Vous êtes sur la page 1sur 3

Géologie des argiles

Chapitre 8

Reconstitutions paléoenvironnementales

Chapitre 8 – Reconstructions paléoclimatiques

Les interprétations paléoenvironnementales des assemblages argileux sédimentaires sont basées sur la détermination de l’origine des minéraux argileux présents. Cette approche implique une compréhension des processus de formation des minéraux argileux (Fig. 8.1):

- les argiles authigènes seront des marqueurs des conditions géochimiques environnementales ;

- les argiles détritiques seront des marqueurs des processus de transport, de dispersion et de provenance.

des processus de transport, de dispersion et de provenance . Figure 8.1 – La boîte à

Figure 8.1 – La boîte à outils des argiles.

Les difficultés résident dans le fait que des origines différentes sont envisageables pour une même argile, que les argiles d’origines et/ou de sources différentes se mélangent au cours des processus sédimentaires. Par exemple, les figures 8.2a et 8.2b illustrent les multiples interprétations paléoenvironnementales que l’on peut envisager avec le groupe des smectites.

123

Géologie des argiles

Chapitre 8

Géologie des argiles Chapitre 8 Reconstitutions paléoenvironnementales Figure 8.1a – Les smectites indicatrices des

Reconstitutions paléoenvironnementales

Figure 8.1a – Les smectites indicatrices des paléoenvironnements – Chamley, 1989

indicatrices des paléoenvironnements – Chamley, 1989 Figure 8.2b – Les smectites indicatrices des

Figure 8.2b – Les smectites indicatrices des paléoenvironnements – Thorez, 2000.

124

Géologie des argiles

Chapitre 8

Reconstitutions paléoenvironnementales

L’approche paléoenvironnementale consiste d’abord à identifier les minéraux argileux présents dans les sédiments récents. La composition de l’assemblage minéralogique est comparée à la signature minéralogique des régions adjacentes. La sélection des régions sources est déterminée par la configuration locale des agents de transports (i.e., courants atmosphériques ou marins). La figure 8.3 résume les sources et les vecteurs principaux permettant d’expliquer les assemblages minéralogiques des sédiments de surface dans la Mer d’Arabie. Après cette étape préliminaire essentielle, il est possible de suivre l’évolution des assemblages minéralogiques dans les séries sédimentaires et de les interpréter en terme de modifications paléoclimatiques. Cette approche repose sur le lien existant entre le régime climatique et le degré d’altératio : les minéraux secondaires formés dans les sols reflètent les conditions d’hydrolyse dans le bassin versant. Cependant de nombreux autres facteurs contrôlent les conditions d’altération et peuvent oblitérer partiellement, voire totalement, le signal climatique.

partiellement, voire totalement, le signal climatique. Figure 8.3 – Origines des minéraux argileux accumulés

Figure 8.3 – Origines des minéraux argileux accumulés dans les sédiments récents de la Mer d’Arabie (données de Kolla et al., 1981, illustration Chamley, 1989) – Velde, 1995

La figure 8.4 illustre schématiquement les principaux processus et facteurs dont il faut tenir compte lorsqu’on souhaite extraire une information climatique d’un assemblage argileux. Des exemples seront présentés au cours.

CLAY MINERALS CLAY MINERALS CLAYS CLAYS (from Velde, 1995) (from Velde, 1995)
CLAY MINERALS
CLAY MINERALS
CLAYS
CLAYS
(from Velde, 1995)
(from Velde, 1995)

Figure 8.3 – Interprétations paléoenvironnementales basées sur l’étude des minéraux argileux (modifié de Velde, 1995) .

125