Vous êtes sur la page 1sur 6

ECOLE NATIONALE D’INGÉNIEURS

DE MONASTIR


TRAVAUX PRATIQUES

MACHINES THERMIQUES

Machine Frigorifique

Compte rendu élaboré par :


Avril 2004

I- INTRODUCTION :
Un cycle frigorifique est un cycle qui sert à enlever de la chaleur d’une zone à basse
temperature, et a transfert la chaleur à des zone de plus haute temperature

Objectif :
On se propose dans cette manipulation d’étudier une machine frigorifique en identifiant ces
composantes.
Etudier l’influence d’un echangeur sur les carecteristique du cycle.
Tracer le diagramme(P ,H) ;L’etude de chaque compartiment.

- ETUDE THÉORIQUE :
Principe de fonctionnement :
Un réfrigérateur idéal fonctionnerait selon le cycle de Carnot inverse et passerait par les
transformations suivantes :
 compression isentropique de la vapeur humide d’une basse pression P1 à une
pression P2.
 condensation à haute pression à température constante.
 détente isentropique de la vapeur humide à la pression P1.
 évaporation qui fera retourner le système à l’état initial.

Machine frigorifique -2-


Avril 2004

III- ETUDE EXPÉRIMENTALE :


Le déroulement de la manipulation se fait en deux étapes :avec ou sans échangeur.
Tableau des mesures relevées :

Tension
Ve V 175 175 175 175 175 175
évaporateur
Intensité
Ie A 4.7 4.7 4.7 4.7 4.7 4.7
évaporateur

Intensité
Im A 3.7 3.7 3.7 3.7 3.7
condenseur 3.7
Tension 220
Vm V 220 220 220 220 220
condenseur

A partir de ces valeurs, on détermine les différentes enthalpies spécifiques au niveau des
différents points du cycle, ainsi que les différents paramètres qui vont nous permettre de caractériser

le réfrigérateur. (Valeurs déterminées pour le premier essai : m


 w = 58 Kg/h = 0.016 Kg/s à partir de
l’abaque du réfrigérant R12).

Bilans d’énergie des différents éléments du système :


 L’évaporateur :

- Taux de variation d’enthalpie :


Qe  We  m
 r (he  hs )  0
Or We  0
Donc
e  m
Q  r (h6 – h5 )

- Apport de chaleur à l’évaporateur :

  I .V
Q e e e

 Le condenseur :

- Taux de variation d’enthalpie :


 r ( h3  h2 )  Q
m c

- Transfert de chaleur vers l’eau :

QC  m
 w Cp w .(t 8  t 7 )

 le moteur et le compresseur :
Machine frigorifique -3-
Avril 2004

- Puissance fournie au moteur :


P  Pélec  Vm .I m . cos 

avec cos  : facteur de puissance relevé à partir de la courbe « rapport entre le facteur de
puissance et la puissance de l’arbre moteur(Ps) ».

Or Ps  C.n m et C  L.F

Avec C : couple sur l’arbre moteur


L : Bras de levier
n m : Vitesse angulaire du moteur.
F : Dynamomètre à ressort

D’où Ps  L.F .n m

AN :Ps =0.15 * 11 * 2* 1450 / 60 =254.5W

D’après la courbe qui donne le rapport entre le facteur de puissance et la puissance de l’arbre moteur
on a cos =0.55 soit donc

P=220*3.7*0.55 =447.7 W

- Puissance indiquée au compresseur :


Pi  Ps  Pc  L.n m .( F  F f )
AN: Pi = 0.15 * 2* 1450 / 60 (11 – 5)
= 136.66 W

 Coefficients :

- COP basé sur la puissance électrique fournie :


Q e
COPélec 
Pélec

Les caractéristiques du compresseur sont les suivantes :

Couple dynamomètre à ressort (aspiration


Ff N 5
fermée)

Couple dynamomètre à ressort F N 11

Vitesse de rotation du compresseur nc tr/mn 415

Vitesse de rotation du moteur nm tr/mn 1450

Machine frigorifique -4-


Avril 2004

Cylindrée du compresseur Vc cm3/tr 83.3

Bras de levier du dynamomètre L cm 15

0.016(SANS 0.016(AVEC 0.022(SANS 0.022(AVEC 0.030(SANS 0.030(AVEC


meau g/s
ECHANGEUR) ECHANGEUR) ECHANGEUR) ECHANGEUR) ECHANGEUR) ECHANGEUR)
361 363 360 364
h1 kJ/kg 362 364

384 386 385 387


h2 kJ/kg 384 385

220 220 219 219


h3 kJ/kg 222 222

217 215 216 215


h4 kJ/kg 220 216

217 215 216 215


h5 kJ/kg 220 216

349 349 348 348


h6 kJ/kg 354 354

0.061455 0.061455 0.061455 0.061455


v1 m3/kg 0.061455 0.061455

726 737 726 731.5


Qe W 737 759

- 902 -913 - 913 -924


Qc W - 891 - 896

1.62 1.646 1.62 1.63


COPelec 1.646 1.695

Interprétations
En augmentant le débit d’eau dans le condenseur on remarque que Le
COPelec augmente pour le systéme avec ou sans échangeur.
Le COPelec augmente si on ajoute un échangeur dans le circuit vu que

Machine frigorifique -5-


Avril 2004

Q augmente mais dans notre expérience on ne remarque qu’une légère

augmentation et cela est dit à l’efficacité de l’échangeur et aux pertes à


son niveau.
Le cycle réel obtenu à partir du diagramme (P, h) est différent de celui
de Carnot (idéal) et cela est du aux pertes de chaleur dans les conduites
du circuit et à la détente et la compression qui sont respectivement
isenthalpique et isentropique pour le cycle de Carnot et de l’apparition
d’une surchauffe au niveau du point (6) au (1) et d’un sous
refroidissement au niveau du point (3) ou (4).
L’application du premier principe de la thermodynamique donne:
447.7—891+737=293.7 (premier essai sans échangeur).
W+Qc+Qe=447.7 896+759=310.7
— (premier essai avec échangeur). -

).
On remarque que le premier principe de la thermodynamique est non
vérifié vu les pertes thermiques dans les conduites. et cela est plus
remarquable dans le cas avec échangeur car Qaugmente mais sa

transformation en Qe n’est pas totale.

Un débit de 58 Litre I h à 33°C (sans échangeur) consomme Qe = 0.737

KW ce qui correspend à 0.737 KJ /s ou (0.737 *3600) KW S or 1KWh


correspend à 3600 KJ et coûte 70 millimes donc ce débit coûte

(0.737*3600*70) /3600 = 51.59 millimes; et ce

méme débit coûte avec échangeur (pour Qe 0.759 KW) 53.13 millimes.

Ce coût est acceptable vu qu’il est relativement non cher.

Machine frigorifique -6-