Vous êtes sur la page 1sur 8

Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020


I. Objectif de la composition du béton

L’étude de la composition d’un béton consiste à définir le mélange optimal des différents granulats dont
on dispose, ainsi que le dosage en ciment et en eau, afin de réaliser un béton dont les qualités soient
celles recherchées pour la construction de l’ouvrage en cause.Ils existent des nombreuses méthodes pour
déterminer la composition du béton, parmis ces eau on trouve ( Méthode de BOLOMEY ,Méthode
d’ABRAMS , Méthode de FAURY ,Méthode de Dreux-Gorisse ,Méthode de VALETTE ,Méthode de
JOISEL ;etc...).

La méthode la plus facile et la plus utiliser est la Méthode Dreux-Goriss

II. Méthode de Dreux-Gorisse

Cette méthode permet de définir d’une façon simple et rapide une formule de composition à peu prés
adaptée au béton étudié. Toutefois, seules quelques gâchées d’essai et la confection d’éprouvette
permettront d’ajuster au mieux la composition définitive en fonction des qualités souhaitées et des
matériaux utilisés.

II-1. Données de base

1- Nature de l’ouvrage : ouvrage massif, élancé, de faible épaisseur, faiblement ou très ferraillé.

2- Résistance souhaitée :  =  n  15%


 28

Ou  n : la résistance nominale demandée.

3- Consistance désirée :

Elle est fonction de la densité de ferraillage, des moyens de serrage, …, etc. Elle est définie par
affaissement au cône d’Abrams, indiquée dans le tableau II.1 

4- Dimension maximale des granulats: (Dmax)

Elle est fonction des caractéristiques de la pièce à bétonner (coffrage, ferraillage,…). Les valeurs
de D sont données au tableau II.2, pour une granulométrie continue. Pour une granulométrie
discontinue il convient de diminuer les valeurs de 20 %.

Tableau II.1 : Consistance.

Plasticité Serrage Affaissement A en cm


Béton très ferme Vibration puissante 0 à 2

1
Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020


Béton ferme Bonne vibration 3à 5
Béton plastique Vibration courante 6 à9
Béton mou Piquage 10 à 13
Béton liquide Léger piquage ≥ 14

Tableau II.2 : Evaluation de Dmax.


Dimension maximale des granulats
Caractéristiques de la pièce à bétonner
Roulés Concassés
e (espacement horizontal entre armatures) ≤ 0.9 e ≤ 0.8 e
c (couverture) ≤ 0.8 c ≤ 0.7 c
r (rayon moyen du ferraillage) ≤ 1.8 r ≤ 1.6 r
R (rayon moyen du moule) ≤ 1.2 R ≤R
hm hm
hm (épaisseur minimale) ≤ ≤
4 4

5- Dosages en ciment et en eau :

C
On commence par évaluer le rapport  qui
en fonction de la résistance moyenne désirée  28
E
est donnée par la formule :
C
  G. C (
 28  0.5)
E

Où : G : coefficient granulaire (tableau II.3).


 : résistance moyenne désiré à 28 jours [MPa].
 28

 C : classe de résistance vraie du ciment [MPa].

C  : dosage en ciment [Kg/m³].

E  : dosage en eau [l/m³].

C
La valeur définitive du rapport doit respecter les conditions de consistance. Pour cela on se
E

C
réfère aux conclusions de graphe de : C  f ( , A). On obtient ainsi " C ".
E

2
Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020

Fig. II.1  : Abaque permettant d’évaluer approximativement le dosage en ciment à prévoir en fonction
du rapport E/C et de l’ouvrabilité désirée (affaissement au cone)

Le dosage en eau E est déduit, directement avec les corrections du tableau II.4.

Tableau II.3 : Valeur de G .


Dimension D des granulats
Qualité des granulats Fins Moyens Gros
(D ≤ 16 mm) (25 ≤ D ≤ 40 mm) (D≥63 mm)
Excellente 0.55 0.60 0.65

3
Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020


Bonne, courante 0.45 0.50 0.55
Passable 0.35 0.40 0.45

Tableau II.4 : Correction sur E en fonction de Dmax.


Dimension maximale des granulats D (mm) 5 10 16 25 40 63 100
Correction sur E ( % ) +15 +9 +4 0 -4 -8 -12

6- Dosages des granulats :

 Tracé de la courbe granulométrique de référence 

Elle doit être tracée sur une feuille d’analyse granulométrique (papier semi-logarithmique). Le
ciment n’est pas inclus dans la courbe. Celle-ci est composée de deux segments OA et AB avec brisure
en A.

- Abscisse x du point de brisure A :

Si D < 25 mm : D/2


Si D > 25 mm : A se projette au milieu du segment limité par le module 38 (6.3 mm
passoire) et le module correspondant à D.

- Ordonnée y du point de brisure A :

y = 50 - D +k

Avec : k est un terme correcteur qui dépend du dosage en ciment, de la forme des granulats, de la
puissance de serrage et de la finesse du sable.

k : est lu au tableau suivant :

Tableau II.5 : Valeur du terme correcteur k.

Vibration Faible Normal puissante


Forme des granulats
Roulé Concassé Roulé Concassé Roulé Concassé
(du sable en particulier)
Dosage en ciment

400 +
-2 0 -4 -2 -6 -4
fluidifiant
400 0 2 -2 0 -4 -2
350 2 4 0 2 -2 0
300 4 6 2 4 0 2
250 6 8 4 6 2 4
200 8 10 6 8 4 6

4
Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020

kne
 Correction supplémentaire : si 2.5  ;

 Correction supplémentaire : pour un béton pompable = +5 à +10

 Volume total des granulats 

Le coefficient de compacité est le rapport du volume absolu des matières solides (ciment et

granulats) par unité de volume de béton frais.

Le volume absolu de l’ensemble des granulats est:

V  1000 c  c

Où : c est le volume absolu du ciment.


C
c Avec : C est le dosage en ciment.
3.1

c : coefficient de compacité (tableau II-6).

 Proportions des divers granulats 

On trace les lignes de partage entre chacun des granulats en joignant le point à 95% de la courbe
granulaire du premier, au point de 5% de la courbe du granulat suivant et ainsi de suite. ( voire la Figure
II.2)

L’intersection de la courbe de référence avec la ou les droites de partage détermine le


pourcentage en volume absolu des granulats.

5
Module : TP MI TP1: Formulation et Composition du béton 1ème Master Structure

Responsable de TP : Ouldkhaoua .Y Année universitaire : 2019/2020

Fig. II.2 : Détermination des pourcentages en volumes absolus de matériau.

III. Détermination des masses de granulats

Connaissant le volume total absolu des granulats (V) et les pourcentages en volume absolue de sable (S
%), de gravillon (g %) et de gravier (G %), il est alors possible de déterminer les volumes de sable (V s)
de gravillon (Vg) et de gravier (VG) ainsi que leurs masses respectives (S, g et G) :

Vs = V * S %                            S = V * S % * s (S)

Vg = V * g %                            g = V * g % * s (g)

VG = V * G %                          G = V * G % * s (G)

6
Tableau II-6 : valeurs du coefficient de compacité c en fonction de Dmax des granulats, de la consistance et de l’efficacité du serrage.

c coefficient de compacité
Consistance Serrage D=
D=5 D = 10 D = 20 D = 31.5 D = 50 D = 80
12.5
Piquage 0.750 0.780 0.795 0.805 0.810 0.815 0.820
Molle Vibration faible 0.755 0.785 0.800 0.810 0.815 0.820 0.825
Vibration normale 0.760 0.790 0.805 0.815 0.820 0.825 0.830
Piquage 0.730 0.790 0.805 0.815 0.820 0.825 0.830
Vibration faible 0.765 0.795 0.810 0.820 0.825 0.830 0.835
Plastique
Vibration normale 0.770 0.800 0.815 0.825 0.830 0.835 0.840
Vibration puissante 0.775 0.805 0.820 0.830 0.835 0.840 0.845
Vibration faible 0.775 0.805 0.820 0.830 0.835 0.840 0.845
Ferme Vibration normale 0.780 0.810 0.825 0.835 0.840 0.845 0.850
Vibration puissante 0.785 0.815 0.830 0.840 0.845 0.850 0.855
Ces valeurs sont convenables pour des granulats roulés sinon il conviendra d’apporter les corrections suivantes :
- sable roulé et gravier concassé =  0.01.
- sable et gravier concassé =  0.03.

7
-