Vous êtes sur la page 1sur 13

NOTE DE CALCUL/NOTICE TECHNIQUE

INSTALLATION DE DEFENSE INCENDIE

PROJET :









0 21/03/2019 A.BENSEBIA BET EMIS POUR INFORMATION


Rév Date Rédaction Vérification
SOMMAIRE

1 OBJET
2. DESCRIPTION DE L’INSTALLATION DE LUTTE INCENDIE PROJETEE
3. CALCUL DIMENSIONNEL :
3.1 CALCUL DES BESOINS EN EAU
3.2 DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX ROBINET D’INCENDIE ARME (RIA)
3.2.1 Normes applicables
3.2.2 Choix du diamètre nominal des R.I.A
3.2.3 Règles d’implantation des R.I.A
3.2.4 Spécification techniques robinet incendie arme (R.I.A)
3.3 POTEAUX INCENDIE (P.I)
3.3.1 Normes applicables
3.3.2 Rrègles d’implantation des poteaux incendie (P.I)
3.3.3 Spécification techniques des poteaux d’incendie (P.I)
3.4 POMPERIE D’EAU ANTI-INCENDIE
3.4.1 Normes et règlements applicables
3.4.2 Eléments principaux des stations de pompage :
3.4.2.1 Electropompe principale :
3.4.2.2 Groupe motopompe de secours :
3.4.2.3 Electropompes de pressurisation (JOCKEY) :
3.4.3 Calcul de la pression de refoulement des pompes
3.4.3.1 Calcul de la pression de refoulement des pompes
3.4.3.2 Caractéristiques des pompes
3.4.3.3 Principe de fonctionnement des pompes incendie
3.5 LES EXTINCTEURS
3.5.1 Codes, normes et standards
3.5.2 Emplacement des extincteurs
3.5.3 Spécifications techniques des extincteurs
3.5.3.1 Caractéristiques générales :
3.5.3.2 Extincteur portatif à dioxyde de carbone CO2
3.5.3.3 Extincteur portatif à poudre polyvalente ABC
3.5.3.4 Extincteur sur roues à dioxyde de carbone CO2
1 OBJET
La présente note technique a pour objet de définir les critères et les
conditions requises des travaux de réalisation d’un réseau d’eau anti-
incendie ; et de décrire les règles et les exigences d’installation
d’extincteurs :
Dans le cadre du projet de " ……………………………. ".
2. DESCRIPTION DE L’INSTALLATION DE LUTTE INCENDIE PROJETEE
En général les moyens d’extinction au niveau des bâtiments projetés seront
comme suit :
- Des poteaux d’incendie de débit 60m³/h avec une prise en façade
apparente de face de 100 mm et 2 raccords latéraux de 65 mm situées
le long des voies d'accès et des routes entourant les bâtiments.
- Des Robinet d’incendie Arme (RIA) constitués d’une lance d’eau de 30
mètres, enroulée sur un tambour enfermés dans une armoire à
l’intérieur des blocs.
- Des extincteurs portatifs et sur roues.
Les réseaux incendies seront constitués de :
- ramifié en PEHD PN10 à en tranchée pour l’alimentation des poteaux
incendie,
- Réseau en acier galvanisé pour l’alimentation des R.I.A,
La station de pompage sera constituée de pompes de différentes
énergies comme suit :
- (01) Pompe principale entraînée par moteur électrique,
- (01) Pompe de secours entraînée par moteur diesel,
- (01) pompe de pressurisation (jockey) du réseau entraînée par un
moteur électrique,
- (01) ballon antibélier.
La station de pompage sera alimentée en eau à partir d’une bâche à eau de
capacité 180m3 spéciale pour incendie assurant une autonomie d’au moins 02
heures avant l’arrivée des brigades pompier.
3. CALCUL DIMENSIONNEL :
3.1 CALCUL DES BESOINS EN EAU
Pour déterminer les besoins en eau, trois critères sont pris en compte :
- la superficie du bâtiment,
- classement du risque d’incendie du bâtiment,
- le potentiel calorifique.
Sur un site, si les bâtiments sont isolés entre eux conformément à la
réglementation, la surface la plus importante sera prise en compte.
Dans le cas contraire, il y aura cumul des surfaces.
Le tableau ci-dessous extrait du document technique D9 (Défense extérieure
contre l’incendie).
Dans notre cas :
- la surface la plus importante = 2200 m²
d’après le tableau ci-dessous les besoins en eau doivent être assurées par une
réserve d’eau de 180m3 au minimum.
3.2 DIMENSIONNEMENT DES RESEAUX ROBINET D’INCENDIE ARME (RIA)

3.2.1 Normes applicables

Les normes et règlements applicables à la conception, la fabrication et les


essais du matériel sont :

- Lois et réglementation Algérienne en matière de sécurité.


- Règle R5 de l'APSAD (RIA)
- National Fire Protection Association (NFPA).
- Codes, Normes et règlements internationaux.

3.2.2 Choix du diamètre nominal des R.I.A


La norme NFS 62-201 fixe le diamètre nominal du R.I.A à utiliser en fonction de
la nature des produit protéger ; déterminées par leurs potentiel calorifique.

- Le diamètre nominal du R.I.A est donné par le tableau ci-dessous


selon la norme selon NFS 62-201 :

Diamètre nominal Potentiel calorifique Classification du


risque
(MJ/m²)
DN19 Jusqu’à 500 Risque courant à faible
potentiel calorifique
DN25 De 500 à 900 Risque moyen
DN33 Au dessus de 900 Risque dangereux

Pour notre cas (Risque moyen) le diamètre nominal des R.I.A sera DN25.
Le diamètre nominal de la canalisation alimentant les R.I.A ne peut être
inférieur à ce qui est indiqué dans le tableau suivant selon l'APSAD - R5 :

CANALISATION NOMBRE DE RIA

DN DN19 DN25 DN33


40 ≤4 2
50 ≤8 ≤4 2
65 ≤ 24 ≤ 12 ≤6
80 >24 >12 >6

3.2.3 Règles d’implantation des R.I.A

Les Robinet D’incendie Arme (RIA) sont les premiers équipements d'intervention
fournis afin de permettre au personnel n'ayant pas été spécifiquement formé de
commencer immédiatement et efficacement à lutter contre l'incendie .
Le réseau RIA sera connecté et alimenter à partir du réseau principal d’eau
anti-incendie.
L'implantation des RIA doit répondre aux dispositions suivantes :

- Les robinets d'incendie armés doivent être signalés, d'accès et de


mise en œuvre faciles, l'axe de la bobine étant situé entre 1,20 met
1,80 m du sol, et protégés contre d'éventuels risques de gel et de
détérioration.
- Le nombre de RIA et leurs et le choix de leurs emplacement doivent
être tel que toute la surface des locaux protéger puisse être
efficacement atteinte.
- La longueur de tuyau et de 20m au maximum
- La portée du jet est de 3m au minimum
- Chaque point de la surface à protéger du bâtiment doit pouvoir être
atteint par deux jets au moins.

3.2.4 Spécification techniques robinet incendie arme (R.I.A)


Les robinets Incendie Armé (RIA) doivent être en tôle d'acier avec une protection
époxy rouge, à ouverture et fermeture progressive. Leurs installations doivent
être conforme à la norme NFS 62.201 et à la règle R5-2003 de l'APSAD.
Les caractéristiques et essai doivent être suivant EN 671-1 (NF S61.201) et
certifié NF-A2P et N5.
Chaque Robinet Incendie Armé (RIA) doit être constitué de :

- Un (01) robinet de barrage à bride type ¼ de tour doit être sur la


branche principale d’alimentation de RIA.
- Un (01) dévidoir à alimentation axiale, à tournant et pivotant, il devra
faciliter et résister à la fréquence de déroulement du flexible.
- Une (01) trappe donnant sur le dévidoir doit permettre un accès facile
au déroulement de ce dernier,
- Un (01) flexible semi-rigide de longueur trente (20) mètres, certifié NF
EN 694 (NF S61-115). Il doit être de type renforcé ininflammable avec
une stabilité thermique entre -15°C et +60°C.
- Une (01) lance incendie à eau DN25 équipé d’un robinet jet-diffuseur
mixte DM type B, jet diffusé en nappe et jet droit.
- Un (01) mode d’emploi.
L'ensemble du robinet incendie armé (RIA) est livré dans un coffret métallique à
toit incliné avec une porte à serrure à deux clés (passe-partout) dont une sous
vitre à briser, identifié suivant la Directive 92/58 CEE.
L'ensemble est peint en rouge avec une plaque de signalisation (RIA à n'utiliser
qu'en cas d'incendie).
L’axe de la bobine doit être situé entre 1,20m et 1,80m du sol.
3.3 POTEAUX INCENDIE (P.I)

3.3.1 Normes applicables


Les normes et règlements applicables à la conception, la fabrication et les essais
du matériel sont :

- Lois et réglementation Algérienne en matière de sécurité.


- Règle D9 (défense extérieure contre l'incendie)
- National Fire Protection Association (NFPA).
- Codes, Normes et règlements internationaux.

3.3.2 Rrègles d’implantation des poteaux incendie (P.I)


Les poteaux d’incendies (PI) doivent répondre aux caractéristiques suivantes :
- De type incongelable avec une prise en façade apparente de
face de 100 mm et 2 raccords latéraux de 65 mm
- Débit normalisé : 60m³/h sous une pression dynamique de 1 bar
- Raccordables sur conduite de diamètre égal ou supérieur à 100 mm
susceptibles de délivrer le débit normalisé requis.
- doivent être organisées de façon à couvrir la zone qui leur est
affectée depuis deux directions distinctes.
- doivent être situées le long des voies d'accès et des routes entourant
les installations de stockage, à 15 m au moins de l'équipement
devant être protégé
- L'espace entre les poteaux d'incendie ne doit pas dépasser 100 m.

3.3.3 Spécification techniques des poteaux d’incendie (P.I)


Les poteaux incendie doivent être de type à prise sous coffre, Conforme à la
norme NFS 61-213, incongelable, renversable sans fuite d'eau (version choc),
faible couple de manœuvre, étanchéité totale.
L'installation des poteaux sera conforme à la norme NFS 62-200.
Les poteaux d’eau anti-incendie sont soumis aux paramètres de service
suivants :

- Fluide véhiculé : Eau.


- Température de service maxi. : 50 °C.
- Pression de service maxi. : 6 bars eff.
- Série de pression : 150 lbs.
Chaque poteau d’eau anti-incendie doit être en acier au carbone avec :

- Une (01) entrée par bride 4" suivant gabarit ANSI classe 150# RF.
- Une (01) sortie centrale DN 100 (4") équipée d’une vanne, d’un demi-
raccord symétrique en bronze pour accouplement de flexible incendie et
d’un bouchon en bronze à verrou avec chaînette.
- Deux (02) sorties latérales DN 65 (2" ½), chacune d’elle doit être
équipée d’une vanne, d’un demi-raccord symétrique en bronze pour
accouplement de flexible incendie et d’un bouchon en bronze à verrou
avec chaînette.
Chaque poteau doit être muni d’accessoires suivants :

- Clés de manœuvre.
- Carré de sûreté.
- Kit rehausse.
- Mini kit choc (pour remise en état, permettant une réparation rapide et
sûre).
La finition de chaque poteau doit être en peinture époxy rouge RAL 3000.
Les poteaux d’incendie doivent être équipés de purgeurs (bille et ressort en inox).
Les poteaux d’incendie doivent être sains, ils ne devront pas présenter de crique,
sillon, repli de diamètre, dédoublure, reprise, gale ou tout autre défaut
préjudiciable à la résistance, à l’emploi et à la bonne conservation.
Durant le transport et la manutention, les extrémités des poteaux d’incendie
seront protégées par des bouchons plastique ou autres moyens appropriés pour
éviter leur endommagement et l’entrée de sable ou de corps étrangers.

3.4 POMPERIE D’EAU ANTI-INCENDIE

3.4.1 Normes et règlements applicables

- Norme NFPA 20 : Centrifugal Fire Pumps,


- Norme API 610 : Design Centrifugal Pumps,

3.4.2 Eléments principaux des stations de pompage :


Chaque station de pompage d’eau anti-incendie (principale et secondaire) sera
sera constituée des équipements suivants :

- Une électropompe principale d’incendie avec ses accessoires testés


et raccordés.
- Une motopompe de secours (entraînée par un moteur diesel) avec
ses auxiliaires et accessoires testés et raccordés.
- Une électropompe de pressurisation du réseau d’eau anti-incendie.
- Un ballon antibélier.
- Armoire de contrôle des groupes contenant toutes les indications
nécessaires au fonctionnement des groupes.

3.4.2.1 Electropompe principale :


L’électropompe principale sera composée de :

- d’une (01) pompe centrifuge,


- d’un (01) moteur électrique,
- d’un (01) accouplement avec sa protection,
- d’un (01) support recevant l’électropompe et ses accessoires
raccordés,
- des boulons d'ancrage.

3.4.2.2 Groupe motopompe de secours :


Le groupe motopompe de secours sera composé de :

- d’une (01) pompe centrifuge,


- d’un (01) moteur Diesel,
- d’un (01) accouplement assurant la transmission entre la pompe et le
moteur diesel,
- des boulons d'ancrage,
- d’un tableau de contrôle (voyant de chauffe et préchauffe, compteur
horaire, témoin de charge, éclairage du tableau),
- de deux systèmes de démarrage indépendant du moteur diesel,
- d’un réservoir de carburant avec indicateur de niveau,
- d’un silencieux d'échappement avec conduit,
- d’un châssis recevant l’ensemble du groupe motopompe et ses
auxiliaires raccordées et testées.

3.4.2.3 Electropompes de pressurisation (JOCKEY) :


Les deux électropompes de pressurisation seront composées chacune de :

- d’une pompe centrifuge,


- d’un moteur électrique,
- d’un accouplement flexible avec entretoise munie de sa protection,
- d’un châssis recevant l’électropompe raccordée et testée,
- des boulons d'ancrage.

3.4.3 Calcul de la pression de refoulement des pompes


Pour calculer la pression nécessaire aux refoulements des pompes anti
-incendie, il est indispensable de calculer la perte de charge maximale qui peut
se produire dans le réseau. Cette valeur de perte de charge à vaincre ajoutée à
la pression minimale de 3 bars requise à chaque point, et une marge de sécurité
représente la pression de refoulement des pompes anti-incendie.
Perte de charge dans le réseau est la somme des pertes de charge linéaires et
singulières sont en fonction de :

- La longueur de la tuyauterie ;
- Le diamètre de la tuyauterie ;
- Le débit de l’installation ;
- La différente singularité (coudes, clapets, vannes, tee et autre).
Calcul :

P.ref = P.res + (∑J lin/sin + Hg) + P.min


- P.ref : pression de refoulement de la pompe
- P.res : Pression résiduelle au niveau du poteau incendie le plus
éloigné (2 bar)
- ∑P lin/sin: somme des pertes de charges linéaires majorées de 10%
(En estimant les pertes de charges singulières à 10% de pertes de
charges linéaires)
- Hg : hauteur géométrique entre la crépine d’aspiration de la
pomperie incendie et la bouche de diffusion du poteau le plus
éloigné
- P.min : pression minimale dans le réseau soit : 3 bars

3.4.3.1 Calcul de la pression de refoulement des pompes


3.5.3.1 Calcul de la pression de refoulement des pompes du réseau principal :

Données :

1- Ligne aspiration pompe 5’’

Longueur : 8 m

- Diamètre intérieur de la canalisation d’eau incendie DN125


- Débit d’eau dans la canalisation d’eau incendie Q = 60 m3/h
- Perte de charge unitaire pour un diamètre de DN125 : j = 0.03
mCE/m
Calcul : J = 8x0.06x1.1 = 0.264 mCE
2- Ligne entre refoulement pompe et le poteau le plus éloigné

- Longueur : 260 m
- Diamètre intérieur de la canalisation d’eau incendie DN125
- Débit d’eau dans la canalisation d’eau incendie Q = 60 m3/h
- Perte de charge unitaire pour un diamètre de DN125 : j = 0.03
mCE/m
Calcul : J = 260x0.03x1.1 = 8.6 Mce

∑P lin/sin = 0.264 + 8.6 = 8.9 = 0.9bar


3- P.ref = 2 (P.res) + 0.9 (∑P lin/sin) + 3 (P.min) = 5.9 bar.

P.ref = 6 bars.
3.4.3.2 Caractéristiques des pompes

a) Pompe principale et pompe de secours


Chaque pompe est soumise aux conditions de service suivant :
- Liquide pompé : Eau anti-incendie
- Température de pompage : 30 °C.
- Tension de vapeur à la température de pompage : 0.4246 mCE.
- Débit : 60 m³/h.
- Pression de refoulement : 6 bars.

b) Pompe de pressurisation (JOCKEY)


La pompe est soumise aux conditions de service suivant :
- Liquide pompé : Eau anti-incendie
- Température de pompage : 30 °C.
- Tension de vapeur à la température de pompage : 0.4246 mCE.
- Débit : 15 m³/h.
- Pression de refoulement : 4 bars.

3.4.3.3 Principe de fonctionnement des pompes incendie

La station de pompage sera alimentée en eau à partir d’une bâche d’eau, elle sera
constituée de pompes de différentes énergies (une électropompe principale, une
motopompe de secours diesel et une électropompe de maintien de pression) et d’un
ballon accumulateur à vessie.
En temps normal, la pression dans le réseau est maintenue par les électropompes
JOCKEY à 4 bars.
Lorsque la pression descend à 3 bars (en cas d’incendie); le pressostat, enclenche le
démarrage de la pompe jockey .qui s’arrête automatiquement une fois la pression
rétablie à 4 bars.
L’électropompe principale à entraînement électrique est mise en marche lorsque la
pression dans la boucle d'eau incendie est de 2 bars. Une chute de pression
atteignant ce point de consigne indique que la demande en eau est supérieure au
débit des pompes jockey ou que ces pompes ne sont pas entrées en service.
Si la pression du réseau chute à 1 bars et la pompe principale (électrique) ne
démarre pas, la pompe de secours (diésel) prendra le relais automatiquement après
20 secondes.
L'arrêt de l’électropompe principale n'étant pas automatique, il est provoqué
manuellement, en appuyant sur le bouton-poussoir d'arrêt prévu sur le tableau de
commande au niveau de la station de pompage.
Un tableau de signalisation indique l'état de marche, d’arrêt ou des pannes de la
motopompe d'eau incendie de secours.
3.5 LES EXTINCTEURS

3.5.1 Codes, normes et standards

Les codes, normes et standards applicables à la conception, la fabrication et


les essais du matériel sont :

- Lois et réglementation Algérienne en matière de sécurité.


- Règle R6 de l'APSAD
- National Fire Protection Association (NFPA).
- Codes, Normes et règlements internationaux.

3.5.2 Emplacement des extincteurs

- Ils doivent être visibles ou signalés, accessibles et solidement fixés.


- Quand il y a plusieurs extincteurs, la distance maximale entre deux
appareils
- ne doit pas excéder plus de 15 mètres.
3.5.3 Spécifications techniques des extincteurs

3.5.3.1 Caractéristiques générales :

- Les extincteurs seront exposés aux conditions climatiques extérieurs


et devront Supporter des températures ambiantes pouvant atteindre
les 55°C, les radiations solaires, et occasionnellement de forte pluie.
- Un revêtement contre la corrosion devra protéger les extincteurs.
- Le type d’extincteur ainsi que son agent extincteur devront être
clairement inscrits sur l’avant de l’extincteur.
- La capacité de l’extincteur devra être hydrauliquement teste en
présence des inspecteurs des mines Algériennes et un certificat
devra être délivré.
- Un guide d’utilisation devra accompagner les extincteurs.
- Le système de percutage devra être métallique.
- La durée de vie de l’extincteur est de 25 ans.

3.5.3.2 Extincteur portatif à dioxyde de carbone CO2


Il doit être constitué de :
- Corps en acier monobloc.
- Revêtement extérieur par peinture anticorrosion.
- Mise en fonctionnement par un levier de commande métallique muni
d’un dispositif de sécurité plombé et d’une soupape de sécurité.
- Organe de projection composé d’un tromblon en polyamide.
- Agent extincteur CO2 (5 kg).
- Support de type mural.

3.5.3.3 Extincteur portatif à poudre polyvalente ABC


Il doit être constitué de :
- Corps en acier monobloc.
- Organe de mise en fonctionnement entièrement métallique, protégé
par un revêtement anticorrosion. Poignée de percussion avec
habillage ergonomique. Dispositif de sécurité plombé évitant.
- Organe de projection composé d’un tuyau et d’une soufflette en
polyamide.
- Agent extincteur poudre ABC (6/9 kg).
- Gaz propulseur CO2.
- Support de type mural.

3.5.3.4 Extincteur sur roues à dioxyde de carbone CO2

- Corps de type réservoir autoporteur en tôle d’acier de haute qualité


composé d’une virole, de deux emboutis, de deux roues et d’un
bouchon obturateur.
- Protection extérieure par grenaillage et revêtement polyester
polymérisé à 200°C, rouge incendie.
- Organe de mise en fonctionnement par bouton poussoir muni d’un
dispositif de sécurité plombé.
- Organe de projection composé d’un tuyau de 3,5 mètres équipé
d’une soufflette permettant le contrôle du débit.
- Agent extincteur poudre CO2 (10 kg).