Vous êtes sur la page 1sur 5

Régis Rousseau - 01/02/2018

TP3 : Modulation de Fréquence


1 Objectifs
— Comprendre les fondements théoriques de la modulation de fréquence (FM) et de la
démodulation FM.
— Mettre en évidence les principales caractéristiques d’un signal modulé FM.
— Examiner les effets d’un canal bruité gaussien (AWGN) sur un signal modulé FM.
— Etudier et implémenter un récepteur de radio FM réalisé à partir d’une carte SDR
USRP-2901.

2 Préparation
1. Donner l’expression d’un signal modulé FM et de sa fréquence instantanée fi .
2. Si l’on se place dans le cas simple où le modulant est une sinusoïde, donner l’expression
de la fréquence instantanée fi du signal FM, de l’indice de modulation β en fonction
de la constante Kf puis de l’excursion maximale en fréquence ∆f .
3. Expliquer la différence entre une modulation FM dite "NFM" et "WFM".
4. Expliquer ce qu’est la bande de Carson.
5. Si l’on veut émettre un signal stéréo, on se retrouve avec un signal multiplex occupant
en bande de base une largeur W = 53 kHz, est-ce cohérent avec un espacement de
sous-porteuses de 200 kHz ?

3 Analyse théorique du signal modulé FM sous Mat-


lab/Simulink (3H)
3.1 Analyse temporelle d’un signal modulé FM
L’objectif de cette partie porte sur l’analyse d’un signal modulé FM à partir de sa formule
théorique et l’influence des différents paramètres de modulation sur le signal modulé dans
le temps. Dans ce premier modèle, le modulateur FM est très similaire au modèle théo-
rique. Ouvrir le fichier ”f m_mod_v2017a.slx”, dont le diagramme est présenté figure 1,
sous Simulink.
1. Expliquer la construction du signal modulé, à partir de la formule théorique. Donner
les valeurs de de la fréquence fm du signal modulant, la fréquence porteuse fp , la sen-
sibilité du VCO Kf , les amplitudes de la porteuse Ap et du modulant Am , l’excursion
maximale en fréquence ∆f , l’indice de modulation β. En déduire l’équation finale du
signal modulé s(t).
2. Lancer la simulation afin d’observer les signaux.
3. Quels paramètres de la modulation peut-on retrouver à l’aide de ce signal modulé
visualisé sur un oscilloscope ? Donner un exemple précis.
4. Etudier de façon qualitative l’influence des paramètres suivants : la fréquence du
modulant fm , l’amplitude du modulant Am , la sensibilité Kf du VCO. Pour chaque
paramètre, choisir 3 valeurs.

TPS 2018 - 3TC


3.2 Analyse fréquentielle d’un signal modulé FM Régis Rousseau - 01/02/2018

Figure 1 –

3.2 Analyse fréquentielle d’un signal modulé FM


Nous gardons le même modèle mais l’analyse se portera sur l’analyseur de spectre de
Simulink. Cette sous-partie a pour but l’analyse spectrale d’une onde sinusoïdale modulée
en fréquence.
1. Revenir au modèle original de la partie précédent en y reportant les valeurs d’origine.
2. Lancer la simulation afin d’observer les signaux précisément. Paramétrer la fenêtre
de pondération de l’analyseur (Hann, Hamming...) offrant la meilleure précision en
amplitude.
3. Quels paramètres de la modulation peut-on retrouver à l’aide de ce signal modulé
visualisé sur un analyseur de spectre ? Donner un exemple précis.
4. Estimer la bande de Carson.
5. La modulation est-elle de type WFM ou NFM ? justifier.
6. Calculer la puissance moyenne du signal visualisé à l’analyseur et la comparer avec la
valeur théorique.
7. Examiner sur le spectre, de façon quantitative, l’influence de l’indice de modulation
β, la fréquence du modulant fm , l’amplitude du modulant Am .
8. On constate qu’à une certaine valeur de β, la puissance transmise par la porteuse
(n=0) est pratiquement nulle, alors que celle des autres raies augmentent. Trouver
cette valeur et constater le résultat.

3.3 Analyse d’un signal modulé FM en présence de bruit


L’objectif de cette partie est de regarder le comportement d’un démodulateur de type
PLL en présence d’un signal modulé FM bruité. Ouvrir le fichier ”f m_demod_v2017a.slx”,
dont le diagramme est présenté figure 2, sous Simulink.
1. Expliquer le principe retenu pour la démodulation FM et décrire ces étapes.
2. la démodulation en présence du bruit, dans le domaine fréquentiel et temporel. Vous
ferez 3 valeurs choisies judicieusement.
3. A partir de quelle valeur du SNR, le signal n’est plus correctement démodulé ?

TPS 2018 - 3TC


Régis Rousseau - 01/02/2018

Modulation Transmission Demodulation

DSP
butter
K Ts
cos AWGN
z-1 Matrix Discrete-Time
Multiply VCO

Matrix Multiply

2*pi*15e3 2*pi*50e3

2pi.Kf 2pi.Fc

Figure 2 –

4 Etude d’un récepteur FM stéréo (1H)


4.1 Principe
On se propose de réaliser, à partir d’une carte USRP-2901, un récepteur FM stéréo. La bande
FM se situe entre 87.5 MHz et 108 MHz et l’excursion en fréquence est de 75 KHz.

Si l’on veut émettre un signal stéréo, on se retrouve avec deux signaux (gauche, noté G,
et droite, noté D) occupant la même bande (50 Hz à 15 kHz). Pour émettre ces deux signaux
en utilisant une seule porteuse, on construit un signal appelé multiplex, dont le spectre a
l’allure figure 3. C’est ce signal qui sert ensuite de modulant à la porteuse située dans la
bande 87.5 MHz à 108 MHz. Le déplacement du signal G-D sur l’axe des fréquences se fait
en modulant en amplitude une porteuse à 38 kHz.

Le signal stéréo est élaboré de la manière suivante :


— tout d’abord, on forme deux signaux intermédiaires correspondant à la somme et à
la différence des voies gauche (G) et droite (D) ;
— G+D n’est pas modifié dans la suite : il correspond au signal monophonique qui sera
diffusé sur un seul et unique haut-parleur si le récepteur n’est pas capable de restituer
un son stéréophonique ;
— G-D est translaté en fréquence, autour de la fréquence fp = 38 kHz. Cette translation
est simplement effectuée en multipliant le signal G-D par une signal sinusoïdal à 38
kHz ;
— enfin, le signal stéréo final est obtenu en ajoutant ensemble G+D, G-D déplacé autour
de 38 kHz, et un signal sinusoïdal de fréquence f0 = 19 kHz. L’importance de ce signal
sinusoïdal sera étudiée dans la suite.
Le schéma de principe du multiplexeur stéréo est donné Figure 4 . Il résume l’ensemble des
traitements listés ci-dessus. L’allure du contenu fréquentiel du signal stéréo est quant à elle
représentée Figure.
L’objectif de cette partie est de proposer une solution permettant de décoder le signal stéréo
afin de retrouver les deux signaux d’origine G et D.

TPS 2018 - 3TC


4.1 Principe Régis Rousseau - 01/02/2018

Figure 3 – Allure du spectre d’un signal stéréophonique

Figure 4 – Schéma de principe du multiplexeur stéréophonique

1. Quelle sera la bande occupée du signal modulé ?


2. Est-ce cohérent avec l’espacement des porteuses à Lyon ?
3. Une fois la démodulation FM effectuée, on obtient le signal multiplex. Comment
peut-on, à partir de là, obtenir seulement le signal G+D ?
4. Comment peut-on obtenir le signal G-D ? Vous réfléchirez notamment au rôle de la
raie à 19kHz ?
5. Comment peut-on, à partir de G+D et G-D, obtenir G et D ?
6. Compléter le modèle fourni "fm_stereo_v2017a " dont le diagramme est présenté fi-
gure 5 afin de réaliser un récepteur FM stéréo complet. Vous devez également modifier
les paramètres du bloc USRP afin d’obtenir en sortie un " sample rate " de 2.4 MHz
avec un " samples per frame " de 4096.
Le bruit qui résulte de la transmission affecte surtout les fréquences les plus hautes du
modulant ; or l’énergie du signal audio se concentre justement davantage dans les graves.
Pour cela, les émetteurs FM amplifient, ou accentuent (emphasize) les aigus des signaux G
et D avant formation du multiplex, à l’aide d’un filtre pré-accentuateur. A la réception, il
faut opérer l’opération inverse, c’est-à-dire atténuer les aigus.
7. Ajouter le bloc "FM Deemphasis Filter" ?
8. Avec un analyseur de spectre portable, repérer la station FM la plus puissante et
paramétrer en conséquence la constate " FM Carrier (Hz) ".
9. Lancer la simulation et tenter de recevoir la station radio choisie ?

TPS 2018 - 3TC


4.1 Principe Régis Rousseau - 01/02/2018

Figure 5 – Diagramme d’un récepteur FM stéréo en radio-logicielle incomplet

TPS 2018 - 3TC