Vous êtes sur la page 1sur 1

Export PDF

Formulation et évaluation d'élements finis à


continuité C de la géométrie pour l'analyse linéaire
et non linéaire des coques
Type de document: Thèse

Langue : français

Auteur(s) : Hammadi, Fodil. Docteur

Contributeur(s) : Batoz, Jean-Louis. Directeur de thèse

Sujet(s) : Éléments finis, Méthode des ; Plaques et coques élastiques ;


Théories non linéaires ; Cisaillement (mécanique) ; Lagrange, Equations de ;
Newton, Méthode de ; Déformations (mécanique)

Date de publication : 12/06/1998

Année de publication : 1998

Résumé : La Première partie de ce travail concerne l'analyse linéaire


des coques du premier ordre. En s'inspirant de la formulation d'éléments
dits isoparamétriques tridimensionnels dégénérés et en considérant une
intégration suivant l'épaisseur, nous avons développé quatre éléments finis
de coque, deux de type quadrilatéral et deux autres triangulaires. Certains
prennent en compte l'effet de cisaillement transversal (CT) d'autres sont
obtenus en considérant l'hypothèse de Kirchhoff sous forme discrète. Les
variables nodales sont les trois composantes cartésiennes du vecteur et
deux composantes de rotation. Les fibres épaisseur sont continues aux
noeuds aboutissant à une continuité C° de la géométrie. De nombreux
problèmes ont été traités avec les éléments développés pour établir leurs
performances et caractéristiques de convergence. On montre en particulier
l'intérêt de la prise en compte du gauchissement pour le test de poutre
vrillée et l'importance de la continuité des normales pour le même test
lorsque les effets de CT sont pris en compte. La deuxième partie de la
thèse concerne l'analyse non linéaire géométrique des coques minces
soumises à des sollicitations statiques et subissant de grands déplacements,
grandes rotations mais petites déformations élastiques. En adaptant toujours
l'approche isoparamétrique et l'intégration explicite suivant l'épaisseur,
nous avons établi les matrices tangentes et les vecteurs résidus pour les
éléments triangulaires préalablement définis dans la première partie. Les
équations gouvernantes sont établies à partir du principe des travaux virtuels
en utilisant la Formulation Lagrangienne Actualisée à chaque Itération (FLAI)
et la méthode de résolution itérative de Newton-Raphson. Des résultats
numériques de nombreux problèmes non linéaires sont obtenus, analysés et
comparés aux résultats extraits de la littérature.