Vous êtes sur la page 1sur 2

Paroisse Ste Marie des Vignes : N°02/2020

Semaine du samedi 4 Janvier au dimanche 12 Janvier 2020


Dimanche 5 janvier : Epiphanie Année A
Paroisse Ste Marie des Vignes – 30 rue de la Cristale - 69460 S-Etienne des Oullières – Tél. : 04 74 03 40 88
HORAIRES et INTENTIONS de MESSES
Gilberte CHAPELLE et sa famille
Samedi 4 janvier 18h00 Les Oullières Philippe DUTRAIVE et sa famille

9h00 Le Perréon Conscrits

Dimanche 5 janvier
10h30 Denicé Jean BEROUJON

Mardi 7 Janv. 8h00 Denicé


Mercredi 8 Janv. 15h00 Blacé Messe à Courajod
Jeudi 9 Janv. 8h30 Denicé
Vendredi 10 Janv. 8h25 Les Oullières
18h00 Denicé Messe en familles (Etape de baptême)
Samedi 11 Janv.
18h00 Blacé Conscrits
9h00 La Varenne Conscrits
Marcelle POMERET et familles
DUSSARDIER-PARDON-RAMUET
Dimanche 12 Janvier 10h30 Les Oullières Graziella MAGAUD (10ème anniversaire)
Edith DESALLE (quarantaine)
Lucien VERGER (quarantaine)
Agenda : ► Le 7 janvier aux Oullières à 20h30 : préparation messe en famille du 11/01 de Denicé
► Le 8 janvier aux Oullières à 13h30 à 17h00 : 2ème étape de baptême enfants en âge scolaire
(Tanya et Romane)
► Le 21 mars à la cure de Belleville à 14h00 : 24h00 pour Dieu – Accueil et écoute

Funérailles : ► des funérailles religieuses ont été célébrées cette semaine


A Lacenas : Marie-Françoise JUGNET (56 ans)
Aux Oullières : Véronique GRAYEL (49 ans)
A Blacé : Claudia DESSALLE (92 ans)
Au Perréon : Marie-Clotilde FERRANT (89 ans)
► des funérailles religieuses seront célébrées

*******************************************************************************************************

Message du pape pour le nouvel an 2020 .......(suite)

LA PAIX, UN CHEMIN D’ESPÉRANCE :


DIALOGUE, RÉCONCILIATION ET CONVERSION ÉCOLOGIQUE

... Par conséquent, nous ne pouvons pas prétendre maintenir la stabilité mondiale par la peur
de l’anéantissement, dans un équilibre plus que jamais instable, suspendu au bord du gouffre
nucléaire et enfermé dans les murs de l’indifférence, où l’on prend des décisions socio-économiques qui ouvrent
la voie aux drames de l’exclusion de l’homme et de la création, au lieu de nous protéger les uns les autres [3].
Comment, alors, construire un chemin de paix et de reconnaissance réciproque ? Comment rompre la logique
macabre de la menace et de la peur ? Comment briser la dynamique de la défiance qui prévaut actuellement ?

Nous devons poursuivre une fraternité réelle, basée sur la commune origine divine et exercée dans le dialogue et
la confiance réciproques. Le désir de paix est profondément inscrit dans le cœur de l’homme et nous ne devons
nous résigner à rien de moins que cela.
2. La paix, chemin d’écoute basé sur la mémoire, sur la solidarité et sur la fraternité

Les Hibakusha, les survivants des bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki, sont parmi ceux qui,
aujourd’hui, maintiennent vivante la flamme de la conscience collective, témoignant aux générations successives
l’horreur de ce qui est arrivé en août 1945 et les souffrances indicibles qui ont suivi jusqu’à aujourd’hui. Leur
témoignage réveille et conserve de cette façon la mémoire des victimes afin que la conscience humaine devienne
toujours plus forte face à toute volonté de domination et de destruction : « Nous ne pouvons pas permettre que les
générations présentes et nouvelles perdent la mémoire de ce qui est arrivé, cette mémoire qui est garantie et
encouragement pour construire un avenir plus juste et plus fraternel »[4].

Tout comme eux, de nombreuses personnes partout dans le monde offrent aux générations futures le service
indispensable de la mémoire qui doit être conservée, non seulement pour ne pas commettre de nouveau les mêmes
erreurs ou pour que les schémas illusoires du passé ne soient reproposés, mais aussi pour que celle-ci, fruit de
l’expérience, constitue la racine et suggère le chemin pour les choix présents et futurs en faveur de la paix.

De plus, la mémoire est l’horizon de l’espérance : bien des fois, dans l’obscurité des guerres et des conflits, même
le rappel d’un petit geste de solidarité reçu peut inspirer des choix courageux et même héroïques, peut susciter de
nouvelles énergies et rallumer une nouvelle espérance chez les individus et dans les communautés.

µµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµµ

Elles se suivent, mais elles ne se ressemblent pas......les années.


On a déjà grignoté quelques jours de la nouvelle année. Un peu amers pour certains, car je
présume que ceux et celles qui ont perdu un être cher ces derniers temps, ont vécu une absence
pesante durant ces fêtes de fin d’année. Sans se voiler la face, notre condition humaine est ainsi
faite, il y a un passé, un présent et un futur. De fait, une page d’une vie est tournée mais de belles
pages du livre de la vie restent à écrire, ne baissez pas les bras, écrivez-en d’autres, vous y
arriverez, j’en suis sûr. Tenez bon.
Je tiens ensuite à remercier tous ceux et celles qui n’ont rien laissé au hasard pour donner
de l’âme dans les différents secteurs de la vie pastorale de notre communauté paroissiale… je
suppose quand même que vous avez laissé la place à l’Esprit Saint !!! Je ne m’aventurerai pas à
citer tous les noms car je risque d’en oublier, tellement vous êtes nombreux et nombreuses à
s’investir pour la visibilité et la viabilité de notre paroisse. Que chacun trouve dans ces quelques
lignes ma très sincère reconnaissance. Une paroisse sans vous, ne serait-elle pas comme une
rivière asséchée du fait qu’elle ne reçoit plus les différentes sources pour l’alimenter ! Il ne subsiste
alors qu’un lit sans mouvements qui témoigne de la vie du passé. Mais, avec les charismes, les
talents, la disponibilité de chacun et chacune vous rendez notre paroisse vivante. «...tout ce que
vous faites, faites la gloire de Dieu » 1co 10, 31
Des remerciements aussi pour la fête du 8 décembre. Un dicton rwandais dit
approximativement ceci : « Blâmes-moi si je n’apparais plus, mais ne me blâmes pas si je suis en
retard ». Une excuse facile sans doute, mais je tenais à vous remercier de cette journée qui a
marqué les esprits car l’ambiance d’une vraie fraternité était palpable, les cadeaux sous diverses
formes, le repas partagé, l’animation, votre présence physique ou par la pensée, ont été une
source de plus pour créer des liens.
Je vous souhaite à tous une année où chacun et chacune apportera sa petite pierre dans la
mesure de ses possibilités pour la consolidation de notre communauté paroissiale. Paix dans nos
familles respectives, même si des épreuves peuvent surgir, que l’étoile qui a guidé les
bergers,…période de Noël oblige… puisse être vue pour vous amener vers celui qui est le Prince de
la paix, une paix qui n’est pas basée sur le nombre de missiles transportant les bombes atomiques,
mais de l’AMOUR indéfectible que Jésus propose à chacun est chacune.

MEILLEURS VŒUX À T OUTES ET TOUS P. Marcel


P.Marcel