Vous êtes sur la page 1sur 2

Algèbre 1 Exercice 9. Soit m ∈ R.

Résoudre par la méthode de Gauss le système linéaire dépendant


TRAVAUX DIRIGÉS, SÉRIE 3 de m : 
x + my + 2z = 0
1. Opérations sur les matrices

(m + 1)x + 2y = 0
Exercice 1. Dans les cas suivants, calculer le produit AB lorsqu’il est défini. 
x + 3y + (m − 1)z = 0
 
1 1  
1 1 −1 
1 −1 1

(1) A =  2 −2  , B=
2 −2 1
0 1
  Exercice 10. Soit la matrice A =  2 1 1 . A l’aide de la méthode de Gauss,
 1 1 −i 3 1 2
(2) A = 1 i 2 , B= 2 −2 + i 1  montrer que A est inversible et calculer A−1 .
2−i −1 2 − 2i
   
4 3 2 1 1 4. Exercices de révision
(3) A =  1 2 1  , B =  2 −2 
0 −1 2 2 −1 Exercice 11. Examen  fin (janvier 2017)
al 
1 −1 m + 1
Exercice 2. Soit 
1 1 0
 Soit la matrice réelle Am =  3 −1 m − 1 
A= 0 1 1  et B = A − I3 . 1 2 m−2
0 0 1 (1) Calculer le déterminant de la matrice Am .
(1) Calculer la transposée de la matrice A. (2) Vérifier que A0 est inversible.
(2) Calculer B n pour tout n ∈ N. En déduire An . (3) Donner la co-matrice de la matrice A0 .
(4) Calculer l’inverse de la matrice A0 .
 
1 1
Exercice 3. Soit la matrice réelle A = .
0 2 Exercice 12. Examen final (janvier 2017)
(1) Calculer A2 et montrer que A2 − 3A + 2I2 = 0. Soit le système linéaire Sm , où m est un paramètre réel.
(2) Déterminer une matrice B telle que AB = BA = I2 . 
 x − y + (m + 1)z = 0
2. Déterminants - Inversibilité
Sm 3x − y + (m − 1)z = 0
Exerc
ice 4. Calculer
 les détermi
nants des ma
trices suivantes : 
x + 2y + (m − 2)z = 0
1 1 −1 2 3 5
A= 2 −2 1  B =  1 −2 2  (1) Pour quelles valeurs du paramètre m le système Sm est de Cramer
0 1 1 1 1 2 (2) Lorsque Sm est un système de Cramer, donner la solution unique du système Sm .
 
0 2 −1 3     (3) Résoudre le système Sm lorsqu’il n’est pas un système de Cramer.
 0 2 −1 1 2 2 1
1 2 1 
C=  D =  2 −2 2  E=  2 2 1 .
0 −4 3 1 
−3 3 2 −3 3 2
0 2 0 2
Exercice 5. Pour quelles valeurs du paramètre réel m la matrice Am est-elle inversible?
 
m 1 1
A= 1 m 1 
1 1 m
1 
1 2 −1
 2 0 2 
Exercice 6. Calculer l’inverse de la matrice A =
2 1 2
3. Résolution des systèmes linéaires
Exercice 7. Résoudre par la méthode de Gauss le système linéaire

 x + y + z + w = 1
x + 2y + 2z + 2w = 2
x + 3y + 3z + 3w = 3

Exercice 8. Résoudre par la méthode de Gauss le système linéaire



 x + y + z + w = 1
x + 3y + 3z + 3w = 3
x + 5y + 5z + 5w = 6

TD. N°4. Thermodynamique On considère un réfrigérateur qui fonctionne selon un cycle de Carnot entre la source
chaude à la température ambiante 𝑇1 = 𝑐𝑠𝑡𝑒 et la source froide à la température variable 𝑇 (𝑇1 >
A- Machines thermiques 𝑇 > 𝑇2).
Exercice 1 : On considère un cycle élémentaire qui dure le temps « dt » et au cours duquel le fluide échange
les quantités de chaleur 𝛿𝑄1 et 𝛿𝑄2 avec les sources chaude et froide respectivement et 𝛿𝑊 avec
Une machine thermique utilise comme fluide de fonctionnement 1 mole d’un gaz parfait l’extérieur. On donne 𝐶1 et 𝐶2 les capacités calorifiques des sources chaude et froide supposées
diatomique qui se trouve initialement à une pression de 1,5 atm et à une température de 20 °C. constantes.
La machine réalise le cycle réversible formé des transformations suivantes :
1) a- Donner le schéma de principe de fonctionnement en indiquant les signes des quantités de
1) Une compression adiabatique jusqu’à une pression de 20 atm. (transformation AB) chaleur et du travail échangés.
2) Une détente isobare qui fait doubler son volume. (transformation BC) b- Déterminer l’expression de son efficacité 𝑒 (𝑇) et préciser sa valeur lorsque 𝑇 aura
3) Une détente isotherme qui ramène le gaz à son volume initiale. (transformation CD) atteint sa valeur finale 𝑇2 .
c- Calculer 𝑒 𝑇2 pour 𝜃1 = 25 °𝐶 et 𝜃2 = − 15 °𝐶 .
4) Une transformation isochore qui ramène le gaz à sa pression initiale. (transformation DA) d- Préciser les signes de 𝑑𝑇1 et 𝑑𝑇 et en déduire les expressions de 𝛿𝑄1 et 𝛿𝑄2 .
a) Représenter, dans le diagramme (P, V), le cycle réalisé par la machine. 2) Déterminer l’expression du travail à fournir à la machine pour abaisser de 𝑇1 à 𝑇2 la
b) Calculer la variation de l’énergie interne pour chaque transformation. température de la source froide. (A.N).
c) Déterminer et calculer le rendement 𝜂 de la machine. Exercice 5 :
d) Calculer le nombre de cycle par minute (N) réalisé par la machine sachant que sa Une machine frigorifique extrait de la chaleur d’une masse d’eau et de glace à la température
puissance est de 73,6 kW. 0°C et cède de la chaleur à un foyer à une température de 27°C. Pour chaque gramme de glace
qui se forme, la machine consomme un travail 𝑊 = 50 𝐽.
On donne : 𝑅 = 8, 2 𝐽/𝐾. 𝑚𝑜𝑙, 𝛾 =
𝑐𝑃
= 1,4. ; 1 atm  105 Pa.
𝑐𝑉
1) Quelle est la quantité de chaleur cédée au foyer au cours de chaque cycle ?
Exercice 2 : (extrait du CR-2015-2016) 2) La machine est-elle réversible ? justifier votre réponse.
On donne : la chaleur latente de fusion de la glace est : 𝐿𝑓 = 334. 103 𝐽/𝑘𝑔.
Une pompe à chaleur, fonctionnat selon un cycle de Carnot, est utilsée pour chauffer une
H étant l’enthalpie et G l’enthalpie libre.
salle. Cette pompe à cahleur opère entre une température exteriure 𝑇𝑒 et une température
intérieure 𝑇𝑖 . Exercice 8
1) Dessiner le schéma de principe de fonctionnement en indiquant les signes des quantités de L’énergie libre pour un gaz parfait monoatomique est donnée par ’expression suivante :
chaleur et du travail échangés entre la machine et son environnement. Identifier sur le 3 T 2 V
schéma la source froide et la source chaude. F V, T = nR [(T − T0 ) − Tln − T ln ] + U0 − TS0
2) Etablir l’expression de du coéficient de performance de la machine. 2 T0 3 V0
3) Quel est le nombre maximum de kWh de cahleur fourni à la salle pour chaque kWh
d’énergie électrique consommé par la machine. Retrouver, à partir de F V, T l’équation d’état du gaz parfait ainsi que l’expression des fonctions
4) Calculer numériquement ce nombre dans le cas particulier où l’extérieur est −4 °𝐶 et S(T,V) et U(T).
l’intérieur est 26 °𝐶 .

Exercice 3 :
Une machine de Carnot utilise le gaz N2 comme fluide pour son fonctionnement.
Initialement le fluide se trouve à une pression de 500 kPa, à une température de 95°C et occupe
un volume de 0,2 m3. Il subit une détente isotherme qui fait doubler son volume. La
température finale de la détente adiabatique est égale à 0°C. En supposera que le gaz est parfait.
a) Représenter le cycle dans le diagramme de Clapeyron.
b) Déterminer le nombre de moles du gaz utilisé dans le circuit de la machine.
c) Calculer la chaleur absorbée par le système.
d) Calculer le travail produit ainsi que le rendement de cette machine.
e) Pour améliorer le rendement de ce moteur, laquelle des deux propositions suivantes
sera convenable : augmenter de 10°C la température de la source chaude ou diminuer de
10°C la température de la source froide ? justifier votre réponse.
2
Exercice 4 :