Vous êtes sur la page 1sur 23

CHEBAP

DISPOSITIONS PARASISMIQUES

Par Evelyne OSMANI


Eiffage
DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
I. Préambule
1. Rotule plastique

« Dans une structure comportant des éléments linéaires, on appelle rotule plastique une zone
dans laquelle, sous l’effet des forces sismiques, apparaît une concentration de courbure avec
dépassement des limites élastiques des matériaux et affaiblissement de la rigidité. La
détérioration progressive dépend du nombre et de l’ampleur des déformations forcées et peut
être limitée par des dispositions constructives comportant en particulier, pour le béton armé, le
confinement du béton comprimé.
Les zones où une rotule est susceptible de se produire sont dénommées zones critiques »

2. Choix du site

« Sauf nécessité absolue, aucun ouvrage ne doit être édifié au voisinage immédiat d’une zone
faillée reconnue active… »
« Zones suspectes de liquéfaction » à reconnaitre

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 2


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
I. PREAMBULE

Faille = zone de libération de l’énergie sismique


zone probable de rupture du sol au prochain séisme

Zone neutralisée
Zones à mouvement de calcul + sévère

Liquéfaction = processus conduisant à la perte totale de résistance au


cisaillement du sol par augmentation de la pression interstitielle

Indications complémentaires dans les rapports de sol (sables, …)

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 3


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
II. Conception parasismique
1. Fondations

- Système de fondations homogènes (si JR, homogénéité par bloc)

- Pas de système à cheval sur une discontinuité géotechnique:

tout sur 1 côté


ou
1 ou plusieurs blocs homogènes de chaque côté

- Décrochements brutaux des arases de fondations interdits

- Liaisonnement bidimensionnel des fondations d’un même bloc:


- évite déplacements relatifs
- permet passage traction/compression

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 4


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
II. Conception parasismique
2. Structures

2.1 Uniformité, symétrie et hyperstaticité

Uniformité en plan : répartition régulière des éléments structuraux transmissions courtes et directes des
forces inertielles.

Uniformité en élévation : pas de zones sensibles de concentrations de contraintes ou de demandes.

Symétrie : permet obtenir l’uniformité si distribution régulière des éléments structuraux

! Préfabriqués

Structures isostatiques
!

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 5


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
II. Conception parasismique
2.2 Forme des bâtiments

- Réguliers en plan et en élévation (retours des séismes passés)

- Résistance et rigidité dans les 2 directions et vis-à-vis de la torsion

- Formes en L, T, H ou +: problèmes parHculiers, réponses locales ≠ torsions

- Effet de diaphragme des planchers : hypothèse d’indéformabilité contestable dans angles rentrants ou
saillants

Scinder en blocs simples : Bloc idéal = rectangle pas trop long

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 6


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
II. Conception parasismique
2.3 Régularité des bâtiments

- En formes en plan, en élévation

- En masses ne pas élever CDG

- En rigidités transparences
!

! effet coup de fouet

murs portiques
!

restitution dissipation

2.4 Ductilité
Résistance sous déformations ; cas des murs : murs ductiles et french walls

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 7


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
II. Conception parasismique
2.5 Position des zones critiques
Position tq possibilité de déformations importantes avant perte de résistance et rupture

Rotules plastiques hors nœuds

Épuisement poutres avant poteaux

2.6 Espacement entre blocs


• Espacement tq possibilité de déformations

• Indépendance de blocs
• JD : é = 4cm.
• Calcul des déformations pour éviter l’entrechoquement des blocs
• Pas de goujons
• Éviter JD en zigzag (H et V)

2.7 Déformabilité structurelle


• Remplissages maçonneries, fixations !
DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 8
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
III. PATHOLOGIE
1. Entrechoquement des blocs

2. Mauvais choix hauteur d’encastrement dans le sol


rotation

3. Fonctionnement BA
- Poussées au vide d’armatures non équilibrées

- Insuffisance d’armatures transversales dans les zones critiques de pièces comprimées


Flambement des armatures longitudinales

- Recouvrements crossés d’aciers longitudinaux de poteaux

Écrasement du béton
- Défaut d’ancrage des aciers tendus
- Mauvaise conception des nœuds
- Surfaces de reprise de bétonnage défectueuses
- Conditions d’appui défectueuses

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 9


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
IV. FONDATIONS - DISPOSITIONS
Prévoir des liaisons pour éviter des déplacements relatifs des appuis.

1. Solidarisation des points d’appuis

- si 3 étages au plus :

x = 15 x 20cm²
ou 20 x 15cm² longrine de liaison


- si plus de3 étages :

x = 30 x 30cm²
= 3cm²

2. Poutres de planchers bas, dallages


Participent à la solidarisation si distance % sous face de semelles ou têtes de pieux < 1, 00 m.

Dispense : sols de classe A et sols de classe B en zone 2

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 10


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
IV. FONDATIONS - DISPOSITIONS
3. Pieux
TN

2d

Sol mou Armatures des


zones critiques
d

d
Sol dur

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 11


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
1. Généralités
1.1 Éléments sismiques principaux/secondaires

Eléments principaux = ceux qui interviennent dans la résistance aux actions sismiques
d’ensemble ou dans la distribution de ces actions au sein de l’ouvrage.

Eléments secondaires = les autres (interviennent dans les descentes de charges)

ATTENTION : Raideur donnée au bâtiment par tous les éléments sismiques secondaires
≤ 15% de la raideur donnée par tous les éléments sismiques primaires.
1.2 Béton confiné
Volume de béton pourvu d’armatures transversales disposées de façon à s’opposer au
gonflement du matériau sous l’effet des contraintes de compression ainsi qu’au flambement des
armatures.
CONVENTION : partie confinée d’une section = celle délimitée en projection par le contour
intérieur des armatures de confinement disposées à la périphérie de la section.

1.3 Poteau : b < 4a; Mur: b ≥ 4a

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 12


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
1.4 Murs primaires
Les murs structuraux primaires ne doivent pas être supportés totalement ou partiellement
par des poutres ou des dalles VOÛTES (1/3 de la portée)
2. Matériaux
2.1 Béton

• Éléments principaux :

= C16/20 sauf sites où / : = C20/25

• Éléments secondaires : EC2

2.2 Aciers
• Éléments primaires : - HA classe B ou C
Barres nervurées

• Éléments secondaires : dito EC2

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 13


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
3. Eléments principaux des ossatures. Dispositions mini.
3.1 Ancrages/recouvrements des aciers longitudinaux
Coudes et crochets interdits dans les pièces comprimées et dans les parties comprimées
des pièces fléchies.

3.2 Retours rectilignes à 90°


Acceptés s’ils sont dans la partie confinée de la pièce

3.3 longueurs d’ancrage/recouvrements


x 1,5 pour ancrage des barres tendues
Éviter de recouvrir en zone critique; si impossible à éviter par moitié
Interdit de recouvrir par soudure en zone critique
Coutures de recouvrement pour ( ) avec s=min ( ⁄ ,10cm )
DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 14
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
3.4 Armatures transversales

INTERDIT : Recouvrements rectilignes ou coudes ou crochets d’angle au centre < 135°

• Zone critique: spirales continues ou CAD + ET + EP fermés par des crochets d’angle au
centre ≥ 135° avec retour rectiligne ≥ 10 φ

• Armatures transversales tq barres ou groupes de barres comprimées maintenues contre


le flambement

• 1er cours d’armatures transversales à 5cm au plus du nu de l’appui ou de l’encastrement

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 15


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
4. Poutres et poteaux principaux

4.1 Poutres

4.2 Poteaux
Section mini = 25x25 cm²

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 16


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
5. Eléments fléchis principaux
5.1 Zones critiques : Zones d’armatures comprimées sous séisme

5.2 Zones voisines de sections de moment max sous séisme seul

= hauteur de poutre

5.3 Armatures longitudinales ,

• Zones comprimés : ≥ Poutre perpendiculaire éventuelle

Nœud de rive
, = ou +2
$,$$ &
• Zones tendue : = 0,5 < < = ′ + x +
!" '( ) !.+ !" Nœud intermédiaire
, = ou +4

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 17


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
5.4 Armatures d’effort tranchant

• Zones critiques: + min = 6 mm


24 +
8+
= inf
• Zones courantes: EC2

6. Poteaux principaux
6.1 Zones critiques
Zones d’extrémités et toute zone intermédiaire où ELU possible avant extrémités
-. -. -.

Par défaut : - . = sup ; - -10 ; 45 cm

34-5 , +, . 5., +, 4 , , !+
2 + = x
34-5 , +5 4! 5 , é 4 +

2 + ≥ 8% à la base poteau primaire

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 18


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
cas des remplissages maçonnés :

Poteaux en console verticale:


- Zone critique = - . à l’encastrement

-- . sur zones éventuelles de rupture prématurée

6.2 Armatures longitudinales

1 % ≤ ρ ≤ 4%

6.3 Armatures transversales

Calcul des aciers de confinement en fonction de μ7


et du coefficient α d’efficacité du confinement

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 19


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
7. Nœuds

Cadres espacement 4,5+


4,5+ = 8 3,. -x2
et
≤ 15cm

7.1 Armatures transversales


Celles d’éléments comprimés de + fort %, prolongées dans le nœud.
En général, celles du poteau.

7.2 CH portiques/ planchers : 1,5 cm²; 0,50 L

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 20


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS
9. Murs et voiles de contreventement

ép ≥ 15 cm
9.1 Dimensions mini : 9
b ≥ 4a

9.2 Zones critiques: base voile 1 hauteur étage


changement coffrage

9.3 Dispositions mini:


Chaînages en Fe E 500

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 21


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
V. BA - DIPOSITIONS

• CV à chaque extrémité de mur, toute hauteur, recouvert avec couture des recouvrements
- CV = 4 HA10 et CAD HA6
sp ≤ 10 cm en zone courante
- CV = 4 HA12 et CAD HA6
sp ≤ 10 cm en zone critique
• CH murs/ planchers:
CH ≥ 3cm² en périphérie
CH ≥ 1,5 cm² et 0,28 L
• CL = 2 HA10
DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 22
Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©
DIPOSITIONS PARASISMIQUES

MERCI DE VOTRE ATTENTION

DISPOSITIONS PARASISMIQUES Evelyne OSMANI 23


Toute utilisation des supports pédagogiques en dehors du cadre de la formation ne pourra être réalisée qu’avec l’accord exprès de leur auteur ©