(I).' (P
PArnT
oIDS r[ùLIoEÈLE)". : À + I
{319 ,.VÙW
lËn: ÎF â " E mX PRIIIT
29
PROGM": PRIdT M'ôIEZ PÆ PAIS D'NC
3612 PÂITIT "(I) --) VOIA LÀ LI s DE POIXO.. "
Sm": PRtrn PRIXT 'i 2) -- {3ls PRIIIT ml: PRIDT : rumt
) LA E]ru SLN IIPRIHIT" 4320 GoSW 4322: ù0TO {336
3620 FB = S: CosE 42BsBi PRIITT "
4322 PRItrT "WPEL , PÆ PLUS DU
TXEF DE L'ESPÂCE', PRIUT "
vDru cHolx ? <I-?t "t TÙTil DU WAICILE IE FEW ET
3ê30 GÙSæ 4gOOg: IF Zt < "È" 0R E MIIISE"
zr ) "2" æx 363ù 432{ PRIdI .'AOB
DES dcg TrUt
3ÈJS PAIIT Za, IF Zt = "2 " reX T Dtt ICE COr", PRIXT " CF
{ Bg9 PdÙE 22 DES UOLES (8ffiI1Ë
3637 tA Zt = "0" TEr S90S I?) "; FRIIIT : PRlltT mt
ia{ù HoE : PBItrT : PRIIT "ÈPW 4325 M]Wr
EZ SB 'A' POM AUÈTCER D'UI 4330 NX
E PÀùE"
36iS PRTIT 'SB 'R' POB ECEER 4332 ffiM DEcoltrcEZ rcr L.
D,UE PÂùE,'.: PRIITT ''81 6M {33{ mM lpRrlhlE. POn dPLE
,S' POM ffiNR LÂ UISUùI
SÀTIox" 4336 Elt
35{? PÊIXT : PRtruT "domz LEs CA 4338 PRIIT Cffit (4)"PRtÈ'
ËCTaISTIOES DE Uom": PRIUT { 3{ù Mrl
"warc&E. "
356È ùù r l: PRINT "------> PPw { l5ù o0T0 3680
EZ 8W ffi TOUCIû <------- 50ùÈ g0l€ | PBIttT "qUIæ Lg PR
,
O0SB aoBBg " OcHû€. , . ': PÂIIIT PRIIIT "
3?99 HûE ; Oll OO 6OSE 4051,4I7 dPuÆz sG , c, Fow colslrut
r, {21t,42S1, {29r, a322 ER ; GOSm {OùùA
3?la GOSE {8900, IF sÈlù IF Z, < > "È're! 3600
ùo z. < )',R" aE z. < ) 5ù2ù HOI€ : AÂIdT "Pùm TûmS û
"6 æX 3?lg WSTÎûI€ oU E|!mES": PRIBI
Gadavre animé
O"I[o*rlh.*.z$nr Fréquence: rare
Nombre apparaissant : 2-20
Classe d'armure: 7
tut cI cr,r,otrbl nwo$alleI Mouvement: 12" (ou 3" pour une partie)
Dés de coups: 6 (en fait, 1D8 x-6: voir ci.
desous).
% dans I'ante: aucun
Type de hésor: aucun
Nombre d'attaques: 3 (voir ci-desous)
Dégâts/attaqu es : 1-6I 1-4I 1.4.
Attaques spéciales : aucune
Défenses spéciales : voir ci-desous
Résistance à la magie: standard
lntelligence: nulle
Alignement: neutre
Taille: M
Capacité psionique : aucune
Modes d'attaque/défense : aucun
Niveau/valeur en XP: V1475 + 8 par Pdc
Ce gpe parliculier de mort-vivant est associé à un
nouveau sort de clerc, décrit ci-dessous. Sa prin.
cipale caractéristique est que même coupé en
morceaux, le corps continue à bouger et à atta-
quer, et il faut waiment le hacher menu pour le
rendre impuissant. Les pièces u détachées, ne
peuvent se recoller mais ont toutes leur propre
L'Olog-HaT L'Erginpe autonomie. Il y a 6 parties : la tête, le torse (qui
Fréquence: très rare comprend les épaules), les bras (qui comprennent
Nombre apparaissant: 1 oloch, chef des 13 diables supérieun, les_mains et les avanlbras), et les jambes. Les
Classe d'armure: 5 et plus en ayant assez de subir le joug des PdC sont déterminés avec 1D8 dontil faut noter
Mouvement: 12" I v I anges, conçut une arme capable le résultat : à chaque fois que le mort.vivant subit
Dès de coups : 6 et plus d'anéantir les armées du créateur : l'Erginpe. ce chiffre en dégâts, une partie tombe, munie du
% dans son habitat: 25% C'est une êpê,e courle (dg: 1-6) qui présente la même nombre de PdC que ceux nécessaires pour
Type de hésor: R particularité de se ierminer par une pointe creuse la faire tomber (ex : un mort-vivant avec 24 PdC
(6 x 4) subit 8 de dégâts. 2 parties sont han.
Nombre d'attaoues: 2 ou l contenant du suc d'udenpe. Ce liquide æt tiré
Dommage/attaiue : i à 5 (griffes) ou2-12 + d'une plante maléfique : le gui du supplicié qui chées, et continuent à bouger, chacune investie
bonus * 1 à6 f bonus. pouse généralement sur les cercueils des victimæ de 4 PdC).
Ces morts-vivants sont sensibles à l'eau bénite
Attaques spéciales: charme les humanoides de torture et contient toute la haine du mort
(qui leur inflige 2-8 de dégâts) et peuvent êhe
mauvais + morsure. enven læ hommæ. D'une poignée de gui de
DéJenses spéciales : régénération ioumés co_mme des ghoules, lls ne craignent pas
supplicié, on n'obtient qu'une goutte ci'udenpe.
les sorts affectant l'esprit ou basés sur là froid, et
Résistances à la magie:
mes.
-
2 à tous les char- Une Erginpepeû contenir jusqu'à 10 gouttæ de
si Ie cadawe d'origine était déjà à l'état squeletti-
ce suc malfaisant mais une seule goutte suffit à
Intelligence: de que (1 à 3 sur le 1D8 des PdC) Il ne subiique la
basse à exceptionnelle. produire un effet abominable sur la victime.
Aliqnement : touiours mauvai
rulgnement moitié des dégâts infligés par les armes d'estoc ou
mauvais Celle-ci devient un ête immonde, un cadawe en
Taille:large (7'+) état de décomposition, immobile pour l'étemité,
de taille (We Apae, flèche, javelot, etc..,). lls
Aptitude Psionique : aucune combattent à mains nues, se jetant sur leur victime
dégageant une odeur infâme.
L'0log-Hai'est le produit du croisement d'un orc et la mordant et griffant.
et d'un foll. ll est souvent armê, de la plomée Animation supérteure des
(sorte de colossal marteau de guene) qu-il manie ûtotts (Clerc\
d'une seule main. Une fois plantée dans I'adver- Niveau: 6
saire, il la retire violemment (1 à 6 + les bonus de Portée: spécial
Force) ce qui souvent, achève le dit adversaire !!! Durée: permanent
De plus, si son ennemi tombe (coma ou ruse) Aire d'effet: 1 mort par niveau
l2log-Hai'lesaisit et luiéclate les amygdales d'un Composants : VS M

30 splendide coup de mâchoire (automatique, 15 de


dégâts).
L'Olog-Hai'a aussi la faculté de charmer les
Temps de lancer: 1 tour
Jet de sauvetage : aucun
Ce sort doit êhe lancé sur des ossements ou des
humanoïdes mauvais, 8 % de réussite par dés de LErginpe æt rechargeable, on infoduit le liquide corps et permet de leur insuffler une sorte de
coup (saving throw lntelligence + Sagése - 1 par en dévissant le pommeau de l'êpêe. Il existe second souffle de vie. Les morts-vivants créés sont
niveau du demiholl sur 6d6). Si le jet de protec- pourtant une antidote : il suffit d'ajouter une perle des cadavres animés (voir ci-dessus). Chaque
tion est réussi, rien ne leur anive : s'il est raté, ils à demi-dissoute dans lErginpe et de I'administer jour, à la tombée de la nuit et jusqu'à l'aube, ils
obêissenlà l')loo-Hai?t combattent au maximum à la victime. Mais si celle-ci meurt enhe temos. elle sortent de leurs tombes et enent, tuant sur le
de leurs possibiliiés pour leur nouveau chef même est condamnée à devenir un zombi rès priisant. passage tout ce qui est vivant (seul le lanceur du
conhe leurs propres amis (se réfugiant dans une Tout cela se pasait il y a 60 millions d'années, sort échappe à ce phénomène). Le soleil leur
bande d'aventuriers composée de demi-ora et pourtant quelques épées existenient encore dans enlève toute énergie, jusqu'au prochain crépus-
d'humains !!!). des régions ou endroits sinistes et difficiles d'ac- cule. Cette malédiction est étemelle et ne s'inter-
Sa régénération est faible, 1 HP par 3 niveaux cès... rompt qu'à leur destruction. Pour lancer le sort, il
tous les trois tours. La classe de personnage n'est L'Erginpe doit être utilisée par un personnage est nécessaire d'avoir les corps à portée de voix
bien sûr pas aussi catégoriquement puissante. 0n plutôt chaotique, sinon il risque de provoquer le (même s'ils sont sous tenel, de verser une goutte
trouve de ces sales bêtes aussi bien dans les réveil et la colère de Moloch... de son sang, et d'utiliser son symbole et de l'eau
montagnes que dans les quartiers pounis des Liwe VI, Chapîhe )frlll maudite. Ce sort ne peut pas être lancé par un
gmndes villes. u I-a guene des Anges, clerc de bon alignement'
Rény Peigueux par Lekarotl<haf le Rebouteux Martin ktalo
Extrait des ANECDOTES SCIENTIFIAUES du Sage Zormilius

IFæCuw@ts
QwA enneni,le ww K,O'Trcftwille
,ass1fu &.'nwjvk;l
vtstW lecirrefière . llaâ's f,einemeÀt
corivtènæ cç'il (hetdÊif q me tÂttre , MlaT ,,, lâ
-fuqee avahlaoû ! J'Scce+Tâi
Le gràinTomd afail lw:bve sæs la lune
n.aiqvz "qo'oqtalfâif la casræ"k ntÊges &weléç,
A fëJf Ésard . le ne repessârs en mêncile ]q
equafions qui Aë:cûfeertf les moft-viyanls .
lorsqge le viwqe aonlo.Ë delx briflshl-æ s/ærris de
crrstàl qui se inirenf à vire -vofter æffn'l tes aerres ,

t voià
ûns ttn .qo'o.l.fctmo.kts
sêntroovi','f d q,ue, '
horilJe qnneemenl de &oc
Orrache's , one pla'ndne de iæic stqhowa
à'elle-nêne ef 'virri se olaær entre les sphèrec
brillenfes , Ovre &txtème suivif biertrôf 'la wenièrt
p)is une frosième - ftrTa:f, .la lerrc. s'qrfro,:vrait'
'eFuM qùon. qblrânë-*;44 , rcÂE,rc;eae
Er @n Éra.t. a6-&là &, b node. rerdanil- ,
'l'asendàçe qui te &nrnait sqls les'sr?des e- Z,
cnslal; eT-eÂle planche, € ccrvrçnt bycucioernenl 4fl
zNec '9n^,&)rsaoÏ de blône ûovanÏe hrre q2 re/qr
pdr/éiï élre qo'ovl ætvercle de @retteil'.
,,
& coorus , Tôursc'irri çgr te ricanemenl
l,
sirlrslre duvtÆ. K,O-'Ttl&<vville .te nrrs nron
Salol- danc laToife , Car s, tê cctnËis,s les
-
.fcr nn oles cqnlre l< vfsifat rr " d'atfte,lonine,
'rl
,F ne C-onn3tsra$ fien encove csffre Ia v)re
"hotrepr M wa'et'ls enirnek J

.lç-fTF.leovg
crus po_uvorr' le .æ4npr, en. t'onqeÀ;Ï-ifirÉT
.' €rreur !! ,,.i!.qdfêi que na.
.'lttieir
â-'Vorci que l'éoe,t< d'urte vie;lle cÂrehue
€rqtouïie'remonïa d'dle - vttêyre w)(.e, rànàre.
ô Frpr' , les nrâfs d lq {erqoes or.r forznf æ.drr
tanf de marirls .innæenfl loi conl<rartr &s-
neynbre.s Çf lprilesq ess J

rVousfnaversânac b villaqe ,deeW


Dtre <.ncore qoand res ChatÈts se ùrteirfelèrenl
'rf gug &s eealers ehfierc Vinrenl donnev-
au Golevn unecolônne verlébrzle-
dérnerifielte I

ln vdun t. glnqnai-{e elors , Ià .il nla


hetsrevse.metff , ëomme loos les'&lemS ,j
{^,c'gsl.qin;r' goa Jn" lirtalement '
fs
debarrassd
trrlais quelb, émdnont,,,,,

@t'iU^
ui rêvé de,iouer un Elfe ? De tous.les personnoges non-humoins qui peuplent les récits de
,^ -n'o iomois
médiévol-fontostique, I'Elfe reste pour beoucoup le plus qtfroctif et le plus foscinont.'Ceit*u, de nombreux ieux
L\a\J de rôle nous.pr.oPosent déiù des El{es et lo pluport les prévoienf pour être incornés por les joueurs. Mois ce
ne sont que des po_ssibililés de personngges pcrmi les ouTres. Aiec Elfqueif, nous sommes d'emblee invités è iouer un
flfe.et rien que lui. Tout_y esi prévu pou-r le recevoir el lui fqire honneur ; ét si d'outres invilés sont ncturellement cttendus,
Ïrolls xénophobes et Humqins primiti{s, c'esl Lui et Lui-seul qui resterc le véritoble héros de lq tête.

I I y a environ 4 ans, un couple d'Américains,


I Richard et Wendy Pini ont commencé à crê.er
êtvé
I et à publier eux-mêmes leur bande dessinée :
US êACt< OUR
. fRtt tFotk--
une histoire d'Elfes où les personnages sont en
quête de leurs propres légendes et de leurs raci- --a<ws âlfê ptu
SWOPA' ANOFAN6S!
a

nes. Patiemment, au fil des numéros, sous le


crayon de Wendy (c'est elle qui dessine), Cutter,
Skywise, Leetah, les héros d'Elfquest, ont fini par
connaîhe le succès (---). l-a quafitA du graphisme
et du scénario, conjointement au faii que I'appro-
che de I'Elfisme est ici faite de l'intérieur et non
pas de I'extérieur comme en la plupart des autres
histoires, ce qui ne peut rendre les personnages
que plus attachants parce que mieux u sentis u,
font que I'on assiste maintenant aux USA à un
vëfrtable phénonène Elfquest. La popularité de la
B.D. et I'identification des lecteurs aux Elfes de
I'histoire sont en hain de toumer au délire. Un jeu
de rôle (auhe délire) ne pouvait manquer d'en
ëTre liré. C'est aujourd'hui chose faite, conçu et
publié par Chaosium.
Après Runequest, Stormbingu. Call of Cthulhu
et Superuorld, Elt'quest est le 5" jeu fondé sur le
même principe gênêml, )e Basic Role Playing.
Comme à chaque fois, les principes de base ont
été adaptés aux exigences et aux personnages du
milieu spécifique proposé, mais la structure fon-

0mottesT
dameniale du jeu est la même. 0n y retrouve les
7 caractéristiques habituelles, une liste de compé-
tences fonctionnant avec des jets de dés de
pourcentage, les combats incluant attaques et
parades. l'usage-de la Table de Résistance pour
résoudre les conflits entre caractéristiques. et àinsi
de suite.
De fait, de tous les jeux créés sur ce principe,.c'est
de Runequest qu'Elfquest se rapproche le plus.
Quand on connaît RQ, I'assimilation d'Elfquest se
fait de façon presque automatique, sans effort,
mais aussi non sans émerveillement ! Car dans le
détail, les règles ne sont pas exactement les
mêmes. Des subtilités inconnues dans RQ ont été
ajoutées, certaines raideun ont été aplanies. Au
strict niveau de la mécanique des règles, Elfquest
appamît comme un RQ révisé, repensê, (tpurê.
Les joueurs de RQ auront tout intérôt à voir ce que
le jeu e$ devenu avec Elfquest et, pourquoi pas,
faire la transposition d'un jeu à I'autre. Le pas se
saute sans effort : c'est la même chose, en plus constamment là pour soutenir I'imagination ? 0n
32 complet, en mieux u huilé,.
S'il existait un prix de beauté pour les jeux de rôle
entre dans Elfquest avec les yeux. Mieux que les
mots, les dessins de la B.D. nous décrivent le
en effet, un monde où I'on se distingue par ce que
I'on possède. mais par ce que I'on eit :ce n'est pas
un monde pour avoir. mais un monde pour être
lbeautécomme on parle de la beauté d'une panie monde, I'ambiance particulière, et (ça n'est pas le (une des propositions les plus difficiles que puisse
d'échea : simplicité, ef1ricacitê. dela pensêe, ëlê. moins essentiel) nous décrivent nous-mêmes, soumethe un jeu de rôle, il est vrai, tout comme
gance de la mise en æuwe), Elfquest le mériterait nous les Elfes qui allons y vivre ! Prenez en main dans la vie réelle).
à coup sûr. Le jeu n'est pas seulement bien conçu la boîte d'Elfquest, illustrée par la créatrice, com- Pas de hésors dans Elfquest parce que pas de
et expliqué de façon claire, il est brillamment mencezà feuilleter les livrets ;et même si vous ne monnaie, pas la moindre pièce d'or. d'argent ou
présenté. Au fil des pages de l'Elfbook et du comprenez pas l'Anglais, vous n€ vous en déta- de cuivre ou de quelque métal que ce soit.
Worldbook (les deux livrets de règles), on re- cherez pas avant longemps . Une \ëte pour les D'ailleurs, il y a si peu de métal ! Pas de villes non
houve des séquences entières de la bande dessi- yeux ! plus, donc pas d'auberges ni coupe-gorge; et ni
née illustrant les aspects du jeu.D'entrée, Elfquest
Le Monde des Deux Lunes châteaux. ni remparts. ni donjons...
est visuel. Et pour un jeu de rôle, n'eslce pas du
The World of Two MoonsesTle lieu proposé pour S'il est fantastique, le Monde des Deux Lunes
plus important qu'un image (et quelle image !) soit
situer les scénarios d'Elfquest. Il s'agit naturelle- n'est pas médiéval. C'est un monde primitif, res-
ment du monde dans lequel se siiue I'histoire semblant à ce que pouvait être notre Tene au
(-\) A Paris, on peut trouver racontée dans la 8.D,. A plus d'un joueur de jeu début de lAge Néolithique Originellement, les
Elfquest (la B.D.) à la librairie de rôle, ce monde pouna paraître déroutant, et Elfes sonr étrangers à ce monde. QuanC ils y
DEESSE, 6, rue Emile Allez, aux joueurs d'un certain jeu en particulier, il aniveni, dix ou quinze mille ans avant I'histoirâ
7501 7. pouna même paraîhe repoussant. Ce n'est pas, proprement dite de la 8.D., les glaciers sont en
train de tout recouvrir. La quâte des Elfes com- qui dans les forêts, apprenant à survivre. Et des forme. Pour accroîhe ses chances à la chasse, elle
mence quelques générations plus tard, à la Tin de milliers d'années passèrent.., se changeait en louve. Mais vint le moment où elle
cette ère de glaciation. Les minuscules aux ailes de papillon, nul ne sait fut incapable de 1ehouver sa forme première : le
Le monde est entiàrement sauvage, non civilisé, ce qu'ils sont devenus. Les petits gros ont choisi changement était définitif, mentalement comme
libre. La faune est encore composée de créatures de survivre sous la tene, dans des cavemes et des physiquement, elle était louve. De son union avec
telles que tigres à dents de sabre, bisons géants, soutenains bientôt creusés par eux. Il est probable un loup véritable, naquit un petit Elfe-Loup. Plus
mammouths, et même encore quelques dinosau- qu'ils étaient au départ les serviteurs des Grands et Elfe que Loup, physiquement du moins, il devint
riens. Çà et là, survivent des tribus humaines. qu'ils jouaient le rôle d'artisans et de forgerons. le premier chef de la tribu des Wolfriders.
accroupies autour de maigres {eux, dans des Aujourd'hui, ce sont les seuls à posséder la Depuis ce temps, tous les loups et descendants
cavemes disputâes aux ours. science du métal sur Ie Monde des deux Lunes, les des loups de cette hordelà, vivent avec les Elfes
Les plus évoluées s'abritent dans des villages de seuls à fondre et à forger, à posséder un certain comme des membres de la hibu à part entière ;et
boue et de branchages. Iis sont vêtus de peaux et niveau de n technologie ,. De génération en géné- les descendants du premier chef ont tous effecti-
leurs armes sont de bois eI de piene polie. Tous ration, ils se sont adaptés aux conditions de leur vement du sang de loup dans les veines t
ces humains primitifs ont un trait en commun : la nouveau monde. Leur taille est restée la même, Les Wolfiiders vivent selon ce qu'ils appellent la
haine et la peur des Démons de la Nuit (la haine mais leur masse a augmenté (1m20, 130 kg). Voie(the lilay\, c'esl-à-dire la façon des loups. Se
parce que la peur). Leurs épaules sont larges et leur force physique cacher le jour, viwe et chasser la nuit, en bande,
o Les Démons qui attendaient, cachés denière les
énorme. Ils sont agressifs, xénophobes, redouta- débusquer et tuer le gibier. Ils aiment manger la
nuages... Qui sont descendus nous voler notre bles : ce sont les Trolls. viande crue. Tous comme les loups, ils n'aiment
tene... Qui nodèlent les t'orêts à leur fantaisie Originellement, les Grands étaient une race im- pas fop le feu. D'ailleurs, ce sorldes loups. Après
pzur s'en t'aire des deneures.,. Qui percent de morielle. Hélas, leurs nouvelles conditions de vie, une chasse réussie, ils aiment s'asseoir en cercle,
leurs flèches le gibier qui nous est dû... De leurs d'une extrême dureté, ont fini par avoir raison Elfes et loups, et entonner dans la nuit une belle
llèches ou des crocs meuftriers dæ Bêtes de d'eux. Même si certains Grands ont réussi à Wolf Song (chanson de loup). Aller s'étonner,
l')mbre qu'ils chevauchent,.. Démons que nous survivre huit ou dix-mille ans, il est probable après cela, que les humains tenorisés les haissent
combattrons jusqu'au demier. ntais dont la magie qu'aujourd'hui sur le Monde des Deux Lunes, il ne et les haitent de démons I
est malélique et puissante... , reste plus un seul des anivants originels (mais qui Mais tous comme les loups. les Wolfriders ne sont
Ces démons importuns dans le Monde des Deux sait?...). lls ont eu toutefois des descendants, pas inutilement cruels ni inutilement agressi{s. lls
Lunes, vous I'avez sans doute deviné, c'est mal. eux-mômes vivant souvent plusieurs centaines tuent le gibier, parce que c'est la voie des loups.
heureusement nous, les Eifes I d'années, Mais quand on finit tôt ou tard par Mais jamais pour le plaisir. Dans leun rapports
succomber à une mort violente, comment savoir tendus avec les humains, ils choisissent toujours
Elf [ore: ce que les Elfes si, génétiquenenl. la race est toujours immor-
telle?
de s'esquiver quand cela est possible. Et s'ils
peuvent se sousiraire à un combat en tuant le
sovent dteux-mêmes moins de monde possible, ils Ie font. Bonté
Nous ne sommes pas des démons. Nous ne Les Wolfriders, d'âme ? Non, seulement la voie des loups. Eviter
sommes pas foncièrement méchants, Le fait est Chevoucheurs de Loups le contact. Mais attention ! Quand on touche à ses
que nous sommes étrangers à ce monde, mais le Les Wolfriders, ou Chevaucheurs de Loups, sont
petits, la voie des loups peut êhe d'une férocité
fait est également que nous ne savons pas pour. les héros de la B.D. Ce sont par les yeux de ces
exhaordinaire . . .
quoi nous y sommes. En tous les cas. nous y personnages que nous est présentée la vie, et la
sommes, et, coûte que coûte, nous avons bien survie, sur le Monde des Deux Lunes. Au cours de Les Pouvoirs
I'intention d'y survivre. leur quôte, les Wolfriders rencontrent d'autres
Quand les High Ones, les Grands, sont anivés sur
Tel est l'un des thèmes-clé d'Elfquest : la survie, Elfes, à leur grand étonnement, s'apercevant le Monde des Deux Lunes, ils possédaient de
l'autre étant la quôte. Répondre à la question: qu'ils ne sont pas les seuls comme ils I'avaient nombreux et étonnants pouvoirs. C'est sur ces
pourquoi sommes-nous ià ? Sur ces deux thèmes, toujours cru depuis des milliers d'années. Ces pouvoirs qu'ils comptaient pour se concilier les
peuvent être bâtis une inJinité de scénarios et de autres Elfes ont naturellement suivi une évolution
autochtones. Leur première et tenible surprise fut
campagnes. différente, suivani le milieu où ils se sont installés. de constater que sur ce monde.là leurs pouvoin
Voici comment les choses ont débuté dans la B.D. Il est possible. dans le jeu, de jouer n'importe étaient réduits à presque rien. Au fil des généra.
Un jour. alors qu'il faisait de plus en plus fioid et quelle tribu d'Elfes, et même une tribu ayant tions. les Elfes oit pu en conserver certajns, les
que les glaciers descendaient inexorablement du évolué d'une iaçon encore différente, non prévue plus immédiatement utiles par rapport à leur
Nord, les humains ont vu une lumière étranoe dans la B,D. Il est touteiois conseillé de commem- environnement. Chaque tribu se distingue main-
dans le ciel ; puis une construction étonnante it cer par incamer des Wolfnders, Et le conseil est tenant par des pouvoirs magiques différents.
gigantesque, un u palais volant,. est apparu d'en- judicieux :jouer un Wolfi'ider, c'est-à-dire un Elfe Il ne s'agit pas d'une magie u de magicien ,, pas de

he les nuages pour se poser bientôt sur la frange


des glaciers. Il y avait trois sortes d'occupants dans
le palais: des créatures incroyablement fines,
elun loup, tous les deux liés par des liens empa-
thiques et magiques particuliers, n'est pas une
expêience décevante.
parchemins ni de livres de magie où augmenter
son savoir ; c'est une magie de pouvoirs innés, un
peu l'équivalent des psr.
33
hautes et minces (1m90 pour 30 kg), aux oreilles De génération en générarion. les Wolfriders ont En termes de jeu, chaque joueur détermine si son
pointues, aux visages ovales, aux mains seule- diminué en taille cependant que leur poicis est personnage possède des pouvoirs et lesquels. Il y
ment pourvues de 4 doigts. Avec ces grands, ces demeuré constant. Ils sont maintenant petits (de a des pouvoirs automatiques, que tous les mem-
o High Ones o, des créatures plus petites (1m20) 90 cm à 1 m 20), mais proportionnés, àdaptés à bres d'une même tribu possèdent, d'autres plus
et aussi trappues et rondes que les grandes étaient leur environnement. Comme les Grands,-leurs rares, qui n'apparaissent.que de temps en temps.
élancées. Les visages des petires étaient plutôt visages sont ovales, leurs oreilles pointues, et ils Les pouvoirs magiques ionctionnent exactement
laids et leurs oreilles énormes er rondes. La hoi. n'ont que 4 doigs. Ce sont avant tout des chas. comme les auhes compétences. Les chances de
sième sorte était minuscule (15 cm) et pourvue de seurs. (lls ne sont pas véqétariens). Leurs habi- réussite sont déterminées par un pourcentage.
grandes ailes de papillon. tudes.sont noctumes, comme celles des loups : )
lequel peut être amélioré avec l'expérience.
Le contact avec les humains fut brutal. Les hu- leun frères. Comme dans RQ, I'utilisation de la magie coûte
mains, tenorisés, s'aperçurent que 1es n Grands o Car les loups, du moins la horde qui accompagne un certains nombres de points de pouvoir (dé.
étaient fiagiles {absolument pas adaptés pour ce la hibu, sont effectivemnt leurs fràres, ganétique- sormais appelés points de nagie), récupérables
monde). Ce fut le massacre. Er les humains se ment. Cela remonte à plusieurs générations. à avec le repos. Quand un pouvoir tente d'affecter
félicitèrent de ieur grande victoire. Parmi les in- l'époque où la glaciation rendair la"survie encore une autre créature, I'utilisateur doit préalablement
trus. les rares survivants fuirent chacun comme ils plus précaire. Une des femmes Elfes de la hibu réussir un combat Pouvoir/Pouvoir sur la Table de
le purent. allant se tener qui dans les montagnes. possédait le pouvoir d'altérer complètement sa Résistance. Tout ceci est déjà bien connu.
Les Wolfriders possèdent tous les pouvoirs de de l'âge. Le résultat est le nombre de pts de % à Réussites spéciales : 200Â des chances de
Ma gi c Fe e Iin g (Sentir la Magie ), Se n din g (T êIêpa- répartir enhe toutes les compétences, au choix, en succès. Comme dans RQ, ce sont les chances
thie\ el Wolf Bonding(lelienmagique qui les relie plus du % de base. La répartition des points de d'empaler avec les armes adéquates.
à un loup de la horde). Eventuellement. ils peu- coup dans les différentes parties du corps (comme Au même %, on a avec les autres armes la
vent posséder Healing (Guênrl, Flesh Shaping dans RQ) se fait ensuite très rapidement. Il ne possibilité de faire un Knockback : rejeler l'ad-
(Remodeler la chair), Plant Shaping (Remodelei reste plus qu'à vêtir le personnage de peaux ou de versaire en anière et le faire éventuellement tom-
les végétaux). Animal Bonding (pour se lier à un foumrres; et le voilà prât à enfourcher son loup ber.
autre animal qu'un loup). (dont la création pose aussi peu de problèmes). Pulled Blow: la possibilité de retenir, de mesu-
rer, un coup.
Points d'armure des armes et des bou-
--'râe MORE MY rAn4, YOU
t Fee>THe W'b' WIN ANP
cliers: là, on s'écarte complètement de RQ. Une
arme ou un bouclier ne peut pas parer un nombre
POWER IN So Wtt;t- 1! de pts de dommages supérieur à son propre
YOU GtvÊ ME nombre de pts d'armure. Si les pts d'armure sont
couRAGe! inférieurs aux dommages causés, la cible encaisse
I'excédent et ies pts d'armure de I'arme ou du
bouclier sont diminuâs de 1.
Coup critique : dommages maximum de
I'arme *
bonus dû à la Jorce.
Empalement = dommages de l'arme x 2, +
bonus dû à la force.
Critique avec une arme pouvant empaler:
dommages maximum doublés + bonus dû à la
force.
D'autr.es détails, qu'il serait hop long d'énumérer
SAtrET.Y ici, diffèrent ainsi du système Runequest tout en
SHUT IN conservant les bases. Simplification et améliora-
tion. Il semble difficile d'aller nlus loin.
Il faut aussi noter l'introductioti d'armes nouvelles
-_THIâ KOOM et la iaçon de s'en sewk en termes de ieu : le {ouet
WILD HOI.Q THE à flèches (Anow Whip), le fouet, le filet lesté.
l\,1OgT ?ReCpUg
TR.EAOURE Recognition
OI ALL.I La recognition est une composante entièrement
originale du jeu. Elle est naturellement tirée de la
D'autres tribus ont pu garder et entrelenir Gliding Facultativemenr. 0n peut tirer sur une table particularité des Elfes mis en scène dans la B.D.
(planer en lévitant), Rock Shaping (modeler le d'avantages spéciaux etfou de désavantages. La progéniture est une chose rare chez les Elfes
roc, voire les métaux), ,Astnl Prcjection, Hypno- Ceux qui n'aiment pas les loteries ne sont pas (probablement due à I'immortalité théorique de la
srs. et quelques auhes encore. obligés de tirer. race). Une femme Elfe a rarement olus d'un
Une maladresse en magie (funblà peut avoir des Il faut aussi préciser que le plaisir des yeux n'a pas enfant dans toute sa vie (des siècles).
'

conséquences incalculables. Le premier effet est non plus été oublié dans les feuilles de person. Sur le Monde des Deux Lunes, pour compenser
de créer une poche de < mauvaise magie,. Cette nage. Chacune présente une silhouette différente ce taux de natalité dramatiquement bas, iL existe
poche peut rester là pendant des années, voire d'Elfe, de l'un ou I'auhe sexe. Plus ou moins un phénomène instinctif permettant la naissance
des siècles, sans qu'il se passe rien. Et puis un jour, costauds (costaudes). plus ou moins enjôleuses d'enfants exceptionnels : le recognition.
sous l'effet d'une action particulière, I'utilisation de (enjôleurs). Il y a une dizaine de modèles diffé- Il s'agit d'un instinct intimement lié au schéma
la magie au même endroit, la foudre, le leu, etc... rents, à vous de choisir ce à quoi vous aimeriez génétique des Elfes. Quand, de par leurs schémas
la poche se réveille et il en sort quelque chose. ressembler. Ces El{es prédessinés sont tous nus, génétiques mutuels, deux Elfes peuventavoir un
Dans la B.D., c'est ainsi qu'est né Madcoil (les toutes nues, il vous faudra les vêtir et leur dessiner enfant, il se produit entre eux le phénomène de la
Anneaux Fous), le monshe énorme, mi tigre à des cheveux si vous ne voulez pas prendre froid I recognition. C'est une attirance inésistible, physi
dents de sabre, mi serpent constrictor, doué de (Se souvenir que l'ère de glaciation est tout juste que autant que mentale, décrite comme n deux
pouvoirs télépathiques hallucinants, qui en une en régression). Si vous savez dessiner. vous pou- âmes en une seule ,. La recognition n'a rien à voir
seule rencontre détruisit les trois quarts de la tribu vez également utiliser une feuille sans silhouette et avec I'amour. Un couple d'Elfes peut s'aimer,
des Wolfriders. Elfes et Loups. créer un(e) Elfe original(e). viwe ensemble, sans s'êhe ( reconnus ). Récipro.
A vos feuilles Méconique du ieu quement, deux Elfes peuvent ( se reconnaîhe,
de personnoge ! C'est, classiquement, l'utilisation des compéten-
alors qu'ils se détestent. Mais dans tous les cas, il
est assuré que, tôt ou tard, I'instinct de la recogni.

34 La création d'un personnage, tout en étant com-


plète, peut s'accomplir tràs rapidement. 0n dé-
termine d'abord les 7 caractéristiques: Force
ces au moyen de jets de dés de pourcentage.
Dans I'ensemble, le système est identique à celui
de Runequest. il y a toutefois des différences.
tion triomphera. Dans la 8.D., la recognitionne
survient jamais sans problèmes, plus ou moins
(2D6 +2), Constitution (2D6+ 6), Taille dramatiques.
Les Strike Ranks : iln'y en a plus que 10, bien
(2D3+ 1), Intelligence (3D6), Pouvoir Bien que cela nous éloigne considérablement du
que le round dure toujours 12 secondes. Toute
jeu de rôle traditionnel (pan ! sur le monstre,
(2D6+6), Dextérité (2D6+9) et Apparence action telle que, par exemple, dégainer une arme
merci pour le hésor !), cette composante peut être
l2D6+6). Les jets de dés indiqués ne sont vala- coûte 3 SR (au lieu de 5). 0n peut modifier sa
très intéressante à jouer. Une dose de mélodrame
bles que pour les Wolfriders. Puis on passe à déclaration d'intention en cours de round, au prix
dans I'héroïc{antaisie. Pourquoi pas ? L'intérêt
l'âge: 1D10 multiplié par 1D10 ei Ie résultat de 3 autres SR.
principal n'eslil pas avant iout de jouer un
encore multiplié par 2D6. 300 ans est un âge Les mouvements : ils sont exprimés en mèhes
moyen. 0n détermine ensuite les % de base de par shike-rank. Un EIfe peut se déplacer de 4
Rôle ? D

toutes les compétences, y compris la magie et le mèhes par SR, un loup de 7 . Les mouvements Denis Getfaud
combat. Ces % de base sont tous directement sont ainsi suivis de SR en SR. Stratégiquement,
dépendants des caractéristiques tirées. Par exem- les combats gagnent en clarté.
ple, Sauter ;(FOR + DEX) x 2', Nager:FOR + [a charge (attack on the run) : la taille de la
DEX Télépathie. POU x 4, eic... créature attaquante, de même que celle recevant
Quand ceci est fait, on additionne toutes les 7 la charge, n'intervient pas dans la détermination
caractéristiques (une moyenne de 80 pts) et on du SR. Seuls comptent la DEX, la longueur de
multiplie cette somme par un facteur dépendant I'arme et le chemin parcoulu.
ile
X DE5C EXCALIBUR
34, rue du Pont-des-Morts
52000 METZ
MIMICRY Té1. : (8) 233.19.51
43, rue d'Amiens
59OOO LILLE INTERJEUX
Té1.: (20) 54.0r.80 12, Résidence du Loc
(foce ou Cosinoi
Rive Droite REIAIS BOUTIQUE 95880 ENGHIEN
PASS'TEMPS 15, rue Montolivet JEUX DESCARTES Té1. : (3) 412.79.30
26, rue de l'Étope 75008 PARTS l4-16, rue Fonvielle
51100 RErMs Té1.: (l) 265.28.53 Cenlre Commerciol JEUNE FRANCE
Té1.: (26) 40.34.13 SointGeorges 108, rue Comot
uÉctEcTIQUE Possoge Soint-Jérôme ZIOOO MACON
POKER D'AS Golerie Soint-Hiloire 31400 ToulousE Té1. : {85) 38.33.41
6, ploce de lo Résistonce 93, ovenue du Boc Té1. : (6r) 23.73.88
3ZOOO TOURS 94210 LA VARENNE JEUX ET REFTEXION
Tê1.: (47166.60.36 SAINT-HILAIRE AU DAMIER 16, boulevord Victor-Hugo
'lê1.: 283.52.23 25bis, cours Berriot 06000 NrcE
NEURONES 38OOO GRENOBLE Té1. : (93) 87.19.70
Rue de lo Préfecture JEUX JOHN TêJ.: (761 87.93.81
L'Émeroude du Loc 7, rue Sionislos JEUX DESCARTES
Z4OOO ANNECY 54OOO NANCY AMBIANCE 13, rue des Remports-d Ainoy
Té1.: (50) 5r.58.70 Té1.: (8) 322.17.s0 Ploce du Morché 69002 LYON
85OOO LA ROCHE-SUR.YON lêi. | (71 837.75.94
MULTILUD JOKER D'AS Té1.: (51) 37.08.02
lô, rue de lo Poix Z, rue Moucoudinot COLÊGRAM
AMÊTHYSIE
44600 SAINT-NAZAIRE 33OOO BORDEAUX 72, rue Aimé-Romon
(56) 52.33.46 158, Gronde-Rue
Té1.: (40) 22.s8.64 Té1.: IIOOO CARCASSONNE
86000 PorflERS
Té1.: (68) 47.16.83
Té1. : (49) 88.00.76
MULTITUD IÂ MARETLE
14, rue Jeon- 42, rue Soinl-Yvon AU VALEI DE CARREAU Êcxec ET MAT
Jocq ues-Rousseou IZOOO LA ROCHELLE
6, rue du Jeune-Anochorsis 9, rue Rollon
44OOO NANTES Té1.: (46) 41.4O.2O .I3OOI 76000 ROUEN
MARSEITLE
Té1.: (40) 73.OO.25 Té1.: (9r) 54.02.14 Té1.: (35) 71.04.72
LE MANILTON
JEUX DESCARTES 5, rue Pierre-Corneille tA BOUÏIQUE IUDIQUE EURÊKA
Rive Gouche 83000 TouLoN 12, rue Bressigny Golerie du Chôtelet
40, rue des Écoles Té1.: (94) 62.14.45 49OOO ANGERS 45OOO ORLÉANS
75005 PARIS Té1.: (41) 87.41.85 Té1.: (38) 53.23.62
Té1.: (l) 326.79.83
tE CERF BIANC torsrRs 2000
MIMICRY 2, rue Chrestien 25, rve des Fontoines
12, rue Flotters 34OOO MONTPELLIER 56IOO LORIENT
80000 AMTENS IêJ.: 167\ 66.28.95 TêJ.: (971 64.36.22
TêJ.: (221 92.38.79


Ytr-
1o&.*

#l&,î,o,,,,
or rrr*

' \t
';Nr*,^,",
ttt*
. ,,t, a
ri,"o..a
"t " !,ïNlp,
,r$ _a/5

r Ëf
j.uï. jrri:,,.
,8ËÊ

C,atalogue gratuit sur demande.


t*
./tr-r\.J'tr,-\
\
I',il / \ i,rrF\ /-\
,/* \
/-\
/* \
/'-\
/"r\
/'-\
/ \t-rta"7t{"'"t \
,/'-\ /,-\
,/'- \
,2,*\
/'* \
,/*\
1"*\/e^/,,*\ /6\
,/"r\
,/.-\
/* \
Æ-\
/
*\
/
7 0t@
\ *)t('* Æn^\ 5,^z* \ ,/t* \ ,/* \ ,/"*\ ,/r* \ y'.'... \ /"'f-,.\
-!(ir, ffiA',r4,
,/t* \ /"*\ '{? \.',./"\ ,/t* \

\
\
/
\
olu
/

lw\
/T:\
\
a\
/*\
I
/-,
,/* \
\
,/*\
I
/*,
,/* \
\
/'*\
/t.,
./ "* \
\
,/'*\ ,/'*\ /,*\*ol
I
/t*
na \
,/'* \
\ ,/t*
./'*' \
\ ,/'t*t-
/
\ /'* \ /'* \ /,r x,
t*\
/ *\
/
-(
#
"-6
*\
.-/
/ov \\ ,/* \ /*\ \ ,/r* \ ,/* \ ,/tt* \ ,/'* \ ,/'*t \ /1?6 \ ,/'* \ ,/
zros \ ,./*\ ,/*\. /'* \
\ /w \ ,/* \ ,/* \ /* \ /'* \ ,/'* \ /'* \ /'* \ /'* \ ,/*\
1106
,/"*\ ,/r* \ ,/*\ /*\
' ,rd-\
I
/
016
\ ,/* \ ,/ç* \ ,/r^ \ /* \ ,/rt* \ ,/'* \ ,/',' \ ,zrru\ ,/'* \ / \ /*\ /*\ /i''* \ /
\ ,/* \ /'* \ ,/* \ ,/* \ /'* \ /,*\ ,/'* \ /'* \ ,/'* \ /'* \ ,/^\ ./t* \ ,fr*\. /
æo\
/ orot
\ /*'\ /*'\ ,/rr\ ,/*'\
i/ ,æ,
/"r
\""t;7 'rt \
\ ,/
rær
\ /'"' \ ,/
rzoz
\
ræ?
/ 'roi \ /"'\ ./=::^Y/'-
-,)fr{*' \ \ *'\ /io'\ '-t
/ '{
\ /*'\ ,/*'\ /*'\ /*'\ /'*' \ ,/'*t \ // \ /'''\ / i/ / \
018
\ /-\ ,f*\ /'*\ /*\J"*\J"*\___-/'"'\-l /q' rzæ\
)haum\nt /
/tw
\ ./"*\ /*\ /' \ '":*/ '{
Æ\ A / \-i*\J'*\J'*\-/"*L-/'*\
/
/,*\ ,*\
\ ,/*\ ,/'*\ .,/'u*\ /
0r0e \\ ,/* \ '"' ,/*\ ,/r"\ ,/* \ /11æ \ /'* \ 7' \ /'r*\ /'* \. ./
rtor
\ ,/""\ ,/
*\
/"* \ I
\'/'""\ ,/'*\ ,y'*\ /-'\
'/\

4iT" \
\r /-'1i \
,/*\
,/*'o\
,/*\

,/
*to
,/""\
\
,/*\

/
o.ro
,/'''\
\
,/*\

/^g_\
,/"'o\
,/'*\

,/
roro
/l1to
\
,/'*\
\
,/
tzro
,/'''o\
\ il
lh,a'o rVJ rero
\ / '"0 \, .,/ '''
/ '"0 \
\ /nto\
,/ ''' \
,/ r''o
,/','\
\ 1n'o \
,4niil")
i/
Jæto\
æIO\
/

/ 0lt1
7*" \ ton rsrr rztr
,/''" \
attt
/zsr1 t/.
,'''
\
,/*" \ /'" \
/'Y/ \
\ /'" \ /,11 \ 7/ 'zt' \--J' \ ,/ \ ,/ \ .,y'
\
ft r'c
ryr
N \ fo'-t',\ /ætr \ /ætt \ 1l \ /tzn\ 1'^'",-J
rerr
\ ,/
tatt
\ ./ '0" \ /ç': \ ,/'"\ :T"H.:
rr't
r-El- /
ætz
\ ,/
o"'
\ ./
or''
\ /"'' \ /'tz \J
rarz
\ ,','u'' \ ,f
t;tz
\ /''"\ / zttz
\""'"2 "t+ \ ,/
*tr
\ / tl\
æ12
\
r / /rrl 7r oarz
*', *'r'\
f*^, lz tatz
,/ ''' \ ./ 'l'' \ In".\
)' (s \ \ ,/ \ ,/ / 'o'' /""\ /'" \ /
t\_J',-\
('"' ,/tut'\ / \
\,- ur: *'t u'"
)+ 7t
ætz
r /0513\ ,/'"\
/ û13
/*''\ -_J wt'r--/
,r \ /'"'\
,ort
,/
zrta
\ ,1 "'r \ / \ ,,"/
*.'\_
\ /
"'\
2913
\
\ ' qlo. / û13 zara

fr'"' il
/ Mt3
./ ''" \
r01 3

\ \/ \/ \/ \ / 'e': \ ,/ \ /,,'3 \ ,/ '', \ / ____/ /


)tt r Ë",
/æv \ /*"\ /'"\ ltwt \
wa
\---'i;]:\ /"'o\ / "14 \" ,/*u;\" ,/n*\ ,/
trtt
\ /
t''.
\ /
æ14
\
tor
i/ *':1
tata zua æ14
/uu \ /æu \ /o'. \ ,/ \ ./ "'o \ /''::\ / 'e'o \ \ / ,/
\_____// \ \
' 2214 \ / 2414 \
/
).=,5 / 6r5
\ /*'u \ ,/
ozrs
\ /
æts
\ ,/ \
rrrs
il \ -r' ''' \ /'r'u \
''sts
/ 'r'u \ il
ztrs \
/tlu\ 1r
zus
\ __i/ \ .- /"\
21'lS

*'u tzts rsrs /


i'L"\ '

fi"" ,/ *'u \
tors
\ /*'u \ ,/ \ / \ ,f \ / ''u" ,/ "'u \ ,/ \ ,/ ,''u \ ,/"'u\. /"'u\ / '''t /
/*'t \ ,/
*ru
\ ,/
ozto
\ /*'r \ /"'u \ ./ "'u \ \ /,"u\ ./ '''u \ ,/ "'u \ ./ "'' \ t"/=\ /-\ ,4,
Donc, ce. jeudi. à 10h05, nous étions dans la campagne britannique, entre
Liverpool et Chæter, totalement perdus, n'anivani pâs à faire coincider le
plan qui nous avait été foumi avei nohe carte Micheiin
ners !!
-
Bmvo les aventu.

U1 Wtit quart d'heure plus tard, nous étions en vue de notre but: un petit
village, ente 2 collines; sur chacune d'elles, un superbe chateau,'l'un
monument historique, I'aube... attendez un peu, petits impatients. En Iace du
grand chêne, comme on nous I'avait indiqué, s'ouwait uà porche massif, où
commençait le midillon qui montait au chateau, et là, le choc :un pont levis,
une mumille épaisse flanquée de toun d'angle, de créneaux et de màchicoulis,
et un donjon tout à fait authentique : I'ambiance était donnée...

Le plongeon dans I'aventure


Et surtout, dans tous les coins, dæ Aventuriers véritables, vêtus de bottes,
capes, fourures, cottes de mailles, et armés de pied en cap. déambulant de
façon tout à fait naturelle ente læ batiments,
Apru avoir décliné nos qualitês (0n ne nous attendait plus), nous nous
sommes rebouvés dans unà pièce aux dimensions imposantæ, âutour d'une
cheminée propre à faire cuire un boeuf. Nous étiôns une douzaine de
non-initi6, dont nous quatre petits fnnçais (les seuls étrangen au chateau).
Nous eûmæ droit à un briefing sur les modalités de jeu (voir encadré), et
I'avenfure pouvait commencer...

reasure
$ nous de jouer...
rronmnt
Profitant d'une
0 (
aos€nce de noûe
une absence r, nous rêcapitulions
maîhe o,
nohe. u maitre récapitulions ses
ses explications
(et
{et comparions nos traductions). Nous disposions chacun d'une épê,e, d,un
dk Elementalist ,,
bouclier, plus un sort dk.Elementalist ,. à choisir parmi les suivants
suivant :'Lurièr.,
Flamme, et Detection de la
l-1amme, Maqie. et un sort de u Lore Warden r,
Ia Magie, o. parmi
narmi :
Anti-Zombie, et lmmobilisation; en fait, la Basic étant une partie
Çuérison,
d'initiation, chaque joueur a les caractérisûquæ de toutes les classes,'pour
pouvoir choisir son personnage en sortant.
Soudain, d'on ne sait où, surgit un vieillard encapuchonné, appuyé sur un
baton, se lamentant car on lui avait volé une baguette de Eande valeur, et

f fous progressez dans un couloir obscur, der- recherchant des gens assez audacieux pour ailér h lui rZcupérer, conhe

| / rtère votrequand
bouclier, et vos épées hors du rémunération bien entendu. Nohe sang d'aventuriers, récents, d'accord, mais
néanmoins inhépides, ne faisant qu'un tour, nous nous sommes immédiate-
V founeau, vous apercevez, à une di- ment proposés; I'aventure commençait... Il nous conduisit à la porte d'une
zaine de mètres devantvous, des formes sombres se des tours, en nous assurant que sa baguette devaii ôtre par là; et c'est ainsi
découpant à Ia mince lueur de votre unique chan- que nous nous sommes rehouvés dans ce couloir sombre, peuplé de créatures
delle. Un voleur repère une porte, et esiaye de Ia hurlantes, et pour le moins hostiles.

crocheter, couvert par les annes des gueniers, Dans la première pièce où nous nous réfugiâmes, nous attendait visiblement

3B quand soudain les monstres chargent en hurlant ; Ie


combat s'engage, puis vous rcfluez tous dans Ia
quelque chose: dans une obscurité épaissie par une épaisse fumée, nous
pouvions sentir, sans les situer, des respirations inquiétantes. Evidemment,
cela n'a pas loupé : pendant que nous nbus bousculions pour ne pas être en
pièce enfin ouverte Ouf !! - tête,'n..'us fûmes assaillis par on ne savait pas quoi de hurlant et gesticulant,
et un vent de panique haversa l'équipe: dans le noir épais, nohe bougie
Vous me direz que la situation est banale : vous la vivez régulièrernent dans n'éclairait rien, et chacun frappait sur tout ce qui bougeait :j'ai même touc-hé
vos aventures de DD, ou tout auhe F.R.P.G. (Fantasy Role Playing Game). un de mes compagnons !
Seulement voilà : ie l'âi vécu en VBAI,et je dois avouei que j'ai eû trës peur. .. Au bout d'un moment de celle môlée, tout se calma, mais I'obscurité
Voilà I'histoire : cela faisait quelque temps que, avec des amis, tous passionnés demeuiait. L'un de nous lança un sort de Lumière, et la lumière jaillit, d'un
de FRPGs, nous étions intigués par une annonce publiée dans la presse curieux globe de vene au plafond, semblant contenir un filament incandes-
anglaise spécialisée, qui disait en substance qu'un club anglais ne se contentait cent :notre Magie était vraiment hès puissante !! Nous étions enfin en mesure
plus des parties clasiquæ, av€c paravents et dés polyédriques, mais jouait à de V)lR,et quel spectacle :trois cadawes de ce qui semblait êhe des Orques
sæ jeux favoris dans un véritable chateau médiéval, en costumes o d'époque ,, gisaient sur le sol: recouverts de founures noires, de cuir noir clouté ei de
armes et armures. Alors là, nous étions sceptiques, certains problèmes masques grimaçants, c'était assez saisissant.
semblant insolubles :0ù bouvent-ils les monsbes ? Comment se déroulent les A ce momeni, le maîhe annonça un o break D, pour comptabiliser nos
combats ? Comment jouer des lanceurs de sorts ? Une seule conclusion dommages, et nous nous sommes aperçus que, si nous en étions venus à bout,
s'imposait, par êrrioch ! II fallait y aller. Quelques échanges de counier plus ils ne nous avaient pas épargnés: nos vêtements iiaienlzêbrês de marques
tard, les d6 (les seuls dont nous parleront ici) étaienfjetés : u 0n, nous rouges, signifiant autant de PdV en moins, allant même jusqu'à la mort pour
attendait pour une aventure . Basic,, le jeudi suivant à 10 h. un des aventuriers qui s'étendit illico sur le sol ; le jeu repartaii. Heureusement
pour nohe compagn0n, notle ( empl0yeul , semblaii êhe un grand magicien,
puisqu'il parvint, apràs d'obscures incantations, à le ramener à la vie.
Après avoir exploré la pièce, et empoché le butin (un superbe collier de
perles... fines), nous sommes repartis par le même couloir. où nous sommes
retombés sur nos amis ies Orques enants. qui grondaient en nous suivant à
distance. sans toutefois engager le combat : nous les avions visiblenent très
impressionnés.
L'ECLECTIQUE
Ainsi. en l'espace d'environ quatre heures, nous avons progressé laborieuse' Un magasin dont vous êtes le héros
ment dans quelques vingt mètres de couloir palcouru par des bandes de
a
tenibles monstres enants, et exploré successivement une salle de tortures
(chaines, ossements, etc.), ie cachot d'un magicien que nous avons libéré, (et
qui en échange nous a donné deux fioles dont il ne savait plus laqueile était Wargames - jeux de rôles
une potion de guérison, et laquelle un poison vioient). puis une pièce dont la figurines - puzzles
moitié étajt en fait une fosse gamie de pieux acétés. un caveau abritant deux
redoutables Zombies. pour anivet enlin à une grande salle circulaire et voutée stratégie et tactique.
où, après avoir dé{ait quelques Morts-vivants. nous avons enfin trouvé la
baguette convoitâe.
Tous jeux de société
Et devinez qui est sorii (presque) vivant du chateau : 3 malheureux joueun traditionnels et électroniques.
français, leur malheureux compagnon, et tous les Anglais s'étant Iait massa-
crer au fil de I'aventure. Imaginez none (et oui. j'en étais) Iierté... On en parle
encore dans le landemeau des Jeux de Rôle.
L'après-midi du même joLu, nous avons retoumé nos vestes : pour ne pas Librairie Lénérale
limiter là notre expérience. nous avons joué les monstres pour une partie en
extérieur du 7ème niveau (mazette l). lmaginez une dizaine d'huluberlus, Spécialiste S.F. et B.D.
crapahutant dans la campagne anglaise, hansportant des grands sacs de
déguisements farlelLrs. et s'anêtant régulièrement pour attendre l'équipe
d'aventuriers qui Les suit.., Et oui, il n'y a qu'outre-Manche que de telles choses
sont possibles : imaginez-vous à ma place. au coin d'un bois. déguisé en o Mad GALERIE,., N,*,*U
Hag (sorcière démente) | masque caoutchouc honible, cheveux {ilasses.
" 9lJ, Ave du Bac 94210 La Varenne St Hilaire
griffes... Un jogger du cru passe à ce moment. Sa réaction ? Good after'
noon !,. Tout simplement...
" Té1.: 283.52.23
Pour ceux que cela intéresse (etje vous assure que ça vaut la peine) je vous
donne l'adresse ci-dessous. et à quand une telle initiative en France ? Je sujs RE,R I,;r Varctttte - Chertrtcr ieres
( )Lrvcrt toLrte lit sentaute dir \larcli atr Diltlallclle 1ll H
Philippe Muscat

TREASURE TRAP,
P.O. Box 130. Chester. CHi lTD. Té1.:(0829) 260876

Les aventures sont composées pour une dizaine de Les adversaires doivent alors en tenir compte,
joueurs, accompagnés en parallèle par autant de quitte à en référer au maître pour connaître l'effet
rnonstres, et par un ou deux Maîtres qui coordon- précis du sort.
nent le tout. Les classes de personnages
Les armes Elles ressemblent étrangement à celles de D & D,
Elles sont en mousse plastique rigide, fabriquées au nom près (problème de copyright ?) :
correspond au Magicien.
par chaque joueur (le club en a un stock pour les - l'Elémentalist
le Lore Warden (Gardien des Légendes), au
débutants). Celles des monstres sont enduites de -
Clerc.
gouache liquide de couleurs différentes. Les bou-
cliers sont en contreplaqué. - le Guardian au Guerrier.
le Scout au Voleur.
Les combats -
Les guildes
lls se déroulent de manière réelle, par échanges de
coups. parades... (les armes en mousse ne blessent
Toutés ces classes se subdivisent évidemment
(Paladins, Assassins...). et sont organisées en guil-
39
pas !). Les monstres connaissent, pour chaque
des.
combat, leur quantité de PdV, et les dommages Un des endroits pittoresques du chateau est le coin
causés par les armes des aventuriers. Ouand ils des tableaux d'affichage, sur un mur de la taverne,
sont touchés. ils retranchent ceux-ci à leur total. et lieu de rencontres obligé. où les guildes transmet-
( meurent > en atteignant zéro.
Lorsque tous les monstres sont morts, le maître tent les informations à leurs membres, de façon
suspend la partie (< Break >), pour faire le dé- haute en couleùr, par exemple :
guilde des Demi-Orques a.excommunié X.,
compte des blessures des joueurs : il compte le - < laavoir
pour commis une bonne action ).
nombre de traces de peinture sur leurs vêtements
et, chaque couleur correspondant à un nombre de - ( Y., tous
informe
de retour de la cour du roi des nains,
les nains qu'il détient la traduction des
PdV, ôte ceux-ci du total des personnages, en
précisant la partie du corps touchée. runes naines > (suit un message en runes).
Les sorts Pour terminer, juste un chiffre montrant I'impor-
Comparables à ceux de DD, ils sont tous verbaux : tance du club: le week-end où nous y sommes
le lanceur doit, immobile, lever sa main devant lui et allés. nous avons dénombré environ 300 personnes
prononcer à haute et intelligible voix le nom du sort. au chateau. lmpressionnant, non ?
o\l

**%,
d n a pu remarquer dans certains jeux de rôle de toucher. Si votre advenaire a une défense de 19. par exemnle. il faudra oue
la somme du résultat de votre d20 el de vos difféients bonirs (force, magie,
'%*ts utiliser des formules plutôt que
des tables. Cela surprise, etc...) soit égale ou supérieure à 19. Chacun aura détenniné au dé-but
tient au fait que ces formules sont souvent en elles- du jeu combien il a en défense, et le DM I'aura déterminé Dour ses NPC. Dès
mêmes très compliquées et que, si elles étaient déve- *
lors, plus besoin de consulter les tables : si le résultat du d2d les ajustements
loppées sous forme de tablès, lesdites tables tien- est égal ou supérieur à la défense, le coup passe, sinon il ne passe pas.
draient une place énorme sur le paravent du maître de ll peut exister plusieurs défenses : delace, de dos, avec ou saris bouôlier. La
jeu- et geraient donc d'une utilisation encore plus
"défense esi directement dépendante de la classe d'armure. Pratiquement,
u
malaisée que les formules. Inversement, il y a des cas elle e$ équivalente au nombrà que doit faire la classe la plus défavôrisée au
où des tables monopolisent presque toute-la surface niveau le plus bas pour toucher une certaine classe d'armure, Sur la table de
utile d'un écran de maître de jeu, alors que la formule combat, le premier 20 demandé sera considéré comme 20, le second comme
correspondante est d'une complexité mathématique 21, le troisième comme 22, etc.
de classe maternelle. Le premiei souci d'un maître'de
jeu devant être de conserver son jeu fluide et de faire
en sorte que le côté technique n'empiète pas sur le côté
n ieu de rôle rr, il semble que, dans tous-les cas, il y a
avantage à adopter la solution la plus simple, la pius
t0 ll
40 économique et la plus efficace. 9
I
7
12
t3
14
Dans cette optique, cet article se propose de convertir les tables de combat de
6 t5
Advanced Dungeons & Dragons en une formule qui soit d'un usage
simple et immédiat au cours de la résolution des combats. Certes, les tables
5 t6
de combat de D & D ne sont pas d'une leclure compliquée, et il est certain
4 17
que les DMs vétérans les connaissent toutes par cæur. ll n'empêche pas moins 3 t8
que ces tables tiennent de la place et qu'un DM débutant pouna trouver 2 t9
l'usage de la formule plus avantageux. I 20
Soulignons que I'exposé ci-dessous n'est en aucun cas une modification des 0 21
règles du jeu, simplement d'une façon dillêrente de considérer les chiffres. I 22
2 23
Défense et Bonus dû au Niveau 3 24
Ces deux notions, défense et bonus dû au niveau, sont introduites en tant que -4 5 25
26
commodités pour I'application de la iormule. Ce ne sont pas de pures
inventions: elles existent déjà, tacitement, dans les tables.
Défense
C'est.le nombre minimum qu'il {aut obtenir, tous ajustements compris, pour
Bonus dû au Niveau Le Géant riposte. Il obtient li sur le d20.11 +9: 20.
Puisque pour toucher quelque créature que ce soit, il faut réussir au minimum Résultat inférieur à la défense du Paladin (22\ '. il ne passe pas.
le nombre demandé pour la classe la plus délavorisée au niveau le plus bas, Survient un voleur qui, ayant réussi son déplacement silencieux, surprend le
les classes mieux aptes au combat et les niveaux supérieurs se venont attribuer Paladin et le frappe dans Ie dos. Ce voleur est du 8'niveau. [l n'a ni arme
un bonus dû au niveau. Ce bonus sera ajouté au résultat du d20 en plus des magique ni bonus dû à la force. Son seul bonus. en I'occurence est celui de
auhes bonus (force, magie, etc). Et c'est ce nombre final qui devra être égal la surprise : * 4. Toutefois, le Paladin de dos n'a qu'une classe d'armure AC
ou suoérieur à'la n défense ". 3, donc une défense de 18.
Ces b'onus sont facilement extrapolables. Pour plus de commodité (et suriout Le voleur frappe. Il obtient 12 sur le d20.12 + 4 + 2 = 18.
parce que les tables ne sont pas logiques), les voici ci-dessous résumés: 18 est tout juste égal à la défense de dos du Paladin: il passe.

Niveaux ou HD -1
-1 1-1 0 1+ 2 3 4 5 6 7 8 I 10 11 12 13 14 15 16 17

Clercs, Druides +1 +1 +1 +3 +3 +3 +5 +5 +5 +7 +7 +7 +9 +9 +g +11 +1


Moines
Guerriers, Rangers 0 +1 +1 +3 +3 +5 +5 +7 +7 +9 +9 +11 +11 +13 +13 +13 +15 t17
Paladins, Bardes
Magiciens 0 0 0 0 0 +2 +2 +2 +2 +2 +5 +5 +5 +5 +5 +8 +8
lllusionistes
Voleurs, 0 0 0 0 +2 +2 +2 +2 +5 +5 +5 +5 +7 +7 +7 +7 +9
Assassins
Monstres 0 +l +2 +3 +5 +5 +6 +6 +8 +8 +9 +9 +11 +11 +12 +12 +13 +13 +14 +1

Exemples Bien entendu, un 1 naturel reste comme toujours un échec et un 20 naturel


une réussite. Avec ce système, il n'y a rien de changé dans les probabilités.
Soit un Géant de Piene opposé à un Paladin de niveau 6. Le Géant a 9 HD Mais il est plus simple pour le DM et pour les ioueurs de déterminer au départ
et une AC 0. Supposons au Paladin une AC-l (armure et dextérité compri- du jeu leur bonus de niveau et la défense des personnages et créatures,
ses), demêmeque + 4autoucher(+ 2 dt asaforceet + 2dû àla magie c'eslà-dire le nombre minimum qu'il faut faire, tous ajustements compris, pour
de son anne). les toucher. Et ensuite, plus besoin d'avoir recours aux tables. Les 2 ou 3
D'après ce que nous venons de voir, le Géant AC 0 a une défense de 21 secondes usuellement consacrées par le DM à positionner le bout de son doigt
et avec 9 HD un 6anas dû au niveau de + 9, Le Paladin AC -
1 a une sur I'endroit requis de la table de combat appropriée pounont être reconver-
délense de 22etun bonus dû au niveau de + 5. ties en de meilleures descriptions de la scène jouée, c'est-à'dire en un meilleur
LePaladinal'initiative.ilobtient 13surled20.13 + 4 + 5 =22. JEU DE R)LE
22 est plus grand que la défense du Géant (21): il passe. Denis Gefaud

ExcALTBUR
Toute la S.F. et le Fantastique

Jeux de rôle. Wargames.


Demonstrations les samedis.
Ve nte Par Correspondance.

MAINTTNANT!! 4t
2 adresses

METZ -NANCY
3-lRrre dr-r Pont des Morts 570(X) Mf.^f Z
Te l,(s) 733-19-51

3:i Rue tlc la Commanderie5+0(X)NANC\'


QUEL JOUEUR DE JEU DE ROLE ETES.VOUS ?
f I oup ave-z pu le remarquer, personne ne joue au JDR de la 14. Seriez-vous prôts à échanger un crayon
L même façon; autant de ioueurs, autant de rôles, autant contre deux gommes ?

_Y de moûvations, autant de comportements différents. - Ouisans h6itation (0)


(-
Etàs-vous qui
celui ou celle - compte avant tout sur sa chance ? Non jmpérativement 1)

- Peut-êhe, ça dépend du jeu (+ 1)


Etes-vous le fonceu-r, le prudent, le débrouillard, le ioueur 15. penseriez.vous d'un maître
Que de jeu qui
d'échecs reconverti ? aniverait à la séance sans dés, crayons ni
gommes ?
C'est pour vous aider à mieux cemer votre personnalité de JDJDR que Casus Belli a mis au point ce test.
Répondez soigneusement et sincèrement à toutes les questions, notez les valeurs conæpondant aux - C'est un débutant (0)
vétéran (-
réponses choisies, faites-en la somme ei reportez-vous au tableau de réponses. Attention, les valeurs - C'est louche
un
^C'est 1)

négatives ne sont pas forcément ( mauvaises ) ; et, de toutes façons, vous risquez d'avoir une belle -lf. + ( 1)
Questionsubtile. Vous avez I heure pour
surprise !
réfléchir avant de répondre. Vous venez de
perdre des points de vie. Sur votre feuille de
1. De trois obiets : les dés. le cravon et la
ces 9. A quoi servent les feuilles de personnage ? personnage, læ rayez-vous (avec le crayon) ?
gomme, lequel refusæ.vous de prêtei à un - A user les crayons ? (+ 1)
ou les effacez-vous (avec la gomme) ?
voisin qui a oublié les siens ?
- AA faire
user les gomrnes ? (0)
- JeJe les efface (0)
- Les dés (0)
- A faire plaisir au MJ. ? (- 1)
- touche à(-rien (+ 2)
raye
- I-a gomme (-(+1)
les 1)
Le cnyon - plaisir
au D.M. ? 4)(-
- 1) 10. Concevez-vous un JDR sans dés, crayons -17.JeSil'on devait vous offrir le prix du meilleur
- Tous læ tois (+ 2)
Aucun (- 2)
ni gommes ? JDJDR, qu'aimeriez-vous recevoir ?
-2. Pour - Oui (0)
-1d6 + 2 crayons ? 1) (-
ête waimentbien équipé,
- Non (2)
(+ - 1 seul crayon-gomme (+
2d4 gommes ? (0)
perrsez-vous qu'il faille plus de dés, plus de
clayons ou plus de gommes ?
-11. Silemaîtrede
Peut-âtre 1)
jeuvousdit : oTues -18. Si vous assistiez à une conférenæ 1)
sur les
- Plus de dés (0) fltort... t Que lui lancez-vous à la figure ? JDR et que I'orateur ne mentionne pas une
- (- 1)
-
Plus de crayons
Plus de gommes (- 2) - Vos crayons ? (-
Vos dés ? (0) seule fois ni les dés, ni les crayons ni læ

-3. Vous pochæ (+ 2)


- gommes ? (+ 1) gommes, que diriez.vous ?
Rien du tout :læ mains dans
anive.t.il jeter
les
- Vos du voisin ? (- 2)
1)
- Ouf ! (0) ouf I (-
jeter les dés ?
de gomme la au lieu de
-12.Ceux
Pourquoi les dés sont-ils souvent inclus
-19.Trois fois 1)

Quel est I'homme qui a fondé Neur.York ?


- Jamais (0)
(-
dans les boîtes de JDR, mais jamais les
- H.P. Lovecraft (- 1)
- Exceptionnellement 1)
De temps en temps (+ I )
crayons ni les gommes ?
- W alt Stuywæant
Peter (0)
- - Parce qu'ils sont facultatifs ? (0) Disnev (+
-20. Avez.vous-aimé 1)
- Presque tout le temps (+ 2).
4. A quoi sert le paravent du maître de jeu
- Parce que c'est comme ça. ( + 1) ce test ?
? 13. Honeur ! le monstrevous attaque lVous
- A s'abriter des dés lancés sur lui par les avez une seconde pour réagir. 0ù cachez.vous
- Oui (+ 1)

joueurs ? (0)
votre figurine ? Aprà avoir fait la somme des valeurs conespon-
- A s'abriter des jets de crayons ? (+ 1)
- Denière votre cmyon ? i) (- dant aux réponses choisies ajoutez cette somme
- AA s'abriter des jets de gommæ ? (- 1)
- Denière vohe gomme ? (0) (positive ou négative) au résultat d'un iet de 4d6
- frimer car il ne risque rien ? (- 2)
5..Que signilie
- Vous n'avez pas de figurine. (+ 1) et consulte; le tableau ci-dæsous :
ces lettes mystérieuses :

REPONSES
- Mauvais Jeteur (de dés, gommes ou
cmyons)? (0)
l aped aurepord e1 puenb y'gnbæu9p sal? mo6 gy ap sqd
- Merveilleux Jeteur (de dés, gommes ou
crayons) ? (+ 1) 9i
chose? (+ leno[pa rnol alldoq p racesa uo'auuo6
- Aute 1)
al lane : arpua.rduor q a1du4s popnod p4c 'sed za6ernægp snon 'i;;i]Itffiiïi:lt3S
aN
Itqltap
-6. Riensignilie
du tout [+ 2)

42 Que æs lettæ
mystérieuses: D.M. ?
plus encore
araerza,,âpli su'rJv i sa4ne sap alner prFa.l anb ]s"(1 ,"r?4 qË',H,iil?
pl p slprxef za^noq au snon anb
luapl^? Fa 1
'apgurpsad æd zar{os ap
0tEItap
- Décocheur de Matériel (dés, crayons ou
qommes)? (0)
1s
'na[ ap sa4pu mp aqledguu,l rarr-ge snon g aruepu4 1uo sài

lauuouad sa.4 sro;æd sapoqlgur son anb pa,l 'auqlqord a1 arpuuo1}nlo^gg


- Débile Mental? {+ 1) 0$Pffiap
- Iæs deux ? (+ 1) $a^ s?unol luos urodo snù1 naf ap a41eu aqg ,noO ,nonorpurg|ffi
rien du tout ? (- 2) ; 6Z?fiap
sa1
- Absolument
7. Oute
le quelaute
matériel déjà cité,
'o6qgd salmpg unofnol sed ps
objet au sap snon anb rnacuol a1 'uonuapp sle6 i auqrueutip lanb I an8no; a11an$ IIE'IAP
iugez-vous indispensable à toute bonne séanæ 'uof sal suep
de JDR ?
po1 sed arueqr e1 anb a;puardde erpnul snon 11 'xnaguuadns sap snol
- (-
Un cousin pour la chaise ? 1)
1sa,u TI
- Un crayon-gomme ? (- 3) (-
Un walkman pour læ oreilles ? 2)
son ap assalsn[el]uarrilddp ualdpbgoc so1'F?pl arpuaged ;Ë:,iH3l uI ?gaP
-
8. Si votre voisin vous dit: n Je Joue un
'annord q saôeuuosrad son _/
ap 44g6uo1 q p luaddep? mo^ s[egp ap nad gua*p p aqer sap sno6 9PIâP.
Magot rPensez.vous qu'il incame :

- Un gros tas de dés ? (0)


(- sno/\ ruepuadar 'a:puardde ç dnorneaq arocua za^r ** ei,H$lF9li.it"r[ 0I-P6t-aP
- Un gros tas de crayons ? 1)
(- Jpe nad sa€
- Un Eos tæ de gommæ ? 2)
6 srcu 'arue1que,1 mod 961 sa1 zau{p snoA'Hano4ul arua5'np sap sno1
- anb snpur
- Il ment. Un telrôle n'existe pas. (+ 1) n7
de la marche, ils trouvent quel-
que bijoux de bronze ou de
cuivre (sans grande valeur!!!),
dans la cavité d'un défunt plus
< riche l.
Après plusieurs centaines de
mètres (voire plusieurs kilomè-
tres...), les tombes sé font de
plus en plus rares puis dispa-
raissent totalement; si les
aventuriers décident tout de

HîifuËi{'i,"f
et ff
il leur faudra î:i#Hïj,4FY?ù^
beaucoup del 7\
retrouver'''o"'"
)fô
Eili,Ëïl {Si gDgp'l r

f",ii,::lïî,*:"'t;".""',,i#'l:\çbr(99t
stabiliser puis quelques mè- -'---
; |
tres plus loin, la roche fait place
à de grandes dalles de marbre
noir. L'atmosphère est humide
et moite, pas un bruit ne vient
troubler le lourd silence de cet
étroit couloir. Ouinze mètres
plus loin, une lourde grille barre
le couloir et empêche toute
progression. En observant de
près la serrure les aventuriers
découvrent qu'elle a été huilée
récemment. S'ils ne parvien-
nent pas à crocheter la serrure,
ils peuvent tenter de tordre les
barreaux (torsion de barre +
10o/o du fait de la rouille). Cinq
mètres plus loin, une grille iden-
tique à la première barre le
couloir. Si elle est ouverte, sans
que la précédente ait été refer-
mée, une trappe (profondeur : 3
m, dégâts 1 à 6 pts de vie)
s'ouvre entre les deux grilles.
Une faible lueur provenant du
bout du couloir éclaire de nom-
breux bas-reliefs représentant
la vie légendaire d'Alarien.
Salle I
Une petite salle à peu près car-
rée, au fond, une lourde porte
de bois bardée de fer. Cette
salle est humide et les murs
sont couverts de mousse, ainsi
'ancienne nécropole de Thahad-Kohok fut défunts, nourriture, fleurs, que le sol. Toutefois, si l'on
etc...). observe attentivement le sol, il
durant des siècles et des siècles la dernière
demeure du peuple Alarien. Là dorment unis Entrée de la nécropole est possible d'y découvrir les
Les aventuriers pénétrent dans traces d'un récent passage.
à jamais, les Rois et les mendiants du grand pays. une vaste caverne, le sol est Derrière la porte, un escalier de
Enfouis au plus profond des entrailles de Ia terre, humide et glissant, l'atmo- granit, couvert de mousse (tout
gisent les Trésors des rois anciens... Mais mal- sphère est moite, et malgré les personnage encombré doit faire
effluves enivrantes de I'encens un jet sous la Dexterite afin de
heur à qui ira troubler la sérénité des Esprits qui brûle dans les nombreux ne pas tomber, en cas de chute
errant dans les sombres catacombes de Ia nécro- vases suspendus aux parois de il perd 1 à 4 pts de vie).
pole. la grotte, l'odeur de la mort est La grande caverne
partout présente. Les escaliers débouchent dans
Au Nord, trois tunnels étroits une vaste caverne naturelle.
'est pourtant là-bas que que leur mission est de ramener s'enfoncent au cæur de la mon- Des parois opalescentes émane
le roi Khalidan a décidé le sceptre et pas de piller la tagne. Le sol de la caverne est une faible lueur bleutée. Le sol
d'envoyer un groupe tombe du Grand Roi lui aussi jonché de nombreuses de la caverne est couvert d'une
d'aventuriers. Après les avoir
contactés secrètement il les re-
!

Après aioir suivi une longue


route jalonnée de temples et
évité plusieurs processions fu-
offrandes.
Corridors A et C
Ces deux couloirs sont naturels,
épaisse brume blanche, sta-
gnant à environ 80 cm du sol.
L'air est chaud et humide, I'at-
43
çoit de nuit au palais royal. Là,
secondé d'un seul de ses néraires, les aventuriers par- les parois sont par endroits re- mosphère oppressante.
conseillers il leur expliquera le viennent enfin au fond d'une couvertes d'une mousse pho- Trois promontoires émergent
but de leur mission. vallée lugubre, dont le silence sphorescente, fournissant ainsi de la brume : l'un est couronné
A la mort d'Alarien, le Grand Roi pesant n'est troublé que par les la seule source de lumière dis- d'un petit temple de pierres
fut enterré avec tous ses trésors croassements des corbeaux, ponible dans la nécropole. noires, l'autre est surmonté
et en particulier avec son scep- nombreux en un lieu aussi sinis- Après quelques dizaines de d'une pyramide à trois niveaux,
tre. Or, selon les sages du tre. mètres, la mousse commence a le dernier est occupé par une
royaume si Khalidan parvenait à Au centre de la gorge un bûcher se faire plus rare et le corridor dalle de marbre sombre enca-
retrouver ce sceptre peut-être achève de se consumer. C'est là se rétrécit. La roche semble drée de quatre colonnes de
pourrait-il égaler la gloire de que sont incinérés les offrandes percée de nombreuses petites basalte.
son ancêtre. N'ayant lui-même et les corps que les prêtres du cavités. Toutes abritent un La caverne abrite en fait un lac
aucun goût pour ce genre d'ex- Lindo n'ont pas jugés dignes crâne d'humain et un vase d'ar- alimenté par une source d'eau
pédition, il a décidé d'engager des catacombres. Au travers de gile contenant des cendres fu- chaude. Les escaliers s'achè-
un groupe d'aventuriers pour la fumée âcre du bûcher les néraires. Ce sont là les sépultu- vent à 10 mètres de la berge du
mener à bien cette tâche. Si aventuriers distinguent l'ouver- res des gens les plus humbles, lac, abrupte et glissante. Dissi-
ceux-ci acceptent la mission, le ture inquiétante d'une caverne : paysans et marchands d'Ala- mulé par la brume, uné barque
roi leur promet une forte ré- la Nécropole de Thahad-Kohok. rian. Si les aventuriers conti- est amarrée à un ponton de
compense et leur fournit des Le chemin qui y mène est jon- nuent à suivre le couloir, ils bois. Les personnages s'appro-
chevaux pour se rendre jusqu'à ché d'offrandes diverses (sta- découvrent ainsi plusieurs mil- chant sans précautions de la
la nécropole, étant bien entendu tuettes de bois représentant les liers de ces niches. Au hasard berge, doivent faire un jet sous
la Dextérité. Si celui-ci est raté, Malheureusement pour les trouvé le trésor. Là, et seule- tel, un homme nu. ll a été dro-
le personnage tombe dans l'eau aventuriers, ce prêtre s'est vu ment à ce moment-là, il tentera gué et restera inconscient du-
glacée du lac. ll appartient au récompensé par les forces du de leur subtiliser. Pour celà, rant au moins trois heures.
maître du donjon, de juger mal pour les avoir si bien servi. Belegorn dispose d'une potion Après quelques instants un prê-
combien de temps (en fonction Après bien des années d'er- d'invisibilité qu'il utilisera en la tre accompagné de trois disci-
de l'armure portée et de la rance au travers des divers buvant par petites gorgées, ples entrera dans la pièce afin
Force de la victime) un person- plans d'existence, son esprit est chacune des gorgées le rendant de procéder au sacrifice. Bien
nage peut surnager. revenu sur le plan matériel, mais invisible pour 3 à 6 tours. Bele- évidemment si les aventuriers
A- lle du temple c'est désormais sous la forme gorn évitera au maximum tout pénétrent dans le temple de
Une allée de dalles de basalte, d'une Wight. combat. Néanmoins, si un des nuit, cette salle sera vide.
mène au temple situé au centre C. lle de Ia pyramide personnages est réellement Le < grand prêtre :> est Fâe-
de l'île. Trois marches de granit, Une pyramide à trois niveaux isolé, il l'attaquera, puis rede- nord, un humain fanatique et
en partie immergées, permet- est bâtie sur l'île. Si les aventu- viendra invisible le plus rapide- vrcteux.
tent de prendre pied sur l'îlot. riers font le tour de la bâtisse, ils ment possible. De même si la FAENORD: Clerc iriv û.
Derrière le temple, juste en des- découvrent très facilement, à la possibilité (sans courrir de gra- Fts de vie : 36.
sous du niveau de l'eau une base de la pyramide, une porte ves risques) lui est offerte de Classe d'armure : 5.
étroite galerie s'enfonce vers secrète en partie ouverte. subtiliser un objet de valeur ou Alignement : mauvais -
une caverne située sous l'île. Ce A l'intérieur, ils trouvent un sar- magique il pourra essayer de le chaotique.
passage, du fait de la brume est cophage brisé, plusieurs sta- faire. ll ne faut pas oublier que Equipement : Cotte de
quasiment indécelable. La ca- tues profanées. A même le sol, ce N.P.C. est très intelligent, maille, masse * 1, Rouleau
verne abrite 6 Lacedons. (voir ils apercevront quelques pièces aussi il doit être très prudent et < parler avec les animaux,
fiche des créatures). Si les d'or et un vase cassé qui, aupa- surtout très subtil. bénédiction >. Fâenord
aventuriers font le tour du tem- ravant devait être fort joli et de BELEGORN porte également un collier
ple, les Lacedons attaquent, si grande valeur. Mis à part cela il F : 12, I : 17, 5 : 12, C : 9, D : (50 PO) et un anneau d'or
possible le personnage le plus à n'y a rien d'autre d'intéressant 17, Ch: 15. (120 PO).
l'écart, le paralysent et l'entrai- dans la pyramide. Points de vie : 25 Sorts : Comnrandement
nent dans la caverne afin de le Niveau : magicien niv. 4/vo- -
(Command)
dévorer en paix. La caverne est leur niv. 5 peur (Remove - Causer
Fear),
la
en partie émergée et le person- LE TEMPLE DU Classe d'armure : 4
nage ainsi capturé ne risque pas NOIRSCEAU -Sanctuaire (Sanctuary) -
Alignement : Neutre Mau- Silence - Bloquer une per-
de se noyer. Contrairement à ce que I'on vais. sonne (X 2) (Hotd person)
La porte du temple est fermée pourrait croire les catacombes Equipement : armure de
par une serrure fort complexe ne sont pas occupées que par
- P:;ôro lPr:pt)...- Dissi-
per la nragre (Dispel nagic)
cuir, épée longue bague de
(- 20 Vo). Autour de I'entrée, des Disciples : Humains niv. 0,
bas reliefs représentent la vie classe d'armure 10. fts de
religieuse du peuple Alarien. Si vie:4. Equipement: 1 da-
la porte est enfoncée, cela atti- gue, un petit livre de prière.
rera automatiquement l'atten-
tion des Lacedons. 3 - Cellule des deux
A l'intérieur, on trouve un sar- f rères
cophage d'albâtre. Près de lui, Cette salle est occupée par
semblant monter la garde, on deux frères arrivés récemment
distingue quatre grandes sil- au temple. En cas d'attaque l'un
houettes. Ce ne sont que des des deux se précipite au com-
statues de prêtres. Cette petite bat, un chandelier à la main
salle est encombrée d'une mul- (dégâts: 1 à 4) en hurlant qu'il
titude d'offrandes sans valeur veut mourir pour le Noirsceau,
(nourriture, meubles...) tandis que l'autre restera dans
Néanmoins, le sarcophage est la chambre caché sous le lit. S'il
protégé par une glyphe de est découvert il implorera la
garde (1 à 10 points de vie si pitié des aventuriers (son repen-
quiconque touche le sarco- tir est sincère, il faut faire très
phage). A l'intérieur, un sque- attention aux réactions que
lette (humain) portant les iestes peuvent avoir les personnages
(sans valeur) d'une riche robe d'alignement Boir). Oani ta
d'Archi-prêtre. A son front une chambre, on trouve'deux livres
tiare d'argent (valeur 200 PO), à de prières, des vêtements de
son cou un médaillon en or re- - ..tia' paysans et 58 pièces d'argent.
présentant une tête de taureau
"1 ,,,. ,.;;ii:i':r'
': ...,i: ""' 4 - Cellule de
(ce médaillon vaut près de 500 Belquereth
PO, mais du fait de son carac-
tère sacré aux yeux de la popu- des morts. En effet, renié par protection + 1, bottes Cette salle e-st occupée par un
une grande part de la popula- d'elfe. guerrier humain : Belguereth
lation Alariane, il est tout à fait qui croit être le plus grand guer-
impossible de le revendre à qui tion, un groupe de prêtres < ex- ll porte également une
trémistes l du Noirsceau, est bourse contenant 27 pièces rier qui ait jamais été au service
que ce soit!!). Près du corps, du Noirsceau. De ce fait il com-
venu se réfugier dans le dédale d'or.
trois gros livres qui tombent en bat jusqu'à la mort (et avec un
des catacombes. Là, ils .lnt
poussière dès qu'on essaie de I Salle de garde bonus de + 1 sur toutes les
La -porte dê cette salle s'ouvre
construit un petit temple et ont
s'en saisir. commencé à recruter, très dis- tentatives de coup, du fait de sa
Le sarcophage lui-même vaut directement sur le quai de gra- folie meurtrière)
44 près de 500 PO (néanmoins s'il
est abîmé, ou démonté, il ne
vaudra guère plus du dixième
crètement, des fidèles afin, de
peut-être, reconstruire un jour
prochain la splendeur de leur
religion.
nit où sont amarrées deux bar-
ques. La salle contient une table
et quatre chaises. Aux murs
BEI-GUERETH: Guerrier
niv. *.
de sa valeur initiale). sont accrochés un arc, deux Pts de vie : 28
Néanmoins, malgré toutes leurs Classe d'armure : 4
B. lle aux quatre précautions, le temple a été épées courtes et une arbalète.
colonnes Dans un coin de la salle un Alignement: mauvais
découvert par un aventurier de chaotique.
Ouatre colonnes de marbre en- la région, Belegorn, un demi- brasero au dessus duquel sè-
chent quelques vêtements. Du- Equipement : cotte de
tourent un autel orné de nom- elfe magicien-voleur. Celui-ci rant la journée trois gardes maille + 1, épée large, ar-
breux bas-reliefs. Au pied des s'est joint à un groupe d'initiés balète.
colonnes une large plaque de arrivés récemment au temple. (humain niv. 0, CA : 8, Pts de
vie : 5, épées courtes) occupent Dissimulés sous le matelas,
marbre sur laquelle sont posés Son but n'a bien évidemment les aventuriers trouvent une
trois urnes d'argent (valeur: rien à voir avec la ieligion, il
cette salle. Durant la nuit, ils ne
60
sont que deux. Ouoiqu'il en soit, bourse (contenant 57 pO et
PO). Sous cette dalle repose un tiendrait plus de la cupidité que 47 PA et une dague fine-
du mysticisme. Belegorn sait peu importe la période, les gar-
des tous premiers prêtres du ment décorée (valeur : 40
Noirsceau. Sa sépulture est qu'un trésor de grande valeur des ne sont jamais très attentifs
(celà ne veut tout de même pas PO). Sous le lit, un coffret
quotidiennement honorée par est caché dans le temple mais fermé par une grosse ser-
les disciples du temples. Si la jusqu'à présent il n'a pu le loca- dire qu'ils sont sourds et aveu-
gles!!!). rure (- 100/o pour crocheter
dalle est soulevée (il faut pour liser. la serrure). A l'intérieur, le
cela un minimum de 40 points Aussi lorsque les aventuriers 2 - Salle des livre de prières que l'on
de force), les aventuriers dé- pénétrent dans le temple, il se sacrifices trouve sur tous les disciples
couvrent une fosse au fond de contente de les suivre et de les Les murs de la salle sont noirs. et une statuette de bois à
laquelle se trouve un sarco- espionner le plus discrètement Vers le fond de la salle un autel l'effigie du Noirsceau qu'il a
phage de bois. possible jusqu'à ce qu'ils aient de marbre noir. Allongé sur l'au- sculpté lui-même.
5 - Cellule de prêtre r). Cinq des prêtrgs sont sauf si elle est revendue a un près de cinquante ans piller la
Belegorn du ler niveau, tandis que le prêtre du Noirsceau mais allez tombe du Grand Roi. Bien ren-
sixième, Faustin est du troi- donc lui expliquer où vous l'avez seignés, ils avaient sans pro-
Le magicien-voleur partage sième niveau. trouvée!!!). Derrière le lit il y a blèmes localisé la tombe du roi,
cette chambre avec deux autres un compartiment secret (à trai- et purent aisément la Piller.
disciples (authentiques, ceux FAUSTIN: Clerc niv.0. .
ils ne sa-
Pts de vie : 16. rr ter comme une porte secrète). Malheureusement
là!!!). Ces deux initiés sont A l'intérieur se trouve un petit vaient pas qu'un roi comme
parmi les plus anciens du tem- Classe d'armure : 5.
Alignement : mauvais coffre de métal protégé par une Alarien ne meurt Pas aussi faci-
ple. lls ont participés à la glyphe de garde (dégâts : 1 à 10 lement. En effet, si le corps du
construction du temple et chaotique. pts de vie) ll contient le maigre roi est depuis longtemps de-
connaissent donc parfaitement Equipement : Cotte de trésor du temple : un sac de cuir venu poussière, son esprit lui,
tous les recoins de la construc- maille, masse, 2 marteaux. contenant 354 pièces d'or, un est encore < vivant > et rôde
tion (ce sont des fanatiques et il ll porte également un bra- sac de toile contenant 1783 piè- encore dans les couloirs des
sera dur de leur soutirer des celet d'argent (120 PO). ces d'argent, une petite bourse catacombes.Néanmoins le seul
renseignements). Du fait du Sorts: Protection contre le dans laquelle on pourra trouver pouvoir que possède l'esPrit
manque de soleil et leur alimen- bien (Protection from 5 gemmes (3 x 40 pièces d'or er d'Alarien est celui de télékinésie
tation à base de champignons, Good) - Commandement 2 x 100 pièces d'or) et un étui (pouvoir équivalant au sort de
leur peau a pris une couleur (Command )
- Marteau spi- taillé dans un tibia humain magicien du 5ème niveau).
verdâtre peu engageante. rxvel (Spiritual hammer). contenant un rouleau sur lequel Lorsque les trois profanateurs
Outre les trois lits, on trouve Clercs 1er niveau :
sont inscrits les sorts ; < soin >, vinrent piller sa tombe, Alarien
dans la salle les livres de prières '..-Ptsdevie:6. < neutraliser le poison >. tenta de les effrayer en dépla-
habituels, une dizaine de pièces Classe d'armure :
d'argent et quelques vête- Alignement: mauvais
7.
9 - Le corridor royal çant son propre corps, puis
voyant que malgré leur frayeur
ments. Sous le matelas de Be- chaotique. L'entrée de ce tunnel est fermée
par une lourde porte de métal les pilleurs avaient tout de
legorn les aventuriers décou- Sorts: Ces prêtres débu- même emporté une grande part
vrent un petit coffret. La serrure tants sont en train de par- sur laquelle sont gravées de
nombreuses runes. Elle ne sont du trésor, il les tua en projetant
est piégée et si elle est forcée faire leurs connaissances, sur eux les statuettes situées à
cela déclenche un jet de gaz (les chacun possède un sort pas dangereuses mais un clerc
personnages ratant leur jet de ou un magicien a 10 o/o de chan- l'entrée de son tombeau.
déterminé au hasard par le Lorsque les aventuriers péné-
sauvegarde tombent dans un maître du donjon. ces par niveau d'identifier ces
sommeil profond pour une pé- Dans la chambre on trouve runes comme des symboles trent dans sa tombe Alarien
destinés a protéger les vivants tente de les faire fuir en animant
riode de 1 à 4tours). A l'intérieur les habituels livres de priè- divers objets ou même en dé-
il y a une bourse contenani 167 res, quelques parchemins des esprits. Derrière la porte
s'ouvre un long tunnel dallé de plaçant les personnages eux-
PO, deux gemmes valant cha- concernant l'histoire du mêmes. L'intérieur de la crypte
cune 80 PO et une potion conte- Noirsceau, des vêtements marbre blanc, sur les murs de
nombreux bas-reliefs montrant qui sert de tombeau au Grand
nant un liquide verdâtre (potion de cérémonie et en tout 17 Roi est éclairé par quatre pier-
de soin). Belegorn essaiera de PO et 178 PA. de nombreuses batailles rem-
récupérer le contenu de ce cof- portées par un homme cou- res de lumière perpétuelle
fret en priorité. 8 - Chambre du ronné. Ce couloir mène à la (Continual light) situées autour
( Grand Prêtre n tombe d'Alarien, le roi légen- d'un bloc de marbre sur lequel
6 - Salle éboulée Cette pièce parait beaucoup daire. est couchée la dépouille mor-
La porte de cette salle parait plus confortable que les autres Après avoir parcouru une di- telle du roi. Près de lui sont
vieille et en mauvais état. Plu- salles du temple : dans un coin, zaine de mètres les aventuriers disposées tous les trophées de
sieurs planches sont clouées en près d'un brasero, un lit de découvrent trois squelettes ses victoires (boucliers magni-
travers de la porte, de toute bonne qualité ; au centre de la (l'un est humain, les deux autres fiques, étendards pris aux vain-
évidence cette issue a été chambre une table devant la- paraissent être ceux de demi- cus, armes richement décorées,
condamnée. Si les aventuriers quelle se trouve un fauteuil, de orcs). Les corps sont tournés vaisselle d'argent...). La dé-
pénétrent tout de même dans l'autre côté du lit un gros coffre. vers la porte, près d'eux, une pouille du Roi serre encore en-
cette salle ils se trouvent dans ll contient des vêtements de statuette d'albâtre brisée. Les tre ses mains son sceptre.
une caverne en partie éboulée. cérémonie (pour une valeur d'à crânes des trois squelettes sont Si les aventuriers se contentent
Lors de la construction du tem- peu près 30 PO), un journal tenu défoncés. La statuette est très de prendre le sceptre sans tou-
ple les prêtres avaient voulu par Fâenord, racontant l'histoire lourde pesant près de cinquante cher au reste du trésor, Alarien
utiliser cette caverne et l'agran- du temple. sur la table, il y a un kilos. se contentera de les effrayer.
'dir pour en faire une grande parchemin (il s'agit d'une nou- Ce sont en fait les restes de S'ils font mention de leur mis-
salle de cérémonie mais, lors velle prière, elle est sans valeur, trois profanateurs venus, voici sion, Alarien lui-même leur
des travaux le plafond s'effon- donnera le sceptre. Par contre
dra. Considérant cela comme s'il font main-basse sur le trésor
un signe divin, ils abandonnè- de la tombe, le Roi se montrera
rent les travaux.
Fiche récapitulative des créatures rencontrées impitoyable. ll précipitera sur
Depuis, la caverne est devenue dans la nécropole. eux toutes sortes d'objet afin de
le refuge d'une araignée Créatures errant dans les corridors A et C (1 chance sur 6 de les tuer (les dégâts provoqués
géante. Au fond de son repaire rencontrer toutes les 10 mn) par ces projectiles sont varia-
les aventuriers trouveront une à3Shadows
- 11à4Ghouls bles, allant de 1 pt de vie à 3 à 36
multitude de petits ossements - 2àSStirges pts de vie suivant qu'il s'agisse
parmi lesquels les restes d'un - 1 à 12 Rats géants d'une assiette oir d'une statue).
Si malgré tout les aventuriers
gnome qui fut la proie de l'arai- - 1 à 2Araignées (large spider) parvenaient à emporter les tré-
gnée. Un aventurier attentif - 1 Green Slime
peut remarquer que le squelette - sors de la tombe, ils seraient
du gnome n'est pas complet. En Shadows poursuivis à jamais par l'esprit
effet l'étroite fissure qui permet AC: 7. HD: 3 +
3. Nombre d'attaques: 1. Dégâts: 2-5. Spécial: du Grand Roi, et s'ils n'en mou-
arme + 1 nécéssaire pour toucher, retire 1 pt de force a' chaque
à I'araignée de rejoindre le
monde extérieur ne pouvait la
laisser passer elle et sa proie.
adversaire touché.
Ghouls (Lacedonsf
raient pas, ils sombreraient sû-
rement dans la folie.
Epilogue
45
Elle a donc en partie consommé AC : 6. HD : 2. Nombre d'attaques : 3. Dégâts : 1-3 / 1-3 I 1-6.
Spécial : paralysent leurs victimes (à l'exception des Elfes). Lorsque les aventuriers ramè-
le gnome dans la fissure. Si un nent le sceptre d'Alarien à Kha-
aventurier à la curiosité de re- Stirges :
AC: 8. HD: 1 + 1. Nombres d'attaques: 1. Spécial : attaquent lidan, il les récompense large-
monter la fissure (c'est possible ment en leur offrant 500 pièces
s'il est de petite taille : hobbit comme des créatures à 4 Hit Dice. Dégâts : 1 à 3 + sucent le sang
(1 à 4 pts) d'or et leur demande de rester
ou gnome) il peut trouver 50
très discret sur cette mission.
rrGtres plus haut, là otr la fissure Rat géant :
AC: 7. HD : 1/2. Nombre d'attaques: 1. Dégâts: 1.3. Spécial : Le lendemain, les héraults du
est plus large, les restes de la palais annonceront qu'au mé-
main d'un gnome portant en- chacune des morsures à 5 o/o de chances d'infliger une maladie.
core un annau d'or (il s'agit en Araignée géante pris de sa vie le grand roi Khali-
fait d'un anneau de résistance AC: 8. HD: 1 + 1. Dégâts: 1 + poison. dan est parvenu à retrouver le
au feu). Green Slime sceptre de son ancêtre et
AC: 9. HD: 2. Dégâts: Spécial: adhère à la peau et en 1 à 4 qu'une nouvelle ère de gloire
7 - Dortoir des prêtres -
rounds transforme sa victime en Green Slime. s'annonce pour Alarian. Si par
C'est une salle particulièrement Wight malheur un des aventuriers ve-
austère, meublée d'une table, AC:5. HD:4 + 3. Nombre d'attaques: 1. Dégâts: 1 - 4. Spécial : nait à relever la vérité, il est
de six chaises et de six paillas- Draine un niveau d'énergie si elle touche une créature. probable que quelques assas-
ses. La chambre est toujours Araignée géante (dans le temple) sins payés par on ne sait qui, ne
ocupée par au moins trois prê- AC:4. HD :4 + 4. Nombre d'attaques: 1. Dégâts: 2-8 + poison. tarderait pas à croiser son che-
tres (de nuit, ils sont sii dont Spécial : Toile (voir Monster Manual). min. tr
Faustin le conseiller du r grand Thierry Olive
;Tnt iïTt trltl ,J-'

,JIL.III tI) rL'


120, boulevord du Montpornosse l:L' l[.'t iltr I 3

Poris l4e - Tél : 322.82.50

GRANDE YARIETE DE
WAR.GAftTES 5 êL:âi.ï:I0"S":i:lr: 13 ti'!î'.'o- Déda'|e pour

JEUX DE R,OIE A Souad Leader : chao. .'. Figurines - Barbarian King _


" LesDipzines.TheConieils Equitation.dans D & D - Un
club. Le samouraT... scenano 0e campagne pour
GRAND CHOIX DE J' Jeux Naporéoniens. pr"- j"-'*-de.Rôle
Médiévaux'
FIGURINES mier Scéhario Squao leà- l{ Pacifique 42' .Figurines.
der. Le Samourai. Fantastiques _ La 7" victi_
opera'
CASSE-TÊTE g Fisurine. V_army, rexique [5n.,:l;iJ'rT/space
Çomputer
JEUX ELECTRONIGIUES ourTltg"t"' "t- lS vivazapata. spicheren
- Pouvoirs
-

er vlDEo g -
F"d star. white rasre, ,,p.;jfiLr*",9.'t
leux o ailrances, ltguflnes Bushido'_ Article et Module.
exotiques...
TAROTS-Cortomoncie tô
l[Freedom in the, G-araxy, hi"XiTrS:J::gil
l'empire au 300" Space g" monOe dà Cunequest
Vente por correspondonce OPera'.. Les caves de Thraoril.
Ouvert le lundi oprès-midi ll ii'sf i|; i.i i"",,i',|"'r lJ carr,""!3,11''n'

Métro:Vovin-Rospoil 17 Cl. A.O.V. 3 scénarios. Garigliano - Amirauté


'- Penzerblitz. Runequest. Ace of Aces (suite) Nouvelles
Divinités Dnd' D. du Front...
l$ Car Wars Battlecars et
Amirauté + 1 scénario
les cavernes du Pied de
Bouc
lg S.O.S. wargamer
solitaire. Bounty Hunter.
Le visiteur, scénario MEGA.
Légendes.
l[ Dragon Ouest Friedland.
uesrgn oe scenano.
21 Gulf Strike, 4 scénarios
44' pour Squad Leader.
La Nuit d'Esus pour Légendes
et Modules Bushido, Mega,
AD & D, 1914 (1." partie) de
J.J. Petit.

BON DE COMMANDE
à découper ou recopier et adresser paiement
joiflt à:
46 CASUS BELLI, 5, rue de La Baume,75008 PARIS

NOM .. ...

Prénom
Ad resse

Codê oostal ...... Viile


. NUMEROS CHOISIS :

soit .................. numéros à 15 F I'un franco (étrânger 20 F)


.Cl-JOINT MON REGLEMENT DE .......................................... F par
Chèque à I'ordre de CASUS BELLI
Etranger: mandat international ou chèque bancaire
compensable à Pâris. cB22
r
l
6

f maginezun instant qu'au lieu de porter un tweed anglais ou un chapeau à plumes, vous
I enfossiez un llight ét un jeans, {u'au lieu de vous traÎner en Ford-T vous dévoriez les
I Uitomatres en Lincia, qu'au lieu d-e fouiller des vieilles bibliothèques poussièreuses vous
recherchiez des données sul ordinateur, et qu'au lieu de tirer sur Cthulhu à la dynamite vous le
détruisiez à la bombe atomioue !
/Bref,qu'au lieu de jouer à I'Appel de Cthulhu dans les années vingt, vous transplantiez le monde
inventé par Lovecraft à notre époque !

e procêdê n'est pas waiment nouveau. puisque des auteurs comme le QManual deuictory Games oule Guide of contenporary weapons publié
Robert Bloch, August Derlerh et Brian Lumley I'ont déjà fait pour leurs par Palladium, et n'oubliez pas tous les problèmes légaux que cela cause), les
ceuvres, restituant le mr,the de Cthulhu dans un autre contexte personnages doivent être modifiés comme suit:
historique et géogmphique. En fair. puisque Cthulhu et les auhes déités sont - La profession de parapsychologue ne devrait plus êhe accessible, Par
sur tene depuis bien avant ia race humaine, il n'est pas illogique de vouloir contre, les auhes professions conviennent parfaitement à entraîner un per-
situer des aventures dans n'impone quelle aute époque: chez les anciens sonnage dans une aveniure u Cthulhesque,.
grecs, au moyen-âge ou de nos jours, Mais en fait, hois époques sont - Des nouvelles facultés devraient être accessibles aux personnages:
essentiellement intéresanres. ce sonr les années vingt, déjà haitées dans le O Micro-informatique (00 %) :Cette faculté représentc la connaissance que le
jeu, l'ère victorienne. et notre époque. personnage a de La micro-informatique, des systèmes de base comme le
binaire, de la façon dont ( pense ) un ordinateur et comment il fonctionne.
L'ère victorienne Pour 5 points acquis dans cette fa,culté, le personnage a droit à 1 point dans
la faculté Programmer.
Caractérisée: par le règne de la reine Victoria (née en 1837, règne de 1855
O Programmer (00 %) : cette faculté représente la connaissance que le
à 1901) et l'apogée de l'empire colonial et du puritanisme en Angletene ; par
personnage a des différents langages de micro-informatique (Basic, Forhan,
le second empire : la troisième république et I'expansion du colonialisme en
Pascal), Chaque langage constitue une faculté sêparê,e, mais la connaissance
France ; par l'unification proEessive de I'Amédque et la guene de Sécession
d'un langage ayant des similitudes avec un auhe apporte 1 % pour 2 points
aux Etats-Unis; marquée par les guenes d'lndépendance en lnde; par
dans ce langage. (Par exemple, un personnage ayant 50 % en Basic simple
certaines grandes découvenes scientifiques (Pasteur et Guérin pour la
aura automatiquenenl2ï%en Basic microsoft.) Cette faculté est indispensa-
médecine, Piene et Marie Curie pour la radioactivité, les premières applica-
ble lorsque le personnage ueul crê,er ou analyser un programme.
tions de l'électricité dans la vie pmnque) ; par I'exploration d'un continent
afiicain presque vierge. c'est la grande époque de Jules Veme, une période
I Audio-visuel (00 %) : cette faculté permet I'utilisation de matériel de prise
de vue (caméras, etc..) et de prise de son, de façon à obtenir des résultats
idéale pour les supentitions er l'occulûsme, et pour viwe des aventures
conects.
haletantes.
Bien sûr, d'auhes facultés peuvent être apprises mais elles doivent être
En termes de jeu, un personnage créé pour cette période dewa appliquer les
dérivées des facultés existantes déjà. (Exemples Comptabilité -+ Sciences
modifications suivantes :

économiques, fuhonomie -+ êstro-physique, Chimie -+ Physique nucléaire,


- il dewa appartenir à la bourgeoisie ou à I'aristocratie, ou à une profession
qui permette des déplacemenr lexplorateur. chercheur, etc.) et les profes-
Premiers soins + Chirurgie etc...)
L'utilisation del'énergie nucléaire conhe les déités du mythe de Cthulhu ou
sions de parapsychologue et de détective privé ne lui seront pas accessibles.
par les vénérateurs de celles-ci est possible, mais doit être extrèmement
- Les facultés suivantes voienr ieun pourcentages de base modifiés : Attaque
d'escrime Fencing alack 115::). Parade d'escrime Fencing pany (150/o),
difficile, et possible uniquement dans le cas d'une campagne. Ainsi, les joueurs
devraient par exemple essayer d'empêcher la construction d'une bombe
Premien soins Eisl ard (05 :,). soigner une maladîe Treat disease (0%)
atomique par une organisation de vénérateurs de Cthulhu qui compte déhuire
Soigner un empoisonnement Treat poison(0 %), Diagnostiquer une maladie
le monde afin de pouvoir libérer leur dêitê en toute quiétude. L'utilisation
Diagnoæ disease (0 7o). Elecmciré Electical repah(00/o\,Vlêcanique Mecha-
d'une telle bombe n'est qu'hypothétique, dans la mesure ou si les personnages
nical repair (05 %). Conduire une auromobile Dive autonobile (050Â\,
ont laissé cette bombe exploser, ils ont échoué dans leur mission et vont
Monter à cheval Ride (20 ot,,) .
certainement mourir; c'esi pour cela que des règles conc€mant les dégâts
- Iæs facultés suivantes ne dewaient plus être accessibles aux personnages :
Psychanalyse Psychoanalyse, Conduire un engin lourd )perate heavy
nachinery , Piloter un avion Pilor aircraÉ. Photographie.
d'une bombe A me paraissent inutiles,
Par conhe, la possibilité inverse implique que les personnages aient réussi à 47
convaincre les autorités gouvemementales de I'existence de Cthulhu sans
- Par cdnûe, les facultés suivantes pounont êtrË acquises: Conduire un
pour autant avoir êlê répêrês par l'un de ses nombreux adeptes qui y sont
véhicule à chevaux (pour conduire une calèche, un carosse, etc...) .(20%)',
infiltrés, enfin, admettons...
Coutumes sociales (pour savoir se comporter conectement dans Ia bonne
Dans ce cas, nous avons deux théories contradictoires : celle de Derleth dans
société, suivant l'étiquette) : (10 ?ô).
n La hace de Cthulhu , qui refuse la possibilité de l'anéantissement de Cthulhu
- Par ailleurs, il faudra que le gardien des lrcanes fasse un sérieux havail de
recherche sur la science et la technologie à cette époque.
par une simple bombe atomique (Ce qui, si l'on s'en tient aux règles de I'Appel
de Cthulhu est parfaitement exact) et celle de Bloch dans o Retour à fuk'
ham,, qui l'admet, mais en prévoyant un descendant immédiat qui serait en
Notre époque tous points identique, même mentalement, dans ses expériences et souvenirs,
Certainement plus facile à décrire et à appliquer en termes de jeu que l'ère à son u père ), une sorte de hansfusion de I'esprit.
victorienne ou même les années ving ; les aventures se déroulant de nos jours Bien que la première supposition paraisse plus exacte si l'on considère la
présentent toutefois I'inconvénient d'inhoduire topte une série de facteurs théorie de Lovecraft, (selon laquelle les Grands Anciens ne sont fait ni de chair
dont le Gardien des fucanes dewa tenir compte, dus aux technologies ni de sang, mais constitués totalement différemment de tout ce que nous
nouvelles. Le Gardien dewait situer les aventures dans un milieu qui lui est pouvons imaginer) vous pouvez choisir vous même la solution qui vous
wainentfamilîer (comme son propre quartier), afin d'augmenter le sentiment convient le mieux, et n'oubliant pas le précepte de base de toute campagne
d'angoisse des joueurs dû à la dénaturation d'un milieu qu'ils connaissent de I'Appel de Cthulhu, présente ou future : Cthulhu *, rrrrffrriiiij;no^
bien. Outre le havail requis pour adapter I'armement modeme au jeu (utilisez
otÊ
iiiis

Librement inspiré d'une nouvelle de R.W.B. Johnson


'est parmi les anrmaux sonnel du musée est parti en Lieu : le musée, à l'arrivée des personnâges, trors Jours apres
empaillés, bêtes im expédition au Kenya ou on a personnages voient à th du le télégramme annonçant la
menses figés dans découvert des fossiles et des matin. découverte de la vallée.
l'élernité de la mort, parmi les squeleltes qui devraient venir Déroulement : en arrivant, les Déroulement : un nouveau
immenses squeiettes des dino s'ajouter à la coilection déjà personnages verront le profes- télégramme arrive, dont le texte
saures. ossements blanchis ve- exposée. Seul, le conservateur seur Blanchard examiner le est le suivant :
nus du fond des temps, dans les du musée, le p.o{esseur Fran. courrier et s'exclamer : tr Ah ! DECOUVERTES FANTASTI-
couloirs remplis de poussière et çois Blanchard, et les person- un telégramme de Morel ! : lls OUES-STOP-VESTIGES
de toiles d'araignée dr Musée nages sont présents. lls passent peuvent tous en lire le texte : DE FORMES DE VIE ENCORE
des Sciences Naturelles du lar leur temps à épousseter, à rac AVONS DECOUVERT VALLEE INCONNUES-STOP-RUI-
din des plantes, à Paris, que les commoder les animaux empail TOTALEMENT INEXPLOREE NES D'UNE CIVILISATION IN-
personnages vont passer leur lés dévorés par les mi1es, et STOP INSTALLONS CAMP- CONNUE-STOP-AVONS
mois de juillet. Etudiants, ils ont, ensuite à trier les pièces que ICI - STOP FOUILLES APERÇU DES ANIMAUX NON
par l'intermédiaire d'un profes André Morel, le directeur de COMMENCENT- DEMAIN IDENTIFIES
- STOP - MOREL
ESPE.
seur, trouvé un emploi pour les I'expédition. et les membrÉs de STOP * SENS POTENTIEL- RONS EN CAPTURER_
vacances: ils travaillent à ia l'équipe ont découvertes et ex IMMENSE-STOP-MOREL A la lecture de cette lettre, le
restaurâtion des pièces du Mu- pédiées. Blanchard se montrera surpris, professeur Blanchard sera de
sée des Sciences Naturelles, EVENEMENT I sans plus. plus en plus surpris, et doréna-
que le gouvernement a décidé Cause : les découvertes de EVENEMENT II vant, il sera tout le temps
de rouvrir à la rentrée 85. l'expédition Morel. Cause : les découvertes de anxieux de voir arriver les pre-
A cette occasion, tôut le per Lieu: le musée, lorsque les l'expéditron Morel. mières trouvailles.
EVENEMENT III dentition impressionnante (le Lieu : le musée, vers I h du de tâches rouge vif.
Cause: les découvertes de specimen est totalement ini- matin. No 2 : 2 chauve-souris, aux ailes
l'expédition Morel. dentifiable, ne se situant nulle Déroulement : un nouveau pratiquement translucides, et
Lieu : le musée, à l'arrivée des part dans l'échelle de l'évolu- télégramme arrivera, le lende- aux oreilles vraiment démesu-
personnâges, trois jours après tion, n'appartenant ni à la fa- main de l'arrivée des caisses. rées.
le second télégramme. mille humaine, ni simiesque.) Sa teneur est : No 3 : une vingtaine d'araignées
Déroulement : le contenu du INFORMATION II AVONS CAPTURE SORTES DE (3-7 cm de diamètre de corps,
troisième télégramme est SINGES DANS LES CATA- 12-13 cm avec les pattes) d'une
Source : la pellicule jointe aux
:

AVONS CAPTURE PLUSIEURS


caisses envoyées par Morel. COMBES-STOP-PLU- espèce inconnue.
FORMES DE VIE INCONNUES SIEURS MEMBRES BLESSES No 4 : 5 serpents noirs, ainsi que
Accès : la faire développer (36
STOP SORTES PAR CES SINGES STOP _ le squelette d'un sixième qui a
D'ARACHNIDES _ STOP poses). -
COCHIN DOIT ETRE RAPATRIE été dévoré par les autres.
REPTILES DE
-
PLUSIEURS TY-
Contenu : les photos représen-
D'URGENCE-STOP-AT. Dans toutes les caisses, il y a
tent des ruines ou la forêt. Cha- une sorte de masse grise viola-
PES DIFFERENTS MOSPHERE NERVEUSE AU
- STOP -
ESPECE DE CHAUVE-SOURIS
que fois qu'un personnage
CAMP _ cée, qui émane une odeur nau-
INCONNUE_STOP-SPE- examine une photo, tirez un dé - STOP DES BRUITS
ETRANGES NOUS REVEILLENT séabonde et semble recouverte
de pourcentage sur la table sui-
CIMENS DECOUVERTS DANS vante (arrangez-vous pour que LA NUIT, DES OBJETS DISPA. d'une sorte de bave collante.
DES CATACOMBES SOUS LES tous les lypes de photos appa- RAISSENT_STOP_DE- Une lettre est incluse, expli-
RUINES-STOP-INTENSE raissent au moins une fois). LORME A DISPARU EN PLEINE quant que tous ces animaux ont
EXCITATION AU CAMP - NUIT _ été capturés dans les catacom-
STOP EXPEDIONS TOUT
Photos des ruines: - STOP AVONS RE-
LEVE TRACES DE PASSAGE bes. lls présentent tous quatre
PAR LA-VOIE LA PLUS RAPIDE
01-20: vue de loin des ruines.
Un jet réussi d'Archéologie HUMAIN-STOP-RE. caractéristiques en commun :
STOP _ MOREL. TROUVE UN JOURNAL - ils sont noirs, démunis de tout
-EVENEMENT IV permettra aux personnages de
STOP - PRENEZ RENSEI- pelage, très sensibles à la lu-
se rendre compte que c'est un
Cause : l'envoi des premieres type d'architecture complète- GNEMENTS SUR COMTE mière et semblent se nourrir de
découvertes de I expèditron ment inconnu. D'ERLETTE-STOP-EN. cette masse grise.
Lieu : le musée, vers t h du 21-40: photographie de la cour VOYONS MANUSCRIÏS ET
INFORMATION V
matin, quatre jours apres le troi- centrale de l'édifice. Un jet TROIS SINGES PAR VOIE LA Source : les différents animaux
sième télégramme PLUS RAPIDE STOP PRE.
d'Archéologie réussi permettra -
NEZ PRECAUTIONS MAXIMA-
- découverts par l'expédition Mo-
Déroulement: p'us eurs ca,s- au personnage de deviner qu'il
ses viennent d'arrrve. du Kenya. s'agit sans doute d'un temple. LES AVEC LES SINGES _ rel.
Accès : pour chaque animal, le
Elles contienneni des osse- 41-60: la photo représente un STOP _ MOREL.
soumettre à une série de tests,
ments ainsr qL ure ettre cju des multiples bas-reliefs qui (note : Eric Cochin et Olivier l'observer, puis en disséquer un.
professeur More expliquant ornent les ruines. ll représente Delorme sont deux collabora- Chaque phase nécessite un iet
que grâce aux rJrre!rs ocales. des créatures simiesques s'oc- teurs du professeur Morel, réussi pour découvrir le contenu
ils ont pu déco-v:rr;ne vallée cupant à une des tâches suivan- membres de l'expédition). de l'information, et un certain
accessible unique-eni oar une tes : danses, cannibalisme, Ceci est le dernier télégramme laps de temps.
rivière souterre re oJ ils ont construction d'édifices étran- que l'expédition Morel envoit : Contenu pour les lézards :
aperçu des anin â.x ei is n ont ges, accouplements, guerres. ensuite, l'équipe disparait corps (1D3 jours, jet
pu identifier. lls or: planté le L'examen minutieux entraîne la et biens, et la vallée restera in- - Observation
de Zoologie) : la Peau de
camp à proxim :e c ;îe so-re perte de 1pt de Santé Mentale, trouvable. I'animal s'éclaircit à la lumière,
d'édifice en ruines te s n ont ou 0 si un jet sous celle-ci est INFORMATION III qu'il supporte très mal. ll ne
pu associer a a-:--e c \ sat,on réussi. Source: les connaissances oc- semble pas avoir d'instinct
connue. lls y or-: cesc-\ert les 61-80: la photo représente une cultes du personnage. agressif, sauf quand la
squelettes, et des :a:3.cmbes des frises de l'édifice, couverte Accès : réussir un jet d'Occul- mousse grise lui est enlevée. A
qu'ils n'ont a ce::e cate la de hiéroglyphes inconnus. Un tisme (Occult), si aucun per- la lumière, il court dans tous les
l'époque d- :-c s eme jet réussi de Linguistique [.rn- sonnage ne'le réussit, le profes- sens ; dans le noir, il dort en
télégramme) pas e-cc'e ero o- guist) permet de déterminer seur Blanchard s'en souviendra. permanence. ll accepte de la
rées. Une pellicuie es: o ^:e au qu'il s'agit d'un alphabet, et non Contenu : le comte d'Erlette est viande, mais ni verdure, ni ani-
paquet. d'idéogrammes. un écrivain auquel on doit un maux vivants. S'il est privé de
INFORMATION I 81-100: la photo représente un ouvrage d'occultisme, écrit mousse ou qu'on lui envoie un
Source : les ossere-:s couloir d'entrée des catacom- dans les années 20, et mort petit animal, il le tue, mais at-
Accès: convainc.e :e c.oies, bes. En l'examinant minutieu- dans des circonstances mysté- tend plusieurs heures avant de
seur Blanchard de sa co-ce, sement (Trouvé Objet Caché, rieuses. le manger.
tence (jet d'AnthrcDc oE e oJ Spot Hidden Ob1'ect réussi), on
INFORMATICN IV Tests (1 jour, jet de Chimie
Eloquence Oratory o- D sc-s- apercevra une silhouette, une -Chemistryl : à travers divers
Source : la Bibliothèque Natio-
sion Debate) et comrrerce' a ombre qui semble fuir le flash nale de Paris ( le professeur tests, le personnage peut
rassembler les squelenes _et du photographe (sur une seule constater que l'animal ne sem-
d'Anthropologie, ou Zoo og e photo). Blanchard pourra obtenir un
.
laisser-passer pour le person- ble se nourrir que de charogne
ce qui prend 1 D 6, x 5 he".es Photos de la jungle : ou de mousse, qu'il n'a aucun
nage).
Contenu: si le persor'^age 01-20 : simple photo de la jun-
Accès : examiner les fichiers, appétit sexuel, que la coloration
réussit à assembler un sc-e gle, sans indice. de sa peau est artificielle, ab-
lelte, tirez lequel des s r a 21-40: si le personnage réussit ou on ne trouve pas le comte
d'Êrlette (ni à C (comte), ni à D sence de système pileux.
assemblé (1D6 ci-desso-s S un jet de Botanique, il aperçoit : (après-midi, jet
réussit un jet d'Antrrccc og e
I

un arbre qui a théoriquement (d') ni à E (Erlette), puis parler - Dissection


de Premiers Soins, First Aid,
au bibliothécaire.
ou de Zoologie. il cc-"2 ep. disparu depuis 3 000 ans !
Contenu : l'ouvrage est à la BN, Pharmacologie Pharmacy ou
prendre l'informatro^ e^:'e-33- 41-60: la photo, prise de loin, mais il n'est possible de l'exa- Soigner une maladie Diagnose
renth èses. représente un fauve en train de
miner qu'avec autorisation spé- Diseasel. Le lézard est tout à
1 : quadripède de la taiile c -n dévorer une gazelle. Un jet de fait normalement constitué, mis
grand chien (il s'agit d'un
sans doute un lion)
.|e,n

2 : quadripède de la tarile d uo
Zoologie permet d'identifier un
Smilodon ! (sur une seule des
photos, sur les autres c'est un
ciale, obtenue en écrivant à la
direction de la BN, et en indi-
quant qui on est, le livre que l'on
à part quelques détails impor-
tants : les organes de reproduc-
tion et le cerveau sont atrophiés
49
lion) désire consulter et pourquoi. Si
poney (il remarque I absence ce et inutilisables.
canines normales et note ôeJx 61-80: la photo représente le les personnages informent le
professeur Blanchard de ces Contenu pour les chauve-sou-
immenses os qui po:rraiert haut des arbres. Deux jets suc-
faits, il s'occupera personnel- ris :
bien être ces canrnes lt s ag.r cessifs (Trouvé Objet Caché jours, jet
d'un Smilodon, ou tigre a dents Spot Hidden Object, puis Zoo-
lement d'obtenrr' l'autorisation. - Observation:
de
(1D2
Zoologie): les chauve-sou-
de sabre). logie) permet d'apercevoir une EVENEMENT VI ris, si elles sont exposées à la
3: bipède anthropomorphe de silhouette, et d'identifier un Pte- Cause: les découvertes de lumière, tombent en catalepsie.
la taille d'un enfant de 12-13 ranodon (sur une seule des pho- l'expédition Morel. La nuit, elles volettent dans tous
ans. (il s'agit d'un orang-ou- ros, les autres sont inidentifia- Lieu : le musée, à l'arrivée des les sens, mais sans chercher de
tang). bles). personnages, trois iours après nourriture ; elles refusent de se
4 : sorte de crâne énorme (il 81-1fi): vue d'ensemble de la l'arrivée du dernier télégramme. nourrir d'insectes. Seule, la
s'agit du crâne d'un éléphant) vallée, prise d'un arbre haut. On Déroulement : des livreurs ap- mousse grise les satisfait.
5: bipède anthropomorphe de aperçoit une rivière qui sort de portent une série de caisses Tests : (1 journée, jet de
petite taille ( il s'agrt d un spe. la montagne. Un lel réussi de percées de trous, d'où émane -chimie Chemistryl : là encore,
cimen d'Homo Erectus). Zoologie permet de compren- une odeur animale, et quelques l'animal ne répond pas aux sti-
6 : bipède anthropomorphe, dre que les montagnes sont bruits bizarres, siff lements, f rot- muli hormonaux, ne se nourrit
plus grand qu'un homme, plus volca niques. tements, etc... Les caisses sont que de moudse, est totalement
lrapu, une carrure plus impor- EVENEMENT V au nombre de 4, et elles démuni de système pileux, et un
tante, un crâne très allongé, une Cause: les découvertes de contiennent : autre fait apparaît: le sens ra-
mâchoire carrée munie d'une l'expédition Morel. No1 : 3 lézards noirs, couverts dar de l'animal s'est atrophié,
au profit d'une véritable vision ll faut réussir un jet de Biologie, varie grandement, mais la der- qui s'exerce de la façon sui-
nocturne. qui permet de déterminer que la nière partie du livre concerne la vante: lorsqu'une ghoule aper-
- Dissection : (après-midi, jet
de Premiers Soins Frrst Aid, ou
mousse ne contient pas de
chlorophyle, et que les substan-
nature même des ghoules.
(cette partie sera découverte au
çoit un humain, elle le repère
télépathiquement, et ceci seu-
Pharmacologie Pharmacy Dia- ces qu'elle contient sont des bout de 50 heures de lecture). lement si l'humain n'a pas
gnostiquer une maladie Dà- organismes morts et en dé- D'Erlette les décrit comme des aperçu la ghoule. Pour celâ, il
gnose Disease/. Les chauve- composition (!!!). créatures blanches, grandes faut que la ghoule gagne un
souris sont normalement Note pour Ie Gardien.'c'est la mais voûtées, le corps recou- combat de résistance de Pou- .
constituées, mis à part l'atro- toile ( vivante I des araignées vert de boursoufflures, les bras voir contre Pouvoir iPow vs
phie totale du cerveau et des qui, en < mourant D, se trans- très longs et musclés, ornés de Pow). Ensuite, la ghoule, ou
organes de reproduction. forme en mousse grise. Cette griffes, et les yeux rouges plusieurs ghoules, se rassem-
Contenu pour les araignées : mousse constitue le principe comme des braises. De ce qu'il blent pour attirer le personnage
: (1D2 jours, jet d'existence des ghoules. Effec- a pu observer de leurs habitu- dans leurs rangs. Celui-ci com-
- Observation
de Zoologie) : à la lumière, les tivement, un homme normal qui des, il les décrit comme nécro- mencera par craindre de plus en
araignées semblent gênées se nourrit de cette mousse du- phages, incapables de suppor- plus la lumière, à sombrer dou- \
mais sans plus. La nuit, elles se rant CON x 10 jours, se trans- ter la lumière du jour, et se cement dans la folie, et à s'inté- '

mettent à tisser frénétique- forme progressivement en terrant dans de vastes galeries resser de plus en plus à l'occul-
ment. Leur alimentation est ghoule, et ( meurt ) littérale- souterraines; ayant une haine tisme, aux cimetières, à la mort,
normale : insectes, larves, etc... ment. du vivant, puisqu'elles ne sont etc... ll commencera même à'se
(?) Elles ne semblent pas dispo- ni vivantes, ni mortes. D'Erlette modifier physiquement (crâne
ser d'un poison très puissant. EVENEMENT VII suppose que le ghoules sont à qui s'allonge et s'aplatit,
(1 journée jet de Chi- Cause : les découvertes de l'origine des êtres vivants tout à
-mieTest:
Chemistryl: les araignées l'expédition Morel. fait normaux, et qui, par un
étrange lueur dans les yeux qui
deviennent globuleux et se ren-
se comportent en tous points Lieu : le musée, cinq jours après processus qu'il comprend mal foncent dans les orbites, bras
comme des araignées norma- l'arrivée des animaux. et qu'il attribue à une sorte de qui s'allongent et griffes qui se
les. Déroulement : 3 nouvelles mimétisme lors d'un contact développent, teint qui devient
: (après-midi, jet caisses arrivent du Kenya, bien prolongé avec les ghoules, se livide, etc...
- Dissection
de Premiers Soins First Aid, plus grandes (2 mx 2 m), re- transforment eux-mêmes en Ceci se traduit en terme de jeu
Diagnostiquer une maladie Dra- couvertes de bâches épaisses, ghoules. ll émet alors une théo- de la façon suivante : en fonc-
gnose Disease ou Pharmacolo- solidement retenues par des rie très dérangeante disant que tion de son attitude face à son
gie PharmacyJ : les araignées filins, porteuses d'étiquettes si certains être humains restent comportement étrange, le per-
sont dotées de tous les attributs comme ( haut ), < bas l, < fra- assez longtemps au contact des sonnage perd de la Santé Men-
normaux y compris un poison gile ), etc... En outre, l'une des ghoules, c'est que, à un mo- tale et dès que celle-ci est égale
très faible. Un seul détail est caisses est pourvue d'une enve- ment de leur vie, ils commen- ou inférieure à son Pouvoir
étrange : elles sont hermaphro- loppe agraffée à la bâche, sur cent à se sentir attirés par les (POW), il rejoint les ghoules, et
dites (comme les escargots) et laquelle est écrit en rouge : AI- cimetières, les ténèbres, ne les quitte plus lorsque sa
leurs glandes reproductrices TENTION, lire ceci avant d'ou- comme une sorte< d'appel de Santé Mentale est arrivée à
sont situées à l'embouchure de vrir les caisses ! la nature l. zéro. Les pertes sont de:
l'organe qui leur permet de tis- L'enveloppe contient une lettre D'Erlette expose alors deux 20 points par POW x jours
ser leur toile. du professeur Morel, expliquant théories pour expliquer ce - répond à l'appel.
s'il
rvofe.' Si quelqu'un pense à les circonstances dans lesquel- comportement : que les ghou- 5 points par POW x jours
analyser la toile, celle-ci révèle les les < singes > ont été captu- les émettent peut-être une s'il résiste passivement.
contenir des substances vivan- rés, dans les catacombes, avec sorte d'appel télépathique irré- 2 points par POW x jours
tes, et le personnage peut en des filets en fer. Morel relate la sistible, ou alors qu'elles substi- s'il résiste activement.
conclure que les araignées se- capture d'un premier singe, qui tuent des nouveaux-nés (qu'el- l point par POW x jours s'il
raient capables de parthénoge- blesse à coups de griffes un des les dévorent) à leur propres résiste et qu'il est conscient de
nèse, d'auto reproduction. La membres de l'expédition, et qui enfants. (D'Erlette s'étonne ici l'existence des ghoules.
toile ( mourra > en 1D6 + 4 amené à la lumière du jour, de leur capacité de reproduc- L'unique moyen de se débar-
jours, et se transformera en commence à hurler et à se cou- tion et émet une idée trop sca- rasser de la ghoule est de jeter
mousse grise !!! vrir de pustules jaunes qui finis- breuse pour être reproduite ici). un sort de Contact Ghoul et de
Durant leur examen, le Gardien sent par le recouvrir entière- ll pense que seule une ghoule négocier un marché par exem-
doi.t s'arranger, pour. qu'au ment. Ensuite, la créature se adulte est incapable de suppor- ple un terrain oir les ghoules
molns une arargnee parvrenne a désagrège littéralement sous ter la lumière. peuvent vivre, ou un sacrifice
s'échapper. leurs yeux, ainsi que toutes les Note pour le Gardien.'seule, la mais les ghoules n'ont pas for-
Contenu pour les serpents : plantes poussant à l'emplace- première théorie est exacte. Le cément le sens de l'honneur) ou
: (1D3 jours, jet ment du décès du singe. Après livre contient en outre deux encore de tuer la ghoule. Les
- Observation
de Zoologie). A la lumière, les cet incident, les autres animaux sotts, Contact Ghoul et Elder caracléristiques de ces ghoulès
serpents deviennent comme furent à leur capture, recouverts Srgn. (voir Règles p. 59 et sui- sont dans les limites d'une
fous, se tortillant dans tous les d'une bâche. Morel conseille vantes). ghoule normale, mais nette-
sens sifflant, hissant, et mor- donc de n'enlever les bâches ment supérieures à la
des cages que dans le noir. INFORMATION VII
dant tout ce qui passe à leur Source : les < Singes >
moyenne :

portée, (et qui n'est pas un autre STR: 18 + 1D6 - CON: 12 +


EVENEMENT VIII Accès : les examiner, voir ci-
serpent). Leur poison semble Cause : la demande de person- dessous. 1D6- SIZ:12 + 1D6- INT:2D6
très dangereux (tuant instanta- nages pour lire un livre du Contenu : - POW 12 + 1D6. DEX: 6 +
nément une souris). Si un des Note pour le Gardien.' Vous 1 D6.
personnages se fait mordre, Comte d'Erlette.
Lieu : le musée, le jour même I'avez deviné, et vos joueurs Weapon Att o/o Dom
considérez le poison comme peut-être aussi : il ne s'agit pas Claws 50 o/o 1D6 + 1D6
type B (Règles p. 19). Dans la de l'arrivée des < singes >. Bite o/o
Déroulement : une lettre de la de singes, mais de ghoules. 50 1D6 + 1D6
nuit, les serpents rampent au Direction de la Bibliothèque Celles-ci sont quelque peu dif- Toutes les autres caractéristi-
50 hasard, et se nourrissent de
mousse grise.
: (1 journée, jet de
Nationale informe qu'un per-
sonnage est autorisé à consul-
férentes de celles décrites dans
les règles de l'Appel de Cthulhu,
ques sont identiques à celles
décrites dans les règles page
- Tests Chemistryl.
Chimie Les ser-
ter le livre du Comte d'Erlette. plus développées. La principale
différence réside dans leur in-
42.
Les personnages ne peuvent
pents ne répondent pas aux INFORMATION VI capacité à supporter la lumière pas tirer grand chose des ghou-
stimuli hormonaux, la coloration Source : le livre <t Culte des du jour (qui leur inflige 1D6 de les qui semblent complètement
de leur peau est artificielle, et ils Ghoules > du Comte d'Erlette. dégâts pour round) et les trans- moroses, fixant les personna-
semblent quasiment aveugles ; Accès : lire le livre (ceci prend forme en une sorte de magma ges d'un air méchant. Si quel-
par contre, ils repèrent leur 70 heures au total, la BN ouvrant jaunâtre qui se dissout en une qu'un s'amuse à en disséquer
proie grâce à sa chaleur (c'est- de t h à 18 h) (Voir CC page 60). demi-heure. Le contact de ce une, (libre de lui faire ce qui lui
à-dire qu'ils mordent une am- Contenu : le livre parle de magma tue toute végétation chante), il doit d'abord la tuer
poule, par exemple). cultes mystérieux vénérant les pour une dizaine d'années, et (le Professeur Blanchard exi-
- Dissection : (après-midi, jet Ghoules, et de leur nature dans sur un être humain, il pourrit la gera qu'au moins une des ghou-
de Premiers Soins First Aid, différents lieux. partie touchée irrémédiable- les, pardon, des singes, soit
Diagnostiquer une maladie, Le Comte semble avoir été un ment. L'analyse de cette subs- gardé vivant.
Diagnose Desease ou Pharma- grand voyageur, et il parle des tance (iet de Chimie Chemistry) La ghoule se conforme aux ca-
cologie Pharmacy). Les ser- variations de ce culte en Hon- révèle qu'il s'agit d'un orga- ractéristiques des créatures en-
pents ont un cerveau et des grie, en Russie, en Angleterre, nisme en décomposition qui voyées précédemment, c'est-
organes de reproduction com- en Espagne, en Arabie Saou- constitue un ( poison ) de à-dire cerveau et organes géni-
plètement atrophiés. dite, en Nouvelle Angleterre, au contact extrêmement dange- taux atrophiés, coloration de
contenu pour la mousse grise Mexique et au Pérou, et aussi au reux. peau artificielle (mais dans la
(qu'un des personnages pen- Kenya et dans d'autres pays Par ailleurs, les ghoules possè- couleur inverse) absence de
sera certainement à analyser). africainS. La nature du culte dent un pouvoir télépathique système pileux. L'ossature est
I
I

très légère mais robuste, et l'es- demi-douzaine de ces arai- fille a été littéralement déchi- 151 et plus : les aventuriers
tomac contient des restes de gnées qui fuyaient, et il en a été quetée et retrouvée un peu plus découvrent la ghoule, au milieu
mousse et de charogne. Ce frappé par la quantité de toile loin dans le tunnel. La police de différents cadavres. lls per-
genre d'examen entraîne une qu'elles avaient fabriquée. pense que c'est là I'ceuvre d'un dent tous I DB de Santé Men-
perte supplémentaire de 1D6 de INFORMATION VI sadique. Tous les personnages tale, ou 1D6 si un jet sous
Santé Mentale, car le person- Source: un clochard à Troca- perdent 1 point de Santé Men- celle-ci est réussi, puis ils doi-
nage pourra constater que cer- déro ta le. vent combattre la ghoule, et
tains organes vitaux (le cæur, Accès : lui payer une bouteille EVENEMENT XII ressortir du métro (pour celà, ils
les poumons) ne fonctionnent de rouge Cause: les personnages doi- mettent le quart du temps qu'ils
plus depuis longtemps. Contenu : il se souviendra avoir vent lancer le sort Contact ont mis à trouver la ghoule).
EVENEMENT IX dormi là avec deux amis, le soir Ghoul, dans les souterrains du EVENEMENT XIII
Gause : le rapport du profes- oir la ghoule s'est évadée. ll ne métro, près de St-Lazare. Pour Cause : la victoire des person-
seur Blanchard aux autorités. se souvient que de l'un, un dé- celà, ils doivent se faire enfer- nages sur la ghoule.
Lieu : le musée, dès que les nommé Marcel, qui < loge l mer dans le métro durant la Lieu : le métro, à la sortie des
personnages auront fini d'exa- d'habitude à Raspail (10 sta- nu it. personnages.
miner les < singes l. tions plus loin, sur la même li- Lieu : les couloirs du métro. Déroulement : lorsque les
Déroulement : le conservateur gne) et qui, depuis ce soir, a Déroulement : une fois le sort aventuriers gravissent l'escalier
du musée informe les person- décidé de ne plus boire. lancé, il faut attendre 1D2 heu- qui les mène à la surface, de-
nages que l'examen de ces INFORMATION VII res. (n'oubllgz pas que le métro mandez à chacun de tirer un dé
crêatures leur est retiré. Un Source : Marcel, un clochard. ferme à t h 30 et ouvre à 5h 30 de pourcentage. Prenez-les en-
camion viendra chercher les Accès : le retrouver (jet de du matin). Alors, résonne au loin suite un par un, à part, et faîtes-
< singes > survivants, vers 5 Chance, Luckl et le faire parler; un hurlement de loup, mais cent leur regagner 1D10 de Santé
heures du matin. Ceux-ci sont Discussion Debate ou Elo- fois plus déchirant et plus an- Mentale (modifiez le résultat en
enchaînés par un des six CRS quence Oratory: il refusera de goissant, l'appel de la ghoule ! fonction de la façon dont ils ont
présents, puis poussés vers une boire. Tous les personnages doivent joué) sauf à celui dont le résul-
camionnette blindée, sous la Contenu : il finira par raconter réussir un iet sous leur Santé tat au dé de pourcentage est le
menace de 6 fusils-mitrailleurs. qu'il a entendu un bruit au Mentale sous peine d'en perdre plus éloigné, par excès, de son
Les < singes D se montrent doci- milieu de la nuit, sur le quai d'en un point. ll doivent alors suivre pouvoir x 5(POW x 5).
les, et entrent dans le camion. face. ll s'est réveillé à temps l'appel, dans les couloirs du lnformez ce malheureux que
Ouinze minutes après, le télé- pour voir une créature toute métro. Tous les quarts d'heure, juste avant de sortir, il s'est
phone sonne, et Blanchard, au blanche, aux grands yeux de tirez un dé de pourcentage, et à retourné, et là; dans les ténè-
fur et à mesure de la conven- feu, se glisser sur la voie et se chaque quart d'heure supplé- bres du couloir du métro, il a eu
tion, deviend de plus en plus diriger vers Charles de Gaulle- mentaire, ajoutez 5 au dé. Cha- une véritable vision d'horreur :
pâle. ll apprend aux personna- Etoile. que personnage a droit, une fois des centaines d'yeux rouges qui
ges qu'une des créatures a EVENEMENT X par quart d'heure, à un jet le fixaient intensément, plus
réussi à s'enfuir (les autres, s'il y Cause : la ghoule (d'Ecouter Listen). S'il réussit, il d'une centaine de créatures
en a, auront été abattues), et â, Lieu : les journaux. la radio, la ajoute 5 au dé. Si le résultat est immondes qui regardaient ceux
en déchiquetant la grille, péné- télévision. un (échec critique fumble), il qui avaient tué leur ( sæur ),
tré dans Ie inétro, à Trocadéro. Déroulement : au fur et à me- soustrait 5 au dé. plus d'une centaine, bien plus
Les personnages doivent donc sure de leur enquête, les per- Dé: d'une centaine de ghoules ;
essayer de retrouver la ghoule. sonnages entendent parler de cri retentil au loin, un
01-20 : un peut-être une infime fraction de
Le Professeur Blanchard leur différents accidents mystérieux mécanicien trop curieux est toutes celles qui vivent depuis
demande la plus grande discré- survenus dans le métro, dispari- tombé aux mains de la ghoule des années dans ces galeries
tion, puisque PERSONNE ne tions, interruption de service sur (jet de Santé Mentale ou
- 1 sombres, une < vie > grouillante
doil savoir ce qui se trouve dans une ligne, a hallucinations >, point). juste en-dessous de nos pieds,
le métro parisien. etc... qui se situent au début sur 21-40: une rame nocturne une véritable civilisation
INFORMATION VIII le Réseau Express Régional passe. Chaque personnage doit qu'était allée rejoindre la créa-
Source : La Régie Autonome (RER), entre Charles de réussir un jet de Esquiver ture capturée au Kenya, et dont
des Transports Parisiens (RATP) Gaulle-Etoile et Auber, ou sur Dodge ou subir 3D6 de dégâts les investigateurs avaient tué un
Accès: se renseigner au sujet les lignes de métro voisines, en étant bousculé par la rame. membre, croyant naïvement
d'éventuels machinistes ou de puis aux alentours de la gare 41-60 : un groupe de 2D4 méca- qu'il s'agissait du même qu'ils
rames pas'sant sur l'une des li- Saint-Lazare. niciens s'approche. Les person- avaient vu. L'aventurier perdra
gnes à Trocadéro (Charles De nages doivent réussir un jet de 2D6 -+- 3 de Santé Mentale, ou
Gaulle - Etoile/Nation ou Pont EVENEMENT XI se Cacher Hideo'it ils auront des 1D6 + 4 s'il réussit un jet sous
de Sèvres/Mairie de Montreuil), Cause : la ghoule. problèmes. celle-ci, et ne sera jamais capa-
et réussir un jet de Discussion Lieu : les journaux et la station 61-80: rien ne se passe. ble de parler de ce qu'il a vu (et
Debate, Eloquence Oratory ou Miromesnil, si les personnages 81-1fi) : le cri semble être plus arrangez-vous pour qu'il soit le
Baratin Fast Talk. (et éventuel- tardent trop à enlreprendre la proche. SEUI à voir celà). Si l'aventurier
lement, soudoyer l'employé). procédure décrite dans l'évé- 101 -120: ils aperçoivent des est suiet à une folie perma-
Contenu : les investigateurs nement xll. araignées et des toiles autour nente, il sera incapable de re-
apprennent le nom et l'adresse Déroulement : les personnages d'eux. La ghoule n'est pas loin. prendre le métro, et claustro-
d'un conducteur dont la rame lisent dans le journal qu'un Raioutez * 50 au prochain dé. phobe de surcroît. !
est passée à l'heure où la meurtre affreux a eu lieu à la 121-150 : comme au-dessus,
ghoule s'est évadée, et le nom station Miromesnil, une jeune mais sans bonus au dé. Martin Latallo
de 10 machinistes qui exami-
naient les voies à la même :UTLLY
heure. a PER E

INFORMATION IX t
Source : Georges Pauls, le t
conducteur de la rame.
Accès : aller le voir, réussir un
Eloquence Operatory ou Dis-
5t
cussion Debate.
Contenu: le conducteur n'a
rien aperçu de particulier, mis à
part trois clochards qui dor-
maient à Trocadéro.
INFORMATION X TOR.
Source : les machinistes qui BOrSSrt
examinaient la voie. POMPE
Accès: pour chaque machi-
niste, tirez un dé de Chance .
FILLES DI
Lucky Boll. Dès que celui-ci est CALVAIRE
réussi, les investigateurs auront Ts
trouvé le bon : il faudra alors
réussir un Eloquence Debateou PASS
un Discussion Oratory.
LAGH
Contenu : l'un des machinistes
signalera qu'il a découvert une S'F
espèce de grosse araignée dans XAVIER

t
l'un des couloirs, et qu'il l'a SULPIC t
écrasée. ll a ensuite aperçu une E?Ë:tr s
G-e module pour l'Ultime Epreuveest c_onçu pour une équipe de joueurs
6 de même
niveau ; novice, aventurier, initié ou hér-os'

ffs$x
/îï"t!4è"
de gn
'r'urtir"\o
i'Si ,

'qËï;q

È'

2\ t\.
->.

\ fl.

es jeux de Lyn, offrent lages. Malgré la période trouble confondus dépensait sans Entre 1M et 359 :
aux M.J un module prati- que vit le continent actuelle- compter, subissant le charme Catégorie Novice
que à placer entre deux ment, les traditions ne sont pas de la fête présente dans toute la Entre 360 et 539:
aventures ou encore à utiliser encore toutes perdues et celle cité. Catégorie Aventurier
52 lorsqu'ils sont à cours. Au
contraire des scénarios habi-
des jeux est trop attendue par
chacu.n pour que l'on songe à la Fonctionnement et Entre 540 et 719:
Catégorie lnitié
tuels celui-ci pourra être joué suppnmer. règles des jeux Entre 720 et + :
plusieurs fois par les mêmes Bien que dangereux, pour les Ces jeux sont ouverts à tous, Catégorie Héros
joueurs sans inconvénient, à participants, ces jeux ont tou- hommes et femmes de toutes Exemple; Un personnage ayant
condition de respecter un cer- jours attiré un grand nombre de forces et de tous peuples; la les talents suivant ; P.Afi : 42,
tain délai, car les Jeux de Lyn ne volontaires, qui d'année en an- seule condition étant d'avoir Tir : 25, Cap-phys : 42, Man
se déroulent qu'une fois par an. née veulent se surpasser et être 18ans et de se conformer aux : 26, Disc : 26, Dét : 25, lnf
Ceux qui possèdent les chroni- acclamés par la foule nom- règles. : 40, Conn : 36, et Magie :23
ques de lynaib (règles addition- breuse qui y assiste. Bien sûr, Pendant quatre jours, les épreu- se situera dans la catégorie
nelles), se reporteront, après les récompenses ne sont pas' ves se succèdent en commen- < Novice D avec un total de 285
lecture, en fin de scénario. En négligeables, mais bien des té- çant par celles des novices, pts.
effet, certaines règles de ces méraires y ont trouvé la mort pour se terminer par celles ré- Cette sélection faite, des équi-
jeux sont modifiées à leur inten- avant d'avoir pu en entrevoir servées aux héros. pes de 6 candidats de peuples
tion. et deux épreuves supplé- l'utilisation qu'ils en feraient. C'est pour cette raison que tous différents sont créées par caté-
mentaires leur sont proposées. Ce sont les riches marchands les candidats sont séparés en gofle.
de Lyn, sur l'idée de l'un d'eux, quatre catégories : Novice, Avant d'entamer la premièr'e
Les préparatifs nommé Sarimer, qui fondèrent Aventurier, lnitié et Héros. Cette épreuve, les règles fondamenta-
Comme chaque année, Lyn est ces jeux ; voyant par ce moyen sélection se fait par un système les sont rappelées à chacun des
en effervescence et dans toute une occasion d'amener de l'ar- spécial. Chaque candidat addi- candidats :
la cité, les décorations s'instal- gent dans les caisses de Lyn. lls tionne ses 9 talents (la défense 1) se conformer à la décision
lent, les estrades se montent et ne se trompèrent pas, car la n'en est par un) et selon le résul- des arbitres, sous peine d'être
les marchands sortent leurs éta- foule venant des six peuples tat détermine sa catégorie. éliminé.
2) Chaque épreuve permet chances de réussite de 5 o/o
et 4ème épreuve 5ème épreuve :
donne 15 points aux -bons ti-
:

d'acquerir un nombre de Combat dans I'arène Détection et manipulation


points; le gagnant-étant celui reu rs. C'est une des épreuves qui at- Cette épreuve a toujours sou-
qui en possèdera le plus à la fin Catégorie a héros r: Ouelques tire le plus grand nombre de levé l'enthousiasme du public,
des huit épreuves proposées. changements pour les héros qui spectateurs dans l'arène, qui qui lrouve très drôle de voir les
3) ll est possible d'abandonner devront tirer sur les mêmes s'emplit d'un bruit de foule en candidats rater leur tentative et
à la fin d'une épreuve et ne pas cibles, mais en visant la tête du délire dès la première goutte de d'en subir les conséquences.
participer aux suivantes; mais mannequin. Ce handicap bais- sang v-ersée. lci il y a du danger, et le jeu
cet abandon est définitif et sera leurs chances de toucher Chaque candidat va devoir af- diffère selon les catégories,
seuls les points gagnés aupara- de 200/o : soit * - 0o/o pour fronter seul un animal dressé mais les novices risquent un
vant compteront pour la course - tir, 20 o/o pour le 2ème,
le 1er pour le combat. Selon la caté- peu plus, dû à leur manque
aux prx. - le 3ème tir.
et 25 o/o pour gorie, l'animal sera différent d'expérience.
4) Certaines épreuves étant ainsi que l'armement fourni par Face à chaque candidat, un
dangereuses, il est permis aux Avant d'entamer la deuxième les arbitres. chemin composé de huit dal-
candidats de se soigner à la fin
de chacune d'elles à l'aide
épreuve, chaque participant
fera ses comptes en présence - Catégorie 1 : Le candidat
dispose seulement d'une hache
les ; certaines sont piégées
d'autres non. Avant de mettre le
d'une trousse de secours (cel- de l'arbitre de cette épreuve (le (DG : lD6+2), il ne peut porter pied sur la première dalle (ainsi
les-ci sont fournies par les or- M.J du jour). ni armure, ni bouclier. Son ad- que sur les autres), une détec-
ganisateurs des jeux, sans li- versaire sera un chien sauvage. tion devra être faite pour savoir
mite). Bien entendu, une seule 2ème épreuve : P.A : 30, Pdv : 9, Pr.N : 0, DG si un piège y est. Si la délection
guérison par épreuve est possi- Le saut en longueur : 1D6. réussit, la manipulation sera
ble, et l'utilisation de la magie Aucun danger pour cette -seraCatégorie 2 : Le candidat utilisée pour désamorcer le
est interdite pour ces soins, sauf épreuve, si ce n'est pas de se armé d'une épée (1D10) et piège éventuel. Si elle rate, tant
en cas d'abandon ou de fin des fouler la cheville, mais ceci est d'une armure de cuir Pr : 1 pis, le candidal devra quand
épreuves. assez rare. Les règles sont sim- pour affronter un loup : P.A : même marcher sur la dalle.
5) ll y aura TROIS gagnants par ples il s'agit de sauter le plus 40, Pdv : 12, Pr.N : 1, DG :
catégorie qui se verront attri- loin possible. 1D6 +2. Afin d'aider un peu le candidat,
buer les récompenses suivan- 3 : Même arme- il est permis de sauter une dalle
tes :
Pour cela, nous allons utiliser un
tableau spécial, permettant de
- Catégorie
ment que pour la catégorie 2, de ce chemin (au choix du
1", prix : 1000 Aris + un ap- connaître la distance sautée, en pour afffonter un lion des joueur), mais il devra marcher
prentissage gratuit à l'école de fonction du potentiel des n ca- montagnes : P.A : 60, Pdv : sur les sept autres dalles.
combat + une épée magique pacités physique r et du résul- 15, Pr. N : 1, DG : 1D6+2, Déf C'est le M.J. qui détermine à
faite à sa main: lD10+2 (ne tat du lancer du D100. :4. l'avance et en secret, quelles
peut être utilisée que par la
personne pour qui elle a été
conçue, sinon devient incontrô- Cap.ph 18à 31 à 41 à 51 à 61 à 71 à 81 à 91 à
g) 40 50 60 70 80 90 +
lable dans un combat) + un
équipement complet (tableau Dlm
n" 5 de l'U.E) + une petite épée 01à10 5m 6m 7m 8m 9m 9m 9m 9m
d'or montée en broche. 11àæ 4m 5m 6m 7m 8m 9m 9m 9m
2ème prix : 500 Aris + une 21 àæ 3m 4m 5m 6m 7m 8m 9m 9m
cotte de maille + un équipe- 31 à tto 2m 3m 4m 5m 6m 7m 8m 9m
ment complet + une petite 41à50 2m 2m 3m 4m 5m 6m 7m 8m
épée d'argent montée en bro- 51àô0 2m 2m 2m 3m 4m 5m 6m 'Im
che. 61à70 2m 2m 2m 2m 3m 4m 5m 6m
3ème prix Aris * un équi-
: 250 71à80 2m 2m 2m 2m 2m 3m 4m 5m
pement complet + une petite 81à90 2m 2m 2m 2m 2m 2m 3m 4m
épée de bronze également 91à00 2m 2m 2m 2m 2m 2m 2m 3m
montée en broèhe.
Ouant aux autres candidats, ils
se voient offrir le gîte et le cou-
Si le résultat du lancer du D100
donne 00, le candidat s'est foulé - Catégorie 4 : Le héros quant
à lui portera une armure de cuir
dalles seront piégées (il n'y
qu'une sorte de piège une ;
a

vert pour le temps des jeux, ce la cheville ce qui baissera ses renforcé (Pr : 2\, et sera armé explosion causant des dégâts
qui n'est pas négligeable, vu les cap.phys de 30 o/o pour le d'une épée longue DG: variant selon la catégorie).
prix pratiqués à Lyn à I'occasion -
reste des épreuves. 1 D10+2 pour tenter de tuer un
de ces jeux. Les points acquis pour cette ours: P.A : 80, Pdv : 20, Pr. N
Catégorie nbre de DG
Les épreuves peuvent rnainte- : 2, DG : 1D10, Déf : 8. dalles (explosion)
épreuve seront égaux à 2 fois la piégées
nant commencer sous l'ceil im- distance sautée.
partial des arbitres (en l'occu- Nofe: N'oubliez pas qu'un can- Le principe de la grâce est aussi 1 3 1D3
renc'e, vous M.J). didat blessé à l'épreuve d'avant, appliqué à Lyn. Si le candidat 2 4 1D3
Note : Le M.J peut s'il le désire et qui n'a pu récupérer tous ses sent qu'il va mourir en conti- 3 5 1D6
faire jouer 12 personnes de points de vie en se soignant nuant le combat, il peut deman- 4 6 1D6
même niveau par équipe de six, aura ses cap.phys. baissées der grâce. Si celle-ci est accor- Chaque détection réussie, qu'il
et ne donner les résultats qu'à la d'a utant.
dée, un maître des fauves rap- y ait piège ou non, rapporte 2
iin des épreuves des 2 équipes. pelera aussitôt l'animal, par points. Chaque manipulation
afin de déterminer les trois ga- 3ème épreuve : contre si elle est refusée, le réussie rapporte 3 points.
gnants. Le saut en hauteur combat devra se poursuivre
Pas de danger pour cette jusqu'à la mort... La foule qu'in- 6u-u épreuve : Culture
LES EPREUVES épreuve qui ne demande que carne le M.J accorde sa grâce Un peu de repos pour les mus-
l'utilisation des capacités phy- pour les résultats 1, 2, 3 et 4 sur cles fatigués des candidats, qui
lère épreuve : le tir à l'arc siques. un jet de D6. Bien entendu, une pour cette épreuve vont faire
Cette épreuve n'est aucune-
ment dangereuse pour les can-
didats. ll s'agit de montrer au
- Catégories
didats
1 et 2: Les can-
devront tenter de sauter
demande de grâce est considé-
rée comme un abandon défini-
appel à la réflexion.
L'épreuve est simple : l'anima-
teur des jeux va tirer deux voyel-
53
4 hauteurs différentes (un seul tif.
public que l'on sait tirer, ou que essai par hauteur). Pour cha- En cas de victoire sur l'animal, les et quatre consonnes dans la
l'on ne sait pas. Elle est divisée cune d'elle, un malus sera ap- le candidat marque 20 Points grille donnée.
en trois tirs : un tir facile (9 m), pliqué sur les cap.phys selon la moins le Pdv perdus au cours du 1D6:1:4,2:8,3:1,4:
un tir à moyenne distance difficulté. combat. 0,5:u,6:Y.
(20 m), et un tir à longue dis- 1D10:1:C,2: D,3:F,4:
rance (35 m). Les cibles sont Hauteur Malus points acquis G,5:1,6: M,7: N,8: P,
des mannequins à forme hu- si réussi 9:R. 10:S.
maine. Seule la catégorie < hé- 1 er saut : m 0 o/o
5 Exemple.'Les deux lancers du
ros > a des règles légèrement 2ème saut : m,10 5o/o 5 D6 donnent 2 et 1 : soit E et A.
diftérentes. 3ème saut : m,20
- 10 o/o
10 Les quatre lancers du Dl0: 10,
Chaque candidat effectuera son 4ème saut : m,25
- 7,2 et 4: soit R, M, C et F. Ce qui
premier tir, qui étant facile, - 15o/o 10
donne les lettres Ê.A.R.M.C.F.
Catégorie 3 et 4 même principe, avec quelques changements pour
donne un bonus de + 20o/o (à les hauteurs. Les candidats doivent en moins
rajouter au potentiel de base) et Hauteur malus Points acquis d'une minute donner le maxi-
permet de marquer 5 points en si réussi mum de mots réalisables avec
cas de réussite. Le second tir ne 1 er saut : m,20
- 10 o/o
5 ces lettres. Ex. : FACE. RAME.
donne aucun bonus et permet 2ème saut: m,30 15 o/o
5 MARE. FARCE. MA. ME, CA. CE.
de marquer 10 points en cas de 3ème saut m,40
- 20o/o 10 CAR... etc...
réussite. Le troisrème tir et der- 4ème saut
:

m.50
- Ces mots doivent exister dans le
nier étant difficile baisse les
:
- 25o/o
A ce stade des jeux, une pose boisson est
10
accordée aux participants dictionnaire de LYN (si vous ne
le possèdez pas, consultez le - Catégories 1 et 2 : en choisir une pour le Nord.
Larousse ou autres). Les noms Aucun malus ni bonus sur le pot. magie. ll fera jouer chaque joueur à
propres ne sont pas autorisés. Surface en flammes : dégâts : 2D6 tour de rôle cle la façon sui-
Le gagnant marque 20 points, le Surface avec serpents: dégâts : 2D6 piqûres (une piqûre : vante :
second 15 pts. le troisième 10 - lpdv) 1) Lancer d'un D100 sur I'orien-
pts, et le quatrième 5 pts, les Surface pluie de pointes: dégâts : 2D6 pointes (une pointe : tation ellectué par le M.J en
autres ne marquant rien. - lpdv) secret, au point de départ des
En cas d'ex-aequo, ils seront - Catégories 3 et 4: joueurs. Si le jet est réussi, il
départagés par le nombre de Une protection magique sur l'illusion, donne un malus de indiquera que le joueur pense
mots le plus long, ou par une Surface en flammes : dégâts : 3D6 - 20o/o.
que le Nord est dans une direc-
seconde épreuve. Surface serpents: dégâts : 3D6 piqûres (-1pdv) tion (celle-ci sera la bonne), et
Surface pointes: dégâts : 3D6 pointes (-ipdv) celui-ci avancera de 1 000 pas
Les candidats ayant réussi dans cette direction (tracé
Temi5plsuvs: La chance â o/o
en + par Distance d'une couleur sur la feuille) Si le
Une épreuve qui plaît beaucoup découvrir l'illusion marquent 20 rapport au pot. parcourue jet est raté, le M.J indiquerâ ur{e
au public, mais un peu moins pts. sans couler direction comme étant le Nord
aux candidats. Sur le sol de C'est sur cette dernière épreuve * 5olo 1000m pour le joueur. Cette direction
l'arène, un grand cercle formé que se termine les jeux de Lyn * 10 o/o 750 m sera fonction du résultat du
de six tranches de couleurs pour cette année et c'est avec * 15 o/o 500 m D100 et du potentiel orientation
différentes: bleu, rouge, jaune, recueillement que les gagnants * 20 o/o 250 m du joueur.
vert, rose et violet. Chaque can- s'avancent afin de recevoir leur * 25o/o el * quelques m Pour un résultat supérieur de
didat choisit une couleur et prix de la main même de Sari-
Une fois qu'il aura noté en face 1o/o à5o/o,le joueur aura fait une
monte sur la surface corres- mer.
erreur de 45o par rapport au
pondante ; celle-ci pouvant La fête durera encore toute la de chaque candidat, le résultat
nuit dans les ruelles de Lyn, et du D100 et ses conséquences, il véritable Nord. De 6 o/o à 10 o/o en
contenir six personnes au +, 90o d'erreur, etc...
maximum. au petit matin une nouvelle leur demandera de monter sur
Afin de savoir dans quel sens il
C'est maintenant que le sus- page des archives de la cité sera leurs embarcations et de partir.
noircie par les noms de tous les Cela pourra être simulé sur la aura fait cette erreur, les résul-
pens entre en jeu, car sous ces
participants, avec une mention table, ou sur une feuille de pa- tats pairs seront vers l'Ouest et
surfaces (retenues seulement la les impairs vers l'Est.
pointe), de puissants ressorts spéciale pour les champions de pier ; le M.J. signalant lorsque
ce jour. l'un des bateaux coule. Ce petit tableau vous permettra
sont comprimés et n'attendent de déterminer les erreurs en
qu'un déclic pour se libérer. Ce (SPECIAL D REGLES Les candidats dont le bateau
coule, doivent finir à la nage. fonction du jet.
déclic, c'est une grande roue de ADDITIONNELLES I :
loterie qui le déclenchera. Quant aux autres, ayant à
1o/o * 5o/o Æo d'erreur
Le classement par catégories, construit des embarcations fia- * à
60lo * 100/o: 9& d'erreur
U'animateur fera tourner cette se fait comme dans les Chronr- +11o/o à * 150/o: 135o d'erreur
roue qui bientôt s'arrêtera sur bles, ils doivent maintenant les
ques avec les 10 talents de base diriger au mieux, afin de par- *160/o à * 20o/o:18& d'erreur
une couleur, délivrant ainsi les additionnés. Un personnage Au-delà : 180o d'erreur
ressorts qui projeteront les per- courir le km en un minimum de
sera donc novice jusqu'à 399 temps. Pair : Ouest - lmpair : Est
sonnes se trouvant sur la cou- pts, aventurier de 400 à 599 pts, Exemple. Un joueur a un poten-
leur correspondante à quelques 2emo partie :
initié de 600 à 799 pts, et héros A la différence de la tiel de 45. Le M.J lançant le D100
30 mètres du cercle (dégâts : à partir de 800 points.
1er€, c'est pour lui fait un résultat de 53. ll
1D10). aux joueurs ayant un bon ba-
Les épreuves se passent de la teau, de lancer le D100 sur le donnera donc la direction Ouest
Mais ce n'est pas fini, car un même façon, sauf pour celle du talent diriger un bateau. Ce jet comme étant celle du Nord. (il y
deuxième tour de roue sera fait < combat dans l'arène l où les a 8 o/o de plus que le potentiel du
sert seulement à savoir lequel
et une nouvelle couleur sortira nouvelles règles sur le combat atteindra le but en premier. Plus joueur, ce qui fait, au regard du
(si on retombe sur la même seront appliquées (localisation le résultat se rapproche de 01 o/o, tableau, une erreur de 90o. Le
couleur, tant mieux pour les des coups. dégâts, protection, plus le bateau est dirigé avec chiffre est pair, donc l'erreur est
candidats). Cette loterie sera casque, etc...). aisance et rapidité. vers l'ouest).
simulée par un lancer de D6 : 1 A l'épreuve no 5, le candidat Le M.J. peut ainsi déterminer Dans l'exemple ci-dessus, le
: bleu,2: rouge,3: jaune.... peut ajouter aux pourcentages qui arrive en premier à cette candidat parcourera 1 000 pas
Les candidats étant restés sur le des talents utilisés, les diffé- épreuve. Le reste du classement vers l'ouest, tout en pensant se
cercle à la fin des deux tours de rents bonus attribués au peuple se fait sans mal : d'abord ceux diriger vers le Nord.
loterie, marqueront 20 points et au métier. ayant un bon bateau (selon le 2) Mille pas plus loin, un
chacun. Epreuves résultat de leur lancer de D100), deuxième jet est demandé, afin
de savoir si le joueur s'est perdu
supplémentaires puis ceux dont le bateau a coulé
ou non. La procédure est la
8e-e épreuve : La magie Ces épreuves sont à rajouter (selon la distance parcourue).
Pour cette épreuve, chaque entre la seme et la 6eme. Outre Le vainqueur marquera même :jet de D100 effectué par
2b
candidat est amené, seul, dans leur place dans ces jeux, elles points, le second 15 pts, le troi- le M.J et direction du Nord
une petite arène aménagée à permettent au M.J. et aux sième l0 pts, et le quatrième 5 donnée (fausse ou réelle).
cet effet. Au milieu de celle-ci, joueurs de s'habituer à certains pts. Pour les autres, des sauve- N'oubliez pas qu'à cette étape,
lrois surfaces de 10 m sur 10 m, talents annexes et à leur utilisa- teurs viendront les chercher, le joueur doit de diriger vers
peu engageantes. La première s'ils ont des crampes en cours l'Ouest pendant mille pas.
tion possible. 3) Dernière étape : le joueu.
est entièrement en flammes, la La course d'embarcation de route.
seconde grouille de petits ser- Cette épreuve se déroule en Après cètte épreuve humide, devra se diriger vers le Nord. La
pents et la troisième subit sans passons à la seconde. procédure sera la même qu'au-
dehors de la cité, sur les bords pa rava nt.
interruption une pluie de petites de la Sélina. ll s'agit pour les Où est passé le Nord ?
Le M.J fera donc jouer chaque
pointes acérées. candidats de construire une Pour cette deuxième épreuve,
ll est demandé au candidat de joueur à la suite et tracera sur la
embarcation de leurs propres les candidats doivent faire ap-
lraverser l'une de ces surfaces, mains. lls ne disposent pour pel à leur sens de l'orientation. feuille, le chemin parcouru par

54 en sachant qu'une seule d'entre


elles est une illusion magique,
les deux autres étant réelles.
cela que d'une hâche, d'une
scie et de cordes. Puis, ils doi-
vent la mettre à l'eau et parcou-
lls sont amenés les yeux ban-
dés, au centre d'une petite fo-
rêt, où il leur est demandé de
chacun. Notez qu'il peut très
bien arriver qu'un joueur fasse
des allers et retours sur le
Pour découvrir laquelle des trois rir 1 km, sans couler, dans les parcourir 'l 000 pas vers le Nord, même tracé, ayant complète-
est une illusion, le candidat de- meilleurs temps. de là 1 000 pas vers l'Ouest, et ment perdu la boussole. Lors-
vra faire un jet de D100 sous la Cette épreuve est divisée en pour finir encore 1 000 pas vers que tous les joueurs auront fini
magie. Si son jet réussit, il deux parties : la première utili- le Nord, afin de re.joindre un leur promenade, le M.J dévoi-
pourra traverser cette illusion sant le lalenl bricolage, el la point précis. Le problème est lera le véritable Nord et le point
sans dégâts ; par contre, si son deuxième le talent diriger un qu'il n'y aucun sentier ni chemin d'arrivée qu'ils devaient rejoin-
jet rate, il n'aura plus que son bateau. pouvant aider les candidats, qui dre.
intuition à qui se fier et traver- lere partie: ne devront se fier qu'à leur sens
Le classement se fera de la
sera une des surfaces au ha- manière suivante :
Le M.J. lancera le D100, en se- de l'orientation (bon ou mau- Le joueur étant, sur ou le plus
sard. cret, pour chacun des joueurs, vais). près de ce point, gagne. Puis
C'est le M.J. qui détermine à et notera les résultats obtenus. Procédure :
par ordre décroissant, du joueur
l'avance pour chaque candidat, Si le jet de D100 est inférieur au Le M.J placera une feuille qua-
le plus près à celui étant le plus
quelle situation est une illusion potentiel bricolage du joueur, drillée sur la table, sur laquelle il
(pouvant ainsi laisser les autres aucun problème, l'embarcation aura marqué d'une croix au loin. Les ex-aequo sont permis
joueurs en spectateurs). flottera très bien. Par contre, s'il centre, le point de départ des et marquent chacun le même
est supérieur à ce potentiel, nombre de points. Le vainqueur
Pour cette épreuve, les dégâts candidats. Puis il décidera, en marque 20 points, le second 15
subis en cas de passage sur une celle-ci coulera. Afin de déter- secret, la véritable direction du pts, le troisième 10 pts, et le
surface non-illusion ainsi que miner à quelle distance cela Nord. Pour ce faire, il peut nu- quatrième 5 pts.
l'utilisation du potentiel magie, arrivera, le M.J. se servira du méroter les huit directions prin- q
diffèrent selon les catégories. petit tableau suivant : cipales d'une rose des vents et Fabrice Cayla

IMPRIMERIE S.A.l.T. Z.l. 78190 TRAPPES n.8400542 Printed in France

t
pleine forme ? fonl mieux, cot yous êles le héros
d'une série de livres; lace à vous : des lrolls,
des drogons, des borboes, des serpenls-rosoirs,
d; Ç.y.tbondits,aeioiquesiaeibiodets,aeiciiéii'ià'ntiàlîËirÂpi,er,dessoutes',
des hydres qui vous ollendenl, ossoillés
de song, ou délour de choque poge. Vos otmes pout tes-combollre-? épée, vohe osluce,
votre hobilelé, vohe endurance, volre chonce, la
lo mogie el une poire de dês. ALopS.
ALORS, À VOUS loufp... ttS
oc ,tOWn...
vOttS OC tzl

1. En tournonl ie cc. c Jn funnel, vous venez de 2. Vous êtes porli à lo recherche du maieou de 3. Voie voisseou s}oîiol s'esl oDorochè d'un (Js-
vous heuier o un )PQUE recoutobte qui brondil .un Gitlibron? Foi bien, mois quette ènèir âzvoii trone/ iicoiiu.-te ,iiisé aluî ei5-réïiiiéioî'pâ:
d'otmes d L. Jes'e.te'rce tt vo;us jefte o to penèlre sur te teniloiré ae to rÈuur aeuontcàr a ,oi'suri;éààïà;rài;Ë;;;u;tiéàt":tÏ.'.'Âiiér:iiui
.fleou lenotme
Ilgute boute ce fd heflssee de. poinles. ptésent,vous.ollez.devoirl'otfronlerseut, e//eetses tesuivre,commeit vousi'oraonÀè,6iprèf*eivous-
vous ovez une chonce sJt tTais d.e porer të-coup. q.uotre ocotytes. Alors, inutiie de vous êoCnér-tâ- essàyerâetii éénoiiàrànàéélenchontteteude
lo tentet e? ta-s'elccnt ou no32é du veriîé: c'esr in comboi sons ngijlqulioui onênJ vo{èânons loser? Gicive àiiemme que vous ourez
.Yg.u,:.P-9!r-u-e-z
BYRINIHE DE u MoPt. ou n" to1 de rA FoRÊr pE tA MALÉprcnôN. à résoudre ou na Zet aè È éÀtliii nÀepUe.

4 Toul le monde le soil les rues ne,sont pos sûres 5. Vous ovez beou êlre un héros, vos dons de 6. pos de chonce : vous venez de Éveiltet un
ou Poû du soble Noit tc preuve. deux.gig^ontes- séducîeu n'ouronl oucun elfet surio rtrvtrvtr-ori eenx,unedècès-àreo4eigigolteiquei,orulotài
ques lRoLLs. metcenottes'ercces de tà êorde CAVERNES:leregotdlou,etleosutgi desàgioltè etstupidesauetesMoîtresSoiciùsàè1àrouiNoiré-
d'Elite tmDeriote ctu seloneû Azzu vaus boîent te et.s'oppête o jeier so lcince sur io-is.-n né"voi{ ;;;;î;i";i iifi.'fà';;âi;Ë, ,-;i; ép,;;â;tà tui;
chemin,. otop gt19 _v9_us-i9.u-e,;,ez to vtrie en quéte pqiti cju'à'iois-,enâià bù-n; ii-à" aip! ,"{"i'i;;;;;,";:r"pZirléiX'7; ii" entre nous,
9st9.
du repoire de ZANBAR 9oNE. Prince de lo Nuii. De R9!!ÉzAPp pôur sovoir si etle o visé juste ôu=fri-
qLlgt_vgu.s f9ilg-t9gtgft9t de vôus etTe Êndu ou
^oi, ou no 352
àtâirce bien rcis1n;obtà de vous renare
d)IACT\ADELLEDUCHAOS?
no 307 de l4 I:llÊ DES VOLEUPS.
DEUX DÉ5, IIN CPAYON ET UNE GOMME
soNr lfs 5EUt5 ACCfSSOtpES DONI VOUS !",,,""
'!",-
AIIREZ BESOIN POUR DEVENIR UN HÊROS.
VOUS SEUL DÉCIDEREZ DE IA ROU\E À
sulvRE Dff P/souFs A couRtR Ef DEs
CREAIURES A COMBAITRE.
ALOPS, BONNE CHANCL.
EN VENTE

GALLIMARD CHEZ VOTPE


LIBRAIRE
A relourner, occompogné du règlement à Jeux Descortes: 5, rue de lo Boume 75008 PARIS.
J Crhulhu
lJAppel de 199 F ltr ltAsile d'Aliénés llotol
99 F lrotol
f, Supplément de 9rhulhu_: ?? i l- Les Fungi de yussoth Frois de port et d'embolloge +
99 F I Frois
I Les Clmbres de Yog-Sothoth 99 F I :l Lo molé-diction Jés Chthoniens çq FlAooyer-
- f lA oo'
Offre voloble égolement pour lo Belgique ef lo Suisse.