Vous êtes sur la page 1sur 19

ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

CHAPITRE 17 : LES CHARGES DE PERSONNEL

I. DEFINITION : PERSONNEL ET SALAIRE


I.1. Le Personnel
C’est l’ensemble des personnes qui, se plaçant sous l’autorité du chef d’entreprise, apportent leur
travail en échange d’une rémunération convenue appelée salaire ; le personnel est donc formé des
« salariés » : ouvriers (ateliers), employés (bureaux), cadre et personnel de direction (y compris le
Président-directeur Général)
I.2. Le Salaire
Le salaire est la rémunération reçue par le salarié en échange de son travail. Selon la catégorie du
personnel, cette rémunération prend des dénominations différentes. Ainsi on distingue :
- Le salaire pour l’ouvrier ;
- Les appointements pour les employés et les cadres ;
- Les commissions pour les représentants ;
- Les honoraires pour les exploitants individuels et les collaborateurs extérieurs ;
- Les traitements ou soldes pour les fonctionnaires et corps habillés.
II. NOTION DE REMUNERATION
II.1. REMUNERATION TOTALE
II.1.1. Salaire de base (SB)
Par salaire de base, il faut entendre le salaire catégoriel tel qu’il résulte du contrat de travail, exclusion
faite des indemnités, des primes, gratifications et autres formes de suppléments de salaire. Il est
souvent calculé sur la base de 40 H/semaine soit 173,33 heures/mois. Dans ce cas :
40 heures x 52
SB = taux horaires x 173,33 ⇒ 173,33 =
12
II.1.2. Heures supplémentaires :
Les conventions collectives disposent 8 h de travail par jour soit 40h/semaine. Tout travail effectué au-
delà de cette limite doit être considéré comme supplémentaire.
• Jours ordinaires :
- Majoration de 15% de la 41ème heures à la 48ème heures de jours ouvrables ;
- Majoration de 35% au delà de 48 heures de jours ouvrables ;
- Majoration de 50% de nuit de jour ouvrable ;
• Dimanche et jours fériés
- Majoration de 60% de jour ;
- Majoration de 120% de nuit

268
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

EXERCICE N°1
On vous communique les informations suivantes concernant M. ZOUNGRANA : SB = 120 000
Heures de travail effectuées par M. ZOUNGRANA au mois de juillet 200N
Semaines Heures
1ère S Du 02 – 06 43 heures
2ème S Du 09 – 13 42 heures
3ème S Du 16 – 20 48 heures
4ème S Du 23 – 27 52 heures
5ème S Du 30 – 31 16 heures
ème
3 semaine : 2 heures de jours fériés et 1 nuit de jour férié
4ème semaine : 2 heures de nuit de jour ouvrable
TRAVAIL A FAIRE
Déterminer le salaire de M. ZOUNGRANA
Heures Heures Heures supplémentaires
N° Semaines
totales normales 15% 35% 50% 60% 120%
1ère S 02-06 43 h 40h 3h
2ème S 09-13 42h 40h 2h
3ème S 16-20 48h 40h 5h 2h 1h
4ème S 23-27 52h 40h 8h 2h 2h
5 ème S 30-31 16h 16h
total 201 176 18h 2h 2h 2h 1h

II.1.3. Les Primes


Elles représentent des éléments du salaire versés à titre de gratification ou de remboursement de frais.
Les primes versées à titre de gratification constituent un élément du salaire.
Exemple de primes :
- Primes d’ancienneté ;
- Primes de rendement ou de productivité ;
- Primes de fin d’année ;
- Primes de danger ;
- Treizième mois, primes de vacances, de mariage, etc.
NB : Les primes versées à titre de remboursement de frais n’ont pas la nature d’un salaire.
Exemple :
- Primes de panier pour repas
- Primes de transport
II.1.4. Les indemnités
Elément d’une rémunération ou d’un salaire destiné à compresser une augmentation du coût de la vie
ou à rembourser une dépense imputable à l’exercice de la profession :
- Indemnité de fonction ;
- Indemnité de salissure ;
- Indemnité de caisse ;

269
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

- Indemnité de sujétion ;
- Indemnité de transport ;
- Indemnité de logement ;
- Etc.
II.1.5. Les avantages en nature
Il s’agit de biens et services dont bénéficient les travailleurs d’une entreprise. L’évaluation de ces
avantages est souvent forfaitaire.
Exemple d’avantages :
- Logement
- Moyen de transport
- Nourriture
- Domestiques etc.
Evaluation :
Les immobilisations sont évaluées de la façon suivante : 5% du 1/12 de la valeur de l’immobilisation
soit 1/240.
- Avantage en nature = VA x 1/240 ou Vo x 1/240
- Domestique = SB + CNSS +CSP +TPA
 VA = Valeur d’Acquisition
 SB = Salaire de Base
 CNSS = Caisse Nationale de Sécurité Sociale
 CSP = Charges Sociales Patronales au taux de 16%
 TPA = Taxes Professionnelles d’Apprentissage au taux de 4% et 8%
pour les étrangers
II.2. RETENUES SUR SALAIRE
Retenues légales

• Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)


C’est une retenue sociale dont le taux appliqué varie selon que l’entreprise est privée ou

publique.

- Pour les entreprises privées elle est de 5,5% du salaire brut sans dépasser 33 000
(plafond autorisé par la CNSS) et 8% du salaire de base y compris HS et prime
d’ancienneté (plafond autorisé par l’administration fiscale)
- Pour les entreprises publiques elle est de 8% du salaire brut sans limite
• Impôt Unique sur Traitements et Salaires (IUTS)
C’est une retenue calculée par tranche suivant le barème ci-dessous.
Les tranches portent sur la rémunération mensuelle imposable (RMI) qui est la base de
calcul de l’IUTS.
RMI = Rémunération totale – CNSS – Abattement - Exonérations
Rémunération totale = Salaire brut + Avantages en nature évalués
Abattement = X% (salaire de base + HS + prime d’ancienneté)
270
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

Avec X% = 20% pour cadres supérieurs et X% = 25% pour cadres moyens


Exonérations : Elles portent sur
. Indemnité de transport : 5% du salaire brut imposable sans dépasser 20 000
. Indemnité de fonction : 5% du salaire brut imposable sans dépasser 30 000
. Indemnité de logement : 20% du salaire brut imposable sans dépasser 50 000

NB : Le montant de chaque exonération retenu doit être inférieur ou égal à l’indemnité elle-
même majorée des avantages en nature correspondants.

Salaire brut imposable (SBI) = Rémunération totale – CNSS

II.2.1.
Il s’agit de :
 Cotisations à la CNSS par les employés : 5,5% de la rémunération totale hormis les
avantages en nature avec un plafond mensuel de l’assiette de 600 000 F CFA.
Toute fois ce montant ne doit pas excéder 8% du salaire de base
 L’impôt unique sur les traitements et salaire (IUTS) : c’est une participation aux
dépenses publiques, elle est obligatoire pour les contribuables que sont les travailleurs :
II.2.2. Retenues particulières
Il s’agit : - des avances et acomptes sur salaires ;
- les oppositions faites par les créanciers à la suite d’une saisie arrêt, cotisation pour
Assurance vie, etc.
II.3. CALCUL DE L’IUTS
II.3.1. Cas sans charges de famille
II.3.1.1. Les rémunérations exonérées d’IUTS sont affranchies d’IUTS :
- Indemnités de logement ou avantage en nature correspondant à hauteur de 20% du salaire brut sans
excéder 50 000 F/mois.
- Indemnité de fonction ou avantage en nature à hauteur de 5% du salaire brut sans excéder 30 000
F/mois.
- Indemnité de transport et avantages en nature à hauteur de 5% du Salaire Brut sans excéder 20 000
F/mois.
- Les pensions de retraite militaire ou civil.
- Les indemnités parlementaires
- Les majorations de solde attribuées en considération de la situation ou des charges familiales
(allocations familiales)
- Les indemnités de licenciement au sens strict du terme (exclues les indemnités de préavis de
licenciement).
- 15% du salaire de base pour frais et charges professionnelles.

271
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

II.3.1.2. Calcul de la cotisation CNSS


CNSS = (rémunération totale – avantages en nature) x 5,5%
Toutefois le montant de la CNSS ne doit pas excéder 8% du salaire de base (33 000) dont la base de
calcule est plafonnée à 600 000 F CFA
II.3.1.3. Salaire brut
SB = Rémunération totale – CNSS (employé)
NB : Salaire brut = salaire de base + HS + Accessoires (sauf les avantages en nature)
Rémunération totale = salaire brut + Avantages en nature évalués

II.3.1.4. Base imposable


Contrôle des indemnités :
Base Imposable (B I) = Salaire brut – Exonérations – Abattement forfaitaire, arrondi à la centaine
de francs inférieur.
Salaire de BASE = Rémunération totale – CNSS.
II.3.1.5. Taux applicables
Tranche de revenu mensuel Valeur par
Taux Total progressif
imposable tranche
De 0 à 10 000 2% 200 200
De 10 000 à 20 000 5% 500 700
De 20 000 à 30 000 10% 1 000 1 700
De 30 000 à 50 000 17% 3 400 5 100
De 50 000 à 80 000 19% 5 700 10 800
De 80 000 à 120 000 21% 8 400 19 200
De 120 000 à 170 000 24% 12 000 31 200
De 170 000 à 250 000 27% 21 600 52 800
+ 250 000 30% - -

EXERCICE N°2
Messieurs ZIDA et TOURE sont des employés d’une entreprise industrielle de textile qui leur
alloue les rémunérations suivantes :
1) M. ZIDA, Directeur technique perçoit mensuellement :
- un salaire de base de 240 000 F
- une indemnité de transport de 30 000 F et un véhicule à sa disposition acheté neuf à 10 000 000 F
- une indemnité de responsabilité de 50 000 F
- M. ZIDA loge dans une villa appartenant à l’entreprise qui lui a coûté 25 000 000 F à l’acquisition.
- Le gardiennage de la villa et l’entretien du jardin sont assurés au frais de l’entreprise.
- Le gardien et le jardinier qui sont Burkinabé ont respectivement un salaire brut de 30 000 F et
20 000 F.
2) M. TOURE, responsable de l’atelier filature perçoit mensuellement :
- un salaire de base de 140 000 F
- une indemnité de transport de 15 000 F

272
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

- un chauffeur payé pat l’entreprise lui a été affecté pour le conduire avec son véhicule personnel,
parce que M. TOURE, suite à un accident de travail souffre d’une paraplégie.
Il a une indemnité de responsabilité de 35 000 F.
 Le salaire de base du chauffeur est de 60 000 F.
 Il est de nationalité étrangère.
SOLUTION
Calcul de bases IUTS
1) M. ZIDA
• Evaluation des avantages en nature
10 000 000 x 1
- Véhicule = = 41 667 F
240
25 000 000 x 1
- Villa = = 104 167 F
240
- Gardien = Salaire de base + cotisations sociales patronales + TPA

 30 000 x 16   30 000 x 4 
= 30 000 +  + 
 100   100 
= 30 000 + 4 800 + 1 200 = 36 000 F
- Jardiner = SB + CSP + TPA

 20 000 x 16   20 000 x 4 
= 20 000 +  + 
 100   100 
= 20 000 + 3 200 + 800 = 24 000 F
Total = 41 667 + 104 167 + 36 000 + 24 000 = 205 834 F
• Etat détaillé des rémunérations plus avantage en nature
- Salaire de base : 240 000 F
- Indemnité de transport : 30 000 F
- Indemnité de responsabilité : 50 000 F
- Avantage en nature : 205 834 F
Total = 525 834
• Base de la cotisation CNSS
240 000 + 30 000 + 50 000 = 320 000 F
• Cotisation CNSS = 320 000 x 5,5% = 17 600 F
- Contrôle du plafond de la CNSS fiscalement autorisé : 240 000 x 8% = 19 200 F le montant de
17 600 F étant inférieur à 19 200 F, il est retenu.
- Contrôle du plafond de cotisation autorisé par la CNSS : 600 000 x 5,5% = 33 000 F. le montant de
17 600 étant inférieur à 33 000 f, il est retenu.
• Contrôle des limites des responsabilités et avantages en nature

273
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

- Salaire brut = 525 834 – 17 600 = 508 234 F


- Indemnité de logement plafonné à 20% du salaire brut et ne peut en aucun cas excéder 50 000 F
soit 508 234 x 20% = 101 647 F exonération autorisée = 50 000 F.
- Indemnité de fonction plafonné à 5% du salaire brut et ne peut en aucun cas excéder 30 000 F ; soit
508 234 x 5% = 25 412 F ; le montant étant supérieur à 30 000 F, il est retenu, exonération
autorisée = 25 412 F.
• Total des exonérations = 50 000 (logement) + 20 000 (transport) + 25 412 = 95 412 F
• Abattement forfaitaire pour frais de charges professionnelles = 240 000 x 15% =36 000 F
• Salaire net imposable = salaire brut – exonération – abattement forfaitaire
= 508 234 – 95 412 – 36 000 = 376 822 F
• Base IUTS = 376 800 F

2) M. TOURE
• Evaluation des avantages en nature
Chauffeur = salaire de base + cotisation sociales patronales + TPA

 60 000 x 16   60 000 x 8 
= 60 000 +  + 
 100   100 
= 60 000 + 9 600 + 4 800 = 74 400 F
• Etat détaillé dans la rémunération et avantages en nature :
- Salaire = 140 000 F
- Indemnité de transport = 15 000 F
- Indemnité de responsabilité = 35 000 F
- Avantage en nature = 74 400 F
Total = 264 400 F
• Base de cotisation CNSS = 140 000 + 15 000 + 35 000 = 190 000 F
• Cotisation CNSS = 190 000 x 5,5% = 10 450 F
- Contrôle du plafond CNSS fiscalement autorisé
140 000 x 8% = 11 200 F
140 450 < 11 200, il est retenu
- Contrôle du plafond de cotisation autorisé par la CNSS
600 000 x 5,5% = 33 000 F
10 450 < 33 000, il est retenu
• Contrôle des limites des indemnités et avantages en nature
- Salaire brut : 264 400 – 10 450 = 253 650 F
- Indemnité de transport plafonné à 5% du salaire et n’excédant pas 20 000,
Soit 253 950 x 5% = 12 967 F

274
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

12 697< 20 000, indemnité perçue ne sera exonéré que pour 12 697 F


- Indemnité de fonctionnement à 5% du salaire brut et ne peut en aucun cas excéder 30 000 F, soit
253 950 x 5% = 12 697 ; 12 697 < 30 000 l’indemnité ne sera exonéré que dans la limite de 12 697
• Total des exonérations = 12 697 + 12 697 = 25 394 F
140 000 x 15
• Abattement forfaitaire pour frais et charges professionnelles = = 21 000
100
• Salaire net imposable = salaire brut – exonérations – abattement forfaitaire
= 253 650 – 25 394 – 21 000 = 207 556 F
• Base IUTS = 207 500
• Calcul de l’IUTS

IUTS brut = 31 200 +


(207 500 - 170 000) x 27
100
= 41 325
II.3.2. Calcul de l’IUTS : cas avec charges de famille
L’IUTS à reverser s’obtient en enlevant les abattements pour les charges de famille comme suit :
Nombre de charges Taux d’abattement
1 8%
2 10%
3 12%
4 14%
5 16%
6 18%
7 20%
IUTS net à reverser = IUTS brut – abattements

EXERCICE N°3 :
• Cas d’un employé payé au mois
Le relevé de présence de monsieur YABA se présente de la façon suivante :
Relevé de présence
BURKINAMETAL
Nom : METAN
Prénom : Pierre
Catégorie : B1 Période : 01/01/09 au 31/01/09
Semaines Heures
ère
1 Semaine 29
2ème Semaine 52
3ème Semaine 40
4ème Semaine 42
5ème Semaine 49

NB : La 2ème semaine M. YABA a travaillé un dimanche de 10h à 14h.

275
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

La 5ème semaine, il a effectué 3h de travail un dimanche nuit.

TAF : 1°) Faire le décompte des heures supplémentaires


2°) Calculer le salaire brut, sachant que le salaire de base mensuel de Mr
METAN est de 295 000.
Solution
1°) Le décompte des heures supplémentaires se fait dans un tableau

Semaines Total Heures HS à HS à HS à HS à HS à


Normales 15% 35% 50% 60% 120%
1ère S 29 29 - - - - -
2ème S 52 40 8 - - 4 -
3ème S 40 40 - - - - -
4ème S 42 40 2 - - - -
5ème S 49 40 6 - - - 3
Totaux 212 189 16 0 0 4 3

2°) Détermination du salaire brut


Calculons d’abord le taux horaire par la formule du salarié payé au mois.
D’où Th = salaire de base / 173,33 = 295 000 / 173,33 = 1 701,95 soit 1 702.
Cela laisse signifier que 1 heure de travail vaut 1 702 F
Salaire de base = 295 000
HS à 15% = 1 702 x 16+ (1 702 x 16 x 15 / 100) = 31 317
HS à 60% = 1 702 x 4+ (1 702 x 4 x 60 / 100) = 10 893
HS à 120% = 1 702 x 3 + (1 702 x 3x 120 / 100) = 11 233
Salaire brut = 348 443

• Cas d’un employé payé à l’heure


Monsieur gainga est payé à 1 300 F l’heure. Pendant le mois d’avril 2009, il a
effectué :
1ère semaine : 47 heures dont 2 heures de nuit
2ème semaine : 45 heures
3ème semaine : 46 heures dont 3 heures de nuit un dimanche
4ème semaine : 50 heures
5ème semaine : 12 heures
TAF : Calculer le salaire brut de monsieur GAINGA.

Solution
Faisons d’abord le décompte des heures supplémentaires
Semaines Total Heures HS à HS à HS à HS à HS à
Normales 15% 35% 50% 60% 120%
ère
1 S 47 40 5 - 2 - -
ème
2 S 45 40 5 - - - -
ème
3 S 46 40 3 - - - 3
276
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

4ème S 50 40 8 2 - - -
5ème S 12 12 - - - - -
Totaux 200 172 21 2 2 0 3

Détermination du salaire brut


Connaissant le taux horaire, calculons d’abord le salaire de base par la formule
du salarié payé à l’heure.
D’où Th = salaire de base / nombre d’heures normales. D’où
SB = Th x nombre d’heures normales = 1 300 x 172 = 223 600
HS à 15% = (1 300 x 21) x 1,15 = 31 395
HS à 35% = (1 300 x 2) x 1,35 = 3 510
HS à 50% = (1 300 x 2) x 1,50 = 3 900
HS à 120% = (1 300 x 3) x 2,20 = 8 580
Salaire brut = 270 985

EXERCICE N°4 :
• Supposons que M. TOURE à deux (02) charges sa femme et son enfant)
41 325 x 10
- Calcul de l’abattement : = 4 132,5
100
- Calcul de l’IUTS net (à reverser) : 41 325 – 4 132,5 = 37 192,5
II.4. REMBOURSEMENT DES FRAIS
Le salarié peut engager des frais qui devraient être supportés par l’entreprise :
- Frais médicaux
- Scolarité des enfants
- Frais de réparation du véhicule en cas de mission
Sur la base des pièces justificatives, l’entreprise rembourse ses frais engagés qui peuvent figurer sur le
bulletin de paie.
II.5. PRESENTATION DU BULLETIN DE PAIE
Société ……………………………………………………………………………
BULLETIN DE PAIE………………………..
NOM …………………………………FONCTION………………………………
PRENOMS ……………………………N° CNSS……………………………….
PROFESSIONS………………………PERIODE………………………………..
Salaire de base
Heures supplémentaires
Indemnité de logement
Indemnité de transport
Indemnité de fonction
Primes
Remboursement de frais

277
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

Autres (à préciser)
Total brut (A)
RETENUES :
IUTS
Cotisations sociales CNSS
Avances sur salaires
Oppositions, saisies, arrêts sur salaires
Autres (à préciser)
Total retenues (B)
NET A PAYER (A-B)
Signature et cachet

III. CHARGES PATRONALES


III.1. LES CHARGES OBLIGATOIRES
III.1.1. Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)
L’entreprise supporte certaines cotisations sociales. Il s’agit des cotisations suivantes :
- Assurance vieillesse 5,5 %
- Risque professionnelles 3,5%
- Prestations familiales 7%, soit une cotisation globale de 16% de la rémunération totale hormis les
avantages en nature avec un plafond mensuel de 600 000 F
III.1.2. La taxe patronale d’apprentissage (TPA)
C’est une taxe supportée par l’entreprise sur les salaires. Son taux est de 4% pour les nationaux et 8%
pour les étrangers. Ces taux sont applicables sur la rémunération totale hors mis les avantages en
nature.

III.2. LES CHARGES CONNEXES


III.2.1. Les charges payées
L’employé a droit annuellement à un congé. Au niveau de l’Etat, le nombre de jours est de 30, dans le

privé le nombre de jours est déterminé de la manière suivante :


(2,5 mois x 12 mois ) x 7 = 35 Jours
6
NB : Lorsque le mois contient des jours fériés, le nombre de jours de congés est majoré du nombre
de jours fériés.
III.2.2. Indemnité de préavis de licenciement
Elle est versée en cas de rupture de travail. Elle n’est due que dans la mesure où l’entreprise a au
moins une (01) année d’ancienneté. Pour le salarié, il ne peut bénéficier de cette indemnité en cas de
démission et de fautes lourdes (vol, espionnage …). Cette indemnité est calculée en fonction de

278
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

l’ancienneté du salarié, sur la base de la moyenne globale du salaire mensuel des six (06) derniers
mois par application des taux suivants :
- de la 1ère à la 5ème année : 25%
- de la 6ème à la 10ème année : 30%
ème
- au-delà de la 10 année : 40%
EXERCICE N°5
M. ZONGO, employé chez VIS BURKINA a été licencié. Il percevait durant les six (06) derniers
mois, un salaire de 75 000/mois. Il a treize (13) ans d’ancienneté.
TRAVAIL A FAIRE
SOLUTION
75 000 x 6
Salaire moyen = = 75 000
6
De la 1ère à la 5ème année : 75 000 x 25% x 5 = 9 350
De la 6ème à la 10ème année : 75 000 x 30% x 5 = 112 500
Au-delà de la 10ème année : 75 000 x 40% x 3 = 90 000
Indemnité total = 371 250 F

IV. COMPTABILISATION DES OPERATIONS


La paie fait intervenir des comptes de charges et des comptes de tiers.
IV.1. Les comptes utilisés : Cadre comptable
IV.1.1. Les comptes de tiers
 Le compte 42 personnel et les comptes divisionnaires suivants :
421 : personnel, avances et acomptes
422 : personnel, rémunérations dues
423 : personnel, oppositions, saisies-arrêts
424 : personnel, œuvres sociales internes
425 : personnel, représentant du personnel
426 : personnel, participation aux bénéfices
427 : personnel dépôts
428 : personnel, charges à payer et produits à recevoir
 Le compte 43 organismes sociaux et les comptes divisionnaires suivants :
431 : sécurité sociale
432 : caisse de retraite complémentaire
433 : autres organismes sociaux
438 : organismes sociaux, chargés à payer et produire à recevoir
 Le compte 44 Etat et collectivités publiques et en particulier le 447 Etat, impôts retenus
à la source.

279
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

 Le 47 débiteurs et créditeurs divers


IV.1.2. Les comptes de charges utilisés
 Le compte 66 charges de personnel
Ce compte enregistre les salaires bruts versés au personnel ainsi que les charges patronales. Sont
généralement utilisées les comptes divisionnaires suivants :
661 : rémunérations directes versées au personnel national
662 : rémunérations directes versées au personnel non national
Ces comptes enregistrent toutes les rémunérations brutes (espèces ou avantages en nature) du
personnel national (661) ou non national (662), y compris les rémunérations allouées aux gérants
majoritaires et administrateurs de société.
663 : indemnités forfaitaires versées au personnel. Il regroupe essentiellement les indemnités de
logement (6631), de représentation (6632) et d’exploitation (6633).
664 : charges sociales. Ce compte enregistre les charges patronales aussi bien sur rémunération
du personnel national (6641) que non national (6642).
668 : autres charges sociales. Il s’agit essentiellement des versements aux comités d’entreprise et
d’établissement, aux comités d’hygiène et de sécurité, aux œuvres sociales, les dépenses de
médecine de travail et de pharmacie.
666 : rémunérations et charges sociales de l’exploitant individuel. « Les rémunérations
individuelles peuvent être enregistrées au compte 6661, rémunération du travail de l’exploitant
et de sa famille, ainsi que les charges correspondantes au débit du compte 6662, charges sociales
du personnel exploitant lorsque aucune rémunération ne constitue la contrepartie du travail
fournie. Elles sont toutefois tenues d’indiquer, dans l’Etat annexé, le mode de calcul retenu pour
la fixation de cette rémunération et le montant du bénéfice avant déduction de la rémunération de
l’exploitant.
 Le compte 64 impôts et taxes ou les comptes divisionnaires suivants :
641 : impôts et taxes indirectes ; et particulièrement :
6413 : taxes et appointement sur salaires
6414 : taxe d’apprentissage
6415 : formations professionnelles continues
IV.2. Enregistrement comptable
IV.2.1. Avance sur salaire

421 Personnel, avances et acomptes X


5 Compte de trésorerie X
(avance sur salaire)

IV.3. Rémunération brute (sans avantage en nature) et retenues sur salaire

280
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

Date
661 Rémunération du personnel national X
Ou Rémunération directe personnel non national X
662 X
42. Personnel, rémunération due ΣX
(constatation de la rémunération brute)

422 Personnel rémunération due ΣY


421 Personnel, avance et acompte Y
423 Personnel, opposition, saisie, arrêt Y
431 Sécurité sociale Y
4471 Etat, impôts de retenu à la source (IUTS) Y
(retenues sur salaires)

IV.4. Constatation de la charge de personnel

6 Comptes de charge concernés X


422 Personnel, rémunération due X
(constatation de la charge)

IV.5. Règlements et versements


 Règlement des salaires

422 Personnel, rémunération due X


5 Comptes de trésorerie X
(constatation de la charge)

 Reversement des cotisations sociales, IUTS et oppositions

423 Personnel, oppositions, saisies, arrêts X


431 Sécurité sociale X
4471 Impôts retenus à la source X
5 Comptes de trésorerie ΣX
(reversement des retenues)

IV.6. Enregistrement des charges patronales

664 Charges sociales X1


6414 Taxes d’apprentissage X2
431 Sécurité sociale X1
4428 Etat, autres impôts et taxes X2
(constatation des charges patronales)

281
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

IV.7. Avantage en nature


 Les biens n’appartenant pas à l’entreprise

6. Compte de charges concernées X


5. Compte de trésorerie X
(avantage en nature)

6617 ou Rémunérations directes versées au personnel national X1


6627 Rémunérations directes versées au personnel non national X2
781 Transfert de charges d’exploitation X
(régularisation)

 Les biens appartenant à l’entreprise


Date
6617 ou Avantage en nature X1
6627 Avantage en nature X2
781 Transfert de charges d’exploitation X
(avantage en nature)

IV.8. Personnel extérieur


 En Cours d’exercice :

637 Rémunération du personnel extérieur à l’entreprise X


5. Comptes de trésorerie X
(règlement personnel extérieur)

 En fin d’exercice :
31/12

662 Charges de personnel X


637 Rémunération du personnel extérieur à l’entreprise X
(régularisation)

IV.9. Régularisation des cotisations sociales

431 Sécurité sociale X


4428 Etat, autres impôts et taxes X
5. Comptes de trésorerie ΣX
(règlement personnel patronal)

282
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

EXERCICE N°6 : les charges de personnel


Vous disposez du bulletin de paie ci-dessous concernant l’ouvrier Sékou BAMBARA, employé à la
société FASO MEKA sis à Zogona :
Société FASO MEKA
BULLETIN DE PAIE
NOM : BAMBARA FONCTION : ouvrier
PRENOMS : Sékou N° CNSS : B70SV02
PERIODE : Décembre
Salaire de base 240 000
Indemnité de logement 40 000
Indemnité de fonction 30 000
Indemnité de transport 10 000
Total brut (A)
RETENUES :
CNSS 9 000
IUTS ?
Total retenues (B)
NET A PAYER (A-B)
Signature et cachet

TRAVAIL A FAIRE
1. Calculer le montant de l’IUTS
2. Passer au journal toutes les écritures de régularisation.

EXERCICE N° 7 : Les charges de personnel


Vous disposez du bulletin de paie ci-dessous concernant l’ouvrier Souké ALBA, employé à la société
FASO MEKA sise à ZOGONA.

Nom : ALBA Fonction : Ouvrier


Prénom : Souké N° C.N.S.S. : B70SV02
Période : décembre
Salaire de base 240 000
Indemnité de logement 40 000
Indemnité de fonction 30 000
Indemnité de transport 10 000
TOTAL BRUT .......................
RETENUS
- C.N.S.S. 9 000
- I.U.T.S. ?
Autres (acompte) 25 000
TOTAL DES RETENUS ........................
NET A PAYER ........................
Salaire brut Base imposable Cotisation Employer Charge -----------------
sociales
............. 249 000 A calculer 44 400 -----------------

283
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

A cet effet, la S.A FASO MEKA vous donne la grille de calcul de l’im^pot unique sur le
traitement de salaire (I.U.T.S) :

de 0à 10 000 taux 2%
de 10 100 à 20 000 taux 5%
de 20 100 à 30 000 taux 10%
de 30 100 à 50 000 taux 17%
de 50 100 à 80 000 taux 19%
de 80 100 à 120 000 taux 21%
de 120 000 à 170 000 taux 24%
de 170 100 à 250 000 taux 27%
de 250 100 à et au-delà taux 30%

TRAVAIL A FAIRE :
1) Retrouver le montant de l’I.U.T.S sachant que Monsieur ALBA a trois (3) épouses non salariées à
sa charge (taux) 12%
2) Enregistrement au journal classique le bulletin de paie.

EXERCICE N°8 :
Monsieur KAFANDO, cadre moyen à la SOURCE (Société privée) a pour
salaire de base 200 000. Il bénéficie des indemnités de logement 50 000, de
transport 45 000 et de responsabilité 60 000. Sa cotisation syndicale s’élève à
10 000, il avait reçu une avance sur salaire de 25 000 et avait des saisies arrêts
de 10 000 sur son salaire. M. KAFANDO est marié légalement à une femme
sans emploi avec 4 enfants à charges.
TAF : Calculer
1°) le salaire brut
2°) les différentes retenues sur salaire
3°) Le salaire net

EXERCICE N°9 :

Etat des salaires du mois d’octobre 2008

Directeur Responsable du service Trésorier Secrétaire


général financier et comptable
Français, Béninois, marié à une Burkinabè, Burkinabè,
marié avec 1 femme fonctionnaire marié avec célibataire
enfant ayant 5 enfants 6 enfants avec 2 enfants
Salaire de base 1 200 000 800 000 500 000 360 000
Prime de diplôme 100 000 40 000 30 000 20 000
Prime de responsabilité 400 000 60 000 40 000 10 000
Indemnité de logement - - 75 000 50 000
Indemnité de transport - - 30 000 10 000

Le Directeur général (DG) et le Responsable du service financier et comptable (RSFC)


sont logés respectivement dans des appartements meublés de l’entreprise, achetés

284
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

respectivement à 25 000 000 et 17 500 000. Ils ont tous deux à leur disposition deux
véhicules de service respectivement de 5 000 000 et 3 500 000. L’entreprise a mis à
leur disposition des gardiens (burkinabè) et des cuisiniers (étrangers) qui ont
respectivement pour salaires 50 000 et 45 000.

Tranches de RMI Taux Valeur d’IUTS Cumul


0 - 10 000 2% 200 200
10 000 – 20 000 5% 500 700
20 000 – 30 000 10% 1 000 1 700
30 000 – 50 000 17% 3 400 5 100
50 000 – 80 000 19% 5 700 10 800
80 000 – 120 000 21% 8 400 19 200
120 000 – 170 000 24% 12 000 31 200
170 000 – 250 000 27% 21 600 52 800
250 000 et plus 30%

TAF :
1- Evaluer les avantages en nature du DG et du RSFC
2- Calculer les retenues salariales de chaque salarié et les charges patronales.

EXERCICE N°10 :

Mr Diallo est employé dans une société de la place qui lui alloue les
rémunérations suivantes :
Salaire de base : 246 000
Indemnité de transport : 30 000
Indemnité de responsabilité 50 000
En outre un véhicule de 10 000 000 est mis à sa disposition.
Mr Diallo loge dans une villa appartenant à la société et dont le coût
d’acquisition est de 25 000 000. L’employeur a mis à sa disposition un gardien
(étranger) et un jardinier bénéficiant un salaire de 30 000 et 20 000.
TAF :
1°) Calculer les différentes retenues sur salaire
2°) Déterminer les charges patronales

Les charges en matière d’IUTS


1 personne à charge 8%
2 personnes à charge 10%
3 personnes à charge 12%
4 personnes à charge 14%
5 personnes à charge 16%
6 personnes à charge 18%
7 personnes à charge 20%

285
ISPP-BTS1 Comptabilité Générale

286