Vous êtes sur la page 1sur 7

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Ecole Nationale Polytechnique d’Oran

Département Génie Mécanique

TP 03 : RDM
LES COURBES DE FLEXION
ELASTIQUES

Elaboréé par :
ALOUAN FOUAD
ARROUSSI CHAABEN
AMMOUR NADIR
AZZI MOHAMMED
CHERIF
I. Introduction :
Les essais de dureté sont des essais qui caractérisent la surface du matériau. Ce
sont des essais simple et rapide à mettre en œuvre, y compris dans des
conditions de production. Il ne permet pas de déterminer les caractéristiques
fondamentales du matériau, mais il permet de comparer plusieurs matériaux
entre eux, et de suivre l'évolution d'un matériau en cours de traitement.

II. Partie théorique :


Les essais consistent à créer une empreinte avec un objet sous une certaine
charge. Le degré de dureté obtenu est corrélé avec la limite élastique Re et la
limite à la rupture Rm.

Il existe plusieurs essais normalisés, et par convention dans tous les cas :

*) L’objet doit être stable, la direction de pénétration doit être perpendiculaire à


la surface ;

*) La surface doit être plane sur la partie mesurée, et débarrassée de matériaux


étrangers, comme par exemple une couche d'oxyde.Cela nécessite en général au
moins un décapage au papier de verre.

1)-Essai VICKERS :

L'essai VICKERS consiste à mesurer les dimensions d de l'empreinte laissée par


un pénétrateur pyramidal. La dureté VICKERS est notée HV :

On remarque que HV est homogène à une contrainte σ (force divisée par une
surface), HV est donc corrélé à la contrainte nécessaire pour déformer le
matériau, c'est-à-dire à Re.

Avantages : l'essai est reproductible, on obtient des résultats proches pour un


même matériau ;

Inconvénients : il est long à mettre en œuvre : polissage miroir d'une face (les
rayures résiduelles ne doivent pas gêner la mesure des dimensions), temps de
lecture (mesure des dimensions à la loupe graduée et vis micrométrique).

1
Il est donc principalement utilisé en laboratoire

2)-Essai BRINELL :

L'essai BRINELL est similaire à l'essai VICKERS, mais le pénétrateur est une bille.
La dureté HB est calculée en fonction de la force, du diamètre D de la bille et du
diamètre dde l'empreinte. HB est également homogène à une contrainte.

Avantages : rapide et facile à mettre en œuvre ;

Inconvénients : nécessite une surface bien préparée (tournage, fraisage).

2
3)-Essai ROCKWELL :

L'essai ROCKWELL, consiste à


mesurer une profondeur de
pénétration, le pénétrateur étant une
bille. Ou plus précisément :

On effectue un pré-chargement avec


une force F0 ;

On applique une force


supplémentaire F1 puis on la
relâche ;

On regarde la profondeur r que l'on a obtenue.

Il existe plusieurs essais ROCKWELL, les principaux étant les essais B et C. La


dureté ROCKWELL HR est calculée comme suit :

- HRB = 130-500*r

-HRC = 100-500*r

Un degré ROCKWELL correspond donc à un enfoncement de 0,002 mm.

Avantages : essai simple et rapide ;

Inconvénients : dispersion des résultats importante.

L'essai convient bien pour des duretés élevées, et est surtout pratiqué sur de
petites pièces.

Il n'est pas possible de comparer les duretés obtenues avec des essais différents.
On peut toutefois donner des ordres de grandeur (voir norme NF A 03-173).

3
III. Partie expérimentale :
Dans ce qui concerne la partie expérimentale on va faire les différents essais sur
des différents matériaux.

1-pour l’acier : On utilise Brinell :

Diamètre du pénétrateur D Charges P


15 750
10 1000
Avec : p=10 D²
D ²−d ²
D− √¿
¿
On a ladureté Brinell est donnée par : HB= ᴨD ¿
2F
¿

Avec : d= (d 1+ d 2)/2

AN :

- Pour : D=15mm

On a d1=9mm et d2=10.5mm

Ce qui implique : HB= (6,63±0,01) MPA

- Pour : D=10mm

On a : d1=8 et d2=9

Ce qui donne : HB= (11,06±0,01) MPA

2-Pour l’alliage léger :On utilise Vickers

Diamètre du pénétrateur : D La Charge : P


0,5 2,5
1 10

4
On sait que ladureté Vickers est donnée comme suit :

HV = 1,854 F /d ² .

- Pour : D= 0,5mm.

On a d1= 0,4mm et d2 = 0,36mm

Alors : VH= (32,09±0,01)MPA.

- Pour : D=1mm.

On a d1=0,8mm et d2=0,9mm.

Alors : VH= (25,66±0,01)MPA.

3-Pour les alliages :On utilise Rockwell C :

Diamètre du pénétrateur D Charge P


5 750
10 1000

- Pour : D=5 : On a d1= 4,4mm et d2= 4,8mm.


- Pour : D=10 : On a d1= 9,3mm et d2=9,7mm.

IV. Conclusion :

5
D’après ce TP, on peut déduire que chaque matériau possèdeune dureté qui
le rend différent des autres. On a effectué des différents essais pour des
différents matériaux, et donc chaque essai est utilisé suivant les
caractéristiquesdu matériau :

- Brinell : on l’utilise sur des matériaux qui ont une surface plane et nettoyée
et ayant une épaisseur suffisante pour que le matériau ne se déforme pas.
- Vickers : on l’utilise sur des matériaux tendres ou très durs, pour des pièces
de petites dimensions.
- Rockwell : on l’utilise sur des petites pièces et pour la dureté de
revêtements, et il est préférable que la pièce soit parfaitement stable.