Vous êtes sur la page 1sur 24
   

Absence : 30 000 DA Retard : 10 000 DA Perte de maillot : 50 000 DA

UNEDISCIPLINE

DE FER INSTAURÉE Iratni, Salhi et Saâdou aujourd'hui devant le conseil de discipline  BANOUH
DE FER INSTAURÉE
Iratni, Salhi et Saâdou aujourd'hui devant le conseil de discipline
 BANOUH VEUT MARQUER CONTRE HOROYA
ALGERIE BÉNIN www.competition.dz LUNDI 9 SEPTEMBRE 2019 30 DA N°5822 ISSN 1111 21H Les champions
ALGERIE
BÉNIN
www.competition.dz LUNDI 9 SEPTEMBRE 2019 30 DA N°5822 ISSN 1111
21H
Les champions d'Afrique
reprennent du service
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
UN MATCH GALA
ET UN EXAMEN
FEGHOULI
BELAÏLI
«Une fête avant
de tourner la page
de la CAN»
«ÇA SERA UN MOMENT
CHARGÉ D’ÉMOTION»
«J'espère que
HALLICHE,
le
public
viendra
LA DER
nombreux»
DU ROC
HALLICHE, le public viendra LA DER nombreux» DU ROC SON CONTRAT EXPIRE EN JUIN Le MCA

SON CONTRAT EXPIRE EN JUIN

Le MCA risque de perdre

BENDEBKA CET HIVER

EXPIRE EN JUIN Le MCA risque de perdre BENDEBKA CET HIVER Cap sur Gor Mahia CRB

Cap sur

Gor Mahia

Le MCA risque de perdre BENDEBKA CET HIVER Cap sur Gor Mahia CRB 2 NARBR 0

CRB

2

NARBR 0

risque de perdre BENDEBKA CET HIVER Cap sur Gor Mahia CRB 2 NARBR 0 BELAHOUEL S'ILLUSTRE,

BELAHOUEL S'ILLUSTRE, GASMI ET SOUMANA REJOUENT

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

2

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 2 À LA UNE ALGERIE BÉNIN 21H A-t-on prévu un protocole
ALGERIE BÉNIN 21H
ALGERIE
BÉNIN
21H

A-t-on prévu un protocole ?

Comme on l'a souligné, ce premier match de l'équipe nationale depuis son sacre, est l'occasion de fêter les nouveaux champions d'Afrique. A cet effet, on se demande si les orga- nisateurs ont mis un protocole qui sera par- ticulier vu le contexte des retrouvailles de l'EN avec son public, avec l'entrée sur le ter- rain des héros l'un après l'autre, pour que chacun d'eux ait droit aux applaudissements. En outre, l'adversaire, le Bénin, fera-t-il la haie d'honneur aux champions ?

MEDANE

SERA-T-IL

PRÉSENT ?

Déçu par une campagne qu'il a qualifiée de hai- neuse, Hakim Medane, qui s'est retiré des affaires de l'équipe nationale, sera-t-il pré- sent ce soir au stade ? Très affecté par tant d'ingratitude à son encontre, on doute fort que l'ancien meneur de jeu de la JSK vienne assister au match Algérie-Bénin.

M. S.

Les champions d'Afrique

reprennent du service

UN MATCH GALA

ET UN EXAMEN

reprennent du service UN MATCH GALA ET UN EXAMEN Lors de sa première participation à cette

Lors de sa première participation à cette épreuve continentale, elle a atteint le stade des quarts de finale. Aussi avant de débarquer à Alger, elle a affronté la Côte d'Ivoire à Caen (France) en amical. Certes, les Ivoiriens ont joué avec une bonne partie de leurs meilleurs éléments, mais cela ne diminue en rien la valeur du Bénin, qui cherchera certai- nement à gâcher la fête aux Algériens.

LE PUBLIC NE DOIT OUBLIER PERSONNE

Si l'EN a brillé en Egypte en rem- portant le trophée tant convoité par toutes les sélections participantes, cette réussite, on l'a dit et répété, fut le fruit d'un bon travail d'ensemble. Evidement à tout seigneur tout hon- neur ; Djamel Belmadi a été le grand architecte de ce sacre continental. Néanmoins, toutes les parties ont œuvré pour cette heureuse issue fina- le, du président de la FAF Kheiredine Zetchi, en passant par les membres des autres staffes, sans oublier, bien entendu, les joueurs. Titulaires et remplaçants ont chacun apporté,

comme on dit, une pierre à l'édifice. Ce qui fait que le public qui sera pré- sent ce soir au stade 5-Juillet-1962 est appelé à applaudir les membres de l'encadrement de l'EN.

ET SURTOUT BIEN SE COMPORTER

Surnommé " le tribunal ", le stade du 5-Juillet doit ce surnom à la réac- tion de son public, qui a souvent montré une hostilité qu'on ne voit nullement ailleurs. Bien d'entraîneurs nationaux évitent de domicilier les matches de l'EN dans le temple olym- pique afin de s'épargner une ambian- ce souvent chaude. Certes, le contexte du match de ce soir est tel qu'on ima- gine mal, même si ça ne tourne pas bien pendant le match, le public conspuer leurs favoris. Toutefois, afin qu'à l'avenir, l'EN reçoivent ses pro- chains adversaires au stade du 5- Juillet 1962, le match contre le Bénin est beaucoup plus un test pour les supporters que pour les… joueurs. Si le public adopte un comportement positif, nul doute que la FAF et Belmadi valideront la domiciliation définitive dans ce stade, qui fut, par

le passé, le théâtre de grands exploits historiques de l'EN.

LES NOUVEAUX APPELÉS

Dans ce match, une fois le coup d'envoi donné par l'arbitre, les joueurs présents sur le terrain seront plus concentrés avec pour certains un objectif bien précis, celui de revenir au stage d'octobre (prochaine trêve hivernale). Un objectif qui concerne beaucoup plus, les revenants Benayada, Ferhat et Benrahma, ainsi que le néo-capé des Verts, le désor- mais ancien Kabyle Chetti. Ces quatre éléments savent bien qu'au sein de la sélection nationale, il y a une hiérar- chie bien établie. Pour se frayer une place dans l'effectif assez étoffé de l'EN, ils sont appelés à se surpasser. Même s'ils réussissent à le faire, ils ne sont pas certains de revenir au mois d'octobre. Toutefois, ils ne désespè- rent pas d'attirer l'attention de Djamel Belmadi qui ne les a pas convoqués pour compléter son effectif, mais pour leur donner la chance de prou- ver qu'ils ont les qualités d'intégrer l'effectif très fermé de l'EN, voilà ! M. S.

Histoire de célébrer

tranquillement son sacre

à la CAN 2019 avec ses

supporters, l'équipe nationale reçoit au stade

du 5-Juillet son homologue du Bénin. La FAF, en programmant ce match de la rentrée à domicile,

a bien fait les choses.

PAR M. STITOU

CÉLÉBRER LA 2 e ÉTOILE

Les Verts, qui ne sont pas redescen- dus de leur petit nuage, auront droit ce soir à un hommage de la part de leurs fidèles supporters qui seront très nombreux à envahir le temple olympique afin de voir de près leurs héros. Dans un match aux allures de fête, il ne faut pas croire que les joueurs de l'EN, en foulant le gazon du 5-Juillet ce soir, seront attirés uni- quement par l'ambiance de feu dans les gradins. Bien qu'il s'agisse d'une joute amicale, les coéquipiers de Feghouli, façon de célébrer digne- ment cette deuxième étoile, promet- tent de gagner, comme ils l'ont décla- ré à l'unisson les jours précédents. Certains joueurs peuvent se plaindre de jambes lourdes pour cause de vacances écourtées par le sacre conti- nental. Cependant, cette rencontre face aux Ecureuils n'est pas sans enjeu. Invincibles pendant toute la CAN, ils tenteront de prolonger cette belle série (12 matches sans défaite), c'est l'autre objectif des Verts. En outre, les Algériens se méfient de cette sélection béninoise qui a fait un bon parcours à la CAN d'Egypte.

ON ATTEND DE LUI UNE CONFIRMATION

Belaïli revient au 5-Juillet

Youcef Belaïli revient de nulle part. A la CAN, il a tout simplement explo- sé faisant de lui l'un des grands artisans du sacre de l'Algérie à la CAN- 2019. Alors que l'on s'attendait à ce qu'il intègre un club européen lors de ce mercato estival, le joueur évoluera finalement en Arabie Saoudite. Un nou- veau challenge pour ce joueur qui va connaître son quatrième championnat après celui d'Algérie, de France et de Tunisie. Face au Bénin, le numéro 8 algérien, qui a réussi à reléguer sur le banc des remplaçants Yacine Brahimi est appelé à confirmer. Sa connexion avec Bounedjah, deux joueurs qui ont débuté ensemble au RCG Oran, doit se poursuivre. L'Algérie a réussi une per- formance historique grâce à cette génération, composée de joueurs comme Belaïli, qui vient d'effacer celle des années 80-90, désormais, la barre est placée très haut. Il faudra pour- suivre sur le bon chemin tracé par le sélectionneur national, Djamel Belmadi, qui a monté un groupe aussi perfor- mant en moins d'une année. Le pro- chain objectif sera certainement la Coupe du monde en 2022, mais avant cela, il faudra aller défendre le titre au Cameroun, en 2021.

il faudra aller défendre le titre au Cameroun, en 2021. I. N. «Ça sera un moment

I. N.

«Ça sera un moment chargé d'émotion»

C'est un Belaïli très détendu qui s'est arrêté en zone mixte hier. Il en a profité pour parler des objectifs de l'EN, la dernière de Halliche et de son choix de rejoindre l'Arabie Saoudite.

Entretien réalisé par

SMAÏL M. A.

L'EN retrouve son public du 5-Juillet, votre sentiment ? Il faut rappeler que c'est un match amical, cela ne nous empêchera pas d'êtres très déterminés pour le gagner. Fouler la pelouse du 5-Juillet à nou- veau, ça sera un moment chargé d'émotion pour nous les joueurs. En même temps, nous souhaitons parta- ger notre joie après le triomphe en coupe d'Afrique avec notre public, incha Allah on bouclera ce stage par une victoire, ce qui est la meilleure manière de rendre un dernier homma- ge à notre coéquipier Rafik Halliche.

Avez-vous prévu quelque chose pour lui ? Rafik a beaucoup donné à l'équipe

nationale, cela fait dix ans qu'il est en sélection, ce n'est pas rien. Il finit en beauté sa carrière internationale avec ce titre africain. Je demande aux sup- porters de venir en masse ce soir, rien que pour lui et vivre une belle soirée car il le mérite bien, un bon ultime hommage.

Comment a été la préparation de ce match ? On a préparé sérieusement ce ren- dez-vous avec le Bénin, c'est une sélec- tion qui vient de battre la Côte d'Ivoire, donc on s'attend à une rude confrontation, néanmoins notre déter- mination de le gagner fera la différen- ce.

Quel est le discours de l'entraîneur concernant les prochaines échéances ? On a tourné la page de la CAN, il y a une autre qui se profile à l'horizon, tout comme les éliminatoires pour la prochaine Coupe du monde, ce ren- dez-vous (Coupe du monde 2022) on ne veut pas le rater afin de procurer

d'autres joies à nos supporters, cela dit, on est comme je l'ai dit, détermi- nés à gagner le match amical de ce soir.

Sur un plan personnel, on pensait que vous allez jouer en Europe, finalement c'est au Ahly Djeddah que vous atterrissez, les raisons de ce choix inattendu ? Détrompez-vous, dans le cham- pionnat d'Arabie Saoudite, il y a de nombreux joueurs étrangers, c'est une expérience que je voulais tenter. J'ai bien réfléchi de signer là-bas, je viens de rejoindre les rangs d'un club presti- gieux à savoir Ahly Djeddah. Mon vœu est de gagner de nombreux titres avec ce club.

Avez-vous pris des renseignements auprès de vos coéquipiers en EN qui jouent en Arabie Saoudite tels que Benlamri, Mbolhi ou Doukha ? Effectivement je l'ai fait, tous m'ont encouragé à les rejoindre dans ce championnat. S. M. A.

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 À LA UNE 3 HALLICHE LA DER DU ROC PAR

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

À LA UNE

3

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 À LA UNE 3 HALLICHE LA DER DU ROC PAR ASMA

HALLICHE

LA DER

DU ROC

PAR ASMA H. A.

Sa première convocation en équipe nationale, Rafik Halliche l'a doit au cheikh Rabah Saâdane un certain 31 mai 2008 à l'occasion du match retour face au Sénégal dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Mais ce jour-là, le défenseur qui évoluait encore au Nasr de Hussein Dey n'avait joué que 8 minutes. Et pour honorer sa première titularisation chez les Verts, Halliche a dû patienter près de neuf mois, toujours sous l'ère Rabah Saâdane. Et c'est face au Rwanada à Kigali le 28 mars 2009 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde que Halliche a été aligné dans le onze rentrant dans l'axe central en compagnie de Madjid Bougherra et Antar Yahia. Une titularisation que le champion d'Afrique doit à un chat. Oui un chat puisque le destin a fait que ce soit cet animal qui fut la cause de son incorporation lors de cette confrontation. En fait tout s'est passé la veille du match, lorsque les joueurs étaient en train de siroter un thé au bord de la piscine après le dîner.

Le chat de Kigali qui lui ouvre les portes des Verts Du coup, nous qui étions présents sur place à l'époque on voit Samir Zaoui et un de ses coéquipiers

sursauter, ce qui a fait qu'un verre tombe de la table et se casse. La raison un chat qui est passé sous la table entre les pieds des joueurs sans que personne ne le voie. Les joueurs qui étaient en tenue plutôt décontractée avec notamment des claquettes, et au moment de se lever de la table, Sami Zaoui et alors qu'il faisait très sombre marche sur un morceau de verre. Il a le pied coupé et donc forfait pour le match du Rwanda et c'est là que Rabah Saâdane décide de faire appel à Halliche dans une défense habituelle à trois derrière. Depuis, Rafik Halliche n'a presque n'a jamais quitté le onze sous l'ère Saâdane sauf pour raison de blessure ou de suspension. Rafik Halliche demeurera aussi l'un des joueurs de sa génération à avoir ouvert la porte aux locaux pour évoluer à l'étranger, lui qui a été transféré au Benfica Lisbonne. Agé de 22 ans en 2009, il fut le plus jeune joueur de l'équipe à Oum Dermane, l'équipe qui avait réussi à se qualifier avec brio pour le Mondial sud-africain en 2010 face aux Egyptiens. D'ailleurs à la fois ému et heureux à l'hôtel après la qualification à l'hôtel au Soudan, Halliche n'a cessé de répéter : " C'est vraiment fou, à 22 ans je vais prendre part à une Coupe du monde, c'est incroyable", nous disait-il.

Pour ce qui est des Coupes du monde, c'est aussi le recordman des nombres des
Pour ce qui est des Coupes du
monde, c'est aussi le recordman des
nombres des matchs disputés dans
cette compétition.

La tête ensanglantée au Caire, l'image que garderont tous les Algériens Mais l'une des images marquantes de Rafik Halliche que garderont les Algériens sera certainement sa tête ensanglantée suite au caillassage du bus de l'EN au Caire. D'ailleurs, c'est avec une tête bandée qu'il prit part au match face aux Egyptiens au

Cairo Stadium, une rencontre qui s'était soldée sur le score de deux buts à zéro. Il faut savoir aussi que depuis sa sélection en 2008, Halliche a raté une seule coupe d'Afrique des Nations, celle de 2017, il était présent dans toutes les autres éditions à savoir 2010, 2013, 2015 et bien évidemment la dernière 2019 soldée par un titre de champion d'Afrique.

Il est le recordman des matchs disputés en Coupe du monde En effet, il a pris part à près de 7 matchs (NDLR : trois en 2010 et 4 en 2014) avec à la clé un but marqué face à la Corée du Sud. Le Mondial 2014 où beaucoup ne s'attendaient pas à voir Halliche titulaire, mais Vahid Halilhodzic en a décidé autrement. Le 19 juin dernier, c'est à notre journal après la finale que Rafik Halliche nous avoué qu'il tirera sa révérence en équipe nationale et qu'il mettra un terme à sa carrière internationale. Ayant bien perçu le message, Djamel Belmadi décide de lui offrir un bel hommage aujourd'hui en lui permettant de faire ses adieux au public algérien en le convoquant pour ce dernier stage. Rafik Halliche tournera donc une page de sa vie chez les Verts qui aura duré près de 11 ans avec deux participations en Coupe du monde ponctuée par une qualification pour le deuxième tour et un match historique face à l'Allemagne mais surtout un titre africain qui fera de lui un éternel dans l'histoire de notre équipe nationale. Chapeau le guerrier…

A. H. A.

BOUGHERRA ET ANTAR YAHIA

ÉVOQUENT LES VIEUX SOUVENIRS

A. BOUGHERRA ET ANTAR YAHIA ÉVOQUENT LES VIEUX SOUVENIRS Pendant un bon moment notamment lors de

Pendant un bon moment notamment lors de ses débuts en équipe nationale, Rafik Halliche a eu à jouer aux côtés de deux joueurs dans la défense de notre équipe nationale, à savoir Antar Yahia et Madjid Bougherra. L'ayant connu jeune et assisté à son évolution chez les Verts, nous avons donc choisi ces deux grands noms des Verts pour parler et faire un message à Rafik Halliche qui mettra un terme à sa carrière internationale ce soir à l'occasion du match amical face au Bénin à partir de 21h00. Sollicité par nos soins, Bougherra et Antar Yahia n'ont pas hésité à témoigner.

ANTAR YAHIA :

«VOILÀ CE QUE M'AVAIT DIT SAÂDANE LORS DE SA 1 re SÉLECTION»

«Rafik, franchement j'en garde un très, très bon souvenir de la période où nous avons joué ensemble. Je me rappelle bien sa première sélection en équipe nationale. A l'époque, Cheikh Saâdane m'avait demandé de le prendre sous ma coupe et de l'intégrer dans le groupe. D'ailleurs, on partageait la même chambre pour sa première convocation… Aussi, au Caire, avant le match face à l'Egypte nous étions aussi dans la même chambre. C'est vraiment un petit frère pour moi, un garçon que j'ai essayé de mettre dans les meilleures conditions. Et petit à petit il a fait sa place de taulier dans l'effectif et a réussi à faire cette carrière internationale remarquable comme on a pu le

voir tout au long de ces dernières années avec notamment des chiffres record, car c'est le recordman du nombre de matches disputés en Coupe du monde… "

«IL RESTERA À JAMAIS UN DES MEILLEURS DÉFENSEURS

QU'AURA CONNUS L'EN»

Vraiment, "

puis ça reste un garçon qui a montré la voie à une certaine période à beaucoup de joueurs qui évoluaient dans le championnat local pour montrer et prouver que nos joueurs pouvaient aussi s'expatrier. Donc, un grand bravo à lui et il restera à jamais un des très grands défenseurs qu'a eus notre sélection nationale", nous dira Antar Yahia.

je suis très content pour lui. Et

BOUGHERRA :

«Fier d'avoir joué à ses côtés»

Madjid Bouguerra n'a pas lui aussi hésité une seule seconde à nous faire part de son sentiment vis-à-vis de son ancien coéqui- pier qui quittera les Verts ce soir en affir- mant : " Pour moi, Rafik est un exemple pour tous les jeunes Algériens. Il a montré que le joueur algérien pouvait s'exporter et surtout qu'il pouvait réussir dans le très haut niveau en gagnant un coupe d'Afrique mais aussi en participant à des Coupes du monde. Ça a toujours été un joueur très respectueux, professionnel, très à l'écoute. D'ailleurs, ce qui m'avait impressionné c'est que lorsqu'il avait rejoint le groupe et mal- gré son jeune âge, on a tout de suite vu qu'il avait une grande maturité. Il s'est très vite intégré, d'ailleurs, moi, personnelle- ment, j'avais l'impression que je jouais avec lui depuis des années. Dès le début, je me suis senti très bien à ses côtés en défense car c'est un joueur très intelli- geant. Il est aussi très à l'aise technique- ment et lit très bien le jeu. Son autre gran- de qualité, c'est qu'il est aussi très rassu- rant derrière. Humainement, c'est quelqu'un de magnifique, la preuve c'est qu'on est toujours en contact. Vraiment content, heu- reux et fier d'avoir joué à ses côtés et lui peut surtout être fier de son parcours et ce qu'il a dégagé comme image et l'exemple qu'il a pu être pour des milliers de jeunes Algériens. Hamdoullah, il a gagné une coupe d'Afrique des nations, c'est aussi le plus capé en Coupe du monde, donc il a tout pour finir et prendre sa retraite avec dans les bagages pleins de souvenirs. Félicitations Rafik et puis bienvenu chez les retraités internationaux (sourire) ", nous a indiqué Madjid Bougherra. A. H. A.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

4

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 4 À LA UNE ALGERIE BÉNIN 21H Il reconnaît la force
ALGERIE BÉNIN 21H
ALGERIE
BÉNIN
21H

Il reconnaît la force des Verts individuellement

DUSSUYER :

«L'Algérie est forte aussi collectivement»

La veille de la

confrontation

face aux

Fennecs, le

sélectionneur

des Ecureuils, Michel Dussuyer, a affirmé que c'est un honneur pour son équipe d'être la première formation à croiser les champions d'Afrique. Il a indiqué que même si la rencontre a un caractère festif, il n'en demeure pas moins que les deux équipes vont la prendre très au sérieux. "Ce sera une fête en Algérie après le sacre à la CAN. D'abord, je tiens à féliciter cette équipe d'Algérie. Je pense qu'elle mérite son sacre étant la plus régulière et la plus performante tout au

long de la compétition", a-t-il fait savoir. Dussuyer n'a pas omis de féliciter son homologue, Djamel Belmadi, pour la performance réalisée en Egypte. "Vous me donnez l'occasion pour féliciter Djamel Belmadi et les joueurs. Il

a su monter un groupe solide et

très performant. L'équipe d'Algérie recèle des éléments de qualité. Elle évoluera devant son public avec un nouveau statut, celui de championne d'Afrique", a- t-il souligné. Pour le match de ce soir, il a assuré que ce sera difficile pour son équipe. "Certes,

ce sera une sorte de fête ici, mais nous ne sommes pas ici pour faire la fête. Ce sera un match difficile face à une équipe composée de joueurs de talent. Nous allons affronter un adversaire redoutable. Nous allons jouer contre la meilleure équipe d'Afrique. L'Algérie possède déjà des individualités

de très haut niveau. En plus, elle

a acquis une valeur collective

intrinsèque. Nous l'avions vu comment elle avait abordé ses matches à la CAN. Toutefois, nous allons faire de notre mieux pour être à la hauteur et tenter d'embêter les champions d'Afrique. Je sais que ce sera difficile, mais le fait de jouer contre une équipe comme l'Algérie permettrait à mes joueurs de se frotter aux meilleurs", a indiqué le coach des Ecureuils.

aux meilleurs", a indiqué le coach des Ecureuils. POTÉ : «Ce sera un grand match» L'un

POTÉ :

«Ce sera

un grand

match»

le coach des Ecureuils. POTÉ : «Ce sera un grand match» L'un des meilleurs buteurs de

L'un des meilleurs buteurs de la CAN-2019 avec 4 buts, Mickaël

Poté, a indiqué que le match face

à l'Algérie constitue une aubaine

pour ses camarades et lui de se frotter aux champions d'Afrique. Pour lui, il faudra être très fort pour espérer contrer les champions d'Afrique qui ont prouvé qu'ils ont bien mérité leur sacre en Egypte. "Nous allons nous préparer face à la meilleure équipe d'Afrique. L'Algérie n'est plus à présenter. Ce qu'elle avait montré en Egypte est grandiose et son sacre n'a pas été volé. Ce sera difficile pour nous, mais nous n'allons pas se laisser faire. Je reste persuadé que ce sera un grand match et nous allons faire en sorte de donner du plaisir aux supporters", a-t-il indiqué.

I. N.

Il doit être plus convaincant BENRAHMA, METTRE TOUT LE MONDE D'ACCORD
Il doit être plus convaincant
BENRAHMA,
METTRE TOUT
LE MONDE
D'ACCORD

La rencontre de ce soir entre l'Algérie et le Bénin constitue une occasion pour certains joueurs de revenir et aspirer à une place dans le groupe des Verts.

PAR ILYÈS NASSIM

Avec le statut de championne d'Afrique, la sélection nationale a placé la barre très haut. Le sélectionneur national veut maintenir la dynamique de la CAN-2019 car il veut mener l'équipe jusqu'à la Coupe du monde 2022. Et cela demande des joueurs

encore plus performants. En plus de

Ferhat, Chetti et autres Benayada dont c'est la première sous la coupe de Belmadi, il faudra être plus convain- cant. Mais la grosse curiosité de ce soir sera bien évidemment l'attaquant de Brendford, Saïd Benrahma. Ce dernier avait été convoqué en 2015 par l'ancien sélectionneur national, Christian Gourcuff, alors qu'il avait, à peine 20

ans. Il a disputé moins d'une mi-temps face au Sénégal, où il est rentré à la 70eminute à la place de Feghouli. Pour 20 petites minutes, il ne fallait pas s'at- tendre à grand-chose pour un joueur qui venait de découvrir la sélection, alors qu'il n'avait que 20 ans et que l'équipe d'Algérie sortait d'un énorme parcours en Coupe du monde au Brésil. L'enfant d'Aïn Témouchent a attendu plusieurs années pour être convoqué de nouveau.

20 minutes face au Sénégal et une mi-temps face à la Tunisie, c'est peu Les sélectionneurs qui se sont succédé à la tête du staff technique des Verts l'ont tous zappé, jusqu'à l'arrivée de Belmadi. Ce dernier lui a donné une seconde chance en lui faisant appel lors de la date FIFA du mois de mars dernier. Benrahma a été aligné pen- dant une mi-temps face à la Tunisie en match amical. Là aussi, il n'a pas vrai- ment brillé. Malgré cela, Benrahma reste un élément sur lequel compte le coach des Verts. Cependant, sa blessu- re avant la CAN l'avait privé d'une très

probable convocation. Le joueur se dit heureux de retrouver les Verts et sur- tout profiter du match face au Bénin pour réussir son retour après une longue absence. "Je dois prouver au sélectionneur national ce que je vaux", avait-il dit. Il faut dire qu'en présence de joueurs comme Belaïli, Feghouli, Ounas, la concurrence sera impi- toyable. Mais cela ne fait pas peur à Ferhat et Benrahma, qui comptent tout faire pour convaincre Belmadi et l'obli- ger à redistribuer les cartes. Les critères de sélection sont fixés déjà et on connaît les objectifs. Le coach veut qua- lifier les Verts à la prochaine CAN- 2021 où l'équipe d'Algérie aura à défendre son titre, mais aussi répondre présents à la Coupe du monde que la Qatar va accueillir.

Il fait partie de l'avenir de la sélection Une Coupe du monde particulière qui tient à cœur au coach des Verts, sur- tout qu'il va évoluer "chez lui". Parmi ses objectifs, il veut donner un sang neuf à l'effectif des Verts. Belmadi mise sur la jeunesse et Berrahma fait partie

de ces joueurs sur lesquels sera basé l'avenir de l'équipe nationale. Belmadi

a réussi en un laps de temps très court

à faire adhérer tout son groupe à son

projet et imposer l'implication totale des joueurs. Ce sera encore mettre cela en priorité car dans quelques semaines il y aura les éliminatoires de la CAN-2021. Il a certainement établi un programme de préparation à court et moyen terme. Il veut garder cette solidarité du groupe, mais surtout le renforcer sachant que

certains éléments sont plutôt proches de la retraite. Le sélectionneur national

a affirmé qu'il garde un œil avisé sur la

sélection des locaux, mais aussi sur l'équipe nationale olympique qui est proche de se qualifier à la CAN-2019 de la catégorie. D'ailleurs, il le dit clai- rement qu'il est de son devoir d'être attentif sur tout ce qui se fait chez les olympiques. Ce lundi, même si le match aura un aspect quelque peu fes- tif, il n'en demeure pas moins que pour Benrahma mettre tout le monde d'ac- cord sera son objectif personnel. I. N.

Zeffane, Farès et Ghoulam ne reviendront pas de sitôt

Une chance à saisir pour Chetti et Benayada

Le sélectionneur national Djamel Belmadi ouvre la voie à certains joueurs pour avoir l'opportunité d'étaler leur savoir-faire.

Les défections de Zeffane et Farès, les deux latéraux champions d'Afrique, ont permis à des joueurs de profiter de cette situation pour convaincre le coach et prendre leurs places, sachant qu'ils ne reviendront pas de sitôt. A cet effet, Belmadi a fait appel à Benayada et Chetti. L'ancien latéral gauche des Canaris possède une participation avec l'équipe nationale A' et a même disputé le match amical

nationale A' et a même disputé le match amical face au Qatar en décembre 2018, mais

face au Qatar en décembre 2018, mais pas en équipe première. Il faut savoir que les numéros un sur les côtés des Verts, Atal à droite et Bensebaïni à gauche, sont intouchables, mais Benayada et Chetti vont tout donner pour espérer intégrer la hiérarchie et décrocher une place de numéro deux. Une occasion en or pour le défenseur polyvalent du CS Constantine, auteur d'un excellent et régulier parcours depuis plusieurs saisons avec son club. Il pourrait prétendre à une place dans le groupe de Belmadi, surtout que Zeffane se trouve au chômage et

son retour à la compétition risque de tarder. Idem pour Chetti, qui tentera de profiter de la blessure de Farès et de la méforme de Ghoulam pour seconder Ramy Bensebaïni le titulaire indiscutable du flanc gauche.Une sortie sur laquelle misent énormément les deux latéraux pour convaincre le coach Belmadi, qui veut les voir à l'œuvre surtout que ces deux postes sont à pourvoir. Il faut dire que le coach des Verts possède d'autres solutions si Chetti et Benayada ne convainquent pas.

I. N.

Ils ont été chaleureusement accueillis par les joueurs et Belmadi

Visite des enfants cancéreux au CTN

Quand il s'agit de faire de bonnes actions, les joueurs et leur entraîneur se sont toujours montrés disponibles. Samedi, sur demande du sélectionneur national Djamel Belmadi, une délégation de l'association El Amel pour aide aux enfants cancéreux a rendue visite à l'équipe

nationale au Centre technique national de Sidi Moussa. Ces enfants qui était au nombre d'une

vingtaine furent accueillis chaleureusement par les champions d'Afrique, après avoir pris des photos souvenirs. Ces enfants malades ont pu suivre la séance d'entraînement à partir de la main courante où ils étaient confortablement installés, lesquels étaient très heureux de partager ces petits moments avec leurs idoles. A signaler que les joueurs et Belmadi ont souhaité

préserver l'intimité de cette rencontre hautement symbolique, le service communication de la FAF a posté des photos de ces enfants dans son site officiel. Créée par un groupe d'employés du Centre Pierre et Marie Curie le 14 mars 1994, l'association El Amel soutient cette catégorie (enfants cancéreux) en les aidant à travers de

multiples actions et activités.

M. S.

El Amel soutient cette catégorie (enfants cancéreux) en les aidant à travers de multiples actions et
El Amel soutient cette catégorie (enfants cancéreux) en les aidant à travers de multiples actions et
SMAÏL M. A.
SMAÏL M. A.

Un retard harassant de 2 heures !

Gros raté en matière de communication du côté de la FAF

La zone mixte suivie de l'entraînement de l'EN qui étaient prévus à 18h ont été retardés de 2h, et pendant près de 3h les journalistes venus couvrir ont dû rester debout à l'extérieur du centre, sans la moindre confirmation de l'heure du début de la séance, personne ne savait que Belmadi a décidé de travailler avec ses joueurs aà 20h, au moment où la FAF avait donné rendez-vous aux medias à 18h, un énorme gâchis pour un service abandonné le temps d'un stage, les concernés doivent vite revoir ça.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

À LA UNE

5

ça. www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 À LA UNE 5 «ON ESPÈRE QU'IL Y AURA DU

«ON ESPÈRE QU'IL

Y AURA DU MONDE»

«Ce que fait Benrahma en Angleterre est bon, mais le plus important, c'est ce qu'il fera ici» «Avec 10 ans de loyaux services, Halliche mérite un grand hommage»

on passera une belle soirée, avec une victoire et une belle fête.

Justement, avec Djamel aussi vous avez joué cette équipe deux fois et c'est la seule équipe pour le moment qui vous a battus… Oui, mais on les a battus aussi à domicile, on avait perdu à l'exté- rieur, et puis on n'a perdu qu'un seul match avec Djamel et c'était effectivement contre le Bénin, on les jouera chez nous, ça sera un autre contexte, ça sera un match amical, mais on sera là demain pour gagner devant notre public.

Comment vous avez préparé ce match face au Bénin ? Très bien, on s'entraîne très bien, cela fait une semaine qu'on s'entraî- ne, il reste les derniers ajustements et demain on joue.

Cette partir va être un peu spéciale pour vous les joueurs, puisque l'un de vos coéquipiers prendra sa retraite, à savoir Rafik Halliche, comment avez-vous préparé l'hommage qui lui sera rendu ? Comme tout le monde l'a dit, Rafik sortira par la grande porte incha Allah, avec tous les services qu'il a rendus pour l'équipe natio- nale, il a rendu service à l'EN, il a fait de super matches, notamment depuis 2009 en Egypte jusqu'à maintenant, ça fait 10 ans, il mérite une belle sortie, il a fini en beauté avec le sacre de la coupe d'Afrique des nations, c'est aussi le seul ayant survécu à l'ancienne génération, donc il faut lui rendre un super grand hommage demain, espérons que ça se passera bien.

Il y a le retour de Saïd Benrahma, un élément que vous connaissez bien, pensez-vous qu'il est en mesure de donner un plus à l'EN eu égard à ce qu'il est en train de montrer en Angleterre ? Saïd, c'est un très bon joueur, il peut apporter beaucoup à l'équipe. Ce qu'il fait en Angleterre, c'est très bien, mais le plus important c'est qu'il doit le faire en équipe nationale, il n'a pas eu la chance, mais lorsqu'il l'aura je pense qu'il la saisira et fera de bonnes choses.

Ce match face au Bénin, est-ce que c'est un simple match de préparation ou pour fêter avec les fans la coupe ramenée d'Egypte ? Ça reste un match de prépara- tion, on va présenter le trophée au public et au peuple, le mieux sera qu'on passe une belle soirée et qu'on gagne en même temps.

Les prochains rendez-vous ne sont pas loin, parmi eux les éliminatoires de la CAN 2021, mais aussi la Coupe du monde 2022 à partir du mois de mars, regrettez-vous le fait d'avoir manqué l'occasion de jouer deux matches durant cette date FIFA ? Ce n'est pas à moi de parler de ça, je ne sais pas si c'est une chance importante, mais c'est un match comme les autres, comme je l'ai dit c'est le match qui vient juste après le sacre, on va le prendre comme un match de préparation, on pré- pare les éliminatoires de la CAN, on essayera de rester dans le même état d'esprit que lors de la CAN, et tout se passera bien.

Vous êtes champions d'Afrique, y aura-t-il une pression supplémentaire sur le groupe ? Non, il n y a aucune pression, on

a des certitudes, il faut continuer à les appliquer.

Un meilleur état d'esprit s'est installé au sein du groupe, qu'est- ce qu'il faut ajouter pour maintenir cet état d'esprit qui fait gagner l'équipe ? Il faut juste garder le même, on a Djamel qui a installé cet état d'es- prit et qui fait en sorte qu'on le garde, c'est très important de rester dans la continuité, et j'espère qu'on montera en puissance, gravir les échelons et maintenir le cap.

2022 n'est plus loin, vous y pensez, vous pensez à ce public qui se déplace partout pour vous encourager dans ce pays dans 3 ans ? Incha Allah, c'est encore loin.

La préparation commencera maintenant, et on parle de gros matches en octobre, vous en avez parlé ? Non, on attend, c'est sûr qu'il y a eu des discussions, ce n'est pas à

moi de parler de ça, c'est au coach et au président, pour l'instant il n'y

a rien qui est sorti, donc on attend.

Une dernière question qui s'impose, pourquoi on ne voit pas Ryad d'une manière régulière sous

le maillot de City ? Cela fait partie du foot. Il y a eu 4 matches de championnat, j'en ai fait

2, voilà, je reste à la disposition du

coach, c'est lui qui décide, on va tra-

S. M. A.

vailler.

Entretien réalisé par

Ryad Mahrez, retrouve le 5-Juillet, cette fois en tant que capitaine et dans des conditions meilleures que lors de ses dernières apparitions. Il va fêter avec le public un trophée remporté haut la main en Egypte. Il revient dans cette interview sur l'état d'esprit qui règne au sein du groupe et parle de sa situation en club et de l'avenir de l'EN. Suivons-le.

Vous revenez a Alger en tant que champions d'Afrique et vous allez jouer devant le public du 5-Juillet, que pensez-vous de ces retrouvailles ? On espère qu'il y aura du monde qui viendra, je pense qu'il y aura du monde, mais on ne sait jamais, c'est le premier match après notre sacre, au 5- Juillet, je crois qu'on n'a jamais joué avec Djamel au 5-Juillet on sait que c'est un grand stade qui peut accueillir beaucoup de monde, incha Allah qu'il y aura du monde et qu'on passera une belle soirée.

Quand vous joueurs parlez du stade du 5-Juillet, on sent comme une appréhension par rapport à ce stade… Non, non aucune hésitation ni appréhension, on sait que c'est un grand stade, plus grand que Tchaker, on espère qu'il sera rempli, c'est tout, sinon il n'y a aucune appréhension par rapport au stade, on jouera ce match comme si on allait jouer à Blida ou n'importe où,

FEGHOULI : «Une fête avant de tourner la page de la CAN»

Pour Feghouli, les choses serieuses commenceront le mois prochain, lorsque la page de la CAN gagnée sera définitivement tournée.

Le Bénin est la seule équipe pour le moment qui a réussi l'exploit de vous battre… C'était une autre étape, c'était il n'y a pas long temps, mais depuis l'équipe s'est affirmée, on a été champions d'Afrique, ça sera un visage différent, ça sera un match amical pour nous, c'est une fête avant de définitivement tourner la page de la CAN et commencer à se concentrer sur les prochains objectifs. Ce stage, c'est beaucoup plus pour se retrouver et fêter la victoire avec notre public et dans notre stade et bien sûr, on va essayer de gagner le match, le Bénin, on le jouera sérieusement et on essayera de donner la victoire à notre équipe.

et on essayera de donner la victoire à notre équipe. Ça vous fait quoi de rejouer
et on essayera de donner la victoire à notre équipe. Ça vous fait quoi de rejouer

Ça vous fait quoi de rejouer sur cette pelouse du 5-Juillet que vous n'appréciez pas forcément ? J'espère que les gens d'Alger se rendent compte qu'ils sont chanceux d'avoir l'équipe nationale à Alger, donc j'espère qu'il vont nous montrer qu'ils sont très heureux que l'équipe joue ici, on attend mes coéquipiers et moi que le stade soit plein, ça serait dommage qu'il ne le soit pas, après il y aura d'autres stades dans differentes villes, après peut-être l'équipe d'Algérie jouera moins à Alger, on ne sait pas, on attend à ce que nos supporters viennent dans ce match.

Il y aura une émotion particulière dans ce match avec le départ en retraite de Rafik Halliche, comment vous vous êtes préparés en prévision de la sortie définitive des rangs de l'EN du grand frère ? Rafik a apporté beaucoup à l'EN, c'est une légende du football algérien, il peut être fier de lui, sa famille peut être fière de lui, en Algérie on apprécie

tous Rafik pour son dévouement, pour ce qu'il a apporté, j'espère que les joueurs aussi lui rendront un bel hommage, parce qu'il a toujours tout donné, j'espère qu'ils le lui rendront.

Les éliminatoires de la Coupe du monde et de la prochaine CAN sont très proches, quels son t les objectifs d'un tel match contre le Bénin ? Pas vraiment d'objectif si ce n'est de gagner, c'est un rassemblement

beaucoup plus pour se retrouver, fêter ça avec le public, c'est plus ça, ce stage- là, même si durant les séances on était tous appliqués et on a tous bien travaillé, beaucoup d'intensité, avec le même groupe, à part 3 à 4 joueurs qui auront des minutes à jouer et essayer de montrer à Djamel qu'ils peuvent intégrer ce groupe, non ce stage, c'est vraiment pour fêter la victoire à la CAN, pas vraiment d'objectifs, au prochain stage, par contre, on va revenir, on va discuter, on va planifier

et on discutera de l'avenir.

S. M. A.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

6

À LA UNE

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 6 À LA UNE ALGERIE BÉNIN 21H FERGANI Ancien capitaine de
ALGERIE BÉNIN 21H
ALGERIE
BÉNIN
21H

FERGANI

Ancien capitaine de l'EN en Coupe du monde-1982 notamment, Fergani faisait partie du staff technique quand les Verts ont remporté la CAN-1990. Il nous donne son avis, de France où il se trouve actuellement, sur les futurs challenges qui attendent les Verts.

«L'EN EST DANS L'OBLIGATION DE SE QUALIFIER POUR LA CM»

Reçu par les ministres de la Santé et des Sports et l'EN OUENTATI HOCINE, une
Reçu par les ministres de la Santé et
des Sports et l'EN
OUENTATI HOCINE,
une journée
inoubliable
Entretien réalisé par
Sur initiative de l'association
Ness El- Khir, le jeune
Ouentati Hocine (10 ans) du
village de Tini à 30 km de
Djanet a vécu une journée
particulière qui restera à
jamais gravée dans sa
mémoire. En effet, ce garçon
qui rêve de devenir à l'avenir
un médecin et entraîneur a
été reçu hier matin par le
ministre de la Santé, ensuite
par le ministre de la Jeunesse
et des Sports. Et dans l'après-
midi, il a fait un tour au CTN
de Sidi Moussa pour rendre
visite à l'EN. Les joueurs l'ont
bien accueilli. Le petit garçon
en a profité pour prendre des
photos avec Mahrez et
consorts dans une ambiance
conviviale.
M. STITOU
S. M. A.
VARANE :
Quand on gagne la CAN, comme c'est
le cas pour Belmadi avec l'EN, que
songe-t-on à faire après pour rendre
cette sélection encore plus
compétitive ?
Effectivement, on se pose des
questions, d'abord il y a des joueurs
qui sont en fin de cycle, faut-il les
garder et pour combien de temps ?
Certes, il y a des joueurs intelligents
qui chercheront à partir après une
belle aventure, comme c'est le cas
pour Halliche qui s'est arrêté après
avoir remporté la CAN ; par contre,
d'autres ne le font pas. En 1990, après
notre sacre, des joueurs ont continué,
deux ans après, ils ont sûrement
regretté de l'avoir fait, avec ce
parcours catastrophique à Ziguinchor
(Sénégal), nous les entraîneurs qui
étaient avec feu Kermali Abdelhamid,
à savoir Mourad Abdelouahab Allah
yarhmou, Noureddine Saâdi et moi,
en quittant le staff technique national,
on a bien fait les choses car deux ans
après, l'EN fut sortie de façon
humiliante de la CAN-1992
«Algérie-France ?
Oui, avec plaisir»
Que faire alors ?
C'est simple, Belmadi va bien
observer, pendant les matches
amicaux notamment, le
comportement des joueurs,
évidemment il y en aura certainement
ceux qui seront victimes de blessures,
donc il va falloir les remplacer,
d'autres en méforme, sans oublier
ceux qui changent de club, on n'est
jamais sûr qu'ils garderont la même
forme physique. Néanmoins, comme
Belmadi travaille dans des conditions
favorables, en plus de sa connivence
avec des joueurs, qui sont poches de
lu, peut-être, vu son jeune âge (43
ans), cela l'a aidé à faire adhérer tout
le monde à sa méthode. Pour revenir
aux conditions de travail, si jamais on
va parler de la préparation de la
CAN-96, il y a vraiment des choses à
dire, Belmadi peut se targuer d'avoir
une fédération à son écoute et qui lui
offre de surcroît tous les moyens
possibles pour mener à bien sa
mission. Par contre, je suis étonné
que Hakim Medane soit parti, c'est
une perte pour l'équipe nationale,
car c'est un garçon bien éduqué, en
plus il connaît bien le football, on
peut être en désaccord avec X ou Y
mais il faut penser toujours à
préserver l'intérêt de l'EN.
Cette consécration
est la résultante
d'un bon travail
d'ensemble…
Quand je dis que les joueurs ont
tous adhéré à la méthode de Belmadi,
le mérite de ce dernier est grand.
Mbolhi même quand il était au
chômage sortait de bonnes
prestations, on l'a encore une fois
constaté au Caire, il a été l'un des
artisans du succès à la CAN, Feghouli
qu'on a sanctionné pour sa franchise,
alors que ses propos dépassaient sa
pensée. Il est revenu très fort, on ne
peut que s'en féliciter de son apport,
pareil pour Belaïli que l'actuel
sélectionneur national a remis en
confiance, dommage qu'il a signé en
Arabie Saoudite, alors qu'il avait
largement le temps devant lui pour
rejoindre ce championnat peu attractif
sur le plan sportif.
précoces de l'Egypte et du Maroc ont
facilité la tâche à l'EN de même que la
non-qualification à la phase finale du
Cameroun qui est un redoutable
adversaire ; cependant, comme je l'ai
dit, on ne peut occulter le mérite de
cette sélection qui nous a rendus fiers.
18 ans après l'historique confrontation entre l'Algérie
et la France à Saint- Denis, match qui fut interrompu en
raison d'un envahissement de terrain (France 4 - Algérie
1), maintes fois on a évoqué une nouvelle rencontre entre
les deux sélections mais au jour d'aujourd'hui, ce match
qui suscite la passion chez les deux peuples n'a jamais été
programmé. Après la déclaration de Djamel Belmadi en
conférence de presse mardi dernier à Alger, le débat est à
nouveau lancé, la réplique côté français est venue d'abord
de Noël Le Graët le président de la Fédération
française de football qui est, doit-on le
rappeler, un des grands partisans pour la
reprogrammation de ce match, ''depuis que je
suis élu à la tête de la FFF, je souhaite que
l'équipe de France joue contre l'Algérie. J'ai
exprimé ma volonté d'organiser ce match
avant la fin de mon mandat en 2020,
hélas ça ne s'est pas fait, je veux que
ce match ait lieu en Algérie, car
depuis les incidents du match de
2001, les services de sécurité
refusent d'autoriser la tenue de
cette rencontre'', avait dit le
patron du football français.
Avant-hier, c'est au tour du
défenseur du Real Madrid de
s'exprimer sur ce sujet, en
réponse à une question qui lui a
été posée après la rencontre entre
son équipe et l'Albanie samedi soir
au Stade de France. ''On en a parlé
entre nous les joueurs. Après, je
crois que le président de la
fédération est pour.'' Et d'ajouter
que ''nous (les joueurs) on est prêts.
Si on a à jouer ce genre de match, ça
sera avec plaisir''. En tout cas, la
déclaration de Belmadi qui a exprimé
le vœu de jouer contre les Bleus,n'est
pas passée inaperçue, cependant on
espère que cette fois on joindra le geste à
la parole, d'autant plus que si match entre
les deux nations sera programmé, ça sera
en Algérie, les autorités sécuritaires
algériennes ne refuseront pas en principe à
donner l'autorisation pour accueillir cette
alléchante affiche.
L'aspect financier a sans doute pesé
dans son choix…
Dans quatre ans, oui ! Désolé, à son
âge, sa place est en Europe, j'ai peur
qu'il soit allé s'enterrer là-bas.
Ayant assuré le rôle de consultant
durant la CAN sur la chaîne privée
Echourouk, vous sentez-vous visé
par les attaques de Belmadi contre
les consultants qu'il a surnommés
les criminels de l'audiovisuel ?
Franchement, je ne me sens pas
visé dans les propos de Belmadi,
d'ailleurs ceux qui ont suivi nos
interventions, que ce soit Belatoui,
Megharia et moi, on était assez
logiques dans nos analyses, sans
chercher à déstabiliser l'EN. En
finale, face au Sénégal, on n'a pas
bien joué mais comme on dit, une
finale ça se gagne, on l'a fait, c'est le
football algérien qui en sort grandi.
Gérer l'après-CAN, ça va pas être
facile, non ?
Quand on est champion d'Afrique,
notre objectif est d'abord d'améliorer
la façon de jouer, pour la prochaine
CAN- 2021, atteindre les quarts ou les
demi-finales ne serait pas si mauvais,
par contre, l'EN, avec ce nouveau
statut, doit impérativement arracher
l'un des tickets qualificatifs pour la
Coupe du monde-2022. Pour revenir à
notre parcours à la CAN d'Egypte,
j'estime qu'il a dépassé nos
espérances, c'est vrai que les sorties
Ce lundi, il y aura les retrouvailles
avec le public du 5-Juillet….
Le Bénin qui sort d'une première
participation à la CAN qui a été des
plus positives, il faut se méfier de cet
adversaire. Pour répondre à votre
question, le 5-Juillet, on ne l'appelle
pas le "Tribunal" pour rien. Moi, je
dirais au moins c'est un tribunal
neutre, je prévois une affiche
spectaculaire lundi soir, notre public
qui n'adore que ça sera, à mon avis, à
la hauteur de l'évènement. M. S.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Match amical Algérie vs Bénin
Mobilis au rendez-vous avec les Verts
Mobilis, partenaire
officiel de la Fédération
algérienne de football
(FAF) et de l'équipe
nationale, encourage les
Verts à l'occasion de leur
rencontre amicale
préparatoire en prévision
des deux rendez-vous
continental (CAN 2021) et
mondial (Coupe du monde
M. S.
2022).
Ainsi, un mois et demi
après avoir décroché le
sacre continental, les
Fennecs retrouveront leur
public et joueront leur
premier match
international amical face au
Bénin, le 9 septembre 2019
à 21h, au stade Mohamed-
Boudiaf (5-Juillet) à Alger,
l'occasion pour le
sélectionneur de faire une
évaluation de l'effectif et de
relancer de nouveau la
machine.
Au menu de cette
rencontre, l'exposition du
trophée africain et
l'hommage à Rafik Halliche
qui prendra sa retraite
internationale.
Mobilis, fidèle à son
engagement
d'accompagner et
d'encourager l'équipe
nationale, ne ménagera
aucun effort à les soutenir,
quels que soient l'échéance
sportive et le lieu de son
déroulement.
Bon courage et bonne
chance aux Fennecs !
Dzayer bladna wel
Khedra dialna !

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

USMA

7

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 USMA 7 ZEMMA aux soins Malgré la grève des joueurs Aucune

ZEMMA

aux soins

Malgré la grève des joueurs

Aucune amélioration en vue

Les jours se suivent et se ressemblent dans la maison USMA depuis quelques mois. Jusqu'à présent, les choses n'avancent pas et la situation connaît un statu quo qui commence à devenir inquiétant.

connaît un statu quo qui commence à devenir inquiétant. PAR RACHID HAMADI Souffrant sur le plan

PAR RACHID HAMADI

Souffrant sur le plan finan- cier, notamment en raison du blo- cage du compte du club, il est dif- ficile pour la formation de la capi- tale de trouver des solutions. Même la direction ne sait plus à quel saint se vouer vu la lenteur des démarches pour débloquer ne serait-ce que le compte et per- mettre de payer les employés mais aussi aux sources de revenu d'en- trer dans les caisses. Après que la direction ait tiré la sonnette d'alar- me, les joueurs ont à leur tour affi-

ché leur position en observant un mouvement de grève de deux jours pour alerter les instances concernées sur la situation de leur équipe. Un fait qui a certes attiré l'atten- tion mais qui jusque-là n'a pas pu obtenir le résultat espéré. A qui en vouloir ? À la direction qui est incapable de trouver des solutions ? À l'ancien patron du club qui a laissé l'USMA se débattre dans une crise sans précédent ? Alors qu'il y a eu une bonne nouvelle il y a quelques jours avec la possible réouverture du compte, jusqu'à

présent rien n'a encore pu être fait et il est vraiment à se demander pourquoi les choses prennent autant de temps. Certes certaines démarches administratives pren- nent du temps, mais voir que les choses restent telles qu'elles le sont pousse à s'interroger sur le cas de l'USMA dont les maux ont été entendus partout dans le monde puisque même la presse étrangère parle désormais du cas de ce club qui continue à souffrir par l'incom- pétence de certains, le laisser-aller d'autres et les manigances d'usur- pateurs déguisés en sauveurs. Une

A une semaine du match face à Gor Mahia

L'USMA ATTAQUE LES CHOSES SÉRIEUSES

La formation de Soustara sera appelée à affronter la solide formation de Gor Mahia dans une semaine. Dziri se retrouve avec un effectif réduit, mais mise sur un bon travail durant la semaine pour préparer ses joueurs à remporter leur match.

semaine pour préparer ses joueurs à remporter leur match. défense qu'il veut imprenable. C'est d'ailleurs

défense qu'il veut imprenable. C'est d'ailleurs ce qu'il n'a pas cessé de répéter dernièrement notamment après la rencontre de l'ASAM dans laquelle l'USMA a encaissé deux buts. Pour le coach, il faut trouver des solutions pour permettre à la défense de tenir bon face aux attaquants de Gor Mahia afin de se faciliter la tâche avant le match retour. À une semaine de cette rencontre, l'équipe est en pleine préparation et attaque les choses sérieuses afin d'assurer le bon résultat qu'ils espèrent malgré les soucis financiers. L'entraîneur espère que pour cette rencontre les joueurs garderont intactes leur concentration et leur détermination pour venir à bout de leur adversaire en LDC.

Vers une séance sur du gazon naturel Par ailleurs, l'entraîneur a

demandé à bénéficier d'une séance d'entrainement sur du gazon naturel afin que ses joueurs s'habituent à ce type de pelouse eux qui ont l'habitude d'évoluer sur du synthétique. Ainsi le coach veut mettre toutes les chances de son côté avec au moins un entraînement sur du gazon naturel qui devrait avoir lieu avant mercredi nous a-t-on appris. Dziri ne veut rien laisser au hasard puisqu'il veut permettre à son équipe de continuer sur sa belle lancée. Côté ambiance, les joueurs malgré la crise tiennent bien le coup pour l'instant et font de leur mieux pour qu'ils ne soient pas perturbés en attendant des jours meilleurs ce qui leur permettra d'être encore plus forts à l'avenir. C'est tout ce qu'on peut souhaiter pour des joueurs qui ont su dissocier les soucis des objectifs. R. H.

situation qui risque de se répercu- ter négativement sur le club à tous les niveaux et envoyer l'USMA dans les abysses si rien ne change au plus vite. Les joueurs ont fait entendre leur voix, les supporters aussi ainsi que quelques dirigeants, maintenant il faut des actes et une évolution au risque de voir un grand club comme la formation de Soustara jouer des rôles secondaires. La direction doit faire pression pour débloquer les comptes au moins dans un premier temps avant de songer à autre chose. R. H.



Hier, entraînement dans l'après-midi

Les Rouge et Noir, qui ont repris le travail après deux jours de grève ont effectué avant-hier une séance d'entraînement à Bologhine en guise de reprise. Hier encore, les hommes de Dziri ont effectué un galop d'entraînement pour une séance qui a débuté à 17h à Bologhine, tandis qu'aujourd'hui l'équipe devrait également avoir une séance de travail en fin de journée mais reste à déterminer le lieu puisqu'il se pourrait que l'USMA effectue au moins une séance sur du gazon naturel avant d'affronter Gor Mahia à Tchaker.



Ellafi buteur avec la Libye

La Libye a disputé son second match amical au Maroc avant-hier en affrontant l'équipe nationale du Niger. Après s'être inclinés quelques jours auparavant face à la formation du Burkina Faso sur le score de 1 à 0, les libyens de Muaid Ellafi ont remporté leur second match face au Niger. C'est l'attaquant de l'USMA qui a ouvert la marque avec un but inscrit à la 46' avant que son coéquipier El Tarhouni n'aggrave la marquer à la 63'. Prenant part à l'intégralité de la rencontre, l'international libyen de l'USMA s'est une nouvelle fois illustré en sélection avec cette réalisation en amical qui va certainement le mettre davantage en confiance avant les prochaines sorties avec sa sélection ou en club. D'un autre point de vue, ce stage avec la sélection libyenne, Ellafi maintien sa forme en attendant son retour à Alger où son club l'attend pour profiter de sa belle forme en ce début de saison ce qui aidera l'USMA à réaliser des victoires qui la rapprochera de ses objectifs. R. H.

Le portier de l'USMA, Mohamed Lamine Zemmamouche, veut être au top de sa forme pour le match de la Ligue des champions la semaine

prochaine. Hier matin, le gardien

a été aperçu à Bologhine où il est

allé se faire prodiguer des soins.

Absent lors de la dernière

rencontre des Rouge et Noir face

à l'ASAM, le portier des Rouge

et Noir, Zemmamouche, se porte mieux mais continue toujours ses soins. Souffrant d'un bobo au dos, il se rend presque quotidiennement chez le médecin de l'équipe afin de soigner sa blessure afin de revenir plus fort lors des prochains matches. En faisant l'impasse sur le dernier match joué par son équipe, Zemma n'a pas voulu prendre de risques pour être de retour face à Gor Mahia ainsi que pour la rencontre face au MCA. Hier tandis que la séance d'entraînement était programmée pour l'après-midi, le portier s'est rendu dans la matinée au stade Omar Hamadi pour se faire soigner et avoir l'avis du médecin qui est le seul habilité à lui donner le feu vert pour rejouer. Mais puisque Zemma s'entraine en même

temps qu'il se soigne, il n'y aura certainement pas de risques qu'il rate les prochaines sorties de l'USMA qui doit enchaîner les bons résultats et rester sur sa lancée. A une semaine du second tour des éliminatoires de la Ligue des champions d'Afrique, le gardien aura largement le temps de se remettre en forme et voir sa blessure complètement disparaître, ce qui lui permettra d'être à 100% de ses moyens pour cette rencontre où il faudra faire en sorte de marquer le plus de buts possibles sans en encaisser. Tout va bien dans le meilleur des mondes pour l'état de santé de Zemmamouche qui reprendra certainement sa place dimanche prochain au stade Mustapha Tchaker de Blida où l'USMA recevra la formation kényane qu'il faudra battre pour rester en course dans une compétition dans laquelle il

y

coup à jouer pour les Rouge et Noir

a un bon la hauteur lors R. H.
a un bon
la hauteur lors
R. H.

au vu de la qualité de ses joueurs. Aux soins le matin et à l'entraînement

l'après-midi,

Zemma veut être au top et ne

rechigne pas sur l'effort pour être

à

des prochains rendez-vous de la

formation

algéroise.

L'équipe de l'USMA qui a observé deux jours de grève, s'est remise au travail pour préparer son prochain match de Ligue des champions. Commençant la préparation avec un effectif très réduit en raison de l'absence de pas moins de 7 internationaux U23 en plus du libyen Ellafi, l'entraîneur ne veut pas perdre de temps pour mettre

en place un onze conquérant qui pourra assurer un bon résultat dans la rencontre aller face à la formation kényane. Certes, le coach aurait souhaité compter un effectif au complet mais faute de temps, il doit tout de même faire avec les absences et préparer son équipe. Plusieurs chantiers seront attaqués dont le plus important sera le compartiment défensif que Dziri veut voir solide pour cette rencontre. Il sait pertinemment que le moindre but encaissé pourrait coûter cher à son équipe d'où sa concentration sur la

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 8 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE JSK J-5 HOROYA CONAKRY 

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

8

LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE

Lundi 9 septembre 2019 8 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE JSK J-5 HOROYA CONAKRY  B i
JSK J-5 HOROYA CONAKRY
JSK
J-5
HOROYA CONAKRY

Biquotidien

aujourd'hui

C'est aujourd'hui que les Canaris du Djurdjura repren- dront le chemin des entraînements pour entamer leur der- nière ligne droite en prévision du match de samedi prochain. Après une journée de repos accordée aux joueurs, le staff technique a décidé de programmer deux séances d'en- traînement aujour- d'hui.

Entraînement

dans la

matinée en

2 groupes

Pour la première séance de la jour- née, le staff tech- nique a décidé de scinder le groupe en deux. Le premier groupe travaillera de 10h à 11h, tan- dis que le second de 11h à 12h.

Musculation

au menu

Le staff technique sous la houlette d'Hubert Velud a prévu la séance de la matinée en salle. Les camarades de Hamroun qui vont travailler en deux groupes, auront droit à des exercices de musculation.

Technico-

tactique,

le soir

La deuxième séance programmée en début de soirée sera consacrée au technico-tactique. Hubert Velud et ses collaborateurs pré- pare leur plan et la stratégie qui sera adoptée, samedi prochain en Ligue des champions. Ils auront encore quatre jours devant eux pour bien pré- parer ce rendez- vous et dégager le onze qui croisera le fer avec la redou- table équipe guinéenne. M. H.

LES JOUEURS DÉTERMINÉS

PAR MASSINISSA HACHOUR

Après avoir bénéficié d'une journée de repos bien mérité, c'est aujourd'hui que la formation kabyle va reprendre le chemin des entraînements pour entamer le dernier cycle de préparation en vue de la grande rencontre de samedi prochain contre Horoya Conakry, pour le compte du match aller du deuxième tour préli- minaire de la Ligue des champions afri- caine. Ainsi, le compte à rebours a déjà commencé pour les camarades de Hamroun qui doivent oublier les der- niers succès et se concentrer sur ce ren- dez-vous important aux yeux de tous les Kabyles. Après avoir consenti d'énormes efforts lors de la première semaine de trêve et qui a été ponctuée par deux joutes amicales face au RCK et le NAHD, la bande à Hubert Velud aborde dès aujourd'hui la dernière ligne droite avant le match face au Guinéens. Les joueurs poursuivent leur préparation dans les meilleures conditions et avec un moral gonflé à bloc afin d'être prêts sur tous les plans le jour J.

RESTER SUR LA BONNE DYNAMIQUE

Ainsi, le groupe sera en pleine concen- tration pour ce match aller de la presti- gieuse compétition africaine. Après avoir réalisé un bon début lors de cette nouvel- le année, en réalisant deux succès et un match nul en championnat ainsi une pré- cieuse qualification au 2e tour prélimi- naire de la Ligue des champions, les pou- lains d'Hubert Velud veulent faire le plein samedi prochain afin de confirmer leur bonne dynamique et, surtout, pour préserver leurs chances de se qualifier à la phase des poules. A la JSK, on ne parle donc que de la grande rencontre de samedi face à Horoya Conakry, vu son importance. A l'approche du match, les joueurs de la JSK gardent le moral et sont déterminés à relever le défi face au repré-

et sont déterminés à relever le défi face au repré- LES SUPPORTERS SE MOBILISENT Les supporters

LES SUPPORTERS SE MOBILISENT

Les supporters sont confiants bien qu'ils soient conscients que les camarades de Benchaïra vont tout faire pour remporter cette première manche. Comme c'était le cas les précédents matchs, notamment face au PAC, où les camarades de Bounoua sont revenus avec les trois points de Bologhine en battant le Paradou sur un large score de 3 buts à 0, et ce, avec l'art et la manière. Les fans, de leur côté, sont décidés à se rendre en masse au stade afin d'encourager leurs joueurs, et ce, jus- qu'au coup de sifflet final. La rencontre se jouera au stade du 1er- Novembre, en début de soirée. Tout porte à croire qu'elle drainera la grande foule, notamment les amoureux du club qui seront attendus en masse. Les Jaune et Vert rentreront sur le terrain avec un seul mot d'ordre : gagner et faire le plein avant le match retour. Gagner sans prendre de buts sera le meilleur scénario souhaité par les Kabyles pour la simple raison qu'elle sera synonyme d'une place à la phase des poules.

M. H.

sentant guinéen et gagner ce premier match avant la seconde manche. Le moral des joueurs est au beau fixe, notamment après la dernière victoire réa- lisée en championnat face au PAC. Banouh et consorts restent conscients de la tâche qui les attend samedi prochain, mais cela n'affecte nullement leur état d'esprit. La pression est positive. Un ren- dez-vous auquel tous les supporters de la JSK accordent une importance particu- lière, il y a de la détermination et de l'op- timisme. En dépit de la pression qui pèse sur leurs épaules, les camarades de Juba Oukaci font preuve de beaucoup de séré- nité, à la grande joie de l'entraîneur et de son staff technique.

VELUD INSISTE SUR LE VOLET PSYCHOLOGIQUE

Lors ce dernier cycle de la préparation, en vue du match face à Horoya Conakry, le premier responsable de la barre tech- nique Hubert Velud va insister sur le volet psychologique. En effet, le coach kabyle va certainement responsabiliser ses protégés sur l'importance de la ren- contre et leur demander plus de concen- tration sur ce rendez-vous afin d'at- teindre leur objectif qui n'est autre que de faire le plein et inscrire le plus grand nombre de buts possible sans encaisser. Autrement dit, Velud est conscient que la victoire lors de ce match aller sera très bénéfique pour le moral des joueurs et leur permettra de préparer les deux pro- chains matchs du championnat face à l'ASO et le CRB et aussi le match retour à Conakry, avec un bon état d'esprit. Le coach essaye de trouver la bonne formule pour que sa formation soit encore plus percutante. La défense, qui a encaissé un but lors de dernier match amical face au NAHD, n'a pas déçu, mais elle doit se remettre en cause pour éviter des erreurs pareilles lors du match de samedi pro- chain.

M. H.

VELUD A ESSAYÉ LE DUO

Souyad-Tizi-Bouali face au NAHD

Après avoir été 2e meilleure défense la saison pas- sée, les dirigeants des Canaris ont choisi de maintenir leur confiance aux six défenseurs, en l'occurrence Tizi-Bouali, Saâdou, Souyad, Belaïli et Ait- Abdeslam. Deux joueurs seule- ment de ce compartiment ont quitté le navire à savoir les deux arrières gauches Chetti et Slama. Toutefois, la défense kabyle a mal débuté la saison en encaissant cinq buts en cinq matchs dans trois en Ligue des champions. Chose qui a secoué quelque peu les hommes du technicien français et qui les a poussés à renverser la tendance face au PAC. Malgré qu'ils aient joués en dehors de leurs bases, les coéquipiers de Souyad n'ont pas été inquiétés derrière. La pression a été maintenue dans l'autre moitié

du terrain avec très peu d'occa- sions dangereuses de l'adver- saire. L'idéal serait bien évi- demment de refaire la même prestation samedi prochain face à Horoya Conakry. Toutefois, les choses seront différentes pour la simple raison que les Canaris joueront une équipe qui possède des attaquants de haut niveau. Si la saison passée, les camarades de Saâdou avaient affiché une certaine solidité que ce soit à domicile ou à l'extérieur, ce n'est pas le cas pour l'instant. C'est dire qu'un nouveau défi attend Bencherifa et ses coéquipiers, ne serait-ce que pour retrouver cette assurance derrière. Lors du dernier match de prépara- tion joué face au NAHD, le pre- mier responsable de la barre technique a essayé plusieurs variantes de jeu, et cela dans le

but de trouver la formule idéa- le en prévision de rendez-vous africain. Dans le compartiment défensif, le coach a essayé le duo Souyad-Tizi-Bouali pour composer la charnière centrale. Les deux joueurs ont donné plus d'assurance durant la pre- mière mi-temps qu'ils ont jouée ensemble, mais cela ne veut pas dire qu'Hubert Velud le recon- duira samedi prochain. La pré- sence d'un élément comme Saâdou dans ce genre de match est très importante, vu l'expé- rience qu'il possède le natif de Béjaïa. Autrement dit, le staff technique compte prendre tout son temps pour trancher ce sujet et aligner une équipe capable de faire le plein dans son fief avant son déplacement à Conakry, le 29 septembre prochain.

M. H.

une équipe capable de faire le plein dans son fief avant son déplacement à Conakry, le
www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 9 IRATNI, SALHI ET SAÂDOU DEVANT

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE

9

Lundi 9 septembre 2019 LIGUE DES CHAMPIONS AFRICAINE 9 IRATNI, SALHI ET SAÂDOU DEVANT LE CONSEIL

IRATNI, SALHI ET SAÂDOU

DEVANT LE CONSEIL

DE DISCIPLINE

AUJOURD'HUI

Selon une source proche de la direction, le milieu Iratni, le défenseur Saâdou et le gardien Salhi comparaîtront aujourd'hui devant le conseil de discipline pour différentes raisons.

devant le conseil de discipline pour différentes raisons. PAR MOHAMED A. Iratni devait être entendu dans

PAR MOHAMED A.

Iratni devait être entendu dans la journée d'hier, mais son audition a été reportée pour aujour- d'hui. Pour Salhi, il sera entendu pour avoir enfreint le règlement intérieur du club. Depuis qu'il a été relégué au banc des remplaçants suite à la blessure qu'il a contractée

à Evian, il se donne à fond afin de gagner la confiance de son entraî- neur. Enfin, Saâdou sera entendu vraisemblablement sur son com- portement lors du premier stage effectué ici. Déçu de ne pas bénéfi- cier du brassard du capitaine, il avait boudé le départ de l'équipe à Evian avant de revenir à de meilleurs sentiments. Les trois

joueurs seront certainement sanc- tionnés financièrement pour qu'ils servent d'exemple aux autres élé- ments. Les dirigeants et le staff technique ont mis tout le monde sur un pied d'égalité ; pour cela, il n'y a pas qu'Iratni qui comparaîtra aujourd'hui devant le conseil de discipline. Saâdou, un titulaire indiscutable depuis le début de sai-

son, est convoqué lui aussi pour s'expliquer sur son comportement à Zekri. Même si l'entraîneur compte beaucoup sur lui lors de la prochai- ne rencontre face à Horoya Conakry, il devra fournir des expli- cations lors de sa traduction devant le conseil de discipline.

M. A.

 Absence : 30 000 DA  Retard : 10 000 DA  Perte de maillot : 50 000 DA

Insistant sur la discipline depuis qu'il a repris le club en main, le président Chérif Mellal ne badine pas avec le règlement.

Certes, il y a eu quelques écarts disciplinaires depuis la pré- paration d'intersaison, mais ce n'était pas des écarts graves comme ça se passe dans les autres clubs. Malgré ça, les fautifs s'expliqueront devant le conseil de discipline, car avant même la reprise des entraîne- ments, ils s'étaient tous engagés à respecter la discipline du groupe. En effet, d'après une source proche de la direction, dans le règlement intérieur signé par l'ensemble des joueurs, il est stipulé noir sur blanc que tout joueur qui ne le respectera pas sera exposé à des sanctions. Par exemple, pour une absence injusti- fiée, l'amende est de 30.000 DA. Pour le retard, si le joueur n'est pas

La direction instaure une discipline de fer

un récidiviste, il écopera seulement d'un avertissement, mais si c'est quelqu'un qui a l'habitude d'arriver en retard aux entraînements, il payera une amende de 10.000 DA pour chaque retard. Même pour la perte d'un maillot, le joueur écope- ra d'une amende de 50.000 DA. Pour qu'un joueur donne son maillot à un autre, il devra avoir l'autorisation de ses dirigeants. Dans le cas d'écarts disciplinaires graves, les sanctions seront encore plus lourdes.

A temps

Si lors des deux dernières sai- sons, certains joueurs avaient l'habi- tude non seulement d'arriver en

retard, mais de sécher carrément les séances de la reprise, ce n'est pas le cas cette saison. Il n'y a eu aucune absence injustifiée et les quelques rares joueurs qui ont raté les séances avaient l'autorisation de la direction. Vu que les dirigeants ont instauré une discipline de fer, les joueurs arrivent une demi-heure avant l'entraînement de peur de ne pas rejoindre le stade à temps. Il faut dire que les joueurs, qui n'en faisaient qu'à leur tête les deux der- nières saisons, ont été renvoyés par la direction. C'est pour cela que les joueurs arrivent à temps aux entraî- nements, car ils savent qu'ils écope- ront d'une amende de 10.000 DA pour chaque retard.

VELUD SIGNALE TOUT

L'entraîneur Hubert Velud a beaucoup contribué à cette discipli- ne de fer instauré dans l'équipe cette saison. Contrairement à son prédécesseur qui ne signalait pas les écarts disciplinaires des joueurs, le coach Velud adresse des rapports sur chaque joueur qui ne respecte pas le règlement intérieur du club. C'est quelqu'un qui parle beaucoup avec ses joueurs et met tout le monde sur un pied d'égalité, mais il ne badine pas avec la discipline. Cela lui a valu d'être respecté par ses joueurs qui ne pensent qu'à confirmer sur le terrain afin de gagner sa confiance.

Y. T.

Après leur défaite face au NAHD

Les Canaris se remettent en cause

La défaite concédée en amical devant le NAHD sur le terrain de 1er-Novembre de Tizi-Ouzou va beaucoup servir les Jaune et Vert face à Horoya Conakry. Etant sur un nuage après leur brillante qua- lification en Champions League africaine, ils ont écrasé le PAC sur son terrain ; mais la défaite de vendredi dernier les a fait redes- cendre sur terre. D'ailleurs, même l'entraîneur Hubert Velud aurait affirmé à ses joueurs, après le match face aux Sang et Or, que cette défaite leur permettra de se

remettre en cause avant le match face au représentant guinéen. Même si ce n'était qu'une défaite en amical, elle poussera certaine- ment les joueurs à travailler plus afin d'assurer la qualification à la phase des poules à Tizi-Ouzou. Les joueurs ont joué à l'économie pour éviter des blessures inutiles à quelques jours de la rencontre de la Champions League africaine, mais leur entraîneur leur a fait des remarques, car il aurait aimé vrai- semblablement enchaîner une vic- toire pour bien préparer le rendez-

vous face à Horoya Conakry. Le coach Velud a noté tout ce qui n'a pas marché face au NAHD, il va tirer les enseignements nécessaires pour s'imposer avec un score sécu- risant face au représentant gui- néen.

CONSIGNES

Ayant essayé plusieurs variantes lors de la joute amicale face au NAHD, Velud aura 5 jours devant lui pour apporter les cor- rectifs nécessaires. Face à un adversaire dont il connaît les

forces et les faiblesses, il mettra en place son dispositif tactique pour marquer au moins deux buts et n'encaisser aucun afin d'assurer la qualification à la phase de poules de Conakry. Prenant ce match très au sérieux, malgré ce qu'a montré son équipe à Khartoum lors des dernières minutes de la rencontre, il s'attend à ce que le match face à Horoya Conakry soit difficile ; ses joueurs doivent faire très attention pour éviter toute mauvaise surprise.

Y. T.

BANOUH

veut encore marquer ce samedi

Auteur de deux buts lors des deux derniers matches, l'un en Champions League africaine face à Al-Merreikh et l'autre en championnat face au PAC, Hamza Banouh souhaite frap- per encore ce samedi face à Horoya Conakry. Il est l'atta- quant le plus efficace de la JSK en ce moment et c'est lui qui devra débuter la rencontre face au représentant guinéen. N'ayant pas eu la chance de marquer jusqu'à maintenant sur le terrain du 1er- Novembre, il compte mettre à profit cette rencontre de la Coupe d'Afrique pour inscrire son premier but à domicile. Beaucoup critiqué lors des matches de préparation et les premiers matches de la sai- son, mais depuis qu'il a mar- qué un but en or à Khartoum, les critiques ont cessé ; ce qui l'a mis plus en confiance. S'il parvient à marquer face à Horoya Conakry, il sera proba- blement le chouchou des sup- porters vu que les deux autres avant-centres, à savoir Belgherbi et Juma, n'ont pas réussi pour le moment. Le pre- mier était un titulaire indiscu- table, mais comme il n'a pas été efficace, il a été relégué au banc. Le second a fait quelques apparitions sous le maillot des Jaune et Vert ; au vu de ce qu'il a montré jusqu'à maintenant, il pourrait être d'un bon apport à l'avenir pour l'équipe. Il sait jouer au ballon, mais il doit prouver qu'il sait aussi marquer des buts.

Y. T.

pour l'équipe. Il sait jouer au ballon, mais il doit prouver qu'il sait aussi marquer des
www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 10
www.competition.dz
Lundi 9 septembre 2019
10

Vers la titularisation de Harrag et Rebiaï contre le MCO

Il est fort probable que Bernard Casoni apporte des changements face au MCO. Vu les différentes séances d'entraînement et la préparation, on peut dire qu'il est possible qu'il fasse appel à Harrag et Rebiaï face au MCO dans la peau de titulaires.

PAR AMINA Z.

Si Harrag et Rebiaï n'ont pas eu la chance d'être titulaires, c'est tout sim- plement parce leur forme était en deçà par rapport à leurs camarades sur le plan préparation. Cependant, les deux joueurs n'ont pas ménagé leurs efforts et se donnent à fond pour être d'attaque les prochaines journées. Ils ont montré en tout cas lors de cet arrêt de champion- nat qu'ils sont prêts à jouer titulaires. Comme Casoni cherche toujours son onze de départ, il pour- rait encore une fois appor- ter des changements au niveau du milieu et faire appel donc à Rebiaï et Harrag. Ce qui est sûr, les deux joueurs attendent avec impatience cette occasion afin de montrer à leur coach qu'ils n'ont, certes, pas fait la prépara- tion depuis le début avec les autres, mais ils ont pu rattraper le retard en un laps de temps court. Harrag et Rebiaï ont envie

de défendre comme il se doit les couleurs de leur nouveau club et vont mettre les bouchées doubles afin d'être à la hauteur des attentes. Comme tout le monde le sait, lors du déplacement à Bechar, le Doyen a battu la Saoura, mais le premier responsable de la barre technique du MCA Bernard Casoni n'était pas vraiment ravi du rendement de son équipe. D'ailleurs, il a beau- coup fait de reproches à ses poulains. Comme il veut, en plus du résultat, la manière, Casoni ne cessera de faire des changements jusqu'à trouver l'équipe- type qui fera très mal cette saison. Tout le monde en est donc conscient et le groupe met tout en œuvre afin de dépasser ses limites et attirer l'intention de Casoni pour l'utiliser. Rebiaï et Harrag ne ména- geant pas leurs efforts lors du match d'application de samedi, ils étaient au top. Donc, ils peuvent jouer titulaires à Oran lors de la prochaine journée.

A. Z.

LIGUE 1 MOBILIS

Oran lors de la prochaine journée. A. Z. LIGUE 1 MOBILIS «RÉCOLTER LE MAXIMUM DE POINTS

«RÉCOLTER

LE MAXIMUM DE POINTS EN DÉBUT DE SAISON»

Le milieu de terrain du MCA, Walid Derrardja, se dit très optimiste de voir son équipe rééditer, le 15 septembre contre le MCO, le coup réussi face au PAC et la JSS. Dans cet entretien qu'il nous a accordé hier, Derrardja croit dur comme fer que le MCA aura son mot à dire cette saison.

Entretien réalisé par

M. ZERROUKI

Quelle analyse faites après les trois premières journées disputées contre l'ASAM, le PAC et la JSS ?

Je pense qu'on a réalisé un bon début de saison avec deux victoires à l'extérieur et un match nul chez nous. Face à Ain M'lila, on aurait pu gagner le match si nous avions concrétisé le grand nombre d'occasions qu'on s'est créées dans le match. Mais, comme vous le savez, le premier match du championnat est toujours compliqué.

Mais l'inefficacité est le seul problème de l'équipe bien que le MCA ait réalisé un renfort de qualité cet été…

C'est vrai qu'on a raté beaucoup d'occasions, mais il ne faut pas criti- quer les attaquants, car dans le football moder- ne, tout le monde est concerné de marquer des buts. Il ne faut pas oublier aussi qu'on est en début de saison, je

suis persuadé qu'au fil des matchs, on va retrouver le chemin des filets.

Après avoir récolté 7 points, les Chnaoua commencent à rêver du titre…

Il est trop tôt pour parler du titre. On n'est qu'à la troisième journée du championnat. Le plus important main- tenant, c'est de récolter le maximum de points quelle que soit la manière. Le beau jeu qu'on a pratiqué avec Casoni, lors de sa première saison, sera tôt au tard repris.

Mais vu votre effectif, les Chnaoua exigent le titre…

Certes, on a un effectif très riche avec des joueurs de qualité qui feront tout pour exaucer le vœu des suppor- ters. Nous, les joueurs, sommes conscients de la tâche qui nous attend ; on fera tout pour offrir le titre de champion aux supporters. Je leur demande d'être patients et de soutenir l'équipe surtout dans les moments dif- ficiles.

Dans un registre personnel, vous

avez joué au milieu du terrain face à la JSS ; est-ce un choix tactique ?

D'habitude, je joue sur le côté gauche, mais contre la Saoura, le coach m'a demandé de jouer derrière les atta- quants. C'est d'ailleurs pour cette rai- son que je n'ai pas créé beaucoup d'oc- casions. Face au MCO, j'espère retrou- ver le chemin des filets.

Pensez-vous que le MCA est capable de refaire le coup du PAC et de la JSS contre les Hamraoua ?

On joue tous nos matchs pour gagner ; ça sera aussi pareil pour le match contre le MCA, bien que la ren- contre ne soit guère facile face à une équipe qui a bien débuté la saison. Donc, on ira à Oran pour remporter les trois points de la victoire.

Promettez-vous de secouer les filets du gardien du MCO ?

Je ne peux rien promettre. Je peux vous dire qu'on jouera pour la gagne, rien que pour la gagne pour consolider notre position de leader, et peu impor- te qui marque dans ce match.

M. Z.



Reprise

mardi

matin

Il se révolte à l'entraînement

Azzi veut reprendre sa place dans l'axe

lyse du match devant ses joueurs. Azzi veut profiter de la situation pour reprendre sa place dans l'axe. Seulement, il est conscient que pour y parvenir, il faudra mettre les bouchées doubles, car Mebarakou n'est pas près de céder cette place facilement. Pour Chafaï, sa titularisa- tion devient vitale, car le joueur confirme son talent ; bien qu'il soit resté 4 mois sans com- pétition, cela n'a rien changé ; c'est un talent pur qui va apporter beaucoup au Mouloudia. En tout cas, les joueurs qui ont bénéficié de deux jours de repos reprendront le travail demain ; cha- cun compte mettre les

bouchées doubles afin de convaincre Casoni de l'utiliser lors de ce troisième déplacement d'affilée à Oran où le Doyen sera accueilli par les Oranais du MCO, dans un match comptant pour la 4e journée du champion- nat. A rappeler que le big derby de la 3e journée a été reporté à une date ultérieure. Donc, Azzi compte profiter de la semaine qui va précéder le match du MCO pour convaincre le staff technique afin de choi- sir la paire Azzi- Chafai pour contrer le MCO chez lui. Azzi pourra-t-il prendre le dessus sur Mebarakou qui n'a pas dit son der- nier mot ?

A. Z.

Face à la Saoura, Casoni a aligné Mebarakou et Chafaï dans l'axe. Plusieurs erreurs ont été rele- vées. Azzi est conscient que pour être titulaire, il fau- dra être irrépro- chable. Comme il veut refaire la paire avec Chafaï, il va tout faire pour y parvenir. Contre le PAC, Casoni a aligné dans l'axe Azzi et Chafaï. Par la suite, le coach a décidé d'ap- porter des change- ments à la charnière centrale et fait appel à Mebarakou aux côtés de Chafai. Des erreurs qui ont été relevées ; le coach n'a pas d'ailleurs omis de le mentionner quand il a fait son ana-

Le staff tech- nique, qui se trouve actuelle- ment en France, a programmé la reprise des entraînements mardi matin au complexe sportif de l'ESHRA à Aïn Benian. Les choses sérieuses commenceront mardi pour la préparation du match de la qua- trième journée contre les Oranais du MCO.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

MCA

11

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 MCA 11 Son contrat expire en juin prochain LE MCA RISQUE
Son contrat expire en juin prochain LE MCA RISQUE DE PERDRE BENDEBKA CET HIVER Le
Son contrat expire en juin prochain
LE MCA RISQUE DE
PERDRE BENDEBKA
CET HIVER
Le nouveau capitaine du Mouloudia d'Alger Sofiane Bendebka n'a
pas encore prolongé son contrat. Betrouni et Sekhri sont dans
l'obligation de convoquer le joueur, au risque de le perdre cet
hiver surtout qu'il a beaucoup de contacts de l'étranger.

PAR M. ZERROUKI

L'ancien président du CA Hireche Baghdad avait l'intention de prolonger le contrat de Bendebka après le stage de la Pologne pour le garder encore quelques saisons, mais comme il y avait beaucoup de problèmes au Mouloudia avec le changement de la direction du club, le rendez- vous entre BBK et les responsables

du Mouloudia n'a pas eu lieu. Comme le sait tout le monde, le contrat de Bendebka expire en juin 2020 ; si les Mouloudéens ne pro- longent pas son contrat avant le mercato hivernal, le joueur, qui est sollicité surtout par des clubs turc, portugais et espagnol, pourrait signer son contrat au mercato hivernal sans que le Mouloudia ne touche aucun centime de son transfert. Il faut dire que les nou-

velles lois de la FIFA permettent aux joueurs de signer de nou- veaux contrats six mois avant l'ex- piration de l'ancien contrat. Ce qui explique que si Bendebka trouve un accord avec un nouveau club, il pourra parapher son nouveau contrat à partir du mois de janvier prochain. Par ailleurs, une source nous a révélé que le nouveau PCA Achour Betrouni est au courant de ce dossier ; il compte convoquer le

joueur prochainement pour lui proposer de prolonger son contrat si, bien sûr, les deux parties trou- vent un terrain d'entente sur le plan financier. Une chose est sûre, si les responsables du Mouloudia ne prolongent pas le contrat de Bendebka avant le mois de décembre, l'ancien joueur du Nasria quittera le MCA gratuite- ment l'été prochain.

M. Z.

Il a joué la rencontre d'application, samedi dernier

BEN AROUS,

1 er match officiel mercredi contre la réserve de l'USMA

Gravement blessé la saison derniè- re, le jeune Ben Arous a repris le travail et disputé un match d'appli- cation samedi avec le MCA. Il va par- ticiper ce mercredi au derby des espoirs entre le MCA et l'USMA, match qui a été maintenu pour les réservistes. Ce sera son premier match officiel après une longue absence. La saison dernière, lors d'une séance d'entraînement, dans un contact avec Haddouche, Ben Arous, l'ex-joueur du MCA, qui défend aujourd'hui les couleurs de l'USMA, contracte une grave blessure. Les examens médicaux ont décelé une rupture des liga- ments croisés ; donc, il fallait pas- ser sur le billard. L'opération fut réussie, mais la rééducation allait être longue pour le joueur qui devait se montrer patient. Le staff médical a mis tout en œuvre pour le remettre sur pied. Le joueur a repris le travail doucement, mais sûre- ment. Il a suivi un programme spéci- fique jusqu'à intégrer le groupe. Ben Arous n'a rien ressenti lors du match d'application de samedi dernier. Il était aux anges de retrouver les matches. Le joueur sait que le che- min est encore long avant de retrou- ver toutes ses sensations. Pour ce faire, il doit jouer des matches. Alors, le staff technique a décidé de l'envoyer mercredi jouer avec les espoirs le derby contre les Rouge et Noir, car le match des espoirs a été maintenu pour le 11 septembre. Ben Arous, après une année d'absence, va disputer son premier match offi- ciel, mais ce sera avec les espoirs pour le moment.

A. Z.

«Je serai d'attaque pour le MCO»

Souffrant d'une blessure à la cuis- se, l'attaquant du MCA Samy Frioui ras- sure les fans. Il affirme que cela ne va pas l'empêcher de jouer la prochaine rencontre face au MCO sur ses terres.

On travaille pour réussir ce troisième déplacement. On est conscient de la dif- ficulté de la tâche, mais il faut savoir c'est qu'on aborde tous nos matches avec la ferme intention de les réussir. Ce ne sera pas facile, car l'adversaire aura l'avantage du terrain et du public, mais on se surpassera pour avoir une troisiè- me d'affilée. Ce serait bien pour nous.

On dit que jamais deux sans trois…

Exact, mais il faudra assurer sur le ter- rain, pas seulement en le déclarant. Il faut joindre l'acte à la parole et être plus forts sur tous les plans le jour J. Car, en face, il y aura une équipe qui va tout faire pour gagner sur son terrain. Alors, on doit se montrer au top pour réussir ce troisième déplacement et procurer de la joie à notre public.

Pour réussir le pacte, il faudra marquer et les Chnaoua attendent de vous voir buter…

Je l'espère vraiment et je travaille pour marquer d'autres buts. Ceci dit, le plus important, c'est de gagner ; moi ou un autre, l'essentiel c'est qu'au final, on rentre chez nous glorieux. J'ai marqué jusque-là un but, je ferai de mon mieux pour récidiver. On est conscient de la mission qui nous attend, on fera tout pour être à la hauteur des attentes pour engranger un max de points en ce début de saison.

Ne craignez-vous pas d’être freinés dans votre élan par cette trêve ?

Il n'y a pas que nous qui subissons cette trêve, mais aussi tous les autres clubs ; donc, on doit faire avec les moyens du bord. Ceci dit, on a profité de cet arrêt pour bien préparer la prochaine échéance, car on veut avancer sur le che- min qui mène au sommet ; pour y par- venir, il faudra travailler sans relâche et suivre les consignes du coach à la lettre. A. Z.

et suivre les consignes du coach à la lettre. A. Z. On croit savoir que vous

On croit savoir que vous avez contracté une blessure, le confirmez-vous ?

Oui, mais sans gravité ; j'avais la cuisse un peu enflée, mais, rien de grave. Ce n'est pas la blessure qui va m'empêcher de rater la préparation de la pro- chaine journée, c'est clair. C'est pour vous dire qu'il n'y a rien d'inquié- tant et que je reprends normalement mardi.

Donc, vous n'êtes pas incertain pour le RDV du MCO ?

Absolument, c'est juste un petit bobo et d'ici la reprise, je serais d'attaque pour conti- nuer la prépa- ration avec mes camarades. Pour ce qui est du match du MCO, je serais à la dispo- sition du coach. S'il compte sur moi, je met- trai les bouchées doubles afin d'être à la hauteur.

Deux déplacements consécutifs et deux victoires, le troisième aura-t-il une issue favorable pour le MCA ?

PAS

D'ARGENT

AVANT

L'AUDIT

La situation financière est très critique au Mouloudia, surtout après que les dirigeants du club ont dépensé 23 milliards en un mois. Le PDG de Sonatrach a exigé un audit pour débloquer le budget annuel qui sera versé dans les comptes du club à partir

du mois de janvier prochain, comme c'est le cas depuis

2013.

Selon une source sûre, le PDG de la firme pétrolière était dans tous ses états quand on lui a demandé de débloquer une tranche du budget de 2020 pour pouvoir payer les joueurs. Le PDG de la Sonatrach, qui était au courant de toutes les recettes engran- gées par le club, était choqué quand il a appris que tout cet argent a été dépensé au mercato estival. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a demandé un audit avant de voir s'il peut débloquer l'argent pour payer les camarades du capitaine Sofiane Bendebka.

1 SALAIRE ET UNE PRIME DE 40 MILLIONS AVEC L'ARGENT D'OOREDOO

Par ailleurs, comme la Sonatrach a refusé de débloquer le budget de 2020 avant le mois de janvier, les respon- sables du Mouloudia ont sollicité leur sponsor Ooredoo pour une avance afin de payer les joueurs. Selon une source sûre, les responsables du MCA ont eu une réponse favorable de leur sponsor. C'est d'ailleurs pour cette rai- son que Fouad Sekhri a rassuré les joueurs que cette semaine, ils seront payés. Selon toujours notre source, les coéquipiers de Hachoud vont toucher un mois de salaire et 40 millions de centimes ce mardi après que la direc- tion du club a fait le virement jeudi dernier.

M. Z.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

 

12

NAHD

Nieri et Djermouni avancent à grands pas

Alors qu'ils ont rejoint les rangs du Nasria les tout derniers jours du mercato estival, Chemseddine Nieri et Mohamed-Amine Djermouni n'avaient pas pris part au stage de préparation avec leurs coéquipiers à Beni Saf. Les deux joueurs accusaient d'ailleurs un retard bien considérable en préparation par rapport à leurs camarades. Les deux joueurs n'ont toutefois pas baissé les bras et se sont bien mis au travail depuis leur arrivée au club. Ils sont d'ailleurs les deux seuls éléments non compétitifs et pas encore au point qui ont pris part aux rencontres de championnat avec la réserve, de façon à rattraper leur retard. Aujourd'hui, ces deux joueurs ne sont certes pas encore au top de leur forme, mais ils ont clairement avancé à grands pas ; ils peuvent désormais aspirer à une place dans le groupe pour les prochaines rencontres de championnat, à commencer par ce match à Bel Abbes.

 

Des blessés et des suspendus dans les rangs nahdistes

LES ARMES DE SUBSTITUTION DE REMMANE

PAR MOHAMED ADRAR

PAR MOHAMED ADRAR

Alors que le staff technique du Nasria a bien profité de cette trêve internationale pour mettre en place un microcycle de choc, durant la première semaine de travail, retour depuis hier à un rythme de travail plus clément. Le groupe a entamé la préparation du match de ce jeudi face à l'USMBA. Une préparation que les poulains d'Arezki Remmane ont entamée avec un effectif sensiblement décimé par de nombreuses absences, entre joueurs blessés, éléments suspendus et joueurs retenus dans les différentes sélections nationales. Ils sont d'ailleurs pas moins de huit éléments à déclarer forfait, soit incertains pour le match de ce jeudi face à l'USMBA. Ce qui complique davantage la tâche du coach Arezki Remmane pour mettre en place un onze compétitif ce jeudi. Le coach nahdiste sera toutefois contraint de remanier sensiblement son onze jeudi en vue d'affronter l'USMBA, lui qui va devoir toucher tous les compartiments en lançant de nouveaux joueurs pour un nouveau défi.

Aït l'Hadi ou Nieri au poste de latéral droit Suspendu face à l'USMBA, après avoir écopé d'un avertissement pour contestation de décision lors du derby face au CRB, Khadir Sofiane cédera donc sa place à un autre coéquipier. Le coach Arezki Remmane aurait pu se retrouver sans cassement de tête, si l'expérimenté Baouali Sofiane n'était pas très, très loin de sa forme. Un joueur qui accuse un retard plus que considérable en préparation, et qui n'est pas encore apte à reprendre la compétition officielle. Le coach nahdiste va donc devoir puiser dans son effectif en faisant confiance à un joueur polyvalent pour occuper ce couloir droit de la défense. Deux éléments semblent en mesure d'assurer l'intérim à ce poste d'arrière droit ; il s'agit du jeune Chemseddine Nieri, transfuge du Mouloudia d'Alger, et qui a déjà dépanné à ce poste au MCA en fin de saison dernière. L'autre solution est de faire confiance à Mounir Ait l'Hadi, un autre jeune milieu de terrain de formation, qui semble, lui aussi, être capable d'occuper le couloir droit. Le coach nahdiste serait encore hésitant entre les deux joueurs, même s'il est plus que probable de voir Ait l'Hadi débuter face à l'USMBA pour avoir déjà donné satisfaction à ce poste lors du stage de Beni Saf.

Lourde tâche pour Belaïd Zinedine Ce n'est pas encore officiel, mais il y a de fortes chances que le défenseur international olympique du Nasria Mohamed Amine Tougai manque le prochain match de son équipe face à l'USMBA. Il est vrai que le NAHD a transmis une requête à la LFP, demandant à ce que le match de ce jeudi à Bel Abbes soit décalé à samedi, mais jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse, aucune réponse, ni négative ni positive n'a été transmise au NAHD. A partir de là, le coach Arezki Remmane, en entraîneur averti, s'attelle depuis déjà quelques jours à la solution de rechange, au cas où le match serait maintenu pour le jeudi. Ce qui voudrait dire que ni Tougai ni Azzi ne seront de la partie lors de cette rencontre ; c'est le jeune Belaid Zinedine qui a été choisi pour prendre la place de Tougai. L'enfant des Issers semble d'ailleurs dans une très bonne forme actuellement, lui qui aura la lourde tâche de remplacer l'indispensable Tougai Mohamed- Amine, et pourquoi pas gagner la confiance de son entraîneur en vue des prochaines sorties de l'équipe.

Qui remplacera Yaly ? L'autre absence de taille, mais bien confirmée, celle du milieu de terrain Yaly Mohamed Dellah ; un joueur qui

a réussi à s'imposer en quelques semaines seulement comme élément indispensable sur l'échiquier du coach Remmane, et qui sera officiellement absent face à l'USMBA après sa suspension pour avoir écopé d'un avertissement pour contestation de décision d'arbitre. L'absence de Yaly est bien évidemment un coup dur pour le Nasria, mais le coach Remmane va devoir faire un choix entre faire confiance à Ouaji Laid, en dépit de son inconstance, prendre le risque en relançant Chihati Mohamed Ali qui revient tout juste de blessure, ou bien opter pour la solution la plus optimale, à savoir Ait l'Hadi Mounir, lequel est toutefois déjà pressenti au poste de latéral droit à la place de Khadir. Reste à savoir quel choix fera le coach Remmane, même si l'option Ouaji semble la plus plausible.

Boutemene, l'heure est enfin venue Alors que Faouzi Yaya est officiellement forfait pour le match de jeudi face à l'USMBA, le coach Arezki Remmane ne devrait pas trouver de problème pour suppléer son expérimenté n°10. Le coach nahdiste devrait d'ailleurs faire confiance, lors de cette rencontre, au plus jeune joueur de son effectif, à savoir le très jeune et non moins talentueux Boutemene Zinedine. Un joueur aux qualités techniques exceptionnelles

qui n'attend qu'une chance. Auteur déjà d'une rentrée en jeu assez remarquable lors du dernier derby face au CRB, le jeune Boutemene devrait avoir sa chance de débuter dans ce match face à l'USMBA, et ce, après avoir signé deux apparitions en

Reprise hier

après-midi

à Bensiam

 

Après avoir eu droit à une journée de repos à la suite du match amical livré vendredi dernier à Tizi-Ouzou, les coéquipiers de Belaid Zinedine ont repris le chemin des entraînements hier après-midi au complexe Bensiam. Une séance qui devait avant tout servir au coach Arezki Remmane d'établir un état des lieux de son groupe, et d'être fixé sur l'aptitude des joueurs blessés, avant d'attaquer la préparation technico- tactique du match.

cours de jeu face à l'ASO d'abord, puis face au CRB.

Habchi et Haroun en ballottage L'autre joueur incertain, et qui risque de déclarer forfait lui aussi lors de ce match à Bel Abbes, l'attaquant Ilyes Yaiche, blessé aux adducteurs et qui n'est pas certain de tenir sa place. Le coach Arezki Remmane a toutefois pris ses précautions, lui qui a d'ores et déjà prévu une solution de rechange en testant plusieurs variantes. Il n'en demeure pas moins que le coach nahdiste va devoir choisir entre un Zakaria Habchi, qui semble monter petit à petit en puissance, et un Haroun Ali, qui a repris l'entraînement depuis quelques jours seulement et qui a réussi à se mettre en confiance en inscrivant l'unique but du match face à la JSK en amical. Entre Haroun et Habchi, le coach Remmane tranchera d'ici la veille du match ; cela dépendra du système de jeu qu'il mettra en place, sachant que les deux joueurs n'ont pas le même profil de jeu.

M. A.

La sourde oreille de la LFP

Pour rappel, le NAHD a officiellement transmis une requête pour demander de décaler de 48 heures son match de la 4e journée de championnat face à l'USMBA, programmé jeudi 4 septembre à 19h, afin de pouvoir récupérer les services de ses deux défenseurs centraux Tougai Mohamed-Amine et Azzi Imad Eddine. Le NAHD n'a pas reçu la moindre réponse de la part de la LFP négative ou positive. Il faut dire que le NAHD est dans son droit de demander de décaler son match de 48 heures, dans la mesure où aucune journée de championnat n'est prévue au milieu de la semaine prochaine. Ce qui ne doit donc pas empêcher la LFP de décaler ce match pour samedi, de façon à permettre au NAHD, club pourvoyeur de jeunes talents, de récupérer ses jeunes poulains pour le match de Bel Abbes.

Les travaux du 20-Août étant loin d'être achevés

Le NAHD songe à recevoir l'ESS à Dar El-Beida

Le Nasria évoluera en déplacement lors de la prochaine journée de championnat, plus exactement à Bel Abbes, alors que la journée suivante, les Sang et Or recevront la formation de l'Entente de Sétif sur un terrain qui reste à déterminer. En effet, les travaux du stade du 20-Août-55 de Ruisseau sont certes sur la bonne voie, mais il est peu probable qu'ils soient achevés avant

deux semaines. Ce qui oblige les Nahdistes à prendre leurs précautions pour trouver un stade où recevoir leur adversaire sétifien. Il y a toutefois lieu d'écarter le stade Omar-Hamadi de Bologhine qui ne pourra pas accueillir cette rencontre pour la simple raison que l'USMA et le PAC y reçoivent leurs adversaires lors de la même journée du championnat. La direction du club nahdiste est par ailleurs en

train de sonder la température du côté du stade communal de Dar El-Beida ; une très belle enceinte dotée tout récemment d'une nouvelle pelouse. Reste toutefois à savoir si les réserves émises par la commission d'homologation des stades de la Ligue nationale de football amateur ont été levées concernant cette enceinte, ainsi que l'accord de l'APC de Dar El-Beïda. M. A.

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

CRB

13

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 CRB 13 Il s'entraîne le plus normalement du monde Amrani récupère

Il s'entraîne le plus normalement du monde

Amrani récupère Gasmi pour Pyramids FC

D'après les dernières informations qui nous sont parvenues, Ahmed Gasmi est totalement guéri et a réintégré le groupe le plus normalement du monde. Une bonne nouvelle à quelques jours du match de coupe de la CAF.

PAR ISLAM Z.

Dans une de nos dernières édi- tions, on faisait savoir que l'atta-

quant du Chabab, Ahmed Gasmi était de retour à l'entraînement mais c'était de façon partielle. Déjà une nouvelle positive pour le pre- mier responsable de la barre tech- nique algéroise, Abdelkader Amrani. D'ailleurs, les choses ont évolué puisque selon une source médicale, l'avant-centre belouizda-

di est maintenant guéri de sa bles-

sure et s'entraîne le plus normale- ment du monde pour la prochaine rencontre face à la formation égyp- tienne de Pyramids FC. Notre sour-

ce assure que le joueur ne ressent

plus aucune gêne ni aucune dou- leur et cela est un signe très positif.

ni aucune dou- leur et cela est un signe très positif. Il pourrait être utilisé en

Il pourrait être utilisé en tant que joker

Ainsi, le retour de Gasmi donne plus de solutions offensives à Abdelkader Amrani pour ce match

surtout qu'avant, il n'y avait que le seul Belahouel pour occuper le poste d'avant-centre. Avec ce retour, le coach pourrait faire appel à Gasmi au cours de la rencontre mais ce ne serait pas dès le coup

d'envoi puisque le joueur a raté un mois de compétition et son retour devrait se faire de façon progressi- ve et selon les sensations du joueur. L'expérience africaine du joueur et ses réflexes de renard des surfaces pourraient donc être d'une grande aide pour l'équipe samedi prochain face à Pyramids FC et cela donnera certainement plus d'alternatives à Amrani pour dégager une équipe compétitive et de grande qualité.

Le groupe se complète Il faut dire que depuis quelques jours maintenant, les bonnes nou- velles s'enchaînent pour le coach du Chabab. En effet, il a pu compter sur un retour de plusieurs joueurs. D'abord, il y avait Boulekhoua qui était le premier à revenir avant de voir Khali lui emboîter le pas et ensuite ce fut Soumana avant que Gasmi ne rejoigne tout ce beau monde. Désormais, le coach peut se targuer de récupérer quasiment tout le monde pour la suite et ceci est la meilleure chose qui pouvait arriver au CRB à quelques jours seulement d'une rencontre détermi- nante.

I. Z.

Tabti toujours incertain pour samedi

A vrai dire, il ne reste que deux blessés au sein de la formation algéroise actuellement et il s'agit donc de Rayane Haïs mais aussi, Larbi Tabti. Justement, ce dernier s'est blessé à deux jours du derby face à la formation du NAHD. Souffrant d'un claquage musculaire, le joueur s'est vu prescrire un programme spécifique à suivre et donc, il poursuit ses soins. D'ailleurs, à l'heure actuelle, il est difficile d'être affirmatif sur sa participation pour la prochaine rencontre de coupe de la CAF. Une source autorisée nous a fait savoir

à son sujet : "Effectivement, l'évolution de Larbi est assez satisfaisante. Il suit un programme spécial de soins et on peut dire que ça avance bien pour lui." Ce qui confirme que le joueur n'est pas encore fixé de manière définitive. En tout cas, il redouble d'efforts pour essayer de revenir à temps en prévision de cette partie mais ce n'est pas gagné pour autant.

Le staff médical ne prendra aucun risque Il est clair que pour le staff technique, récupérer un élément comme Tabti est une priorité

mais dans le même temps, on ne mettra pas la santé du joueur en cause pour une rencontre. De ce fait, notre source nous a fait savoir : "On ne peut pas vraiment se prononcer sur cette histoire. Il faut savoir que pour l'heure, il est dur de déterminer s'il jouera ou pas. Une chose est sûre pour autant, on ne prendra aucun risque pour Tabti. On préfère qu'il rate une rencontre que plusieurs. Donc, on va prendre le temps qu'il faut pour voir comment ça se passe." C'est dire que le joueur devra encore attendre pour être fixé.

«Je travaille très dur pour revenir» Contacté par nos soins hier en début d'après-midi, le joueur n'a pas voulu s'avancer sur l'évolution de sa blessure et préfère rester mesuré : "Dieu merci, je me sens beaucoup mieux. Je suis en train d'intensifier les soins pour essayer de revenir à temps. A l'heure où je vous parle, je m'apprête à reprendre les soins. Je travaille très dur pour essayer de revenir avec le groupe le plus vite possible. On verra par la suite ce qui va se passer."

I. Z.

EN AMICAL : CRB 2 - NARBR 0

Belahouel s'illustre

Le Chabab disputait hier une joute amicale du côté d'Aïn Benian pour préparer convenablement la rencontre de coupe de la CAF face au voisin de Réghaïa, et le CRB s'est imposé sans trembler.

C'est avant-hier que les Belouizdadis ont pu dénicher un match amical. Une programmation de dernière minute mais qui fait du bien à tout le monde. Le NARBR a accepté d'affronter le Chabab et c'est donc vers les coups de 16h45 que la partie a débuté. Une joute qui a permis au Chabab de voir ses possibilités en prévision de cette rencontre déterminante en coupe de la CAF face à la formation égyptienne de Pyramids FC. Pour ce qui est de cette partie, il y a lieu de noter la

belle prestation de Hamza Belahouel qui a été l'auteur d'un doublé. Le premier but à la 36e minute de la tête et le second à une minute de la fin du premier half. Cette partie a permis au staff technique de tester sa stratégie et de faire le nécessaire pour avoir une meilleure idée sur la préparation de son équipe en prévision du match de samedi.

Du temps de jeu pour les revenants Cette rencontre a été l'occasion également de

Cette rencontre a été l'occasion également de revoir des joueurs comme Ahmed Gasmi qui a joué

revoir des joueurs comme Ahmed Gasmi qui a joué la seconde période au même titre que Boulekhoua et Boubacar Soumana. Le coach a donné du temps de jeu aux joueurs qui reviennent de blessure et cela est une très bonne chose pour leur permettre de retrouver le rythme de la compétition. On peut dire désormais que cette rencontre a permis au coach de voir comment ses joueurs évoluent par rapport à la préparation mais aussi et surtout de préparer convenablement la sortie africaine prévue samedi prochain face à une équipe égyptienne de grande qualité.

I. Z.

EQUIPE

ALIGNÉE

Khairi

(Gaya 46'),

Ziti, Keddad,

Bouchar,

Nessakh,

Aïboud (Tariket

46'), Selmi,

Djerrar

(Soumana 78'),

Bechou

(Nguessan 65'),

Sayoud

(Boulekhoua

46') et

Belahouel

(Gasmi 46')

Benameur n'est plus l'entraîneur des gardiens de but

La nouvelle est tombée hier en fin d'après-midi. Mourad Benameur quitte le Chabab après quasiment une saison passée avec les Rouge et Blanc. Le coach qui a tout donné durant son passage s'est mis d'accord avec la direction pour résilier son contrat et partir sans faire le moindre bruit comme il l'a fait durant ses passages dans des clubs comme le MCA, l'ESS et le PAC pour ne citer que ceux-là.

Benhaha prend sa place

Une fois que Benameur a rompu son engagement avec le Chabab, la direction n'a pas tardé à lui trouver un remplaçant puisqu'il s'agit de Lyès Benhaha. Ce dernier était hier à Aïn Benian pour entamer ses nouvelles fonctions. Rappelons que ce dernier a déjà travaillé à l'USMA et au MOB, notamment.

Bechou a renouvelé son passeport

L'ailier du Chabab, Youcef Bechou a fait une véritable course contre la montre hier. En effet, le numéro 7 du CRB devait renouveler son passeport et il a fait tout ce qu'il fallait puisqu'hier, il était à la mairie pour retirer le docu- ment. Il était accompagné par le secré- taire général, Mustapha Laâroussi. Ce dernier a veillé à ce que tout soit rapi- dement fait pour que le passeport soit délivré le plus vite possible.

Le match de l'USB toujours pas programmé

Reporté à une date ultérieure par la Ligue de football professionnel, le Chabab ne sait toujours pas quand est- ce qu'il va jouer sa rencontre face au nouveau promu de Biskra. En effet, la LFP ne semble pas encore en mesure de trouver une date adéquate et cela est le cas pour tous les clubs qui sont engagés dans les compétitions afri- caines. Ainsi, il faudra encore attendre pour connaître la date de cette partie.

Khali aujourd'hui avec l'EN militaire

Ayant reçu sa convocation pour le stage de la sélection militaire, c'est aujourd'hui que le défenseur central, Zakaria Khali va rejoindre ledit stage. Cependant, il ne devrait pas faire l'in- tégralité de ce regroupement puisque la direction a demandé à ce que le joueur soit dispensé du dernier jour de stage pour prendre le départ avec l'équipe en Egypte afin de disputer la rencontre face à Pyramids FC.

On prépare Aïboud

Auteur d'une belle entrée au cours de la rencontre face à la formation du NAHD, Samir Aïboud nous dit-on pour- rait avoir sa chance pleine au cours de ce match aller face à la formation égyptienne. D'ailleurs, le coach serait en train de le préparer afin d'apporter toutes ses qualités au milieu de ter- rain. Doté lui aussi d'une belle expé- rience africaine, Aïboud est en tout cas dans une bonne forme et peut apporter beaucoup de bonnes choses surtout si le coach fait appel à ses services.

Haïs a débuté ses soins

Comme on le faisait savoir, le latéral gauche du Chabab souffre d'une entor- se du genou mais qui n'est finalement pas aussi grave que prévu. Le joueur a donc droit à un programme spécial essentiellement fait avec le kiné de l'équipe et le médecin. D'ailleurs, il a déjà débuté les soins avant de passer à la rééducation fonctionnelle. Pour rappel, le joueur devrait rater 4 ou 5 semaines de compétition et cela en fonction de l'évolution de son état de santé.

www.competition.dz Lundi 9septembre 2019 14 ESS
www.competition.dz
Lundi 9septembre 2019
14
ESS

Elu à l'unanimité par l'AG

Halfaïa nouveau président

Unique candidat après le retrait des autres postulants tels Lafi, Bendjaballah et Bouad, Halfaïa a été plébiscité à l'unanimité par les membres de l'assemblée générale du club au nombre de 27 sur les 28.

générale du club au nombre de 27 sur les 28. De notre correspondant FARÈS ROUIBAH Il

De notre correspondant

FARÈS ROUIBAH

Il succède à Hassen Hamar qui avait pour rappel démissionné à la fin de la saison précédente. Le néo- patron du club d'Aïn El-Fouara aura devant lui à gérer une équipe sétifien- ne qui est entrée dans une sorte de tourbillon au cours de l'exercice der- nier et qui s'est poursuivi pendant l'été puis au début de cette saison. Pour lui, l'objectif principal sera de préparer le terrain à une société natio- nale digne d'un club comme l'ESS qui a tout le potentiel et les moyens pour représenter le football de la région et du pays en général comme ce fut le cas dans un passé plus récent.

«Je ne suis pas venu pour écarter X ou Y» "Oui, c'est ma première priorité", a t-il

dit dans une déclaration qu'il a faite à l'issue de son élection. Concernant les membres de son bureau, Halfaïa a annoncé la venue à ses côtés de Zaghlache, Touati et autres Kherra en attendant que d'autres personnes intègrent le bureau directeur. "Je suis en tractations avec des industriels et des hommes d'affirmes pour m'aider dans ma mission", a-t-il ajouté avant de conclure : "Contrairement à ce qui a été dit, je ne suis pas venu pour écar- ter X ou Y. Non, ça ne se fait pas. Toute personne qui peut apporter un plus au club à tous les niveaux est la bienvenue", a-t-il affirmé. On y reviendra avec un peu plus de détails sur les grandes lignes du programme qu'il compte mettre en place pour remettre l'ESS à la place qui lui sied dont il s'est fait l'objectif numéro un pour son mandat. F. R.

Les joueurs payés à partir de demain

Les joueurs seront payés à partir de demain. C'est du moins ce que nous avons appris selon une source proche du nouvel patron de l'ESS, Fahd Halfaïa. L'opération se poursuivra par le règle- ment en outre des arrié- rés des travailleurs et les fonctionnaires du club dont certains n'ont pas été payés depuis 10 mois. Des dépenses qu'il compte prendre en char- ge à titre personnel, a-t- on appris d'après notre source. Pour rappel, Compétition a évoqué dans l'une de ses précé- dentes éditions le mon- tant de 9 milliards de centimes que Halfaïa a réussis à rassembler pour régler les arriérés des joueurs.

Battre Magra pour éviter le doute

Dos au mur après un début de saison mitigé avec deux défaites et un match nul au cours des trois premières journées, les Ententistes n'auront pas droit à l'erreur face à Magra.

Bien que la préparation ait enregistré quelques perturba- tions par rapport notamment à la grève déclenchée par les joueurs, le staff technique tente tant bien que mal de mettre le groupe dans les meilleures dis- positions le jour J. Les Noir et Blanc ont disputé samedi une joute amicale face à l'équipe de

l'Etoile Aïn Azel, club évoluant dans le championnat d'inter- régions. La partie s'était soldée par le score net et sans bavures de 4 buts à 0 à l'actif des pen- sionnaires du championnat de l'élite. À la mi-temps, les Sétifiens menaient par deux buts

à zéro, œuvre de Souibaah,

Daghmoum, Laribi et Djahnit. Cela dit, au-delà de la perfor-

mance technique, ce test amical

a permis, notamment au coach

Madoui de donner du temps de jeu à ses joueurs et préparer par la même occasion le rendez- vous face au NCM. Tout l'effec- tif ou presque a participé à cette joute mis à part Bouguelmouna, blessé, et Saïdi retenu en équipe

nationale olympique en vue du match retour de la CAN des U23 face au Ghana, qui aura pour cadre le stade du 8-Mai- 1945 de Sétif. Pour le reste, le coach Madoui a utilisé deux équipes pour chaque mi-temps. Seuls trois éléments ont partici- pé à l'ensemble de la rencontre, les deux défenseurs centraux, Bekakchi et Laribi et l'avant- centre Souibaah. On retiendra également le retour de Debari rétabli de sa blessure et qui semble apte à faire partie du groupe qui sera retenu pour la confrontation de jeudi. ''Ce fut sincèrement un bon test pour notre équipe. Il ne faut pas

oublier que la préparation a été quelque peu perturbée par la grève des joueurs. Cependant, cela ne nous a pas empêchés de préparer au mieux le groupe pour la rencontre de jeudi face au NCM. Une rencontre que nous devons absolument bien négocier et arracher les trois points de la victoire. Un scénario qu'on envisage depuis le début de cette saison et qui va per- mettre sûrement aux joueurs de se libérer et d'entrevoir la suite du parcours sous de bons aus- pices'', nous a dit le coach Madoui.

F. R.

Vers des changements dans le onze

Les partenaires de Draoui poursuivent la préparation du match de jeudi face au NCM. On s'attend à voir Madoui procéder

à des changements qui vont peut-être apporter le plus escompté

à son onze.

Des changements qu'il a tenté de mettre en place à l'occasion du match amical face à l'équipe de l'Etoile Aïn Azel, disputé avant-hier sur le terrain de l'Ecole nationale des sports olympiques d'El-Bez. Un premier changement qui peut se produire dans la défense avec le retour de Laribi dans l'axe central, lequel sera associé à Nemdil pour composer la charnière centrale, alors que Bekakchi sera aligné comme arrière

gauche. Laouafi, qui a joué à ce poste face au CABBA et qui n'a pas donné satisfaction, sera

écarté de l'équipe-type. Les deux autres change- ments peuvent intervenir

au milieu et en attaque.

Tebbi titulaire,

c'est possible

cette saison, lors du derby des Hauts- Plateaux face au CABBA, l'ex-attaquant moulou- déen est bien parti pour être reconduit d'autant plus que Bouguelmouna n'est pas encore rétabli totalement de sa blessu- re. Une opportunité pour l'ancien joueur du MCO

Il

n'est pas à écarter que

pour tenter d'abord d'ou-

le

coach Madoui va titu-

lariser cette fois-ci Tebbi à la place de Ghacha, qui tarde à trouver ses repères. L'ancien joueur du MCA, qui a joué comme remplaçant les trois premiers matches, aura peut-être une occa- sion en or de jouer comme titulaire face à Magra et donner le plus escompté à une avant- garde sétifienne qui peine en ce début de la saison. D'ailleurs, Tebbi

vrir son compteur buts et gagner des points auprès de son entraîneur.

Touré pour remplacé Saïdi L'autre joueur qui peut aussi faire partie du onze sétifien de jeudi face à Magra n'est autre que Touré. Ce dernier pour- rait, en effet, suppléer Saïdi, dont la participa- tion n'est pas sûre vu qu'il fait partie du groupe de l'équipe nationale

été aligné d'entrée à

l'occasion du match ami- cal face à Aïn Azel ; ce qui confirme peut-être l'éventualité de le voir débuter la partie de jeudi. Idem pour l'avant-centre Souibaâ.

a

Souibaah recon- duit en pointe Aligné comme titulaire

olympique qui disputera mardi le match retour des éliminatoires de la CAN U23 face au Ghana.

Debari opérationnel On reteindra, cependant, le retour de Debari, bles- sé, et qui est désormais prêt à prendre sa place au cas où son ancien coach au MOB aurait besoin de

pour la première fois

lui.

F. R.

Madoui : «Provoquer le déclic dès ce jeudi»

Pour le coach Madoui, le groupe se porte bien après avoir été

assuré par la direction du club au sujet de leurs arriérés impayés.

«Effectivement, disons que les choses sont rentrées dans l'ordre. Les joueurs ont eu des garanties pour le règlement de leur situa- tion financière. Ce qui leur a fait beaucoup de bien et s'est répercuté durant les séances d'en- traînement à la fin de la semaine. Cela dit, pour nous, le plus important, c'était de préparer au

mieux notre groupe pour le match de jeudi face au NCM", nous a-t-il dit à l'issue du match amical face à Aïn Azel, avant d'ajouter que la victoire s'impose à l'occasion de cette confron- tation. "Comme tout le monde le sait, nous n'avons réussi à obtenir qu'un seul point durant les trois premiers matches de la saison. Il va falloir mettre fin à cette mauvaise série en essayant de gagner le match de jeudi face à l'équipe de Magra. Une mission qui ne s'an- nonce pas de tout repos que nous allons jouer une équipe qui ne va nous faciliter la tâche et qui va tenter de nous surprendre. Je peux vous dire que nous sommes décidés à gagner ce match et amorcer un nouveau départ", a ajou- té le technicien ententiste. F. R.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Anis Sadoun,
Islam Zemam, Massinissa Hachour,
Mehdi Kabi
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

MCO

15

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 MCO 15 EL-HAMRI met le cap sur Aïn M'lila Pour préparer

EL-HAMRI

met le cap sur Aïn M'lila

Pour préparer le match d'Aïn M'lila programmée mercredi prochain, la formation du MC Oran a prévu d'entamer sa préparation ce samedi, date de la reprise des entraînements pour cette rencontre comptant pour la 4 e journée du championnat.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Les poulains de Tahar Chérif El-Ouazzani ont dû com- mencer par mettre le cap sur ce rendez-vous. Ils savent que leur devoir est de bien négocier ce match. Cela dit, ils sont appe- lés à rester dans la continuité de ce que leur équipe a réalisé en

trois matches en décrochant deux victoires à domicile, plus un nul sur le terrain de l'ES Sétif. En clair, un résultat autre qu'une défaite serait l'idéal pour Nadji et compagnie. C'est pourquoi leur préparation de la semaine en cours sera basée sur l'aspect tactique. Les membres du staff technique comme cer- tains joueurs ont visionné le jeu de l'équipe des Rouge et Noir. Reste la manière avec laquelle ils comptent aborder ce rendez- vous qui, apparemment, ne s'annonce pas de tout repos. Malgré le repos dû à la trêve, les joueurs restent dans l'ambiance de la compétition, sachant que leur team a disputé deux matches amicaux mardi et jeudi

derniers.

L. M. A.

deux matches amicaux mardi et jeudi derniers. L. M. A. 5 jours de repos pour Heriet

5 jours de repos pour Heriet

Le milieu Hamza Heriet ne prendra pas part à la rencontre de son équipe face à l'Amal d'Ain M'lila. D'après une source proche de la direction, ce joueur souffre d'une déchirure musculaire. La même source précise que le staff médical lui a prescrit un repos de cinq jours à partir d'aujourd'hui.

Benamara pour le suppléer

La défection de Heriet devra relancer son compère Hafid Benamara. Ce joueur a toutes les chances de prendre place dans l'entrejeu aux côtés de Mohamed Legraâ. Ses qualités dans la récupération favorisent son retour dans l'équipe. Porteur du numéro 23, Benamara mérite à notre sens une chance, à moins que son coach n'ait une autre idée. Il faut juste noter que l'intéressé n'a toujours pas joué en ce début de la compétition.

Motrani : «Attention, l'ASAM n'a pas encore gagné !»

L'attaquant Zoubir Motrani assure de l'importance de bien gérer les débats de la rencontre face aux M'lilis de l'ASAM, mercredi prochain.

Vous avez le vent en poupe, comment l'expliquez-vous ?

Il faut dire que nous avons bien débuté la saison ; notre équipe a réa- lisé trois résultats positifs. Nous sommes en train de récolter les fruits de la longue préparation lors des deux stages. Mais on continue à tra- vailler dur pour être au top.

D'autant que la trêve vous permet de revoir vos plans…

Tout à fait ! La trêve nous a per- mis de recharger nos batteries. Nous avons profité pour disputer deux matches amicaux chez nous à Zabana (ndlr, SA Mohamamdia 7-0 et WA Mostaganem 2-1).

Quels enseignements avez-vous tirés de ces matches amicaux ?

Il faut dire que ces matches se sont bien passés pour nous. Je pense que nous avons appliqué les consignes de l'entraîneur. En somme, on s'est préparé en prévision de la rencontre d'Ain M'lila. Les joueurs ont pris ces matches très au sérieux.

Pensez-vous que l'équipe a les moyens de faire un parcours honorable ?

l'équipe a les moyens de faire un parcours honorable ? La saison passée, on avait des

La saison passée, on avait des noms, mais pas un groupe, c'était la raison de notre souffrance. En revanche, cette année on a un groupe et chacun met sa bonne intention parce que c'est avec une bonne intention, une inten- tion saine, que l'équi- pe marche bien en ce début. Il faut dire qu'on tra- vaille bien avec Cheikh, on lui facili- te beaucoup de choses aussi.

Un match difficile vous attend à Ain M'lila, qu'en dites-vous ?

Je pense qu'il s'agit d'une ren- contre très difficile qui nous attend. Nous allons affronter un adversaire qui n'a pas encore gagné. Il va tout mettre en œuvre pour nous piéger. Donc, la mission ne s'annonce pas facile pour nous. Mais comme on ne veut pas revenir avec zéro point, on fera tout notre possible pour les contrer. Certes, on sait qu'ils sont difficiles à manier chez eux, mais nous sommes déterminés à ne pas leur laisser le moindre répit. En clair, nous avons les moyens de contrer l'équipe d'Ain M'lila et ramener un résultat positif de ce match. Il faut dire que nous sommes prêts pour parvenir à nos fins.

Qu'avez-vous à dire à vos supporters ?

Nous sommes conscients de ce qui nous attend pour les satisfaire. J'espère que nos supporters vont se déplacer avec nous pour nous soute- nir et nous donner un coup de main. En tout cas, j'espère qu'ils vont conti- nuer à nous soutenir avec leur apport. Nous ferons notre possible pour ramener un bon résultat et pro- curer du plaisir à nos supporters. L. M. A.

ASO

Un second match amical au menu

Pour un meilleur rendement face au WABT

Un autre match amical est programmé aujourd'hui après celui face au MCBOS, qui s'est soldé par un nul (1-1) ; ce sera face au WAB Tissemsilt. Un second match qui permettra à Zaoui d'avoir plus d'idées sur les dispositions actuelles de son groupe.

De notre correspondant

ZOUBIR ZEGGAÏ

Même si les camarades d'Alili ont fait preuve d'un manque de réalisme flagrant

devant les buts adverses face à Oued Sly, dans ce premier match amical dis- puté jeudi, eux qui sem- blaient démobilisés, Zaoui ne leur en veut pas trop. Cependant, son entrevue avec le wali de Chlef devrait changer la donne et donner à espérer une éventuelle prise en charge par le pre- mier responsable de la wilaya qui a promis de rééditer son initiative de la saison écoulée, où il a été le véritable sauveteur du club ; il a été loué par tout l'entou- rage du club surtout les sup- porters. Le club connaissant plus ou moins une certaine sérénité, Zaoui attend une meilleure réaction de ses poulains après la piètre prestation face au voisin Oued Sly. Le premier res- ponsable technique du club chélifien souhaite, pour ainsi dire, un meilleur rendement

au prochain match amical face au WABT. L'ex-inter- national chélifien, qui a souvent su calmer les ardeurs des supporters, inquiets pour leur équipe, ne cesse de défendre ses joueurs et de les booster à faire mieux. Zaoui, qui affirme que l'équipe est en gestation et qu'il faudra surtout être patient avec ses jeunes, dont la plupart découvrent ce niveau pour leur première saison, croit fermement en les capacités de cette équipe, dont le grand défaut demeure le manque de confiance. Les joueurs lui doivent une belle réponse cet après- midi lorsqu'ils croiseront le fer amicalement avec l'équipe du Widad de Tissemsilt à 18h.

Z. Z.

Revoilà Kaïbou !

Blessé lors du stage de Tunisie, Kaïbou, complètement rétabli, a repris avec le groupe samedi dernier. Kaïbou, un élément important dans le groupe, a été l'un des meilleurs la saison passée. Cet international olympique, qui promet de faire le maximum pour reprendre sa place et aider l'équipe, est attendu impatiemment par le coach pour renforcer le groupe qui a besoin de ses services.

Zaoui, Ledraâ et Djahel chez le wali

Invité par le wali, Zaoui, accompagné par deux représentants des joueurs Ledraâ et Djahel, aurait dressé un tableau de la situation qui prévaut dans le groupe, notamment sur le plan financier, les joueurs n'ayant pas encore perçu leur salaire. Selon nos sources, le wali, qui a écouté attentivement le trio, a promis d'aider l'équipe et faire de son mieux comme il l'a fait la saison passée, tout en exhortant le groupe à faire le maximum d'efforts.

Djahel : «Nos efforts ne doivent pas être vains»

Affirmant que le groupe travaille durement et dans la sérénité, Djahel estime que l'équipe n'a pas le droit de fournir des efforts pour rien.

n'a pas le droit de fournir des efforts pour rien. résultats des matches amicaux même si

résultats des matches amicaux même si

le

une victoire est tou- jours bonne pour

moral.

L'essentiel est d'apporter les cor- rectifs nécessaires.

Comment réagit le groupe face à cette crise de résultats ?

Dans notre groupe, on s'en- courage et on se conseille. Les plus expérimentés tentent d'ai- der les plus jeunes. La pression ne semble pas affecter les joueurs qui sont motivés et surtout déterminés à en finir avec ces mauvais résultats.

Pour certains, cette trêve vient à temps pour l'ASO, un avis ?

Oui, elle nous permet de tra- vailler et de préparer la suite du parcours. On fournit d'amples efforts, et ce ne sera pas pour rien car on voudrait bien que ces sacrifices payent et ne soient pas vains à la repri- se de la compétition. Z. Z.

Après une seule journée de repos, vous revoilà au travail…

Je trouve que nous n'avons pas d'autre choix que de tra- vailler assidûment pour être au top à la reprise. Je dois dire que nous ne pensons qu'à reprendre positivement car la situation actuelle ne nous convient pas ; c'est normal du moment que nous n'avons enregistré aucune victoire, ce qui n'est guère réjouissant.

Même en amical, l'équipe n'est pas arrivée à provoquer le déclic, un commentaire ?

Il

ne faut

pas

se fier

aux

www.competition.dz

Lundi 9septembre 2019

16

CSC

www.competition.dz Lundi 9septembre 2019 16 CSC LAVAGNE FUSTIGE BOUKHEDENNA «Au lieu de faire son devoir, il

LAVAGNE FUSTIGE BOUKHEDENNA

«Au lieu de faire son devoir, il cherche à me nuire»

A la fin de la rencontre amicale qui a opposé son équipe au NRBT, le coach du CSC Lavagne a fustigé le manager de son club, sans le citer nommément.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

«Je n'ai jamais parlé négative- ment de mon team, mais je suis contraint de le faire aujourd'hui, après que le manager de notre club m'a criti-

qué dans les journaux et a certifié que je n'ai pas été agressé par de pseudo-fans, alors qu'il n'était pas présent au stade du CREPS au moment où ces derniers m'ont pris à partie. Je ne comprends pourquoi il cherche à me nuire, alors qu'il n'a pas, à ce jour, rempli les tâches qui lui sont dévolues : faire payer aux joueurs leurs trois salaires et les primes de la saison passée, et mettre à notre disposition des ballons neufs et de nou- velles tenues." Par ce propos, l'entraîneur confirme que le torchon brûle entre lui et le manager de son club. La balle est dans le camp de Hamoudi Brahim, le PDG de l'ENTP, l'entreprise pétrolière pro- priétaire de la SSPA/CSC qui doit régler le plus tôt possible ce conflit qui oppose deux de ses employés et qui risque de nuire à la bonne marche de son club.

«Nous devons gagner contre le CABBA»

A la fin du match amical que son équi-

pe a joué contre le NRBT, avant-hier au stade Benabdelmalek, juste avant qu'il révèle que le courant ne passe plus entre le manager de son club et lui, le coach des Vert et Noir Lavagne, interro- gé par nos soins, nous a répondu : "La rencontre amicale que notre team a jouée, aujourd'hui, contre une équipe très combative nous a permis de bien préparer nos joueurs à être prêts à affronter le CABBA, jeudi prochain. Un match que nos poulains doivent gagner à tout prix et mettre fin à leur disette en championnat, mais aussi, et, surtout, afin de disputer contre Al Muharraq la manche retour qualificative au pro- chain tour de la coupe arabe trois jours plus tard."

R. G.

Les Vert et Noir avertissent les Criquets

Le CSC a joué un match amical contre le NRB Teleghma au stade Benadelmalek.

La rencontre, qui s'est achevée sur le score de 3 buts à 0 en faveur des Vert et Noir, a été disputée comme un match officiel par les poulains du coach clubiste Lavagne et ceux de l'entraîneur de l'équipe de Teleghma Zemamta, car ils voulaient gagner leur place sur les échiquiers de leurs teams respectifs. Contre le NRBT, Lavagne a fait jouer tous les joueurs disponibles, car il voulait les évaluer et dégager les onze qui seront appelés à affronter les Criquets, jeudi prochain. En première mi-temps, il a ali- gné le gardien de but Meziane ; les défenseurs Benyahia, Bedbouda, Zaâlani et Chahrour ; les

défenseurs Benyahia, Bedbouda, Zaâlani et Chahrour ; les milieux Yettou, Lamri et Haddad et les attaquants

milieux Yettou, Lamri et Haddad et les attaquants Balegh, Abid et Belkacemi. En seconde mi-temps, il a incorporé progressive- ment le goal Osmani et les joueurs de champ Dehamchi, Boucheriha, Traoré, Belmessaoud, Bahamboula, Benkouider, Djabout, Chibane, Aouadj et le reve- nant Salhi qui est de retour après avoir soigné une bles- sure qui l'a contraint à obser- ver un repos forcé de plus d'un mois.

Zaâlani, Abid et Belmessaoud, buteurs La rencontre s'est achevée sur le score de 3 à 0. Le pre- mier but a été marqué par Zaâlani de la tête, le second par Abid qui vit la balle déga- gée par le keeper du NRBT toucher son dos et finir sa course au fond de la cage de ce dernier, et le 3e par Belmessaoud qui, d'un tir des 25m, a réussi à corser l'addition.

R. G.

ZEMAMTA

(ent. NRBT) :

«Mes joueurs ont fait un bon match»

"Je voulais que nos joueurs jouent amicalement contre les Clubistes au stade Hamlaoui dont la pelouse en gazon naturel est similaire à celle de l'arène de Batna, où mon équipe va disputer son premier match officiel contre le MSPB. Bien que la rencontre se soit déroulée sur le tartan, je suis satisfait du rendement de nos poulains car ils n'ont repris les entraînements que le 16 août 2019 ; ils ont su se créer des occasions de but que, malheureusement, ils n'ont pu concrétiser ", nous a déclaré le coach du NRBT à la fin de la joute amicale contre le CSC avant-hier, avant de nous lancer : " Je pense que mon équipe, qui a fait un bon match contre le CSC aujourd'hui, est bien armée pour faire une bon parcours la saison prochaine qui va débuter jeudi prochain. Comme la FAF a décidé que la saison 2020-21, la Ligue 2 comptera deux groupes, je vais faire mon possible pour que mon team accède à cette division l'été prochain." R. G.

CABBA

Benhamadi encourage ses troupes

Après avoir profité d'un repos après le derby des Hauts-Plateaux, les joueurs ont repris sous la coupe de l'entraîneur adjoint, Messaoudi, ensuite avec Dumas, qui a profité d'un séjour chez lui, en France, confiant le groupe aux membres du staff technique. Et c'est dans une bonne ambiance à laquelle a contri- bué la présence du président du CA, Benhamadi, qui les a encouragés, que les joueurs se préparent à affronter les Constantinois. Les applications se déroulent dans de bonnes conditions sous les yeux de nombreux Criquets qui viennent tous les joueurs prêter main forte à leur équipe.

Droueche et Sebie suspendus

Suspendus, respectivement, de trois rencontre et en un seul match pour cumul de cartons, Droueche et Sebie ne seront pas alignés face au CSC.

Amrane ou Khiat pour remplacer Sebie

Ces deux joueurs œuvreront dans l'axe défensif central avec Aroussi à la place de Sebie. Logiquement, c'est Amrane qui sera testé, Khiat a déjà eu sa chance contre le CRB, d'autant qu'il est déployé à l'entraînement dans l'équipe-type aux côtés de Aroussi.

Isla convalescent

La rechute du milieu de terrain, Isla, le contraint à ne pas participer au débat de la 4e journée, informe une source médicale, qui ne parie pas non plus sur la participation du joueur, dans une quinzaine de jours, à l'em- poignade de son équipe contre la trou- pe d'Aït Djoudi.

Guessan indisponible

Le buteur ivoirien du Ahly, Guessan, qui a offert une victoire à son équipe contre l'ESS, ne sera pas intégré à l'effectif bordji. Selon nos sources, l'attaquant des Jaune et Noir s'est bles-

sé au tibia au cours de sa brève

apparition contre l'ESS (3e journée

de Ligue 1).

Benayad ou Djahnit en avant de pointe

En l'absence d'un vrai avant-centre

de métier, à l'instar de Guessan, on

pense forcément à Benayad ou Djahnit

en point. En fait, tout prête à penser

que c'est le premier cité qui sera déployé en avant centre, du moins au début de la rencontre, en raison de son expérience. Djahnit évoluera peut-être dans le même poste en remplaçant.

Cédric titulaire

Bien que Chaouchi continue à s'en- traîner régulièrement, pour l'instant,

on lui préfère Cédric en raison de sa

bonne prestation durant les trois pre- mières rencontres. Cédric sera logique- ment le gardien titulaire des Jaune et Noir contre le CSC (4e journée de Ligue 1).

L. B.

Jaune et Noir contre le CSC (4e journée de Ligue 1). L. B. Pas de répit

Pas de répit pour les Clubistes

Après le match amical contre le NRBT, samedi passé, le coach Lavagne a décidé de reprendre les entraînements le lende- main, dimanche, à 10h au stade du CREPS. Comme ses joueurs vont disputer le prochain match de championnat contre les Criquets le 12 septembre 2019, soit trois jours après avoir affronté l'équipe de Teleghma, il ne peut leur accorder de répit.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 1 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. JSK

07

03

02

01

00

06

02

+04

2. CABBA

07

03

02

01

00

05

02

+03

3. MCO

07

03

02

01

00

05

02

+03

4. CRB

07

03

02

01

00

05

03

+02

5. USMA

07

03

02

01

00

05

03

+02

6. MCA

07

03

02

01

00

04

02

+02

7. NCM

06

03

02

00

01

04

03

+01

8. USB

06

03

02

00

01

04

03

+01

9. JSS

03

02

01

00

01

01

01

00

10. NAHD

02

03

00

02

01

01

02

-01

11. ASAM

01

02

00

01

01

03

04

-01

12. ESS

01

03

00

01

02

02

04

-02

13. ASO

01

03

00

01

02

00

02

-02

14. CSC

01

03

00

01

02

00

02

-02

15. USMBA

00

03

00

00

03

03

08

-05

16. PAC

00

03

00

00

03

01

06

-05

4 e JOURNÉE

5 e JOURNÉE

CRB - USB

USB - USMBA

USMBA - NAHD

NAHD - ESS

ESS - NCM

NCM - CSC

CSC - CABBA

CABBA - ASAM

ASAM - MCO

MCO - MCA

MCA - USMA

USMA - JSS

JSS - PAC

PAC - ASO

ASO - JSK

JSK - CRB

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

USMBA

17

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 USMBA 17 LE DÉPART des dirigeants, seule exigence des Scorpions La

LE DÉPART

des dirigeants, seule exigence des Scorpions

La mauvaise gestion du club phare de la ville de Sidi Bel- Abbès inquiète beaucoup les supporters.

De notre correspondant

DJAOUED B.

Après le départ de Younès Ifticen, aucun entraîneur n'a été recruté jusqu'à maintenant. Plus de sept noms ont été avancés pour entraîner le club, mais aucun d'eux n'a pris les commandes du staff technique. Cela a laissé dire que cette direction n'est pas capable d'assurer sa tâche et doit absolu- ment renoncer à ses fonctions. Sur les réseaux sociaux, les connaisseurs du football à Bel-Abbès insistent pour que les autorités locales de la wilaya de Bel-Abbès, à leur tête le wali Ahmed Sassi, interviennent au plus vite avant qu'il ne soit trop

tard, et renvoient cette administra- tion pour la remplacer par une autre plus compétente qui peut remettre l'USMBA sur les rails.

Même les autorités locales en ont marre de cette direction Une source très fiable nous a affirmé que les autorités locales ont pris les choses en main et même décidé de mettre fin aux fonctions de toute la direction. Notre source a ajouté que le premier chef exécutif de la wilaya de Sidi Bel Abbés en a marre de ces dirigeants et de leur gestion, car jus- qu'à maintenant, ils n'ont rien apporté au club. Bien au contraire, les pro- blèmes s'accumulent de jour en jour. Ainsi, l'exécutif de Bel-Abbès ne veut plus voir ces personnes à l'USMBA. Toujours d'après nos sources, il comp- te les limoger prochainement.

On reparle de Baba Le nom de l'ex-président du MCO Belhadj Ahmed, dit Baba, qui a quit- té ses fonctions de PDG du doyen des équipes de l'Ouest du pays, refait surface à Bel-Abbès. Annoncé comme directeur général du club il

y a quelques mois, Baba, qui a

échoué à prendre les commandes du deuxième grand club d'Oran, à

savoir l'ASMO, serait susceptible de présider le club phare de la ville de Bel-Abbès. Se trouvant dans une situation délicate, les autorités locales, ainsi que certains proches du club de l'USMBA n'ont pas trou- vé d'autre solution que de faire appel à Baba pour essayer de sauver

la maison, surtout que ce dernier peut

assurer les dépenses financières et ne compte pas sur les subventions de l'Etat, sans oublier son expérience dans le domaine footballistique.

Les Scorpions divisés

Il nous a déclaré, il y a quelque

temps, qu'il est chaud à venir à Bel- Abbès pour prendre les commandes

de l'USMBA et qu'il est aussi ouvert

à toutes les propositions des autori- tés locales, surtout que sa désigna- tion en tant que directeur général du club doit passer par plusieurs étapes, à commencer par l'ouvertu-

re du capital pour que l'intéressé

puisse acquérir des actions et être actionnaire avant l'assemblée géné- rale extraordinaire des membres du

l'assemblée géné- rale extraordinaire des membres du conseil d'administration pour l'inté- grer au CA.

conseil d'administration pour l'inté- grer au CA. C'est ainsi qu'il pourrait être nommé comme directeur géné- ral. De la paperasserie qui peut être réglée dans quelques jours, car la question la plus importante est la suivante : Baba serait-il le bienvenu à Bel-Abbès ? Cela divise les sup-

porters de l'USMBA surtout que Baba fut, il n'y a pas longtemps, le président du MCO qui est le rival sportif et le climat a toujours été électrique entre les galeries des deux clubs. D'autres se disent com- plètement ; pour eux, le profession-

nalisme et l'intérêt de l'USMBA sont plus importants que tout. Vu que ce dernier se débat dans des problèmes administratifs et surtout financiers, sans oublier qu'aucun enfant du club et la ville n'est venu à son secours, donc, il est normal qu'une personne étrangère à la ville prenne le club et l'aide à sortir du tunnel.

Les joueurs veulent Belhadj et Slimani En plus de Baba, qui est susceptible

de prendre la tête de la direction de l'USMBA, les autorités locales de la wilaya de Bel-Abbès insistent aussi sur le retour du coach Sid Ahmed Slimani. Ce dernier nous a déclaré ouvertement qu'il est prêt à driver encore une fois l'USMBA. Notre source nous a affirmé que Slimani a reçu un appel de l'exécutif de Bel- Abbès pour lui demander de reprendre avec son ancien club. Slimani, ajoute notre source, a donné son accord de principe et il ne reste que quelques détails à régler pour prendre les rênes du club une deuxième fois. En plus des autorités locales et des supporters, une troisième partie veut à tout prix le retour de Sid-Ahmed Slimani ; il s'agit des joueurs du club. La majorité, même ceux libérés au début de saison, se sont clairement mani- festés en disant que Slimani est l'homme de la situation et s'il veut vraiment revenir au club, il sera accueilli à bras ouverts. Dj. B.

LIGUE 2 MOBILIS

MCEE

3 matchs, 3 nuls

Le déclic n'a pas eu lieu

Les Eulmis n'ont pas encore remporté de victoire après trois matchs. Face à la JSMS, ce samedi, ils ont raté leur sortie (1-1) où tout n'était pas parfait, auteurs d'un match qui a écœuré tous les supporters.

De notre correspondant

AMAR T.

Dans un premier temps, on croyait que le MCEE allait battre son adversaire avec la volonté qui l'animait, mais son jeu a été mar- qué par beaucoup d'erreurs. A défaut de s'imposer, l'équipe eul- mie au eu de grandes difficultés pour gagner ses duels face à un adversaire prenable. Ses joueurs ont paru physiquement tout juste

prenable. Ses joueurs ont paru physiquement tout juste moyens, car, quelques minutes après le quart d'heure

moyens, car, quelques minutes après le quart d'heure d'observa- tion, ils ont subi la pression de l'ad- versaire. Dès lors, les supporters faisaient triste mine en voyant leur équipe commencer à encaisser le premier but et subir la domination de l'adversaire pour penser que les joueurs ne s'entraînaient pas et ne

méritaient pas de faire partie de cette équipe.

L'équipe trop faible techniquement Les joueurs eulmis commencent à faire douter sur leurs qualités. Ce n'est pas très favorable pour le moral, analyse l'entraîneur qui a

l'espoir de mieux faire. Certains observateurs remettent en cause le recrutement de l'intersaison. Côté technique, Sahraoui estime que certains joueurs sont limités et cela pèse sur le collectif. Une prise de conscience est arrivée pour dissi- per les doutes et voir une équipe ramener de bons résultats afin de rassurer tout le monde.

Aït-Abdelmalek : «Il faut arrêter de perdre des points» Contre la JSMS ou face à l'ASMO à domicile, les Eulmis ont perdu un nombre de points considérable, en se contentant du minimum. Aït-

Abdelmalek espère que son équipe ne réédite plus ce scenario. "Face à Skikda où j'ai inscrit le but égalisa- teur, on a quant même raté l'essen- tiel. On s'est bien défendus, mais on a donné trop de fautes à l'adver- saire. Et quand on n'avait plus de force, on n'avait plus la volonté pour gagner. Il faut qu'on arrête de gâcher des points qu'on aurait dû

A. T.

gagner."

SAHRAOUI :

«Mes joueurs ont été un peu statiques»

L'entraîneur considère comme une défaite le nul concédé face à la JSMS, samedi dernier, où son équipe était loin du compte. A ses yeux, alors que son équipe était fortement soutenue par ses supporters et que tout allait bien se passer, il n'y a pas eu le résultat escompté. Ses joueurs n'ont pas la trempe pour se hisser au niveau des meilleurs. Et les éléments du banc n'ont pas la qualité. Il reste à l'entraî- neur qui n'a pas d'autres solutions que de trouver la meilleure formule avec les joueurs qu'il a sous la main pour tenter de former un groupe compacte et compétitif. On ne peut pas dire que les Eulmis ont été supérieurs sur le plan du jeu face à la JSMS, qui se sont inventés beaucoup d'occasions. Les hommes de Sahraoui ont été pris de vitesse en fin de match, ils n'ont pas réussi à tenir le rythme de la dernière demi-heure. "Je suis satisfait de l'inté- gralité de l'effectif qui s'est bien défendu. Certes, le résultat est frus- trant, on a raté des occasions et on n'était pas loin de perdre l'avantage sur l'équipe adverse malgré le jeu statique de mes joueurs. Je pense qu'ils ne croient pas assez en eu et que sans doute, la pression n'était pas positive." A. T.

18 www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

PUBLICITÉ

18 www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 0089 du 09/09/2019  
18 www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 0089 du 09/09/2019  

Compétition / PUB

ANEP 0089 du 09/09/2019

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

JSMB

19

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 JSMB 19 Est-il vraiment sur un siège éjectable ? LACETE :

Est-il vraiment sur un siège éjectable ?

LACETE :

«J'y suis, j'y reste»

N'ayant pas pu réussi la moindre victoire trois matchs après le coup d'envoi de la nouvelle saison, l'entraîneur en chef de la JSMB Mohamed Lacete se trouve sur un siège éjectable. Ce dernier a été la première cible des supporters qui l'ont conspué tout en réclamant son départ.

qui l'ont conspué tout en réclamant son départ. De notre correspondant SALIM L. Auteur d'un début

De notre correspondant

SALIM L.

Auteur d'un début de sai- son décevant avec un bilan de deux matchs nuls et une défaite, le coach jsmbiste risque le limogeage. Ce der- nier a vécu une sale soirée après la défaite d'avant-hier face à l'ASMO, surtout qu'il misait sur une victoire pour provoquer le déclic tant attendu. Lacete se trouve actuellement dans l'embarras total en prévision de la suite du parcours. Il faut dire que le premier responsable de la barre tech- nique du vieux club de la Soummam a assumé pleine- ment la responsabilité de cet échec, avouant que l'équipe est en train de subir les conséquences du retard en préparation : "Je suis respon- sable à 100% de cet échec. Il faut dire que nous sommes en train de payer le retard que nous avons pris dans le der- nier cycle de préparation d'intersaison. Nous avons raté 15 séances d'entraîne- ment juste avant le début de la saison", affirme-t-il.

«Il est encore tôt pour parler de mon avenir» Dans ce contexte, l'ancien technicien nahdiste s'est pro- noncé sur son avenir, affir- mant qu'il est toujours à la barre technique des Vert et Rouge jusqu'à nouvel ordre. "Je suis un entraîneur profes- sionnel et je dois respecter mon contrat. Je ne peux pas prendre la moindre décision sans voir avec les dirigeants. Je vais reprendre mon travail lundi en prévision du pro- chain match. Il est encore tôt de parler de mon avenir", estime-t-il.

«Les conditions de travail nous ont empê- chés de progresser» Aussi, le driver béjaoui a dénoncé certaines conditions de travail qui ont empêché le groupe de progresser : "La JSMB a un bon effectif riche en individualités. Mais les conditions de travail nous ont empêchés de progresser et débuter notre saison en force. J'espère que l'équipe pourra rebondir à partir du prochain match face au MCS", souhaite-t-il.

Les supporters réclament le retour de Bououkaz De leur côté, les supporters de la JSMB ont souhaité faire leur retour aux gra- dins du stade de l'Unité maghrébi- ne en fêtant la pre- mière victoire de leur équipe de cette nouvelle saison. Cependant, les Vert et Rouge ont fini par s'incliner face aux Asémistes. Les fans jsmbistes ont affiché leur colère en conspuant le coach Lacete et ses joueurs ; ils ont appelé au limo- geage de Lacete, tout en récla- mant le retour de l'ancien entraî- neur tunisien Moez Bououkaz, surtout que ce dernier se trouve libre de tout engagement depuis son départ de la JSS, juste avant le coup d'envoi du nouvel exer- cice. Ainsi donc, la porte des spéculations semble ouverte quant à l'avenir de l'actuel staff technique de la JSMB.

Le MCS, sa dernière chance En somme, le prochain match face au MCS serait la dernière chance de Lacete pour faire ses S. L.

preuves.

La dure journée de Mekreche

Titularisé avant-hier face à l'ASMO à la place de Nafaâ Aloui, le jeune gar- dien de la JSMB Yahia Mekreche a vécu une dure journée. L'enfant de Bejaia a voyagé avec l'équipe nationale olym- pique qui a affronté le Ghana pour le compte des Jeux olympiques de 2020 prévus dans la capitale japonaise Tokyo, avant de rentrer au bercail à bord d'un vol spécial. Par la suite, Mekreche n'a pas eu assez de repos avant d'être désigné dans les bois.

Niati enfin de retour

N'ayant pas pris part aux deux pre- miers matchs de cette saison, l'atta- quant de la JSMB Belqassim Niati a fait son retour dans l'équipe-type. Ce der- nier a été préféré à Farouk Benmansour dans l'animation offensive. Cependant, son retour a coïncidé avec une doulou- reuse défaite à domicile face à l'ASMO.

Zamoum marque des points

Titularisé avant-hier, le jeune atta- quant de la JSMB Walid Zamoum a rendu une copie pour le moins satisfai- sante. Le jeune Béjaoui a été derrière la plupart des tentatives des siens face à l'ASMO. Il faut dire que Zamoum fut der- rière l'unique but de l'équipe depuis le début de cette saison, à savoir le but égalisateur face à l'ABS.

Hichem-Mokhtar et Guenina loin de leur forme

Contrairement à Niati et Zamoum, l'autre duo offensif Hichem-Mokhtar - Yacine Guenina a brillé par une presta- tion décevante avec trop de ratages devant le but des Asémistes, notam- ment le penalty raté à trois minutes du coup de sifflet final de la rencontre. Un mauvais rendement qui a irrité les supporters.

Reprise aujourd'hui

Ayant bénéficié d'une journée de repos, la formation de la JSMB repren- dra les entraînements aujourd'hui. Les Vert et Rouge vont préparer leu pro- chain déplacement sur le terrain du MC Saïda pour le compte de la 4e journée de la Ligue 2. Les Béjaouis ont intérêt à se racheter lors de cette rencontre pour espérer une meilleure suite du parcours.

MCS

BENSMAÏN : «Sortir de cette mauvaise passe»

Les coéquipiers du gardien Seddik Bouhedda ont réussi à rentrer à Saida avec un point du match nul face à l'OMA. Il faut dire que même les plus optimistes parmi les fans du Mouloudia ne s'attendaient pas à un tel résultat de la part de leurs joueurs.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Les Vert et Rouge de Saïda, grâce à leur volonté, ont réussi à revenir d'Oran face à l'OMA avec un match nul mérité. Les hommes de Bensmain ont tout fait pour s'as- surer un bon résultat qui leur per- met désormais de se racheter après

le revers du MCEE. Ils sont désor- mais conscients qu'ils ont les capaci- tés de faire mieux et vont devoir se battre pour d'autres bons résultats les prochains matches. Les cama- rades de Benayada ne comptent pas s'arrêter là, ils veulent à tout prix rester sur la bonne voie en enchaî- nant d'autres bons résultats. La difficile période qu'a traversée le club n'est plus qu'un mauvais sou- venir. L'équipe sort progressive- ment de sa léthargie et attire de nou- veau la sympathie et le soutien de ses supporters qui ont apprécié le sursaut salutaire des hommes de Saber Bensmaïn après le dernier bon résultat : "Le match nul enregis- tré face à l'OMA, ce n'est pas seule- ment du ressort du staff technique, car j'ai senti chez les joueurs une grande envie pour faire sortir le Mouloudia de la mauvaise passe ; grâce à leur grande abnégation dans le travail, ils ont pu donner un nou- veau souffle à l'équipe", a souligné le coach Bensmain, qui ne veut pas que son team s'arrête en si bon chemin.

«C'est de bon augure» L'entraîneur des Vert et Rouge, heu- reux du match nul acquis face à l'OMA, a affiché une allure radieuse tout en espérant que sa troupe se transcende davantage pour arriver au bout de l'objectif : "Les joueurs ont répondu favorablement à nos attentes, car, on appréhendait une certaine démobilisation chez le groupe. Face à l'OMA, l'équipe a retrouvé son niveau habituel. Cela est de bon augure pour la suite pour peu que les joueurs se mettent au rythme infernal qui nous attend."

«Il faut rester sereins» Samedi, Bensmain était sans le moindre doute un homme heureux. Comment ne pas l'être, alors que son équipe venait de remporter un précieux point Le premier respon- sable de la barre technique saidie a déclaré : "On s'est battus avec le cœur. Ce qui est important, nous n'avons jamais douté, même quand la situation devenait de plus en plus difficile. C'est un précieux point qui nous ouvrira d'autres horizons." Ce

bon résultat acquis face à l'OMA a permis au Mouloudia de respirer et de reprendre un peu plus confiance, mais le coach ne veut pas s'enflam- mer : "Nos prochains matchs seront cruciaux quand on abordera des équipes solides. Il faut rester sereins."

«Apporter des correctifs» En dépit de la bonne prestation des joueurs face à l'OMA, Bensmain a précisé que l'équipe est, certes, en amélioration, mais n'a pas atteint son rythme de croisière : "Nous sommes appelés à fournir des efforts supplémentaires pour amé- liorer notre rendement. Certes, on a constaté des améliorations et cela est une bonne chose, mais on accuse encore des insuffisances que nous devrons combler afin d'être à la hauteur et réussir d'autres bons résultats à l'avenir."

«Surtout, rester sur cette dynamique» "Il nous faut continuer sur cette dynamique, seule alternative pour

faut continuer sur cette dynamique, seule alternative pour procurer de la joie aux supporters et nous

procurer de la joie aux supporters et nous permettre de progresser", ajoutera Bensmaïn qui espère élever le rythme de son équipe, car pour lui : "Le Mouloudia de Saïda doit réaliser plus de bons résultats." Le prochain match à Saïda contre la JSMB sera un autre test pour l'équi- pe saïdie qui devra en toute logique décrocher une victoire. K. Dj.

20 www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

PUBLICITÉ

20 www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 193 000 0851 du 09/09/2019
Compétition / PUB ANEP 193 000 0851 du 09/09/2019
Compétition / PUB
ANEP 193 000 0851 du 09/09/2019
Compétition / PUB ANEP 192 500 4581 du 09/09/2019
Compétition / PUB
ANEP 192 500 4581 du 09/09/2019
Compétition / PUB ANEP 191 601 9395 du 09/09/2019
Compétition / PUB
ANEP 191 601 9395 du 09/09/2019

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

MOB

21

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 MOB 21 Quel avenir pour Bouzidi ? Les Crabes purgeront leur

Quel avenir

pour Bouzidi ?

9 septembre 2019 MOB 21 Quel avenir pour Bouzidi ? Les Crabes purgeront leur suspension face

Les Crabes purgeront leur suspension face au RCR

Absents lors du match contre le DRBT en raison de la sus- pension de deux matchs à huis clos, les supporters du MOB vont enfin prendre place dans les gradins du stade de l'Unité maghrébine à partir du match de la 6e journée de la Ligue 2 face au MCEE. Les Crabes attendent ce moment avec impatience et l'espoir de voir leur équipe gagner.

CLASSEMENT DE LA LIGUE 2 MOBILIS

 

CLUBS

 

MATCHS

   

BUTS

Pts

J.

G.

N.

P.

P.

C.

Diff.

1. OM

09

03

03

00

00

06

01

+05

2. RCA

09

03

03

00

00

06

01

+05

3. RCR

07

03

02

01

00

06

03

+03

4. WAT

07

03

02

01

00

02

00

+02

5. DRBT

06

03

02

00

01

08

03

+05

6. ASMO

05

03

01

02

00

03

02

+01

7. OMA

03

03

00

03

00

03

03

00

8. MOB

03

03

01

00

02

02

02

00

9. MCEE

03

03

00

03

00

02

02

00

10. ASK

03

03

01

02

02

02

07

-05

11. ABS

02

03

00

02

01

02

03

-01

12. MCS

02

03

00

02

01

02

03

-01

13. JSMB

02

03

00

02

01

01

02

-01

14. JSMS

02

03

00

02

01

02

04

-02

15. USMAn

00

03

00

00

03

01

06

-05

16. USMH

00

03

00

00

03

02

08

-06

4 e JOURNÉE

5 e JOURNÉE

JSMS - OMA

OMA - USMH

MCS - JSMB

RCR - MOB

USMH - MCEE

RCA - ASK

USMAn - RCR

OM - DRBT

MOB - RCA

ABS - MCS

ASK - OM

JSMB - JSMS

DRBT - WAT

MCEE - USMAn

ASMO - ABS

WAT - ASMO

N'ayant pas réussi à mener ses poulains vers une nouvelle victoire à Médéa, Bouzidi a été la cible des supporters qui estiment qu'il est le principal responsable de cet échec, tandis que certains réclament son départ.

De notre correspondant

SALIM L.

Alors qu'ils misaient sur un nou- veau succès qui relancerait le club phare de la Soummam dans la cour- se à l'accession, les Crabes étaient déçus par cette autre défaite concé- dée sur le terrain des gars du Titteri pour le compte de la 3e journée de la Ligue 2. Un revers qui vient cham- bouler les plans du coach Bouzidi, surtout qu'il a quasiment reconduit le même onze ayant battu le Difaâ de Tadjenanet une semaine plus tôt. Le driver des Vert et Noir a été pointé du doigt par les supporters quant à ses choix qui, selon eux, n'ont pas payé sur le terrain. Ainsi donc, les Mobistes évoquent un éventuel départ de Bouzidi, surtout que l'équi- pe vit un contexte de crise financière. Cependant, d'autres écartent ce scé- nario pour la simple raison que la sai- son vient tout juste de commencer. En somme, il faut attendre les pro- chains jours pour être fixé sur l'avenir de Bouzidi à la barre technique des Vert et Noir. Affaire à suivre.

Pression terrible En entamant cette nouvelle saison par une défaite face à l'ASK, le coach

mobiste a subi une terrible pression de la part des Crabes. La victoire décrochée face aux Tadjenanetis n'était tout de même pas suffisante pour atténuer cette pression, notam- ment le boycott des joueurs à la repri- se des entraînements. Par la suite, la dernière contre-performance face aux Médéens a compliqué davantage la situation. Il faut dire que Bouzidi aura du pain sur la planche pour espérer de meilleures prestations dans l'avenir, notamment sur le plan offensif. Une dure semaine l'attend pour préparer les camarades de l'at- taquant Mehdi Kadri, pour la pro- chaine rencontre qui les opposera au RC Relizane, pour le compte de la 4e journée de la Ligue 2. Une chose est sûre, seule la victoire face aux Relizanais peut réhabiliter Bouzidi aux yeux des supporters.

Il se réunirait avec les dirigeants cette semaine Dans ce contexte, tout porte à croire que le coach Bouzidi devrait se réunir avec les dirigeants mobistes, au cours de cette semaine, pour dis- cuter de son avenir. Cette réunion serait une occasion pour trancher son départ ou son maintien, ainsi que la préparation du prochain ren-

dez-vous face au RCR. La question de l'avenir de Bouzidi à la barre tech- nique des Vert et Noir reste toujours sans répon- se jusqu'à nouvel ordre, surtout que le Mouloudia de Bejaia n'est toujours pas parvenu à rester sur sa lan-

cée après sa dernière défai- te. Ce qui inquiète les sup- porters qui n'aspirent qu'à voir leur club retrouver l'élite dans les plus brefs

délais.

S. L.

Reprise

aujourd'hui

Après avoir eu droit à une seule journée de repos, la formation du MOB entamera, dès aujourd'hui, la préparation du prochain match face au RCR. Les Vert et Noir ont intérêt à réagir positivement pour espérer rester dans la course à l'accession en Ligue 1.

Une première pour Leboukhi

Promu cet été en équipe première, le jeune attaquant Leboukhi a fait sa première apparition sous les couleurs du MOB. Incorporé à la 52e minute de jeu face à l'Olympique de Médéa, le joueur en question a été plus au moins convaincant.

ASMO

El-Djamîya annonce la couleur

La formation de M'dina J'dida a donc gagné son 3 e match de la saison en allant l'emporter à Béjaïa face à son homologue de la JSMB.

l'emporter à Béjaïa face à son homologue de la JSMB. moins d'un imprévu que seule la

moins d'un imprévu que seule la direc- tion peut provoquer.

20 mois sans victoire extra muros En allant à Béjaïa damner le pion à la JSMB, la formation asémiste a mis fin à une longue série de matches sans vic- toire à l'extérieur. Il est utile de noter que le dernier succès extra muros de l'ASMO remonte à la 13e journée du championnat de l'exercice 2017-2018. La journée s'était déroulée le 1er décembre 2017 quand El-Djamîya avait gagné sur le terrain de le JSM Skikda sur le score de 2 buts à 1, œuvre de Youcef Khodja (54') et Mesmoudi (79'). Depuis, vingt mois sont passés sans que les Vert et Blanc n'assurent un suc-

cès hors de leurs bases. Soit une série de 23 matches ; un chiffre énorme pour un club comme l'ASMO.

Hitala ouvre son compteur L'attaquant Ramdane Hitala a donc ouvert son compteur buts en allant tromper le gardien de la JSM Béjaïa à la 33e minute du match disputé sur le ter- rain du stade de l'Unité maghrébine. Transfuge du MB Hassasna, ce joueur a permis à son équipe de gagner son pre-

mier match de la saison. Il s'est déjà dis- tingué dans les joutes de préparation, se permettant de mettre plus d'une ban- derille. Pour beaucoup, il faudra comp- ter avec cette recrue qui porte le numé- ro 21 pour le compte de la saison en

L. M. A.

cours.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Benouis et ses camarades ont su négocier ce match qu'ils ont pourtant mal préparé en raison de la grève. Donc, après le drawn concédé à domi- cile face à l'OM Arzew (2-2), la bande asémiste s'est rachetée de fort belle manière. Ce samedi dans la cité de Yemma Gouraya, l'équipe de M'dina J'dida s'est imposée face à un outsider et sérieux prétendant à l'accession. El- Djamîa a fait honneur à la qualité du groupe dont dispose l'effectif version 2019-2020. Le nul ramené d'El-Eulma, lors de la première journée, ne fait que conforter la thèse selon laquelle cette équipe de Salem Laoufi semble bien armée pour un parcours honorable. En ce début de championnat, elle se com- porte bien, notamment avec ce résultat lui permettant d'annoncer la couleur, à

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

22

DÉTENTE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

2019 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Ne me dites pas que ce problème est
Ne me dites pas que ce problème est difficile. S'il n'était pas difficile, ce ne
Ne me dites pas
que ce problème
est difficile.
S'il n'était pas
difficile, ce ne
serait pas un
problème.
Un Américain
de 8 ans survit à
l'attaque d'un puma
Ferdinand Foch
Il y a deux semaines, un Américain de 8 ans, origi-
naire du Colorado, a eu la peur de sa vie lorsqu'il a
soudainement été attaqué par un puma dans son
jardin. "Non, je n'aurais jamais cru me battre avec
un puma", confie Pike, 8 ans. "Mais je savais qu'un
jour, j'en verrai peut-être un, parce qu'on vit ici."
Pike Carlson jouait avec son frère dans le jardin le
21 août dernier. Le jeune garçon descendait la colli-
ne pour rejoindre un voisin lorsqu'il a vu le puma
sur une pierre non loin de lui. "Il m'a sauté dessus.
Puis on a descendu la montagne ensemble et il a
essayé de me pousser sous un arbre", raconte l'en-
fant. "J'ai essayé de le frapper et d'attraper ce que
je pouvais", explique le garçon. "J'ai attrapé un
bâton et j'ai essayé de le lui planter dans l'œil. Mais
le bâton s'est cassé." Pendant que le petit Pike se
débattait avec l'animal, son frère Gage a couru vers
leur père Ron, qui a aperçu son fils couché sous le
puma, la tête dans sa gueule. Finalement, Ron a
réussi à chasser l'animal en criant fort. "Son visage
était ouvert d'un côté", explique le père de famille.
"Il était complètement couvert de sang." Pike a eu
plus de 60 points de suture au visage et a dû subir
une opération pour réparer son globe oculaire. Il y
aura probablement une autre opération pour réparer
une partie de sa paupière. L'animal a été retrouvé
et euthanasié. Malgré l'expérience, Pike, 8 ans,
reste calme et positif. "Si quelqu'un veut se battre
avec un puma, ne le faites pas. Ils trichent. Ils
griffent et mordent. Et ils sont plus rapides."
LES FLÉCHÉS
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
DUDU
JJJJ OUROUR
petite
exciteraient
titre de
rendait
administrée
chanson
Mussolini
moins lourd
Le procureur :
portion de
couvre les
careese
coule en
-
Bon, pour résumer la situation, vous rentrez
chez vous, vous trouvez votre femme au lit
avec un homme.
L'accusé :
légèrement
cercle
France
voyelles
dents
12
- C'est
ça !
- Et là, vous prenez votre pistolet et vous tuez votre épouse !
prononcer
distinctement
- C'est
ça
!
3
fait une
- J'ai une question pour vous. Pourquoi avoir tué votre
entaille
épouse et non son amant ?
pécheresse
-
C'était plus pratique que de tuer un homme chaque jour !
frottées
d’huile
réfléchi
personne
SUDOKU
personnage
insatiable
4
joué par
l’acteur
refus de
plante textile
moutard
9
3
5
7
4
non
10
crack
reconnue
3
4
8
9
soulagement
spirituel
qui est de
l’ordre du fait
1
6
2
8
ville de Sicile
3
8
7
1
cheveux
2
6
4
7
3
1
espères
pression
porter avec
violence
7
6
8
lettre grecque
2
démonstratif
1
3
5
8
non altéré
ville
impôts
d’Algérie
8
3
4
5
5
points
hume
opposés
éclos
7
5
8
4
1
9
minces
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
services
secrets
6
ironisa
titre turc
fermé
2
4
7
8
5
1
6
3
9
perroquet
6
8
5
7
9
3
1
4
2
défalquée
3
9
1
4
2
6
7
8
5
anc. armée
4
5
2
9
1
7
3
6
8
contracté
signal de
8
7
6
3
4
2
5
9
1
départ
8
réponse d’une
7
1
3
9
6
8
5
4
2
7
divinité
admirateur
7
2
3
1
6
9
8
5
4
9
6
4
5
7
8
2
1
3
11
bondir
5
1
8
2
3
4
9
7
6
I
E
A
A
O
N
E
T
I
H
C
N
O
R
B
I
E
F
O
R
LES MELÉS
I
N
E
X
P
L
O
R
E
S
E
T
A
L
A
G
E
G
C
O
R
L
I
B
I
C
O
U
R
B
E
T
T
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
T
A
N
T
I
S
S
U
E
R
T
O
L
B
U
H
R
A
T
L
A
T
T
O
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
R
O
I
N
T
V
S
O
C
I
O
R
M
E
A
U
M
E
U
T
E
A
E
R
E
I
R
E
T
ANCETRE
ISSUE
E
C
R
A
S
E
E
S
N
R
E
S
A
U
F
C
R
D
D
C
U
N
P
ARCHIVER
LAIC
E
R
R
E
T
O
T
BACTERIE
A
I
G
M
A
O
O
E
S
P
S
N
G
U
C
A
E
F
I
M
LAMPE
BRONCHITE
A
T
T
E
N
T
I
V
E
S
LARME
I
U
U
P
R
A
O
T
B
T
H
S
R
R
O
I
E
N
A
R
A
T
E
COMPTOIR
MEUTE
L
O
R
I
E
O
N
S
CURSEUR
T
L
S
O
J
U
I
A
A
R
M
I
R
I
C
MOMIE
N
E
G
U
S
T
L
DECELER
OBTENIR
U
A
S
T
P
P
C
L
R
N
E
O
V
O
E
O
S
M
E
T
A
I
R
DOTER
PAILLASSE
V
E
L
O
C
I
T
E
ETALAGE
L
D
I
I
R
T
P
U
L
E
N
T
M
E
T
PLAT
A
R
A
E
C
O
S
S
E
EVOLUTION
O
E
L
U
E
R
E
M
R
A
L
E
I
I
R
REPORTAGE
FORFAIT
LES FLÉCHÉS
ROULADE
FURTIF
V
L
T
R
E
L
A
M
P
E
S
E
R
M
E
1
2
3
4
SAUF
GARDERIE
LES MELÉS
E
L
I
T
T
I
A
F
R
O
F
S
C
I
I
SPOT
L
U
C
A
GOUPILLE
TANNERIE
L
E
O
R
E
P
O
R
T
A
G
E
E
E
E
HETEROGENE
5
6
7
8
9
ANTHONY
HUBLOT
TORSADER
I
D
C
E
N
E
G
O
R
E
T
E
H
H
D
A
N
T
E
I
STOKES
IMITER
TURPITUDE
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Lundi 9 septembre 2019

RCR

23

www.competition.dz Lundi 9 septembre 2019 RCR 23 SEGUER, 3 MATCHS, 3 BUTS «Mon devoir d'attaquant est

SEGUER, 3 MATCHS, 3 BUTS

«Mon devoir d'attaquant est de marquer»

B. BOUGUELMOUNA
B. BOUGUELMOUNA

De notre correspondant

Vous avez inscrit votre 3e but de suite contre, cette fois- ci, l'USMH ; Parlez- nous de cette rencontre…

Comme ce fut le cas des deux autres rencontres, ce match s'est joué très serré. L'équipe d'El-Harrach nous a vraiment fait suer ; elle est venue à Relizane pour réali- ser un bon résultat et sortir la tête de l'eau. Mais on était plus déterminés surtout lors des vingt premières minutes. Dieu merci, on a marqué le 1er but ; après cela, on a géré la rencontre. Ce qui a donné l'occasion à notre adversaire de sortir de sa coquille pour remettre les