Vous êtes sur la page 1sur 10

SOMAIRE 

1. Introduction

2. Phase du TP

Matériels utiliser :

Procédures :

*- Préparation et prélèvement de L’échantillon.

*- Application de L’essai.

3. Fiche laboratoire de mécanique des sols ( tableau ).

 Trace de la courbe.

 La composition du sol.

 Résultats et interprétations.

 Applications numérique.

 Classification du sol.

4. Conclusion
1. Introduction :

Pour la réalisation des ouvrages, nous avons besoin de définir


la qualité du sol sur le quel on doit les construires.

Le sol constitue un système poreux à trois phases : solide,


liquide, gazeuse ; c’est un matériau sur lequel toute étude en travaux
publics doit être basée. Car il sert non seulement de support pour les
ouvrages et infrastructures mais aussi de matériaux de construction.
Sa fonction passive et active le rend indispensable avant et
durant toute réalisation de projet.

Certaines des caractéristiques du sol sont permanentes ; c’est


le cas de la construction physique du matériaux : granulométrie,
morphologie et espèce minéralogique des particules élémentaires . de
façon très globale, un matériaux déterminé peut être caractérisée une
fois pour toutes par sa texture, qui traduit l’influence sur son
comportement des différents constituants et des interactions qui se
manifestent entre eux, pour cela la connaissance de certaines
caractéristiques demeure une nécessité absolu.

Dans le TP que nous allons présenter nous aurons à étudier


l’analyse granulométrie pour tenter d’avoir un aperçu sur les
propriétés physique.

D’autres part l’analyse granulométrie sert de guide de classement,


et cela à l’aide de la courbe qu’on aura à tracer et qui permettra la
classification du sol selon sa constriction et la distribution des
particules.

Elle se fait par :


 Tamisage pour les grains de dimension ≥ 80чm.
 Sédimentation : 2 чm ≤ dimension des particules < 80чm.
 Centrifugation : particules dont les dimensions <2 чm.
Schéma de la construction du sol :

Va Air Wa
Wa

L’échantillon Liquide
Vw Ww
Non Remanie

Vs Solide Ws

Phase de TP :
Matériels utiliser :

1. Une série de 7 tamis dont les ouvertures varient par ordre


décroissant en mm ( 5, 2, 1, 0.4, 0.2, 0.1, 0.08 mm ).
2. Fond de tamis pour recueillir le tamisât ).
3. Un matériel de séchage de sol ( étuve ).
4. Un couvercle.
5. Une balance électrique à haute précision.
6. Un échantillon de sol de 2Kg ( 2000 g ).
7. Bacs contenant le sol à étudier.
8. Une brosse métallique.

Procédures :

 Prélèvement et préparation de l’échantillon :


Il est recommander d’effectuer un échantillonnage sur un sol
dont la masse M est incluse entre, 200D et 600D.
Ou D est la dimension maximale exprimée en mm, des plus gros
éléments.
Pour parer à tout risque de changement de nature chimique, ou autre
du sol il est conseillé de faire sécher l’échantillon progressivement
( Lentement ), à l’aide de l’étuve de séchage, pour préserver les
caractéristiques physiques et ne pas modifier sa texture.

Procédure :

On dresse les tamis dans l’ordre décroissant des


diamètres du haut vers le bas. Les éléments fins sont recueillis dans
un fond de tamis à la base de la colonne. Un couvercle est placé au-
dessus pour éviter la dispersion ou la perte des poussières ( éléments
fins ), qui peuvent influer et fausser le résultat final.
Voire schéma (1).

Couvercle
Tamis

Fond les ouvertures de tamis

Schéma (1)

On déverse les 2Kg de l’échantillon sur le tamis supérieure, en couvre


le tout, puis on agite manuellement et latéralement la colonne pour
tamiser l’échantillon.
Pour compléter cette réparation et éviter toute perte, les tamis sont
repris un à un avec un couvercle et un fond de tamis pour subir le
tamisage séparément.

Il faudra noter qu’avant chaque agitation le passent dans le fond du


tamis supérieur est ajouté au tamis inférieur.
Puis on pèse le refus de chaque tamis et les résultats obtenue sont
rapporté dans le tableau ci-dessous.

Ecole nationale des travaux publics


Laboratoire de mécanique des sols

Tamisage par voie sèche

Dossier : deuxième TP de MDS


N° Echantillon : Provenance :
Opérateur : Sous groupe N°18 Date :21/01/2004

N° Dimensions Poids des Poids des refus Pourcentages des Pourcentages


de et ouvertures Refus tamisât
cumulés en g refus cumulés(%)
tamis des tamis partiels en g cumulés (%)

1 5 170 170 8.5 91.5


2 2 285 455 22.75 77.25
3 1 215 670 33.5 66.5
4 0.4 605 1275 63.75 36.25
5 0.2 590 1865 93.25 6.75
6 0.1 114.05 1979.05 98.95 1.05
7 0.08 3.55 1982.6 99.13 0.87
8 Fond 14.1 1997.15 99.85 0.14

Tn : Passant au dernier tamis utiliser


Tn = (1997.15-1982.6 ) = 14.55g

Rn + Tn = 1997.15 g

On à :

100*( M-(Rn+Tn))/M = 0.14 % < 2

- Observation :
La somme des masses Tn, Rn ne diffère pas
beaucoup de la masse M=2Kg, cette légère différence est expliquée
par la perte des particules fines lors du tamisage.

Trace de la courbe :

L’étude de la granulométrie à pour objet la


recherche de la distribution des dimensions séparable, et la
constitution de notre sol.
Le diagramme de la granulométrie est une courbe qu’on représente
sur un papier semi-logarithmique avec les tamis sur l’axe des abscisse.

La composition du sol :
A l’aide de notre courbe de granulométrie on peut déduire le

pourcentage des différentes composante du sol étudié :


- gravier : 91.5 –77.25 = 14.25 %
- Sable gros :77.25 – 6.75 =70.5 %
- Sable fin : 6.75 %

Résultats et interprétations :

Cu : coefficient d’uniformité de HAZEN

D60 : diamètre correspond à 60 % du tamisât.

D10 : diamètre correspond à 10 % du tamis

D30 : diamètre correspond à 30 % du tamisât


Car : Cu = D60/D10
Cc : coefficient de courbure.
Si Cu < 2 : la granulométrie est dit uniforme.
Si Cu > 2 : la granulométrie est dit étalée.
Si Cc < 1 : la granulométrie est dit mal gradue.
Si 1 < Cc < 3 : la granulométrie est alors bien graduée.
2
Car :Cc = ( D30) /D10*D60
- S’il y a présence d’un :
- Palier verticale sa indique la domination d’un diamètre donné.
- Palier horizontal indique l’absence d’une catégorie de particule

Application numérique  :

D’après la courbe on a :

D10 = 0.16 mm

D30 = 0.24 mm

D60 = 0.85 mm

Cu = 5.13

Cu = 5.13 > 2 la granulométrie est étalée.

Cc = 0.423

Cc = 0.423 < 1 La granulométrie est mal graduée


Classification du sols :

*- PREMIEREMENT

- Le % d’éléments > 0.08mm 90.63 % > 50 % sol grenu

- Le % des éléments > 2mm 84.25%

- 50% * 90.63% (éléments >0.08mm) = 45.31%


-
- 84.25%>45.31% SOL GRAVE

*- DEUXIEMENT

le % des éléments < 0.08mm est 0.14%< 5%

Cu = 5.13 > 4 et Cc = 0.423

Sol grave propre mal gradue(GM).

CONCLUSION :
Pour réussir un ouvrage, il est
impératif de connaître les caractéristiques techniques
du sol à utiliser.
L’analyse granulométrique nous permet de dessiner la
courbe correspondante au tamisage afin de déduire les
composantes du sol et le classifier ensuite.