Vous êtes sur la page 1sur 27

Faculté de Psychologie et des Sciences

de l’Éducation

Développement communautaire

Prof. : H. Desmet
Assistant : Thierry Glarner

2011-2012
Repères

Le Journal du psychologue n°271


Octobre 2009

Séminaire CREAS d’Alain Goussot


27 janvier 2010

2
Définitions

 Définition Julian Rappaport (1977)


sur le développement
communautaire:
 La clé du changement social est dans
les attitudes, les valeurs, les buts, les
idéologies politiques et économiques et
sur les politiques sociales sur lesquelles
reposent les institutions et les
organisations sociales

3
Définitions

 Définition de M. Burton (2007)


 La psychologie communautaire offre un
cadre permettant d’agir auprès des
individus exclus, en agissant sur le
développement social et en mettant
l’accent sur les valeurs de l’intervention
communautaire, sur le travail
participatif et sur la création d’alliances

4
Repères historiques
 La pédagogie communautaire : un
concept né au 18ème siècle :

 Marc-Antoine Julien (18ème) : a étudié


les contextes d’apprentissage des
individus

 Decroly (19ème) : Analyse des besoins


et démarche globale : les parents sont
des experts

5
Repères historiques
 Montessori (19ème) : Éducation du
potentiel humain

 Henri Wallon (début 20ème) : Le


processus d’apprentissage et de
développement est génétiquement
social

6
Repères historiques
 Nouvelles pratiques apparues dans
les années 1970 pour la psychologie
communautaire :
 Paulo Freire (psychologue brésilien)
 Éducation populaire
 Auto-gouvernance des communautés sud
américaines

 Saul Alinsky (sociologue américain)


 Psychologie des organisations

7
Objectifs de l’action communautaire

 Objectifs :
 Promotion de la santé, équité sanitaire

 Promotion du développement social

 Élaboration d’interventions adaptées


aux populations et mises en œuvre
avec elles

8
Objectifs de l’action communautaire

 L’action du psychologue ou du
pédagogue communautaire est
territoriale (modèle écologique)

 Éducation à la participation, la
médiation, la collaboration,
l’apprentissage réciproque, aux
différences de langage culturel,
l’apprentissage de la citoyenneté, ...

9
Le psychologue communautaire
 Position du psychologue communautaire
au sein de l’action collective :
 Différences avec le travailleur social (AS)?
 Pas de science de la santé communautaire

 Multiples déterminants de la santé

 Psychologie intégrative visant le


développement social
 Sentiment de responsabilité sociale

 Élaboration du cadre de l’intervention


communautaire

10
Le pédagogue communautaire

 Position du pédagogue
communautaire :
 Intégration des sciences humaines
visant le développement social
 Élaboration de méthodologies
d’évaluation de l’action sociale ou
scolaire
 Élaboration de méthodologies
pédagogiques d’action dans le champ
social ou scolaire

11
Rôles

 Rôles de l’intervenant
communautaire :

 Gérer les interactions entre les niveaux


individuel et collectif, entre l’usager-
patient et le professionnel, et ce, dans
une perspective de changement social

12
Rôles

 Être un acteur des politiques sociales


en matière de santé, de lutte contre
l’échec scolaire, d’éducation familiale
 Mettre en œuvre des actions de santé
globale, « d’éducation durable » et les
évaluer

13
Rôles

 Être un catalyseur de changement


social

 Initier et maintenir le dialogue et le


support mutuel entre l’ensemble des
acteurs investis pour le changement
social et l’innovation sociale

14
Fonctions

 Le psychologue communautaire ou
le pédagogue communautaire, est
chargé :
 d’élaborer les cadres,
 les modèles et
 les méthodologies les plus adaptés aux
populations-cibles et aux types
d’actions mis en oeuvre

15
Champs théoriques

 Le développement communautaire
se fonde principalement sur :
 La science du lien
 Le lien social : modèle de compréhension
des réseaux sociaux
 L’empowerment
 individuel, groupal, organisationnel

16
Champs théoriques

 Le développement de la participation
citoyenne

 Le développement identitaire (bien-


être, bonheur)

 La collaboration institutionnelle
(partenariat)

17
Champs théoriques

 Modèles théoriques :
 la psychologie sociale
 la psychologie sociale de la santé
 L’anthropologie, la sociologie,
l’éthologie
 Les sciences de l’éducation
 Les sciences des organisations
 La médecine sociale

18
Champs théoriques
 = Interactions entre les individus et entre
les individus et leur environnement

 = passage du sujet à la communauté

 = Importance de l’écologie systémique


(Bronfenbrenner, 20ème)

19
Champs d’action

Intervention préventive en santé


mentale
 Information, formation, éducation à la
santé

20
Champs d’action

 Élaboration des actions de


promotion de la santé
 Évaluation des besoins, mobilisation
des acteurs locaux, co-construction des
projets

21
Champs d’action
 Participation à l’élaboration des
politiques territoriales de santé et
de développement social local
 Communes, intercommunal, Régions

 Recherche
 Élaboration de protocoles de recherche-
actions participatives
 Recherche fondamentale (université)

22
Originalité de l’action communautaire
 État de l’art de faire :

 Décentration par rapport aux modèles


traditionnels d’intervention en psychologie
clinique ou en psychologie sociale

 Décentration par rapport aux modèles


pédagogiques classiques axés sur l’école

 Importance équivalente entre le savoir


scientifique (savoir étique) et le savoir du vécu
(savoir émique)

23
Originalité de l’action communautaire

 Cogestion des actions entreprises


avec les populations-cibles

 Clivage entre travail social et santé


(ou école) est dépassé

 Travail intersectoriel,
multidisciplinaire

24
Terrains d’action
 Exemples d’approche communautaire
dans la santé mentale :
 L’expérience du secteur de psychiatrie
générale des banlieues Est de Lille
 Pratiques cliniques dans des lieux différents de
l’hôpital, au sein des cités
 Travail en réseau et en équipe multi
disciplinaire
 Association Interrégionale de Guidance et de
Santé (AIGS) : Dr Michel Martin – directeur
médical

25
Terrains d’action

 Exemple d’approche communautaire


en pauvreté:
 « La Rochelle » à Roux (Vanessa della
Piana) - Empowerment

 Exemple d’approche en pédagogie


communautaire :
 Projet CERIS : Éduquons ensemble

26
Conclusions

 Le psychologue communautaire est un


« spécialiste de la santé communautaire »

 Le pédagogue communautaire est un


« spécialiste en pédagogie sociale »

 Le développement communautaire est un


terrain d’avenir

27