Vous êtes sur la page 1sur 6

COURS DE MATHEMATIQUES

Fichier .pdf du cours en vidéo du même nom

Les suites

Limite d’une suite géométrique


Ce cours porte exclusivement sur la notion de limite dans le cas particu-
lier d’une suite géométrique.

1 L’idée générale
Une suite est un opérateur qui associe automatiquement à un nombre
entier, appelé antécédent, un nombre réel, appelé image.
Une suite est telle qu’un antécédent n’a qu’une seule image, mais qu’une
image peut avoir plusieurs antécédents.

1
2 La théorie
2.1 La limite d’une suite géométrique
Soient (un ) une suite géométrique de raison q ∈ R.
Lorsque q > 1 et u0 > 0, la limite de un est +∞.
Lorsque q > 1 et u0 < 0, la limite de un est −∞.
Lorsque 0 < q < 1 et u0 quelconque, la limite de un est 0.
Lorsque q = 1, la limite de un est u0 .
Lorsque q = 0, la limite de un est 0.
Lorsque q < 0, la suite (un ) n’a pas de limite.

3 Les astuces
Avant de déterminer la limite d’une suite, il peut s’avérer utile de calculer
ses premiers termes, par exemple jusqu’à n = 4, afin de se faire une idée a
priori.
La méthode consiste à déterminer la raison et le premier terme de la suite
géométrique afin d’appliquer la théorie présentée ci-dessus.

2
4 Exercices pratiques
4.1 Exercice 1
Soit la suite géométrique (un ) définie par un = (−1)n .
Calculer la limite de (un ).

La méthode consiste à déterminer la raison et le premier terme de la


suite géométrique afin d’appliquer la théorie établissant la limite d’une suite
géométrique.
un+1
Il s’agit de calculer le quotient , qui doit être indépendant du nombre
un
entier n.

un+1 (−1)n+1
=
un (−1)n
un+1
= −1
un
(un ) est donc une suite géométrique de raison −1.
Le premier terme de (un ) est u0 = (−1)0 = 1.

Par conséquent, puisque (un ) est une suite géométrique de raison négative,
(un ) n’a pas de limite.

La suite géométrique (un ) n’a donc pas de limite.

3
4.2 Exercice 2
Soit la suite géométrique (un ) définie par u0 = −1 et un+1 = 2un .
Calculer la limite de (un ).

La méthode consiste à déterminer la raison et le premier terme de la


suite géométrique afin d’appliquer la théorie établissant la limite d’une suite
géométrique.
un+1
Il s’agit de calculer le quotient , qui doit être indépendant du nombre
un
un+1
entier n. Puisque (un ) est définie par un+1 = 2un , on en déduit que = 2,
un
ce qui signifie que (un ) est une suite géométrique de raison 2.

De plus, le premier terme de (un ) est donné : u0 = −1.

Par conséquent, puisque (un ) est une suite géométrique de raison strictement
supérieure à l’unité et de premier terme négatif, la limite de (un ) est −∞.

La limite de la suite géométrique (un ) est −∞.

4
4.3 Exercice 3
3
Soit la suite géométrique (un ) définie par un = − .
5n
Calculer la limite de (un ).

La méthode consiste à déterminer la raison et le premier terme de la


suite géométrique afin d’appliquer la théorie établissant la limite d’une suite
géométrique.
un+1
Il s’agit de calculer le quotient , qui doit être indépendant du nombre
un
entier n.
3
un+1 −
= 5n+1
un 3
− n
5 n
un+1 3 5
= n+1 ×
un 5 3
un+1 1
=
un 5
1
(un ) est donc une suite géométrique de raison .
5
3 3
Le premier terme de (un ) est u0 = − 0 = − = −3.
5 1
Par conséquent, puisque (un ) est une suite géométrique de raison positive
strictement inférieure à l’unité, la limite de (un ) est 0.

La limite de la suite géométrique (un ) est 0.

5
4.4 Exercice 4
3n
Soit la suite géométrique (un ) définie par un = n .
2
Calculer la limite de (un ).

La méthode consiste à déterminer la raison et le premier terme de la


suite géométrique afin d’appliquer la théorie établissant la limite d’une suite
géométrique.
un+1
Il s’agit de calculer le quotient , qui doit être indépendant du nombre
un
entier n.

3n+1
un+1
= 2 n
n+1

un 3
2n
un+1 3n+1 2n
= n+1 × n
un 2 3
un+1 3
=
un 2
3
(un ) est donc une suite géométrique de raison .
2
30 1
Le premier terme de (un ) est u0 = = = 1.
2 0 1
Par conséquent, puisque (un ) est une suite géométrique de raison strictement
supérieure à l’unité et de premier terme positif, la limite de (un ) est +∞.

La limite de la suite géométrique (un ) est +∞.