Vous êtes sur la page 1sur 1

Convertisseurs statiques

Transformateur Redresseurs Hacheur série Onduleur


non commandé commandés
i1 i2
Diode parfaite Thyristor avec transfo. iC
vce hacheur
D1 iD1
c e

u1 u2
iAK A K A K iAK iG
Pour amorcer,
il faut vAK>0 et iG.
à point milieu K i
b i1 H1 iH1
A K
T1 ib
vAK aspect réel Pour bloquer, i1
vAK il faut iAK=0. iD L uL
Diode bloquée Diode passante E

charge
primaire secondaire vAK<0 ; iAK=0 vAK=0 ; iAK>0 En électrotechnique le thyristor est équi- v1 V D u L E’ r i
N1 spires N2 spires valent à un interrupteur unidirectionnel u

roue libre
diode de
source
commandé à la fermeture.
v Charge M uM
Transfo. parfait Pont de Graëtz L i E
u
Pont de Graëtz i Pont mixte i2 iH2
i v2
Rapport de transformation
j D1 D2 K = hacheur = interrupteur H2
L T2 i2 = transitor en commutation iD2
j T1 T2 uL
U2 N2

Charge
m= =
D2
v u R L : self ou inductance de lissage. Rôle de l’inductance H1, H2 : transistors en commutation
U1 N1 v E L lisse le courant i. D1, D2 : diodes de récupération
D4 D3 u v1 et v2 (r, L, E’) : charge (ex. un moteur asynchrone)

ur v1 v2 uL = 0 (toujours)
U2 I1 v (V) D1 D2 r Tension efficace U=E
et = t Oscillogrammes u;i
U1 I2 tension moyenne v
0 T T E
t L : inductance (self) de 2 K K K K
t

Transfo. réel 2V̂


< u >=
0 T
T 0 lissage. fermé ouvert fermé ouvert t
T T t
αT
2 2
Τ+αT
π E, r :charge (ex. moteur cc). 0 T 2T
0 T T
u (V)
u i u u (V) 2
U20 N 2 V -E
m= = tension efficace
αT i1

t
imoy (1-α)T
U10 N1 0
Diodes passantes
U= =V t t
0 0 T t t
D1 D3 D2 D4 D1 D3 t 2 T
T T
U10 et U20 : tensions eff. à vide 0 T 2T
iG1 2
iG2
2 0 αT T Τ+αT 2T 0 T T
T
2
i (A) 2
imax
Bilan des puissances Lissage capacitif t
i i 2∆i iD1
0 T
T imin
j i 2 θ=ω.t
Puissance absorbée Puissance utile ic 0 α π π+α 2π 2π+α t t
(rad) imoy
P1 P2 + 0
αT T Τ+αT 2T 0 T T
Charge

v u Eléments conducteurs
Transformateur C élement Eléments passants 2
= U1.I1.cosϕ1 = U2.I2.cosϕ2 T2 T1 T2 T1 commandé 0 T T t iH1
diode 2 K D K D t
D2 D1 D2 passante iG1 iG2
Pj1 Pfer Pj2
redresseur Un condensateur phase de roue 0 αT T Τ+αT 2T t
u charge décharge
lisse la tension
0 T T 2T
libre (gris)
t α : rapport cyclique 0 T
2 T
Rendement 2 0 T
T θ=ω.t
2
Tension moyenne D1 H1 D2 H2 Eléments
passants
Tension moyenne 0 α π π+α
2π 2π+α

P2 P1 − Pfer − PJ H1 H2 Eléments
t commandés

η= = 0 T
2
T u calculée à partir du pont.
T2
thyristor passant
T1 T2 T1 t
u = αV Signe de la puissance
reçue par la charge

P1 P1 0 T
T 2T
(-) : phase de récupération
Lissage inductif V̂ 2
Loi des mailles
u = (1+ cosα ) Tension moyenne u = uM + uL
Sens du transfert de puissance
Calcul du rendement par la j i L
π puissance instantannée : p=u.i
méthode des pertes séparées En passant aux valeurs moyennes :
uL α : angle d’amorçage (rad) 2Vˆ SOURCE CHARGE
u = uM + uL = uM
v u uc
u=
M
Il faut faire trois essais avec le Charge
cosα
transformateur :
1 - l’essai à vide (i2=0) fournit pfer ;
u calculée à partir de la charge.
π Autres relations
u>0 ; i>0 ; p>0
phase de
u = ur + E + uL
redresseur u<0 ; i>0 ; p<0
2 - l’essai en court-circuit fournit u (V) i (A)
Une bobine Loi des mailles : α : angle d’amorçage (rad) I −I récupération
lisse le courant Ondulation ∆i = max min u<0 ; i<0 ; p>0
pj1 + pj2 ; 2 phase de
u calculée à partir de la charge :
u = r.i + E
u>0 ; i<0 ; p<0
3 - l’essai en charge fournit P1 imoy on passe aux valeurs
voir le pont mixte. Imax + Imin récupération
(ou P2). 0 T t
moyennes. :
Courant moyen i =I≈
2
T 2
Terminale génie mécanique ©Divoux claude - 1999