Vous êtes sur la page 1sur 10

Introduction générale :

Présentation
Le groupe chimique tunisien GCT se compose au niveau de l’administration :
direction générale à TUNIS direction régionale de SFAX direction régionale de
GABES direction régionale de GAFSA A l’échelle mondial le GCT occupe la
première place en exportation du triple super phosphate «TSP» mais aussi le
deuxième exportateur d’acide phosphorique. L‘usine de M‘dhilla ICG est l’unité
industrielle qui produit le TSP à base de phosphate et acide phosphorique.
Elle est dotée d’une capacité nominale de 1350 tonnes/jour de TSP et assure la
production de l’acide phosphorique comme produit principal intermédiaire pour
la production du TSP. Elle est composée : Une unité de produit /on d’acide
sulfurique. Une unité de production d’acide phosphorique. deux chaines de
production de TSP. Une centrale thermique équipée d’un turboalternateur de
15.2 MW. des installations de production d’eau.
L‘usine est structurée de sept services spécialisés qui se complémentent pour
atteindre k produit final TSP, chaque service assure la production d’un produit
intermédiaire essentiel : Unité sulfurique : assure la production de l’acide
sulfurique par combustion de souffre pour réaliser une réaction très énergétique
utile pour la génération du vapeur à haute pression (HP) utilisé pour l’admission
du turbo alternateur. Unité phosphorique : le phosphate humide est attaqué par
l’acide sulfurique dans des réacteurs pour donner de l’acide phosphorique
produit entrais concentrations. Unité triple super phosphate TSP. Cette unité
effectue le mélange de l’acide phosphorique et le phosphate sec pour aboutir à
une bouillie qui sera injectée dans un séchoir granuleur.
Deux chaines identiques fonctionnent en parallèle pour garder une productivité
continue. Service manutention : charge le produit final dans des wagons pour
être transporté par voie ferrée. Service utilité : elle effectue la production de
l’électricité distribution de l’eau et du vapeur aux différentes unités. Services
généraux : englobe les différent s’ateliers de maintenance et l’administration.
Service sécurité : assure la sécurité des personnels et les matériels.
Voici un schéma simplifié de la fabrication du TSP Sécurité L’usine accorde une
importance primordiale à la sécurité des ouvriers et de leur production contre les
accidents. Ceci est la tache de service de sécurité. Ce service assure un r6le
important se manifestant dans des actions prévues et effectue avec plus de
rigueur vigilance et plus de fermeté .Lors de la visite de ce service, les
responsable sont mis l’accent sur :
Le port des équipements de sécurité (les casques, les masques anti- gaz et
poussière, tenu anti acide...).Eviter les opérations provoquant des étincelle
s’auprès les zones qui contiennent des produits inflammables. Prendre une
sécurité importante envers les pièces tournantes (agitateurs) et les circuits
électriques.
Le service sécurité a pour but :
 La sécurité du capital humain.
 La sécurité de l’entreprise.
 La sécurité des machines.
La sécurité de matière première. Ainsi le rôle de ¡a sécurité se résume
généralement en :
 Effectuer des enquêtes immédiates et la sécurité des actions, proposer des
solutions pour éviter les accidents de travail.
 Mettre à la disposition du personnel les équipements de protection.
 Elaborer et afficher les statistiques des accidents de travail industriel et
tenir à jour le fichier individuel

Partie régulation
 Mesure et correction :
Les grandeurs physiques mesurables : sont :
- Température
- Pression
- débit
- Niveau
- Vibration
- Vitesse
- PH...
- Conductivité Les instruments de mesures :
Chaque grandeur physique à chaque instrument de mesure

 Température :
- Sont de résistance : exprimé par (…) ohm.
Unité de mesure analogique et par c° dégrée unité de numérique.
Mesure numérique
Les convertisseurs qui convertie le signal analogique en numérique sont :
 Enregistreur
 Régulateur avec instrument intermédiaire qu’ont appelé convertisseur
Convertie  tension
Thermocouple : on a 02 types de thermocouple type K et type 5. Chaque type a
un caractéristique : type K : Gramme de mesure
0120°C
Nature du métal, nature de métal de connexion.
Type S : Gamme de mesure jusqu’à 1800 c°
Nature de métal, nature de métal de câble de connexion.
Le signale à analogique est mv tension
TI (indicateur de température) thermomètre.
I. Capteur de température
La température est une mesure de l’énergie cinétique moyenne des particules
dans un échantillon de matière, exprimée en degrés sur
• une échelle standard. Il est possible de mesurer la température de plusieurs
façons différentes qui se distinguent par le coût des équipements et la précision.
1.1 Thermomètre
Un thermomètre est un appareil qui sert à mesurer et à afficher la valeur de la
température. C’est le domaine d’étude de la thermométrie. Développé durant les
16e et 17eme siècles, le thermomètre est utilisé dans différents domaines. Les
applications des thermomètres sont multiples, en météorologie, en médecine, en
cuisine, pour la régulation, dans les procédés industriels, etc.

Figure 3 : thermomètre
1.2 Thermocouples
Les thermocouples ou couples thermoélectriques (CTh) sont, en physique, des
couples de matériaux dont l’effet Seebeck est utilisé pour la mesure de
température. Ils sont bon marché et permettent la mesure dans une grande
gamme de températures. Leur principal défaut est leur imprécision : il est
relativement difficile d’obtenir des mesures avec une erreur inférieure à 0,1 °C -
0,2°

Figure 2 : thermocouples

1.3 Thermomètre à résistance de platine


Le thermomètre à résistance de platine est un dispositif permettant de mesurer la
température. Il est basé sur le fait que la résistance électrique du platine varie
selon la température. Le thermomètre à résistance de platine fut développé en
1888.

Figure 3 : Thermomètre à résistance de platine


I- INTRODUCTION A LA REGULATION
Le mode de fonctionnement classique étant basé sur des régulateurs
pneumatiques qui présentent plusieurs problèmes d’où pro vient la nécessité
d’utiliser un nouveau système de commande et de con tr8/e basé sur
l’application analogique numérique. Le régulateur est le cerveau de la boucle
dérégulation. Il reçoit et transmet des signaux analogiques continus dont ks p/us
courants sont :
 Pneumatique « Pm » de 200-1000 mBar.
 Électriques « Im » de 4-20 mA
 La mesure « 44 » venant d’un transmetteur.
 La consigne « C» qui peut être interne ou externe. La structure interne du
régulateur peut être schématisée de la façon suivante :
I.1 Système asservi linéaire (SAL)
définition d’un SAL: C’est un système qui agit de telle sorte qu’une grandeur de
sortie soit toujours égale à une grandeur d’entrée (la consigne)
Le SAL peut se trouver dans différents domaines :
 Asservissement de vitesse
 Asservissement de position
 Asservissement de température
 Asservissement de tension etc...

Définition d’une régulation : C’est un asservissement dont la valeur de consigne


est constante dans le temps.
Boucle de régulation :
Eléments constitutifs d’une boucle de régulation :
Une boucle de régulation doit comporter au minimum les éléments suivants :
 Un capteur de mesure.
 Un transmetteur souvent intégré au capteur.
 Un régulateur
 Un actionneur
Elle est souvent complétée par :
 Un enregistreur
 Des convertisseurs
 Des sécurités

La fonction de régulateur
 La mesure « M » venant d’un transmetteur.
 La consigne « C » qui peut âtre interne ou externe. La structure
interne du régulateur peut être schématisée de la façon suivante :
Fonctionnement interne du régulateur
Le signal de sortie (ou de commande) est en fonction du signal d’entrée (écart
entre mesure et consigne) S= f (M-C).
Le régulateur peut accepter des entrées analogiques ou digitales. Le principe de
fonctionnement interne numérique, tous les paramètres stockés dans des
mémoires valables même en cas de coupure du courant. Un multiplexeur est
connecté à l’entrée analogique. La tension d’entrée est appliquée à la capacité du
multiplexeur qui est connecté entrela masse et le circuit tampon. La résistance
d’entrée 250 Ohm convertit chaque entrée en une tension équivalente. En cas
d’entrée flottante, la connexion qui relie la borne (-) à la masse sera
déconnectée.

Fonctionnement en boucle ouverte (Manuel) :


On parle de fonctionnement en boucle ouverte quand c’est l’opérateur qui
contrôle l’organe de réglage. Ce n’est pas une régulation.
Fonctionnement en boucle fermée (Automatique) :
C’est le fonctionnement normal d’une régulation. Le régulateur compare la
mesure de la grandeur réglée et la consigne et agit en conséquence pour s’en
rapprocher.
Les grandeurs physiques mesurables :
Débit ; température ; niveau ; pression : PH ; conductivité ; vitesse ;
déplacement axiale
Température :
Enregistreur : convertisseur analogique /numérique
TI : inducteur de température
Thermocouple : type K; type S

Pression :
PI: inducteur pression
Transmetteur de pression---simple et différentielle (mesure la différence entre
HP et BP).
Enregistreur : (convertir (an/nu) + affichage)
Pressostat sécurité (contact ouvert/ferme)
Niveau :
Radar : (onde)
Canne de niveau avec Rota mètre transmettre de la pression.
Manomètre de pression : (10m1bar/1m 0,1bar)
Magne tr6le du niveau (contact à mercure)/sécurité contacte fermer ouvert
(niveau très hautdéclanchement, niveau haut alarme, niveau très bas
déclenchement, niveau bas  alarme.